Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Les aventures de Naruto (By Kono) ~ Saison 7 / Chaps 103-104
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 11, 12, 13, 14  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Fanfics
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  

Votre avis sur cette longue fanfic :
Le top du top, j'adore !
41%
 41%  [ 7 ]
Une bonne histoire malgré des imperfections.
35%
 35%  [ 6 ]
Ensemble convenable, mais y a moyen de faire mieux.
11%
 11%  [ 2 ]
Franchement, il y a pas mal de choses à revoir pour que ce soit une bonne fic'.
5%
 5%  [ 1 ]
J'aime pas vraiment le style et l'histoire.
0%
 0%  [ 0 ]
Bon pour la décharge ! A mort Konochy !
5%
 5%  [ 1 ]
Total des votes : 17

Auteur Message
Konochy HACHIMADA
Genin


Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 448
Localisation: Dans mon lit...ZzzZZz

MessagePosté le: Ven 28 Aoû 2009, 12:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour la méthode de recherche discutable de Naruto, il faut garder à l'esprit que Danzou garde beaucoup de secret autour de lui et qu'il y a des choses qui peuvent être lié à ce personnage mystérieux. En regroupant le maximum d'informations, Naruto pourra peut-être éclaircir certaines choses et en apprendre un peu plus sur les activités suspectes de Danzou.

Quand à Mitsuko.
Promis, elle ne sera pas abusée (du moins pas à cet âge là). Je met un poing d'honneur à faire évoluer les nouveaux personnages modérément, sauf quelques cas d'exception. Mais tout ça est encore loin Wink.

_________________
Flem-style, un art de vivre...reposant
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Walo
Jounin


Inscrit le: 12 Juil 2008
Messages: 930
Localisation: Lève toi et marche, va de l'avant. Tu as de bonnes jambes non ?

MessagePosté le: Sam 29 Aoû 2009, 1:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je me suis manger les 4 chapitres d'un coup ^^ bravo a toi j'adore et Mitsuko est vraiment comme son père ^^ vivement la suite bonne continuation.

_________________

Si t'as la fureur de vaincre moi j'ai la rage de perdre,Je prends même plus la peine de répondre a vos clashs de merde.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger Carte
Konochy HACHIMADA
Genin


Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 448
Localisation: Dans mon lit...ZzzZZz

MessagePosté le: Sam 05 Sep 2009, 3:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nouveau mois, nouveaux chapitres, nouvelles surprises et je l'espère, nouveaux commentaires ^^.

Bonne dose no jutsu Razz


__________________________________________________________________________________________



Spoil:
Chapitre 51 : Entraînement, suite




Hanabi s'assit dans l'herbe, vite imitée par Mitsuko.
-Pour faire simple, tu ne sors pas assez de chakra de ton corps, fit brutalement la fille cadette d'Hiashi.
-Pas assez ?
-Oui, du coup tu ne peux pas créer le bouclier dans son intégralité.
-Ah... pourtant je fais de mon mieux.
-Je suppose que tu n'es pas encore assez âgée et entraînée pour produire le chakra nécessaire à la technique.
-Je peux le faire ! s'écria Mitsuko en se levant.
-Reste assise s'il te plait, tempéra Hanabi, un jour ou l'autre tu auras le niveau suffisant. Si tu t'entraînes régulièrement sur ton chakra, d'ici deux ou trois mois, tu seras en mesure d'effectuer le Kaiten.
-Tu es sûre ?
-Tu as déjà compris ce qu'il faut faire. Il ne te reste plus qu'a travailler dur, assura Hanabi en souriant.
-Tu verras tantine, j'arriverai à faire le Kaiten en moins de deux mois ! Promis !

Hanabi ne répondit pas et continua de sourire.
Elle est vraiment spéciale, pensa-t-elle, j'ai toujours l'impression que quoiqu'il puisse arriver, elle gardera son sourire radieux
.
________________________________________________________________________________________

Non loin de là, Kiba faisait une pause avec sa petite équipe.
-On dirait que ça va mieux avec Nikomaru, fit Shimaro en voyant la petite chienne sur les genoux de Takano.
-Oui, je suis super content. On s'entend mieux maintenant, fit le petit Inuzuka en caressant le poil blanc de l'animal.
-Je peux la caresser aussi ? demanda Tomaru.
-Non ! Il n'y a que moi et papa qui pouvons la toucher !
-Mais, juste un petit...
-Nan !! Elle est moi ! Compris ?! répondit brutalement Takano.

Tomaru paru attristé et manqua de fondre en larmes. Kiba s'approcha, ayant entendu son fils hausser le ton
.
-Hé bien, qu'est ce qui se passe ? demanda-t-il avec un air interrogateur.
-J'veux pas qu'on touche à ma chienne ! Vas-y papa, dis a Tomaru de ne pas toucher à Nikomaru parce qu'elle est à moi !

Son père soupira et pris l'animal dans ses mains avant d'aller vers le jeune Uchiha. Takano regarda la scène et mis un petit peu de temps avant de comprendre.
-NON !! Il ne doit pas la toucher !! s'écria-t-il en courant vers Tomaru.
En l'espace de quelques secondes, l'enfant pris son animal des mains de son père et poussa son compagnon Uchiha par terre
.
-Je t'ai dit de pas la toucher !!
-Takano !! gronda Kiba, t'a fini de faire l'égoïste ?!

Son fils fit une tête tristounette.
-Mais papa...
-Il a le droit de la caresser, coupa son père, ce n'est pas parce que quelque chose t'appartient que cela t'empêches de le partager avec tes amis. De plus, si Nikomaru possède le caractère d'Akamaru, je ne pense pas qu'elle aime être traitée comme un objet.

Sur ces mots, Kiba repris la petite chienne afin que Tomaru puisse la caresser.
-Elle est toute douce, commenta-t-il, très ému.
En guise de réponse, Nikomaru lécha un peu le bras de Tomaru.
-Bien, on va reprendre l'entraînement les enfants, annonça Kiba avant de rendre l'animal à Takano qui boudait grossièrement.

Nikima revint vers ses compagnons après avoir trottiné en solitaire. Une vague de chakra se fit alors sentir. Tomaru se tourna aussitôt vers Mitsuko et Hanabi, la première ayant fait une nouvelle tentative de son Kaiten. Le fils Uchiha en oublia l'entraînement et resta à nouveau debout, regardant la petite blonde au Byakuugan relâcher du chakra une nouvelle fois
.



Chapitre 52 : L'incident




Kiba demanda aux jeunes prodiges de se rassembler. Seul Tomaru ne l'entendit pas.
-J'y vais Kiba-sensei, fit Nikima et marchant déjà vers le fils Uchiha.
Bien évidemment, Tomaru ne remarqua rien et la jeune Hyuuga en profita pour lui titiller les oreilles
.
-Héhoooo !! Tomaru !
L'intéressé manqua de finir à nouveau par terre sous l'effet de la surprise. Nikima le regarda avec un air sévère.
-T'es sourd ou quoi ? Kiba-sensei nous a tous appelé pour reprendre l'entraînement.
-Heu oui, répondit mollement l'Uchiha.
-Mais qu'est ce qu'il t'arrives aujourd'hui ?! Tu n'as pas arrêté de regarder ailleurs ! Kiba-sensei t'a grondé déjà trois fois ! Tu n'as presque jamais écouté ce qu'il disais et tu as été encore plus nul que Shimaro et Takano !

Tomaru baissa la tête, ce qui n'empêcha pas Nikima d'en remettre une couche.
-Tu es comme ça depuis que Mitsuko est ici. Kiba-sensei nous dit tout le temps d'être concentrés, mais toi, je me demande si tu l'as été aujourd'hui. Tu me déçois Tomaru. Ce n'est pas comme ça que tu vas devenir fort tu sais...
-ARRÊTES DE ME CRIER DESSUS NIKIMA !!

Le hurlement de Tomaru attira tous les regards sur lui. Nikima elle paru choquée, les yeux grands ouverts, fixant son compagnon. Puis lentement, le corps de la jeune fille tomba en arrière, terminant sa chute dans l'herbe.
-Nikima !!
Kiba accouru aussitôt, ainsi qu'Hanabi. Les jeunes réagirent dans la seconde et tous, à l'exception de Tomaru, allèrent au chevet de la jeune Hyuuga. Les deux adultes constatèrent que Nikima regardait droit devant-elle, mais sans regarder quelque chose particulier, comme si ses yeux s'étaient bloqués dans cette position.
-Nikima, réponds ! Nikima !! s'écria vainement Kiba en secouant doucement son élève, qu'est ce qui lui arrive au juste ?!
-Elle va bien ? demanda Mitsuko avec un air inquiet.

~Byakuugan~
Hanabi utilisa sa pupille pour vérifier les flux de chakra de Nikima.
-Son chakra est perturbé, mais je ne vois pas d'où cela peut provenir. Je ne suis sûre de rien, mais j'ai l'impression qu'elle n'est plus vraiment consciente.
-Qu'est ce qui a bien pu lui arriver ? Elle n'avait pas l'air malade pourtant, grommela Kiba qui semblait totalement perdu.
-Je ne sais pas si ça peut nous aider, mais ce type de symptôme est caractéristique de l'utilisation de genjutsu. Mais aucun de nous n'en a la capacité, analysa Hanabi sans vraiment être convaincu de ce qu'elle disait.

Quelque peu ignoré, Tomaru s'était approché et prononça quelques mots
.
-Je suis désolé...
-Tu n'as pas à t'en vouloir Tomaru, tu n'es pas responsable de ça, répondit Kiba sans lever la tête.
-Hé, depuis quand tu as les yeux rouges Tomaru ? fit Shimaro avec un drôle d'air.
-Le Sharingan, murmura l'Inuzuka pour lui-même avant de fixer le timide Uchiha.

Aussi surprenant que cela puisse être, Tomaru avait déclenché sa pupille héréditaire et plongé son équipière dans un genjutsu basique d'endormissement, mais bien suffisant dans ce cas là
.
-Je suis... vraiment désolé, murmura-t-il en sentant ses larmes couler, je... je voulais juste qu'elle arrête... snif... de me crier dessus.
Il éclata ensuite en pleurs, se blottissant contre Hanabi qui le laissa évacuer sa peine avec un air un peu gêné.
-Ce n'est pas grave Tomaru. Elle est juste en train de dormir, expliqua-t-elle doucement pour le réconforter.

Mitsuko regarda Tomaru avec un air inquiet, puis elle se mit à sourire
.
-En tout cas, on ne l'entendra plus faire la gendarme, hahaha !
Une petite réflexion idiote qui sembla suffire pour ramener quelques sourire dans le groupe, y compris sur le visage peiné de Tomaru.

_________________
Flem-style, un art de vivre...reposant


Dernière édition par Konochy HACHIMADA le Sam 05 Sep 2009, 4:08 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Yôkôkuro Sumiyaka
Aspirant genin


Inscrit le: 02 Jan 2009
Messages: 286
Localisation: KitKatland

MessagePosté le: Sam 05 Sep 2009, 4:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tatsoin ! Un sharinganeur de plus ! Nikima devait vraiment lui peser sur les nerfs xD
Si on n'a pas de nouvelles de Naruto, je suppose que c'est parce qu'il rame dans la choucroute xD le pauvre...

C'est toujours aussi sympa à lire, vivement la suite Very Happy

_________________
Kaou a écrit:
Ouais mais yoko c'pas pareil. Il veut des kitkat.

Arma a écrit:
- nan: j'était sur Yoko la premiere! barrez vous bande de harpies! Mad
- T'es... T'ES BOOOOOOOOOOOOO ça y est je suis amoureuse de Yoko *papillone des cils*

Phaeton's Soul : Jeu amateur en cours de réalisation

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Konochy HACHIMADA
Genin


Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 448
Localisation: Dans mon lit...ZzzZZz

MessagePosté le: Sam 05 Sep 2009, 4:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Faut dire que Tomaru est quand même LE fils de Sasuke et qu'il est aussi du genre préccoce. Pour Naruto je vais revenir sur lui pour quelques chaps avant d'entamer le gros des choses, à savoir :

-la traque à Kusa
-le sauvetage d'Himura

Le cas Danzou durera encore longtemps, étant donné qu'il fait partit des personnages les plus mystérieux.

_________________
Flem-style, un art de vivre...reposant
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Konochy HACHIMADA
Genin


Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 448
Localisation: Dans mon lit...ZzzZZz

MessagePosté le: Lun 16 Nov 2009, 8:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Que dire...Que dire de cette longue attente ? Je n'ai pas d'excuse, mais au final, ils sont là, deux chapitres comme toujours mêlant humour et mélancolie. Les choses sérieuses vont commencer, la tension monte et ça ne me facilite pas la tâche.

Bref, j'vous souhaite une bonne lecture ^^.


Spoil:
Chapitre 53 : Une équipe de choc




Naruto passa toute une journée et toute une nuit dans la salle d'archive avec ses clones. Les heures passaient avec une immense lassitude, mais le blond savait pertinemment qu'il ne devait pas omettre le moindre détail. Durant cette longue lecture, il appris énormément de choses concernant l'histoire du village et des clans, notamment la rivalité entre les Uchiha et les Senjuu. Il eu également quelques bribes sur des évènements à Ame et le résultat des recherches de Jiraya au sujet de l'Akatsuki. Parmi toutes ses infos, il découvrit quelques choses étranges au sujet de mouvements de troupes de Konoha qui n'avaient pas été missionnées par l'Hokage. Rapidement, Naruto conclu que c'était l'oeuvre de Danzou et de sa division d'Anbus.

Au petit matin, le dernier livre se ferma après être lu et un grand soupir parcouru toute la salle des archives avant qu'une série d'explosions ne se produise, signalant la disparition des clones. Aussitôt, Naruto enregistra toutes les infos de ses doubles, mais il y avait tellement de choses à analyser qu'il décida de se prendre une journée de repos.
C'est ainsi qu'il se retrouva au sommet du bâtiment, sur la grande terrasse permettant d'avoir une vue d'ensemble sur le village. Il fit sa propre analyse par oral.


-Danzou était le plus sérieux rival du vieux Sandaime. Il a toujours voulu être Hokage, mais il a constamment été mis à l'écart par les conseillers ou les Hokage eux-mêmes. Il a donc pris le chemin de l'ombre et a formé sa propre division d'élite, la fameuse Racine. Il est probablement intervenu dans plusieurs affaires externes au village, la création d'Oto, le soutient à Hanzou la Salamandre que Jiraya-sensei et Tsunade avaient combattu à l'époque.
Tout ça me porte à croire qu'il a essayé de contrer la politique du Sandaime afin d'avoir une opportunité de prendre sa place, mais il n'y est jamais parvenu. Je pense qu'il va employer ces mêmes méthodes pour déstabiliser Sakura. Contrairement à Orochimaru, Danzou voue une loyauté sans faille à Konoha, malgré ses différents échecs. Là-dessus, je dois bien reconnaître qu'il est un exemple, mais les méthodes sont plus que discutables. Si je veux pouvoir l'atteindre, il va me falloir jouer à son propre jeu et le mettre en position délicate. Dès lors, il commencera à faire des erreurs et il faudra en profiter pour le coincer. Mais pour cela, il va me falloir de l'aide.

-Tu peux compter sur nous alors !

Naruto se retourna, sachant pertinemment qui l'avait rejoint : Konohamaru ainsi que ses deux équipiers.
-Konohamaru, c'est loin d'être un jeu, je te l'ai déjà expliqué, tempéra le blond.
-Et alors ? Tu ne nous crois pas capable de t'aider ? grommela son rival.
-Je doute que vous ayez les compétences requises dans cette mission.
-Arrêtes un peu de te croire supérieur juste parce que tu as le titre de ninja-légendaire ! Je suis plus le faiblard d'autrefois, je suis un jounin !
Moegi lui frappa soudainement le crâne dans un somptueux son de cloche.
-Y en a vraiment marre de t'entendre te vanter de ça !

Elle reporta son attention vers le Naruto qui semblait visiblement avoir passé une longue nuit.

-Nous t'aiderons de notre mieux, assura-t-elle, Ebisu-sensei est en mission diplomatique pour quelques temps, nous sommes donc libérés jusqu'a son retour.
-Nous savons que Danzou prépare un coup d'état, ajouta Udon derrière ses grandes lunettes.
-Nous ne sommes peut-être pas des espions de première classe, mais nous connaissons d'excellents moyens de trouver les bonnes informations, ajouta sa coéquipière aux cheveux roux, qui prenait une pose typée féminine.
-Gnn et le pire dans tout ça, c'est que je suis censé être le chef et que personne ne m'écoute, râla Konohamaru en se frottant le haut du crâne.
-Écoutez, j'apprécie votre geste, mais ne prenez pas tant de risques. Vous pourriez être découvert et vous faire tuer par les hommes de Danzou, répondit calmement le blond avec un air soucieux.
-Tss, aucun membre de la Racine ne résiste à nos techniques de soumission, clama le petit-fils de Sarutobi, admire un peu le travail ! Sexy-ju...AÏE !!

Seconde bosse sur le crâne dur de Konohamaru, généreusement offert par le poing rageur de Moegi.
-Gardes ça pour nos informateurs imbécile !

Naruto soupira. Mais après tout, si ils parvenaient vraiment à soutirer des informations cruciales aux membres de la Racine, pourquoi ne pas en profiter.
-Vous êtes pas croyable. Je ne pensais pas que les Anbu de la Racine aimaient tant le voyeurisme.
-Tu parles, il n'y a que mon charme naturel qui puisses les faire parler, coupa Moegi en passant lentement sa main depuis son coup jusqu'a sa cuisse droite avant de remonter par sa fesse et revenir au point de départ.

Naruto ne pu s'empêcher de regarder la scène fort bien charmante à l'oeil
.
-Si ça vous réussi si bien, je n'ai guère le choix.
-C'est vrai, tu acceptes notre aide ? fit Udon avec une lueur d'espoir dans les yeux.
-Après tout, si vos méthodes fonctionnent, je ne peut qu'en profiter pour coincer Danzou une bonne fois pour toutes.
-Yeah !! La team des pervers accueille enfin son meilleur membre ! s'exclama Konohamaru.



Chapitre 54 : Arrivée au Pays de l'Eau




Le bruit des vagues, le grondement d'un moteur, le souffle du vent et la pluie battante qui s'abattait sur le petit bateau qui emmenait toute une équipe de ninjas venant de Konoha, en direction de la principale île du Pays de l'Eau.
Tous s'étaient réfugiés dans la cabine du navire afin d'être à l'abris des intempéries. Seuls les quelques marins officiant sur le pont bravaient le mauvais temps. Il faut dire qu'ils faisaient régulièrement le trajet et que le temps était rarement au beau fixe, c'était donc une traversée comme les autres pour eux
.

-Toute cette pluie ne m'aidera pas dans no recherches, commenta calmement Shino, cependant, cela avantagera le Byakuugan.
-Moi j'aime pas la pluie, marmonna Ino, c'est si mélancolique comme ambiance, si froid, si morne. Rien a voir avec les prairies fleuries de chez nous.

Neji lui ne disait rien, il semblait totalement déconnecté du monde. Seule Hinata avait remarqué son absence et le regardait avec un air tristounet. Elle ne remarqua pas Shino qui l'appelait.
-Hinata !
-Glup...Oui Shino-kun ?
-Est ce que ça va ?

La question déconcerta un peu la Hyuuga, mais elle se reprit en quelques secondes.
-Oui, je vais à peu près bien. Mais je m'inquiète pour Neji.
L'aburame jeta un bref coup d'oeil à l'intéressé qui ne remarquait toujours rien.
-C'est normal d'être dans cet état là. Il a perdu un de ses élèves sans avoir pu arrêter cet homme. Je pense qu'il devait considérer le jeune Himura comme un fils.
-Oui...sans doute, termina doucement Hinata qui avait déjà vue son cousin dans cet état d'esprit lunatique.

Un bruit de botte sur le bois tira les shinobis de leur silence. Un marin venait de descendre à leur rencontre
.
-Nous sommes presque arrivés les jeunes. La tempête est maintenant derrières-nous.
-Il fait beau ? demanda alors Ino qui espérait un temps plus clément une fois sur l'île.
-Beau ? Haha ! Les jours de beau temps à Kiri sont rares. La dernière fois que j'ai pu voir un rayon de soleil c'était ...Il y a environ deux mois.
-Deux mois ?! Mais ce n'est pas possible d'avoir un temps pareil ! s'écria la blonde avec un air scandalisé.
-C'est comme ça ici ma p'tite dame, répondit le marin en lâchant un bref sourire avant de remonter sur le pont.

-Heureusement que c'est pour la bonne cause, grommela Ino en remontant sa capuche.
-Allons-y, ajouta Shino en se levant.

Hinata suivit le mouvement, ainsi que Neji qui semblait à peine plus présent. Toujours inquiète, l'ex-héritière des Hyuuga tenta de tirer quelques mots de son cousin
.
-Nous retrouverons Himura, je ferais tout pour t'aider et je suis sûr que c'est pareil pour Ino et Shino.
-Je sais Hinata. Je vous en remercie d'ailleurs, mais c'est mon meilleur élève, celui en lequel j'ai le plus d'estime. Il a un vrai talent, il me ressemble en de nombreux points. Malgré cela, je ne sais pas grand chose de lui ou de sa famille, il n'en a jamais parlé. Pourtant, je me suis beaucoup attaché à lui.
-Comme un fils ? lâcha un peu brusquement sa cousine.
-Je ne sais pas...C'est peut-être ça.

Une brève secousse indiqua qu'ils avaient finalement accostés sur l'île. Chacun remit sa capuche afin de se protéger de la pluie, toujours présente, mais une pluie fine, sans coups de vents déstabilisants.

_________________
Flem-style, un art de vivre...reposant
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Yôkôkuro Sumiyaka
Aspirant genin


Inscrit le: 02 Jan 2009
Messages: 286
Localisation: KitKatland

MessagePosté le: Mar 17 Nov 2009, 12:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Aaaaah mon cher Konochy, on n'y croyait presque plus Very Happy

Alors tes deux chapitres :
Bah comme d'hab' ils sont bien construits et tout ça, pas de fautes, etc, la routine, n'est-ce-pas ? Smile

Pour le contenu, j'ai levé un sourcil en apprenant les méthodes de récolte d'information de le team de Konohamaru... Je me demande quel rôle a Udon là-dedans xD enfin bref, hâte de voir ^^
Par contre j'ai oublié ce qu'était parti faire Hinata et co... *s'en va relire les chapitres précédents*

Enfin bref bref, c'est toujours aussi attrayant, vivement la suite Very Happy

_________________
Kaou a écrit:
Ouais mais yoko c'pas pareil. Il veut des kitkat.

Arma a écrit:
- nan: j'était sur Yoko la premiere! barrez vous bande de harpies! Mad
- T'es... T'ES BOOOOOOOOOOOOO ça y est je suis amoureuse de Yoko *papillone des cils*

Phaeton's Soul : Jeu amateur en cours de réalisation

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Konochy HACHIMADA
Genin


Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 448
Localisation: Dans mon lit...ZzzZZz

MessagePosté le: Mer 18 Nov 2009, 12:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hé bien, j'suis revigoré et motivé. Voilà donc les chapitres 55 et 56 tout frais.

Bonne lecture ^^.



Spoil:
Chapitre 55 : Barrage




Tout le petit monde posa finalement le pied sur le quai du port, le seul de toute l'île. Sans perdre un instant, ils suivirent le flot de personnes qui passaient dans le petit village portuaire.
-Vous êtes sur que c'est la bonne route ? demanda Ino.
-Non, mais tout ces gens vont ou proviennent que d'une seule direction, répondit Shino avec une voix toujours neutre.

Ils continuèrent ainsi à marcher au milieu des marchands et des marins qui s'affairaient à leur stands ou à leur filets souvent vides.
A la sortie de ce petit village, une queue de personne s'était formée au niveau d'un barrage monté par les ninjas de Kiri.
Ils attendirent patiemment, bien que nerveusement que leur tour arrive afin de transmettre leur demande très inattendue
.

-Olala, même en pleine saison de floraison il n'y a pas autant de monde à la boutique. J'aime vraiment pas l'ambiance de ce Pays, se plaignit la Yamanaka.
Des voix s'élevèrent non loin devant eux. Apparemment, un homme tentait de forcer le barrage avec des produits illégaux, mais était repoussé par les gardes du Pays de l'Eau
.
-Laissez moi passer ! Je vous en offre si vous voulez !
-Certainement pas ! Prenez le prochain bateau pour le continent avant que je ne change d'avis ! Dernier avertissement !
-Je vous donne tout si vous voulez ! Mais laissez-moi passer !

Un bruit de lutte s'en suivit, a quelques mètres seulement de l'équipe de Konoha. L'homme en question avait tenté de se soustraire aux gardes, sans succès. Il était maintenant vers le poste de garde situé non loin du barrage, tandis que les contrôles reprenaient inlassablement.
-Nous devrions peut-être empêcher ce genre de choses non ? questionna discrètement Hinata.
-Non. C'est leur politique et nous n'avons pas a interférer, corrigea rapidement Shino.

Le silence revint à nouveau au sein du quatuor tandis que devant eux, une mère et sa fille étaient contrôlés. D'abord une question sur la raison de leur venue, suivit d'une brève fouille. La petite famille passa le barrage, ce fut donc au tour du groupe de Konoha
.
-Alors, comme les autres. Combien vous êtes et ce que vous venez faire au Pays de l'Eau.-
-Nous sommes quatre ninjas de Konoha en mission pour l'Hokage, fit Shino qui avait décidé de répondre avec son calme désarmant, cependant, notre mission a été interrompue par un shinobi extrêmement puissant qui a kidnappé un de nos élèves avant de se diriger vers les île de votre Pays. Nous avons absolument besoin du libre passage afin de rechercher notre compagnon et son ravisseur.
-De Konoha hein. Cette histoire est assez étrange, mais sans demande officielle de l'Hokage, je ne peux pas vous laisser passer, répliqua calmement le garde.
-S'il vous plaît, murmura Neji qui s'était un peu approché, je tiens beaucoup à retrouver mon élève.
-Désolé, mais ce sont les ordres. Je ne peux que vous demander de repartir pour Konoha.
-Vous n'avez donc aucun coeur ?! s'écria Ino, visiblement énervée, on ne vous demande pas la lune que je sache ?!
-Calmez-vous tout de suite. Hurler ne vous aidera en rien à me convaincre. Maintenant rebroussez chemin avant que je n'emploie d'autres méthodes.
-Il n'y a vraiment rien à faire ? Même une requête envers le Mizukage ? demanda Hinata d'un ton beaucoup plus posé que la blonde.
-Alors là, je ne peux rien vous garantir, répondit le garde qui avait l'air un brin agacé.
-Nous pouvons attendre dans le village une réponse de la part du Mizukage, ajouta Shino, toujours planqué derrière ses lunettes noires.
-Bon, je ne peux rien vous promettre quand à la réponse de Mizukage-sama, mais j'enverrai une missive en soirée. La réponse viendra demain matin.
-Demain ?! s'exclama Ino, mais vous ne pouvez pas l'envoyer tout de suite ?
-C'est les ordres et je dois les respecter en toute circonstance. Bon, suivant s'il vous plait !
-Mais !...commença Ino avant d'être interrompue par Shino.
-N'insistes pas. Je pense que nous pourrons pas faire mieux que ça. Allons plutôt trouver une auberge pour passer la nuit...



Chapitre 56 : Tempête sur les plages




Sur le continent, au bord de l'océan déchaîné, deux silhouettes restaient immobiles. L'une frêle avec de long cheveux, l'autre plus vigoureuse et masculine. Point commun, leur petite taille.

-Et maintenant ? Comment on traverse cette tempête Tatsuke ? demanda Mina avec un air inquiet.
-Ça ne vaut pas la peine d'essayer. La mer est vraiment trop houleuse pour qu'on puisse marcher dessus sans danger, répondit son équipier, je pense que la seule solution c'est d'attendre que la tempête s'en aille et que la mer redevienne plus calme pour tenter une traversée à pied.
-Tu crois que Neji-sensei et les autres sont déjà arrivés sur l'une des île du Pays de l'Eau ?
-Aucune idée Mina. Allons plutôt préparer un abri dans la forêt et dormir un peu si il le faut.

Les deux jeunes chuunins rebroussèrent chemin et se mirent sous le couvert des palmiers et autres arbres côtiers habitués aux rafales de vent de cette région. Ils montèrent ensemble une sorte de coupe-vent avec quelques rondins de bois, de la ficelle et un brin de jugeote.
La pluie battante et le vent refroidissaient beaucoup l'atmosphère et les deux jeunes shinobis n'avaient pas prévu de quoi s'habiller par un tel temps. Du coup, tout deux groletaient l'un à côté de l'autre, peinant à trouver une source de chaleur.
Tatsuke avait bien tenté d'allumer un feu avec des brindilles, mais sans succès.


-J-je suis g-gelée, se plaignit à nouveau Mina en claquant des dents.
Son équipier la regarda, lui aussi trempé jusqu'a la moëlle et dans la même position de type "foetus".

-On aurait d-dû prendre d-des vêtements plus ch-chauds, ajouta-t-il dans le même claquement de dents.

Cependant, le vent se calma peu à peu, mais la pluie ne cessait toujours pas et tombait désormais plus verticalement, trempant encore plus les deux ninjas. Tatsuke réagit promptement et se leva afin de se saisir de leur coupe-vent de fortune.

-Viens Mina, j'ai v-vu un bon coin pour s-se protéger de la p-pluie.

Il entraîna son équipière dans une brève marche, tout en transportant leur seule protection. Ils arrivèrent près d'un arbre fortement penché et suffisamment imposant pour leur servir de nouvel abri, en espérant que la pluie cesse enfin.
Peu à peu le froid emporta leur conscience, les emmenant au pays des rêves et de l'insouciance alors que leurs corps étaient désormais blottit l'un contre l'autre.

_________________
Flem-style, un art de vivre...reposant
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Yôkôkuro Sumiyaka
Aspirant genin


Inscrit le: 02 Jan 2009
Messages: 286
Localisation: KitKatland

MessagePosté le: Mer 18 Nov 2009, 9:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et bé Oo si ça c'est pas un rythme de parution irréguliér Laughing

Ahlala ils sont casse-bonbons au Pays de l'Eau Razz mais en même temps il faut bien que ce soit un minimum en accord avec le manga, pas vrai ? Après tout ils vont pas dans un moulin...
Tatsuke et Mina sont trop meugnon Laughing
Bon voilà pour le côté scénario.
Après, comme d'habitude, pas de commentaire négatif sur la construction des chapitres, mais je regrette juste un peu qu'ils soient un poil courts Wink

Allez vivement la suite ^^

_________________
Kaou a écrit:
Ouais mais yoko c'pas pareil. Il veut des kitkat.

Arma a écrit:
- nan: j'était sur Yoko la premiere! barrez vous bande de harpies! Mad
- T'es... T'ES BOOOOOOOOOOOOO ça y est je suis amoureuse de Yoko *papillone des cils*

Phaeton's Soul : Jeu amateur en cours de réalisation

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Konochy HACHIMADA
Genin


Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 448
Localisation: Dans mon lit...ZzzZZz

MessagePosté le: Sam 21 Nov 2009, 12:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Irrégulier, c'est le cas de le dire ^^.

Mais voilà, je suis dans une bonne période, donc j'écris autant que possible pendant que j'suis motivé.

Voilà la suite Wink.



Spoil:
Chapitre 57 : Début d'une grande traversée




Tatsuke se réveilla le premier, lentement au beau milieu de la nuit. Il ne pleuvait plus et une douce brise se faisait sentir. Il jeta un oeil à Mina qui dormait paisiblement, la tête sur son épaule. Sur le coup il ne réagit pas et se contenta de la regarder, encore à moitié endormi. Puis il prit enfin conscience de ce moment unique et en rougit subitement. Néanmoins, dans un soucis de ne pas se faire prendre dans une telle situation, il garda son calme.

-Tu es si belle quand tu dors, Mina-chan, murmura-t-il avec des yeux rêveurs.
-Hmm...Himura-kun...
Désillusion pour le jeune chuunin, son équipière ne cessait jamais de penser au troisième membre de leur équipe, même en dormant.
Un brin déçu, il décida de la réveiller en douceur
.

-Mina...Mina, réveilles-toi.
Il la secoua gentiment, sans succès.
-Mina, debout ! Tu as assez dormi !
La jeune fille remua quelques secondes avant de bailler sans retenue.
-Pourquoi tu me réveilles en pleine nuit ?
-Parce que la tempête est partie depuis au moins deux ou trois heures.

Tatsuke se leva en premier et aida son équipière à en faire de même.
-Nos vêtements ont même eu le temps de sécher, constata-t-elle avec un certain soulagement.
-Tant mieux parce qu'il va falloir qu'on traverse la mer pour atteindre l'une des îles de Kiri. Seul problème, vu qu'il fait nuit, on ne voit absolument rien.
-Ne t'inquiètes pas Tatsuke, assura Mina qui était maintenant bien réveillée, je sais quel cap prendre à peu près. De plus si tu regardes bien, les nuages deviennent un brin plus clair à l'Est. Il ne faudra qu'une demi-heure pour apercevoir les premières îles et pouvoir nous diriger à la vue.
-Ah t'es géniale Mina !
-Bon, j'ai deux ou trois trucs à manger. Nous allons avoir besoin d'énergie pour la traversée.

Elle fouilla dans ses poches et en sortit quelques barres de céréales entourée d'un emballage plastique imperméable. Elle en tendit deux à Tatsuke qui s'empressa de les avaler.
-Et merci c'est pour les chiens ?!
-Merchi Mina, corrigea maladroitement le jeune chuunin qui avait encore tout en bouche.
Mina avala ses barres énergétiques avec un peu plus de... classe et de discrétion.

En quelques minutes, ils étaient tout deux parés à l'aventure marine, bien seuls, mais pas découragés pour autant
.
-Tatsuke, qu'est ce qu'on fait si on se fait repérer ? demanda Mina un peu inquiète.
-Aucune idée. Tout ce qui importe c'est de libérer Himura de ce type louche, répondit-il avec un air déterminé avant de la regarder intensément, si jamais ça devait tourner mal, j'aimerais que tu t'enfuies. Si il doit y avoir un mort, autant que ce soit moi. Tu m'as comprise Mina-chan ?

Interloquée, voir même choquée, la jeune chuunin hocha doucement de la tête. Tatsuke baissa un peu la tête.
-Je...je ne supporterai pas que tu perdes la vie par ma faute. Cette expédition est mon idée, je m'en voudrais tu sais.
Un doigt se posa sur sa bouche, l'intimant de se taire.
-Je comprend très bien Tatsuke, mais je suis là de mon plein gré et je ferais tout pour secourir Himura-kun. Maintenant allons-y, il doit nous attendre.

Elle se dirigea vers la plage en première, alors que son équipier qui s'était mis à rougir reprenait peu à peu ses moyens. Tout deux s'avancèrent au bord de l'eau salée, puis marchèrent dessus grâce à leur chakra. Après quelques secondes, comme une prière silencieuse, les deux chuunins s'élancèrent vers l'océan en courant, la route allait être longue, l'effort difficile à tenir, mais il le fallait pour Himura, pour leur ami.



Chapitre 58 : L'opération avancée




Le noir complet. Le silence le plus total. Une atmosphère humide et froide. Himura commençait à peine à s'y habituer. Son goêlier lui avait fourni un matelas pour dormir ainsi qu'une table et une chaise pour profiter des repas. Il avait dormi un peu, mais à son réveille, il n'avait plus aucune idée de leur qu'il pouvait être. Sa nature solitaire l'aida à contenir l'envie de paniquer qui grandissait au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient, en partie due à la perte de l'ensemble de ses repères.
La porte de sa 'chambre' grinça bruyamment et une silhouette, à peine éclairée par une lumière externe à la pièce, s'avançait vers le jeune Himura, toujours détenu dans une cage.


-Il est temps, Himura, annonça une voix grave et résonnante.
-Je croyais qu'il fallait attendre trois jours ? répliqua-t-il mollement.
-La personne en charge de la greffe est arrivée plus tôt que je ne le pensais.
L'hôte se retourna et fit signe à une seconde personne d'entrer.
-Ainsi donc voici le nouveau sujet. Il n'est pas différent des autres à première vue, Nagato-san.
-Qui êtes vous, questionna aussitôt l'intéressé.
-Je me nomme Ozire Itamiko. Je viens tout droit du Pays de la Terre. C'est moi qui vais mener l'opération de la greffe.
-C'est vraiment sans risques ?
-Bien sûr que si qu'il y a des risques, mais tu as donné ton accord à Nagato-san non ?

Himura baissa la tête, comme un signe de soumission.
-Oui.
-Parfait. Je retourner chercher le matériel nécessaire et les fameuses pupilles.
Ozire quitta la pièce d'un pas rapide.
-Dîtes Nagato... vous avez déjà fait des greffes sur d'autres personnes avant moi ?
-Oui, toutes ont échoué, à mon grand désarroi, répondit-il calmement.

Le sang d'Himura se glaça d'un seul coup. Il se rendit compte de son erreur, de ne pas avoir questionné son hôte au sujet de la greffe, certain qu'elle réussirai
.
-La cause de ses échecs réside simplement dans le fait que tes prédécesseur n'ont pas supporté l'immense pouvoir du Rinnegan. Ces pupilles sont si puissantes, qu'elles ont consumés le corps de leur hôtes en quelques minutes dans d'atroces douleurs.

Le chuunin tremblait désormais de peur. Il imagina la scène d'une personne submergée par le pouvoir divin du Rinnegan, agoniser dans des hurlements terrifiants sous le regard inexpressif de Nagato.
Ozire revint au même moment en sifflotant gaiement. Il appuya sur un interrupteur et une ampoule accrochée juste au-dessus de la cage prit vie, illuminant la pièce. Himura se retrouva face au visage marqué de Nagato et du sourire juvénile d'Ozire
.
-Hé bien, il en fait une tête le pauvre enfant, se moqua-t-il, je me demande bien ce qui peut le traumatiser à ce point, héhé.

Nagato restait silencieux, fixant son nouveau cobaye avec son Rinnegan bien visible malgré les cheveux qui retombaient abondamment sur son visage. Puis lentement, le détenteur de la pupille divine se retourna et quitta la pièce sans un mot avant de fermer la lourde porte blindée, laissant Himura avec Ozire qui continuait ses préparatifs pour l'opération.
-Bien, tout est prêt mon cher.

Il se dirigea vers la cage avec les clés en main, sous le regard toujours horrifié de son nouveau joujou. Toujours en souriant, il ouvrir la porte de la cage.
-Aller viens, on va t'installer confortablement sur la table d'opération.
Le chuunin n'eu aucune réaction, Ozire fut contraint de lui prendre la main pour l'inviter à prendre place.
-Alala, Nagato-san s'est un peu laissé allé on dirait.
Mais alors qu'il sortait le jeune adolescent de sa cage, la main d'Himura se recouvrit d'électricité, formant rapidement un chidori.

-Ahhh ! Lâches ma main !
Ozire se dégagea de l'emprise d'Himura et lui colla illico un coup de pied dans l'abdomen, envoyant le jeune cobaye au fond de sa cage.
-Affinité Raiton apparemment. Je ne pensais pas que tu pouvais toi aussi te servir du fameux Raikiri créé par Kakashi. Ça m'apprendra à jouer les nounous.
Il décocha un sourire malsain et tira moins gentiment Himura en dehors de la cage.
-Je préfère t'avertir tout de suite, je ne suis pas n'importe qui. Je suis...le futur Dieu de ce monde !

_________________
Flem-style, un art de vivre...reposant
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Konochy HACHIMADA
Genin


Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 448
Localisation: Dans mon lit...ZzzZZz

MessagePosté le: Lun 23 Nov 2009, 9:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ahah ! Quand je disais que j'étais en forme. Quelle pêche d'enfer après l'énorme passage à vide. Ça me fait plaisir de renouer avec ce plaisir...de vous faire plaisir Very Happy.
C'est donc tout sourire que je vous envoye ces deux nouveaux chapitres ^^.


Spoil:
Chapitre 59 : Début et fin de la greffe




Entendant cela, Himura tenta de se débattre avec les seules forces qui lui restait, en vain. Ozire l'envoya contre le mur avec une facilité déconcertante.
-Tu sembles avoir oublié que tu as donné ton accord, rappela-t-il avec un kunaï en main, alors assumes un peu tes propres choix !
-Je ne savais pas avant ! protesta Himura avec un air paniqué, je ne savais pas qu'ils étaient tous mort !

Ozire se tapa soudainement le front.
-Ah ! C'est ça qui te fais si peur ? Aurait-tu oublié ce que c'est d'être un ninja ?
Himura haletait, il était acculé et totalement impuissant dans cette situation.
-Un ninja risque sa vie lors des missions, lors des guerres. Un ninja peut mourir à tout instant. Mais bon, je suppose que cet oubli est à mettre sur le dos de l'éducation mollassonne que prodigues Konoha.
D'un geste vif, mais précis, Ozire dégaina une seringue et piqua directement dans le flanc d'Himura, qui ne tenta plus rien pour empêcher l'inévitable.
-C'est juste un tranquillisant rassures-toi. D'ici quelques instants tu feras un gros dodo et je pourrais m'occuper tranquillement de tes yeux. Bonne nuit, hihihi.

Lentement, mais sûrement, le corps du jeune Himura faiblissait, jusqu'a se retrouver sur le sol froid, mou comme un légume.
Ozire esquissa un sourire sadique puis emmena son cobaye jusqu'a la table d'opération
.
-Les choses sérieuses vont enfin pouvoir commencer.

C'est en fredonnant de petits airs, que le savant fou, au service de Nagato, débuta la longue opération pour greffer les fameuses pupilles divines à un nouvel hôte.
________________________________________________________________

Il mit pas moins de trois bonnes heures pour retirer les yeux normaux, puis greffer le Rinnegan. Tout se termina avec les dernières liaisons nerveux entre les yeux et le cerveau.
-Hé voilà. Je suis curieux de savoir combien de minutes suffiront à consumer son corps. Mais je dis ça, au bout du compte ça ne m'arrange pas de les voir mourir. Nagato-san tien absolument à ce qu'il y ait au moins un sujet qui parvienne à apprivoiser ces pupilles avant de m'en donner afin que je puisse devenir son égal, le second Dieu ! Personne ne pourra alors me vaincre ! J'aurais le pouvoir absolu !!
-Tu as fini Ozire ? demanda Nagato à travers une brève ouverture dans la porte blindée.
-Glups...Heu oui c'est terminé ! Je range tout mon matériel et je te rejoins !

Pris en plein délire, Ozire avait failli s'étouffer tout seul. Malgré ses ambitions démesurées, il tenait à rester le plus calme possible en présence de celui qui fit jadis : Pain.
Il rangea donc tout le matériel à l'exception de la table d'opération, sur laquelle il laissa Himura qui était encore inconscient.
Il ouvrit la porte et rejoignit Nagato dans la pièce d'a côté
.

-L'opération s'est bien déroulée ? questionna le détenteur du Rinnegan.
-Oui, je n'ai pas eu de soucis particulier, comme pour les précédents. Il ne reste plus qu'a attendre que le gamin se réveille pour savoir si il résistera ou si il périra comme tout les autres.
-Malheureusement nous ne seront plus là pour y assister.
-Ah bon ? Pourquoi un tel changement Nagato-san ?
-Ce repaire est devenu fragile physiquement à force d'endurer les ondes de chakra des derniers sujets à la greffe. Je ne crains que tout s'effondre au réveil du jeune Himura.
-Allons Nagato-san, ne me dis que tu as peur de la chute de quelques rochers.
-Au cas où tu n'aurait rien remarqué, des patrouilles de Kiri viennent de plus en plus souvent par ici. Je ne tiens pas à être découvert maintenant. De plus, il n'y a plus assez d'âmes en souffrance sur ses îles. Nous allons donc faire route vers notre repaire à Yuki. Ce Pays est suffisamment pauvre et isolé pour générer des âmes souffrantes et en quête d'un meilleur avenir.
-Très bien, je rassemble mes notes d'expérience et mon équipement. Nous pourrons partir dans la foulée.

Ozire alla vers une autre porte, laissant Nagato seul au milieu de la pièce, impassible et insensible.



Chapitre 60 : La réponse du Mizukage




La petite équipe de Konoha se leva très tôt le matin, alors que le jour commençait à peine à se montrer. C'est dans une ambiance morne et pensante, que les quatre shinobis prirent un bref petit-déjeuner. Peu de mots furent échangés, de simples bonjours, des questions comme : tu as bien dormi ?
En un mot, tout ce qu'il y a de plus banal. Pourtant à quelques centaines de mètres de là, la 'douane' de Kiri était toujours là et une lettre était rapidement arrivée.
Que contenait-elle ? Neji et ses compagnons n'allaient pas tarder à la savoir, puisqu'ils sortirent de l'auberge, prêt à aller secourir le jeune élève du 'génie' Hyuuga
.

-J'espère au moins qu'il sont acceptés sinon je fais un scandale, marmonna Ino visiblement toujours en rogne, franchement il serait temps qu'ils fassent preuve d'un peu de bon coeur.
-Ino, il vaudrait mieux que tu gardes ton calme. Tu en as déjà assez fait, tempéra Shino.
-Personne n'écoutes ce que je dis ou quoi ?

L'Aburame se plaça devant elle brusquement.
-Ino, gardes ton sang-froid en toute circonstance. Une attitude calme et sereine est l'une des clés pour ce type de situation. Le sort de l'élève de Neji dépend en partie cela.
Il s'approcha d'elle, comme pour la convaincre. Ino paraissait beaucoup plus à l'écoute et bien plus calme désormais.
-Ok, je ne dirais plus rien, comme ça pas de problème.
Neji qui était en tête du petit groupe reprit la marche, sa cousine à ses côtés.

Ils arrivèrent au poste de garde, espérant y trouver une bonne nouvelle. Les gardes les stoppèrent
.
-Halte ninjas de Konoha !
Neji fit un petit pas en avant et prit la parole avant que la garde ne hurle à nouveau.
-Nous avons demandé une requête à votre Mizukage hier lors de notre arrivée. Nous désirerons savoir si une réponse vous est parvenue.

Le premier garde fit un signe au second qui fila à l'intérieur du poste de contrôle et revint avec une missive.
-Tenez chef.
Le premier déroula le parchemin et le lu, impassible avant de jeter un oeil à Neji.
-Vous ne pouvez pas aller plus loin, ordre de Mizukage-sama.
-Quoi ?!! s'écria Ino avant que la bras de Shino lui intime de se taire.
L'air déçu, Neji prit une longue inspiration.


-Puis-je la lire également ? demanda-t-il en réprimant sa propre colère.
Le garde lui tendit, sur ses gardes et le jounin de Konoha vit de lui-même le message du chef de Kiri. Hinata paraissait anxieuse quand à la réaction de son cousin.

La pluie se remit à tomber, appelant à la peine, plutôt qu'a la rage. Neji ferma les yeux, les sourcils froncés. Leur seul espoir de secourir Himura venait de s'envoler par la volonté du Mizukage
.
-Neji, murmura Hinata qui sentait un grand vide s'emparer de son cousin.
-Retournons à l'auberge, lâcha-t-il sans intonation avant de partir en premier.
Ino regarda le Hyuuga passer à côté d'elle, la tête baissée.

Puis tous le suivirent, mal à l'aise et atteint par la terrible nouvelle
.
-Qu'est ce qu'on fait maintenant ? demanda la Yamanaka, on rentre à Konoha ?
-Nous n'avons guère le choix, répondit sobrement Shino, mais c'est à Neji que reviens ce choix en tant que chef d'équipe.
L'aburame posa ses yeux sur l'intéressé qui était devant lui, Hinata à ses côtés.
-Neji, qu'est ce que tu...
-Hinata, j'ai besoin d'être seul... et de réfléchir, coupa-t-il avec mollesse.
-Si tu as besoin de nous, nous allons à l'auberge, termina sa cousine en essayant de sourire.

Le groupe stoppa non loin des quais et laissa Neji trouver un endroit calme pour faire le point et peut-être se libérer de la colère ou de la douleur qui le tenaillait.

_________________
Flem-style, un art de vivre...reposant
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Konochy HACHIMADA
Genin


Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 448
Localisation: Dans mon lit...ZzzZZz

MessagePosté le: Mer 25 Nov 2009, 10:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pif, paf, pof ! Voilà la suite, elle est là, déjà ! Oui.

Encore deux chapitres bien différents pour vos yeux ébahis (ou à peine).



Spoil:
Chapitre 61 : Au milieu des rochers et des vagues




La pierre humide, le vent marin, le fracas des vagues sur les rochers. Voilà le décor dans lequel évoluaient Mina et Tatsuke depuis une petite heure, recherchant en vain une grotte ou une caverne susceptible d'abriter la planque du ravisseur de leur équipier.

-Quelle corvée. D'habitude le Byakuugan de Neji-sensei nous aide, mais là, c'est vraiment la galère, marmonna Tatsuke qui faisait de son mieux avec ses yeux normaux.
-C'est déjà le cinquième île de ce genre que l'on passe au peigne fin et pas une seule grotte, ajouta Mina qui semblait déjà sur les genoux, dire qu'il peut y en avoir des dizaines d'autres tout autour de Kiri.
-C'est vrai que j'ai vu un peu gros pour nous deux. Mais si nous voulons sauver Himura, il faudra tôt ou tard toutes les faire.
-Je suis en train de penser à quelque chose. La grotte ou le repaire que nous cherchons n'est peut-être pas visible de la surface.
-Tu veux dire, que l'entrée serait sous l'eau ? questionna Tatsuke.
-C'est une possibilité et elle est à prendre avec beaucoup de considération. Je doute fort que les ninjas de Kiri n'ait pas connaissance d'une grotte en surface.

Tatsuke sembla peser le pour et le contre, puis lâcha d'un air peu convaincu :
-Tu sais, personne n'est infaillible.
-Oh toi et tes théories à deux ryos, râla Mina, ce que je veux t'expliquer, c'est qu'il y a peu de chance pour que le ravisseur se planque et laisse l'entrée de son repaire aux yeux du premier venu.
-Ouais c'est bon, je vois où tu veux en venir. Mais tu ne crois pas que ça va nous compliquer la tâche de faire nos recherches sous l'eau ?
-Je ne pense pas que ce ninja kidnappeur ait envie de nous montrer où il se cache.
-Et tu veux que l'on fasse comment ? Je te signale que je sais à peine nager dans une source chaude moi, grommela Tatsuke.
-Mais t'es vraiment chiant avec tes petits problèmes !
-Bla, bla, bla...
-Tu disais ? coupa Mina avec un air assassin.
-Heu...Je...je disais juste que je te laisserai y aller seule pour pas te ralentir, répondit-il avec un sourire forcé.

La jeune fille décida que l'heure n'était plus à la dispute. Ils avaient déjà perdu du temps alors qu'ils auraient pu tout de suite débuter les recherches sous-marines
.
-Bon, c'est d'accord. C'est moi qui plonge et toi qui fait le guet.
-Parfait.
Sans attendre, Mina retira son tee-shirt et sa courte jupe sous les yeux éberlués de son équipier. Elle se retrouva en simple culotte ainsi qu'un soutien-gorge cachant des formes à peine naissantes.
-Heu...Glups...Mina...
-Quoi ?!
Elle se retourna pour tomber sur une paire d'yeux fixés sur elle. La jeune chuunin en rougit quelque peu, mais elle ne broncha pas pour autant, parfaitement consciente de ce qu'elle faisait.
-Bon d'accord, j'ai pas assez de poitrine pour porter un soutien-gorge, mais c'est pas une raison pour me regarder comme ça ! Gardes plutôt mes fringues idiot.

Elle envoya lesdits vêtements à la figure de son équipier et alla jusqu'au bord de l'eau. Tatsuke revint lentement à ses esprits, ne pouvant effacer cette image de rêve qui s'était offerte à lui. Il balbutia pour lui-même :
-J'adore cette fille...
-Aaaaaahhh !!

Le cri aigu venait de la direction prise par Mina précédemment. Craignant une catastrophe, Tatsuke laissa les habits de son équipière et fonça dans la broussaille qui le séparait de son équipière.
-J'arrive Mina ! Tien bon ! Je vais...
Il s'arrêta en haut d'un rocher, lorsqu'il vit son équipière, seule au bord des vagues.
-...te sauver.
-Hey !! Sale voyeur ! Va voir ailleurs si j'y suis ! brailla Mina de plus en plus impatiente.
-Mais, je t'ai entendu crié et...
-C'est parce que l'eau est froide ! Maintenant va surveiller mes fringues avant que je ne m'énerve !

Tatsuke fit demi-tour en soupirant, tandis que son équipière entrait à petit pas dans l'eau salée et bien fraîche de l'océan.



Chapitre 62 : Sur le départ




Au même moment, dans le repaire encore secret de Nagato, Ozire s'affairait aux derniers préparatifs pour le départ imminent. Leur prochaine destination serait tout aussi inaccessible que celle-ci et bien moins surveillée. Les dernières disparitions avaient finies par arriver à l'oreille du Mizukage. Du coup, diverses battues étaient organisées dans le but de découvrir l'origine de ses disparitions.
De plus, le repaire menaçait de s'écrouler aux dires de Nagato
.

-Dis-moi Nagato-san. Si tu es si certain que tout va s'écrouler au réveil du petit, pourquoi tu veux qu'on le laisse là ? Même si il survit au pouvoir du Rinnegan, il y a un risque qu'il se retrouve sous des tonnes de rochers.
-Si il survit à l'éveil, il n'aura pas d'autre choix que de se servir de sa nouvelle puissance afin d'échapper à l'éboulement, répondit Nagato d'une voix sereine, ce sera son unique chance.
-Alala, tu es parfois si sadique quand tu t'y mets Nagato-san.

Le porteur du Rinnegan ne releva pas l'intervention de son second et se contenta d'aller vers l'une des portes de la salle.
-Je t'attend dehors Ozire.
-Compris, j'ai presque fini.
Le sombre personnage disparu de la vision de son acolyte. Ce dernier termina de charger une sorte de grosse valise avec son équipement de travail comprenant, ciseaux, seringues, compresses et quelques produits basiques. Dans ses notes se trouvaient diverses formules chimiques pour créer d'autres produits dont il avait besoin, notamment pour les futures greffes.

-Et voilà, je suis enfin prêt.
Ozire alla dans la chambre où Himura sommeillait toujours sous l'effet des calmants. Le complice de Nagato esquissa un large sourire.
-Encore une pauvre victime de ce cher Nagato. Il est têtu mais il est le seul à pouvoir me fournir son propre pouvoir. J'espère seulement que le premier rocher te tuerai bien assez vite pour abréger tes souffrances. Profites bien de tes derniers instants, Himura-kun, huhuhu... Hahahaha !

Le rire sadique d'Ozire résonna comme le diable lui-même. Un bruit de roulement s'en suivit, Il tirait sa valise sur roulette comme n'importe quel vacancier sur le point de partir en fredonnant à nouveau d'un air joyeux, presque détaché. Le silence retomba peu à peu dans le repaire, seul Himura apportait un semblant de vie.
__________________________________________________________________

Ozire arriva dans une sorte de grotte reliée à la mer où l'attendait patiemment Nagato qui portait la veste de l'Akatsuki.
-Si tu n'as rien oublié nous partons immédiatement, annonça le chef de l'organisation.
-J'ai bien vérifié que j'ai pris le strict nécessaire pour continuer nos recherches à Yuki. Je suis fin prêt, Nagato-san.
L'intéressé leva les bras jusqu'a l'horizontale, sans que rien se produise. Ozire se mit juste à côté de son chef, sa valise dans les bras. Puis aussi étrange que cela paraisse, les deux ninjas s'élevèrent légèrement du sol, comme en lévitation, puis plongèrent dans l'eau salée. Cependant, il semblait y avoir une sorte de bulle autour des deux personnages, leur permettant de respirer et de ne pas être mouillés.
C'est ainsi qu'ils firent leur chemin dans une sorte de canal sous-marin, tels des dieux, en tout cas, grâce à une pupille considérée comme divine
.

_________________
Flem-style, un art de vivre...reposant
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Yôkôkuro Sumiyaka
Aspirant genin


Inscrit le: 02 Jan 2009
Messages: 286
Localisation: KitKatland

MessagePosté le: Ven 27 Nov 2009, 8:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Waaa y a pleins de chapitres xD
Bon, j'ai pas tout à fait le temps de les commenter un par un, alors je vais faire vite...
C'est très bien, une fois encore, j'ai hâte de voir si Himura survivra et que va faire la team de Neji...
pas de points négatifs à te faire remarquer ^^

Allez la suite Wink

_________________
Kaou a écrit:
Ouais mais yoko c'pas pareil. Il veut des kitkat.

Arma a écrit:
- nan: j'était sur Yoko la premiere! barrez vous bande de harpies! Mad
- T'es... T'ES BOOOOOOOOOOOOO ça y est je suis amoureuse de Yoko *papillone des cils*

Phaeton's Soul : Jeu amateur en cours de réalisation

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Konochy HACHIMADA
Genin


Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 448
Localisation: Dans mon lit...ZzzZZz

MessagePosté le: Dim 29 Nov 2009, 3:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Plouf ! Je me jète à l'eau en vous envoyer ces deux nouveaux chapitres Wink.


Spoil:
Chapitre 63 : Entre océan et rochers




C'était la douzième île visitée par Mina et Tatsuke, la première s'occupant de recherches sous-marines, le second faisant le guet au cas où des troupes de Kiri apparaîtraient.
Pour le moment, les deux chuunins n'avaient fait aucune mauvaise rencontre, ni aucune découverte d'ailleurs. Malgré son courage, Mina commençait à perdre sa motivation, à cause du temps déjà passé et à venir, mais également à cause de l'eau qui n'était pas très chaude.
De ce fait, ses mains et ses pieds s'engourdissaient peu à peu sous l'effet de cette fraîcheur.


*Je ne vais plus pouvoir plonger si je continue trop longtemps. Tout mon corps se refroidit. Si j'en fais trop, je risque de m'évanouir et me noyer par la même occasion.*
N'ayant rien vu dans cette zone de l'île, elle remonta à la surface, sentant qu'elle n'avait bientôt plus d'air.

Non loin de là, Tatsuke attendait patiemment le retour de son équipière, apparemment habitué à la voir en sous-vêtements. La tête de Mina ressortit brusquement de la surface de l'océan à une vingtaine de mètres de là. Elle nagea jusqu'aux rochers et monta sur le premier qu'elle jugea praticable. Tatsuke l'y rejoignit en quelques bonds, les vêtements de la jeune chuunin en sa possession.
-Brr, je suis c-complètement gelée, bredouilla-t-elle.
-Tu devrais t'arrêter un peu, ajouta son équipier en lui frottant vigoureusement les bras, toujours rien au fait ?
-N-non, rien de particulier.

Mina continua de grelotter sur place malgré qu'elle ait remis ses habits sur elle. Seulement, n'ayant pas de quoi se sécher, les vêtements prirent l'eau et le froid par la même occasion.
Tatsuke remarqua ce détail et enleva le haut de son juste au corps noir, laissant son torse nu à la vue de Mina
.
-Tien, met ça. C'est chaud et ça coupe un peu le froid.
-Non c'est bon. Je vais d-déjà mieux, assura-t-elle vainement.
-J'insiste, ajouta-il en posant doucement son propre vêtement sur les épaules de Mina qui se mit à rougir aux joues malgré le froid.
-Merci...Tatsuke.
-Bah, c'est normal. Entre équipier il faut s'entre aider.

Il décocha un bref sourire avant de regarder l'océan qui s'étendait devant eux, tandis qu'une légère couche brumeuse les empêchaient de voir le continent.
-Tu sais Tatsuke, je crois que venir ici n'était pas une si bonne idée.
-Peut-être, mais je n'abandonnerai pas les recherches maintenant.
-Je veux dire... Nous n'avons pas de provisions pour tenir ce rythme sur quelques jours. De plus, j'en ai peut-être déjà trop fait sur le plan physique. Nous ne sommes pas fait pour ce genre de choses. Toi ton truc c'est le combat, moi le genjutsu et la médecine.

Mina semblait vraiment sur le point d'abandonner. Seulement, Tatsuke refusait de stopper les recherches.
-Il faut continuer, pour Himura, assura-t-il en ayant toujours le regard plongé dans la morosité bleue de l'océan.
-Tatsuke , nous risquons aussi notre vie dans...
-C'est quoi ça, coupa-t-il brusquement en se levant.
-Qu'est ce qui se passe ?
-Regardes...là bas dans l'eau, indiqua-t-il du doigt.

Mina plissa les yeux vers la zone indiquée et aperçu à son tour quelque chose qui se déplaçait au ras de l'eau
.
-C'est trop lointain, je n'arrive pas à savoir ce que c'est, marmonna-t-elle.
-En tout cas, c'est apparu d'un coup au milieu de l'eau. Ça me parait assez improbable, mais il se pourrait que ce soit des ninjas.
-Des ninjas ?
-Peut-être deux ou trois. Je ne suis sûr de rien, ajouta Tatsuke d'un air déçu.
-Attends un peu. Tu as dis que c'étais... apparu au milieu de l'océan ?
-C'est l'effet que ça m'a fait, je ne regardais pas à cet endroit là lorsque c'est arrivé.
-Je crois que c'est la seule chance qui se présente à nous. Il faut aller sur place !

Elle bondit du rocher sur lequel ils étaient perchés et atterrit sur l'eau avant de se mettre à courir sur les flots. Pris de vitesse, Tatsuke bondit à son tour et talonna son équipière, ne comprenant pas la raison de cette soudaine agitation.



Chapitre 64 : Leçon de plongée




-Mina ! Qu'est ce qui t'arrives ?! s'exclama Tatsuke en pleine course.
-Je t'expliquerai après ! répondit-elle entre deux respirations.
Ils continuèrent de courir ainsi pendant deux ou trois minutes, puis Mina stoppa sa course, essoufflée. Plus endurant, Tatsuke semblait nettement moins atteint
.
-Alors tu vas m'expliquer ce qui te prends au juste ?
-Écoutes Tatsuke. Jusqu'a maintenant nous n'avons absolument rien vu qui ait pu nous aider. Ce truc qui est sortit de l'eau, c'est notre seule piste. C'était peut-être des ninjas comme tu le penses, voir même ce type étrange qui a kidnappé Himura. Souviens-toi comment il nous a échappé.

-En volant non ? répondit-il intrigué.
-Exactement. Je ne sais pas comment il a fait, mais ce type a des capacités encore jamais vues.
-Et en quoi ça va nous avancer ?
-Simplement que dans mon hypothèse précédente, l'entrée de sa planque avait des chances d'être sous l'eau afin d'être le moins accessible possible pour tout ennemi potentiel, expliqua clairement Mina.
-Tu veux dire, que tout ça n'est pas un hasard ?
-Le seul hasard que je vois, c'est que nous ayons été au bon endroit au bon moment pour voir ce quelque chose sortir de l'eau par ici. Nous aurions très bien pu être à des kilomètres sur une autre île.
-Mouais, je trouve ça un peu facile si tu veux mon avis, marmonna Tatsuke.

-Hey ! Tu vas pas faire ton pessimiste de service maintenant ! s'écria-t-elle en levant le poing.
-Ok, j'ai rien dis. Tu comptes plonger à nouveau ?
-Pas vraiment le choix, mais cette fois tu viens avec moi.
-Quoi ?! Mais tu sais très bien que...
-Oh arrêtes un peu de te plaindre ! coupa bruyamment Mina, il suffit de retenir sa respiration aussi longtemps que possible et de remuer les jambes. Prends ça comme un défi.

Tatsuke fit une mine déconfite alors que son équipière se préparait.
-Je vais déjà essayer de débusquer l'entrée seule. Profites en pour faire tes débuts dans l'eau.
Aussitôt dit, elle stoppa la concentration de chakra dans ses pieds et disparu sous les eaux sombres de l'océan. Tatsuke resta quelques secondes sur place, hésitant.
-Un défi. Tu parles. Je supporte déjà mal de prendre un bain alors me retrouver au milieu de toute cette flotte, mais puisqu'il le faut... Aaaaahh !! J'y arriverai pas !

Il avait tenté la même manoeuvre que son équipière et avait failli boire la tasse. Malgré ses réticences, il parvint à garder la tête hors de l'eau en remuant un peu n'importe comment.
-Guh...Remuer, les jambes... Facile à dire.
Il tenta l'expérience, mais son corps se mit à penché en avant. Instinctivement, il se redressa à l'aide ses bras pour retrouver une position proche de la verticale. Cette manoeuvre lui redonna un peu de courage et il tenta de nager en surface, un peu comme un chien.

Vraiment pas rassuré et craignant de couler, il se mit à remuer ses mains dans une sorte de frénésie sans que cela soit efficace pour avancer. Cependant, ce début de panique lui fit faire une grossière erreur et il goutta abondamment l'eau salé, tout en beuglant. Dans sa tête, tout se passait très vite, il ne se contrôlait plus et se retrouva tout le corps dans l'eau, gesticulant comme un forcené.
Cette situation de panique dura quelques secondes, jusqu'a l'arrivée d'un corps étranger qui le ramena à l'air libre.
Tatsuke avala une grande bouffée d'air et retrouva un peu ses esprits
.

-Hé bien, elle est bonne ? se moqua Mina qui le tenait à la taille.
-Nan ! Horrible !
Il toussa plusieurs fois, essayant d'enlever ce goût de sel qu'il avait dans la gorge.
-Bon, j'ai réussi à repérer une sorte de trou un peu plus loin à une profondeur d'environ vingt mètres.
-J'y vais pas ! Je suis vraiment pas prêt pour ça Mina, se plaignit Tatsuke.
-Tu veux sauver Himura ou pas ?
-Bien sûr que si ! Mais je ne suis pas du tout rassuré là. Vas-y seule, je t'attendrai.
-Sûrement pas ! Tu viens point barre ! termina-t-elle d'un ton dur.
-Mais...
-Ça ne prendra que deux minutes si tu bats des jambes doucement et amplement. C'est moi qui mène la descente et le voyage, tu me tiendras la main, expliqua-t-elle calmement mais avec un certain empressement, mais il faut d'abord que tu te calmes.
-Mais je suis calme !
-Non, calme dans le sens ou ton rythme cardiaque doit être le plus bas possible. Moins le coeur pompera de sang, plus longtemps tu pourras rester sous l'eau. Ton corps doit être détendu le plus possible afin d'utiliser un minimum d'air.

Tatsuke paru boudeur durant un instant.
-Et si je n'ai plus d'air, je fais comment ?
-N'y penses pas, c'est tout, répondit promptement Mina, Fermes plutôt les yeux et focalises toi sur des choses agréables.
-Toi en sous-vêtements, répliqua-t-il aussitôt avec un sourire pervers.
-Baka !
Mina résista à l'envie de lui faire boire à nouveau l'eau salée et se contenta de rougir légèrement.
-Bon tu es prêt monsieur le voyeur ?
Tatsuke hocha la tête et aspira un maximum d'air et bloqua le tout dans ses poumons. Mina en fit de même, puis entraîna son équipier sous l'eau, en douceur tout en lui tenant la main.
La descente débuta lentement, les deux chuunins se dirigeant vers les eaux sombres entourant tout le Pays de l'Eau
.

_________________
Flem-style, un art de vivre...reposant
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Konochy HACHIMADA
Genin


Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 448
Localisation: Dans mon lit...ZzzZZz

MessagePosté le: Mar 01 Déc 2009, 8:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

*Se mouche*

Désolé, mais ces deux nouveaux chapitres...*snif*...c'est trop, vraiment trop...

(Bonne lecture Razz)


Spoil:
Chapitre 65 : Réveil Fatidique




Dans le repaire, un silence de mort régnait en maître en attendant de probables visiteurs. Les rares lumières encore allumées, parvenaient tout juste à créer une profonde pénombre. L'air était toujours aussi humide. Himura, toujours allongé sur son 'lit', était parfaitement immobile, dormant toujours paisiblement, en apparence.
Derrière les paupières fermées, des mouvements oculaires étaient visibles. La respiration du jeune cobaye accéléra lentement, ses mains commencèrent à remuer à leur tour, puis la tête se mis à tourner successivement à droite, puis à gauche. Son souffle devint sonore, il commença à gémir dans son sommeil. Tout d'abord la bouche fermée, puis un mot s'échappa de sa gorge en un spasme
.
-Maman...Maman...
Une larme coula du bord de son oeil gauche alors que tout son corps tremblait comme une feuille. D'un coup, tout s'arrêta brusquement.

-Maman !
Il s'était vivement redressé, les yeux grands ouverts, dévoilant à la nuit les cercles concentriques du Rinnegan. L'heure de vérité était venue.
-Argh !
Pris d'une violente douleur, Himura ferma les yeux et plaqua ses deux mains sur son visage crispé. Il gémit pendant près d'une minute, haletant, son rêve lui hantant encore l'esprit alors qu'il était revenu à la réalité.

Peu à peu, la douleur s'estompa, mais redoutant de la ressentir à nouveau, il garda les yeux fermés et se mit prudemment debout. Il mit machinalement ses mains devant et avança tout doucement, cherchant tout d'abord un mur sur lequel prendre appui.
Après une dizaine de secondes, il trouva les barreaux de la cage dans laquelle il avait passé de nombreuses heures avant la greffe. Il se rappela alors que la porte de la cage se trouvait pratiquement en face de celle de la pièce.

Il fit lentement le tour de la fameuse cage, cherchant avec ses mains la serrure qui lui indiquerait la position de l'ouverture. Au bout d'une minute, il avait trouvé la serrure et donc la porte. Il se retourna, dos à la cage, puis avança prudemment, toujours ses mains en avant au cas où.
Après une dizaine de petits pas, il entra en contact avec la lourde porte métallique, mais tout à fait comme il s'y attendait. Craignant de rater l'encadrement, il avait écarté les mains afin d'avoir le plus de marge possible. Cependant, c'est avec la tête qu'il trouva la porte qui était grande ouverte juste en face de lui
.

-Merde...
Il ignora rapidement la douleur et entreprit de trouver le passage tout d'abord par la gauche, mais trouva le mur froid et rugueux de la pièce où il se trouvait. Il recula donc et passa à droite, se retrouvant dans la pièce principale du repaire de Nagato.
Il s'arrêta pour tenter d'entendre un bruit ou une conversation entre Nagato et son associé.
Seule la froideur du silence était présente
.

-Si je veux sortir de ce trou, je ne vais pas avoir le choix.
Hésitant, il ouvrit leva légèrement les paupières comme pour jauger. La douleur n'avait pas disparue, mais il la supportait pour le moment. Il tenta de se rassurer en pensant que le brusque réveil avait ravivé la douleur de façon brutale, mais les mots d'Ozire lui revinrent en tête.
Tous les autres qui avaient subit la greffe de ces nouveaux yeux étaient morts, n'ayant pas résisté au pouvoir unique du Rinnegan. Ce rappel le rendit de plus en plus nerveux et encore plus hésitant à les ouvrir.

Le dilemme était cruel. Garder les yeux fermés au risque de rester seul enfermé dans cet endroit dont il ne savait quasiment rien, ou ouvrir les yeux au risque de se voir détruit par le Rinnegan dont il était désormais doté.
Après une dure réflexion, il tomba à la conclusion que dans les deux cas, c'était la mort qui l'attendait. Cela le rendit encore plus nerveux, son corps se remit à trembler. Son visage était crispé par l'inquiétude.

Que devait-il faire ? Attendre la mort par manque de nourriture et d'eau dans ce repaire totalement désert ? Ou tenter de survivre quitte à affronter ce terrible destin qui planait au-dessus de lui.
Il constata avec une peur grandissante, que sa seule chance était l'affrontement pour la survie. Ouvrir les yeux à ce qui l'attendait était son unique chance pour pouvoir parvenir à cet objectif à la fois ambitieux, mais si cher à son coeur. L'image de sa mère écrasé par Kyuubi lui revint en mémoire. Ce jour là, il avait perdu le seul lien d'amour qui lui restait, la seule personne à pouvoir le consoler, la seule personne en qui il pouvait avoir une entière confiance.

Ce souvenir douloureux lui ramena les larmes aux yeux et il se mit à sangloter, le dos contre le mur de la fatalité. Depuis ce jours fatidique il avait survécu pour cette unique raison : pouvoir anéantir celui qui fut le réceptacle de Kyuubi, celui qui avait relâché cette créature démoniaque, celui que tout Konoha considérait comme un héros : Uzumaki Naruto.
Ses larmes cessèrent de couler. Il retrouva un peu son calme. Sur son visage et une expression plus sereine avait remplacé l'inquiétude et la peine qu'il venait de ressentir.

Ses paupières s'ouvrirent légèrement, puis il se fit une promesse à lui-même
.
-Pour ma mère... Je survivrais !
Il découvrit entièrement ses yeux, tentant sa chance contre le diable.



Chapitre 66 : Une promesse lourde de conséquences




La douleur revint aussi vite qu'un éclair. Himura laissa un cri lui déchirer la gorge tout en tombant à genoux. L'épreuve de survie venait de commencer dans une intense douleur crânienne. Il laissa des jurons dans le vide, mais il continuait de souffrir. De nouvelles larmes se mirent à couler, mais des larmes de sang.
La douleur était insupportable, il hurlait comme jamais il n'avait pensé le faire un jour. Il se roulait par terre, le visage déformé par une expression de douleur si intense que son visage était à peine reconnaissable.
Il frappa le sol avec les poings, les genoux, même avec la tête, il devenait complètement fou. Ses cris résonnaient dans toute la pièce, mais personne ne l'entendait. Seules les âmes ayant perdu la vie de cette façon regardaient la nouvelle victime se tordre dans tous les sens, perdre la raison à force d'endurer cette douleur physique sans précédent.
Pourtant Himura combattait contre cette souffrance pratiquement irréelle. Il hurlait des phrases à cet ennemi qui le torturait intérieurement.

Les âmes perdues détournèrent le regard lorsque le chakra du jeune chuunin commença à s'échapper de son corps et à tournoyer follement. Il perdait le contrôle de son énergie vitale, mais ne savait pas d'où cela venait.
Il s'enrageait désormais, poussant désormais des hurlement de plus en plus proche de ceux d'un animal féroce. Il voulait survivre, il le devait, c'était sa seule chance, il n'y avait aucune autre alternative.
Pourtant la douleur augmenta encore d'intensité lorsque ses yeux commencèrent à aspirer son chakra. Cela lui valu de relâcher un cri qui lui déchira la gorge. Il continuait à se rouler par terre, luttant comme un forcené contre cette pupille, ces yeux qui tentaient de lui prendre sa vie et ses espoirs.

Ses forces diminuèrent peu à peu, à mesure que son chakra se faisait aspirer. Il s'effondra sur le sol froid, encore conscient, mais à présent trop faible. Ses hurlement redevinrent de long gémissement, il ne voyait plus rien d'autre qu'un écran blanc, légèrement bleuté. La douleur s'estompait elle aussi, ses mouvements se réduisirent à de simples pulsions.
Il se battait toujours, il avait la volonté de vivre, mais il était en train de perdre la bataille.

Lentement ses paupières se refermèrent, tandis que ses ultimes réserves de chakra quittaient son corps pour rejoindre ses yeux. Une onde de choc se produisit brusquement, secouant tout le repaire et faisant tomber quelques cailloux sur le sol, tandis que quelques fissures s'allongèrent, fragilisant un peu plus le plafond
.
______________________________________________________________________

De leur côté, Mina et Tatsuke avaient atteint l'entrée du canal et avançaient lentement, toujours plongés dans l'eau froide et pratiquement noire par le manque de lumière. Si la jeune fille avait encore un peu de réserve d'air, ce n'était plus le cas de Tatsuke qui malgré ses efforts pour ne pas paniquer, se mettait à gigoter, ralentissant leur progression. Mina n'eu d'autre choix que d'avancer pour deux, jusqu'a ce qu'une vibration se fasse sentir, très brièvement.

Elle sentit son équipier qui convulsait par le manque d'air. Elle se retourna au moment où Tatsuke perdait connaissance, libérant quelques bulles d'air de sa bouche. La situation devint critique pour elle à son tour, ne sachant pas quand ils aboutiraient à l'autre bout de ce tunnel.
Soudain, un rocher tomba juste devant eux, libérant une très faible lumière venant du dessus.
Instinctivement, elle s'engagea dans cette nouvelle voie verticale, remontant péniblement en tirant son équipier.
Les battements de son propre coeur devinrent plus rapide. Elle n'avait plus qu'une trentaine de secondes, peut-être quarante au maximum pour remonter jusqu'a la surface.

Mina agita les jambes aussi efficacement que possible, s'aidant de la paroi rocheuse quand elle pouvait. Pourtant ils continuaient à se traîner. Elle redoubla d'efforts alors qu'il ne restait qu'une quizaine de secondes. Son coeur tambourinait violemment dans sa cage thoracique. Elle vit où se situait la fin du voyage, c'était à la fois si proche et si lointain pour leur rythme.
Il ne fallait absolument pas faiblir si près du but.

Elle s'agita de plus en plus, cherchant à aller toujours plus haut, plus vite, mais ça ne suffisait pas. Plus que cinq secondes alors qu'elle se trouvait à environ trois mètres de la surface. Ses poumons étaient totalement vidés, elle ferma les yeux, puisant dans ses dernières forces pour se propulser dans l'eau. Puis elle se sentit faiblir d'un coup, son corps arrêta de répondre à ses ordres, elle devint inerte à son tour...

_________________
Flem-style, un art de vivre...reposant
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Yôkôkuro Sumiyaka
Aspirant genin


Inscrit le: 02 Jan 2009
Messages: 286
Localisation: KitKatland

MessagePosté le: Mar 01 Déc 2009, 10:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

RAAAAH t'as pas le droit de les finir comme ça Razz
Bon... C'est bien c'est bien.... Toi au moins tu sais entretenir le suspens >.>.
Hum... Bon allez la suiteuh xD

_________________
Kaou a écrit:
Ouais mais yoko c'pas pareil. Il veut des kitkat.

Arma a écrit:
- nan: j'était sur Yoko la premiere! barrez vous bande de harpies! Mad
- T'es... T'ES BOOOOOOOOOOOOO ça y est je suis amoureuse de Yoko *papillone des cils*

Phaeton's Soul : Jeu amateur en cours de réalisation

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Mer 02 Déc 2009, 2:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, comme j'avais vraiment beaucoup de retard, j'ai lu jusqu'au chapitre 55 ( en même temps je m'étais arrivé au 39)

Je vois que la parution devient régulière, c'est cool. Alors j'ai bien aimé tout ce que j'ai lu, notament avec une future vengeance sur Naruto Twisted Evil

/me Kiff la fille de Naruto, elle me fait bien trippé ^^

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Konochy HACHIMADA
Genin


Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 448
Localisation: Dans mon lit...ZzzZZz

MessagePosté le: Sam 05 Déc 2009, 1:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne spoil pas ce qui se passer dans ses deux chapitres, je vous laisse tout découvrir par vous-même.

Good reading Wink



Spoil:
Chapitre 67 : Face à la mer




Impuissant. Voilà ce qu'il pensait, seul assis sur un rocher, exposé au fracas des vagues et au vent qui soufflait abondamment au bord la principale île de Kiri.
Neji était bel et bien seul, comme il le fut durant les années qui suivirent la mort de son père. Cette solitude pesante ou personne ne vous réconforte, mais où vous êtes seul juge de votre situation. La question qui le tourmentait était extrêmement simple : que pouvait-il de faire pour sauver Himura ? La situation était bloquée et il ne pouvait pas se permettre de forcer le passage sur le territoire de Kiri sans risquer de provoquer un conflit majeur.

Au cours des nombreuses années avec son équipe, il avait été confronté à diverses situations difficiles, mais jamais il ne s'était retrouvé dans une telle impasse. Deux ans auparavant, il avait fait l'erreur de suivre Sasuke et Naruto aveuglement dans la quête pour retrouver leurs enfants, n'ayant pas hésité à mettre hors combats une bonne dizaine de ninjas de Kumo.
L'incident avait failli éclater en guerre, mais grâce aux négociations menées par Jiraya et Tsunade, un tel désastre avait pu être évité de justesse. Seulement, la crédibilité de Konoha en avait pris un bon coup. Les relations avec les autres villages devinrent par la suite un peu moins amicales, plus distantes. Seul Suna s'était montré entièrement solidaire au village de la feuille par le biais de Gaara, le Kazekage.

C'est pour cela qu'aujourd'hui il se devait d'honorer cette promesse faite à Sakura : ne pas déclencher de conflits avec un autre village quelle qu'en soit les raisons. Neji avait juré de s'y tenir, tout comme Naruto et Sasuke.
Il n'avait pas pensé une seconde que cette situation critique allait se reproduire seulement deux ans plus tard.
Mais une promesse était une promesse. Sa noblesse d'esprit l'empêchait de commettre la bêtise à ne pas faire.
Pourtant, être là sans pouvoir agir pour sauver Himura lui déchirait le coeur. Il en laissa une larme couler sur la roche. Il pensait à ses deux autres élèves qui devaient être en route pour Konoha. Qu'allait être leur réaction lorsqu'il annoncera qu'il n'a rien pu faire pour sauver leur équipier.

Il frappa la roche du poing et réprima l'envie de hurler son impuissance et sa peine. Il laissa simplement un sanglot étrangler sortir de sa bouche, pour finalement écouler toutes ses larmes silencieusement, comme l'eau d'une paisible rivière.

A quelques mètres de là, Hinata observait la scène, préférant rester à l'écart et laisser Neji seul avec lui-même. Elle sentait toute la douleur que pouvait endurer son cousin. Elle connaissait cette douleur, dans son propre passé au sein du clan Hyuuga. Elle se souvint lorsque Kurenaï était venue pour la prendre en charge. La conversation avec Hiashi avait été une claque pour elle à l'époque. Son père ne la considérait plus, il avait vu en elle qu'un boulet, un poids, un fardeau sans utilité. Ce jour, elle s'était vraiment sentie impuissante, incapable de changer ces mots durs.
Elle comprenait bien ce sentiment de frustration, cette envie de pouvoir agir sans en avoir les moyens.

Neji avait cessé de larmoyer et se tenait à présent immobile sur son rocher, totalement déconnecté du monde qui l'entourait. Hinata repartit alors vers le port silencieusement. Tous ces mauvais souvenirs l'avait mise encore plus mal à l'aise.




Chapitre 68 : Retrouvailles chaotiques




Une faible lumière, de la roche, de l'eau, le silence le plus complet. Dans au bord de cette même eau, deux corps semblaient inanimés, à moitié sous la surface du liquide transparent.
A quelques mètres de là, dans une pièce tout aussi faiblement éclairée, un troisième corps était également inerte, recroquevillé dans une position typée 'foetus'.
Pourtant, un toussotement survint, suivit de plusieurs autres.

Les jambes toujours plongées dans l'eau, Tatsuke était le premier à retrouver ses esprits. Il recracha toute l'eau qui s'était infiltrée dans ses poumons pendant près de deux minutes. Il se sentait faible, vidé de toute énergie, mais il était en vie.
Il tourna finalement la tête pour voir Mina, juste à côté de lui, toujours inconsciente.


-Mina...
Cherchant toujours son souffle et un peu de force, il parvint à ramper en dehors de l'eau et s'attela à faire de même pour son équipière, ne sachant nullement si elle était toujours en vie.
Il la tira avec une difficulté qui ne lui était pas commune, s'y reprenant même plusieurs fois.
Une fois qu'elle fut également hors de l'eau, il vérifia alors si elle respirait ou si son coeur battait toujours.
En se penchant au-dessus du torse de son équipière, il chercha a entendre le 'boum boum' du coeur.

Durant quelques secondes il n'entendit absolument rien, puis d'un seul coup une série battement survint très rapidement. Aussitôt il mit Mina sur le côté, provoquant son réveil et l'éjection de toute l'eau contenue dans les poumons de la blonde via de profonds toussotements. Après une bonne minute, elle pouvait enfin respirer calmement
.
-Ça va Mina ? demanda Tatsuke.
-Je crois oui, répondit-elle en vérifiant en même temps qu'elle pouvait se mouvoir correctement.
-Je ne sais pas comment tu as fais, mais nous sommes vivants grâce à toi.
-Je me demande aussi.

Tatsuke se leva doucement, puis aida son amie à en faire de même. Ils virent alors un passage sombre, le seul d'ailleurs en dehors du canal sous-marin.
N'ayant guère le choix, ils s'y engagèrent lentement, par petits pas, prenant parfois appui sur la paroi humide afin de ne pas chuter
.
-La vache, j'ai l'impression de m'être endormi pendant une semaine entière.
-Ça passera, assura Mina qui reprenait peu à peu de l'assurance dans ses mouvements.

Ils continuèrent ainsi à avancer dans la pénombre du passage. Après deux minutes de lente marche, les deux chuunins arrivèrent dans une zone plus vaste de la grotte et aménagée de quelques lumières faiblardes. A quelques mètres devant eux, Himura était sur le sol, toujours inconscient et dans cette position de 'foetus'.
Tatsuke le remarqua en premier, sans le reconnaître
.
-Hé regardes, y a un type par terre, là.
-On dirait... NON !! HIMURA !!

Elle tenta de courir, mais ses jambes encore faiblardes s'affaissèrent. Elle tomba de tout son poids tandis que ses larmes se mettaient à couler. Tatsuke l'aida à se relever, mais elle s'effondra à nouveau.
Elle rampa alors jusqu'a Himura tandis que Tatsuke mettait ce dernier sur le dos afin de vérifier sa respiration et ses battement de coeur.
Mais Mina le repoussa en beuglant
.
-Le touches pas ! Snif !

Il recula, laissant la jeune chuunin vérifier par elle-même. Celle-ci posa sa tête sur le buste du troisième membre de leur équipe.
-Alors ? demanda Tatsuke.
Il laissa quelques secondes de silence, puis Mina se releva, la tête baissée. Elle se mit à sangloter
.
-Mina, il est vivant ou pas ?! s'impatienta son équipier.

Elle hocha la tête positivement avant de laisser éclater sa joie dans les bras de Tatsuke, ce dernier se sentant soulagé d'un poids. Himura avait survécu à la greffe, mais il était plongé dans un coma profond et néanmoins inquiétant. Mais pour l'heure, ils devaient le sortir de cette grotte.

_________________
Flem-style, un art de vivre...reposant
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Konochy HACHIMADA
Genin


Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 448
Localisation: Dans mon lit...ZzzZZz

MessagePosté le: Sam 12 Déc 2009, 2:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tadam ! Les chapitres 69 et 70 sont terminés. Bonne lecture toutes et à tous.


Spoil:
Chapitre 69 : Début de l'évacuation




-Bon, il ne reste plus qu'a refaire le chemin inverse, fit Tatsuke qui ne semblait pas plus inquiet que ça de se retrouver à nouveau sous des tonnes d'eau.
-Mais ça t'arrives de réfléchir de temps en temps ? râla Mina, si on tente de sortir Himura par le même passage, il mourra noyé.
-Oui je sais, mais avec un peu de chance il doit y avoir quelque chose d'utile dans cette grotte, comme des bombonnes d'air.

La jeune fille regarda autour d'elle, cherchant quelque chose du regard.
-Le mieux, ce serait de découvrir un autre passage qui ne nécessite pas d'aller sous l'eau. Je te laisse t'occuper de ça. Je vais essayer de faire un examen sur Himura afin de savoir si il n'a pas une blessure interne ou quelque chose de grave et non visible.
-Ok, je vais déjà fouiller toute la grotte. Je verrai après pour le passage.

Tatsuke se dirigea vers la seule porte ouverte, menant au lieu de détention de son équipier. Il découvrit la cage ainsi que le lit ayant servit à la greffe, équipé de tiroirs avec quelques ustensiles basiques à l'intérieur.
-On dirait que ces trucs ont servit y a pas très longtemps... Mina !! J'ai trouvé quelque chose !

La jeune blonde arriva quelques secondes plus tard, découvrant à son tour le contenu de la pièce.
-Une cage... une table d'opération portative.
-Regardes ces trucs là, il y a des traces bizarres dessus, indiqua Tatsuke.
Mina regarda les outils médicaux attentivement, reconnaissant la plupart d'entre-eux
.
-Je ne sais pas exactement à quoi ça a servit, mais il y a fort à parier que c'était une opération délicate.
-Tu crois que ça a été utilisé sur Himura ?
-Aucune idée, je n'ai pas encore fini l'examen. Continues tes recherches. Si je trouve quelque chose de louche, je te ferai signe.

Mina retourna auprès d'Himura, Tatsuke allant vers une autre pièce. Il y trouva uniquement des étagères où se trouvaient quelques flacons vide, sans étiquette.
Il alla à dernière porte et tomba nez-à-nez avec une machine informatique éteinte, servant probablement à diverses recherches scientifiques ou médicales. Il trouva également deux bombonnes d'air, pratiquement pleines
.
-Il y a pas à dire, ils étaient bien équipés.

De son côté, Mina terminait l'examen de santé d'Himura. Les seuls faits marquants qu'elle a pu déceler étaient : un volume de chakra pratiquement nul, d'où le coma ; et le pourtour des yeux violacés, comme un cocard, ainsi qu'un gonflement de cette zone sombre.
-Himura-kun, que t'ont-ils fait ?
C'est avec une mine triste qu'elle termina son examen. Tatsuke arriva à ce moment là.
-J'ai trouvé une sorte de gros ordinateur par là et quelques flacons vides dans cette salle là, indiqua-t-il avec le doigt, Je ne sais pas ce que faisaient les types qui étaient ici, mais ça m'a l'air très louche.
-Tu n'as rien trouvé d'autre ? demanda Mina en essayant de rester concentrée.
-Ah si ! Il y a deux bombonnes d'air bien remplies, mais pas le moindre passage secret.
-Je vois... Je crois qu'il n'y a pas d'autre solution, même si celle-ci ne me plait pas trop.
-Comment va-t-il au fait ? demanda brusquement son équipier.
-Heu, hé bien j'ai remarqué qu'il n'avait pratiquement plus de chakra. Juste assez pour vivre dans le coma. Sinon il y a des traces violettes autour de ses yeux, peut-être causés par des coups de poings.

Tatsuke serra le poing et les dents.
-Si je tenais les responsables, je te jure que je leur ferais payer !
-Oublies ça. Il faut d'abord que l'on sorte Himura-kun d'ici. Apportes les bouteilles d'air jusqu'au passage sous-marin.

Elle souleva difficilement Himura, jusqu'a ce que Tatsuke lui prenne le rôle.
-Occupes-toi des bombonnes, c'est plus léger.
Mina fit une mine boudeuse durant deux secondes avant d'aller vers la salle de l'ordinateur. Tatsuke, lui, prit solidement son équipier sur son dos et marcha jusqu'au bord de l'eau.
-Tiens bon mon vieux, on va te sortir de ce trou pourri.

La jeune blonde le rejoignit quelques secondes plus tard avec les réserves d'air.
-Bon, ce que nous allons faire, c'est qu'on va mettre une bouteille pour Himura-kun afin qu'il ait constamment de l'air. Pour la deuxième, on se la partagera, mais c'est toi qui la portera. Ça te vas Tatsuke ?
-Ouais, je me débrouillerai, t'inquiètes pas, assura ce dernier avec un bref sourire.
-Bon, je m'occupe de la descente, tu fais une partie du passage sous-marin et je reprend pour la fin.
Tatsuke hocha la tête, puis Mina entra dans l'eau toujours très fraîche avec sa bombonne d'air.



Chapitre 70 : Voyage retour




Le jeune chuunin équipa la bouteille dans le dos d'Himura avec les sangles rattachées d'origine, puis il le glissa dans l'eau où Mina réceptionna le nouveau porteur du Rinnegan. Tatsuke mit ensuite sa propre bombonne d'air sur son dos et rejoignit son équipière.
-Essayes de conserver un maximum d'air dans tes poumons afin que nous ne consommions pas trop vite le gaz de la bombonne.
-Oui chef.

Les deux chuunins prirent une longue inspiration avant de plonger totalement dans l'eau de l'océan. Une nouvelle difficulté apparu pour les deux aventuriers : les bombonnes d'air les tiraient vers la surface, rendant leur plongée délicate et très lente. Mais en s'aidant des parois ils parvinrent à descendre vers le fond marin. Mina profita qu'elle faisait du poids supplémentaire, Tatsuke de ses muscles et de son endurance pour aller toujours plus loin vers le noir.

La descente jusqu'au fond du tunnel dura dix bonnes minutes malgré le peu de distance à parcourir. Mina vérifiait constamment qu'Himura respirait bien de l'air et non de l'eau qui pourrait s'infiltrer au bord du cache en plastique entourant la bouche et le nez de son équipier inconsciente. Ce fut dès lors le tour de Tatsuke de prendre Himura. Mina lui prit sa bouteille d'oxygène afin qu'il ne remonte pas bêtement à la surface comme un ballon de baudruche. Puis ils reprirent lentement leur progression à travers l'étroit passage sous-marin, voyant à peine où ils allaient tant les eaux étaient sombres.
Les relais d'oxygène entre Mina et Tatsuke se passaient sans encombre et ils parvinrent à se retrouver au beau milieu de l'océan après cinq petites minutes de nage lente.
C'est ensemble qu'ils effectuèrent la remontée à la surface, tirant chacun d'une main leur compagnon plongé dans le coma.

Mais lorsqu'ils se retrouvèrent enfin à l'air libre, une escouade de six Anbu de Kiri les entouraient.

-Heu...salut, fit doucement Tatsuke.
-Veuillez-nous suivre sans discuter jusqu'au village afin d'expliquer votre intrusion au Pays de l'Eau, lança l'un des Anbus d'une voix monocorde.
-Attendez, nous ne faisions rien de mal...
-Silence !
-Hey, notre équipier est dans le coma, vous pourriez l'emmener dans un hôpital ou un truc du genre, ajouta Tatsuke qui tenait Himura par la taille.

Le premier Anbu fit un signe à un autre. Celui-ci s'approcha de Tatsuke et prit doucement le chuunin inconscient, surveillant le moindre mouvement suspect venant des deux autres membres de Konoha
.
-Son état est critique, indiqua le ninja masqué, je l'emmène tout de suite au centre hospitalier du village.
-Très bien, on s'occupe d'emmener les deux là jusqu'a Mizukage-sama, répondit celui qui devait être le chef de l'escouade, suivez-nous jeunes intrus.

Le premier ninja masqué emporta Himura à une vitesse folle.
Mina et Tatsuke sortirent alors de l'eau et se maintinrent à la surface grâce à leur chakra, tout comme les Anbus. Deux d'entre eux ouvrirent la marche, la trois autres restant derrière les deux chuunins de Konoha qui n'eurent pas d'autre choix que de leur obéir bien sagement afin d'éviter toute effusion de sang inutile.

_________________
Flem-style, un art de vivre...reposant
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Yôkôkuro Sumiyaka
Aspirant genin


Inscrit le: 02 Jan 2009
Messages: 286
Localisation: KitKatland

MessagePosté le: Dim 13 Déc 2009, 10:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon ! Il a survécu et il est enfin sorti de là Very Happy ça c'est fait
Et pis au moins Neji n'aura pas à se torturer l'esprit plus que ça xD
Mais en général, quand on pratique un examen médical, on est pas sensé regarder la dilatation de la rétine? Mina aurait vu les Rinnegan...
Enfin bref, c'est très bien, envoie vite la suite Very Happy

_________________
Kaou a écrit:
Ouais mais yoko c'pas pareil. Il veut des kitkat.

Arma a écrit:
- nan: j'était sur Yoko la premiere! barrez vous bande de harpies! Mad
- T'es... T'ES BOOOOOOOOOOOOO ça y est je suis amoureuse de Yoko *papillone des cils*

Phaeton's Soul : Jeu amateur en cours de réalisation

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Fanfics Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 11, 12, 13, 14  Suivante
Page 12 sur 14

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum