Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Aria
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Shonen/Shojo Manga
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 18721

MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012, 5:06 pm    Sujet du message: Aria Répondre en citant

Aria




L'histoire se déroule en 2301 : Mars, suite à la fonte des calottes glaciaires lors de sa terraformation, est maintenant recouverte à 90% par les eaux, la transformant en nouvelle planète bleue, est maintenant connue sous le nom de planète "Aqua", alors que la Terre est appelée "Man Home" car n'étant plus la seule planête à abriter la vie. Nous y suivons les aventures quotidiennes de Akari Mizunashi, une jeune terrienne venue sur Aqua pour devenir une des Ondines sillonnant les canaux de Neo-Venezia à bord de leurs gondoles.

Aria est un manga de Kozue Amano qui se constitue en deux séries. Aqua, qui fait deux tomes, et Aria, qui en fait douze. La série possède une excellente adaptation anime en trois saisons qui reprends l'ensemble de l'oeuvre qui se situe dans une tranche Slice of Life, bien qu'il faudrait inventer un nouveau genre rien que pour elle qui serait réconfortant. Une touche de comédie et de fantastique nous attende dans cette magnifique série.

Présentation des personnages :



Aria Company


Akari Mizunashi



Originaire de Man Home, Akari est une Single Ondine chaleureuse et insouciante. Elle ne s'énerve ou ne se contrarie jamais, une qualité qu'elle partage avec Alicia. Elle possède une nature romantique et trouve des sources de divertissement dans des objets ou faits que la plupart des gens jugeront banals. Elle ne rame pas aussi bien qu'Alice et ne connait pas l'histoire de la ville comme Aika, mais sa personnalité sans préjugé lui permet de se faire des amis parmi tous ceux qu'elle rencontre et peu entretenir une conversation chaleureuse avec des étrangers. Elle a appris à ramer à contresens sur Man Home, ce qui la conduit à de nombreuses difficultés dans son apprentissage d'Ondine ou elle doit faire face à sa direction. Elle garde néanmoins une vitesse inégalée si les circonstances l'amènent à se mettre de dos. Elle écrit des lettres sur sa vie à une personne inconnue sur Man-Home. Dans l'anime elle adresse ses lettres à Ai.


Alicia Florence



La seule autre employée de l'Aria Company, elle est une Prima Ondine faisant partie des Trois Fées d'Eaux de Neo-Venezia, connue sous le titre de Snow White. Elle est l'Ondine la plus populaire de la ville, et possède une nature bienveillante et détendue à l'image de celle d'Akari. Elle apprécie taquiner son entourage et ne réponds que très rarement directement aux question qu'on lui pose, préférant imager ses idées en faisant deviner la réponse à son interlocuteur en la promenant un peu partout. Ce qu'elle pense réellement est la plupart du temps un mystère. Elle a été la plus jeune Ondine a devenir une Prima à l'âge de quinze ans, elle en a 19 au début de la série.


Aria Pokoteng



Aria est le président de l'Aria Company. Une tradition sur Aqua veut que ce soit des chats aux yeux bleus qui deviennent les présents des sociétés comme un signe de chance. Comme tous les chats natifs d'Aqua, Aria a une intelligence équivalente à celle des humains ce qui lui permet de comprendre parfaitement leur langage. Il a fondé l'Aria Company avec Grandma il y a des décennies et veille depuis sur ses ondines. Doté d'un caractère jovial il n'hésite pas à faire son numéro afin de distraire son entourage.


Akino Ametsuchi



Elle est la fondatrice de l'Aria Company avec Aria après avoir quitté Himeya. Maintenant appelée Grandma par toutes les Ondine, elle connue comme étant une Ondine légendaire, la meilleure de tous les temps. Elle est celle qui est restée le plus longtemps en service, et après 30 années de carrière à son actif elle prends sa retraite pour vivre à la campagne sans pour autant oublier Neo-Venezia. Elle est celle qui a formé Alicia avant de lui laisser les reines de l'Aria Company.


Ai



Ai est une petite fille originaire de Man home, tout comme Akari. Elle est presque dépressive sur Aqua, sa sœur ainée lui ayant dit que la planète était merveilleuse, mais elle n'y a vu que des choses ennuyeuses. Elle va alors faire la rencontre d'Akari qui va lui faire découvrir un tout autre visage d'Aqua et de Neo-Venezia. Après son retour sur Man Home, Akari et elle s'échangent des lettres et des mails aussi souvent que possible, et elle revient sur Aqua de temps à autres pour s'amuser avec Akari et ses amies.


Himeya Company


Aika S. Granzchesta



Elle est la meilleure amie d'Akari et la première que celle-ci s'est faite sur Aqua. Aika est une Ondine de l'Himeya Company dont elle est la fille des propriétaires et donc prochaine héritière. Elle n'apprécie que très peu cette idée à cause de la distance que les employées ont avec elle, et cela l'empêche de rejoindre l'Aria Company pour qui elle aurait préféré travailler. Parmi les trois héroines de l'histoire, Aika est celle qui travaille le plus parmi elles, et qui pousse ses deux amies sur la bonne voie afin de devenir ensemble des Prima Ondine. Aika possède une personnalité imposante et peu raffinée, et elle arrête autant que possible Akari dans ses illusions idylliques. Elle est très attachée à Akira dans l'Himeya Company, admire Alicia, et possède des sentiments pour Albert.


Akira E. Ferrari



Akira est l'une des Trois Fées d'Eaux de Neo-Venezia, connue sous le titre de Crimson Rose. C'est elle qui s'occupe de l'instruction d'Aika et possède une personnalité quasi démoniaque quand il s'agit de l'entrainement. Elle est particulièrement dure avec sa cadette car elle tient énormément à elle et sait qu'elle a les capacités de devenir une fantastique Prima Ondine. A l'image d'Aika, elle possède une personnalité imposante qui fait avancer le monde dans son sens, et pas autrement. Elle est l'amie d'enfance d'Alicia dont elle coupe les petits rires comme Aika coupe les commentaires d'Akari.


Orange Planet


Alice Carroll



Alice est une génie. Elle n'a que 14 ans mais est déjà employée d'Orange Planet bien qu'elle soit encore au statut de Paire. Elle possède un potentiel qui dépasse de loin celui des autres personnages de la série, mais possède une personnalité froide et indifférente qui masque son mal à l'aise d'être avec les autres, ne supportant pas les réactions que provoquent ses capacités à manier une Gondole. Elle va changer peu à peu sous l'influence d'Akari et d'Aika, mais la personne la plus importante pour elle est Athena qui veille et s'occupe d'elle en permanence et qui est toujours présente pour l'aider à surmonter ses épreuves.


Athena Glory



Athena est l'une des Trois Fées d'Eaux avec Alicia et Akira, connue sous le nom de Seiren. A Orange Planet, elle s'occupe de la formation d'Alice et partage même une chambre avec celle-ci. Elle possède une personnalité distraite et fait des gaffes à longueur de journées, que ce soit une chute sur un sol plat, se tromper de direction dans son propre couloir et se fait même assommer en passant sous un pont trop bas pour elle et sa gondole. En tant qu'Ondine, elle possède une voix exceptionnelle qu'elle utilise pour chanter à ses clients. Elle se sert également de ses chansons pour rassurer Alice quand celle-ci est troublée, et est très attachée à cette dernière dont elle s'occupe avec une immense bienveillance, n'hésitant pas à accomplir des choses extraordinaires pour la voir sourire.


Autres personnages


Akatsuki Izumo



Il est le premier client d'Akari lorsque cette dernière est devenue une Single il adore l'embêter en l'attrapant par ses tresses. Il travaille pour les Salamandres qui s'occupent de réchauffer l'atmosphère d'Aqua à un niveau vivable pour l'être humain, au point de pouvoir créer des saisons comme sur Man Home bien que celle ci soient deux fois plus longues. Il est très attiré par Alicia au point de téléphoner à l'Aria Company juste pour entendre sa voix, mais ses tentatives pour la séduire se résument systématiquement par des échecs. De fait il passe beaucoup de temps avec Akari dont il apprécie la compagnie si l'envie lui en prend ou s'il a besoin d'aide pour un quelconque transport.


Albert Pitt



Albert, dit Al, est un apprenti Gnome dont le rôle est de vivre sous terre afin de contrôler la gravité d'Aqua afin de s'approcher de la force d'attraction présente sur Man Home. Malgré le fait qu'il ressemble à un gamin, il a 19 ans et est un ami d'enfance d'Akatsuki dont il s'est parfois occupé auparavant. Sa personnalité vacille entre celle d'un gamin émerveillé ou celle d'un vieux sage ce qui a une tendance assez poussée à énerver Aika qui ne sait jamais comment il va se comporter. Comme la plupart des Gnomes il supporte mal la lumière du soleil, il porte donc des lunettes de soleil lorsqu'il sort de jour à Neo-Venezia.


Cait Sith



Un immense chat mystérieux qui fait son apparition de temps à autres devant Akari. On dit de lui qu'il a vécu déjà plus de 100 ans et qu'il serait le roi d'un mystérieux royaume composé de chat. Il semble être un gardien d'Aqua, mais met tout autant d'ardeur à défendre Akari.

_________________



Dernière édition par Arlia le Sam 28 Déc 2013, 9:41 am; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 18721

MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012, 5:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L’œuvre papier




L'oeuvre papier d'Aria est composé de deux morceaux publiés de 2001 à 2008. La première série Aqua nous introduit l'univers de la série, avec la terraformation de Mars devenue la planète Aqua recouverte à 90% d'eaux ainsi qu'une bonne partie des personnages de la série ainsi que la ville de Neo-Venezia. Le tout fait deux tomes et nous sentons déjà la nature apaisante du titre. La seconde partie, Aria est constitué de douze tomes qui vont nous montrer peu à peu l'évolution des personnages et va nous amener vers un lent mais inexorable épilogue d'une qualité exceptionnelle au bout d'un voyage qui va changer la vision du monde du lecteur.



En effet, nous ne sommes pas dans un manga ou nous aurons de l'action. Nous ne sommes pas dans un manga ou nous aurons un véritable scénario dont les rebondissements vont animer chaque chapitre. Nous posons juste les yeux sur un autre monde, un merveilleux monde imaginé par l'auteur et dans lequel nous prenons plaisir à nous plonger. Les chapitres sont pour la plupart fait de la même manière, nous lisons une partie de la lettre qu'Akari envoie à Man Home avant de se plonger dans sa journée qui nous permet de découvrir toutes les beautés de Neo-Venezia.

Le choix d'une activité de Gondolier est excellente pour ce type de manga. Quoi de mieux que dans un titre apaisant de se laisser bercer dans sa lecture à travers les multitudes voies d'eaux de la ville en appréciant chacun de ses recoins, ainsi que ses activités ? Chaque chapitre va avancer peu à peu autour d'une problématique qui lui sera propre et qui est posée dans le but de développer les personnages qui sont le point central de la série. Ils se terminent pour la plupart sur une superbe double page sur laquelle une morale tellement évidente qu'elle nous échappait nous est enseignée.



Chacune de ses petites histoires de Neo-Venezia est porté par les personnages qui sont tous plus adorables les uns que les autres. Nous ne laissons facilement embarquer dans leur monde où nous les regardons évoluer avec plaisir, au travers de l'objectif d'Akari, Aika et Alice pour devenir des Prima Ondines sous le regard d'Alicia, Akira et Athena. L'auteur prends le temps de faire le tour de tout ce qui est possible en matière de développement psychologique pour ses personnages. Que ce soit les élèves ou les enseignantes, nous voyons leur joies et leurs inquiétudes, comment elles peuvent se soutenir les unes et les autres et de quelles manières elles arrivent à se sentir heureuses. Le bonheur est l'un des thèmes les plus abordés du manga, porté par la nature d'Akari qui parvient à le trouver partout où il se cache. Et c'est en ça que nous avons une série qui remonte le moral.



La projection vers l'avenir faite assez régulièrement au cours de l'histoire sonne comme une épée de Damoclès sur le manga. L'auteur parvient à nous faire craindre assez le futur pour qu'il n'arrive jamais. Il nous attache tellement au quotidien de ses trois héroïnes qui s'entrainent avant que l'on peu déjà presque versé une larme à chaque fois qu'il est fait mention de leur objectif de devenir des Prima Ondine qui les séparera peu à peu les unes des autres, car faisant parties de compagnies touristiques différentes. Nous avons l'exemple de leurs instructrices sous les yeux, et on veut que le manga dure et dure encore afin que cela ne se réalise jamais malgré les moments très forts que cela procurera. Les personnages forment un équilibre parfait que l'on ne souhaite pas voir se briser.



Un autre point fort de cette série sont ses graphismes. Alors que Amano nous sort des têtes parodiques pour chacun de ses personnages quand il décide de surfer sur un genre un peu comique, il parvient à utiliser des décors magnifiques quand il veut nous faire découvrir Neo-Venezia, et le design de ses personnages lorsque l'application est nécessaire pour faire passer ses messages est exceptionnelles. Nous pouvons rester à admirer une planche pendant des minutes entières tant elle allie la puissance émotive à un dessin irréprochable. Cela nous fait encore plus aimer le monde d'Aqua, quand la planète est comparé à Man Home via les découvertes d'Akari de toutes les choses qui ne sont plus possibles d'y faire. Se baigner est impossible, flâner tout simplement dans les rues non plus. Nous avons à côté de ça une représentation de la ville de Venise avec toutes ses rues qui s'enchainent dans un monde profondément aquatique, cette mise en parallèle est une autre force du manga.

Quitte à profiter des dessins de l'auteur, voici toutes les couvertures du manga qui sont superbes :


Spoil:





























_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 18721

MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012, 5:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L’adaptation anime




Vous pleurerez. Je pense que c'est la meilleure manière de résumer l'adaptation anime d'Aria qui est une pure réussite.
Celle ci se découpe en trois saisons :
Aria The Animation qui va adapter la plupart des chapitres d'Aqua ainsi que le début d'Aria en 13 épisodes et sorti en 2005. C'est ici une introduction des personnages.
Aria The Natural qui va nous faire découvrir cette fois ci Aqua et ses mystères en 26 épisodes, l'anime est sorti en 2006.
Et Aria the Origination qui va faire suite à l'Oav Arietta, et qui est un grand épilogue pour toute la série en 13 épisodes. Cette dernière saison fait parti des tout meilleurs animes que j'ai vu, si ce n'est le meilleur. Si vous suivez les deux premières saisons, The Origination vous achèvera et vous finirez par lâcher quelques larmes, ce n'est pas autrement.



Avoir 56 épisodes d'anime plus un OAV dans un manga qui compte en tout 14 tomes, cela permet d'avoir une adaptation d'une grande qualité et d'une grande fidélité. Il y a tout de même quelques différences que l'on va noter par rapport à la version papier. Tout d'abord Ai qui est présente dès le début de l'anime, et enfin et surtout le mystère de Cait Sith qui n'est pas résolue. Mise à part cela, nous nous retrouvons parfaitement dans notre monde réconfortant, avec des graphismes de grandes qualités qui vont se maintenir sans se bouleverser au cours des différentes saisons si bien que l'on reste à notre rythme de croisière où on se laisse porter par les évènements.

La grande plus-value apporter par cette adaptation est sa qualité sonore. Nous avons le droit à des Ost et des bruitages absolument exceptionnelles, et les chansons présentes chantées par les Ondines sont tout aussi magnifiques les unes que les autres. L'ambiance du manga est parfaitement retransmise via sa bande sonore.



La plus grande qualité de l'anime est la transmission des émotions de l’œuvre. Tous les messages nous parviennent, ils tombent tous sous le sens. Nous nous sentons presque un habitant de Neo-Venezia à force de découverte des lieux qui s'avèrent pour la plupart d'une grande beauté. Nous parvenons parfaitement à comprendre comment se sentent les personnages si bien que lors des moments très forts de la série nous nous y croyons autant qu'eux.

La troisième saison se pose comme un chef d’œuvre. Lors de la première saison nous nous retrouvons plongé dans les personnages si bien que l'on prête pas énormément attention au monde d'Aqua. Nous saisissons les caractères, les envies et objectifs des protagonistes et nous nous y attachons. Lors de la seconde saisons on se plonge dans les mystère d'Aqua au travers des personnages que l'on aime déjà, et on va se retrouver à aimer aussi cette ville présente sur cette nouvelle planète habitable, tous les trésors qu'elle renferme et l'on comprends alors toute la portée des actions de nos personnages.
Mais voici que la troisième saison se pose comme un épilogue. Nous sentons ce qu'il va se passer, nous le voyons venir. Les deux premières saisons étaient la pour nous faire comprendre le bonheur des personnages, et voilà que la troisième saison est là pour tout bouleverser, car les jours heureux ne durent pas éternellement, car le monde change, car les gens évoluent, ils vont de l'avant. Des passages parfaitement maitrisés qui nous font jongler entre le déchirement et la joie ont de quoi nous faire verser quelques larmes.
Sans compter les derniers instants de la série, qui possède la fin la plus réussie que j'ai jamais vu. Cela était déjà le cas dans le manga, et l'anime n'a pas failli à sa tâche, c'est tout aussi magnifique.




En définitive, Aria est une série exceptionnelle, que ce soit par sa version papier ou sa version animé. Réconfortante, touchante et apaisante, elle nous berce à son rythme au coeur de sa ville et nous fera ressentir de vives émotions. Nous nous embarrassons pas de genre inutiles ici, nous prenons notre temps dans Neo-Venezia et nous en redemandons encore. Le manga est devenu au cours de ma lecture mon titre préféré, là ou l'anime et en particulier la troisième saison atteints les sommets de mes favoris.


_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alaessia
Anbu


Inscrit le: 13 Juil 2010
Messages: 1306

MessagePosté le: Jeu 20 Sep 2012, 1:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une longue présentation pour une oeuvre qui la mérite. J'ai vu Aria au fur et à mesure de sa sortie il y a quelques années. Je dois dire que l'attente d'une semaine entre chaque épisode était parfaite pour s'accorder avec l'aspect réconfortant de la série. Une semaine difficile disparait immédiatement avec un épisode d'Aria.
La troisième saison demande un investissement conséquent en mouchoirs, nous sentons que tout se referme et qu'il n'y aura pas de suite possible. Une fin qui prend son temps, quasiment toute la saison, histoire de ne rien oublier.

La version papier est excellente, et il est dommage de voir que quelques uns de ses passages n'ont pas été traité dans l'anime. En particulier celui où Athéna va créer une soirée féérique pour Alice. C'est l'un des tous meilleurs chapitre du manga qui n'a pas été adapté. Je me demande si cela n'a pas été volontaire, les studios ont pu juger impossible de retranscrire toute la magie de l'évènement dans une version animée.

Hazukashii serifu kinshi!

Heh ??

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Riko-san
Anbu


Inscrit le: 05 Juin 2009
Messages: 1297
Localisation: Je suis Loli, je pense Loli

MessagePosté le: Jeu 20 Sep 2012, 5:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
La troisième saison demande un investissement conséquent en mouchoirs



... euh... ok... à ce point-là?

parce que cette oeuvre m'intéresse au plus au point... mais bon j'espère que c pas trop triste... quand même...non? Smile

_________________
"Il n'y a pas meilleur qu'un bouquet de filles en fleurs."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 18721

MessagePosté le: Jeu 20 Sep 2012, 7:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'pas que c'est foncièrement triste, mais c'est beau quoi. Les moments forts sont pas fait pour semblant.

Mais j'avoue que j'ai pas mentionné le fait que le chapitre ou Athéna nous sort la soirée pour Alice, c'était peut-être un des meilleurs chapitres du manga papier.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4245

MessagePosté le: Dim 23 Sep 2012, 7:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Aria n'est pas une série qui se distingue grâce à son histoire, mais pour son ambiance et la sérénité qui prédomine tout le long du récit (il faut aimer un minimum le genre tranche-de-vie). Ca fait assez longtemps que j'ai lu ce manga, mais je me souviens assez bien de son aspect poétique fort agréable.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Membre de l'Akatsuki


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 3206
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2012, 1:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai un tome de finit, et j'aime bien présentement. Ce n'est pas une série très prenante pour le moment (on a pas l'effet ''cliff hanger'' de certaines séries) mais il s'agit de quelque chose de très poétique et très beau. Certainement un manra qui mérite un peu plus de popularité.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 18721

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2012, 1:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu auras du mal à trouver du cliffhanger dans Aria, à vrai dire il n'y a que très peu de chapitres qui possèdent de la vrai tension, et nous avons systématiquement le passage qui se terminera avant la fin du chapitre en question.
Aria gagne en qualité au fur et à mesure qu'on se rapproche de l'accomplissement du rêve des personnages.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hauru
Zéro de Cn


Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 416

MessagePosté le: Mar 05 Mar 2013, 2:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de finir la première saison d'Aria.
Que dire.. L'anime nous décrit la vie courante d'Akari en tant qu'ondine dans une ville calquée sur Venise. La vie y est plus que belle, Akari s'éclate avec ses amies, la ville est quasi-paradisiaque, etc.. Akari est tellement heureuse qu'on finit par le ressentir nous mêmes. (Les remarques embarrassantes sont interdites ! - Eeeeeh ) C'est frais, relaxant, on passe un bon moment devant cet anime.

D'autant plus que les personnages sont absolument géniaux, il ne m'a pas fallu plus de 2 épisodes pour les apprécier. Ils sont adorables, drôles et légers, et c'est ce qui contribue majoritairement à l'ambiance relax de l'anime en fait. Quand on les voit parler, on oublie un peu le stress de la journée.

L'OST est superbe, je n'ai franchement rien à dire là dessus. L'animation est correcte ce qui est plutôt dommage. Cependant, le chara est réussi, j'adhère aux visages chibi des protagonistes.

Mais.. Globalement cet anime m'a un peu laissé de marbre. La faute aux graphismes qui ne tiennent pas la route et qui ne parviennent pas à nous éblouir. Les décors sont un peu pauvres en fait. Et moi je suis plutôt visuel comme mec. Du coup, je n'étais pas vraiment dedans.
D'ailleurs Neo Venezia n'est pas un endroit si intéressant à découvrir. Trop proche de Venise. Même les traditions sont là. J'ai eu l'impression que l'auteur venait de faire un voyage à Venise et a voulu nous faire découvrir ça. Et que comme un manga sur Venise était chiant, elle a déplacé ça sur Mars avec quelques miracles par ci par là. J'aurais préféré voir une ville triée de Venise et non pas calquée sur Venise.

Bref je dirais qu'on regarde plus cet anime pour l'ambiance relax crée par les protagonistes (pour le coté slice of life en fait) que pour découvrir Neo Venezia et Aqua.
Aria The Origination a l'air mieux foutu. Et évidemment, je vais m'orienter vers le manga, car de ce que j'ai pu entendre, les dessins sont superbes.

Aria the natural semble être dans la même veine que la S1, donc je reviendrai après avoir fini Aria the Origination.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 18721

MessagePosté le: Mar 05 Mar 2013, 10:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que niveau visuel la saison 1 n'est pas des plus réussie, m'enfin faut voir que l'adaptation anime s'approche de la décennie donc bon. Ca s'améliore a fil des saisons ce point là cela dit. Après forcément si tu veux du visuel c'est carrément vers le manga qui faut se diriger avec pas mal de chapitres qui se terminent avec des doubles pages vraiment pas laides. Suffit de voir les images que j'ai posté dans la présentation pour se dire que le trait est très beau.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hauru
Zéro de Cn


Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 416

MessagePosté le: Mar 05 Mar 2013, 1:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'âge n'excuse pas grand chose quand on voit que c'est fait en 2005. Il y a plein d'animes qui sont techniquement de meilleure qualité avant et pendant 2005. Même Mushishi est sorti en 2005, c'est dire..

Sinon ouais le manga a l'air exceptionnel. Vu que la parution VF a été stoppée, je vais surement acheter des tomes en VA.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 18721

MessagePosté le: Mar 05 Mar 2013, 1:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce que je voulais dire c'est que ce n'est pas le genre d'anime ou tu vas chercher à mettre une baffe visuelle au spectateur au départ. Tu dois certes t'immerger dans l'univers mais il n'y a pas besoin d'aller chercher la qualité d'animation exceptionnelle, c'est surtout le contenu de chaque épisode qui doit appuyer sur le spectateur.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Naruto Sennin
Chuunin


Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 541
Localisation: lille

MessagePosté le: Lun 11 Mar 2013, 10:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de lire la version papier. c'est la première fois que je lis ce genre de manga et c'est une très belle surprise qui me marquera pour un petit moment.
J'ai trouvé que c'était la rencontre improbable entre Hayao Miyazaki pour la transition vers l'âge adulte et Terrence Malick pour l'esthétisme et l'aspect contemplatif.

J'ai particulièrement apprécié ceci:

Spoil:
La relation Athena/Alice que je trouve très touchante surtout le chapitre pendant lequel elle organise une soirée pour lui faire prendre conscience qu'elle n'a pas à grandir si vite et qu'elle a le droit d'apprécier la fin de son enfance. Et également celui de l'examen Prima d'Alice que je trouve très réussi aussi.
Avec Athena tout est dans le non-dit et dans l'émotion que crée la surprise.

Les chapitres Cait Sith et 4 Saisons qui sont aussi très émouvants.

La manière dont l'auteur révèle la promotion d'Aika est très subtile également et que dire des fulgurances que sont ces magnifiques doubles pages parfois désarmantes.

Enfin la promotion d'Akari et la révélation d'une petite faille chez Alicia "Mademoiselle parfaite" qui, par égoïsme (noble et compréhensible pour le coup) avait choisi de retarder l'examen de son apprentie pour la garder près d'elle et continuer à apprécier leur vie commune.


L'auteur réussit parfaitement à retranscrire le fait que l'on ne peut rien contre la marche du temps et les changements qu'elle induit, que le fait de s'en rendre compte peut être terrifiant.
Mais aussi qu'en chérissant ces moments, qu'en les gardant ancrés en soi, on peut (et on doit, quoi qu'il arrive) aller de l'avant. bref, une bien belle leçon de vie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 18721

MessagePosté le: Lun 11 Mar 2013, 11:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ça fait plaisir de voir des membres qui apprécient mon manga favori, pour répondre à quelques parties de ton message :

Spoil:
Athéna et Alice tout d'abord. En effet parmi les différents duo de la série je trouve que c'est celui qui est le plus réussi, de par leur différence de personnalité et du lien qui va au delà de celui de simple enseignant/apprenti. Quand on voit une Athéna qui se plie en quatre pour parvenir à réaliser les désirs d'Alice, ce qu'elle arrive à lui faire comprendre lors de la soirée que tu mentionnes par exemples et même des actes plus simples comme son aide pour cacher son chat, son jeu avec les ombres. Elle travaille a l'abri du regard d'Alice et lorsque celle-ci s'en rend compte ça fait toujours son petit effet.

Tu n'as pas du voir l'adaptation anime, mais il y a quelques passages dont celui ci : http://www.youtube.com/v/Obq7h9pcwbg qui sont particulièrement réussi, je t'invite à regarder cette vidéo ou même redécouvrir la série. ( La qualité de la vidéo pour le coup n'est pas géniale mais ce n'est pas l'important ici. )

Il est aussi amusant de voir les liens entre l'anime et le manga. Ai par exemple qui n'est qu'un personnage qui n'apparait qu'à la toute fin du manga est un personnage récurrent tout le long de l'anime. De fait la présence d'Ai dans le manga est une référence à l'anime ou celle-ci connait Akari depuis son enfance,là aussi ça fait son petit effet.

Le mystère autour de Cait Sith est aussi quelque chose qui m'avait beaucoup intéressé dans la série, lui rajoutant une pointe de fantastique dès qu'il faisait son apparition.


Si tu es intéressé par cet auteur Naruto Sennin, sache qu'elle a toujours un manga en cours de parution, Amanchu : http://forum.captainaruto.com/viewtopic.php?t=29454

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hauru
Zéro de Cn


Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 416

MessagePosté le: Mar 26 Mar 2013, 1:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bon j'avais dit que je ne posterais pas avant d'avoir vu Aria the Origination mais Aria the Natural s'est révélé assez différente de la première saison. Donc un post s'impose.

Aria the Natural. Suite directe de la première saison et pourtant, ses défauts semblent plus ou moins corrigés. Je ne sais pas ce que les animateurs ont fait mais leurs efforts ont payé. Les décors sont plus riches, on le voit dès le 2e épisode.
Les épisodes ne se ressemblent plus les uns des autres, certains épisodes paient même le luxe de dégager une ambiance particulière, une aura assez unique, le genre de truc qui fait sortir Aria du lot. C'est exactement ce que j'attendais d'Aria à la base.
Certains épisodes comme celui ou Akari meurt de chaleur et se fait guider dans un bar, celui où Akari et Aika vont dans un endroit mystérieux de la ville et tournent en rond, l'incident de la place St Marc, l'épisode du train volant, le jeu des ombres etc. Cependant dans l'ensemble, ça reste assez classique et j'ai du mal à me motiver pour avancer. (Beaucoup moins que la S1, j'avoue)

Et notons qu'on a la confirmation que Neo-Venezia est une reconstitution de Venise qui n'existe plus. Quasiment à l'identique. Ils ont juste changé les habitants par des japonais plus gentils que les Toads du royaume champignon. C'est le bastion des Jedi en fait. Y'a pas un seul mec qui est tombé dans le coté obscur de la Force.
En tout cas, ça donne envie de visiter Venise. Je suis déjà allé à Rome mais pas à Venise.

Les persos sont toujours aussi excellents. Notamment la très féminine Aika et la sensationnelle Akira. Mais y'en a un qui est encore plus exceptionnel que les autres. Akari. Celle là.. Elle est vraiment pure. C'est le Bien en personne. Dans le dernier épisode, Alicia dit qu'elle est une fée qui apporte le bonheur. C'est ça le truc. C'est une sorte de déesse. Akari est juste parfaite. C'est une utopie.

Aria n'a aucun réalisme en fait, il vend du rêve et accessoirement des leçons de vie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 18721

MessagePosté le: Mar 26 Mar 2013, 5:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

En ce qui concerne Venise c'est quelque chose qui est dit d'entrée dans le manga. Nous savons tout de suite que la ville de Venise n'existe plus et même qu'il n'existe plus aucun canaux aquatiques en Italie. L'anime est plus long à l'annoncer pour le coup.
Après oui, dans Aria les personnages sont tout beaux tout gentils, il n'y a qu'un seul passage un peu flippant dans la série.
Il te reste à voir la conclusion, Aria the Origination qui est considéré comme la meilleure des trois saisons.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 18721

MessagePosté le: Mar 09 Avr 2013, 8:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

MOUAHAHAHAHAHAHA

J'ai enfin réussi à mettre les pattes sur trois chapitres spéciaux d'Aria. Les spécials Navigations qu'Amano Kozue a dessiné respectivement pour Aria the Animation, the Natural et the Origination.

Ces spéciaux sont centrés exclusivement sur Ai, qui n'est présente qu'à la fin dans la version manga mais pendant tout l'anime. Chaque chapitre est contemporain de la fin de la saison, ce qui signifie que le troisième chapitre se passe lors de l'épilogue du manga. Bah autant dire tout de suite que ça fait un sacré effet. Les chapitres sont pourtant très court mais voir Ai se balader dans Aqua ou arriver à la company à la fin avec les années qui se sont écoulées c'est énorme. Certains parallèles avec Akari font plaisir à voir, et surtout Akari elle même dans l'épilogue, on s'en lasse pas de la voir adulte.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Deep Blue
Genin


Inscrit le: 03 Oct 2009
Messages: 356

MessagePosté le: Sam 14 Sep 2013, 6:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Après une telle présentation je n'ai pas grand chose à rajouter!
C'est une œuvre étonnante, je ne m'attendais pas à ça. L'animé m'a un peu plus marqué et ému que le manga. J'ai vraiment commencé à apprécier Aria à partir de l'épisode 11 de la saison 1, celui-ci plus les deux suivants m'ont filé pas mal de frissons, et particulièrement le 11. Le rythme est lent, ce n'est pas un animé où on a forcément envie d'enchainer beaucoup d'épisodes (quoique je l'ai un peu fait pour la saison 3) mais c'est pas gênant au contraire. Les ost sont superbes et s'écoutent en boucle.

Comme Naruto Sennin j'ai particulièrement aimé la relation Alice/Athéna, j'ai en tête le passage où Athéna rame à toute vitesse pour prêter son ombre à Alice. Le chapitre qui n'a pas été adapté et dont vous avez déjà parlé, celui avec Athéna, les lumières et Alice doit être celui qui m'a le plus marqué également.
Il y a quelques différences que j'ai trouvé assez appropriées entre l'animé et le manga:
Spoil:

Au cas où c'est un clic par inadvertance. Il y a du vrai spoil attention
Spoil:
J'ai eu l'impression que l'animé a légèrement mélangé le départ d'Alicia et le mariage avec la mer, tout le côté somptueux du mariage avec la mer dans le manga est passé au départ d'Alicia, et le départ simple d'Alicia dans le manga a été utilisé pour le départ de l'autre Undine d'Aria Company, celle qui n'existe pas dans le manga. Du coup on a un mariage avec la mer assez simple dans l'animé. Bref, j'ai trouvé ça plutôt pas mal comme changement.

Sinon,
Citation:
Si vous suivez les deux premières saisons, The Origination vous achèvera et vous finirez par lâcher quelques larmes, ce n'est pas autrement.

J'étais assez sceptique en lisant ça. Puis l'épisode 9 est arrivé. Puis le 11. Pfiou.. À la fois beau et triste.

Les mystères d'Aqua et Caith Sith rajoutent un petit quelque chose, j'ai particulièrement aimé l'épisode où l'eau arrive à Neo Venezia.

Un peu surpris que la personne qui double Akari n'ait que si peu d'autres rôles. Je suis un peu jaloux d'Akari d'ailleurs, j'aimerais bien être un peu comme elle.

Par contre, niveau France, Aria est maudit. Des 3 saisons, seule la 3ème est licenciée et l'éditeur du manga a fait faillite donc il y a des tomes qui manquent.

"Ote o dozo." Smile

_________________

Guta lala Suda lala
Very Happy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 18721

MessagePosté le: Sam 14 Sep 2013, 7:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ouais c'est dommage que le manga n'a pas pu sortir complètement en France. Cela dit, la nouvelle série de l'auteur, Amanchu, continue de paraitre sans problème :p

Aria prends en émotion au fur et à mesure. Si bien que lorsqu'on arrive sur la fin, et tu cites les épisodes concernés, on est tellement pris par les personnages et leur histoire que ça devient déchirant d'en voir la fin.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Shonen/Shojo Manga Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum