Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Les tests Cniens
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Jeux vidéo
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
fabest
Genin


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 474

MessagePosté le: Mar 04 Nov 2008, 1:57 am    Sujet du message: Les tests Cniens Répondre en citant

Réveilles toi jeune conquistador des mondes virtuels.
Quittes un peu ta manette et viens t'étendre, ici, avec nous, pour nous parler du jeu qui t'as plu, déçu, ou que sais je encore ?

Le concept du topic ?
Rien de plus simple.
On a tous nos propres opinions sur c'que nous proposent les gentils éditeurs composant le monde vidéo ludique, et les tests proposés par les professionnels ne sont pas toujours le reflet de nos impressions à nous.
Alors casse la tienne, et exprimes toi.
Tu as la parole.

Prends le jeu que tu souhaites, sur la console que tu souhaites, et pan, sors-nous un pavé.
Ton avis, tes impressions, une analyse globale mais léchée du jeu.
Pas 5 lignes quoi.
Faut vendre ton truc.
Et si au contraire tu gerbes sur un jeu, après tout c'est un topic libre, fais le bien.

J'demande pas non plus un nombre de caractères minimum.
Faites un bon truc quoi.

La structure est libre, prendre point par point chaque aspect du jeu ou sortir une analyse pavérienne, choisis.
Idem pour le système de note. Pas obligatoire, mais pas défendu non plus.

Bon, pas de copié collé d'autres test hein.
Les images à vous de voir.

J'ajoute enfin que les vieux jeux, même très vieux peuvent être testés.
Un jeu peut être testé plusieurs fois, à condition qu'il apporte un autre point de vue, où une ribambelles d'autres détails.

J'essaierai de mettre à jour ce post pour lister les jeux par type de console, si le topic trouve son public.

Allez, à vos plumes.

_____________________________________________________________



Playstation 2 :
- Shin Megami Tensei Persona 3
- Shin Megami Tensei Persona 4
- 007 Quantum Of Solace
- Kingdom Hearts 1
- Rogue Galaxy

Playsation 3
- Devil May Cry 3
- Prince Of Persia
- Prototype

X-Box360
- Devil May Cry 3
- Far cry 2
- Prince Of Persia
- Castle crashers
- Prototype

Wii
- No more heroes
- Super Smash Brawl
- Metroïd Prime (réédition)

[Wiiware]
- World of Goo

PSP
- Castlevania The Dracula X Chronicles
- PowerStone 1 et 2
- Blade Dancer Lineage Of Light

Dreamcast
- PowerStone 1 et 2

PC
- Prototype

Gameboy
- Pokémon version Rouge et Bleu

_________________
Ok.



Dernière édition par fabest le Mer 03 Fév 2010, 1:47 pm; édité 12 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5674
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Mar 04 Nov 2008, 12:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Que voilà une bonne idée (quand je pense que j'ai mis un topic similaire en post-it sur mon forum...)

Bref, inaugurons ^^

Shin Megami Tensei Persona 3 [RPG/PS2]

Un jeune homme arrive pour suivre son année scolaire au lycée Gekkoukan.Dès son arrivée,il s'établit dans le dortoir avec 3 autres élèves:Yukari Takeba, Mitsuru Kirijo, et Akihiko Sanada.Très vite, un évènement étrange survient.

Le dortoir est attaqué par une créature de la nuit, appelée Shadow.Le jeune homme utilise alors le pistolet de Yukari, se tire une balle dans la tête pour invoquer son Persona, et neutralise le Shadow.

Il apprend alors que les membres du dortoir appartiennent au SEES (Specialized Extracurricular Execution Squad), une équipe d'exécution des Shadows, et qu'ils utilisent tous également un Persona.De plus, toutes les nuits, à minuit, on entre dans ce qu'on appelle L'Heure Sombre, que seuls les utilisateurs de Perso connaissent, les hommes normaux étant transmogrifiés en cercueils.Durant cette période, le lycée devient une immense tour appelée Tartarus, le repaire des Shadows...

L'exploration et la lutte commencent...

Ainsi commencent les évènements de Shin Megami Tensei Persona 3.Au menu?Ambiance glauque et barrée (se tirer une ballepour invoquer son Persona...Familles de France est pas monté au créneau pour "Incitation au suicide?" XD), entrecoupée de moments calmes durant la scolarité de votre perso.

Et là, je vous entends."Hein?La scolarité?"Hé ben oui, vous pensiez que vous alliez juste casser du démon?Raté Very Happy Si le Tartarus et les puissants Shadows des nuits de pleine lune occuperont facilement 90% de votre temps, le reste se partagera entre les cours et les relations sociales à tisser avec les autres.Ce qui est particulièrement important dans la mesure où, plus une relation est forte, plus lesPersona en dépendant sont puissants (et plus le bonus d'XP est fort lors de la fusion de Persona).

Et la fusion, vous allez en bouffer, si vous voulez pouvoir utiliser les sorts les plus puissants et efficaces.Le RPG se transforme bien vite en jeu de gestion sur ce seul point.La fusion doit être bien préparée et pensée, d'autant que vous ne pouvez pas utiliser de Persona dont le niveau est supérieur au vôtre et que la fusion peut (mais c'est excessivement rare) donner un résultat différent de celui attendu.Et il faut également faire attention à la faiblesse et la force des Persona Very Happy

Mais c'est un point dont les ennemis dépendent égalementUtilisez leur faiblesse ou réussissez un coup critique, et les voilà au sol.Et, si vous pouvez tous les mettre au sol, vous avez la possibilité de lancer l'attaque groupée, particulièrement puissante.Attention toutefois, durant les combats, à ne pas subir d'altérations d'état (mais bon, ça, c'est classique).

Il faut aussi savoir que rester dans le Tartarus n'est pas une option à long terme.D'abord, parce que vous ne pouvez pas tout explorer en une fois, le chemin finissant par être bloqué.Ensuite, parce que la fatigue guette à long terme.Hé oui, il faut savoir gérer votre forme physique, vous reposer au lieu d'étudier pour récupérer...Les études restant importantes, mais vous pouvez récupérer des connaissances par les questions auxquelles vous devez répondre à certains cours...Sans oublier les examens.Mais, à part ces moments où vous êtes confronté à des choix, les phases de journée font de vous surtout un spectateur...Dommage.

Côté jouabilité, c'est du tout bon.Un bouton pour attaquer l'ennemi et prendre l'avantage dans le combat, un menu de combat circulaire particulièrementbien pensé...Enfin, une IA assez performante pour les autres membres de votre équipe.En effet, vous ne contrôlez que le personnage principal, les autres se gèrent seuls, et agissent en fonction de l'ordre donné (agir librement, économiser les MP, attaquer une cible précise, etc...).

Au final, on obtient un RPG vraiment digne d'intérêt, où la partie RP est développée plus qu'à l'accoutumée(c'est à vous de nommer votre personnage et de définir comment il sera avec les autre.Serez-vous un ami de confiance ou un parfait salopard qui envoie paître tout le monde?Côté cours, serez-vous sérieux et appliqué ou prêt à dormir dès que l'occasion se présente?), et où le scénario est particulièrement prenant et captivant, en plus d'être assez mature.Le tout n'est desservi que par des graphismes toujours aussi sobres (une caractéristique de la saga) et une certaine redondance (en gros, voici le schéma:cours > activité extra scolaire > soir > repos ou Tartarus > cours...et on recommence).Mais il serait bien triste de passer à côté de ce jeu juste pour ça.

Pour les graphismes, des exemples simples.Des graphismes épurés et sobres (certains diront moches, mais ils ont leur charme).









On passe aux notes? Very Happy Ok =)

Graphismes 3/5

Simples, épurés...Pas de superflu, mais pas d'efforts particuliers non plus.Une des caractéristiques de la saga, qui plaît ou pas selon les goûts.

Scénario 4/5

Alors là, rien à redire.Même si on s'attend parfois à certains rebondissements, il nous tient toujours en haleine et intègre sans cesse de nouveaux éléments.Un modèle du genre.

Gameplay 3/5

Simple d'accès, facile à s'approprier, Persona 3 fait dans l'ouverture.Malgré tout, son schéma reste répétitif et fait la part belle aux combats.Certains peuvent vite s'en lasser.

Son 2/5

Sans doute le point noir du jeu.Des mélodies entraînantes et sympas, mais assez souvent hors sujet...La bande son ne se composant quasiment que de J-Pop, pas si étonnant...Dommage pour ce choix assez étrange.

Durée de vie 3/5

Au bas mot 60-70 heures de jeu, en prenant bien le temps d'évoluer.Une bonne moyenne pour tout jeu du genre, pas à se plaindre.

Intérêt final 17/20

Un très bon RPG, digne d'intérêt pour qui aime suffisamment le genre pour se lancer dans le quasi inconnu niveau franchise.Dommage pour la bande son bizarrement choisie et pour la localisation restée en anglais.Anglophobes, passez votre chemin Very Happy Les autres, n'hésitez pas.A noter que la version FES est sortie à son tour il y a peu et rajoute tout un chapitre faisant suite au scénario original, qui promet au bas mot 30 heures de jeu supplémentaires.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
Sparsker
Chef anbu


Inscrit le: 03 Juil 2008
Messages: 1656

MessagePosté le: Mar 04 Nov 2008, 6:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Spoil:
Edit : 2014 j'avais écris n'importe quoi sur dmc 4 à l'époque je referai peut-être un test un de ses 4 quand j'aurai la motiv ^^


Dernière édition par Sparsker le Ven 12 Sep 2014, 12:33 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fabest
Genin


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 474

MessagePosté le: Jeu 06 Nov 2008, 4:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah j’ai hésité.
Par quoi commencer… Quel casse tête.
Alors mon choix c’est porté sur mon dernier achat, tous simplement :

No more Heroes (wii)
+ 16 ans


Spoil:


Développeur: Grasshopper Manufacture Inc.
Editeur: Rising Star Games Limited
Distributeur : Atari (Infogrames)
Action-aventure

Alors No more heroes c’est quoi ?
Déjà c’est la vie de Travis Touchdown, un otaku qui l’assume. Vivant dans son appart décoré de poster geekiens et autres figurines introuvables, Travis s’occupe de sa petite chatte, Jeanne, no life devant sa télé, et attend sagement la fin du mois pour payer le loyer.

Evidemment, comme tout le monde, le jeune homme a un métier. Faut bien vivre hein.
Ben, lui, il tue des types. Il zigouille, découpe, tranche, embroche. C’est un assassin.
Armé de son beam katana (un sabre tiré tout droit de Star Wars), Travis fait une rencontre décisive lors d’une soirée arrosée dans un bar. Une blonde du genre bombe nucléaire, Sylvia Christel, l’accoste et lui propose un contrat, que notre héros accompli immédiatement.

Mais voilà, l’homme qu’il vient de zigouiller n’était pas n’importe qui, et Travis devient immédiatement le 11ème meilleur tueur de la ville. Cette bonne nouvelle implique deux choses :
- N’importe quel connard peut décider de l’affronter pour devenir numéro 11 à sa place
- 10 tueurs sont considérés meilleurs que lui

Bon faut pas être un génie, le jeu fait comprendre direct au joueur que ce sera tué, ou être tué.

Et ca commence direct, on se retrouve dans un joli manoir à apprendre les différents moyens de foutre à terre les messieurs qui nous sautent dessus.
Combo à l’épée, prises de catch, on sent que les développeurs étaient motivés, et inspirés.

On se retrouve devant le premier boss. Sympa j’dois dire. Une qualité du soft sur laquelle je reviendrai plus tard. On devient donc numéro 10, une conne d’animation nous l’indique, je reviendrai également sur un aspect particulier et bandant du jeu.

LES PREMIERS PAS

Donc voilà le cachet scénaristique du début. On contrôle très vite Travis sur sa moto unique en son genre, dans les rues de la ville.
On ne peut s’empêcher de penser à GTA. Le premier reflexe et de descende de bécane et essayer de chopper une voiture. Mais si Travis n’a aucun problème à prendre la vie d’autrui, il ne touchera jamais leurs affaires personnelles. Un bon gars. On ne peut pas non plus taper les passants, et vous aurez beau foncer à toute allure sur un vieux traversant la route, ce dernier aura juste un cri de protestation. Rah ces vieux.
Alors bon, certains pourront gueuler. « Wah hé, 2008, liberté, bla, tout pourri, bla, CAC40, bla » Mais… Le jeu à son propre mode de fonctionnement c’est tout. C’pas un GTA-like.

Donc, on fait assez vite le tour de notre environnement, la ville est pas énorme, mais offre quand même le minimum syndical. Au fur et à mesure du jeu, certains points deviennent accessibles.
Bureau de travail, magasin de fringues, de vidéos, salle d’entrainement, marchand d’armes, ça s’étoffe.
Et la sensation de liberté apparait bel et bien.
Et puis cette sensation grandit de plus en plus. On peut complètement changer le look de son perso, lunettes, veste, T-shirt, ceintures, … Bref, on se prend à tout acheter pour tous essayer. Et pour faire genre, dans mon cas, « ben ouais, j’ai tout ! TOUT ! »

LE CLASSEMENT

Travis est donc numéro 10. La blonde over bonne ne tarde pas à entre en contact avec lui, et lui propose directement d’affronter le numéro 9.
Et pan ! Vous avez le schéma classique du jeu.

1 – D’abord tu traines dans la ville, tu vas voir les différents points d’actions, tu achètes, perfectionnes, et réalise des petits jobs d’assassinat
2 – Tu payes c’qu’on te demande pour pouvoir avoir accès au combat classé
3 – Tu castagnes toutes la racaille qui se pointe devant toi, tu récupères deux trois bonus, et tu affronte le boss
4 – Affrontement dantesque
5 – Tu refais un tour de ville avant de repayer une cotisation

C’est la trame basique. Bien sûr le jeu propose de la variété dans les décors, les environnements. Mais le fil conducteur est là.

L’AVIS

Bon, je vais pas non plus prendre point par point chaque minute du jeu. Alors venons-en directement au fait, mon avis.
No more heroes n’est pas le jeu parfait. Surtout si on y joue par comparaison.
Pourtant, j’adore y jouer. Il faut prendre le jeu comme il vient. Tous simplement.

Tous le soft baigne dans une ambiance faussement rétro. Un véritable habillage ness. Des éléments du décor sont volontairement hold school. Ca passe par des animations en pleins combat, ou encore lors du classement des meilleurs tueurs. C’est vraiment bien foutu, et c’est là l’une des richesses du jeu. Il ne se prend pas la tête. Tout est là pour amuser.
Dans No more heroes, on sauvegarde sur des chiottes, des cons de chiottes. On recoit régulièrement des coups de fils du magasin de vidéo nous demandant de ramener le dernier porno emprunté.

Et il y a les boss. Ahhhh les boss. Quelle réussite. Putain de charismatique, ils sont tous simplement irrésistible. Chacun à sa personnalité, et c’est un plaisir d’engager le combat pour découvrir notre nouvel adversaire. D’ailleurs les combats contre les boss sont très bien rendu. On s’y croit vraiment, et on voit que ce n’est pas le glandu du coin, ils sont pas classés pour rien. Pis c’est très jouable et rapidement accessible.

Pour ceux qui s’imaginent diriger le sabre à la wiimote, mauvaise nouvelle, un coup se fait avec A. Cependant l’inclinaison de la manette influe énormément sur l’attaque. Ainsi il faudra jouer avec les inclinaisons pour parer, pour se protéger, pour contrer, et pour taillader.
La fin met toujours à contribution la reconnaissance de mouvement par contre.
Si la découpe vous branche, il vous faudra lancer un estoc dans la direction indiqué par la console, et on y va de bon cœur pour dépouiller l’ennemi de ses membres.
Si vous êtes plus bagarreur, certaines situations permettent de mettre à contribution le nunchuk pour réaliser des prises de catch, là aussi par le biais de la reconnaissance de mouvement.
On y prend vite goût.

Suite au massacre on assiste donc à la chute d’un adversaire tenace. Et même dans la mort ils ne perdent pas leur classe. C’est le deuxième gros point fort du soft. Les personnages. Ils ont été travaillés, et ça se voit. Attention, j’parle pas d’un fond psychologique super profond à la final fantasy, nan, y a juste un épatant délire artistique dans chacun d’eux. Leurs propres univers, leurs propres musiques, leurs propres styles.
L’aspect répétitif qui peut apparaître au début s’en trouve bouleversé. Ouais, on fait tous le temps la même chose, mais on le fait jamais pareil. Les combats sont prenants et jamais basiques.

Et puis on s’y prend vite, à chaque victoire on se rue dans les nouveaux magasins, on se rue sur les nouveautés, on perfectionne son perso, on cherche à collecter les précieuse médailles d’or qui font tant de bien à l’égo.

Le tout baigne dans une ambiance graphique unique. Une fois de plus le studio papa de Killer seven a su imposer un style propre.
Sans être magnifique c'est pas dégueulasse. Et on s'attache très vite.

Puis les heures défilent, un peu trop vite d’ailleurs. Si le jeu est critiquable c’est sur sa durée de vie.

Comptons, allez, 15/20 heures pour la quête principales. 25/30 heures pour tout avoir. Bon en même temps lorsqu’on achète un jeu comme ça, on sait à quoi s’attendre.
D’autant que certaines missions assassinat ne sont guères originales. Même décor pour même objectif.
Le jeu n’étant pas très difficile, on arrive forcement très vite à la fin du jeu.
On regrettera aussi le fait que la version européenne soit censurée. Bien que n'étant pas un adepte de sang, le coté jouissif et déjantée du jeu est d'autant plus appréciable avec une ou deux gerbes d'hémoglobines.
A la place nous avons le droit à des ennemis disparaissant dans une gerbe de pixels. Le resultat reste agréable à l'oeil.

LA NOTE

J’oubli surement deux trois détails, mais j’pense que l’essentiel est là.
No more heroes est un jeu déjanté ultra fun qui rend hommage à l’époque pixel. L’univers du titre est très prenant et les personnages particulièrement réussi.
Seule une durée de vie trop courte jalonnée par des séances moins convaincante dans les rues de Santa Destroy.
Un jeu vraiment frais dans une ludothèque wii manquant de risque.

15 / 20

_________________
Ok.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5674
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Mar 11 Nov 2008, 6:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Reposté pour Edit et un 2e test.

Castlevania The Dracula X Chronicles [Action/Aventure/PSP]

2 jeux sur un seul UMD.
Castlevania Rondo of Blood
Sorti en 1993, qui n'était jamais sorti du Japon auparavant, et qui bénéficie d'une refonte graphique (persos 3D sur décors 2D, avec quelques cinématques 3D).

Castlevania Symphony of The Night
Le plus mythique des Castlevania, sorti en 1997 sur PS One, réédité dans sa version originale.Un détail:il vous faudra le débloquer d'une certaine façon dans Rondo of Blood Wink

Le boîtier américain (la version que j'ai, j'en ai eu marre d'attendre la version européenne sortie depuis peu...La jaquette est la même):

Spoil:


Puisqu'il y a 2 jeux, il y aura 2 petits tests ^^

Catlevania Rondo of Blood
Dracula, après des années de sommeil, est réveillé par le prêtre noir Shaft.Annette, la femme aimée de Richter Belmont, est enlevée par Shaft et son maître afin d'attirer et détruire l'actuel représentant de la lignée des Belmont, tant détestée par le Maître des Ténèbres...Richter, n'écoutant que son courage et le sang des chasseurs de vampires, décide de pénétrer dans le château du plus puissant des vampirs pour sauver sa bien-aimée et détruire une fois pour toutes le Mal Incarné...

Un Castlevania classique, au scrolling horizontal, qui a juste, comme je l'ai dit plus haut, bénéficié d'une refonte graphique.

On a donc, dans ce Castlevania, l'attirail classique d'un Castlevania.Scrolling horizontal, monstres en tout genre, on frappe, on saute, on avance...Le scénario est un prétexte, encore une fois.Mais les graphismes et la musique sont magnifiques.A noter la présence de Maria Renard, second personnage jouable (et encore une fois, à vous de trouver comment la débloquer :p).Et, bien sûr, une difficulté exigeante.Il n'est pas rare de recommencer 5 ou 6 fois un même niveau avant de réussir.Un très bon Castlevania classique, réservé aux nostalgiques fans de la période ^^







Castlevania Symphony of The Night
L'historie commence à la fin de Rondo of Blood.Richter Belmont a réussi à ateindre et vaincre Dracula avec l'aide de Maria Renard.Mais, quelques années après, il disparut sans laisser de traces...Maria partit alors à sa recherche, sans succès.Au fil de ses pérégrinations, elle vit alors apparaître le château du comte Dracula, qui ne réapparaît normalement que tous les siècles.Dans l'espoir de comprendre la disparition de Richter, elle décide d'entrer dans le château.
Mais elle n'est pas seule à avoir quelque chose à y faire...Alucard, le fils maudit de Dracula, mi-homme, mi-vampire, veut détruire son père et le mal qu'il incarne une bonne fois pour toutes...

Le plus mythique épisode de Castlevania, le symbole parfait du culte des fans, sorti en 1997 sur PS One, et réédité dans ce Dracula X Chronicles.Aucune refonte graphique pour lui, il est réédité comme à l'époque, mais c'était déjà très beau.

Symphony of The Night tient plus du RPG que les précédents épisodes, avec passage de niv en tuant des ennemis, gestion des objets, équipements, et sorts...Il possède également une très forte ressemblance avec Metroid, reprenant le même style de carte complexe et les points de sauvegarde éparpillés dessus.

Un excellent jeu d'action/aventure/plate-forme, qui n'a pas pris une ride en 11 ans.Les sublimes musiques gothiques, le graphisme magnifique, un Alucard plus charismatique que tous les Belmont réunis...Un chef-d'oeuvre.




Je noterai cet UMD 18/20.
Une superbe initiative de Konami, à réserver toutefois aux plus hardcore gamers et nostalgiques d'entre vous, les seuls qui s'intéresseront sans doute à des jeux 2D et offrant un tel degré de challenge.

Un petit 15 pour les nouveaux joueurs qui pourraient être rebutés par le style et la difficulté.

Mais en tout cas, pas décevant.

-----------------------------

007 Quantum Of Solace[Action/PS2]

Devenez James Bond et poursuivez votre vengeance envers l'Oraganisation responsable de la mort de Vesper Lynd en vivant la trame de Casino Royale et de Quantum Of Solace dans un seul jeu.

Testé en version PS2, dans ce cas précis.

Le nouveau James Bond, adaptation officielle du dernier film (ainsi que du précédent, Casino Royale, au passage), avec un passage de témoin de la licence de EA à Activision.

On attaque avec la scène finale de Casino Royale/scène d'ouverture de Quantum Of Solace, modélisée au détail près pour l'occasion.On voit tout de suite le soin apporté à la modélisation des personnages principaux (Daniel Craig est reconnaissable au premier coup d'oeil, de même que le personnage de White).
On a aussi la premier contact avec le doublage français, et là, le constat est immédiatement inverse...Si les acteurs ont prêté leurs visages au jeu, c'est pas du tout le cas des voix françaises (en VO non plus, sans doute).C'est pas compliqué, le doublage est digne d'un épisode des Feux de l'Amour, en encore pire...Dans le domaine, ça relève de l'exploit, j'avais très rarement entendu une aussi mauvaise VF.

Bref, ne jugeant pas un jeu à sa seule forme, on passe outre ce détail et on entre de plein fouet dans la première mission du jeu:échapper aux hommes de White.Rien de bien difficile, un niveau didacticiel où on vous apprend toutes les commandes et mouvements.
Le jeu se présente comme un jeu d'action à la 3e personne, avec une jouabilité de FPS aux 2 joysticks.Bref, plutôt classique.Quant à la palette de mouvements, rien de bien méchant...Tirer, recharger, changer d'arme, s'accroupir, se mettre à couvert, attaque furtive, roulade, visée précise, actions diverses.Bref, rien de nouveau, tout amateur d'action prend immédiatement ses marques.

On trouve en plus un mini jeu de réflexe consistant à appuyer sur la bonne touche au bon moment pour pirater et désactiver des caméras sans leur tirer dessus, ou ouvrir des serrures.

Le principe, quant à lui, est hyper simple ^^ On avance, on se planque, on vise, on tire, on continue.Le tout sur un chemin très balisé (à moins que vous ne désactiviez le GPS, ce qui complique grandement l'avancée dans le niveau) et graphiquement très sobre, le minimum syndical pour un jeu d'action.

Bon, screen issu de la version PS3/360, difficile d'en trouver de PS2...



Pour la version PS2...Vous enlevez les reflets de l'eau, vous recolorez les colonnes en gris, les statues en amas de pixels, et vous verrez le niveau de graphismes de la version PS2.

Côté durée de vie, alors là...C'est LE point noir du jeu.Chaque mission se boucle entre 10 et 20 minutes en moyenne...Ma sauvegarde finale du jeu (donc, dernier niveau terminé, je vois le générique si je recharge) affiche 3 heures...

3 heures pour 40 euros...M'enfin, si j'avais acheté la version PS3 à 70, je l'aurais encore plus mauvaise.

Bon, allez, notes.

Graphismes 3/5
Bonne moyenne, sympas à regarder, mais pas de quoi en prendre plein les yeux, à part la modélisation des acteurs.

Scénario 3/5
C'est du 007, quoi, l'adaptation du dernier film...Donc, on navique en terrain connu.

Gameplay 2/5
Si les commandes sont vite assimilées et s'enchaînent facilement, la gestion TRES imprécise des impacts et collisions gâche tout le plaisir, et il n'est pas rare de devoir vider un chargeur sur un seul ennemi alors qu'on le vise avec toute la précision du monde...Regrettable.

Son 1/5
1 point pour le thème de 007 régulièrement présent.A part ça, rien, quasiment aucune musique et un doublage français (disons-le franchement) A CHIER.

Durée de vie 1/5
3 heures pour finir le jeu...Et pas d'objets à récupérer, d'astuces de Bond à effectuer comme quand EA s'en occupait...Bref, aucun à côté qui réhausserait le tout.

Intérêt final 12/20
Un jeu d'action classique, qui ne propose rien de varié, ni un réel défi...Jouable, sympathique à regarder, gâché par quelques bugs, très court (trop court)...Un jeu nettement dispensable, même à ceux qui sont comme moi particulièrement fans de 007.
Ressortez les jeux EA, plus longs, plus beau, et plus variés (action, conduite, etc...dans le même jeu, petits bonus dans les niveaux...), et qui valent nettement mieux.
Activision voulait nous redonner les sensations de Goldeneye?Ben, c'est franchement raté.Bref, à voir en occase, mais pas plus.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
fabest
Genin


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 474

MessagePosté le: Dim 19 Avr 2009, 9:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Kingdom Hearts




Que oui, j'm'attaque à une licence ultra populaire, qui a déjà fait couler un paquet de stylos et fait tourner beaucoup d'imprimantes.

Voyons d'abord la partie administrative :

Genre : RPG
Développeur : Square (*.*)
Console : PS2

Principe

Bon je présente quand même, même si tout l'monde connait déjà.
Kingdom Hearts.
Association improbable du monde de Square (Final Fantasy) et de l'univers de Disney. Je me souviens même avoir lu, à l'époque du grand buzz sur ce jeu, que ce projet a vu le jour dans un ascenseur (confirmé par wiki).
Nous voilà donc à parcourir de nombreux environnements tout droit tirés des films ayant rythmés notre enfance, ou celle de nos frangins et frangines.

Base du scenario

RPG oblige, un scenario un peu plus développé que l'invasion des extra terrestre est instauré.
Le jeu débute donc autour du jeune Sora. Ce jeune garçon (à la voix française m'ayant rendu fou) est en plein rêve.
Le jeu débute d'ailleurs dans cette ambiance, plutôt bien retranscrite. Assez envoutante, ou le joueur récent une liberté réelle.
Très vite l'on se réveille sur une plage sortie d'un décor paradisiaque à l'image des pancartes publicitaire éparpillées dans notre beau pays, ces mêmes pancartes taguées par la jeunesse actuelle.
Sora, Riku et Kairi (et 3 autres persos ne servant à rien, disons le) vivent sur cette petite île appelée Île de la Destinée.
Leur objectif est de parvenir à voyager dans le monde, et donc quitter cet endroit.
Ils se mettent à l'élaboration d'un radeau pour réaliser leur objectif.
Très vite le projet foire, puisque l'île est attaquée (dans une ambiance vraiment géante, la musique est juste géniale), et nos deux amis disparaissent mystérieusement. J'donne pas plus de détail pour pas gêner ceux qui, comme moi, décideront de tester le jeu en retard.
Néanmoins Sora se retrouve vite dans la ville de Traverse (plaque tournante du jeu) et finit par tomber nez à nez avec un canard et un chien pouvant parler. Donald et Dingo.
Le choc culturel peut donc commencer.

Si, je rajoute juste que de leurs cotés, les compagnons de Sora recherche leur Roi s'étant absenté sans plus d'explication : ce con de Mickey.

Sora se retrouve doté de la Keyblade (dans un délire d'élu qui m'a fait gerber) et se voit contraint de traverser les différents mondes pour :
- trouver ses amis
- trouver la souris
- sceller les mondes


Impression


Graphisme

Un travail monstrueux a été réalisé pour rester au plus près de l'œuvre de Disney. Les graphismes de Square ont donc été cartoonisés pour s'accorder aux traits des bestioles de la bande a Mickey.
Et c'est splendide. Tout s'intègre parfaitement. Et c'est avec plaisir et curiosité qu'on découvre les différentes volets qui ont réussi le casting.
C'est donc avec plaisir qu'on se promène partout pour tout voir, tout visiter, tout trouver, touuuuuuut faire.

Gameplay

Très simple d'accès. On fait bouger le môme avec le joystick et matraque le bouton 'X' pour frapper les monstres qui ont le malheur de se pointer à l'écran. Un petit menu sur la gauche nous permet de passer du mode 'attaque' aux modes 'magie' 'objet' ou 'examiner'.
Pas toujours très pratique, le contrôle total demande un temps d'adaptation plus ou moins important suivant votre niveau.
GROS POINT NOIR.
Les caméras sont juste horribles.
Elles font n'importe quoi. Préfèrent nous montrer une porte plutôt qu'un géant de glace qui ne pense qu'à nous embrocher dans un pic de glace.
Elles sont souvent rageante et on appuie vivement sur les bouton L1 et R1 pour recentrer cette **** de caméra.
Sinon ça se contrôle bien, et de nombreuses améliorations apparaissent au fil du jeu. Comme la roulade ou l'excellent Vol plané. (j'ai bandé en obtenant cette capacité).
Les compétences donc.
Les personnages engrangent a chaque combat des points d'expérience qui leurs font monter de niveau et obtenir soit plus d'HP (point de vie), de MP (magie), de nouvelles compétences, ou de PC (des points permettant d'activer les nouvelles compétences obtenues).
L'évolution est plutôt bien foutu puisque l'on ressent réellement la force montante de notre petit héros aux chaussures de clown.
Viennent s'ajouter des invocations super sympa que je vous laisse découvrir.

Musique

Hmmm.
Très spécial.
La musique de l'écran titre est géniale. http://www.youtube.com/v/g25QXnhVijQ
Les premières traks sont sublimes.
Pis tout se dégrade, certaines musiques sont sympa, mais on est vite déçu. Sur notre faim. Les voix de Disney sont fidèles, et les voix de protagonistes de Square insupportables. La VF est hulcérante.

Durée de vie

Bof bof bof
Je l'ai fini en une quarantaine d'heures avec pas mal de quêtes annexes complètes. Le jeu est peut être un peu trop simple (sauf sur certaines points sur lesquels je reviendrais. Du coup on finit vite le soft.

Points positifs

L'ambiance du soft est pour moi le gros avantage du jeu. C'est toujours surprenant de voir le charismatique Cloud (par exemple) en plein tournoi dans le monde d'Hercule, au mileu d'Hadès et autre Cerbère.
On revit les contes. Qui s'adaptent au scénario du titre, le tout est très bien foutu et superbement mise en scène.
Les quêtes annexes !
Elles sont vraiment sympas.
Que ce soit la recherche des 99 dalmatiens perdus, la synthétisassions d'objet, les collections d'objets divers, les boss cachés (m'reste a tuer Sepiroth, et m'arracher tout les cheveux), c'est vraiment fourni et un plaisir pour le joueur en demandant plus que l'histoire de base.

Points négatifs

J'ai donc déjà parlé de l'horreur des caméras.
Un point du jeu qui m'a vraiment pas convaincu : les boss.
J'ai pas trouvé un Boss potable dans ce jeu.
Soit ils sont d'une facilité ahurissante et ne procure aucun plaisir, soit leurs forces est démesurés et la chance devient notre meilleure allié pour trouver la victoire. Et, perso, devoir compter sur la chance dans un duel, ça me rend malade.
Le boss final est tellement facile que tu reste sur ta fin.
Le délire du vaisseau dans l'intermonde.
On contrôle un playmobile customisable en tirant partout pour péter des vaisseaux et des météorites.
C'est ridicule, moche et complètement inutile.
Et j'ai, enfin, parlé de la qualité inégale de l'ambiance sonore.



Globalement, Kingdom Hearts est un bon jeu. Un bon RPG qui mérite sa bonne réputation. Néanmoins il souffre de lacunes réelles, qui, parfois, gènent grandement le joueur dans sa partie.
Voguant entre le monde d'Alice aux pays des Merveilles, le monde d'Alladin, de Peter Pan, de La Petite Sirène, ou encore de Winnie l'Ourson, l'on se prend à redécouvrir des dessins animés que l'ont a vu et revu (et que l'on ose plus forcement revoir). Un régal pour les nostalgiques.

Note globale : 15/20

_________________
Ok.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sparsker
Chef anbu


Inscrit le: 03 Juil 2008
Messages: 1656

MessagePosté le: Mar 21 Avr 2009, 12:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

"
POWER STONE 2





Bon on le trouve plus facilement sur psp compilé avec le 1 que sur dreamcast à l'heure d'aujourd'hui




je vais testé un jeu de capcom ("encore Very Happy ") bah ouai parce que celui la vaut le detour rien à voir avec DMC 4 ou on sent que capcom s'est pas vraiment foulé la j'parle d'un jeu qui a été fait à une époque ou capcom faisait des jeux de qualité du debut à la fin qu'on pourrait qualifié de mythique entre les code veronica,marvel vs capcom 2,devil may cry street fighter Third strike et j'en passe d'ailleurs depuis sega à fait faillitte disparut des jeux mythique de capcom on en voit plus des masses


Power stone 1 et 2 sont des jeux de Combat/action du genre Smash bros sauf que la vue est differentte mais c'est le meme genre de jeu le mot clef est fun donc c'est sur si vous jouez à ce jeu la des fou rires vous allez en avoir des crises de nerfs aussi d'ailleurs,mais ca c'est plus quand on vient perdre à 2 doigts de la victoire face à un pote.





Graphismes


bon le jeu date pas d'hier (2000),mais il a pas prit une ride depuis le temps comparé à plusieur jeu 3D bien connu que je ne citerai pas,mais faut pas etre trop exigeant non plus mais le jeu est à des années lumieres d'être moche,le jeu est beau,on à le droit à plusieur decors variés,car l'un des points forts de power stone 2 c'est bien le fait que les decors bouge sans cesse d'eux memes on est donc obligés de suivre l'action on à a pas affaires à des decors fixe pour la plupart des mondes

http://www.youtube.com/v/eWIfawreE5g&feature=related

Gameplay

le gameplay n'est pas tres different d'un smash bros on à le saut et on se contente de tapé sur le meme bouton pour faire un enchainement et chacun des personnages on 1 attaque speciale ; 1 contre et une esquive qui est pas simple à faire quand on est un néophytes car faut anticipé l'attaque de l'adversaire ce qui n'est pas simple à faire,on peut aussi se servir du mur pour appuyez une attaque puissantte enfin je vais pas trop rentré dans les details techniques

lors des combats on a acces à une panoplie d'armes et d'objet assez conséquentes,tous peut servir d'armes excepté les boucliers qui protegent on peut lancer des chaises,arbres,poteau,bombes,coktails et on acces à des épées,de toute taille,des battes de base ball raquette de tennis,petit marteau au marteau de 100 T pareille pour les armes de tous calibres (du pistolet au bazooka) jusqu'aux armes les plus delirantes (épée qui redonne de la vie , rayon delta) et aussi differenttes confiseries pour redonner de l'energie parfois mais pour avoir toutes ses items il faudra le merité et faire un peu d'alchimie voir beaucoup

Et comme si cela ne suffisait pas chaque personnage dispose d'une transformation temporaire en un être surpuissant qui donne un certain avantage lors du combats,et donne acces à 1 attaque moyennement puissantte et 2 attaques surpuissanttes qu'on peut ne faire qu'une fois (bien placé pour certain persos une super peut bouclé le match rapidement )mais pour pouvoir se transformé il va falloir trouvé 3 power stone (gemmes)lors des combats dissémminé au hasard dans les coffres du niveaus et il faut savoir que chaque joueur en possede 1 au debut du combat sachant qu'un enchainement,gros coups,object,chocs violent fait perdre la power stone.

technique le jeu l'est certainement mais ya toujours ce facteur chance qui fait qu'on ne sait jamais quel arme,objet,gemmes va sortir d'un coffre pour renversé la situation.

Pour les personnages bien qu'il n'yen ait pas enormément (16) ,ils ont chacun leur charme,un style différent et sont tous charismatiques excepté peut'etre un seul



Musique

les musiques sont de bonnes factures entrainantes,il y a de bon themes qui restent en têtes ,les voix nickel


Scenario

Pour le scenario il vaut mieu jouez à power stone 1 ou chaque persos à son histoire,par contre pour le 2 yen a vraiment pas


Durée de vie
La tous depends de vous power stone 1 est plaisant car les personnages sont attachants et le mode histoire est pas mal et le mode 2 joueur du 1 à une durée de vie illimittés,mais pour le 2 il vaut mieu que vous ayez des amis,de la famille pret à s'investir dans le jeu pour que le jeu releve de tous son interet en multijoueur mais le mode solo du 2 n'est pas mal avec la customisation des armes ya moyen de passez de bonnes apres midi à faire de l'alchimie,à crées de nouveau objet,mais pour ceux qui veulent du defis le mode arcade n'est pas mal un certain niveau on fait du 3 contre 1 et la on en bave et multijoueur on peut remplacé les joueur par une ia,mais le plaisir est ephemere

car en multijoueur on peut faire plusieur mode de jeu,du 2 contre 2,ou une battle royal tant qu'on y est,si vous etes que 2 il vaut mieu jouez à power stone 1 qui est plus technique en 1 contre 1 enfin on peut toujour remplacé les 2 joueur manquant par une Ia mais c'est plutot à partir de 3 joueur que le 2 devient vraiment interessant en multijoueur et à 4 no coment

le nombre de personnages moyen de ce jeu est compensé d'une variété d'items comme j'en ai jamais vu dans aucun autre jeu

Donc pour les Points positifs


Fun,drole,une durée de vie dantesque



Points negatifs

-certaines super attaque de certain personnages sont inesquivable meme avec les personnages les plus souples
-pour power stone 2 vaut mieu etre 3 pour faire des partie sans se lasser
pour le 1 meme tous seul le jeu reste tres interressant


17/20


Conclusion

Ca fait presque 10 ans ce jeu est sorti et depuis j'ai vu aucun jeu qui m'a autant amusé celui la meme smash bros m'a pas autant marqué (mais il m'a quand meme bien amusé quand meme) il est encore prit comme réference parfois dans certain magazine,mais vu que le jeu n'a pas eu le succes excompté à l'epoque ( vu que tous le monde avait les yeux rivés sur la ps2 et son DVD et que sega à fait faillitte)il serait sortit sur ps2 et aurait eu droit à un peu d'pub en 2000 je suis sur qu'a l'heure qu'il est d'autre power stone serait sortit c'est pas vraiment un test pour vous convaincre à tous prit d'allez courir l'achetez sur psp mais plus pour vous faire prendre connaisance qu'y avait pas que smash bros et qu'ya pas que nintendo qui est capable de faire des jeux bien fun Very Happy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
-David-
Civil


Inscrit le: 25 Fév 2009
Messages: 48

MessagePosté le: Mar 21 Avr 2009, 11:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

SUPER SMASH BROS. BRAWL




Je sais, je sais, je ne m'attaque pas avec ce test à n'importe quel jeu, Super Smash Bros. Brawl à déjà fait couler beaucoup d'encre, et fait beucoup discuter sur ce forum.

Mais ce test n'a d'autre but que de vous donner mon avis, mes impressions, et évidemment, il n'engage que moi et mon point de vue

SUPER SMASH BROS. BRAWL c'est quoi?

A moins d'être complètement hermétique aux jeux vidéos ou d'avoir vécu sur une autre galaxie ces derniers mois vous ne pouvez qu'avoir entendu parler de ce jeu. Le concept est simple, tous les personnages phares de Nintendo se rencontrent pour un jeu de Baston comme seul la wii pouvait nous les donner.

Graphismes

Pour la Wii, ils sont plus que corrects, on est parfois bluffé par les décors des niveaux ; exemple dans le terrain de Star Fox qui nous emmène dans un decor spatial, ou celui de Fire Emblem qui lui nous transporte dans des décors moyenâgeux. Certes ce n'est pas des Graphismes de PS3 mais ils sont tout à fait corrects. Les personnages ont eux aussi bien évolué graphiquement depuis Super Smash Bros Meele sur Gamecube.

Gameplay


Il faut savoir qu'il n'y a pas une mes 4 façons de jouer à SSBB :

- avec une manette Gamecube
- avec une le duo Wiimote Nunchuck
- avec une manette wii dite "classique"
- avec une wiimote seule.

Et c'est là un des soucis de ce jeux, le simple fait de choisir le mauvais pad est un vrai désavantage pour le futur combat. les deux premiers cités sont tout simplement les meilleurs.
A un détail près, le Stick C de la manette Gamecube est un avantage considérable sur le duo nunchuck/wiimote.

Une fois votre manette chosie, le Gameplay est plutot agréable.

Musiques

Tout simplement somptueuses, toutes vos musiques préférés reprises par des orchestres symphoniques : on se prend à écouter en boucle les musiques de Zelda, Metroid, ou même pokémon!
De plus le thème principal du jeu, joué avec différents arrangements selon le mode, est vraiment sympatoche, avec des instru très sympa.

Scénario


La grande nouveauté du jeu : l'emissaire Subspatial ou on retrouve enfin tous les personnages de Nintendo dans un jeu d'aventure à la Beat 'em all
très agréable, mais le scénario n'est qu'un prétexte ici pour se combattre.

Durée de vie


Certains magazines se plaisent à dire "infinie en multijoueur" je n'irai pas jusque là mais elle est vraiment énorme, le nombre de mode de jeux est impressionnant. Débloquer tous les persos, terrains, Chroniques, musiques, jeux de consoles virtuels, Trophées, Vignettes...
Croyez moi vous n'en ferez pas le tour si facilement.

POINTS FORTS :

- Le nombre impressionnant de personnages, allant de Pikachu à Solid Snake en passant par Sonic.
- Les terrains qui ont bien évolués.
- La durée de vie à plusieurs, a 4 on y passe des heures sans se lasser.
- Le nombre de modes de jeux.
- Les musiques divines.
- enfin un jeu avec tous les persos de nintendo dans un mode aventure!

POINTS FAIBLES

- Désavantage suivant le type de manette choisie
- La durée de vie des jeux de console virtuelle beaucoup trop courte! (30sec. pour certains jeux)
- des imprécisions lors des combats, pourquoi l'odi choppe-il souvent un objet que je m'apprêtais à prendre???
- le dernier niveau de l'émissaire est un peu "spécial" (le labyrinthe)
- on a parfois un peu l'impression d'avoir à faire à un Super Smash Bros. Melée Bis

L'AVIS

On attendait ce jeu depuis des années et on l'a eu, il représentait exactement nos attentes, peut-être pas plus malheureusement.
Impressionant à plusieurs, ce jeu est un délice pour tout fan de Nintendo qui se respecte, et qui n'est toute fois pas trop exigeant sur certains points de vue.

La NOTE


17/20

Il lui manquait peu pour être un méga hit, mais jetez vous dessus si vous avez la Wii et que ce n'est pas déjà fait. La magie opère toujours, peut être pas autant que dans la version Gamecube précédente, mais on lui pardonne vite!


-Pika, Pika?
-J'arrive pikachu, on va lui faire bouffer là poussière à ce Ganondorf!!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
liberty
Jounin


Inscrit le: 22 Juil 2008
Messages: 1034
Localisation: Yerres 91

MessagePosté le: Jeu 23 Avr 2009, 5:57 pm    Sujet du message: Far Cry 2 Répondre en citant

Je vais vous faire part de mes impressions sur le jeu dénommé Far cry 2 (testé sur xbox360)
Éditeur: Ubisoft
Dévellopeur: Ubisoft Montréal.
Il convient de préciser que le 2 n'est pas la suite direct du 1 mais une totale refonte du jeu voir même de ses bases (pas du style, cela reste un FPS)...
Spoil:

Scénario:
Vous êtes envoyé en Afrique, dans un pays fictif, pour tué un homme, un marchand d'arme, dénommé Le Chacal. Il a armé les deux factions qui se font la guerre pour savoir laquelle sera mise à la tête du pays.
Cependant à votre arriver, vous chopper la malaria, et pas de bol le Chacal vous trouve, votre état ne vous permettant pas d'accomplir votre tâche le Chacal s'en va, vous laissant pour mort...


C'est donc là que commence le Scénario... et qu'il s'arrête, votre mission n'ayant plus lieu d'être car vous avez échoué, s'en suit une mission pour récupérer des cachets contre la malaria... (Il faudra d'ailleurs tout au long du jeu se la retaper avec une seule différence: la localisation des cachets. Lors de tout voyage en Afrique, l'individu est censé recevoir un vaccin contre la malaria, alors je me demande comment a t'il pu réussir à la chopper???)
Donc une fois notre personnage principal retapé, il devient un mercenaire et se met au travail pour les deux factions... Ce qui est, il faut le souligner complètement débile, car il avait pour mission de tuer un marchand d'arme qui vendait ses armes aux deux camps...

Bref même si la fin est plutôt bien trouvé pour un jeu ou du début à presque la fin le scénario est un non sens-total....


Scénario: 7/20

A la limite, le Scénario on s'en fout, ce qui compte c'est de tuer plein de méchants avec nos gros flingues... Passons donc au Game Play:

Il faut tout d'abord dire que l'environnement totalement ouvert est peu utile, car venir en toute discrétion est quasiment impossible sauf à la fin du jeu lorsque la tenue de camouflage est acquise et que l'on a marché une borne pour pas se faire repérer... Mais bon lorsque l'on est équipé d'un lance-roquette, qui a envie d'arriver en toute discrétion?
Le Jeu est divisé en deux parties. L'acte I dans la zone Nord et L'acte II dans la zone Sud.

il y a plusieurs phase de game play;
les phases a pieds et les phases en véhicules, qui sont limité à 3 types, du plus rare au plus commun: delta-plane, Bateau et Voitures en tout genre...

La conduite des véhicules est réussi bien qu'un peu délicate au premier abord, les rochers cacher vont vous retourner toutes les 5 minutes.
A noter que le système des bus est utile et fait gagner un gain de temps considérable, en effet au lieu de parcourir tout la carte en voiture, ce qui serait extrêmement long et pénible (plus d'explication à ce sujet plus tard), on se rend à une station de bus, et on peut se rendre directement à une autre station. Seul hic les chargements qui sont assez long lors de la prise de bus...

On en vient don au mot "pénible" pour les trajets en voiture, et cela recoupe le game play à pieds: sur toutes les routes a pratiquement toutes les intersections, il ya des postes de contrôles remplient de garde dont le nombre varie entre 3 et (le maximum que j'ai pu avoir) 8. A chaque sauvegarde dans une planque préalablement nettoyer ou après un certains temps, tous les postes "visités" redeviennent comme neufs, les ennemis sont à nouveau en place on ne sait pas pourquoi et cela devient vite "pénible" lors de long trajet, toujours s'arrêter pour nettoyer les postes...

Il faut dire que les postes de gardes sont tous fourni avec soit un kit de soin complet soit avec des munitions, soit avec des bidons d'essence (pour recharger le lance-flamme et pour se faire des cocktail molotov) ou encore des caisses d'explosifs...

Parlons du système de santé qui pioche dans le classique et le récent.
Le classique pour la présence d'une barre de vie qui se vide et dans le récent car cette barre de vie peut se remplir jusqu'à un certains point.
En effet elle est constitué de 5 morceaux et si le morceau n'est pas entièrement vidé, alors après un certains temps sans dégât, la vie remonte jusqu'a remplir le morceau de vie, cela ne s'applique que pour les trois premiers morceaux ensuite pour les deux derniers si ils sont entamés, le personnage est dans un état critique et sa vie continue de descendre, il faut alors vite se mettre à l'abri et se soigner (ce qui donne lieu à des animations fort sympathiques, notamment lorsqu'il se remet le coude en place, ou qu'il se cotérise le bras suite à une blessure par balle);
Pour remettre sa vie a 100% il faut se faire une injection avec une des seringue trouvées dans un kit de soin, ou dormir dans une planque. C'est un système équilibré et efficace, bien joué sur ce coup-là les gars...

Maintenant le principal pour un FPS:
L'armement, il est divers et varié:
le jouer possède quatre armes sur lui:
-La machette (obligatoire).
-Une arme secondaire (Pistolet, Pistolet mitrailleur, lance grande a une entré et explosif).
-Une arme principal (Mitraillettes, fusil à pompe, fusil snipers,et fusils d'assaults)
-Une arme spécial (lance-roquette, un fusil hypodermique -genre de sniper avec peu de munitions- mitrailleuses lourdes, lance flammes).

Et bien sure de grenades et cocktails molotovs.
Pour acheter les armes, améliorer leur duré de vie et leur précision il faut aller chez un marchand ou l'on trouve deux maisons l'une est en quelque sorte la remise où vous trouverez vos armes achetés dans l'autre maison.

En Afrique pas de billet, que des diamants, vous pouvez trouver des diamants dans des valises dans le mondes de Far Cry 2, lors de vos missions vous êtes également payé en diamants.
Mais attention au bout d'un certains temps votre arme s'enraye et finit par vous péter à la figure. les armes que vous ramassez sur les cadavres sont les pires, ne comptez pas sur elles.
La difficulté est bien dosé si ce n'est un peu trop facile, même en difficile, pour de la difficulté, de la vrai, penchez vous sur le mode Fanatique.
Les missions donné par les factions peuvent être détournée par vous même et un de vos partenaire comme je l'ai préciser dans la partie scénario cela n'influe en rien le scénario mais par contre plus vous détournerez de missions plus vos planques seront améliorées (notamment avec des kits de soins, des munitions, etc.).

Pour conclure sur la partie Game Play:
En résumé c'est bon, très bon, parfait?
non, quelques améliorations seraient bienvenu, notament dans la gestion de ces fameux postes de gardes...

Game play: 17/20

Le niveau Technique.
Ca va être rapide.
Le niveau graphique est bon, pas excellent, mais bon.
L'ambiance de l'Afrique est extrêmement bien retranscrit à en croire ceux qui y sont déjà allé.
La Musique est bien adapté, etc.
Deux reproches seulement:
L'I.A. qui emploie toujours la même tactique: vous prendre en sandwich Laughing
Et aussi des petits bugs: plusieurs fois l'ennemi tirait non pas sur moi mais avec le canon vers le ciel, et les balles m'arrivaient quand même dessus... l'immersion en prend un coup.
Mais ça reste quand même du lourd.
Mention spécial pour la gestion du feu.
Niveau Technique: 14/20

Pour conclure:
Un bon jeu, sûrement.
Mais de la se le procurer à toute vitesse? non, attendez qu'il baisse de prix ou faite le vous offrir.
Note général (ce n'est pas une moyenne des précédentes notes mais une appréciation globale): 13/20


Dernière édition par liberty le Lun 04 Mai 2009, 5:39 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5674
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Jeu 23 Avr 2009, 7:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Prince Of Persia [Action/Aventure/PS3/XBox 360]

UbiSoft continue d'exploiter le mythe de Prince Of Persia.Ca donne quoi?

Un vagabond que l'on appelle Le Prince tombe dans un ravin et y rencontre la princesse Elika, pourchassée par des soldats.Il va la sauver et la suivre, se retrouvant embarqué dans un combat pour ramener le maléfique démon Ahriman dans sa prison.

Voilà pour la base.Alors, à part ça, qu'est-ce qu'on a?D'emblée, la réalisation saute aux yeux.Les graphismes sont fins et agréables à l'oeil, les personnages sublimes en cel shading...Bref, rien à redire.

Admirez vous-mêmes:

Spoil:






Passé les premières minutes où on apprend à maîtriser les mouvements du Prince et d'Elika, on arrive au Temple.Et là, le ton est donné, l'environnement du jeu est un grand vide.Ce qui n'est évidemment pas sans rappeler Shadow Of The Colossus, dont le titre s'inspire plus qu'ouvertement, de même qu'il s'inspire de Okami.

Ainsi, le cheminement se déroule de la façon suivante:on entre dans une zone, on va au boss, on le bat, on active la Terre Fertile, et on peut récupérer les sphères de lumière, qui permettent de récupérer 4 pouvoirs magiques nécessaires pour tout traverser et tout trouver..Et on passe à la zone suivante, en utilisant le pouvoir de boussole d'Elika pour éviter de se perdre.

Vous aurez donc à affronter 4 boss, 5 fois chacun (dans les 4 zones qu'ils gardent, puis dans leur tanière), avant de prétendre pouvoir réenfermer Ahriman.Entre les boss, rien de spécial à noter si ce n'est des passages de plate forme, des pièges mortels, et peut être un soldat d'Ahriman à éliminer au passage.La routine, quoi.

Côté plate forme, donc, étant donné que ça constitue l'essentiel du jeu, rien à redire.L'animation est fluide et parfaite, les commandes répondent parfaitement, les mouvements s'enchaînent très naturellement...Quant à Elika, inutile de vous en soucier, elle vous suivra sans le moindre problème.Attention toutefois à bien calculer votre angle de saut et votre timing.A la moindre grosse erreur, c'est la chute et retour au dernier point de passage.

Les doublages sont également très bons, bien que l'on regrette certains traits d'humour un peu trop faciles...Côté musiques, une ambiance orientale s'en dégage parfaitement, et l'action est parfaitement soulignée.

La durée de vie est assez normale pour un jeu d'aventure.Comptez moins d'une douzaine d'heures pour l'un des trophées, et ça peut aller vite plus haut si vous les tentez tous.D'ailleurs, sans les trophées, il serait bien inutile de tenter de récupérer plus de sphères que nécessaire pour les pouvoirs.

On avance sans trop se prendre la tête, le jeu étant bien plus facile que la trilogie de la génération précédente, jusqu'à la fin, qui annonce clairement une suite.Suite dont ceux qui sont prêts à payer 10 euros pour un téléchargement peuvent avoir un petit avant goût en téléchargeant L'Epilogue.

Au final, Prince Of Persia reste un jeu d'action très sympa, malheureusement un peu trop facile et court.Espérons que la suite viendra corriger ces défauts.

Graphismes 4/5
Sublimes et fins, UbiSOft exploite très bien la puissance des consoles Next Gen.Si on égale pas encore Metal Gear Solid 4, Gears Of War, ou Killzone 2, ça reste du haut niveau.

Scénario 1/5
Et je suis gentil.En gros, le gentil Prince va aider la jolie Princesse à sauver le monde en enfermant le vilain démon.1 point pour la fin, qui tranche un peu avec le genre (un peu seulement, tellement elle est quand même visible à des kilomètres).

Gameplay 5/5
Alors là, magnifique.La manette est bien utilisée, les mouvements s'enchaînent avec une facilité exemplaire dans des animations sublimes...Parfait.

Durée de vie 3/5
Comptez entre 8 et 10 heures pour le finir.Prévoyez plus si vous voulez les différents trophées, certains valant le détour côté difficulté.

Intérêt final 15/20
Un jeu clairement inspiré par Okami et Shadow Of The Colossus, mais qui n'a toutefois ni leurs idées, ni leur puissance évocatrice.On passe quand même un très bon moment et on attend une suite capable de gommer les défauts.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
Daru
Jounin


Inscrit le: 26 Sep 2007
Messages: 1153
Localisation: pas envie de mettre quelque chose de drôle.

MessagePosté le: Ven 24 Avr 2009, 5:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

Castle crashers [beat them all (pas sur de l'ortho) / xbox 360 (exclu XBLA)]
Spoil:

attentions, contient des images très grandes
Spoil:




faut-il qu'un jeux soit extrêmement chère pour qu'ils soit superbe ou jouissif? et bien castle crashers apporte un poids pour le "non". il s'agit d'un jeu qu'on ne pourra trouver que sur le Xbox live arcade pour 1200 points (env 15 euros). certes il a quand même un prix, mais néanmoins je le trouve beaucoup plus attirant que la plupart des jeux à 70 euros

dans l'absolue, il faut juste taper partout et tuer tout ce qui se présente. jusque là, que du classique. l'histoire de départ, aussi. un petit magicien qui enlève 4 princesses et un cristal magique est le seul pretexte necessaire pour fritter du méchant et partir dans des paysages de toutes les couleurs (forêt, chateau, usine, volcan, mer, désert, marais fermier, ruines, glacier, etc...).

Mais le joueur qui s'arrêtera à ça passera à coté de quelque chose d'énorme.

ce qui fait qu'on devient addict à ce jeu, c'est sa réalisation superbement bien faite avec de l'humour à tout les coins (voir le boss "poisson chat"). De plus ils ont su ajouter une touche RPG plutôt sympa (XP, pouvoirs, armes, etc...)

avancer/taper devient vite une méthode obsolète car les ptits gars d'en face s'organise en tactique et il faudra trouver la votre au plus vite sous peine de mourir très vite ou de devoir monter en niveau pour compenser le manque de stratégie. Bien que des fois la stratégie ne suffisant pas.
les boutons étant bien trouvés, on prend vite ses marques hors-mis pour les pouvoirs. nombre de fois où j'ai du utiliser une de mes precieuses fiole de vie par erreur parce que je voulais faire un pouvoir magique.
de plus, chaque personnage à ses propres pouvoirs et une manière différente de les appréhender. des pouvoirs découlera une manière différente de les utiliser et ainsi de jouer ou de monter les XP. Les ennemis aussi résisterons plus ou moins aux pouvoirs (le démon du feu résistera au feu mais sera semsible à la glace, etc...)
De plus est inclus ce qu'on appel des "orbes animal". ce sont des espèce de petits animaux qui vous suivent et vous offrent différents bonus(vie, xp, magie, force, agilité, défense, etc...)

Les boss sont hauts en couleurs sans forcément prendre tout l'écran bien que se soit le cas pour certains. Mais une bonne prise en main et on peut enchainer les boss sans perdre un seul PV sauf quelques-uns qui se trouverons être un énorme challenge (je pense notamment au nécromancien, l'avant dernier boss)

Si vous aimez trouver des objets cachés, des persos à débloquer, ce jeu est fait pour vous.
- environ 22 personnages à débloquer (finir le jeu avec tel ou tel perso, finir des arènes, les télécharger sur le XBLA, avoir un autre jeu en particulier sur son disque dur...)
- environ 26 orbes animal à trouver (un se trouvant dans un passage secret se trouvant lui même dans un passage secret)
- environ 50 armes à trouver.
pour trouver ces bonus, il faudra donc refaire les niveaux dans plusieurs conditions (avec tel ou tel orbe animal, avec tel ou tel objet qu'on avait pas avant, etc...)

le fait est que finir ce jeu est un challenge véritable. il faudra passer peut-être une journée entière sur ce jeu pour finir avec un seul perso (pour les plus puissants). heureusement, la musique est bien présente dans le jeu en ce faisant clairement entendre tout en laissant la place au plaisir d'enchainer les décapitations.

donc.

histoire : 3/5
ça tient sur un ticket de metro, mais c'est complètement assumé. L'humour omniprésent rattrapant bien le coup (quel rigolade de voir un ours se faire dessus...)

gameplay : 5/5
dommages pour toute les fois où on s'emmèle les pinceaux entre les pouvoirs et les touches normales, mais c'est intuitif et on prend ça en main rapidement. et puis la touche RPG permet vraiment de moduler comme on le souhaite un perso.

graphismes : 5/5
on aime, ou on aime pas. c'est de la qualité flash ce qui ajoute une couche déssin animé à ce jeu.

durée de vie : 5/5
au final on passe les heures sans s'en rendre compte. j'y ai passé déjà 40 heures dessus pour n'avoir fini qu'avec 2 persos sur 26 (deux autres sont dans les starting block devant les boss finaux). c'est long, et au bout d'un moment ça devient répétitif, mais on enchaine ça avec plaisir. de plus, un perso mal monté en XP sera un énorme poids car il faudra faire du leveling pour rattraper les défauts.

note globale (qui est une somme des précédentes) : 18/20
le joueurs expérimenté et agile des doigts trouvera sont bonheur tandis que le débutant trouvera quant à lui une bonne école pour s'entrainer à repérer les tactiques et à en trouver une autre pour la contrer.

en tout cas, ce jeu en vaut le coup car il possède quelque chose qu'l manque à énormément de jeux... une âme!


j'ai remarqué que le topic est très long si on s'y met tous. alors je met mon test en balise spoil afin que vous n'ayez pas à user votre molette. d'ailleurs j'invite tout le monde à faire pareil.

_________________
http://daruthin.fr

Par pitié, évitez les gif animés en signature et avatar.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Carte
liberty
Jounin


Inscrit le: 22 Juil 2008
Messages: 1034
Localisation: Yerres 91

MessagePosté le: Sam 20 Juin 2009, 7:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Prototype
Plate-formes: Ps3; Xbox 360; PC
Editeur: Activison
Développeur: Radical entertainment

Spoil:
Alors scénario:
Un classique; l'amnésie, vous êtes Alex Mercer, et vous êtes amnésique, vous vous réveiller sur une table d'autopsie à la morgue. Apres s'être pris une balle puis avoir "assimiler" un membre du commando Blackwatch (et tout ça dans cette ordre.) vous vous rendez compte que vous n'êtes pas "normal", vous vous mettez donc en quête de vérité tandis que le Blackwatch est une division militaire exclusivement dédier à votre traque et neutralisation, l'armée et plus particulièrement les marines sont de la partie... pourquoi? pour remédier aux infectés, peu après votre réveille le lieu où vous vous trouver (l'île de Manhattan se retrouve sous contrôle militaire pour cause d'infection de la population par un virus (cf. la série des films 28 heures/jours/semaines plus tard), cettte quête de savoir se transformera en quête de vengeance...

bref un scénario classique mais qui réserve quelques surprises

Scénario: 12/20



Le Game Play

Variété de pouvoir satisfaisantes, contrôle du personnage instinctif et simple, Système permettant de faire évoluer son personnage est bien pensé. Battre des ennemis et remplir des missions puis dépenser les points d'évolutions obtenu par la défaite des méchant ou la réussite des missions dans le menu prévu à cette effet afin de'acheter divers mouvements et pouvoir...

Commençons par voir en détails les pouvoirs.
Le premier acquis est le pouvoir de l'assimilation. Il permet d'absorber n'importe quel humain (militaire ou civil), et certains types d'infectés... en fait presque tous sauf les boss. Assimiler des personnes vous redonne de la vie et vous pourrez prendre l'apparence de la dernière personne non-infecté assimilée. Utile pour infiltré des bases militaires.
Permet également d'acquérir la mémoire de la personne assimilé et c'est comme ça que vous découvrirez votre histoire en assimilant certaines personnes dite "reliées à l'intrique".

Viennent ensuite les pouvoirs sensitifs.
Trois vues sont à notre dispositon.
La vue classique, une vue Thermique qui permet de voir vos ennemis a travers débris et fumée (qui est omniprésente dans chaque affrontement avec l'armée.) et une vision Infecté qui vous permet de mettre en évidence vos ennemis et les personnes porteuses du virus qui ne présentent pas encore les symptômes...

Ensuite les pouvoirs défensifs:

Le bouclier qui a mon sens est le meilleur pouvoir car bien qu'offrant une résistance à quelques coups vous laisse une mobilité égale à celle d'origine. Peut être détruit si il encaisse trop de dommages, mais se régénère même si on encaisse des coups.
L'autre pouvoir défensif et l'armure Qu'on se le dise, avec il a la classe, inimitable, mais pourtant le rend plus vulnérable qu'avec le bouclier car une mobilité extrêmement réduite saute moins haut cours moins vite ne peut plus plané... Les dégâts sont quand même bien atténué.


Les pouvoirs offensifs (chaque pouvoir a une technique ou spécificité unique et spéciale);

Les griffes sont efficaces sur les ennemis de types humanoïdes et les blindés se feront empaller par la technique spécial des griffes qui consiste à les enfoncers dans le sol pour les refaire sortir sous le char mais de tailles bien plus importantes et ainsi infliger de lourds dégâts.

Les Marteaux permettent de nettoyer les foules et les blindés grâce à leurs masses importante provoquant des ondes de choques à chaque impactes, ont la capacités spéciale de pouvoir détruire n'importe quel véhicule en un coup.

La masse musculaire est mon pouvoir préféré, il augmente votre force sans pour autant réduire le nombre de combos disponibles (ce qui n'est pas le cas de tous les autres pouvoirs). La capacités spécial de ce pouvoir est pouvoir lancé des objets beaucoup plus fort et ainsi d'occasionner des dégâts bien plus important.

Le fouet permet de se battre à distance et de réduire les foules à néants, idéales contre les masses d'infanteries, a la capacité spécial de pouvoir saisir les choses à distance (personne, hélicos, tanks...)

La lame est le pouvoir offensif le plus équilibré qu'il nous est donné,
il permet de tailler, découper du zombie, et du tanks sans trop de problème, à la capacité spécial de ne pas pas avoir d'ennemis spécialement résistant... (exemple du fouet qu'il ne vaut mieux pas utiliser contre un tank, car les dégâts seront minimes.)

Enfin les pouvoirs de déplacements.
La course vous permet d'aller plus vite que les voitures et de courir sur les murs aussi bien à l'horizontal qu'à la verticale.
le saut vous permet de grimper sur le toit des grattes-ciel en un rien de temps.
La charge aérienne vous permet de faire une charge dans les aires dans n'importe quelle direction, idéal pour fuir, ou attaquer, ou esquiver puis contre-attaquer.
Le vol plané vous permet de plané, combiner avec la charge aérienne c'est le déplacement le plus rapide du jeu.

Voila les pouvoir c'est fait, noter qu'il est possible une fois déguisé en militaire de faire bombardé une cible depuis les aires, et ça c'est frais et utile, il est également possible de faire croire qu'une autre personne militaire ou civil est vous, et donc de le faire abattre par ses camarades.

Reste la difficulté, qui monte en crescendo au fil de l'aventure, et finit par se révéler plutôt corsé à la fin.

Le système de vie est plutôt simple, remonte à un certain niveau si vous ne vous faite pas touché un certain temps, et si vous dépasser le niveau maximal de vie vous entrée en masse critique ce qui permet de déclencher un ou plusieurs cataclysmes qui comme leur nom l'indique provoque un cataclysme nettoyant l'écran de vos ennemis.

Il faut savoir que la plupart de vos pouvoir sont à acheter graces aux points d'évouiltions qui eux peuvent être gagné de plusieurs façon différentes:

Destruction de Nids d'infecté (répartit dans l'île de Manhattan).
Destruction de bases Militaires, qui entre autre de vous donner des points d'évolution permet d'annuler pour un temps l'envoi de renfort en cas d'alerte militaire à votre encontre.
Justement Détruire ou éviter ces renforts vous rapporte également des PE.
Remplir des missions annexes appelées événements vous permet également de gagner des PE.
Terminer une mission principale rapporte également des PE.

Vous l'aurez compris il est simple et rapide d'acquérir de nouveaux pouvoirs.

L'utilisation d'armes de l'armé est souvent inutile mais bien sympatoche, dommage (mitraillette, lance-grenades et lace-roquettes).
Petit bémol, les bastons dégénèrent souvent en méga-carnage et l'utilisation de tanks ou hélicos devient indispensable pour éviter la mort.

Game Play: 17/20

Durée de vie:
Excellent si l'on compte obtenir toutes les médailles de platine aux événements et récupérer toutes les intrigues par assimilations.
une dizaine d'heure pour finir la quête principal et le triple voir le quadruple pour le finir à 100%.

Durée de vie:14/20

Niveau technique:
Niveau graphique pas excellent ni insupportable, plutôt correcte.
Mention spécial pour le champ visuel, on voit les bâtiments d'assez loin et le nombre de personnages à l'écran est tellement important qu'il devient difficile de pouvoir les compter.
Qualité sonore des plus réussi.

Niveau technique: 15/20

Bref un bon jeu à se procurer sans plus attendre.
Note Globale: 16/20

Razz
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5674
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Sam 20 Juin 2009, 7:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Blade Dancer Lineage Of Light [RPG/PSP]

Spoil:
Il y a 1000 ans, sur les terres de Lunadia…Un maléfique Seigneur des Ténèbres tenta de conquérir le Continent.Mais un mythique héros, le Blade Dancer, Gerard (oui, oui, je sais, ils auraient pu se forcer un peu sur le nom, là ^^), se dressa contre lui.Un jour, il disparut…

Quelques temps plus tard, un Chevalier Noir invincible fit son apparition aux côtés du Seigneur des Ténèbres.Puis plus rien.La nouvelle fit le tour du monde:leChevalier Noir et son maître avaient été vaincus.Mais si le Blade Dancer avait disparu, qui avait pu faire ça?Le temps passa, la légende se transmit…

1000 ans s'écoulèrent.Aujourd'hui, un jeune homme en armure noire arrive sur l'île de Foo, en Lunadia.Il porte la marque du Blade Dancer.Qui est-il?Qui est la jeune fille qu'il voit dans ses rêves?Ces questions, et bien d'autres, trouveront la réponse dans son périple…

Bon, autant vous le dire tout de suite, on voit dès le début que le scénario est hyper classique et balisé d'un héros contre un gros méchant, etc…Autant vous dire que tout est prévisible d'un bout à l'autre même de l'autre bout de la galaxie.Donc, ne nous attardons pas plus sur ce monument de classicisme et de clichés, heureusement bien mené et efficace.Passons plutôt à ce que propose Blade Dancer dans son gameplay.

Au niveau des environnements, rien de bien méchant.Ville/exploration/donjon, la Sainte Trinité du RPG reprise à la lettre près.Des endroits classiques (des villes, forêts, déserts, tours menaçantes…) au level design quand même bien sympa et dans des graphismes plutôt chouettes, malgré un peu d'aliasing et une exploitation clairement pas totale des capacités de la PSP.





Les combats occuperont pas mal de votre temps, évidemment.D'abord, vous voyez vos ennemis sur la carte, sous forme de têtes de mort de différentes couleurs.

Bleu > Combat facile

Blanc > Vous avez le niveau

Rouge > Ce sera difficile

Noir > Laissez tomber, vous allez vous faire latter en 2 tours

Ensuite, il faut aussi savoir que certains groupes peuvent fusionner avec d'autres pour créer un ou des ennemis plus puissants et coriaces.Sur ce, passons au système de combat.

D'abord, le placement des combattants.Classique.A l'avant, on agit plus vite et frappe plus fort, mais on encaisse plus de dégâts.A l'arrière, on attend plus longtemps, on frappe moins fort, mais on est mieux protégé.Le système lui-même se situe à mi-chemin entre le tour par tour et le temps réel.Pour résumer, le cercle à côté des noms des persos est tout simplement la jauge ATB d'un FF.Quand il est plein, vous pouvez ouvrir le menu et préparer votre action.Toutefois, c'est entièrement à vous de choisir l'ordre des attaques.Vous pouvez également attendre que plusieurs persos soient prêts à agir en même temps, afin de renforcer les attaques magiques de groupe.

Il faut aussi savoir que vos armes s'émoussent à chaque coup et finissent par se briser.Il faudra faire appel à l'artisanat pour se constituer un stock rapidement.J'y reviendrai plus tard.Elles sont surtout nécessaires à la réalisation des magies d'attaque (les autres peuvent se faire sans arme équipée).Vous pourrez remarquer qu'il n'existe pas de points de magie dans le jeu.En fait, la jauge lunaire, en haut à gauche de l'écran dans les combats, en tient lieu.

Chaque coup porté ou subi la remplit lentement, et vous la partagez avec l'ennemi, puisque celui-ci s'en sert pour ses propres magies.Evidemment, vous pouvez neutraliser les incantations et récupérer l'énergie lunaire en frappant l'ennemi qui prépare une magie.Mais c'est à double tranchant, vous pouvez le subir aussi.

Cette jauge lunaire, vous pouvez augmenter sa limite maximale.Ce qui s'impose rapidement avec les pouvoirs que vous débloquez et qui demandent de plus en plus de points.Il suffit pour cela d'accepter et remplir les missions que vous obtenez en parlant aux différents personnages présents dans les villes et villages.N'hésitez pas à reparler à ceux qui ne vous donnent rien plus tard, certaines missions ne se débloquent qu'avec un certain niveau.

Maintenant, parlons du plus gros élément de Blade Dancer.L'artisanat.Pour la modique somme de 100 pièces d'or, vous pouvez faire démonter un objet par un expert en ville, il vous donnera la recette.Il ne vous reste plus qu'à le refaire, puis trouver ou acheter les matériaux pour les refabriquer par la suite en autant d'exemplaires que vous voulez.Et vous économiserez par rapport aux magasins, surtout sur les armes.

Au final, Blade Dancer est un bon petit RPG sans grande prétention, qui vous occupera pas mal de temps.

Graphismes 3/5

Sympas à l'oeil, malgré un peu d'aliasing et de crénelage, mais il existe bien pire.

Scénario 2/5

J'étais prêt à mettre 3 malgré son classicisme, mais avec une fin qui vient tout plomber en ne finissant même pas formellement le jeu…Finissez-le, vous comprendrez.

Son 3/5

Bonnes musiques, bons doublages...Pas de quoi crier au chef-d'oeuvre, mais sympa.

Gameplay 3/5

Quelques bonnes idées, les bonnes vieilles recettes toujours efficaces..Bref, rien à redire, une mécanique bien rodée.

Durée de vie 2/5

Une petite trentaine d'heures en fonçant, et surtout, un scénario amputé de sa fin…

Intérêt final 13/20

Classique, mais sympa et efficace, Blade Dancer pâtit surtout d'une durée de vie relativcement faible pour un RPG, et il souffre encore plus d'un scénario pas totalement fini.Dommage.

_________________


Dernière édition par Kakashi Hatake Sensei le Dim 01 Aoû 2010, 11:02 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5674
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Mar 07 Juil 2009, 10:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A ce stade, c'est plus du double post...

Shin Megami Tensei Persona 4 [RPG/PS2]

Spoil:
Ses parents partant en voyage d'affaires pour un an, un jeune homme est envoyé chez son oncle, dans la campagne japonaise, où il est inscrit au lycée local.Dès son arrivée, on constate une mort bizarre…Une jeune fille retrouvée pendue bizarrement à une antenne.Sans oublier un dense brouillard inhabituel…

Bien vite, il se retrouve confronté à des créatures étranges appelées Shadows.Il dévoile également sa nature de maître des Personas.C'est le début pour lui et ses amis d'une aventure afin de découvrir qui se cache derrière ces meurtres…

Tel est le point de départ de Persona 4.Evidemment, si on a déjà joué à Persona 3, on sait ce qui nous attend à peu près.

Côté graphismes, pas d'évolution notable, ça reste le même moteur graphique, peut-être un peu plus fin, mais toujours aussi sobre et épuré, avec toutefois des effets supplémentaires pour les All Out Attacks, ainsi qu'un écran de combat avec bordures faisant penser à un écran de télé (mise en abyme ave le jeu ^^)





Donc, et si on s'intéressait aux nouveautés/améliorations par rapport à Persona 3?

D'abord, on a un scénario qui laisse beaucoup plus de place à l'humour (d'accord, il ne vole pas toujours bien haut, mais on y réagit avec plaisir ^^).Côté personnages, on retrouve vite ceux de Persona 3, même si les caractères sont différemment répartis.

Ensuite, fini le Tartarus, on a droit à plusieurs mini donjons, chacun avec une ambiance et une musique propre.Donc, beaucoup moins de lassitude de ce côté là =)

Et puisqu'on parle de la musique, même si ça reste J-Pop, le choix est beaucoup plus judicieux, et moins agressif aux oreilles, chaque musique allant parfaitement avec la situation.

La véritable grosse nouveauté, c'est dans les combats.Il est désormais possible soit de faire comme dans Persona 3, donner des ordres plutôt vagues aux alliés, soit de les diriger soi même comme on dirige le héros, comme n'importe quel RPG classique.Voilà qui améliore grandement la stratégie, même si ça rend aussi le jeu un peu plus facile.

Enfin, les liens sociaux et activités s'améliorent.

Côté activités, on peut travailler pour gagner de l'argent et améliorer ses statistiques.Quant aux liens sociaux, il est possible d'organiser des activités de groupe, et donc d'en améliorer plusieurs en une fois.Ceux avec les filles, on peut aussi les orienter, ce qui évite les problèmes XD (souvenez-vous de Persona 3, quand vous meniez plusieurs liens sociaux féminins en même temps…L'horreur ^^ J'ai fait pas mal de filles furieuses après moi XD Et je comprenais même pas pourquoi jusqu'à ce que je comprenne qu'une seule issue était possible).

A part ça, rien de spécial à noter par rapport à Persona 3, si ce n'est une évolution un peu plus facile et des défis de fusion chez Igor.

Côté armement, ça avance vite.Vous gagnez pas mal d'argent en combat, et vous en gagnez encore en vendant au forgeron les matériaux récupérés, et nécessaires à la confection d'armes et armures.

En revanche, si vous êtes encore limité dans le temps pour avancer dans les donjons, il y a bien plus de pression et d'adrénaline.Il est en effet bien plus irrégulier que le brouillard se lève, plutôt que la pleine lune arrive Very Happy

Au final, on obtient un très bon RPG, qui transcende littéralement le concept de son aîné.

Graphismes 3/5

Aucun véritable changement par rapport à Persona 3.Et, comme tous les Shin Megami Tensei, on aime ou on déteste.

Scénario 4/5

Bien mené et maîtrisé, avec parfois de l'inattendu, Persona 4 réussit à surpasser Persona 3 par le traitement de ses personnages.

Son 4/5

Cette fois, ils ont trouvé une tracklist qui va très bien avec les situations.On a pas les oreilles agressées, et c'est tant mieux.C'est fluide et adapté, rien à redire.

Durée de vie 4/5

Comptez une soixantaine d'heures pour le finir, mais si vous voulez la vraie fin, il va falloir cravacher un peu plus.

Intérêt final 18/20

Toujours aussi long et intéressant, Persona 4 transcende le principe de Persona 3 pour livrer une expérience encore plus intense et inoubliable.Par contre, les anglophobes, encore une fois, vous pouvez passer votre chemin ^^

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
-David-
Civil


Inscrit le: 25 Fév 2009
Messages: 48

MessagePosté le: Mer 19 Aoû 2009, 6:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pokémon version Rouge et Bleu (Game Boy)




"Trop bien, je viens de libérer la Sylphe SARL de Safrania des mains de la Team Rocket et de son Boss Giovanni. A l'intérieur de l'entreprise, un homme m'a même passé un loklhass, et le directeur de la compagnie une masterball en remerciement de mon aide!!!"


Si vous avez compris cette phrase, c'est forcément que vous avez joué un jour à Pokémon version rouge ou bleu sur Gameboy.
Sauf si vous avez vécu dans une autre galaxie ces dix dernières années, vous n'avez pu passer à côté du phénomène Pokémon.

Le Concept de ce jeu vidéo vient de son créateur : Satoshi Tajiri, qui était passionné d'insectes et les collectionnaient. Il était notamment fasciné par les chenilles qui deviennent des cocons puis finalement des papillons. Autant de changements d'apparences pour la vie d'un même être vivant!!
De là est venu l'idée de pokémon : Procurez vous des créatures, entrainez les et ainsi elles évolueront, changerons d'apparence et donc de puissance. Le but étant de toutes vous les caputrer, d'où le slogan qui a fait la réputation de la série "Attrapez les tous!"

Scénario :

Votre héros à 10 ans, il vient d'un tout petit village de la région Kantho appelé "Bourg Palette". C'est à cet âge là que l'on devient dresseur de Pokémon. Rendez vous chez le Professeur Chen qui vous fait choisir parmi l'un de ces trois pokemon pour commencer voter aventure :
Bulbizarre, Carapuce et Salamèche



Votre aventure commence avec pour but de Capturer les 151 pokémon que comptent ces jeux (dans la version Platine sortie en 2009, il y en a maintenant 493) et de remporter les 8 badges (Argenta, Azuria, Carmin/Mer, Céladopole, Safrania, Parmanie, Cramois'ile et Jadielle) qui vous permettront de défier le conseil des 4 et le maître de la ligue Pokémon, qui sont les 5 meilleurs dresseurs du pays. Ajoutez à cela l'odieuse Team Rocket dont vous devez déjouer les plans. Ce jeu est donc un RPG, votre objectif étant de faire monter le niveau de vos pokémon pour les rendre plus fort
Graphisme
[/u]

Il faut noter une chose importante, le jeu est sorti chez nous en 1999 sur Gameboy (je parle bien ici de la bonne vieille grosse GameBoy, pas de la Game Boy color) d'où des graphismes qui ont forcément vieillis depuis le temps mais qui étaient tout à fait correcte pour l'époque, jugez par vous même :







Graphismes qui tranchent forcément avec le Remake sorti en 2004 sur Game Boy Advance : Pokemon Rouge feu et Vert feuille.





Gameplay

Absolument rien à redire à ce propos. C'est certes basique mais parfait. On se dirige avec la croix directionnelle, on confirme ses choix avec le bouton A, on les annule avec le B. Pour ouvrir le menu on utilise la touche Start, et on peut enregistrer un objet grâce à la touche Select. Le Gameplay est d'ailleurs toujours le même depuis l'époque.

Durée de vie

Même si il ne s'agit pas du jeu Pokémon le plus long, la durée de vie est absolument immense, Capturer les 151 Pokémon est loin d'être une mince affaire, elle vous demandera beaucoup de patience et de persévérance. De plus le challenge proposé par vos adversaires, les maitres d'arène et du conseil des 4 est plutôt difficile, il vous faudra du temps pour entraîner des pokémon susceptibles de pouvoir battre les leurs.

POINTS FORTS

- La Durée de vie, immense.
- L'univers Pokémon, extrêmement riche et varié.
- Le Multi joueur (par câble link) qui vous permet de défier vos amis.
- Le Game play irréprochable
- Un vrai RPG

PONTS FAIBLES

- Les graphismes ont forcément vieillis
- Il vous faut les deux cartouches pour obtenir les 151 Pokémon
- Le jeu à une fin!!!

AVIS :


Pokémon Rouge et Bleu est la base de tout ce que nous connaissons dans le monde Pokémon d'aujourd'hui (jeux sur DS, animé, jeux sur N64, GBA, Gamecube, Wii). Il est impossible d'être passé à côté d'un tel phénomène, qui bien qu'il ait connu son pic de gloire en 2000/2001 ; reste aujourd'hui une valeur plus que sure, avec plus de 5 millions de jeu Pokémon version Platine (la dernière sortie en date) vendus à travers le monde. A essayer absolument pour tous ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion, ou que l'univers pokémon aurait tendance à repousser. Et pour ceux qui n'ont pas envie de se replonger dans un trop vieux jeu aux graphismes datés, le remake sorti sur Game Boy Adavance est fait pour vous!! A essayer de toute urgence!!!

Note : 18/20


Alors, qu'est-ce que vous attendez, attrapez les tous!!!


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
liberty
Jounin


Inscrit le: 22 Juil 2008
Messages: 1034
Localisation: Yerres 91

MessagePosté le: Lun 05 Oct 2009, 9:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Metroid Prime
Sur Game Cube et réédité sur Wii.
Action; Shoot; Plate-Forme.
Spoil:

Spoil:
Metroid, une histoire d'amour entre une saga et les joueurs qui la suive.
Au départ un concept d'exploration en 2D agrémenté de puzzle et de phase de plate-forme dans des niveaux labyrinthique remplis de monstres tous plus moche les un que les autres.
Le passage à la 3D avait fait peur a plus d'un, mais Nintendo sait y faire avec les passage 3D (mario, Zelda...), donc une réussite de plus, et pour une réussite, s'en est une!

Scénario:
Pour pouvoir en profiter pleinement, il faut se procurer les deux suites Echoes et Corruption). En effet, la trilogie Metroid Prime est d'un point de vue Scénaristique des plus bluffant et pleine de rebondissements.

Pour parler du premier de la saga, il faut dire qu'il n'est pas le meilleur des trois mais il arrive à la second place, devant Corruption et derrière Echoes... Mais c'est vraiment excellent.
Samus poursuit une frégate des pirates de l'espace et voit son vaisseaux atterrir sur Tallon IV, ce dernier a subit des dommages lors de son entré dans l'atmosphère et se voit cloué au sol de la planète à la recherche des Pirates de l'espace.
Ces dernier on trouvé sur Tallon IV une nouvelle source d'énergie radioactive, le Phazon, ce phazon sera présent sur toute la trilogie bien que les planètes des différents opus soient différentes. Il est également à l'origine de la création de votre Némésis qui sera présent lors des épisodes 2 et 3.

bref un bon scénario dans la durée: 17/20

duré de Vie
Si on trace en ligne droite, une quinzaine d'heures, si on prend son temps pour tout scanner et récolter toutes les Up-Grades, une trentaine d'heures.
Chose qui se fait de plus en plus rare (c'est le plus long de la trilogie).
18/20

technique
A l'époque c'était le plus beau jeu toute machine confondu (sauf PC, y a eu Far Cry)
Irréprochable, tant niveau graphique que sonore, fluidité des mouvements, moteur physique quand besoin s'en fait sentir, tout est vraiment parfait.
20/20

Game Play
Une vrai perle de maniabilité ce jeu irréprochable, sauf peut être le coté tir un peu trop carré à mon goût, on fait toujours la même chose, on analyse l'ennemie, on cible, on choisit la bonne arme et on tire, jusqu'à changer de cible et d'arme, etc jusqu'au boss de fin, qui offre une petite subtilité dans le choix de l'arme, je laisse la surprise à ceux qui ne l'ont pas encore fait.
Comment on joue? C'est simple on avance et on voit tous a travers les yeux de Samus, un ou plutôt une chasseuse de Prime à la solde de la Fédération Galactique (les gentils), qui chassent les Pirates de l'espace (les méchant).
Donc on voit tout a travers ses yeux, ce qui implique que l'on voie dans son casque, et là c'est l'immersion qui gagne, on se sent vraiment au coeur de l'action.
5 type d'arme sont à notre disposition sans les combos sous le mode normal de Samus. on dispose donc de 4 rayons ( un rapide, classique, de base; le rayon de puissance, un autre plus lang mais qui immobilise l'ennemie un court instant, à débloquer; le rayon à ondes, un autre qui est encore plus lent mais qui peut geler les ennemis, à débloquer; le rayon de glace, puis pour finir le dernier à debloquer; le rayon à fusion, permet de faire cramer vos ennemis, une cadenc de tir moyenne). Tous ces rayons peuvent être chargés pour un tir plus puissant. Enfin le dernier type d'arme est le missile, arme téléguidé a munitions limité (contrairement aux rayons), les missiles peuvent faire éclater les ennemis après avoir été gelés, mais peuvent également être utilisés en "combo" avec ces rayons. (ces combo son a débloquer en trouvant un item dans l'aventure).

En appuyant sur le bouton "X" sur GC, Samus se transformait en petite boule pouvant se faufilé dans divers conduits et passge étroit, inutile de dire que le game play est d'autant plus étoffé.
Sous cette forme Samus peut poser de petite bombe qui si explose a coté d'elle lui font faire un petit saut dans les aires, la seconde arme est la bombe de puissance, une onde de déflagration émane de la boule (appelée boule morphing dans le jeu= BM -lol-).
En BM, on peut également utiliser un turbo nous permettant d'accéder à des parties avant inaccessibles, on peut également s'accrocher à des railles magnétiques. Toutes ces améliorations sont à débloquer.
Un game play vraiment énorme pour jeu vraiment bien foutu.
19/20

Note finale: impossible à donner, selon le joueur ça peut varier entre 19 et 22/20


Quelques images pour finir:
Spoil:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5674
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Lun 05 Oct 2009, 9:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Rogue Galaxy [RPG/PS2]

La jaquette (US et Euro)
Spoil:


Le test
Spoil:
Un conflit oppose la Longardie à Draxil.Dans le cadre de ce conflit, les Longardiens occupent la paisible planète Rosa.Jaster Rogue, un jeune homme de 17 ans vivant à Salgin, sur cette planète, ne rêve que d'aller dans l'espace.Un jour, alors qu'une bête attaque Salgin, il fait la connaissance de 2 pirates, Steve et Simon.Il est alors loin de se douter qu'il embarque pour l'aventure de sa vie…

Voici donc le point de départ.Ce qui frappe d'emblée, c'est la beauté des graphismes.Un cel shading fin, des persos superbement modélisés, des décors tout aussi sublimes…Et les images de synthèse font aussi des merveilles.





Là-dessus, on entre très vite dans le premier combat du jeu.Rien de bien spécial à noter.On combat en temps réel en contrôlant un seul personnage.On peut passer de l'un à l'autre via le menu ouvert avec la touche triangle, ainsi que leur faire faire une action précise.Ils peuvent aussi proposer eux-mêmes des actions selon la situation.A vous alors de valider celle voulue avec L1 ou L2, ou alors laisser passer les 5 secondes pour annuler.

Une fois dans le menu, Carré ouvre le menu d'équipe (chacun pour soi/même cible/en retrait).Hors du menu, Croix permet d'utiliser l'arme principale, Carré la secondaire.Maintenir Croix permet de lancer une attaque puissante et de balayage.

Vous disposez également d'une jauge d'action limitée à un certain nombre d'actions à la fois.Une fois vide, il faut attendre qu'elle soit rechargée, ce qui peut s'accélérer en parant avec R1.De même, votre arme secondaire n'est pas permanent, elle a aussi une jauge d'action limitée, qui n'excède pas plus de 3 recharges en un seul combat.

Certaines attaques (les attaques brûlantes et les attaques combinées) seront débloquées via le flux de révélations, j'y reviendrai plus tard.

Un seul point négatif en combat.Contre 4 ou 5 ennemis à la fois, ça devient vite un gros bordel sans nom à l'écran.



Bien, le point de départ et les combats étant traités, si on passait à la suite? ^^

Revenons-en à ce flux de révélation.Si vous voulez améliorer vos personnages à fond, il va falloir y passer.C'est en effet en insérant des objets dans ses cases que vous débloquerez attaques spéciales et autres bonus pour le personnage concerné.Certains peuvent être achetés, mais la plupart devront être récupérés en combat.

Assez tôt dans le jeu, vous aurez également la possibilité de fusionner vos armes pour en fabriquer des plus puissantes.La démarche est simple.2 armes de même genre au max unies, et on en obtient une nouvelle.Evidemment, parfois, ça peut être mauvais, mais on prévient alors que la fusion ne sera pas terrible.Bref, c'est facile, au final.

Sans oublier pas mal d'autres quêtes annexes…Une usine pour fabriquer des objets qui sont alors disponibles en magasin, 7 épées légendaires à retrouver, une planète totalement annexe…Et quelques autres points.

De plus, le jeu est assez long (au minimum une bonne cinquantaine d'heures).

Alors, que peut-on lui reprocher?Hé bien, plusieurs petites choses…

D'abord, un scénario ultra classique et balisé, de même pour les personnages et situations.Un Elu, un groupe fait d'un jeune naïf, d'un mystérieux plus âgé, du duo comique de service…

Bref, du vu et revu.

Ensuite, un level design dans les donjons…Assez moyen, voire pourri.Certes, c'est beau, mais toutes les salles se ressemblent.Bref, ça peut vite lasser.

Un système de fusion facile, comme je l'ai dit, une usine qui peut vite prendre la tête à pas mal, et la recherche de plans encore plus…

Bref, un bon jeu, mais perfectible.

Graphismes 4/5

La PS2 est clairement poussée dans ses derniers retranchements.C'est beau, fluide, agréable…Rien à redire.

Scénario 2/5

Elu, Prophétie, filiation retrouvée…Du vu et revu, classique et balisé.Level 5 n'a pris aucun risque, sur ce coup.

Gameplay 4/5

Rien à redire, les commandes passent bien, on enchaîne bien les mouvements…Peut-être un peu de rigidité dans les sauts, mais rien de plus.

Son 3/5

De bonnes musiques, mais rien d'inoubliable.

Durée de vie 4/5

Comptez 50 heures au minimum.En traînant bien les pieds et en cherchant tout et n'importe quoi, on atteint facilement les 80.

Intérêt final 16/20

Un très bon RPG, beau, assez long, avec de bonnes idées, mais bien trop classique et ordinaire pour être franchement un des meilleurs du genre.Mais on s'y laisse prendre et on le termine avec plaisir.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5674
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Sam 21 Nov 2009, 3:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Topic mort, ou quoi?Pas grave.

Assassin's Creed [Action/Aventure/PS3/XBox 360/PC]

Jaquette

Spoil:
[img]http://consoles-de-jeux.fr/jaquette/jaquette-assassins-creed-sur-ps3[/img]


Test

Spoil:
A l'heure où Assassin's Creed II est sur toutes les lèvres, pourquoi ne pas se réintéresser au premier épisode?

Proche-Orient, 1191.La Troisième Croisade déchire la Terre Sainte.Les Croisés du Roi Richard Ier Coeur de Lion affrontent l'armée de Sal Ha'Adin (note personnelle: ou Saladin en français, si vous préférez).Mais, au milieu de ce conflit, un ordre mystérieux, la Confrérie des Assassins, mène une autre guerre contre un ennemi particulièrement mystérieux.
Quels secret se cachent sur la Terre Sainte?Quel complot la menace, et par qui?C'est à vous, Altaïr, Maître Assassin de la Confrérie, qu'il revient de faire la lumière sur tout cela, en récupérant votre rang et votre prestige perdus...

Et voilà comment s'ouvre Assassin's Creed.Et on est tout de suite immergé dans l'ambiance et l'époque, grâce à des graphismes sublimes et un travail de reconstitution poussé.

Admirez donc cette vue de Jérusalem.

Spoil:


C'est beau, fin, détaillé, et une reconstitution si bien faite qu'on revient 9 siècles en arrière.Quant à la profondeur de champ, vous ne rêvez pas, c'est ce que vous avez en jeu.Une fois tous les quartiers d'une ville accessibles, vous vous trouvez un point haut, et vous voyez d'un rempart à l'autre.Non, je ne blague pas Very Happy

Maintenant, le jeu en lui-même.

Chaque grande séquence se déroule de la même façon.D'abord, vous vous rendez dans la ville où l'assassinat doit avoir lieu.La première fois, il vous faudra traverser le royaume vous-même à cheval ou à pied.Une fois les 3 villes visitées au moins une fois, vous pourrez y aller directement, sans repasser par le Royaume (qui contient tout de même une mission annexe, mais je reviendrai là-dessus plus tard).

Donc, une fois en ville, il vous faudra passer par le Bureau des Assassins, cellule locale de la Confrérie, pour parler au chef de cellule.Ensuite, trouver les points d'observation du quartier concerné, et remplir les objectifs d'enquête et sauver les citoyens.

Sauver les citoyens vous permettra de vous trouver des alliés susceptibles de ralentir les gardes vous poursuivant, ou des groupes d'érudits, dans lesquels vous pourrez vous dissimuler pour traverser les postes de garde et échapper à vos poursuivants.

Quant aux missions d'enquête, elles se composent de vols à la tire, d'interrogatoires (cassages de gueules serait plus juste ^^), d'espionnage de conversations (les plus simples), ou de missions confiées par les informateurs de la Confrérie (là, au choix, assassinats d'une ou plusieurs cibles, en temps limité ou non, ou récupération de drapeaux, en temps limité).Vous en avez toujours 6 à chaque séquence, 3 suffisent à lancer la mission d'assassinat.

Et là, retour au bureau, assassinat de la cible, on échappe aux gardes, on revient faire le rapport au bureau, et retour à Masyaf pour le rapport à Al Mualim, l'avancée dans le scénario, et la récupération d'objets et compétences.

En plus de tout ça, vous avez les missions annexes (récupération de drapeaux des factions dans chaque ville et le Royaume, points d'observation dans les mêmes endroits, sauvetage des civils dans chaque quartier).Les points d'observation et les civils étant plus ou moins intégrés à l'avancée, ce sont les drapeaux qui vous prendront du temps, si vous voulez finir à 100% (et c'est bien tout ce que ça fait).
Réussir 15 objectifs annexes (points d'observations, sauvetages...) ou terminer une séquence vous permet une plus grande synchronisation (jauge de santé).Et la synchronisation max permet d'utiliser la vision d'aigle, véritable scanner humain.

Sur ce, si on en arrivait aux points négatifs?
Ils sont simple et peuvent vite rebuter.

Assassin's Creed est très répétitif (voir plus haut), aucune variété d'une séquence à l'autre, et cela tout le long du jeu.De plus, l'IA est plutôt moyenne, mais cela est surtout dû aux limites du jeu.
Par exemple, on est poursuivi, on réussit à se cacher, on ressort une fois redevenu anonyme.Si on le fait en plein devant un garde qui nous poursuivait, il ne nous calcule même pas.
Enfin, c'est plutôt limité côté mouvements et possibilités...

Bref, il reste l'ambiance, le scénario, l'idée, et le gameplay assez fluide, bien que limité, pour accrocher.Si vous n'arrivez pas à passer outre les défauts cités plus haut, inutile de vous ruer sur Assassin's Creed, vous n'y verrez qu'un jeu d'action banal et répétitif de plus.
Si vous appréciez assez le scénario et la reconstitution historique, vous passerez un excellent moment.

Graphismes 4/5

Rien d'autre à dire que sublimes et détaillés.

Scénario 3/5

Un mélange de réalité et de fiction bien mené, un complot surprenant, des personnages charismatiques et mystérieux...Du bon, bien qu'assez balisé quand même.

Gameplay 3/5

Fluide et vite maîtrisé, mais il manque quand même de possibilités...

Son 3/5

Des musiques très bonnes, mais trop discrètes.Le doublage français, lui, est vraiment très bon.

Durée de vie 3/5

La moyenne syndicale, comptez 10 à 12 heures.

Intérêt final 14/20

Un très bon jeu d'action sans prétention, qui donnera du plaisir à tout joueur, à condition de passer outre ses gros défauts.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
Mikazuki
Dramaturge des forums
Dramaturge des forums


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 1301

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2010, 3:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a des années où Nintendo est inspiré. Ces années-là, sa bande de développeurs nous sert sur un plateau d'argent "A link to the past", "The Minish cap", et même "Phantom Hourglass". Et il y en a d'autres, où il l'est moins. Ces années-là sont celles où des opus tels que "Spirit Tracks" sortent dans les bacs vidéoludiques.



La maniabilité de ce dernier-né de la série "Zelda" est certes irréprochable. C'est un véritable plaisir de dégainer un stylet ainsi que l'on dégaine une épée, pour transpercer un Octorok, un Blob, et autres créatures dont Nintendo a le secret. Il n'y a pas grand-chose à dire non plus sur les graphismes, semblables, voire trop, à la version précédente des contes d'Hyrule sortie sur DS, "Phantom Hourglass". Même si, je l'accorde, il est difficile de faire mieux en matière de 3D sur DS après l'épisode précédent.

Mais est-ce mes goûts zeldaesques qui s'aiguisent après avoir joué à trois opus que j'avais vraiment apprécié ? Je reste sur ma faim avec "Spirit Tracks".

J'ai d'abord été déçu du nombre de donjons, quatre, avec des boss dont les noms semblent tout droit sortis de Pokémon Rubis et Saphir ("Cryobraz" reste le meilleur exemple). Autant dire que c'est ridicule. Et encore, le premier temple était d'une effarante simplicité, lui qui, en plus, ne parvenait même pas à sortir du schéma "entrer dans une pièce - battre les monstres - récolter les trésors s'il y en a". J'ai du passer au plus vingt minutes sur ce donjon... Les trois suivants relèvent un peu le niveau, heureusement... Sauf qu'il n'y en a déjà plus que trois.

Spoil:


D'accord, il y a la Tour des Dieux à escalader, un autre principe semblant tout droit sorti de "Phantom Hourglass", même si cette fois-ci on ne descend pas dans les catacombes d'une île mais on monte plus de vingt étages. Mais là encore, la difficulté de la chose laisse à désirer. J'ajouterai de plus un sentiment frustrant de répétition dans cette Tour des Dieux que je n'avais pas en descendant au treizième sous-sol du temple de la Mer. La possibilité pour l'âme d'une Zelda complètement déboussolée d'incarner un spectre est bien trouvée, mais on regrette l'absence de challenge, la disparition du chronomètre par exemple. Les étages ne sont jamais identiques, certains jours, cela finissait même par m'énerver au bout d'un moment. Dommage !

Oubliez aussi, l'impression grisante de liberté infinie que l'on avait avec "Phantom Hourglass", avec un bateau voguant toutes voiles dehors sur une mer d'azur. Dans "Spirit Tracks", nous sommes quadrillés sur une voie ferrée, avec en plus, des machines infernales, aux mouvements assez imprévisibles sur le chemin de fer hyrulien, qui circulent plus rapidement que nous et qu'il ne faut absolument pas croiser sous peine de voir un écran noir, strié de rouge et de vert, avec le toujours sympathique message : "Game Over". On m'avait averti de ce principe, et je pensais que ça n'allait pas me gêner, mais en fin de compte, ce fut l'inverse.

Spoil:


Le train reste par ailleurs pas mal exploité lors des différentes quêtes annexes, mais celles-ci se ressemblent trop - personnages à conduire à une destination précise - et je me lasse de conduire la locomotive des Dieux sur un parcours que l'on semble emprunter pour la centième fois. De même, Nintendo manque à mes yeux cruellement d'originalité lorsqu'il est question d'attraper une trentaine de lapins sur quatre régions différentes. Cela ne se démarque en rien de la pêche sur "Phantom Hourglass"...

S'il y a de l'originalité, je pense qu'elle vient de l'usage de la Flûte des Dieux (dont le chant remplace, par exemple, la pelle) et de l'attirail dont dispose Link au long de ses aventures, notamment un fouet et une sorte de pistolet à vent. Assez amusant. Mais ne suffit pas à combler les nombreuses carences de "Spirit Tracks"...

Somme toute, "Spirit Tracks" a tout d'une copie plus ou moins conforme de "Phantom Hourglass", mais avec une qualité plus ou moins atténuée. La forme, j'entends par là jouabilité, musique, graphismes, y est, mais le fond, à savoir un scénario digne de "Zelda", pas. Je mettrai quand même une note entre 11et 13/20, parce qu'il s'agit de Zelda et que le jeu est en lui-même sympathique, mais celui-ci n'est malheureusement pas à la hauteur de la série.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
liberty
Jounin


Inscrit le: 22 Juil 2008
Messages: 1034
Localisation: Yerres 91

MessagePosté le: Dim 28 Fév 2010, 3:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Yeeeaaaaah!
c'est parti pour 2 tests!

I-Dragon Age: Origines
PC; Xbox 360
Bioware.
Ubisoft.

Par où commencer... Ce jeu est bourré de petits plus qui même si vous n'êtes pas fan de l'univers fantaisie, ce jeu vous plaira quand même...
Bon le scénario, alors:

Assez compliqué donc résumé:
L'engeance menace le royaume de Férélden.
L'engeance est un regroupement de ce qui correspondrait aux gobelins et Orcs en tout genre, à une différence près, ceux-là n'ont pas d'âmes.
Autres chose: si L'engeance est menée par un Archidemon, cette engeance devient un Enclin et menace alors toutes vie.
Vous êtes au début du jeu recruté par un ordre qui a pour mission de combattre les Enclins et donc de tuer l'Archidemon. Vous êtes un garde des ombres, un élu parmis les êtres vivant qui a le pouvoir de tuer un Archidémon.

Simpliste au premier cout d'oeil, elle se complique et s'enrichie au fil de l'aventure, ainsi pour éviter tout spoil, je vous en laisse le plaisir de la découvrir par vous même.
Précision: Fins multiples.

Scénario: 16/20.

Game play:
Du classique pour le RPG, tout y passe, raccourci clavier/souris, au choix.
La désormais incontournable pause active, qui permet de stopper le jeu tout en donnant des ordres à effectuer à vous et vos 3 partenaires.
Il existe un système de tactiques qui permet au personnages que vous ne contrôlez pas de ne pas faire n'importe quoi et d'agir selon un plan de base. (par exemple, le mage soigne et soutien, pendant que votre archer immobilise un ou plusieurs adversaires, pour que le voleur se charge de les achever, pendant que votre guerrier se charge du reste.

Vous êtes obligé de controler un des 4 perso à l'écran ce qui n'est pas plus mal car nous implique plus dans l'action, au lieu de regarder 4 persos se battre sans pouvoir intervenir.


Le game play change selon la classe que vous controler (logique). Cette même classe peut subir les effets de sa race. (par exemple un mage est plus puissant, en théorie si il est d'origine elfe qu'Humain, quand au mage Nain, il n'existe pas.)
Chaque classe popose 4 spécialisations et différents domaines de compétences de quoi contenter tout le monde.
Le mage peut se spécialiser dans la protection, la magie du sang (noire en gros), de guerre et de métamorphose. ,mais peut également se spécialiser encore plus dans soit la maîtrise élémentaire, ou dans l'utilisation de l'esprit, de la création... ou alors touché un peu à tout.
Idem pour le voleur et le guerrier, ils ont 4 spécialisations chacun et peuvent choisir entre l'arc, l'épée et bouclier, 2 épées ou une arme à 2 mains.
La présence d'objet vient ajouter de la profondeur au game play. Outre divers potion pour la santé et le mana, ou trouve du poison pour en enduire ses armes, et différentes objets pour augmenter sa résistance.

Complet et sans grand défaut.
Game play: 19/20

Technique: Malgrés le fait que mon PC soit assez récent (noël), et qu'il ne soit pas non plus une chèvre,(j'ai pas pris de la merde) il faut une machine de guerre pour le faire tourner correctement avec les options vidéo et sonores en moyen... Tant mieux pour ceux qui en ont les moyens, mais le jeux reste agrèable même en définition "faible" preuve:
Spoil:


Assez gore quand même, ce qui pour moi est un plus: +
Technique: 15/20 + xD

Note générale: 17/20
Il ya des jeux qui vous font passer des nuits blanches... malheureusement pour lui, DOA, n'en est pas un, il lui manque un petit truc que je ne saurais expliquer... Mass effect 1 et 2 m'en ont fait passer des nuits blanches, mais pas celui-ci. Dommage, cependant c'est un must que vous devez vous procurer.

II-Ghost Recon Advanced Warfighter 2
PC(-PS3-Xbox360 différent de la version PC)
Mindscape
Ubisoft

Scénario, pour une fois que c'est un scénario quine touche pas aux guerres mondiales, ni à la guerre froide, je m'en contente, même si c'est pas la joie, tout commence avec une histoire de mexicains... Bla... bla... bla... et on but le méchant, là c'est finit.
Scénario: -/20 on s'en fout, nous on veut dézinguer tout ce qu'on voit.

Game Play:
Seulement ça se passe pas comme ça en fait dans GRAW2, en normal, c'est déjà un enfer de finir la première mission... l'infiltration est de mise et est surtout permise par l'I.A. chose qui n'est pas donnée à tous les FPS qu'on peut voir de nos jours...
BONUS ENORME pour ce jeu, c'est la gestion quasi totale de votre unité, pouvant aller de vous même à un groupe de 4 personnes:
2 modes de déplacement:
-Assault qui fait que vos coéquipiers tirent sur les ennemis qu'ils repèrent, et comme vos alliés (et surtout vos ennemis) ne visent pas comme des aveugles (encore une fois c'est pas donné à tout les jeux non plus.) ils font souvent mouches... ce qui vous évite de devoir nettoyer la zone par vous même.
-Recon, vos potes se faufilent derrière voitures, murs, poteaux, préfèrent les coins sombres et ne tirent que s'ils sont repérés, bref pour passer en toute discrétion dans le but de coller une ball dans la tête de la cible sans s'être fait repéré.

La préparation de la mission est tout aussi crucial, par quelle point d'insertion arrivé, quelles option choisir pour mon arme, le lance grenade, ou le viseur, des détails certes, mais qui font la valeur de ce jeu, rudement bien penser.
Coté armement, on est bien servi, croyez-moi, ça passe du mp5, sniper ou ZEUS (lance missile à détection thermique) à tank, frappe aérienne, mortiers... de ce coté, on est pas déçu.
Le système de santé: simple, vous prenez une explosion, vous mourrez, vous prenez 2-3 balls dans le buste, vous mourrez, vous en prenez une dans la tête, vous mourrez, bref vous mourrez pour un rien (lol), et votre petite barre de vie ne remonte pas... de quoi vous faire privilégiez l'infiltration.
La difficulté en rebutera plus d'un, même en facile.
Game Play: 16/20

Technique:
Le jeu commence à ce faire vieux mais ça passe encore, mention spécial pour l'ambiance qui est quand même super bien retranscrite. j'ai toujours pas trouvé comment le faire passer en écran large... me demande si c'est possible.
Technique:14/20

Note générale: 15/20
Bon petit jeu à 10€ neuf... donc sauter sur l'occasion pour vous faire plaisir.En plus le multi permet de refaire la campagne solo en coop. mais propose également des affrontements dynamiques et intense.


Voilà, je les ai pondus mais tests! xD

Spoil:
je viens de me dire qu'il serait pas mal de crée un topic pour donner notre avis sur un jeu testé ou sur ce teste ou pour demander un conseil sur ce jeu, ou autre chose, non?

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Jeux vidéo Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum