Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Les Carnets de Bord de Jergal - Dernier texte : Souffrance
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Mar 19 Juin 2012, 11:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ouais ouais, nan mais j'dis pas l'contraire, juste que Joplin symbolise quand même plus les années hippies que la noirceur des 70's où c'est la désillusion totale et pendant lesquelles le rock se durcit, devient plus sombre, plus brutale, plus sauvage.

Mais bon, on n'va pas pinailler dix plombes :p

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
yahiko
Genin


Inscrit le: 08 Juin 2008
Messages: 491

MessagePosté le: Mar 15 Jan 2013, 11:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'aime beaucoup le style.
Le premier texte sur le thème de l'Idée à opérer est très bon.
C'est travaillé, de l'humour, du suspens, de l'imagination.
Un des meilleurs textes que j'ai pu lire sur cette section.

Il y a des références à Boris Vian sans doute, mais ça me fait aussi penser à du Kafka.

Bonne continuation à toi,

J'espère qu'il y aura d'autres textes à l'avenir.

_________________
[b:6c8da0f690]Fanfic Interactive (en construction) : La Larme d'Argent[/b:6c8da0f690]

Fanfic Rikudou : Au temps des Six Chemins
Sketch Kishi : Naruto, le combat de Kishimoto
Fanfic/Théorie CQST : Le Dernier des Uchiha
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jergal
Crazy Horse ♞


Inscrit le: 25 Jan 2007
Messages: 2389

MessagePosté le: Mar 15 Jan 2013, 11:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pouh ! Merci à toi !
Revival de topic, mais quand c'est pour lire ce genre d'avis, ça fait plaisir.

Je n'écris plus trop en ce moment.
J'étais sur un beau projet, mais j'ai stoppé. Je reprendrais peut-être un jour.

Encore merci Smile

_________________

J'aime
T'es dur comme un boudoir !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Jergal
Crazy Horse ♞


Inscrit le: 25 Jan 2007
Messages: 2389

MessagePosté le: Sam 08 Fév 2014, 1:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Souffrance...



Je ne pensais pas que je survivrais. Non. Le corps humain a vraiment des ressources insoupçonnées... Remarque, rien ne dit que je vais passer la nuit.

Souffrance.
Je me réveille pour la cinquième fois. Mes vêtements collent à ma peau à cause de la transpiration. Pourtant, la vapeur d’eau cristallise à la sortie de ma bouche… Combien de temps va durer cette…

Souffrance.
Le petit matin… Les premiers rayons du soleil flirtant avec mes paupières m’ont réveillé. Il ne s’agit plus d’espérer une fin rapide, soit elle sera longue et douloureuse, soit je vais m’en tirer. Est-ce que je peux rêver un peu d’espoir ? Je tente de bouger ma jambe gauche…

Souffrance.
J’ai perdu connaissance. Ma jambe gauche est fracturée en plusieurs endroits. Ce que j’avais pris pour un éclat de roche planté dans la cuisse est en fait un os, mon fémur, qui pointe à l’air libre…

Souffrance.
Je bascule mon poids sur le côté droit et retiens un hoquet de douleur. J’ai sans doute quelques côtes brisées. Il faut absolument que j’évite les chocs, la pression sur elles. Le risque serait que je me perce un poumon et alors je mourrais noyé dans mon propre sang.

Souffrance.
Mes bras sont endoloris mais ne semblent pas cassés, c’est à n’y rien comprendre. Mon visage, cependant, m’apparaît changé sous les palpations douces de mes doigts coupés, brisés pour l’annulaire et le majeur de la main gauche. Mon nez, en particulier, ressemble plus à un steak fraîchement haché par le boucher, impossible de sentir quoi que ce soit. Il me manque des dents et…

Souffrance.
Ma mâchoire… Putain d’enfoiré de merde. Je dois avoir la mandibule inférieure fracturée en trois endroits. Ma langue a triplé de volume, j’ai du en sectionner un morceau lorsque mes dents ont claqué sous les chocs. Je crache un jet de sang coagulé. Ou plutôt le laisse baver le long de ma barbe pour éviter la…

Souffrance.
Je me traîne dans la poussière, je dois essayer de remonter la pente rocheuse sur laquelle j’ai dévalé. En haut, c’est l’espoir. En haut, c’est la vie. Un passant, un touriste, ou même un mari en route pour aller voir une amante, je m’en fous. L’un deux pourra m’aider. Peut-être. Le monde tourne autour de moi.

Souffrance.
J’entame ma lente ascension. Les roches coupent furieusement les paumes de mes mains. Je transpire à grosses gouttes et j’ai sur la langue le goût ferreux du sang. Je pue la crasse, la mort et l’urine. Ouais, ma vessie s’est vidée durant la nuit. Et je ne sais pas si les boyaux n’en ont pas fait autant… En tout cas, pour l’instant, ça va dans le sens inverse : le vomi suit le chemin du sang coagulé. Ma barbe porte les preuves de mes rejets. Je m’arrache les ongles sur les prises minuscules.

Souffrance.
Je m’arrête à mi-hauteur pour reprendre mon souffle. Tout mon corps crie, hurle sous la torture de l’agonie. Je ne suis que douleur. Je me passe la main dans les cheveux et sens des bosses inhabituelles sur mon crâne. Je contemple le précipice, vers où j’ai atterri hier soir. Il y a bien cinquante mètres jusqu’à mon promontoire. Je lève les yeux vers le haut, les ferme un instant pour stopper un vertige. Encore cinquante mètres. Plus que cinquante. Je me retourne pour vomir. Je ne comprends pas comment j’ai pu survivre à ça.

Souffrance.
J’ai soif, j’ai faim. Mais je grimpe. La douleur est telle que je suis au bord de la folie. Ou de l’épuisement. Ou de tomber inanimé. Au choix. Faites vos jeux messieurs dames. Rien ne va plus.

Souffrance.
Finalement, je vois le bout, le bout de l’épreuve. Je sens que je peux y arriver. Plus que quelques mètres. Entre temps, j’ai vomi. Et encore. Je n’ai plus rien à évacuer mais les spasmes me secouent à intervalles réguliers.

Souffrance.
Enfin. Je sens le sol s’aplanir. Je passe le parapet défoncé. Je suis sur le bitume. Je me hisse pour être debout, la jambe gauche tendue en évitant de porter mon poids dessus. Enfin. J’ai réussi. Espoir. Vie. Je me tourne face au précipice, je lève les bras au ciel et j’hurle mon défi à la Mort. Mais ma mandibule se rappelle à mon bon souvenir et je finis par hurler de douleur. Des larmes s’écoulent, mon visage se congestionne. Des vaisseaux autour de mes yeux éclatent. Je les sens. Je crois d’ailleurs que c’est à ce moment-là que je comprends d’où viennent ces vomissements répétés, ces vertiges, je me rappelle de la forme de mon crâne. J'essaie de marcher, mais ma jambe gauche se plie de façon grotesque. Ma vision se voile sous la torture. Je perds l’équilibre, je tombe à la renverse. Le choc de l’arrière de ma tête sur le goudron donne la touche finale au tableau de ma Mort.
J'entends alors son rire inquiet qui sonne le glas de mon existence.

Néant.

_________________

J'aime
T'es dur comme un boudoir !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Lost Child
Genin


Inscrit le: 11 Jan 2012
Messages: 382
Localisation: Au pays imaginaire

MessagePosté le: Mar 11 Fév 2014, 4:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai aimé grimper avec empathie à coté de lui. A chaque mot, à chaque phrase, à chaque saut de ligne et à chaque fois que la souffrance revenait jusqu'au rire sardonique de la Mort. Bravo!

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jergal
Crazy Horse ♞


Inscrit le: 25 Jan 2007
Messages: 2389

MessagePosté le: Mar 11 Fév 2014, 4:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci à toi, Enfant Perdu dans ces recoins sombres du forum. : )

_________________

J'aime
T'es dur comme un boudoir !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Isumi
En cierto modo
En cierto modo


Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 4041
Localisation: Mukuchi na yousei wa soko ni iru

MessagePosté le: Dim 16 Mar 2014, 3:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je profite d'une petite virée ici pour te le dire. Tu es avec Saha la personne que j'apprécie le plus lire sur ce forum.
Là j'avais encore "volé" cette lecture sans vraiment t'en parler directement.
Comme pour les autres et notamment Route 66, que j'avais adoré.

Alors bravo pour ce dernier texte, il m'a fait presqu'autant d'effet que le calvaire de Benvenuto dans les geoles de Ressine. D'ailleurs, plus j'avance dans ma lecture, plus je trouve que tu as clairement un petit côté Jaworski, dans la truculence comme dans la précision. Autant dire que j'apprécie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum