Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Sujet : Se sentir bien , ça commence avec les siens
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Santé et Bien Être
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Mikazuki
Dramaturge des forums
Dramaturge des forums


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 1269

MessagePosté le: Dim 13 Fév 2011, 8:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ma vision de l'éducation n'est pas une vision "soixante-huitarde", Enpluslili. Je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'il y a un minimum à attendre de ses enfants, un minimum de sérieux et de comportement, avec toi comme en classe. Et je dirais même qu'effectivement, tu as le droit d'exiger que ton fils soit irréprochable sur le plan du comportement, aidant, gentil avec les autres, sage à l'école, etc.

En revanche, pousser son fils à être le premier de la classe, alors qu'il est dans les premiers :
- soit parce que "c'est pour son bien" alors qu'au final ça ne change rien puisqu'il a les capacités,
- soit, autre raison possible, pour satisfaire ton orgueil de père :
est un comportement tout à fait malsain, nuisant au développement et à l'équilibre de l'enfant. En ce sens, j'estime que tu es complètement dans l'erreur.

Ce que je veux dire par là, c'est que même s'il te semblent épanouis, tu as beau être leur père, tu ne peux pas lire dans leur esprit, et qu'un jour, il peut leur arriver quelque chose de grave, parce que tu auras dès l'enfance inscrit en eux un culte de la perfection, et là-dessus je ne peux que te renvoyer au message de Nainnouse.

Tu ne me crois pas ?
Tu penses que je te considère comme un père tyrannique, alors qu'il n'en est rien et que tu connais tes fils et filles mieux que personne ?

___

Alors je vais te raconter une histoire, Enpluslili. Mon histoire.

Même si je ne m'en souviens pas particulièrement, mon père a déclaré un jour, alors que j'étais tout jeune : "Mon fils, tu devras être premier à l'école." Comportement que n'approuvait pas ma mère, la suite de l'histoire allant, peut-être, lui donner raison.

J'ai alors été très sérieux à l'école, et la remise des bulletins était un moment solennel. Je me souviens du bonheur sincère de mon père lorsque j'ai pu lui dire pour la première fois que j'avais la meilleure moyenne générale de la classe (en CE 1). Sauf que, premier, je ne l'étais pas toujours. Et dans ces cas-là, je mentais. Je disais que j'étais premier, alors que je ne l'étais pas, même si je n'en étais pas loin.

Avec le recul, je me demande comment j'ai pu faire une chose pareille. Craignais-je une forme de "sanction" parce que je n'étais pas premier ? Les attentes de mes parents étaient-elles si grandes ? Passons. Vint alors ma soeur et le début de sa scolarité. Encore plus sérieuse que moi et surtout beaucoup plus perfectionniste, elle fut presque toujours première de sa classe, même si elle devait souffrir moralement de cela. Et ce, jusqu'à la Seconde incluse.

Mon père, en particulier, n'aurait pas du demander si tôt de la perfection. Parce que même si depuis quelques temps, il disait qu'il ne cherchait pas à ce que nous soyons les meilleurs élèves de nos classes, nous avons, enfants, été dans une certaine mesure conditionnés, oppressés par la notion de résultat. Preuve en est par le fait que je mentais à mes parents.

Il résulte de tout ceci un goût très aiguisé pour la perfection chez moi, comme chez ma soeur. Dû à notre éducation, certainement.
Si mon sérieux m'a emmené en maths spé et prétendant aux concours des Mines, ma sœur, elle, en est devenue malade, souffre de troubles du comportement alimentaire et séjourne depuis plusieurs mois à l'hôpital.

Cette pression à l'école n'est certainement pas le seul facteur ayant joué dans l'état de ma soeur, il y a sûrement eu d'autres points que je ne développerai pas en public, mais ce perfectionnisme et cette exigence dictés par notre éducation sont liés à l'état de ma sœur.
____

Et cet état, personne ne l'a senti venir.
Par ce que ce genre de maladie concerne tout le monde (il ne faut pas croire, des anorexiques, des boulimiques, il y en a chez les filles comme chez les garçons même si c'est plus rare), j'estime que tu ferais mieux de réprimer ton orgueil paternel (quoique compréhensible, tout le monde veut être fier de ses enfants) concernant les résultats scolaires de tes petits. Il en va de leur intérêt, et de leur santé mentale et physique.


Dernière édition par Mikazuki le Mer 27 Juil 2011, 11:16 am; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Self_Proclaimed_Genius
Déesse de CN
Déesse de CN


Inscrit le: 05 Juil 2007
Messages: 1957
Localisation: Vous n'avez pas besoin de savoir

MessagePosté le: Dim 13 Fév 2011, 8:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Mais y'a quand meme un truc qui me chiffonne, je me souviens une fois , tu n'arrivais pas a comprendre, comment la baronne pouvait etre mere , avant d'etre femme. Tu lui avais meme dis que, c'etait inenvisageable pour toi, d'etre mere avant d'etre femme . La il s'agit de ta mere, tu l'idolatres pour ca. Alors je ne comprend pas
En ce qui concerne ton papa , tu n'ai jamais entré dans les details en ma presence , alors , je ne sais pas quoi dire.


Un des grands problèmes qui touche les femmes, actuellement, c'est qu'elles oublient qu'avant d'être mères, elles étaient femmes. Et beaucoup oublient cette facette de leur personne, en ne se focalisant exclusivement que sur leur rôle de mère.
Elles oublient leur féminité. Elle se focalisent sur leur maternité.
Ce qui conduit le plus souvent à la dépression.
Ma tante est psy, elle m'en a longuement parlé.

Il est hors de question pour moi de devenir une mère sapée comme un sac, en jogging-queue de cheval-basket-tee shirt, qui oublierait complètement cet aspect de ma personnalité.
Etre une mère, oui. Mais être une mère féminine.
Je voudrai continuer à plaire à mon mari, qu'il continue à me désirer.
Ca ne sera pas parce que j'aurai pondu un bébé que ma sexualité s'arrêtera net.
Une femme a besoin de se sentir jolie, de se sentir belle, de plaire, de séduire.

Alors, évidemment, c'est pas non plus évident de courrir après son mome en robe de soirée avec des escarpins et un brushing.
Mais c'pas pour autant qu'il faut renier cette partie de sa personnalité pour autant.
C'pas parce que c'est pas pratique qu'on est obligée d'mettre des baskets-jogging, quand on pourrait mettre des ballerines-jeans.
Tu vois où je veux en venir ?

Je veux que plus tard, mon mari me voit avant tout comme sa femme, avant de me voir comme la mère de ses enfants. Parce qu'avant d'être la mère de ses enfants, j'aurai été sa femme.
Et surtout que les mecs qui voient leurs femme comme la mère de leurs enfants ont souvent tendance à moins désirer leur femme, puisqu'elle a atteint le stade quasi-divin de "mère". Il fait un rapprochement entre sa compagne et sa mère.
Et un homme ne fera jamais l'amour à sa maman.

( une fois encore, c'est une généralité, mais pas un cas systématique )

Citation:
En ce qui concerne l'argent de ton pere , la il semblerait qu'il fasse de gros travaux dans sa maison , et que de fait il ne t'aide pas beaucoup financièrement , mais sa maison qui prend de la valeur , elle sera pour qui , quand il cassera sa pipe ? . Tu m'as dis un jour / Epl arretes de claquer 100 euros au mac do pour tes enfants , mets cet argent sur un compte pour leurs avEnirs .
C'est pas ce que fais ton pere, dans ce cas precis ? Son argent ne revient pas vers vous a la fin ?


Alors, oui, sa maison prend de la valeur. Et ?
Mon père a encore une trentaine d'année à vivre.
Ce qui veut dire que j'aurai dans les 50 ans, quand il viendra à mourir, et que je pourrai toucher quelquechose. Ca m'fait bien une belle jambe, tiens.
Parce que j'espère sincèrement ne pas à avoir attendre mes 50 piges pour vivre décemment. J'espère avoir fait ma vie avant, quoi.
J'ai aussi, comme tu le sais, 2 frères. Je ne pourrai toucher l'argent de cette maison que si ils décident de la vendre. Il faut qu'on soit tous les trois d'accord.
Etant donné que je pense qu'il ne voudront jamais la vendre ( mon petit frère projette de s'y installer ), je peux aller me faire foutre.
Mais rien que maintenant, sa baraque vaut 5 millions d'euros ( alors qu'il l'a acheté 1 million 600 000 FRANCS )
Il y vit seul, et il se fait une extension de 50m². Elle fait déjà 200m².
Ou est l'intérêt ?
Ca va faire 4 ans, que j'ai quitté le domicile familial pour entamer mes études. Il m'a presque rien donné.
J'pense honnêtement préferer qu'il me porte un peu d'intérêt, et qu'il me file de l'argent pour vivre par ci, par là, plutôt que de toucher un gros pactole sans saveur d'ici 25-30 ans, et encore, si mes deux débiles de frères le veulent bien.
Tu trouves ça normal, toi, qu'une personne qui gagne autant de thunes par mois n'en file pas à ses gamins, parce qu'il préfère se payer une Harley Davidson ?

Citation:
J'ai 2 question qui me taraude , pourquoi dans la meme famille , avec la meme education , on a une jeune fille qui reussit (qui est en bonne voie , je veux dire) et de l'autre coté , un toxico qui vous a fait vivre l'enfer ?

Mes parents se sont séparés il y a 8 ans, déjà.
Le "toxico" , ainsi que le deuxième, moins trash, ont choisi de se "ranger" du coté de mon père, beaucoup plus laxiste au niveau des règles. Il est vrai que vivre chez mon père est plus "simple". Pas besoin d'obéir à la rigueur de ma mère qui impose le fait de venir manger à table totalement habillé, plutôt qu'en caleçon, ou encore de ranger sa chambre ou bien faire le ménage.
Mon père, n'aillant pas vraiment apprécier le fait que ma mère le quitte, a bien évidemment pourri ma mère devant moi et mes petits frères. Mon père étant un manipulateur pervers narcissique, il a influencé mes deux petits frères, qui eux, calculateurs, ont joué sur les deux tableaux.
Seulement, il semble que je sois un peu plus intègre et honnête que ces deux derniers, qui ont volontiers oublié les sacrifices de ma mère pour entrer dans les bonnes grâces de mon père, afin d'obtenir de lui ce qu'ils veulent. Résultat ?
Ils ont tous deux des guitares électriques très chères pour noël, des iPod, des ordis... et moi ? Un dvd à 9 euros.
Mon père a acheté mes petits frères en les couvrants de cadeaux, et ils se sont volontiers laissé faire, parce qu'ils savent pertinemment que de toutes les manières, ma mère sera toujours là pour eux.
Ils ont choisi la simplicité.

Citation:
et la dernière , comment tes frères voient ta mère ? fin je veux dire , ils ont la meme vision que toi ? ou comme chez moi , il préfère leur paternel ?

Mon père a vraiment réussi son stratagème : mes frères considèrent que tous les efforts de ma mère leur sont dues, et que, du coup, y a rien d'exceptionnel dans ce qu'elle a fait.
Mais tu comprends, mon "paaaauvre" papa, qui n'a pas d'argent ( LAWL ), ne peut pas donner d'argent à mes frères, alors c'est ma mère qui doit casquer, et c'est normal, après tout ( par contre, mon père garde mes petits frères sur sa déclaration d'impôt, et ne paye rien pour eux. )
Ils ne se rendent pas compte, ou plutôt, je pense que ça les arrange, parce qu'ils y gagnent.

Citation:
PS: Spg si je te demande tout ca , c'est pour ne pas avoir a vivre ce genre de situations

Je comprend bien ton appréhension.
Le seul conseil que je puisse te donner, c'est d'aimer tes enfants, et de leur faire savoir.
Donne leur chacun l'attention dont ils ont besoin, n'aies pas de petits préféré, et entretien l'esprit de famille.
Et si jamais un jour, chose que je ne te souhaite pas, tu te sépares de ta femme, ne l'insultes pas, ne la pourri pas, parce que ca restera toujours la maman de tes enfants.
Tes potentiels différends avec la baronne ne concerneront pas tes enfants.
Il faudra toujours la respecter, vis à vis de tes enfants.
Et s'entendre dire que sa mère est une salope et qu'elle n'aime pas ses enfants, ça fait mal.

Je rejoins aussi l'avis de Mika.
N'en demande pas trop à tes gamins.
Parce qu'ils seront constamment stressé par le fait de vouloir te contenter ( c'est le propre d'un enfant : se faire aimer de son parent ). Et s'ils n'y parviennent pas, ils en souffriront psychologiquement. Ils penseront qu'ils t'auront déçu, et là, tu risques de te ruiner en séance de psy.
J'ai vécu la même chose : vouloir à tout prix faire plaisir à mon père.
J'avais toujours des notes excellentes pour lui plaire, j'ai même entamé des études qui lui aurait plus, alors que ce ne me plaisait pas.
Etais je heureuse ? Non.
J'étais en stress constant. Suis je assez bien pour que mon père m'aime ?
C'est normal qu'il ne m'aime pas, je n'ai pas eu une bulletin assez bon...
Résultat ?
Dépression nerveuse, boulimie..

Mon frère toxico, je pense, en plus d'être psycho, lui, s'est réfugié dans le shit, pour oublier ces déceptions.

Le deuxième n'a pas encore craqué, par contre, il se plie en 4 pour mon père, pour lui plaire... Mon père l'appelle même " mon baton de vieillesse".

Laisse tes gamins évoluer à leur rythmes, mais pousse les si jamais ils glandouillent Wink
Demande des bonnes notes, oui. Mais ne demande pas systématiquement des 20/20.
Ils n'y arriveront pas.

_________________


Jergal-SPG est tellement omnipotente qu'on s’demande si c'est pas un groupement de plusieurs super-héros sur un seul compte
Bane-SPG, c'est dieu. Omnipotente, droite, juste et morale


Dernière édition par Self_Proclaimed_Genius le Dim 13 Fév 2011, 9:07 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Enpluslili
Genin


Inscrit le: 26 Juil 2008
Messages: 302

MessagePosté le: Dim 13 Fév 2011, 8:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
ce que peut être La pression en niveau scolaire et l exigence du résultat


Qui a parlé de pression ? moi je parle de capacités, c'est pas pareil.
je n'imagine meme pas une seconde mon fils revenir de l'ecole avec un zero en récitations , alors qu'il est capable d'apprendre une chanson par coeur, apres simplement 2 ecoutes. J'ai dis que je pousse mes enfants , mais que je suis conscient de leurs faiblesses
La on parle de prepa raté, parceque poussé par les parents , c'est ca ? Parceque evidement que si mes enfants n'ont pas le niveau, je ne m’entêterai pas a les pousser dans une voie qui n'est pas la leur

Je l'ai dis plus haut , c'est pas parce qu'un gamin est hyper balaise en math que ca fait de lui un savant reconnu, mais ca s'rait dommage d'en faire par "non poussisme" ou 68 ardisme , un caissier chez auchan
Vous voyez ce que je veux dire ? si mon fils veut construire des maisons , je le pousserai a devenir architecte (si il en a les capacités), et pas a porter des parpaings
tous les parents veulent le meilleur pour leurs enfants , enfin j'espere, et si ca doit passer par des injonctions , bah c'est tant mieux , on dira merci plus tard

edit spg / tu avais posté avant moi , pis la on monte les petits au lit pour l'ecole , alors j'editerai mon post dans quelques minutes :win

re edit , je n'avais pas vu ton post Mika , pardon , j' yreviendrai aussi ^^

_________________


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Nainnouse
Black Sheep


Inscrit le: 28 Jan 2007
Messages: 1113

MessagePosté le: Dim 13 Fév 2011, 10:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

EPL, je pensais pourtant avoir été assez clair dans mes propos, même si la différence peut ne pas être évident pour tous.

L'exemple donné par Mika, de lui et sa soeur démontre tout à fait ce que je te disais dans mon post précédent.

Si je reprends tes termes:

Citation:
mais que je suis fier de mes enfants, quand ils réussissent mieux que les autres


Citation:
que mon fils est le meilleur en sport


Citation:
que l'autre dessine mieux que son prof


Citation:
Ouai !! ca c'est du pur bonheur!! J'ai pas besoin de ca pour aimer mes enfants , mais putain que ca fait du bien!!


On voit bien qu'il s'agit de comparaison aux autres. C'est ca qui est dangereux, parce que les gens sont prêts à tout pour avoir plus et faire mieux que les autres, même si ca nécessite de se sacrifier ou de rabaisser les autres.

Tu peux pousser ton fils à faire mieux EPL. Mais mieux que ce qu'il a fait avant, pas mieux que l'autre. La différence est énorme!
Dans un cas, ton gosse sera content de lui même et de lui seul, il n'aura besoin de se comparer à personne pour ca.
Dans le second cas, il sera content par rapport à l'autre et là, c'est le début de la chute. Et crois moi, ca peut mener au fond du gouffre.

Et en plus, c'est d'autant plus dangereux, parce que c'est toi qui les pousses à ca et tu ne sais pas à quel moment ca causera du tord ou pas à tes enfants. Tu n'es pas dans leur tête et se sont des choses trop subtiles pour le percevoir assez tôt.

Combien de jeunes sont devenus anorexiques par culte de la beauté? Par comparaison aux autres?
Combien se sentent frustrés s'ils ne sont pas premier de leur classe?
Combien ne se sentent bien que s'ils sont habillés comme les autres?

Beaucoup, beaucoup trop pour ne pas prendre ca en compte EPL.
L'adolescence est une période où déjà tes enfants vont être confrontés à ca avec les autres jeunes. Y faire face ne sera pas toujours facile pour eux, même très dur parfois, les enfants sont cruels.
Si toi en plus, leur père, tu leur mets cette charge sur leurs épaules, tu leur fais courir un gros risque.

S'il te plait, ne pars pas dans les extrêmes, ne commence pas à dire que tu ne vas pas laisser tes enfants avoir des sales notes, de ne pas les pousser à avancer, etc, c'est stérile, on parle absolument pas de ca, ca n'amène à rien. On reste tous censés.

Les pousser, les motiver pour faire mieux, s'améliorer, devenir meilleur, plus performant, etc, oui, je te dis autant que tu veux ca sera très bien pour eux. Mais ne compare pas ... vraiment ...

Oui, comme l'a dit KHS, on vit dans un monde où la plupart des gens font comme ca, après à toi de voir si tu veux inculquer à tes enfants le culte de vouloir toujours plus, et qu'un jour ils seront prêt à écraser un autre pour passer devant, ou si tu préfères les voir s'épanouir avec des choses saines et simples.

Pour ma part, le choix est fait.

Essaie de comprendre la différence entre pousser à faire mieux qu'avant et pousser à faire mieux que l'autre.

_________________
Au pire, tu tombes.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Enpluslili
Genin


Inscrit le: 26 Juil 2008
Messages: 302

MessagePosté le: Lun 14 Fév 2011, 4:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je comprend parfaitement que trop pousser , ca peut etre nocif , ca je le sais
Mais dire qu'il ne faut jamais comparer aux autres, ou quand on est dans les meilleurs , ne pas pousser a etre le meilleur ca ne tient pas la route allons. Je reprend l'exemple du hand , ils sont trois a etre préselectionnés, pour une place de gardien. Donc si mon fils veut etre le gardien titulaire , il doit etre meilleur que son copain. S'il n'est pas le meilleur , c'est lui qui restera sur le banc de touche, a couper les citrons. Mais c'est comme ca partout, la par exemple , ils vont affronter d'autres ecoles, dans un concours de calcul mental, donc on va comparer les eleves entre eux
Par contre la ou j'ai toujours fais attention , c'est a leur apprendre que la defaite fait partie du jeu , qu'on ne peut pas toujours gagner ,que perdre c'est pas grave, comme pour les mauvaises notes , c'est pas grave , ca arrive.
Ce que je ne veux pas c'est que ca arrive par manque de motivation, et pour moi , on ne peut pas etre motivé pour etre dans le millieu de tableau
vous pouvez me croire quand je vous dis , que si je ne suis pas toujours derriere eux , leurs bulletins s'ra catastrophique, je sais j'ai essayé.
Pour en revenir a la fierté, quand vous serez parents , vous serez fier vous aussi , tout petit deja. Par ex :vous serez content quand en croisant d'autres parents , ils vous diront , tiens salut "nainn , mika" Mon dieu ton fils de 10 mois marche deja ? ca c'est genial ! le mien il commence a peine a 14
Et ben oui vous serez fier de la comparaison , c'est humain
Pareil a l'age adulte, ca fait toujours plaisir de s'entendre dire , qu'on est vraiment doué dans se qu'on fait

Mika tu parlais de ton perfectionnisme , et bien j'ai un fils je suis obligé de le brider, je sais que si je le laisse faire , il est capable de recommencer des 10aines de fois la meme chose , tout petit j'avais remarqué qu'il etait toujours tres precis , c'est moi qui lui ai appris a etre un peu plus laxiste. J'ai eté obligé de lui apprendre le j'm'en foutisme (un peu xD), il en etait a verifier que ses manches de pull , avaient exactement la meme longueur
Apres c'est une question d'equilibre , oui je suis fier de mes enfants quand ils sont meilleurs que les autres , mais je ne sors pas de la reunion parents profs , en mettant le bulletin de mes gamins, sous le nez des autres parents , en leur disant , t'as vu !!! mon fils c'est une bete! il est plus fort que le tiens , il a fait la nique a tous vos enfants , bandes de looser !!

non je sors avec un sourire , je l'embrasse , je lui dis que je suis fier de lui, très fier
Mais quand j'ai le bulletin de ma fille , qui n'est pas premiere , qui a beaucoup manqué, mais qui a fait de son mieux malgré tout , encore une fois je compare , je lui dis , tu vois mon ange , tu as manqué plus de la moitié des jours de classes , mais en voyant ton bulletin , je suis fier de toi ! et je pense que tu vas rattraper, et dépasser ta cousine, si au prochain trimestre tu vas plus souvent a l'ecole (elles sont dans la meme classe)
je le redis tout est une question d’équilibre , mais la comparaison est nécessaire , d'abord pour se depasser , mais aussi pour se mesurer ou se jauger. De toutes façons il faut toujours un point de référence

SPG, je comprend ce que tu veux dire sur la facon que ton pere a de distribuer , enfin de ne pas donner ^^
C'est evident que c'est maintenant que tu as besoin de qq sous , pas quand tu auras fais carrière , que tu auras payé ta maison , et elevée tes enfants.
je connais ca dans ma famille , j'ai meme les 2 opposés xD mon pere qui lui, file tout ce qu'il a (avait) pour aider ses enfants , et mon oncle qui declare haut et fort qu'il sera bien temps de donner , quand il sera mort, ce qui pour moi est completement debile.
Evidemment que c'est maintenant que t'en as besoin. Donc je pense pouvoir dire que ta mere , est comme mon pere , et crois moi que si je te dis ca , c'est que j'ai une image de ta mere resplendissante (enfin l'image que tu m'en as donné)
Bref, j'ai tellemnt une haute estime de mon pere , c'est le plus haut compliment que je puisse te faire au sujet de ta mere
Maintenant venons en au sujet de la mere femme , ou femme mere xD
C'est un sujet qui me passionne la maternité. Beaucoup d'entre vous me vois comme un misogyne, ceux qui me connaissent un peu plus savent que non , meme que je suis aux antipodes de ca . Parceque moi je sais ce que c'est d'etre mere , oui j'ai dis mere !
Moi je sais ce que sais d'elever un enfant , un enfant ca mange , se lave ,se couche a heures precises , donc comme une journée ne fait que 24 heures. Il faut bien empiéter sur le temps que tu prends pour toi . c'est mathematique
Alors pour ca y'a pas 36 millions de solutions, c'est ou tu t'occupes de ton enfant , ou de toi , mais il est difficile de faire les 2, voir impossible, ou alors il faudra prendre sur ton temps de sommeil, sur ton temps pour toi, et sur votre temps de couple.
Imaginons que Gk commence sa journée a 6h du mat, que toi tu doives, conduire ta petite chez le pediatre a 8, mais que la veille tu ais recu des amis , donc que tu sois allé te coucher a 1 h, tu feras comment ?
bah moi je vais te le dire , deja tu eviteras les invitations , ensuite tu eviteras les nuits d'amour avec le grand GK xD, et comme tu seras fatiguée , que tu auras du mal a te lever , tu f'ras comme toutes maman , tu enfileras un jean , des balerines apres ta douche , tu zapperas le brushing , et tu conduiras ton enfant chez le pediatre.
Quand on devient parent , tout change , la personne qu'on est , le jeune adulte doit laisser place au pere ou a la mere
Fin j'ai peut etre encore une vision decalée, de la votre, mais j'ai 100 fois plus de respect pour ma femme qui prend le temps, de faire un calin a nos enfants au reveil
mais qui du coup n'aura pas le temps pour son brushing , que pour une femme qui viendra a l'ecole super classe , alors qu'elle aura dit a son enfant , depeches toi, j'ai pas le temps , je dois encore me coiffer

une journée c'est 24 h , quand on est parent , on peut oublier la salle de bain pendant 2 heures par jours, ou alors c'est au detriment de qq chose d'autres, si la baronne veut se faire un brushing, apres avoir fait un calin aux petits , et etre a l'heure a l'ecole , il faudrait qu'elle reveille nos enfants, a 4h du mat , ce qui ferait que les enfants n'auraient pas leur compte de sommeil
voyez ce que je veux dire ?

_________________




Dernière édition par Enpluslili le Mar 15 Fév 2011, 9:29 am; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Mikazuki
Dramaturge des forums
Dramaturge des forums


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 1269

MessagePosté le: Lun 14 Fév 2011, 8:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il est logique que ton fils entre en concurrence avec ses camarades lorsqu'il est question de sélectionner quelqu'un dans l'équipe de handball locale Enpluslili. C'est tout à fait normal, le sport est un lieu de compétition, une source d'émulation a priori saine. Les rencontres ont, par définition, pour but de couronner les meilleures équipes, les meilleurs joueurs.

Là où ça devient dangereux, c'est quand la compétition est permanente et a lieu dans un endroit où elle ne devrait pas se produire : la salle de classe. J'entends par là la comparaison abusive à autrui mais aussi la peur de te décevoir, comme l'a souligné SPG, exactement ce dont je souffrais il y a quelques années. Je pointe le doigt sur le fait qu'un de tes fils semble d'ailleurs perfectionniste par nature, et sans aller jusqu'à la maladie dont souffre ma sœur (quoique ce genre de comportement ne lui est pas étranger), il convient de prendre garde à ce que l'on pourrait lui dire vis-à-vis de l'école, en particulier des résultats. La manie des manches pourrait devenir la manie des 20/20.

La comparaison est peut-être nécessaire, mais je parle d'une comparaison moyenne, générale. A l'âge de tes enfants, on ne devrait pas faire trop souvent attention à ce que les autres, en particulier les premiers de la classe, ont obtenu en termes de notes. On ne devrait pas chercher à devenir à tout prix premier pour satisfaire son papa même s'il le lui rend bien.

Enpluslili a écrit:
vous pouvez me croire quand je vous dis , que si je ne suis pas toujours derriere eux , leurs bulletins s'ra catastrophique, je sais j'ai essayé.


Mais je te crois. Il est évident qu'à sept-huit ans on a d'autres priorités que faire ses devoirs, et je ne serais pas devenu ce que je suis si mes parents n'avaient pas été derrière moi également. Néanmoins, si tu as peur que ton fils ne prenne pas enfant l'habitude du travail, je ne peux que te recommander d'appliquer les méthodes de ma mère, qui ne m'a jamais imposé d'être premier de la classe, mais qui, en revanche, a toujours assisté à mes séances de devoirs que l'on faisait ensemble. Voilà ce qui fut la base de mon sérieux. Sans ce soutien maternel, je ne pense pas que je serais devenu ce que je suis, je le redis.

De toute façon, les classements au primaire ne servent pas à grand-chose et ne reflètent en rien le devenir d'un élève. J'ai connu une fille avec qui j'étais en concurrence au primaire, et elle a eu son bac' dans la douleur, comme quoi... Tout cela pour te dire que ce n'est pas au CM1 que la valeur de ton fils se révèle, mais à partir de la Troisième, et davantage. Alors pourquoi pousser ton fils à finir premier ?

Tu sais Enpluslili, du peu que j'ai pu lire, tes enfants sont bien élevés et je suis certain qu'il feront quelque chose de leur vie, qu'ils ne se laisseront pas tenter par les saloperies qu'on pourrait un jour leur présenter. Aussi, ce serait très triste de faire naître en eux une source de non-contentement permanent du fait d'un perfectionnisme que tu aurais pu faire naître en eux, parce qu'ils valent mieux que ça. Les perfectionnistes ne sont pas toujours des gens heureux, tu sais.

Enpluslili a écrit:
Mais quand j'ai le bulletin de ma fille , qui n'est pas premiere , qui a beaucoup manqué, mais qui a fait de son mieux malgré tout , encore une fois je compare , je lui dis , tu vois mon ange , tu as manqué plus de la moitié des jours de classes , mais en voyant ton bulletin , je suis fier de toi ! et je pense que tu vas rattraper, et dépasser ta cousine


Mais pourquoi parler de dépasser sa cousine ? Pour moi, la dernière phrase de ce passage est en trop.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2390
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Lun 14 Fév 2011, 8:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Autant je suis pour le sérieux parental et l'implication dans les études, autant une remarque de Mika à laquelle je n'avais pas pensé me semble tout à fait pertinente : les classements en primaire ne veulent rien dire.
J'étais médiocre en primaire en raison de ma mauvaise écriture, d'un caractère peu arrangeant et autre banalités, je pense par la suite avoir démontré que je pouvais faire mieux...

Les résultats en primaires sont vivement critiqués par beaucoup voir les profs eux même.

De plus EPL tu n'as peut être pas connu ça si tu as négligé les études mais les bons élèves n'ont pas à souffrir que de la pression de leur parent. Il y a aussi la pression que l'on se fou soi même sur le dos.
En gros l'enfant a le stresse que l'on devine aisément : parents, profs
Mais en plus sa peur de l'avenir, ses propres appréhensions, son besoin de plaire, etc, tout un système qui fait que dans ma prépa mais également dans ma classe de Seconde qui était une filière dite d'excellence car européenne, la moitié des élèves souffraient de troubles psycologiques, en général surtout les filles d'ailleurs, peut être y sont elles plus sensibles ? en tout cas parmi cette moitié d'élève malade une majorité d'anorexique, le reste consultant un psy de façon régulière.

Les profs, les parents, n'étaient pas tellement le problème, mais ces personnes avaient/ont une telle exigeance envers eux même que je les plains fort ... J'étais alors délégué donc j'avais accès à des histoires personnelles qui montrent les conséquences très banales et trop tragique d'un trop plein d'acharnement scolaire.

Ce qui est d'autant plus triste qu'on peut parvenir au même résultat sans ça...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Enpluslili
Genin


Inscrit le: 26 Juil 2008
Messages: 302

MessagePosté le: Mar 15 Fév 2011, 3:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Mais pourquoi parler de dépasser sa cousine ? Pour moi, la dernière phrase de ce passage est en trop.


bah toujours la meme chose , la motivation
Elles sont en cp toutes les 2, et evidement comparent entres elles, moi j'ai 3 acquis , toi 2 de non acquis etc ... et ma petite se rend compte qu'elle a moins de acquis que sa cousine
Donc le jour de la remise des bulletins , ma fille me le presente , et me demande de le commenter ,donc :je lui énumère ses resultats (y'a pu de notes juste des appreciations) acquis, en cours d'acquisitions , et non acquis
Arrive ensuite , les conclusions de son instit: Malicia est une eleve tres agreable, sa participation, son implication, et l'interet qu'elle porte a son travail , font que malgrés ses 34 jours d'absences, ses resultats sont plus que satisfaisants
(en off sa maitresse a dit a ma femme: on ne fait plus de classement , mais votre fille est dans le peloton de tete, malgré son absentéisme)
Donc ma fille qui n'a que 6 ans , me demande de clarifier l'observation de sa maitresse: je lui dis , ma cherie, la maitresse dit que tu travailles tres bien , mais que si t'etais a l'ecole plus regulierement , t'aurais que des acquis, et tu dépasserais sarah (sa cousine)
Voila pas plus que ca, sa cousine est juste un point de reference

Maintenant pour repondre , oui etre premier en cm2 , ne fait pas un bachelier avec mention tres bien , mais etre premier en cm2 , c'est l'assurance que son gamin qui entre en 6eme, possede au moins les fondamentaux. Ce qui n'est pas souvent le cas


Citation:
Mais en plus sa peur de l'avenir, ses propres appréhensions, son besoin de plaire, etc

je ne vais certainement pas te rassurer , mais ca c'est valable toute la vie, pas seulement a l'ecole
Citation:
De plus EPL tu n'as peut être pas connu ça si tu as négligé les études

j'ai rien negligé moi , on a negligé pour moi xD , Ce qui explique en partie ma facon de faire avec mes petits

_________________




Dernière édition par Enpluslili le Mar 15 Fév 2011, 3:27 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2390
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Mar 15 Fév 2011, 3:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je m'en doutais bien et c'est pour ça que plus tard tu commences, mieux c'est.
Ca me fait doucement rire le commentaire de l'instit "le pelotton de tête"...
Crois moi je sais ce que c'est que la vraie exigeance d'être dans le peloton de tête et commencer à en parler en primaire est au mieux ridicule, au pire dangereux.
Ca veut dire quoi outre la motivation de rassurer les parents ?
Que les derniers sont attardés et ne seront jamais médecin ?
Que ta fille est surdouée et mérite un cadeau ?
Ca veut dire quoi, le pelotton de tête, en école primaire franchement ?
Je comprends pas ce besoin de classement, cet impératif du résultat dans une classe où t'as en face de toi des enfants qui n'ont même pas saisis tout l'enjeu des études, tout ce que représente réellement "être dans le peloton de tête".
Ta gamine est intelligente et te rend fière, mille fois bravo, mais l'intelligence et la fierté ne devrait pas être l'objet de classement chez des enfants qui n'ont aucune idée précise de ce que représente tout ça, ils voient juste le côté 'être meilleure que..." et je suis pas sur que ce côté là soit ce qu'il y a de plus beau à développer chez un môme...

Avoir le gout du travail, du travail bien fait, du résultat, savoir savourer ses réussites scolaire, prendre le problème à bras le corps dès qu'une matière est faible c'est super classe, mais quel est l'intérêt d'avoir une prof qui informe les parents du classement tacite des élèves ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Nainnouse
Black Sheep


Inscrit le: 28 Jan 2007
Messages: 1113

MessagePosté le: Mar 15 Fév 2011, 5:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Enpluslili a écrit:
Je comprend parfaitement que trop pousser , ca peut etre nocif , ca je le sais


Cette seule phrase montre que tu n'as absolument pas compris ce que je voulais t'expliquer.

Tant pis.

EPL a écrit:
je ne vais certainement pas te rassurer , mais ca c'est valable toute la vie, pas seulement a l'ecole


La vie n'est pas une compétition, il y a aura toujours au dessus de soi. Ceux qui prennent la vie pour une compétition sont des grands malades qui vont se tuer à la tache. Mais bon, chacun son choix, moi je pense que c'est comme un long marathon, ca sert à rien d'être le premier, il faut plutot arriver jusqu'au bout à son rythme.

_________________
Au pire, tu tombes.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Enpluslili
Genin


Inscrit le: 26 Juil 2008
Messages: 302

MessagePosté le: Mar 15 Fév 2011, 6:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je m'en doutais bien et c'est pour ça que plus tard tu commences, mieux c'est.

je t'avoues que j'ai pas compris le "je m'en doutais"
Mais si c'est ce que je crois , l'envie de travailler ca s'apprend pas a 25 ans ou tres rarement

Citation:
Crois moi je sais ce que c'est que la vraie exigeance d'être dans le peloton de tête et commencer à en parler en primaire est au mieux ridicule, au pire dangereux.
Ca veut dire quoi outre la motivation de rassurer les parents ?

Ridicule et dangereux que de reconnaitre les capacités d'un eleve ?Et oui ca rassure le pere que je suis, de savoir que sa fille ne sera pas a la ramasse l'année prochaine a cause de son absentéisme , je dirai et alors ?
je l'ai deja dis , je suis conscients des forces, mais surtout des faiblesses de mes enfants
Citation:
Que les derniers sont attardés et ne seront jamais médecin ?

non ca bien sur , mais sauf qq execptions , si tu n'es pas foutu de faire une addition , t'es incapable de développer une equation

Citation:
Ca veut dire quoi, le pelotton de tête, en école primaire franchement ?


j'y ai repondu dans mon post precedent , si tu sors de cm2 premier ou dans le peloton de tete , il est clair que tu maitrises les fondamentaux (additions, soustractions, lecture etc ....) ce qui n'est pas toujours le cas
Citation:
Je comprends pas ce besoin de classement, cet impératif du résultat dans une classe où t'as en face de toi des enfants qui n'ont même pas saisis tout l'enjeu des études

j'espere franchement que mes enfants ont compris depuis longtemps , que le travail fourni a l'ecole , leur epargnera des années de galeres

Citation:
Avoir le gout du travail, du travail bien fait, du résultat, savoir savourer ses réussites scolaire, prendre le problème à bras le corps dès qu'une matière est faible c'est super classe


je suis d'accord , le gout du travail bien fait, du resultats , savourer ses reussites "parentales" , ca fait plaisir !

Citation:
mais quel est l'intérêt d'avoir une prof qui informe les parents du classement tacite des élèves ?

je pourrais te dire / bah rassurer des parents qui ont eu une enfant malade par ex, ou te dire qu'elle a voulu dire aux parents de cette lili , ne vous inquietez pas , elle n'a pas de retard malgres ces absences ... etc ...
Mais je te dirais / pourquoi ne pas le dire ?

_________________


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Mikazuki
Dramaturge des forums
Dramaturge des forums


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 1269

MessagePosté le: Mar 15 Fév 2011, 8:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je peux comprendre que l'institutrice ait déclaré que la fille d'Enpluslili était dans ce qu'elle qualifie de "peloton de tête" malgré son absentéisme prolongé pour rassurer les parents de celle-ci. Aussi vague soit cette notion, tout le monde a compris la signification qu'elle revêtait et, tant qu'elle est propre au dialogue parents/professeurs, je pense que ce n'est pas grave d'en parler.

En revanche, si l'intérêt de noter approximativement (avec des lettres, du genre A, B, C, D comme c'était le cas avant) le niveau d'acquis des élèves est évident, celui d'éditer des classements connus des élèves l'est nettement mois. C'est précisément le nœud de la conversation, Enpluslili, et je me demande si tu l'as perçu. Et si c'est le cas, n'est-il pas dangereux de faire miroiter à ses enfants la perspective du fameux tableau d'honneur, avec le stress, les déceptions et le lot de désagréments que cela engendre à un moment ou un autre ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MissTatch
Civil


Inscrit le: 06 Fév 2011
Messages: 22
Localisation: voyageuse incurable, vagabondage récurrent.

MessagePosté le: Mar 15 Fév 2011, 11:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comparer un enfant à quelqu'un de son entourage ne peut être que nocif. Non seulement ça introduit la notion de compétition à un âge ou elle ne devrait être présente que par jeu, mais, bien souvent, ça introduit aussi des mauvaises relations entre enfants.

En disant cela à ta fille, tu l'as placée dans une situation de rivalité par rapport à sa cousine qui n'est pas très judicieuse. Elle aura bien le temps plus tard, quand elle sera dans ses études supérieures, de s'inquiéter de son classement dans sa promotion. Le fait qu'elle compare ses résultats avec les autres montre qu'elle a à coeur de réussir, et de te faire plaisir. Etait-ce vraiment la peine d'en remettre une couche ? Car enfin, si tu lui donne maintenant cette notion de compétition, par la suite elle y accordera de plus en plus d'importance. Peut-être qu'elle continuera de réussir, tant mieux pour elle. Mais sa réussite ne sera due qu'à un seul facteur : celui de dépasser les autres, alors que le plus important est de travailler pour soi, et par rapport à ses capacités uniquement. Car viens un moment dans la vie où tu dois voler en solo, et là, tu n'auras pas forcément de comparaisons pour te repérer. Et, dans ce cas, celui qui aura été habitué à ce système toute sa vie, il fait quoi ? Fatalement, il sera tenté de lacher prise.

D'autant plus que, sur le moment, tu l'as peut-être rassurée ; mais enfin, as-tu pensé à la possibilité que, même si elle est moins abscente à la période suivante, elle soit toujours derrière sa cousine ? Dans ce cas, elle aura une double deception : d'abord celle provoquée par l'espoir que tu lui avait donné, ensuite la peur de te décevoir, car tu lui a montré -et ça, elle l'a compris, malgré son jeune âge- que tu tenais à ce qu'elle ait des bons résultats.

_________________
Je suis seul avec moi. Mon être est ma prison. Car je demeure, hélas ! ma cause et ma raison.

[Mihàly Babits]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger Carte
Self_Proclaimed_Genius
Déesse de CN
Déesse de CN


Inscrit le: 05 Juil 2007
Messages: 1957
Localisation: Vous n'avez pas besoin de savoir

MessagePosté le: Mer 16 Fév 2011, 4:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je rappelle seulement qu'on a pas besoin d'être dans un peloton de tête pour être intelligent...

Regardez Einstein... Cancre toute sa scolarité.

J'dis ça, j'dis rien.

Si Enp juge que sa manière d'éduquer ses enfants est correcte, nous n'avons rien à lui dire.
Après tout, nous ne sommes pas parents.
Et si jamais, par malheur, ses enfants subissent ce que nous évoquons ( stress, dépression, anorexie, etc ... ), il ne pourra pas dire "on ne m'a pas prévenu".

C'est à lui de prendre en compte les conseils qu'on lui donne.

_________________


Jergal-SPG est tellement omnipotente qu'on s’demande si c'est pas un groupement de plusieurs super-héros sur un seul compte
Bane-SPG, c'est dieu. Omnipotente, droite, juste et morale
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Zexion
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 117
Localisation: Tout dépend de mes envies

MessagePosté le: Mer 16 Fév 2011, 5:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce n'est pas avec mon jeune âge que je peux conseillé quoi que ce soit, donc je vais juste me contenter de donner un avis qui je l'espère sera objectif.

Personnellement je pense que mes parents mon faciliter la tâche, toujours derrière moi en quelques sorte, mais je dirais que le problème justement avec cette attitude, et la ce que je vais dire peut paraître tout a fait con, c'est l'adolescence.

Effectivement, une fois ce passage obligatoire arrivé, en ce qui me concerne c'est devenu assez difficile dans le cadre de ma scolarité.
Mes parents étaient toujours derrière moi, je ne dis en rien qui c'est nocif bien au contraire, mais ils ont fini par prendre la décision de me laisser faire, non sans en avoir calculé les risques.
Total redoublement en 3 ème.
Une fois ce redoublement effectué je n'ai plus eu besoin de mes parents du moins dans le cadre de ma scolarité, la prise de conscience c'est faite automatiquement, aujourd'hui je travail pour réussir.

Bref il est évident que les parents ont un rôle primordial. Mais je me dis que l'année ou il m'ont laissé redoubler en quelques sorte ma beaucoup aidé ! Au lieu de me pousser trop et de me dégouter encore plus.

Après chaque enfant est différent et pour les parents sa ne doit pas toujours être évident d'adopter un comportement adapté.
Mais il me paraît clair que dans un environnement sain, j'entends par la des parents attentionnés, c'est plus simple.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Enpluslili
Genin


Inscrit le: 26 Juil 2008
Messages: 302

MessagePosté le: Mer 16 Fév 2011, 6:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
En revanche, si l'intérêt de noter approximativement (avec des lettres, du genre A, B, C, D comme c'était le cas avant) le niveau d'acquis des élèves est évident, celui d'éditer des classements connus des élèves l'est nettement mois. C'est précisément le nœud de la conversation, Enpluslili, et je me demande si tu l'as perçu. Et si c'est le cas, n'est-il pas dangereux de faire miroiter à ses enfants la perspective du fameux tableau d'honneur, avec le stress, les déceptions et le lot de désagréments que cela engendre à un moment ou un autre ?


oui c'est le noeud du probleme en effet Mika xD Quand j'etais tout petit deja , ca faisait polemique , des notes , pas d'notes , des lettres , et meme des couleurs ou pas, ca fait 30 ans que ca dure. Il ne faut pas comparer les enfants , ne pas les classer, ne pas les noter, et ne plus récompenser les meilleurs (suppression du tableau d'honneur)
Ca ne sert a rien a mon sens, sauf a ne plus avoir de vrais points de reperes , tu conviendras que d'avoir un A qui qui se situe entre 15et 20 , c'est pas la meme chose que d'avoir 20 , mais c'est pareil avec les D , si on le situe entre 0et 5, un cinq c'est pas 0
Tu vois ce que je veux dire ? si on enleve 2 points par fautes dans une dictée, et qu'on note avec des lettres, on met sur le même pied d’égalité , un mec qui aura fait 10 fautes , avec celui qui en aura fait 194, ils auront un D tous les 2. Bien sur c'est valable aussi avec ceux qui en font deux, et ceux qui n'en font jamais. Je ne vois pas au nom de quoi, on ne pourrait pas récompenser le meilleur a l'ecole, ou celui qui fournit un travail conséquent (style tableau des encouragements)
Apres si l'enfant stress par peur de decevoir , c'est pas le systeme qui coince , c'est les parents qui merdent
J'en veux pour preuve mon post, ou j’encense mon fils car il est tres fort au hand , et bien la competition c'est terminée par une 4eme place, j'ai bien senti, qu'il aurait voulu gagner, et j'avoue que j'aurai etait tres fier a nouveau . Quand il est rentré j'ai fais quoi ?
bah je lui ai demandé pourquoi ils avaient perdu, ce a quoi il a repondu. oh la lala !! T'sais pa' , ils etaient trop fort ! t'aurais vu comment qu'ils jouaient trop bien !! Le garcon qu'a reussi a me marquer 4 buts a lui tout seul , il est vraiment trop fort !!
Et la je lui ai dis / Il etait si fort que ca ? t'as quand meme reussi a en arrêter des tirs ? vous vous etes bien amusez quand meme ? etc ..
Et la alors qu'il etait faché de sa 4 eme place , il en voulait a ses attaquants a cause (je cite)de leur nullités , il a sourit et a dit / ouai pa' je me suis bien marré , on a trop rigoler !!! T'aurais vu , on a fait ca , on a vu ca etc .....
Je ne suis a aucun moment decu de sa prestation , je suis toujours tres fier de lui , puisqu'il a donné le meilleur de lui
On peut pousser ses gamins , comparer, sans etre élitiste
Evidemment ce qui est valable pour le sport est valable aussi pour l'ecole et ensuite dans la vie

Pour repondre a Misstatch
Ou t'as vu que j'avais fait entrer ma fille en competition avec sa cousine ?
J'ai pris un point de repere , c'est pas pareil . Ma fille n'est quasiment jamais allé a la maternel , le cp elle a manqué tout le debut d'année.
Sa cousine, qui est elle assidue, et bonne eleve, a eu un meilleur bulletin , ma fille l'a vue ca ,puisque comme comme toutes petites filles , elles comparent pour se situer, ca c'est humain , on le fait tous , on la tous fait , meme inconsciemment (pour les plus prudes)
Donc apres, je lui donne un point de repere, pas plus

pour la question
Citation:
D'autant plus que, sur le moment, tu l'as peut-être rassurée ; mais enfin, as-tu pensé à la possibilité que, même si elle est moins abscente à la période suivante, elle soit toujours derrière sa cousine ?

Comme je ne suis pas le dernier des cons, que je n'ai pas envie que ma fille soit degoutée au prochain bulletin, et que je ne veux pas faire miroiter des choses impossibles. J'ai pris le repere de sa cousine , pas du surdoué de la classe. Donc oui si j'ai choisi sa cousine, c'est 1 , parce qu'elle a comparé son bulletin avec le sien, et 2 que je suis certain qu'aux vues des capacités de ma fille ,y arrivera (d'ailleurs c'est fait)
J'encourage , je motive , je compare, mais je suis pas encore debile.
je l'ai deja dis , j'ai conscience des faiblesses de mes gamins
J'ai fais redoubler le cours préparatoires a mon fils cadet , parce qu'en comparant aux eleves de sa classe, il etait nul a chier en lecture.
80 pour cent des enfants qui n'ont pas appris a lire en cp, n'apprendront jamais. J'avais pas envie de comparer mon fils aux autres eleves , mais j'y ai eté contraint. Il etait nul en lecture , il a redoubler a ma demande et pourtant son premier cp sur ses bulletins , y'avait ecrit , en cours d'acquisitions.
Moi le papa je vous dis , qu'il etait completement a la ramasse , alors oui j'ai demandé son redoublement , oui je l'ai comparé , oui
mais en attendant, il n'est pas en echec scolaire lui , contrairement a ses camarades de l'epoque , dont les parents ne voulaient pas entendre parler de redoublements ou de comparaisons

Nainnouse. dire que la vie n'est pas une competition, c'est faux ou pire démagogique
Quand tu cherches un job , tu files un cv, t'es en competition avec les autres, sur ton cv , ta lettre de motivations, pendant ton entretien d'embauche tu mettras en avant tes qualités, pour decrocher le job ! Et ainsi renvoyer tes concurrents aux assedics afin qu'ils consultent les offres d'emploi
C'est la vie , c'est ainsi Nainn' que tu le veuilles ou non.


ps je reviendrai sur le post de Spg et de Zexion plus tard

_________________




Dernière édition par Enpluslili le Ven 18 Fév 2011, 3:30 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Mikazuki
Dramaturge des forums
Dramaturge des forums


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 1269

MessagePosté le: Mer 16 Fév 2011, 8:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Si, les lettres sont des points de repère. Il se trouve que, contrairement à ce que tu avances, je n'imagine pas un instant des instituteurs sanctionner par un retrait de deux points sur vingt une faute d'orthographe commise dans un texte raisonnablement long. Commettre quarante ou cinquante fautes d'orthographe dans une dictée de cent cinquante mots illustre dans un cas comme dans l'autre une non-maîtrise de l'orthographe dans la langue française et peuvent être tous deux évalués par un D.

Il est vrai que dans l'absolu, deux copies avec quarante ou cinquante mots ne sont pas les mêmes. Mais, vois-tu, je pense qu'évaluer des élèves avec une note sur 20 génère déjà plus de stress qu'une note relative (d'où le système de notation par lettres ou couleurs), et me semble donc préférable à cet âge. Maintenant, tu peux ne pas adhérer à cette idée.

Citation:
Après si l'enfant stress par peur de décevoir , c'est pas le système qui coince , c'est les parents qui merdent


Encore faut-il que ceux-ci s'en aperçoivent. Et décèlent aussi les éventuelles conséquences d'une forme de pression parentale sur le résultat, ce qui est loin d'être évident.

Ça paraît naturel, mais combien de fois êtes-vous rentrés chez vous avec la sempiternelle question "Tu as eu des notes aujourd'hui ?" de la part de vos parents et ce dès la première ou la seconde minute de la conversation ? Je ne dis pas qu'il ne faut pas s'intéresser aux résultats de son enfant, ni qu'il ne faille pas l'encourager, encore moins qu'il ne faille pas noter celui-ci, mais encore une fois il y a une manière de le faire. Et cette manière, ce doit être celle qui nuit le moins à l'équilibre de l'intéressé. Ce qui est de nos jours loin d'être le cas.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Enpluslili
Genin


Inscrit le: 26 Juil 2008
Messages: 302

MessagePosté le: Ven 18 Fév 2011, 6:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Il se trouve que, contrairement à ce que tu avances, je n'imagine pas un instant des instituteurs sanctionner par un retrait de deux points sur vingt une faute d'orthographe commise dans un texte raisonnablement long.

Et pourtant Mika , tous ceux de ma generation te diront la meme chose , quand on faisait une dictée, c'etait 2 points pour une faute "dite" grave, un seul point pour une faute d’inattention, quand l'instit etait sympa un demi point.
Je ne pense pas etre d'une generation de traumatisés pour autant. Oui c'etait l'epoque ou en Cm1 , les compositions se faisaient encore avec un porte-plume (une plume hein , pas un stylo plume) et un buvard. C'etait l'epoque ou un MAITRE avait encore le droit de dire a un eleve : Mr Epl !! vous ecrivez comme un porc ! votre cahier est immonde. IL POUVAIT DIRE CA sans avoir l'association des parents d'eleves sur le dos, avec en soutien l'assoc des anciens eleves a l'ecriture de gorets traumatisés. Mais il pouvait dire l'inverse aussi : Mr Epl ! en trois mois vos progres sont significatifs! si vous continuez comme ca, il se pourrait que vous preniez, sa place de premiere a votre amie Severine. IL POUVAIT DIRE CA, sans avoir l'assocs des parens d'eleves sur le dos, avec en soutien l'assoc des anciens premiers passés en 2eme place.
J'ai revu des tas de copains , avec qui on a partagé ces profs, leurs notes , et leurs comparaisons , nous en gardons tous un bon souvenir . Et pourtant ils appellaient un chat, un chat.
Responsabilisés les gens, c'est important,et ce je pense des leur plus jeune age. C'est pas la peine de se chercher des excuses.

En cherchant des dates precises pour ce qui concerne la suppression des notes , je suis tombé sur une interview qui a mise tout le monde daccord / Quand vous avez de la temperature , ca ne sert a rien de casser le thermometre.
On peut reprocher la facon d'enseigner ou de noter, mais ne pas dire a son enfant la verité c'est pas mieux , alors oui j'encourage mes enfants , mais quand c'est d'la merde , je dis, c'est de la merde. Le truc a mon avis c'est de ne pas se voiler la face.
Le cinema qui consiste a dire "on est tous egaux" , "on a tous les memes chances", ne pas mettre en competitions etc ..... c'est d'la demagogie . Non nous ne sommes pas tous egaux.
Vous savez moi, j'ai connu des enfants sortirent du cursus scolaire "normal" parce qu'on supprimait 100 francs de bourses, sur les 300 francs trimestriels aloués , oui j'ai vu des parents, refuser le doublement de la 5eme de leur fils, ou les faire intergrer une 4eme techno, pour 100 balles de plus tous les 3 mois !! 100 balles, ca fait 15 euros quoi !!! ou encore faire sortir de l'ecole des gamins de 16 ans , parce que qu'ils allaient bosser , il ramenerait DES francs en plus dans le foyer
Alors oui j'ai du mal, a lire qu'il ne faille pas motiver ,ne pas comparer , ou ne pas donner l'envie de se depasser . Mais je suis toujours ouvert a vos posts

Citation:
Ça paraît naturel, mais combien de fois êtes-vous rentrés chez vous avec la sempiternelle question "Tu as eu des notes aujourd'hui ?" de la part de vos parents et ce dès la première ou la seconde minute de la conversation ? Je ne dis pas qu'il ne faut pas s'intéresser aux résultats de son enfant, ni qu'il ne faille pas l'encourager, encore moins qu'il ne faille pas noter celui-ci, mais encore une fois il y a une manière de le faire. Et cette manière, ce doit être celle qui nuit le moins à l'équilibre de l'intéressé. Ce qui est de nos jours loin d'être le cas.

Mika , quand je depose mes gamins , apres un bisous (et oui je suis un des rares parents dont les enfants embrassent leurs papas en partant) , je dis : soyez sages, travaillez bien, a tout a l'heure
et quand ils sortent le soir , apres le bisous, je demande : Ca va ? la journée c'est bien passée ? vous avez bien travaillé ? Z'avez eté sages ? Le truc a mon avis c'est pas la question, c'est l'ecoute de la reponse .


Spg a écrit:

Et si jamais, par malheur, ses enfants subissent ce que nous évoquons ( stress, dépression, anorexie, etc ... ), il ne pourra pas dire "on ne m'a pas prévenu".

C'est à lui de prendre en compte les conseils qu'on lui donne.

N'est pas ce que j'ai fais jusqu'a present ? la preuve en est le regime de ma tite Nina sur tes conseils. Mais pour reussir ca , il a bien fallu la motiver , lui fixer des objectifs, et comparer . Il a bien fallu, lui expliquer tout ca

_________________


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Wang tianjun
Just wool it !


Inscrit le: 23 Déc 2005
Messages: 2431
Localisation: Nice

MessagePosté le: Ven 18 Fév 2011, 7:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je confirme ce que dit EPL à propos du retrait de points sur l'orthographe, encore qu'à mon époque, ça dépendait pas mal du prof.
D'ailleurs, je suis étonné que ça n'existe plus.
Le nombre de points retirés dépendait du prof, certains pouvaient aller jusqu'à 5 points.
Et pas seulement en Français, mais aussi en math au moment de rédiger les problèmes par exemple ou en histoire-géo.

Quand aux remarques assassines aussi.

Mais je prendrai mes distances sur le bilan qu'en tire EPL, car les enfants réagissent différemment )à ces remarques

-En gros, les enfants qui ont les parents derrières et sont sérieux en général peuvent se retrouver marquer et en même temps, tout faire la seconde fois pour ne plus avoir ça et vont donc s'y remettre, avec l'aide de leur parents qui les aideront dans leur devoirs.

-Et il y a ceux qui vont vite être démotivé, notamment si ce genre de remarque est trop fréquente.
Quand le prof n'arrête pas de te dire que t'es mauvais te rabaisse trop... l'enfant finit par se dire qu'il est réellement nul, et le risque c'est qu'il finisse par accumuler des retards irrattrapables.
En général, ce sont ceux que les parents n'aident pas sauf à les engueuler et les punir seulement...

C'est aussi probablement ça qui fait que l'école devient de plus en plus inégalitaire dans un sens, car les enfants de parents de classes moyennes ou supérieurs apportent d'avantage d'aide à leurs enfants que les enfants issues des classes les plus populaires, du moins, en général.
C'est que j'ai pu constater en règle générale, après, il y a toujours des exemples par-ci par là du contraire, avec des parents pauvres qui arrivent à s'impliquer et aider leurs enfants et l'inverse avec des parents plus riche qui suivent moins leurs enfants, mais dans l’ensemble, ça se passait comme ça.

_________________
Un jour, Roger demanda au vénérable bélier :
-Suis je un simple tondeur ou un Berger?
Le vénérable bélier lui répondit :
-Si tu as prélevé sur le dos d'un seul ovin, 1 cm de laine de plus ou de moins, et ce contre sa volonté, alors tu es un tondeur, non un Berger".
Et Roger pleura.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2390
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Ven 18 Fév 2011, 8:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sur l'orthographe j'ai une expérience de nullité toute particulière....
Déjà pas très douée à la base c'était la seule matière où ma mère était "derrière" moi, grand parent famille etc, on me foutait une pression pas possible : c'est bien ce que t'as écris, mais si tu es nulle en orthographe personne ne te comprendra toute ta vie
Ou du genre : si tu comprends pas l'orthographe c'est que tu comprends pas le français, tu es illétrée ma pauvre !

J'étais en panique totale et on me faisait durement bosser sur ça.

Résultat ?
Ah ah ah j'ai un niveau d'orthographe pathétique à l'heure actuelle.

Tout simplement parce que à force de pression j'ai finis par me bloquer et accepter ce rôle de nulle à tendance illétrée.

Et là y'a en, en grandissant, l'effet inverse !

(Comme quoi tout est affaire de nuance).

J'écrivais bien, voir, sans me vanter, j'étais collégienne donc bon, très bien, au niveau du style. De telle sorte que le style et le contenu charmait assez le prof pour qu'il me passe mes fautes.
A la famille tout le monde avait baissé les bras.
Résultat à cause du laissez allez général je n'ai jamais progressé depuis.

Quel est la bonne solution ? Je l'ignore, certainement pas dans les extrêmes en tout cas...
En ça le role de prof de primaire est bien délicat...

Ce n'est qu'aujourd'hui (comme quoi c'est faux EPL, le vrai rôle des études ont ne le comprends bien que bien plus tard, trop tard même, on ne réalise pas l'importance primordial dans notre parcours que peut prendre un seul mauvais choix) que je comprends à quel point cette lacune va me pénaliser.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Santé et Bien Être Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum