Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. La place de la femme dans le monde
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Débats
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2390
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Mer 22 Aoû 2012, 6:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai monté un canapé deux places malik, ça fait le même poid qu'un lave linge. Et comme c'est plus grand c'est encore plus relou à déplacer dan un escalier en colimaçon. Quand à un piano à queue même les mecs doivent se mettre à plusieurs. Il existe plusieurs types de force, celle qui permet de soulever, les hommes y parviennent mieux, et celle qui permet de porter, de résister sous un poid, et les femmes sont plus douée pour ça.
Et personne dis que la profession est méchante ou sectaire, c'est juste que comme bien d'autres professions elle s'auto censure.


Et franchement je ne vois pas à quoi sert cette étude de cas ultra précise du métier de déménageur... C'était un exemple parmi d'autre d'une profession "virile" et dont on peut remettre en question le bien fondé de cette "virilité" qui semble aller de soit.

Quand au fait que les femmes soient bien représenté pour leur compétence ailleurs : lol. Non seulement elles sont moins bien payés mais parler de parité c'est encore très très ambitieux, on peut le voir dans notre assemblé national, dans tout le tintouin qu'à provoqué la parité au gouvernement (comme quoi on a encore de la marge avant que ça paraisse "normal" comme en europe du nord par exemple), les pdg de nos plus grosses entreprises, etc...
Alors sauf à dire que, à l'égal du déménagement, les femmes sont naturellement moins douées pour ces postes je ne dirais pas que les femmes sont reconnue pour leur compétence dans le reste du monde professionnel grâce à l'altruiste soucis de rentabilité qui ferait du monde du travail un monde soudainement équitable.

Answer ton post va me demander un peu de réflexion alors je répondrais demain histoire de faire un joli post qui permettra la transition en or vers le prochain "thème" que tu m'offres :p[/url]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Jergal
Crazy Horse ♞


Inscrit le: 25 Jan 2007
Messages: 2388

MessagePosté le: Mer 22 Aoû 2012, 6:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Il existe plusieurs types de force, celle qui permet de soulever, les hommes y parviennent mieux, et celle qui permet de porter, de résister, et les femmes sont plus douée pour ça.

Je n'ai pas réussi à trouver d'étude sérieuse corroborant ceci. Peut-être pourrais-tu m'éclairer ?

edit : Alors permets-moi d'en douter.
Entre ce qu'il a voulu dire, ce qu'il a effectivement dit, ce que tu as entendu, ce que tu as cru entendre, ce que tu as enregistré, ce dont tu t'es souvenue après 6 ou 7 ans et ce que tu as cru vivre, il y a de multiples possibilités d'erreurs Razz

_________________

J'aime
T'es dur comme un boudoir !


Dernière édition par Jergal le Mer 22 Aoû 2012, 6:35 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2390
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Mer 22 Aoû 2012, 6:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon papa quand j'avais 14 ans. Et mon papa a toujours raison. (véridique car à l'époque... je l'aidais à déplacer un meuble et que justement il tirait alors que moi je gardais le meuble en l'air fermement, je sais pas si c'est très clair). J'aurais du mettre un conditionnel mais il se trouve que mon papa a toujours raison. Cela dit s'il balance ça c'est qu'il l'a lu quelque part alors je lui demanderais :p


Un blog féministe, je cherche une source plus neutre (en même temps il s'agit d'une journaliste de libération hein, pas d'une chienne de garde).
http://sexes.blogs.liberation.fr/agnes_giard/2012/04/les-femmes-sont-elles-moins-fortes-que-les-hommes-/comments/page/2/

(c'est de cette "résistance à la douleur" dont je parlais, la "résistance" lorsqu'on porte quelque chose par exemple ou que l'on doit expulser un être de 3 kilos de notre vagin pendant 8 heures, ce qui me semble également être une preuve de force physique indéniable quoique peut utile lors d'un déménagement mais la force ne se mesure pas qu'à la capacité à porter de gros objets, du moins j'espère ou alors nos samurai, judoka et autre perchiste, coureur etc me semblent mal parti).

ATTENTION ! Je ne nie pas les différences hommes femmes hein, moi y'a savoir que vous avoir plus de muscle, je tiens juste à remettre à sa place la caricature "femme = petite créature de 50 kg qui se froisse un muscle en portant une caisse de livre" pour un portrait qui me semble plus réaliste ou, la majeur partis du temps, la vaste période de notre vie où l'on a pas à porter de piano à queue, la force d'une femme est largement suffisante et égale à celle d'un homme, d'ailleurs j'ai eu l'occasion de porter lors de ce même déménagement d'autres choses très lourdes avec ... un homme, et devinez qui était épuisé le premier ? bingo, l'homme en sueur alors que perso je serrais les dents. Et c'était un monsieur d'1m80 (mais pas barraqué du tout par contre) et si on vous demande de l'aide pour porter un pack d'eau c'est juste parce qu'on est des chieuses arrivistes ou des dragueuses vicelardes.

Et puis ça me fait marrer ce que j'ai lu plus haut de Malik je crois mais pas sure l'argument de la femme body buldé qui n'est pas une "vraie femme" avec ironie ce mythe de la "vraie femme" sous entendu "si ça a du muscle c'est pas une vraie femme", sauf que tant qu'elle aura un vagin ce serait une femme, que ça corresponde à l'image que l'on s'en fait ou non. Y'a pas de fausse femme et de vraie femme, y'a des femmes fortes et des femmes faibles comme il y a des hommes forts et des hommes faibles.


Jergal : doute mon ami doute Very Happy

Une source non engagée:
http://www.atlantico.fr/decryptage/fin-inegalites-femmes-demain-aussi-fortes-que-hommes-83887.html


"D’après la sociologue du sport Catherine Louveau, depuis les années 1950, les performances des femmes se sont effectivement approchées de celles des hommes, y compris dans les disciplines réputées masculines comme le lancer de poids. Elles devraient totalement rattraper les hommes dans toutes les disciplines sportives d’ici à une vingtaine d’années. "

S'agit pas de trouver des vérités toutes faites pour remplacer les anciennes.
Juste de comprendre que la "force physique" est un concept qui englobe bien des choses : la capacité à tracter, à résister, à l'endurance, le souffle, le muscle pur mais aussi sa répartition. Il y a des femmes qui courrent plus vite que des hommes, des hommes plus souples que des femmes etc...
Faire d'une caractéristique physique l'appanage d'un sexe tiens de moins en moins la route et justifie le commencement d'une réflexion nouvelle qui ne se limite pas au "On en reparlera quand il faudra porter des trucs lourds !" du Jean Dujardin macho de OSS 117
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Malik
Aspirant genin


Inscrit le: 27 Avr 2011
Messages: 233

MessagePosté le: Mer 22 Aoû 2012, 9:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Et puis ça me fait marrer ce que j'ai lu plus haut de Malik je crois mais pas sure l'argument de la femme body buldé qui n'est pas une "vraie femme" avec ironie ce mythe de la "vraie femme" sous entendu "si ça a du muscle c'est pas une vraie femme", sauf que tant qu'elle aura un vagin ce serait une femme, que ça corresponde à l'image que l'on s'en fait ou non. Y'a pas de fausse femme et de vraie femme, y'a des femmes fortes et des femmes faibles comme il y a des hommes forts et des hommes faibles.


Une femme qui embrasse tous les attributs masculins volontairement, sous l'entraînement et à base d’hormone mâle... Peut on encore considérer ça comme une femme lambda ? Pour moi la réponse est non, c'est un cas spécifique et pas un cas d'étude général.

Je ne vois pas en quoi ça peut te faire rire.

On ne peut en aucun cas avancer qu'une femme est aussi forte qu'un homme juste parce que parmi la grande totalité de la population féminine t'as 10% de cas particulier qui se boostent à base de produits anabolisants et d’hormones du sexe opposé et qui peuvent rivaliser avec une homme lambda de constitution naturelle idéale.

Et c'est justement ce dont tu parles avec ta citation sur les JO et le lancer de poids ( dont je parlais moi à la page précédente ).
Depuis quand les athlètes de JO et les records olympiques reflètent en quoique ce soit la réalité sociétale ?

Si on suit cette "logique" là, un noir est aidé naturellement à la course juste parce qu'une poignée d'homme noir domine le monde dans la discipline ? Un noir lambda saura courir plus vite qu'un blanc lambda ? En gros ça revient à dire ça.

Ou encore qu'un chinois lambda est meilleur en sport qu'un français lambda, puisque forcement ils ont gagné plus de médailles que nous au JO de cette année.

Ca n'a aucun sens de comparer l'application de rapports de force entre des gens normaux et des athlètes aux JO. Dans mon monde à moi en tout cas.

Mon exemple de la lanceuse de poids que tu as cité et qui semble t'avoir fait rire était sensé refléter et prévenir le truc des JO que je voyais arriver à des kilomètres. Je le remet pour éviter d'aller chercher à la page précedente et de se tromper :

Spoil:
Citation:
La différence olympique (autre que les sports de contacts) entre les femmes et les hommes ne sont pas si énormes que ça. Cependant dans la vie de tous les jours, c'est pas les JO.

Maintenant autre chose : Est ce qu'une femme qui embrasse tous les attributs masculins naturels volontairement et laisse sa féminité de côté peut toujours être considéré comme une femme "normale" ?
Parce qu'ok, si je regarde les lanceuses de poids au JO dans leur globalité ( il y en a quelques rares qui sont féminines ), elles lancent plus loin qu'un gars lambda qui se lance dans le truc. Mais pour moi, ce ne sont pas des femmes normales, c'est des cas spécifiques.


Et tu sais, les scientifiques sportifs pensaient aussi que l'homme ne pouvait pas descendre sous une certaines barre de temps au 100m, jusqu'à ce que Bolt leur pète dedans. Donc ça vaut ce que ça vaut ces analyses.

Citation:
Et franchement je ne vois pas à quoi sert cette étude de cas ultra précise du métier de déménageur... C'était un exemple parmi d'autre d'une profession "virile" et dont on peut remettre en question le bien fondé de cette "virilité" qui semble aller de soit.


Peut être justement parce que c'est un des métiers les plus répandus qui est parmi les plus éprouvants physiquement. C'est donc un métier type qui nous permet le plus de constater la fission physique générale entre un homme et une femme.

Moi je trouve que l'étude de ce cas en particulier est intéressant. Puisque c'est encore un des rares métiers ou les femmes sont en très forte minorité.

Citation:
Quand au fait que les femmes soient bien représenté pour leur compétence ailleurs : lol. Non seulement elles sont moins bien payés mais parler de parité c'est encore très très ambitieux, on peut le voir dans notre assemblé national, dans tout le tintouin qu'à provoqué la parité au gouvernement (comme quoi on a encore de la marge avant que ça paraisse "normal" comme en europe du nord par exemple), les pdg de nos plus grosses entreprises, etc...
Alors sauf à dire que, à l'égal du déménagement, les femmes sont naturellement moins douées pour ces postes je ne dirais pas que les femmes sont reconnue pour leur compétence dans le reste du monde professionnel grâce à l'altruiste soucis de rentabilité qui ferait du monde du travail un monde soudainement équitable.


Alors, tu me parles d'assemblé nationale et des débats qui ont lieu là bas. Très bien. J'espère que tu es au courant que ceux qui débattent sont des députés. Députés élus majoritairement au suffrage universel.

Si il n'y a que des hommes là bas et que les débats ne volent pas haut, c'est peut être parce que les femmes qui se présentent ne sont pas convaincantes non ? Vouloir tout remettre sur le dos d'un machisme français ambiant, c'est peut être vouloir chercher à cacher d'autres défauts qui limitent le nombre de femme à l'assemblée... Ce n'est pas la profession qui est fermé. Je ne vois pas ce qu'il y a de plus équitable que le scrutin universel. La plouf ou pile ou face peut être.

C'est un peu comme de vouloir dire que Ségolène a rater son accès à la présidence juste parce que c'était une femme. C'est refuser de voir d'autres choses évidentes.

Je sais bien que ce n'est pas ton propos direct, mais vu que tu parles de compétences non reconnues, d'assemblé nationale et que ce qu'on écrit est lu de tous, je me permets de le préciser. Même si je le répète, je comprends bien que ça ne soit pas ton propos direct.

Cependant, si les femmes veulent prendre un peu plus part à la vie politique, peut être qu'une sérieuse remise en question est nécessaire. Parce qu'après la très bonne campagne et les très bons chiffres de Marine Lepen, ( malgré tous ce qui lui barrait la route ), je ne pense pas qu'on peut dire la politique et fermée au femme. Ça l'était peut être il y a 15ans, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui et ce depuis longtemps déjà.

Sinon, ce serait bien que tu ailles lire mon message qui traite de cette sois disant différence de salaire entre les hommes et les femmes.
Ou mieux si ce que j'écris ne te parle pas, renseigne toi de toi même. T'as pleins de site officiels, de numéros de téléphone à appeler, de cas d'étude par ville...
Dans ton combat pour l'égalité homme/femme, ça pourrait t'aider de savoir qu'aujourd'hui les femmes ne sont que très moins payés que les hommes et qu'on peut expliquer ces différences de salaires autrement que par les congés maternités. L'existence de barèmes légaux pour les entreprises côtés en bourse et les institutions politiques pourraient aussi t'éclairer un peu sur la situation juridique de l'égalité homme femme.
Si t'as la flemme, tu n'as qu'à lire mon petit résumé de la situation sur la page précédente, et vérifier derrière sur les chiffres officiels données par les instituts de recensements.

Pour finir sur ce que je viens de citer, oui, au risque de te surprendre Saharienne, dans ce bas monde c'est l'argent et la rentabilité qui ont le plus de pouvoir. Pas la philosophie, pas la guerre des sexes, pas l'altruisme, c'est la rentabilité qui domine.

Je t'ai cité au moins 4 dirigeantes élues récemment ( et encore j'ai fais dans les plus connus ) à la tête des plus grandes puissances mondiales dans un contexte de crises financières ou d’expansions. Ceci dans le but d'appuyer mon propos sur le fait que lorsqu'il y a beaucoup d'argent en jeu, la guerre des sexes est très très loin d'être la priorité et que c'est la compétence pure qui prime. C'est comme ça que ça marche aujourd'hui. Si je dis n'importe quoi, prouve le moi ?

Quand tu es un entrepreneur, tu recherches le profit. Et pour faire ce profit tu t'entoures des gens les plus compétents, hommes ou femmes.

C'est comme ça que ça marche. Peut être qu'il y a des entrepreneurs machos qui se coupent eux même un orteil juste pour asseoir leur domination sur la femme, mais dans ce cas prouve le moi ?

Je me doute bien que ça doit exister, mais encore faut il prouver que c'est assez rependu et commun pour être alarmant non ?
On débat avec des faits, des chiffres, des cas d'études sérieux, des théories même si tu veux, mais jamais avec des idées reçus. Surtout lorsqu'elles sont dépassés d'une dizaine d'années.

_________________
12,2sec sur 100m, qui fait mieux ?

______________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Answer
Invité





MessagePosté le: Mer 22 Aoû 2012, 9:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Dernière édition par Answer le Mar 11 Sep 2012, 9:02 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Spathi
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 96

MessagePosté le: Jeu 23 Aoû 2012, 8:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Answer a écrit:


Malik a écrit:
Et tu sais, les scientifiques sportifs pensaient aussi que l'homme ne pouvait pas descendre sous une certaines barre de temps au 100m, jusqu'à ce que Bolt leur pète dedans. Donc ça vaut ce que ça vaut ces analyses.


Je ne vois pas en quoi plusieurs femmes en face d'une machine à laver ne pourraient pas également faire mentir une vérité scientifique. Et encore, il ne s'agit même pas de dire ici que l'expérience contredit une observation. Il s'agit de dire que cet argument physiologique, en particulier, fait seulement ressortir une différence de degré (et non de nature) entre l'homme et la femme. Mais ce degré peut être tout à la fois fort et faible.


Answer, j'aimerais commenter quelque chose de très intéressent que tu a soulevé :

Tu as évoqué avec Malik la possibilité qu'un individu puisse contredire une vérité scientifique. Ce qui veut dire que cet individu peut surpasser son propre corps.

Je me souviens de Georges Canguilhem, philosophe et médecin français. Il a établis une différence importante entre deux termes : être normal et être normatif.
être normal c'est, au regard de la société, appartenir à une norme, à des caractéristiques physiologiques qui sont majoritaires dans un milieu donné.
être normatif c'est, au regard de la vie, être normal sans appartenir à une norme. être normatif c'est dépasser les règles qu'imposent le corps et la physique.
De ce fait et pour donner un exemple, François Mitterrand était normatif : en 1982 peu après les élections, les médecins prévoyaient qu'il mourrait de son cancer dans les mois à venir. La réalité c'est qu'il est mort en 1996 après la fin de son deuxième mandat. Il a, par une baguette magique, surpassé sa propre maladie, en restant normal au regard de la vie.

Autre exemple et le dernier avant de revenir au sujet : Vous posez la question à un trisomique "Est ce que tu te trouves normal" ? La question est stupide et la réponse est évidente : il répondra qu'il est normal ! Mais il le dit, pas d'après le regard de la société, mais d'après son regard individuel, son regard à lui.

être normatif relève donc de quelque chose qui est supérieure au corps, qui appartient à l'esprit, à une force inconnue et puissante, qui permet dans le cas d'une maladie de rester en vie.
Et par mon expérience personnel je suis très profondément attaché à cette idée...

Ce que je veux dire dans tout ça c'est que : l'argument physiologique est secondaire, enfin ça dépend car comme tu le dis Answer :

Citation:
Il s'agit de dire que cet argument physiologique, fait seulement ressortir une différence de degré (et non de nature) entre l'homme et la femme. Mais ce degré peut être tout à la fois fort et faible.


On peut donc arriver à faire des prouesses, même en ayant des difficultés physiques, que ce soit inné ou acquis.
Parce que bien sûr, la question n'est pas de dire s'il existe des difficultés physiques innés ou acquis, il existe, de fait, des inégalités homme/femme. La question est de savoir les surpasser, de savoir les faire disparaitre
Et des individus capables de surpasser ses propre difficultés physiques, il n'y en a pas des masses, car il faut de la volonté, de la détermination et c'est difficile.
La volonté c'est pas donné à tout le monde !

édit : Ben tiens suis-je bête ! Tu avais déjà relevé ce point au début de ton explication :

Citation:
Mais, justement, c'est la question qui ne doit plus se poser pour celui qui comprend qu'elle relève d'une pure détermination de l'esprit. C'est ce que j'ai essayé de pointer dans mon précédent message.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Answer
Invité





MessagePosté le: Jeu 23 Aoû 2012, 10:03 am    Sujet du message: Répondre en citant




Dernière édition par Answer le Mar 11 Sep 2012, 9:01 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2390
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Jeu 23 Aoû 2012, 11:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

On a pas mal traité du sujet, trouvé des points communs, des points de divergeances, normal dans un débat, je propose donc un changement de la thématique !
Nous passons donc à celle de la sexualité, je parle bien sûr d'une sexualité normale entre deux personnes consentantes, pour tout ce qui est des abus je pense qu'on pourra traiter ça autrement.

Comme pour le travail je vous propose quelques questions mais vous pouvez les ignorer si votre propos est bien dans la thématique :

-Le préservatif : Si vous regardez votre passé avec objectivité, qui (femme ou homme ?) a le plus fréquemment pensé au préservatif ? Si vous êtes une femme avez vous dû déjà insisté pour que votre partenaire en porte un ? Au contraire si vous êtes un homme avez vous dû déjà insister pour que votre partenaire l'accepte, participe aux frais ? Avez vous déjà rencontré de l'incompréhension quelle qu'elle soit sur le sujet avec votre partenaire (homme ou femme) ? Est ce facile pour vous d'en parler à "armes égales" ?
(Intéressant aussi si il y en a ici le témoignage des gays !).

-La contraception : En regardant vos précédentes expérience, qui pensait le plus fréquemment à la contraception ? Participez vous financièrement à la contraception ?
Pour les hommes : Le contrôle des femmes sur leur contraception vous fait il peur ? (enfant dans le dos, son contraire...) Est ce que vous voudriez participer davantage au choix de la contraception ? Est ce que vous êtes selon vous victime d'un manque d'information ?
Pour les femmes : Pensez vous que la contraception est une affaire de femme et ne regarde que les femmes ou qu'au contraire les hommes devraient davantage s'impliquer ?

-L'avortement : Jugez vous la politique en vigueur en France - en europe - dans le monde, satisfaisante quant à l'accès à l'avortement ?
Pour les hommes : aimeriez vous être davantage impliqué dans la procédure et la décision ?
Pour les femmes : S'agit il d'un droit qui ne concerne que les femmes ou souhaiteriez vous un autre type de prise de décision qui impliquerait les hommes ? Jugez vous l'accès aux plannings etc... satisfaisant?

-Généralité sur la sexualité :
Pourquoi un homme ayant de nombreuse conquête est un don juan et la femme une fille facile ?
Portez vous un jugement sur les femmes aux multiples conquêtes ? En quoi diffère t il de celui que vous auriez sur un "don juan"?
Au contraire y'a t il une pression ressentie par les hommes pour en faire des "machines qui pense qu'à ça " qui vous semble injuste ?


Il s'agit de piste, répondez, argumentez, comme vous le souhaitez !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
gare à naruto le démoniak
Gnd
Gnd


Inscrit le: 06 Juil 2004
Messages: 890
Localisation: La montagne rouge

MessagePosté le: Jeu 23 Aoû 2012, 12:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je me réveille un peu tard et je m'excuse de commencer mon post par un petit HS : le point qui me semble le plus préoccupant par rapport au thème du travail est celui qui a été le moins développé. Il s'agit des potentielles difficultés de construction de carrière quand on est une femme. Je prend mon cas comme exemple. Je veux faire carrière dans la recherche et je compte suivre un parcours assez classique : j'ai 23 ans et je commence ma thèse, que je finirai donc à 26 ans. J'envisage ensuite de faire un post-doctorat de deux ans, de tenter les concours de recrutement pour avoir un poste fixe, de refaire un post-doctorat si je ne les ai pas puis de les retenter. A supposer que je finisse par avoir mon concours la deuxième fois (ce qui est le plus probable), j'aurai donc un poste fixe de chercheur à 30 ans. J'aimerai bien faire de l'enseignement et devenir directrice de labo, à terme, ce qui va vraisemblablement prendre une petite dizaine d'années supplémentaires. Il se trouve que je suis en couple depuis plus de cinq ans et que même si mon instinct maternel n'est pas exacerbé (au contraire) je me suis déjà demandé : "où mettre un enfant dans ce planning ?". Déjà, je trouve ça dommage de devoir se poser la question, mais soit. A mon avis le meilleur moment c'est celui où on en a envie, mais ça, c'est impossible à prévoir. Et je sais pour l'avoir entendu dire clairement que certains directeurs (et certaines directrices !) de labo hésitaient à prendre des filles en post-doctorat parce que c'est souvent à ce moment là qu'elles veulent avoir des enfants.

Voilà pour l'exemple personnel, et je pense que quelque soit le domaine, la plupart des femmes qui veulent faire carrière se posent ce genre de question, et pas les hommes. Certes, il y a la grossesse, qui dure 9 mois, implique généralement un arrêt de travail de 3/4 mois et fatigue beaucoup. Mais je pense qu'il faut que la société évolue sur sa conception des congés de parenté, après la naissance. Avant, seule la mère y avait droit, maintenant le père peut aussi et je crois que les deux ne peuvent pas en même temps mais je ne suis plus sûre. Dans mon monde idéal, les deux parents devraient avoir exactement les mêmes droits en terme de congés de parenté, les deux pourraient être cumulables, les hommes devraient penser autant que les femmes à intégrer les enfants au sein de leur carrière et les supérieurs hiérarchiques ne penseraient plus aux seuls congés de maternité.

Fin du HS !

En ce qui concerne la sexualité, je vais répondre globalement aux questions de Saha : j'ai toujours été en couple avec des garçons responsables, parce que c'est directement lié à mes critères de sélection. Il n'y a jamais eu de pensée "polarisée" à la contraception et les frais ont toujours été partagés, y compris pour ma pilule. Il m'est arrivé de devoir prendre la pilule du lendemain suite à un petit accident et, n'osant pas trop demander à mes parents, mon copain de l'époque et moi avions marché 2km jusqu'à la pharmacie la plus proche ensemble (oui, j'habite à la campagne^^) et ça nous paraissait tout à fait normal qu'il vienne parce qu'il était aussi concerné que moi. Bref, pour moi la contraception ce n'est pas une affaire de femme, c'est une affaire de couple et je ne pourrai pas être en couple avec un mec qui ne partage pas ce point de vue. (Note : c'est pareil pour les MST.)

Pour l'avortement dans le cadre du couple j'ai le même point de vue : ça se gère à deux. Mais je pense que dans ce cas, s'il y a désaccord profond, c'est à la femme d'avoir le dernier mot parce que c'est son corps à elle qui va subir, que ce soit l'avortement ou la grossesse/accouchement. En dehors du cadre du couple, et bien de fait ça ne concerne que la femme... Je pense qu'en France on a des lois plutôt cohérentes par rapport à l'avortement : possible au tout début de la grossesse si on veut et possible plus tard seulement en cas de risque (par rapport à la santé de la mère ou de l'enfant) ou de maladie particulièrement invalidante de l'enfant. Même si on pourrait discuter des critères pendant des heures, ça me semble très bien sur le principe. Je suis en revanche sceptique face à la position des conservateurs américains "pro-life", qui considèrent qu'on ne peut attenter à la vie d'un foetus mais qu'on peut potentiellement ruiner celle de la future mère. Je pense que l'avortement est un sujet tellement intime et regroupant trop de paramètres pour qu'on puisse faire des généralités.

Enfin, pour moi il n'y a pas de différence entre un mec qui a plein de conquêtes et une femme qui a plein de conquêtes. En revanche il y a une différence entre une personne qui prévient que ça sera une histoire d'un soir sans sérieux et une personne qui reste dans le flou pour planter lamentablement sa conquête. Chacun fait ce qu'il veut de ses organes sexuels s'il a le consentement éclairé de la personne avec qui il veut s'en servir.

_________________


FCs : Gaara, anti sasouk, HP, D gray-man, Ouran high school, naheulbeuk.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
la baronne
Aspirant genin


Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 252
Localisation: chez moi comme d'hab

MessagePosté le: Ven 24 Aoû 2012, 6:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

zut trop tard pour revenir sur les demenageur et la force physique. ou encore sur les sportifs , le poids etc ... dommage
venons en a la contraception , Saharienne , j'ai l'impression que tu fais une fixette, alors que moi , je la prend comme je me brosse les dents. Pas une fois je n'ai pensé faire operer mon epl xD. La contraception va avec la maternité, donc ca me concerne moi en premier lieu
A vrai dire jamais je ne me suis posée la question du "qui doit y penser a ma place".

Enfin pour le fait d'etre un don juan ou une "marie couches toi la " en cas de multi-partenaires. Je crois que ca vient, qu'il y'ait le penetrant et le penetré , donc le soumis et celui qui soumet
De plus on a souvent l'image de la jeune fille amoureuse qui a besoin de sentiments, donc forcement on passe pour une cochonne si on dit ou fait l'inverse . Qu'on le veuille ou non , on a l'image de la mere de famille qui se tient correctement. Donc des qu'on sort des lignes , c'est fini , on est cataloguée. Le pire la dedans c'est que bien souvent les femmes sont plus mechantes entre elles, que ne le sont les hommes avec les filles dites faciles.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2390
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Ven 24 Aoû 2012, 6:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Heu... je n'ai jamais parlé de... faire opérer nos compagnons.....
J'ai parlé dans un autre topic de la vasectomie et on m'a appris qu'elle n'était pas aussi réversible que je le pensais, c'est tout...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
la baronne
Aspirant genin


Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 252
Localisation: chez moi comme d'hab

MessagePosté le: Ven 24 Aoû 2012, 7:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

mais je n'ai jamais dis que tu en avais parlé ^^ c'etait juste une boutade , vu que j'ai une grande famille

je viens de me relire en effet ma phrase aurait du etre apres , pour plus de comprehension ^^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Self_Proclaimed_Genius
Déesse de CN
Déesse de CN


Inscrit le: 05 Juil 2007
Messages: 1957
Localisation: Vous n'avez pas besoin de savoir

MessagePosté le: Ven 24 Aoû 2012, 8:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part, je considère que pour la contraception, dans un couple, c'est mieux de partager les frais.
Je vais prendre mon exemple : moi je me paye ma contraception, et GK se paye ses capotes. Au final, à quelques dizaine de centimes près, ça revient au même ( pourquoi les préservatifs alors qu'on est en couple depuis 5 ans ? Pour la semaine sans contraception. )
Étant donné que cela nous concerne tout les deux, bah on trouve ça normal, dans la logique des choses.

Concernant la demande de : "met une capote", ça m'est arrivé de devoir insister, par le passé, avec mes anciens copains.
Soit ils en mettaient une, soit l'acces a l'antre magique était refusé, c'est simple.
On m'a reproché de pas avoir de contraception, et que ça les faisaient chier de porter une capote parce que ça enlevait du plaisir, et moi je devais leur rétorquer ça me ferait chier de tomber enceinte et de demander une pension alimentaires pour les 18 prochaines années.

Je constate toutefois qu'au niveau de la "responsabilité", les mentalités sont 50-50.
Beaucoup pensent que c'est à la femme de faire gaffe parce qu'apres tout, c'est bien elle qui tombe enceinte, donc c'est sa responsabilité, et d'autre ont compris qu'un bébé, ça se fait à deux, et que donc, si on veut pas devenir père trop tôt, faut mettre la main à la patte, et participer aussi.
Et ça, malgré toute la sensibilisation autour de la capote et des MST.

Concernant l'avortement, eh bien, je rejoins GND : comme je l'ai dit, un bébé se fait à deux.
Donc chacun a son mot à dire. Une femme n'a pas a subir une grossesse non voulue, et un homme n'a pas a devenir père s'il ne le souhaite pas. C'est pas anodin, un bebe. Ca change une vie. C'est une question de morale.

Une fois de plus, en cas de désaccord profond, c'est à la femme d'avoir le dernier mot : ça reste quand même elle qui va se coltiner les 9 mois de grossesses, l'allaitement, l'éducation de l'enfant ( ouiii, je sais, les hommes participent de plus en plus, je sais, mais ce sont les femmes qui s'occupent le plus de l'éducation des mômes, on est pas encore à la parité parfaite, hein. ). Mais, ça reste à ses risques et périls : un homme qui ne veut pas d'un enfant pourra soit : lui en vouloir et rejeter l'enfant, qui donc subira ce manque d'amour, soit quitter la femme qui lui fait un môme dans le dos.
N'écouter que son désir, c'est super égoïste.

Ensuite, évidemment que si une nana tombe enceinte après un coup d'un soir, c'est à elle de décider. Si toutefois elle choisi de garder l'enfant, je considère qu'il est normal d'en avertir le père de l'enfant. Si celui ci ne souhaite pas devenir père, mais que la femme veut quand même le garder, elle n'a rien a demander au père (puisqu'il ne veut rien a faire avec cet enfant ), si ce n'est son historique médical : c'est le choix de la femme de "faire une bébé toute seule". C'est à elle d'en assumer les conséquences.

Et pour finir, oui, je trouve ça super dégueulasse qu'une nana qui a beaucoup de conquête passe pour une grosse salope, alors qu'un mec qui fait pareil est considérer comme un séducteur.
Juste parce que l'un a une queue entre les jambes, ça lui donne une immunité ?
Faut évoluer...
J'ai le même avis sur les deux sexes : ils font ce qu'ils veulent de leur vie sexuelles, du moment qu'ils ne blessent personnes.

_________________


Jergal-SPG est tellement omnipotente qu'on s’demande si c'est pas un groupement de plusieurs super-héros sur un seul compte
Bane-SPG, c'est dieu. Omnipotente, droite, juste et morale
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Iss31
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 10 Jan 2010
Messages: 54
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Mar 19 Mar 2013, 10:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

La soumission des femmes un truc qui daterait depuis la première femme,pour avoir encourager à l'interdit l'homme et son âme (Adam et Eve).N'écoutez pas cette erreur vous valez bien plus que beaucoup d'hommes à la force de vos coeurs .

J'entend toutes les pseudo feministes sois disant en "faveur de la femme" mais qui deguele sur le voile, non la femme s'enlève sa liberté elle même en condamnant sont droit à porter son voile. C'est vrai certaine femmes y sont forcer mais en interdisant le voile cela ne fais que décaler le problème un homme qui oblige sa femme à porter le voile peut très bien la forcer à rester chez lui ... Donc cela condamne certaine femme qui de leurs pleins gré veulent porter le voile.

A tout les hommes avant d'être social notre couverture est maternel pensez à vos mères qui vous ont portés pendant 270 jours avant de causé du tord à une femme car il est plus facile pour un homme de faire perdre l'honneur d'une femme.Un seul geste de travers et tout son entourage la condamne.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jergal
Crazy Horse ♞


Inscrit le: 25 Jan 2007
Messages: 2388

MessagePosté le: Lun 02 Sep 2019, 10:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est pas faux.

_________________

J'aime
T'es dur comme un boudoir !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Débats Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum