Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. CN - Serre-coeur ouvert au public.
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Bla-Bla
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
vash
Blackadder
Blackadder


Inscrit le: 20 Aoû 2004
Messages: 2778

MessagePosté le: Sam 16 Déc 2017, 4:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je ne l ai pas trop connu hors forum mais c’était quelqu’un de bien et quelqu’un avec qui on pouvait dialogué et apprendre des choses ,lorsque j ai appris la nouvelle j ai eut c est con autant de peine que pour un membre de ma famille car sei alias romain fesait ...non fait car il restera a jamais dans la famille de Cn qui même après des mois sans se parler nous sommes la solidaire a honorer la mémoire de romain et même si nos route nous séparent les uns des autres nous seront tous unis dans l'espace et le temps .

Courage à la famille de romain , courage à ses ami(e)s .

_________________


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tobito
Jounin


Inscrit le: 05 Aoû 2006
Messages: 1004
Localisation: A l'est, grignotant du bambou.

MessagePosté le: Sam 23 Déc 2017, 1:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oh mince. Je pense qu'on se souvient tous de Sei ici, ça fait quelaue chose d'apprendre ça.
Courage à sa famille et à toi Sarah.

_________________
TRUST ME,
I'm a pharmacist.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Mormegill
Chuunin


Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 784
Localisation: Minas Tatouine

MessagePosté le: Ven 23 Fév 2018, 5:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'aurais préféré ne pas, par nostalgie, revenir sur ce forum pour voir de genre de nouvelles.

Bon courage à toi Saha et à sa famille.

Ce n'était pour moi que quelques rares échanges de Mp et sur le topic littérature, c'est très peu mais ce n'est pas rien et cela suffit à mettre une boule au ventre !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Adieu
Civil


Inscrit le: 02 Avr 2018
Messages: 1

MessagePosté le: Lun 02 Avr 2018, 11:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Cela fait quelques années maintenant que je ne suis pas repassé par ici. Il y a de la tristesse mêlé à du plaisir car le forum est toujours là.

J’ai créé un autre compte car je n’ai pas pu accéder à l’ancien.

Je voulais adresser un grand merci à toutes les personnes qui ont fait vivre CN, sur tous les plans, avec qui j’ai pu échanger, me prendre la tête, rédiger des lignes et des lignes sur des mangas ou sur autre chose. Beaucoup de moments passés sur CN et je retiens les plus positifs. Merci à vous, je vous souhaite le meilleur.

Parmi toutes les personnes qui ont compté, je voudrais parler d’Isumi. Parce que c’est ici que tout a commencé, le lieu me semble propice pour dire des choses qui n’ont jamais été dites ouvertement, à tort.

Tu as fait beaucoup pour CN, double journée plus souvent qu’à l’accoutumée, pas souvent reçu de soutien et quand tu as tendu la main elle a souvent été mordue. Et je l’ai mordue plus qu’à mon tour. Est arrivé le temps où nous nous infligions des blessures mutuelles. On finit par se demander pourquoi ? Quel mal a-t-on pu faire pour mériter cela ? Et on relit tout ce qui s’est passé à la lumière du présent. Démarche téléologique, qui détruit tout et ne laisse rien subsister de beau. Que des ténèbres.

Paradoxe : cohabitation devenue difficile sur le forum, selon les périodes, alors que lorsque nous étions ensemble IRL l’atmosphère était différente. Nous prenions du plaisir en étant réunis, riant lors de moments magiques qui n’appartiennent qu’à nous. Cela a commencé par un sac de voyage jeté à mes pieds, une timidité adorable. Nous nous sommes aimés, et je t’aime toujours.

Car tu es une fée et à ce titre tu es magique. Tu t’es démultipliée et as écrit des messages magistraux auxquels le faux alchimiste que je suis répondait peu ou pas. Combien de fois as-tu attendu une réponse quand cette dernière n’était pas médiocre ? Bien trop souvent. Le silence de la personne que l’on aime fait mal. Maintenant que je le vis à plein je le comprends. Ce qui ne fait que rendre mon comportement passé plus misérable encore. Au fond la fée était la plus forte. Pour tenir la face, parce que je suis un garçon à qui la cédille fait souvent défaut, je n’ai pu que briller par intermittence, minorer ton éclat, inconscient et imbécile.

Quand arrive la rupture après plus de cinq années ensemble elle fait mal. On s’était dit d’éviter de finir en pensant « quel connard ! / quelle connasse ! » Avons-nous réussi ? Tu n’arrives pas à te lever, les images tournent. Se coucher n’est pas toujours évident, sauf lorsque tu es vaincu.e par le sommeil après une longue journée. C’est aussi l’estomac noué, le problème à prendre un petit-déjeuner ou à manger sans penser à l’autre, aux moments vécus. On dit que le temps permet de panser les plaies. De se reconstruire. Je n’y arrive pas, toi peut-être même si j’ai pas mal « pollué » le processus en ne parvenant pas à renoncer à toi. Pour une raison qui ne relève pas de la perversion. Je t’aime. Qu’est-ce que cela veut dire ? Si tu m’autorises une dernière petite incartade en maths/économie : on peut représenter notre fonction de vie par une fonction f avec différentes facteurs (a, b, c… i pour toi). Tu es un facteur essentiel : il faut que ta valeur soit toujours positive pour que la fonction de vie le soit. Voilà ce que tu es : essentielle. Si tu ne vas pas bien cela affecte l’autre. Interdépendance. Tout est devenu clair. Ce n’était pas regardez-moi mais regarde-moi. Une lettre qui change tout. On veut briller dans les yeux de l’autre. C’est cela qui compte. Alors voir de la haine, de la colère ou de la tristesse chez l’autre cela fait mal. Comme une balle reçue en pleine tête.

Chacun a ses histoires de vies, ses moments magiques et tragiques qui conduisent à douter de son existence, l’intérêt d’être présent ici bas. Une seule chose à dire : Isumi, merci d’exister, merci d’être en vie. Cela je ne l’ai pas dit assez et ne l’ai pas assez montré. Tu as même pu croire que je souhaitais l’inverse. Non. La vie sans toi ne vaut rien. Elle consiste à fuir, tout le temps (« les hommes sont des lâches »), vers des activités qui permettent un soutien temporaire. Une diversion passagère. Mais même en faisant autre chose, en parlant avec d’autres personnes au travail tu n’es jamais loin.

C’est cet ensemble de moments où dans la rue ou ailleurs tu croises une voiture, un lieu, un souvenir, une photo qui te ramène dans le passé. Á ce passé commun, à ces choses vécues ensemble et qui ne partent pas, ne s’effacent pas. L’envie de se blottir dans les bras de l’autre, de suspendre le temps. Oui, nous n’avons pas trouvé le jutsu spatio-temporel que l’on désirait tant. C’est aussi ces choses que l’on aimerait faire ensemble, se projeter, encore et toujours. Je voudrais regarder la suite de Baccano avec toi, enfin reprendre un petit-déjeuner, voir ton sourire. Autre paradoxe : je ne te mérite pas, pourtant je n’arrive pas à renoncer à toi. Aimer vraiment est-ce renoncer à l’autre car c’est ce qu’il y a de mieux pour lui ? Je n’ai pas pu m’y résoudre, j’ai échoué.

Te souviens-tu de cette chanson, que nous avons écoutée en voiture, le premier ou le quatre mai 2014 ? En l’entendant tu avais dit qu’elle était triste. Sur le coup je ne l’ai pas tellement réalisé. Nous étions ensemble. Il parle de lui, sans se demander si de son côté à elle, elle aussi a besoin de lui. Ou s’il n’est qu’une nuisance. J’en suis venu à me dire que tu n’avais pas besoin de moi. Et ça fait mal. Comme le chanteur je me raccroche à un espoir : « J'ai compris que tu voulais pas de moi pour l'instant mais je me force à croire qu'avec du temps tu changes d'avis et dans mes nuits je rêve encore que tu m'emmènes danser jusqu'au matin. »

Tu as changé ma vie. Grande formule vide de sens ? Il n’est pas difficile de lui donner un contenu : tu as sur mon cœur une influence que je n’avais jamais éprouvé – c’est toi qui as gagné la guerre et brisé l’armure ! –, tu as été une source d’inspiration immense, directement comme indirectement. Tu as eu bien des idées en avance (suggestions de lecture, de musique, propositions pour le forum ou autre…), su piloter bien des projets et tu as été généreuse. Tu es grande, une personne de valeur. J’aimais tout chez toi, de ton corps à ton esprit.

Désolé pour ce message qui paraîtra sans doute hors sujet encore que, vu l’intitulé du sujet... Pardon à vous. Excuse-moi Isumi, pour tout. Pardon à toi, pardon aussi à tes proches qui ont souffert de la situation.

Mat
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Bla-Bla Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Page 7 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum