Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Topic à paroles
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 58, 59, 60, 61  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Musique
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5531
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Sam 05 Nov 2011, 9:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Spoil:
Ils s'embrassent au mois de Janvier,
car une nouvelle année commence,
mais depuis des éternités
l'a pas tell'ment changé la France.
Passent les jours et les semaines,
y a qu'le décor qui évolue,
la mentalité est la même :
tous des tocards, tous des faux culs.

Ils sont pas lourds, en février,
à se souvenir de Charonne,
des matraqueurs assermentés
qui fignolèrent leur besogne,
la France est un pays de flics,
à tous les coins d'rue y'en a 100,
pour faire règner l'ordre public
ils assassinent impunément.

Quand on exécute au mois d'mars,
de l'autr' côté des Pyrénées,
un arnachiste du Pays basque,
pour lui apprendre à s'révolter,
ils crient, ils pleurent et ils s'indignent
de cette immonde mise à mort,
mais ils oublient qu'la guillotine
chez nous aussi fonctionne encore.

Etre né sous l'signe de l'hexagone,
c'est pas c'qu'on fait d'mieux en c'moment,
et le roi des cons, sur son trône,
j'parierai pas qu'il est all'mand.

On leur a dit, au mois d'avril,
à la télé, dans les journaux,
de pas se découvrir d'un fil,
que l'printemps c'était pour bientôt,
les vieux principes du seizième siècle,
et les vieilles traditions débiles,
ils les appliquent tous à la lettre,
y m'font pitié ces imbéciles.

Ils se souviennent, au mois de mai,
d'un sang qui coula rouge et noir,
d'une révolution manquée
qui faillit renverser l'Histoire,
j'me souviens surtout d'ces moutons,
effrayés par la Liberté,
s'en allant voter par millions
pour l'ordre et la sécurité.

Ils commémorent au mois de juin
un débarquement d'Normandie,
ils pensent au brave soldat ricain
qu'est v'nu se faire tuer loin d'chez lui,
ils oublient qu'à l'abri des bombes,
les Francais criaient "Vive Pétain",
qu'ils étaient bien planqués à Londres,
qu'y avait pas beaucoup d'Jean Moulin.

Etre né sous l'signe de l'hexagone,
c'est pas la gloire, en vérité,
et le roi des cons, sur son trône,
me dites pas qu'il est portugais.

Ils font la fête au mois d'juillet,
en souv'nir d'une révolution,
qui n'a jamais éliminé
la misère et l'exploitation,
ils s'abreuvent de bals populaires,
d'feux d'artifice et de flonflons,
ils pensent oublier dans la bière
qu'ils sont gourvernés comme des pions.

Au mois d'août c'est la liberté,
après une longue année d'usine,
ils crient : "Vive les congés payés",
ils oublient un peu la machine,
en Espagne, en Grèce ou en France,
ils vont polluer toutes les plages,
et par leur unique présence,
abîmer tous les paysages.

Lorsqu'en septembre on assassine,
un peuple et une liberté,
au cœur de l'Amérique latine,
ils sont pas nombreux à gueuler,
un ambassadeur se ramène,
bras ouverts il est accueilli,
le fascisme c'est la gangrène
à Santiago comme à Paris.

Etre né sous l'signe de l'hexagone,
c'est vraiment pas une sinécure,
et le roi des cons, sur son trône,
il est français, ça j'en suis sûr.

Finies les vendanges en octobre,
le raisin fermente en tonneaux,
ils sont très fiers de leurs vignobles,
leurs "Côtes-du-Rhône" et leurs "Bordeaux",
ils exportent le sang de la terre
un peu partout à l'étranger,
leur pinard et leur camenbert
c'est leur seule gloire à ces tarrés.

En Novembre, au salon d'l'auto,
ils vont admirer par milliers
l'dernier modèle de chez Peugeot,
qu'ils pourront jamais se payer,
la bagnole, la télé, l'tiercé,
c'est l'opium du peuple de France,
lui supprimer c'est le tuer,
c'est une drogue à accoutumance.

En décembre c'est l'apothéose,
la grande bouffe et les p'tits cadeaux,
ils sont toujours aussi moroses,
mais y a d'la joie dans les ghettos,
la Terre peut s'arrêter d'tourner,
ils rat'ront pas leur réveillon;
moi j'voudrais tous les voir crever,
étouffés de dinde aux marrons.

Etre né sous l'signe de l'hexagone,
on peut pas dire qu'ca soit bandant
si l'roi des cons perdait son trône,
y aurait 50 millions de prétendants.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
lâme
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 09 Aoû 2010
Messages: 95

MessagePosté le: Mar 08 Nov 2011, 7:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Spoil:
Ma mie, de grâce, ne mettons
Pas sous la gorge à Cupidon
Sa propre flèche
Tant d'amoureux l'ont essayé
Qui, de leur bonheur, ont payé
Ce sacrilège...

R:
J'ai l'honneur de
Ne pas te de-
mander ta main
Ne gravons pas
Nos noms au bas
D'un parchemin


Laissons le champs libre à l'oiseau
Nous seront tous les deux priso-
nniers sur parole
Au diable les maîtresses queux
Qui attachent les cœurs aux queues
Des casseroles!

+R:

Vénus se fait vielle souvent
Elle perd son latin devant
La lèchefrite
A aucun prix, moi je ne veux
Effeuiller dans le pot-au-feu
La marguerite

+R:

On leur ôte bien des attraits
En dévoilant trop les secrets
De Mélusine
L'encre des billets doux pâlit
Vite entre les feuillets des li-
vres de cuisine.

+R:

Il peut sembler de tout repos
De mettre à l'ombre, au fond d'un pot
De confiture
La jolie pomme défendue
Mais elle est cuite, elle a perdu
Son goût "nature"

+R:

De servante n'ai pas besoin
Et du ménage et de ses soins
Je te dispense
Qu'en éternelle fiancée
A la dame de mes pensées
Toujours je pense

+R:

_________________
Science: Une façon de comprendre les choses et ensuite de les faire fonctionner. La Science explique ce qui se passe tout le temps autour de nous. La religion aussi, mais la science marche mieux, parce qu'elle trouve des excuses plus crédibles quand elle se trompe.

Terry Pratchett Le grand livre des gnome page 461
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mashiro
Aspirant genin


Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 198

MessagePosté le: Sam 12 Nov 2011, 10:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Kasabian - Days Are Forgotten

Spoil:
Aaaahh
Aaaahahahahaaa
Aaaahh
Aaaahahahahaaa

Hey son
I'm looking forward
You're leaning backwards
Of this I'm sure

Have you had enough?
Are you feeling rough?
Does your skull hurt?
Well if it's warm

Cause I am taking back what's mine
I am taking back the time
You may call it suicide
But I'm being born again
I'm waiting

Aaaahh
I'm waiting
Aaaahahahahaaa
Right here now
Aaaahh
I'm waiting
For someone
Or something
To take me
To take me over

Days
Days are forgotten
Now it's all over
Simply forgotten
Hail to the cypriot

Home bred
I've got blood lust
Feeding you bread crust
I leave no scar

You say I'm old hat
A fucking dirty rat
Call me a cliche
How right you are

Cause I am flipping bag of bones
I am righting all your wrongs
You may call it suicide
But I'm being born again
I'm waiting

Aaaahh
I'm waiting
Aaaahahahahaaa
Right here now
Aaaahh
I'm waiting
For someone
Or something
To take me
To take me over

Days
Days are forgotten
Now it's all over
Simply forgotten
Hail to the cypriot

Days
Days are forgotten
Now it's all over
Simply forgotten
Hail to the cypriot

I saw something
I get on the dark
It's the
You was at home
Chewing on monkey brains

I am out here
I'm just a sillhouette
You will never
Never ever forget

Days
Days are forgotten
Now it's all over
Simply forgotten
Hail to the cypriot

Days
Days are forgotten
Now it's all over
Simply forgotten
Hail to the cypriot

I saw something
I get on the dark
It's the
You was at home
Chewing on monkey brains


Je ne peux plus me passer de cette chanson. j'aime trop

_________________
"Le courant d'air est un état d'esprit" A.L

"Le théorème fondamental de l'analyse on le prend en pleine face" N.B

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Uchiha-sasuke-da
Retro girl
Retro girl


Inscrit le: 04 Mai 2007
Messages: 695
Localisation: Dans les villes en folie

MessagePosté le: Ven 18 Nov 2011, 10:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Un soir, tu trouveras des brouillons dans leur cachette
Pour voir, tu sortiras les disques de leur pochette
Notre histoire, tu la verras défiler dans ta tête

Alors chut, pose doucement un doigt devant ta bouche
Et lutte, efface de ta mémoire ces mots qui nous touchent
Brûle, ces images qui nous plongent dans la solitude

Ecoute, ce qu'il reste de nous
Immobile et debout
Une minute de silence

Ce qu'il reste, c'est tout
De ces deux coeurs immenses
Et de cet amour fou
Et fais quand tu y penses
En souvenir de nous
Une minute de silence

Ecoute passer mes nuits blanches
Dans tes volutes de fumée bleue
Cette minute de silence
Est pour nous deux

Ecoute, ce qu'il reste de nous
Immobile et debout
Une minute de silence

Ce qu'il reste, c'est tout
De ces deux coeurs immenses
Et de cet amour fou
Et fais quand tu y penses
En souvenir de nous
Une minute de silence

Une minute de silence

Paroles et Musique: Michel Berger 1983 "Voyou" © Apache

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
lâme
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 09 Aoû 2010
Messages: 95

MessagePosté le: Jeu 24 Nov 2011, 9:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Le style on aime ou pas, mais le texte force le respect.

le temps passe si lentement
& je me sens si fatigué
le silence des morts est violent
quand il m'arrache à mes pensées
je rêve de ses ténèbres froides
électriques & majestueuses
où les dandys se tiennent roides
loin de leurs pulsions périlleuses
je rêve tellement d'avoir été
que je vais finir par tomber

dans cette foire aux âmes brisées
où le vieux drame humain se joue
la folie m'a toujours sauvé
& m'a empêché d'être fou
je me regarde au fond des yeux
dans le miroir des souvenirs
si partir c'est mourir un peu
j'ai passé ma vie à... partir
je rêve tellement d'avoir été
que je vais finir par tomber

mes yeux gris reflètent un hiver
qui paralyse les coeurs meurtris
mon regard vient de l'ère glaciaire
mon esprit est une fleur flétrie
je n'ai plus rien à exposer
dans la galerie des sentiments
je laisse ma place aux nouveaux-nés
sur le marché des morts-vivants
je rêve tellement d'avoir été
que je vais finir par tomber

je fixe un océan pervers
peuplé de pieuvres & de murènes
tandis que mon vaisseau se perd
dans les brouillards d'un happy end
inutile de graver mon nom
sur la liste des disparus
j'ai broyé mon propré horizon
& retroune à mon inconnu
je rêve tellement d'avoir été
que je vais finir par tomber

déjà je m'avance en bavant
dans les vapeurs d'un vague espoir
l'heure avant l'aube du jour suivant
est toujours si cruellement noire
dans le jardin d'Eden désert
les étoiles n'ont plus de discours
& j'hésite entre un revolver
un speedball ou un whisky sour
je rêve tellement d'avoir été
que je vais finir par tomber

_________________
Science: Une façon de comprendre les choses et ensuite de les faire fonctionner. La Science explique ce qui se passe tout le temps autour de nous. La religion aussi, mais la science marche mieux, parce qu'elle trouve des excuses plus crédibles quand elle se trompe.

Terry Pratchett Le grand livre des gnome page 461
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Uchiha-sasuke-da
Retro girl
Retro girl


Inscrit le: 04 Mai 2007
Messages: 695
Localisation: Dans les villes en folie

MessagePosté le: Ven 02 Déc 2011, 11:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je reviens de loin, Michel Berger, de l'album "coeur brisé"

J'ai bien cru ne plus jamais revoir
La couleur de la mer, le soir
Je reviens de loin
Je reviens de loin
Je reviens de loin
Si vous n'en croyez rien
Demandez à mon ange gardien

J'ai bien cru ne plus jamais sentir
L'odeur des sapins bleus, bleu gris
Je reviens de loin
Je reviens de loin
Je reviens de loin
Si vous n'en croyez rien
Demandez à mon ange gardien

Je pleurais du matin au soir
Et j'avais perdu tout espoir
Ma vie entière était bercée par le hasard

Et maintenant, la vie comme une ombrelle
Maintenant, m'a repris sous son aile
Et je n'aime qu'elle comme avant

J'ai bien cru ne plus jamais danser
Devant le feu les soirs d'hiver
Je reviens de loin
Je reviens de loin
Je reviens de loin
Si vous n'en croyez rien
Demandez à mon ange gardien

Elle me regardait sans me voir
Elle me souriait sans savoir
Et même au soleil, je me sentais seul dans le noir

J'ai bien cru ne plus jamais revoir
La couleur de la mer, le soir
Je reviens de loin
Je reviens de loin
Je reviens de loin
Si vous n'en croyez rien
Demandez à mon ange gardien


_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Seireik
Genin


Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 385
Localisation: Plus vraiment là

MessagePosté le: Dim 04 Déc 2011, 7:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bob Dylan, "Like A Rolling Stone"


Once upon a time you dressed so fine
You threw the bums a dime in your prime, didn't you ?
People'd call, say, "Beware doll, you're bound to fall"
You thought they were all kiddin' you
You used to laugh about
Everybody that was hangin' out
Now you don't talk so loud
Now you don't seem so proud
About having to be scrounging for your next meal.

How does it feel
How does it feel
To be without a home
Like a complete unknown
Like a rolling stone ?

You've gone to the finest school all right, Miss Lonely
But you know you only used to get juiced in it
And nobody has ever taught you how to live on the street
And now you find out you're gonna have to get used to it
You said you'd never compromise
With the mystery tramp, but know you realize
He's not selling any alibis
As you stare into the vacuum of his eyes
And say do you want to make a deal?

How does it feel
How does it feel
To be on your own
With no direction home
Like a complete unknown
Like a rolling stone ?
You never turned around to see the frowns on the jugglers and the clowns
When they all come down and did tricks for you
You never understood that it ain't no good
You shouldn't let other people get your kicks for you
You used to ride on the chrome horse with your diplomat
Who carried on his shoulder a Siamese cat
Ain't it hard when you discover that
He really wasn't where it's at
After he took from you everything he could steal.

How does it feel
How does it feel
To be on your own
With no direction home
Like a complete unknown
Like a rolling stone ?

Princess on the steeple and all the pretty people
They're drinkin', thinkin' that they got it made
Exchanging all precious gifts
But you'd better take your diamond ring, you'd better pawn it babe
You used to be so amused
At Napoleon in rags and the language that he used
Go to him now, he calls you, you can't refuse
When you got nothing, you got nothing to lose
You're invisible now, you got no secrets to conceal.

How does it feel
How does it feel
To be on your own
With no direction home
Like a complete unknown
Like a rolling stone ?

_________________
Cacahuète Bro'


Twist and Shout !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Mormegill
Chuunin


Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 765
Localisation: Minas Tatouine

MessagePosté le: Mar 06 Déc 2011, 7:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A flanc de certitudes

Enfant chemin faisant dans la rue ou sur les bancs
A portée de glaviots, livres sur le dos
Je découvrais l'exil et ses vicissitudes, ce parfum de solitude, ce petit air entêtant.

Plus tard considérant l'évident, le convenu
De phrases sybillines en sous entendus
Las d'échoué ma mie à flanc certitudes,je meublais ma solitude
Ce mal que ne guérit nul onguent.

L'exil à vie vois-tu à flanc de ceritudes, ce parfum de solitude
Oh la vie à flanc de certitudes,
Oh la vie à flanc de certitudes.

Que retournent donc les immigrés en "Zimmigrie"
Sur le champ les étrangers en "Zétrangie"

La valse au rythme des couplets de feu Jean-Marie
Les soufflets de tante Eulalie
Quelle griserie non vraiment

L'exil à vie vois-tu à flanc de ceritudes, ce parfum de solitude
Oh la vie à flanc de certitudes,
Oh la vie à flanc de certitudes

Lalala...

Oh Oh la vie à flanc de certitudes
Oh la vie à flanc de certitudes

Des fois pour faire semblant je m'occupe, je chante
L'ivresse de n'être rien, la detresse en moins
Etre déjà mort ou bien faire voeux de silence
Qu'on m'explique la différence
depuis 30 ans que j'attends

L'exil à vie vois-tu à flanc de certitudes
Simple question d'habitudes
Oh la vie à flanc de certitudes
Oh la vie à flanc de certitudes
Oh la vie à flanc de certitudes

Oh ce petit air entêtant

Tété
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5531
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Sam 07 Jan 2012, 1:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Finished with my woman 'cause she couldn't help me with my mind
People think I'm insane because I am frowning all the time
All day long I think of things but nothing seems to satisfy
Think I'll lose my mind if I don't find something to pacify
Can you help me, occupy my brain?
Oh yeah
I need someone to show me the things in life that I can't find
I can't see the things that make true happiness, I must be blind
Make a joke and I will sigh and you will laugh and I will cry
Happiness I cannot feel and love to me is so unreal
And so as you hear these words telling you now of my state
I tell you to enjoy life I wish I could but it's too late

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4177

MessagePosté le: Sam 04 Fév 2012, 10:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Fayçal
Ninjutsu


Un dernier salut au levant avant que je m'en aille
Sur un talus brise le vent en secret j'aiguise un kunai
D'un pas discret digne et léger vous observe
Infiltré dans vos réserves j'ai mes lignes à protéger
Avant l'expiration carbure à l'air pur au bon thé
Furtif telle une respiration pour armure j'ai ma volonté
Instinctif j'ai cerné démonté vos jacteurs
Dans vos contés j'ai discerné berné la bonté des acteurs
Tout un pan d'enseignements des heures d'entrainements
Dans le cœur un déchainement dans les tympans des saignements
Des entailles sur mon kimono noir à capuche
Le soir dans leurs détails je bûche mes failles et le makimono
Retranché dans mon antre sur ma feuille vos modes branchées
Pour accueil les ai tranchées j'ai mes codes et mes chantres
Entre yin et yang ma lutte est secrète
Vos insultes les mauvaises langues mon esprit butte ce qu'elles sécrètent
Derrière la théorie toute une pratique pour éventail
Même statique endolori me méfie d'un épouvantail
Met au défi mes entrailles me fie au ShinShin Shingan
Pour qu'à l'orée de chaque bataille l'encre de chine frappe vos organes

Refrain

Mental forgé au Ninjutsu aux épreuves sur ma colline
J'ai fait preuve de discipline entre instrumentales et Sun tzu
Sur le fleuve à contre-courant surfe sur leurs embuscades
Par bluff me montre mourant ressort comme neuf de mes cascades
Mental forgé au Ninjutsu aux épreuves sur ma colline
J'ai fait preuve de discipline entre instrumentales et Sun tzu
Dans mon art guère d'issues pour vos raps stars en régression
Toutes égorgées au Sekitsu ma guerre se mène en discrétion


Voie de sobriété philosophie du fantôme
Aux abois sous ébriété moi j'atrophie tous leurs atomes
Envoie trois coups entre deux souffles pour les sans voix de ma trempe
Et c'est sous les feux de la rampe que je me camoufle
Si vient la crampe je me restaure à l'ancienne je liquide
Mes tueries mes homicides sont toutes derrière un store
Quelques combos pour le score mes victimes sous le marbre
Des lambeaux de chairs sur le sabre achève les autres au corps à corps
Toutes mes plaies sont profondes mais les soignent à la médecine douce
J'écoute leurs clans sur les ondes assassine sur le pouce
Frappe le triple de leur nombre m'éloigne au pas de course
Et quand vient l'éclipse me ressource comme un disciple dans l'ombre
Des étoiles dans la trousse en cas de danger
A lancer sans fracas quand j'ai des enragés aux trousses
L'esprit en mouvement j'ai l'aisance de ma science
L'expérience m'a appris gravement que l'ennemi c'est l'impatience
Remis de mes luttes assis dans la méditation
Saisi le sens d'un air de flûte ainsi sens mes palpitations
A 600 mètres d'ici la jeunesse se prépare
Me dis que la finesse est rare et que tout grand maître est précis

Refrain

Mental forgé au Ninjutsu aux épreuves sur ma colline
J'ai fait preuve de discipline entre instrumentales et Sun tzu
Sur le fleuve à contre-courant surfe sur leurs embuscades
Par bluff me montre mourant ressort comme neuf de mes cascades
Mental forgé au Ninjutsu aux épreuves sur ma colline
J'ai fait preuve de discipline entre instrumentales et Sun tzu
Dans mon art guère d'issues pour vos raps stars en régression
Toutes égorgées au Sekitsu ma guerre se mène en discrétion

_________________
Ancien pseudo : Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Finalmax
Chuunin


Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 581
Localisation: dans le monde des dieux de la mort...

MessagePosté le: Dim 05 Fév 2012, 12:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Da Vinci Claude Mc Solaar


Tout simplement le meilleur rappeur français qui soit. J'adore ses textes et sa façon de jouer avec les mots et les références. Enfin un rappeur qui utlise correctement la langue française!



Derrière les portes du Louvres se trouve le Saint Groove
A quarante pas de le Joconde il y a une flèche au stylo rouge
Il faut s’y faufiler de nuit et si possible d’un pass moove
Ou que le gardien te couvre sinon c’est l’alerte rouge

On nous cache des choses depuis Adam et Eve
Le lièvre et la tortue, paris sur le lièvre
Le vrai, le faux, le vraiment faux, le vrai, c'est vrai c'est le faux
C'est vraiment le pogo de la théorie du complot

Certains avaient des allumettes pendant la guerre du feu
Le copain d'une copine a côtoyer Sophie Neveu
Y'a jamais eu personne qui a mis le pied sur la lune
On dit que c'est Edith Piaff qui a écrit : "Mon truc en plume"
On dit que sur d'autres planètes, les petits hommes verts ont la télé
Et qu'ils sont fascinés par le JT de Jean-Claude Bourret

[REFRAIN]
Tout se mélange dans ma tête depuis l'aube
Je suis comme dans un chapitre du Da Vinci Claude

Tu Tu Tu Tu Tu..
Tu Tu Tu Tu Tu..
Ouh ouh

Tout se mélange dans ma tête depuis l'aube

Des tas de secrets d'Etats sont là devant toi
Un soir dans une ruelle, un homme étrange me déclara
Que Marilyn Monroe était une fan de Pompidou
Et qu'elle a déclaré sa flamme en chantant : "Pom pom pi dou !"

Le dalaï lama, Serge Lama, Alain Delon
Sont partis au Tibet pour leur chanter La Madelon
On dit qu'il y a des gens qui sont montés dans les soucoupes
Qu'ils ont bu du jus de coco qu'ils sont coupés au "coupe-coupe"
Juste parce qu'il a parlé du monstre de Roswell
L'armée américaine s'est séparée de Jacques Pradel

[REFRAIN]

Ils ont dit que Sheila et la Joconde étaient des hommes
Qu'il y aurai un bug pour fêter le millénium
Que certains boulanger font des babas au polonium
Qu'ils enrichissent à l'uranium et qu'ils arrosent avec du rhum

Il y a de l'info, de la désinfo, et delà des infos, tout cela n'est pas faux
Dans les Simpsons on sait qui a tuer Kenny
Mais la question que l'on se pose est : "Qui a tué Kennedy ?"

Dans l'ordre du temple Solaar avance
Je vois venir des pompiers avec des jerricanes d'essence

[REFRAIN]

Derrière les portes du Louvres se trouve le Saint Groove
A quarante pas de le Joconde il y a une flèche au stylo rouge
Il faut s’y faufiler de nuit et si possible d’un pass moove
Ou que le gardien te couvre sinon c’est l’alerte rouge

On nous cache des choses depuis Adam et Eve
Le lièvre et la tortue, paris sur le lièvre
Le vrai, le faux, le vraiment faux, le vrai, c'est vrai c'est le faux
C'est vraiment le pogo de la théorie du complot

Certains avaient des allumettes pendant la guerre du feu
Le copain d'une copine a côtoyer Sophie Neveu
Y'a jamais eu personne qui a mis le pied sur la lune
On dit que c'est Edith Piaff qui a écrit : "Mon truc en plume"
On dit que sur d'autres planètes, les petits hommes verts ont la télé
Et qu'ils sont fascinés par le JT de Jean-Claude Bourret

[REFRAIN]
Tout se mélange dans ma tête depuis l'aube
Je suis comme dans un chapitre du Da Vinci Claude

Tu Tu Tu Tu Tu..
Tu Tu Tu Tu Tu..
Ouh ouh

Tout se mélange dans ma tête depuis l'aube

Des tas de secrets d'Etats sont là devant toi
Un soir dans une ruelle, un homme étrange me déclara
Que Marilyn Monroe était une fan de Pompidou
Et qu'elle a déclaré sa flamme en chantant : "Pom pom pi dou !"

Le dalaï lama, Serge Lama, Alain Delon
Sont partis au Tibet pour leur chanter La Madelon
On dit qu'il y a des gens qui sont montés dans les soucoupes
Qu'ils ont bu du jus de coco qu'ils sont coupés au "coupe-coupe"
Juste parce qu'il a parlé du monstre de Roswell
L'armée américaine s'est séparée de Jacques Pradel

[REFRAIN]

Ils ont dit que Sheila et la Joconde étaient des hommes
Qu'il y aurai un bug pour fêter le millénium
Que certains boulanger font des babas au polonium
Qu'ils enrichissent à l'uranium et qu'ils arrosent avec du rhum

Il y a de l'info, de la désinfo, et delà des infos, tout cela n'est pas faux
Dans les Simpsons on sait qui a tuer Kenny
Mais la question que l'on se pose est : "Qui a tué Kennedy ?"

Dans l'ordre du temple Solaar avance
Je vois venir des pompiers avec des jerricanes d'essence

[REFRAIN]

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Uchiha-sasuke-da
Retro girl
Retro girl


Inscrit le: 04 Mai 2007
Messages: 695
Localisation: Dans les villes en folie

MessagePosté le: Mar 17 Avr 2012, 8:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Parce que j'ai des frissons et que j'suis à deux doigts de pleurer ^^


(Version Live)

Le fleuve, Noir Désir

Quand la nuit s'étend, elle se laisse tomber au hasard
Elle enveloppe et elle sape les carcasses atroces
Et si tu peux te perdre du côté du fleuve
Il te calmera jusqu'à ce que tu ne puisses plus respirer

Comme elle est belle la ville et ses lumières seulement pour
les fous
Celui qui veut, il la découpe en tableaux
Là c'est l'heure ou le silence balance sur les eaux du fleuve
Le rythme des horloges qui pourissent

Y a là-bas cette fille qui enfle son souffle et ses jupes
Ouvertes comme des corolles en suspens
Plus elle danse, plus elle flambe, plus il l'aime, lui, comme il sent
Que no se puede, la Vida no vale Nada.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Mashiro
Aspirant genin


Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 198

MessagePosté le: Dim 13 Mai 2012, 4:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

The Kooks - Junk of The Heart (Happy)



Spoil:
Junk of the heart
Is junk in my mind
So hard to leave you all alone

We get so drunk
That we can hardly see
what use is that to you on me, baby

See, I noticed nothing
makes you shatter, no no
you are a lover of the wild
and a junker of the heart
But are you mine?

I wanna make you happy
I wanna make you feel alive
Let me make you happy
I wanna make you feel alive at night
I wanna make you happy
you're a good girl, good night

You seem to be sunk
But life is no race
When I'm not happy
I'm in disgrace

So I spent time guessing on you, oh
You're a lover of the wild
and a junker of the heart.
But are you mine?

I wanna make you happy
I wanna make you feel alive
Let me make you happy
I wanna make you feel alive at night
I wanna make you happy
you're a good girl, good night

Still I notice nothing
makes you shatter, no no
you're a lover of the wild
and a junker of the heart
But are you mine?

I wanna make you happy
I wanna make you feel alive
Let me make you happy
I wanna make you feel alive at night
I wanna make you happy
you're a good girl, good night

_________________
"Le courant d'air est un état d'esprit" A.L

"Le théorème fondamental de l'analyse on le prend en pleine face" N.B

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2391
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2012, 1:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Paroles et traduction de "Somebody that I used to know"

Lacocinelle.fr

Now and then I think of when we were together
Like when you said you felt so happy you could die
Told myself that you were right for me
But felt so lonely in your company
But that was love and it's an ache I still remember

En ce moment je pense à quand nous étions ensemble
Genre, quand tu disais que tu étais si heureuse que tu pouvais mourir
Je me disais que tu étais bien pour moi
Mais je me sentais si seul en ta compagnie
Mais l'amour est un mal dont je me souviens encore

You can get addicted to a certain kind of sadness
Like resignation to the end
Always the end
So when we found that we could not make sense
Well you said that we would still be friends
But I'll admit that I was glad that it was over

On peut devenir accro à un genre de tristesse
Comme la résignation de la fin
Toujours la fin
Alors quand on a pensé que l'on n'irait nulle part ensemble
Alors, tu as dit que l'on pourrait toujours rester amis
Mais j'admet que j'étais heureux que ça se finisse

But you didn't have to cut me off
Make out like it never happened
And that we were nothing
And I don't even need your love
But you treat me like a stranger
And that feels so rough
You didn't have to stoop so low
Have your friends collect your records
And then change your number
I guess that I don't need that though
Now you're just somebody that I used to know

Mais tu n'avais pas à couper les ponts
A faire comme si ça n'avait jamais existé
Comme si nous n'avons rien été l'un pour l'autre
Et je n'ai pas besoin de ton amour
Mais tu me traite comme un étranger
C'est tellement cruel
Tu n'avais pas à t'abaisser si bas
A envoyer tes amis récuperer tes CD's
Et changer ton numéro
Je suppose que tu n'as pas besoin de mon amour non plus
Maintenant tu es juste quelqu'un que j'ai connu

Now and then I think of all the times you screwed me over
But had me believing it was always something that I'd done
And I don't wanna live that way
Reading into every word you say
You said that you could let it go
And I wouldn't catch you hung up on somebody that you used to know...

Maintenant je pense à toutes les fois où tu m'as bien eu
Mais m'as fait croire que c'était à chaque fois de ma faute
Et je ne veux pas vivre de cette façon
A déchiffrer chaque mot que tu diras
Tu disais que tu pouvais arrêter
Et je ne pense pas que tu sois du genre à être obsédée par quelqu'un que tu as connu...

But you didn't have to cut me off
Make out like it never happened
And that we were nothing
And I don't even need your love
But you treat me like a stranger
And that feels so rough
You didn't have to stoop so low
Have your friends collect your records
And then change your number
I guess that I don't need that though
Now you're just somebody that I used to know

Mais tu n'avais pas à couper les ponts
A faire comme si ça n'avait jamais existé
Comme si nous n'avons rien été l'un pour l'autre
Et je n'ai pas besoin de ton amour
Mais tu me traite comme un étranger
C'est tellement cruel
Tu n'avais pas à t'abaisser si bas
A envoyer tes amis récuperer tes CD's
Et changer ton numéro
Je suppose que tu n'as pas besoin de mon amour non plus
Maintenant tu es juste quelqu'un que j'ai connu
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5531
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Jeu 31 Mai 2012, 11:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Juste parce que c'est de nouveau d'actu (et merci à Chakal de l'avoir ressortie, celle-là XD).



Spoil:
Victime d'attentats pâtissiers
Ah! Qu'est-ce qu'il nous a fait marrer
Le philosophe des beaux quartiers
La chemise blanche en décolleté

La suffisance est son métier
Mais putain c'qu'on a rigolé
Quand il a voulu s'révolter
Avec ses petits poings crispés
L'entarté

Dix fois, vingt fois fut humilié
Par de la simple crème fouettée
Et espère s'en relever
J'ai peur que ce soit mal barré

L'entarteur nous a bien vengé
De ce Jean-Paul Sartre dévalué
Qui vient nous pondre à la télé
Ses vieux discours bien éculés
L'entarté

L'idole de Saint-Germain-des-Près
Bien qu'il écrive avec ses pieds
A la prétention insensée
De nous dire ce qu'il faut penser

Au Flore, Aux Deux Magots, planté
Devant une coupé millésimée
Il refait le monde, persuadé
D'avoir un rôle à y jouer
L'entarté

Il s'est essayé au ciné
La France entière a rigolé
Lorsque les salles n'ont pas été
Au milieu du film désertées

En Bosnie il a bien tenté
D'jouer les héros, les Hemingway
Reporter de guerre embusqué
L'entartage, oui, pas les mortiers
L'entarté

La mère Beauvoir pour fiancée
C'aurait bien plu à l'entarté
Mais il semble qu'il se soit maqué
'Vec une petite bien mieux roulée

Poupée Barbie bien allumée
Mais non, j'ai pas dit déjantée
Malgré ses ch'veux peroxydés
L'est plus sympa que son Simplet
L'entarté

J'veux des entarteurs par milliers
J'vais moi-même apprendre le métier
Y'en a bientôt qui vont trinquer
C'est pas les cibles qui vont manquer

Oublions ce pauvre B.H.V.
L'a suffisamment dérouillé
Y'a d'autres pédants à s'occuper
Que c'pauvre garçon trop bien coiffé

Et surtout longue vie à Le Gloupier !

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
Shiroi-Hana
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 24 Juin 2012
Messages: 69
Localisation: Je prends le thé chez Orochimaru

MessagePosté le: Lun 25 Juin 2012, 7:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une très belle chanson de Cécile Corbel : "La fille damnée"
Pour ceux et celles qui ne connaissent pas ; Cécile Corbel est une chanteuse bretonne, ses chansons sont pour la plupart d'entres elles des ballade celtiques plutôt romantiques. C'est également elle qui chante sur la BO de Arietty en Japonnais, Anglais et Français.



Dis moi combien combien de deniers
Forgeron pour ferrer mon coursier
C'est cinq sols pour vous mon prince
Seulement cinq sols et un dernier

J'entends chanter
J'entends chanter
La fille damnée
J'entends chanter
A la lune montante
J'entends l'oiseau chanter
Ma jolie ma si jolie
File dans la nuit

Au premier fer que tu mettras
Mon bon père il va t'appeler
Au premier clou que tu poseras
Il va t'appeler mon père

J'entends chanter
J'entends chanter
La fille damnée
J'entends chanter
A la lune montante
J'entends l'oiseau chanter
Ma jolie ma si jolie
File dans la nuit

Qui est ce diable qui m'appele père
Dis moi qui était sur le champ
C'est la fille ta chère fille jeanne
Ta fille morte et enterrée

J'entends chanter
J'entends chanter
La fille damnée
J'entends chanter
A la lune montante
J'entends l'oiseau chanter
Ma jolie ma si jolie
File dans la nuit

Dis moi ma fille qui t'a damnée
Là bas sur la lande et les blés
C'est cet homme le long de la mer
Chaque jour il venait me trouver

J'entends chanter
J'entends chanter
La fille damnée
J'entends chanter
A la lune montante
J'entends l'oiseau chanter
Ma jolie ma si jolie
File dans la nuit

Prenez mon corps ma bague et ma robe
Sous la lune il faut les brûler
A la brume vous jetterez mes cendres
Au vent au vent vous les jetterez

J'entends chanter
J'entends chanter
La fille damnée
J'entends chanter
A la lune montante
J'entends l'oiseau chanter
Ma jolie ma si jolie
File dans la nuit

_________________
Rien n'est dans le jour et rien n'est dans la nuit, Et le monde, sur qui flottent les apparences, Est à demi couvert d'une ombre où tout reluit.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Yuu-chan
Chuunin


Inscrit le: 22 Nov 2008
Messages: 608
Localisation: Trouve.

MessagePosté le: Sam 30 Juin 2012, 7:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant



I can give it all on the first date
I don't have to exist outside this place
And dear know that I can change

But if stars, shouldn't shine
By the very first time
Then dear it's fine, so fine by me
'Cos we can give it time
So much time
With me

And I can draw the line on the first date
I'll let you cross it
Let you take every line I've got
When the time gets late

But if stars, shouldn't shine
By the very first time
Then dear it's fine, so fine by me
'Cos we can give it time
So much time
With me

If you want me
Let me know
Where do you wanna go
No need for talking
I already know
If you want me
Why go


I can give it all on the first date
I don't have to exist outside this place
And dear know that I can change

But if stars, shouldn't shine
By the very first time
Then dear it's fine, so fine by me
'Cos we can give it time
So much time
With me

_________________
Daichi a écrit:
Oh, ma vietnamienne préférée.


Daichi a écrit:
Yuu la plus jolie de toutes


Hauru a écrit:
Yuu c'est une fille bien.


«Soyez insatiables, soyez fous.»
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5531
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Mar 03 Juil 2012, 11:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Saha a déjà mis les paroles de la chanson originale.
Je vous propose le clip et le texte de la parodie au sujet de Star Wars Very Happy



Spoil:
[DARTH:]
Now and then I think of when I was in power
Like choking people with the Force until they died
But then you told them all my history
And took away my masculinity
And had my character portrayed by subpar actors.

You are now addicted to an overuse of graphics
And making Greedo shoot first? Han shot first.
So when you tried to have the Force make sense
You introduced the midichlorians
And what's the deal with having me be dubbed over (Noooooooooo!)

But you didn't have to change it all.
Make 'em like they never happened and the fans are nothing
I don't even need your love
But you treat me like a Bantha and that feels so rough
No you didn't have to make them blow
Have your friends direct your movies and they'll turn out better.
You think that you don't need them though
What happened to the Star Wars that I used to know

What happened to the Star Wars that I used to know
What happened to the Star Wars that I used to know

[GEORGE LUCAS:]
Now and then I think of all the times I screwed fans over.
I had them believing that the first three films were really done.
But Star Wars will be done my way
I don't care what they have to say
I think that they should let it go
And they'll never get the Blu-Ray of the Star Wars that you used to know

[DARTH:]
You didn't have to change it all.
No more puppets, no more practical effects or nothin'
I don't even need your love
But you treat me like a wampa and that feels so cold.
No you didn't have to sell your soul
Do we really need to watch them all again in 3D?
Jar Jar was an all time low
What happened to the Star Wars that I used to know

[x2]
The movies
(I used to know)
The movies
(What happened to the Star Wars that I used to know)

(I used to know)
(That I used to know)
(I used to know)
(That I used to know)

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
Shigueru
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 14 Juin 2008
Messages: 84
Localisation: Juste derrière toi !

MessagePosté le: Dim 08 Juil 2012, 4:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Aller, je passe très rarement ici mais en voyant ce topic je me devais de poster !


Fabe - Dis aux gosses (partie II)

Du Fabe dans toute sa splendeur, il s'oppose clairement aux autres rapeurs et joue d'ailleurs avec les écrits de groupes comme Lunatic qui avait écrit "le crime paie" Des paroles fortes et lourdes autant de sens que de rimes, c'est tout ce que j'aime dans le rap et c'est tout ce que le rap a perdu depuis 2000.






    J'espère que tu reviendras bientôt, ici, c'est la pénurie,
    Les regards hagards, les lascars et la sale vie :
    Hélas, la vie, ici souvent sourit aux vicieux,
    Les faibles y sont écrasés;
    Tu sais y'a plus d'pitié,
    Pas de crédit, du discrédit,
    Pour celui qui n'est pas discret.
    Direct, la mort sourit,
    Aux audacieux, vieux, pieux, prie les cieux,
    La chance est partie,
    Sale partie, mal partie, game over fin d'partie,
    La dérive est là, pas d'favelas,
    Mais la mort mentale,
    C'est fatal, ils tapent dans l'tas,
    S'éclatent dans ce cas
    Je m'explique, flics ou voyous,
    Flingues ou cailloux
    Les hommes sont tarés, parés
    Veulent s'accaparer les pires des tares
    Et j'en ai marre d'être entouré d'coup fourrés barrez-vous !
    C'est c'que j'leur dis mais j'vois personne au rendez-vous
    Dépêche-toi reviens parmi nous
    Sans toi mes frères sont fous,
    J'espère que tu reviendras bientôt...


    Refrain
    Dis aux gosses que le crime ne paie pas
    Approche toi d'eux, vieux dis leur
    Depuis quand c'est comme ça...
    Dis aux gosses que le crime ne paie pas
    Ils vont te rire aux nez, pire vont te pigeonner
    Tire-toi !


    Le diable est fort, le diable est hors de portée
    Donne-moi la force de mon esprit la vengeance ôter,
    Sauter la rancune afin d'avancer à grands pas
    Mourir d'ennui, d'envie d'ôter la vie...
    Qui rêve de droit chemin, de vrai chemin
    Quand le parchemin est caché
    Les rues sont en train de se tacher de sang
    Descentes de gosses, sur d'autres gosses
    Pas d'billes, des crosses,
    Ils prennent les citrouilles pour des carosses
    Donc les gars rossent les gars des boss, c'est la saga
    Seule ta sagacité peut t'inciter à éviter tout ça, gars,
    Ça se gâte, mâte, pas d'éclate, tout est stigmatisé,
    Même un gosse de 15 ans peut te traumatiser
    Si tu essaies de sympatiser, arrête tes bétises
    Avec Satan il a pactisé, c'est pas qu'il aime la mort,
    C'est simplement qu'il ne sait pas,
    Qu'il y a des jeux où l'on ne gagne pas.


    Refrain


    1997, j'm'en pête ! Me dit l'gosse du coin,
    Oeil en coin, coup d'poing
    Points sur les 'i'. "Est-ce que t'as saisi ?" dit-il
    Se tourne vers un trimard, 2-1 c'est ti-par,
    Qui s'prend pour Escobar au bar ce soir,
    Entraîné, rien ne stoppe
    Ne peut freiner, un gosse effrenné,
    Surtout quand il est bien engrainé
    Trainée générale, 10 contre 1, ça va vite,
    T'évites un coup, t'en as 9 en bonus ils t'invitent
    Et vite fait, bien fait, encore un frère qui tombe à terre
    Un mort à court terme j'accours, termine
    Ils s'exterminent, ça fait mal,
    L'histoire se passe à la capitale,
    Sa région, province et au niveau international,
    Mes frères se marchent sur la tête
    Et quand ça pête ils montent le ton
    Comme si Le Pen était leur patron,
    J'dis pas aux gosses que le crime ne paie plus
    Mais tout ce que je sais c'est que l'esclavage continue...
    Voilà tout ce qu'on nous a laissé, l'argent des trafics
    La musique les médailles aux jeux olympiques
    Tout ce qu'on a sur cette putain de planète c'est ça
    Y faut pas qu'on en reste là...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2391
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Mar 28 Aoû 2012, 3:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Adieu Créature

Adieu créature,
Je m'en vais dans la nature
Et ne m'en veuille pas,
tu ne seras jamais pour moi,
Qu'une jolie créature,
Perdue dans la nature,
Aimant un peu beaucoup trop
Pas assez ou pas dutout
Je suis là pour je ne sais qui,
Pour je ne sais quoi
Tu m'as pris,
Pour je ne sais quoi,
Pour je ne sais qui,
Et moi je ne sais ce qui m'a prit
Ce qui m'a prit de venir ici.
Adieu créature,
Je m'en vais dans la nature
Et ne m'en veuille pas,
Une de ces nuits on se reverra.
Adieu créature,
Adieu créature,
On se reverra
Quelque part dans la nature.

Gainsbourg
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Musique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 58, 59, 60, 61  Suivante
Page 59 sur 61

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum