Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Et si... [Databook & Commentaires]
Aller à la page 1, 2, 3 ... 36, 37, 38  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Fanfics
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Mizuki_tiger
Sennin


Inscrit le: 29 Mar 2012
Messages: 2369

MessagePosté le: Ven 28 Sep 2012, 12:12 pm    Sujet du message: Et si... [Databook & Commentaires] Répondre en citant


PROLOGUE



– MMMMNNNNNNNNN !
– La tête est sortie ! Tu y es presque, Kushina !
– Continuez de pousser, Kushina-San !


Le Démon Renard luttait, rugissant si fort dans sa dimension que chacun dans la pièce ressentait sa rage.

– Naruto, sors de là ! Et toi, le Renard, tu restes où tu es !

Minato Namikaze, le Yondaime Hokage, était tendu comme jamais. Et pourtant, ce n’était pas lui qui accouchait...

– MMMNH !

C’était Kushina Uzumaki, la femme de Minato.

– UWAAAAH ! UWAAAAAAH !

Lui, c’était Naruto, leur fils.

– Vite, de l’eau chaude !
– Oui M’dame !


Naruto était enfin né.

– C’est bon...

Minato était soulagé. Son fils était né, le démon ne s’était pas libéré. Tout s’était déroulé pour le mieux.
Biwako alla présenter Naruto à sa mère.

– Félicitations, c’est un p’tit gars en pleine forme !

La tension de l’accouchement s’était totalement transformée en une scène d’émotion intense.

– Haha ! On dirait que je suis père ! s’exclama Minato, les larmes aux yeux.
– Naruto... fit Kushina en regardant, émerveillée, son fils nouveau-né. Enfin je peux te rencontrer...

Mais ce n’était pas fini.

– OK Kushina ! lança alors Minato, retrouvant son sérieux. Maintenant tu es épuisée à cause de l’accouchement, mais nous devons garder le Renard complètement scellé !
– C’est vrai... !


Minato allait refermer définitivement le sceau, quand des cris retentirent, suivis de bruits de chute.

– BIWAKO-SAMA, TAJI !

Les deux femmes gisaient sur le sol, immobiles.
Un nouvel arrivant se tenait dans la pièce, un homme masqué portant, dans ses bras, le nouveau-né – Naruto...

– Quatrième Hokage... Minato, dit-il calmement, mais d’un ton menaçant qui n’aurait trompé personne. Éloigne-toi du Jinchuuriki, ou bien ton fils meurt à l’âge d’une minute.

Minato conserva son sang-froid. Sa femme était épuisée à ses côtés et son fils, en danger. Il n’avait pas le droit de se laisser aller à la panique.

« Comment a-t-il pu passer la barrière ? se demanda-t-il. Qui est ce mec ? »

Se préparant à agir, Minato fut interrompu par les gémissements de son épouse. En se retournant vers elle, il vit que le sceau de Kyûbi menaçait de libérer le démon.

– Kushina ! s’exclama-t-il, soudainement paniqué. Le sceau n’est pas fini !
– Éloigne-toi du Jinchuuriki...
répéta alors l’homme masqué, saisissant vivement un kunaï qu’il approcha de l’enfant. La vie de ton fils a-t-elle donc si peu d’importance à tes yeux ?

Une chose était sûre : il ne bluffait pas. Ses deux victimes gisant dans la pièce en étaient bien la preuve.

– Attends, attends. Calme-toi !
– Tu devrais suivre ton propre conseil, Minato. Je suis parfaitement calme.


Sur ces mots, l’homme masqué jeta en l’air le bébé, apparemment prêt à en finir avec lui.

– NARUTO ! hurla Kushina, paniquée.

Minato, quant à lui, n’hésita pas. Une fraction de seconde plus tard, il tenait son fils – sain et sauf – dans ses bras.

– Tu fais honneur à ton surnom d’ « éclair jaune », commença l’homme masqué. Et maintenant quoi ?

Un bruit de fumée alerta Minato. La couverture dans laquelle se trouvait Naruto était pleine de parchemins explosifs prêts à exploser !
D’un geste vif, sans hésitation aucune, Minato envoya la partie piégée derrière lui et couvrit son jeune fils.

– MINATO ! hurla Kushina. NARUTO !

L’explosion détruisit tout le bâtiment, éjectant Minato qui venait d’utiliser son Hiraishin No Jutsu.

– Dieu merci... soupira-t-il en regardant son fils, soulagé. Tu n’es pas blessé...

Il s’enleva un morceau de bois planté dans sa jambe suite à l’explosion, et le regarda, soucieux.

« Il en a après Kushina, pensa-t-il soudain en jetant le bâton dans les airs. Il m’a forcé à utiliser ma technique pour nous séparer ! »

Il n’hésita pas une seconde.

« J’ai intérêt à me dépêcher, se dit-il, quittant les lieux tandis que le bâton retombait par terre. »

Sous la pleine lune, attachée via un sceau à différents rochers surplombant un petit lac, Kushina ne pouvait plus bouger.

– Qu’est-ce que... vous voulez ? demanda-t-elle à l’homme masqué, debout face à elle.
– Je suis venu pour t’arracher ce Démon Renard du ventre et l’utiliser pour détruire Konoha.
– QUOI ?!?


Ce personnage n’était pas n’importe qui. Si son ton restait neutre, dénué d’expression, ses mots furent comme un coup de poignard pour la pauvre Kushina, déjà en piteux état...

– La technique de téléportation de Minato utilise des marques spéciales lui permettant de se déplacer instantanément de l’une à l’autre, remarqua l’homme masqué, son unique œil fixé sur le ventre de la jeune femme. Je vois qu’il en a intégré une au design de ton sceau. Tout ça pour être là afin de te protéger... Mais j’ai pu t’éloigner de lui.

Son œil fut alors clairement visible à travers son masque. Un Sharingan...

– Et le sceau a été grandement affaibli par la naissance, poursuivit-il. Est-ce que tu as la moindre idée du temps que j’ai attendu pour ce moment ?

Il fixa alors Kushina droit dans les yeux...

Le petit Naruto s’était curieusement endormi.

– Tu seras en sécurité ici... chuchota Minato, déposant délicatement son fils dans son lit. Tu attendras seul un petit moment, Naruto... Je dois retourner sauver ta mère avant qu’il ne soit trop tard.

Le pouvoir oculaire de ce Sharingan était incroyable. Le temps d’un regard, et l’Œil atteignait le Démon Renard, pourtant piégé dans la dimension du sceau de Kushina.

– Toi... ! commença Kyûbi.

Mais il n’eût guère le temps de faire ou dire quoi que ce fût d’autre, car l’Œil prenait déjà le contrôle.

– SORS, DÉMON RENARD À NEUF QUEUES ! hurla alors l’homme masqué.

Mais une force obscure retenait le démon ; pour une raison inconnue, l’homme masqué avait échoué.

_________________
Ma fic (click Wink ) :


Dernière édition par Mizuki_tiger le Sam 02 Mar 2013, 9:51 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Legna
Aspirant genin


Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 258
Localisation: avec ta soeur

MessagePosté le: Ven 28 Sep 2012, 8:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Intrigant quelle est cette force obscure, cela veut sans doute dire que Naruto va grandir avec ses parents?

En tout cas, au départ je croyait que tu recréais l'attaque de Tobi mais la je suis surpris et intrigué a la fois, alors j'ai hâte de lire la suite.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tobirama Senju
Chef anbu


Inscrit le: 09 Aoû 2009
Messages: 1826
Localisation: Terre, Amérique, Canada, Quebec,Sherbrooke

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 4:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Une fic ou Minato n'est pas mort cette nuit la..J'en ai lu des tas et des tas...La plupart me déplaise car il font du grand n'importe quoi Razz

Mais lorsque c'est réussis...C'est excellent ! ^^

Donc, j'espère que ton histoire sera bien.

Il est encore trop tôt pour donné une critique mais au niveau de la forme et du contenu. C'est très bien déjà Razz

J'ai bien hâte de voir ce que tu va en faire et surtout j’espère que tu vas la finir Razz

_________________

"Ne rêve pas ta vie...Mais vis tes rêves."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Mat
Jûbi


Inscrit le: 13 Fév 2008
Messages: 5781

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 12:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Spoil:
En lisant le début j'ai eu un doute. Je reconnaissais les paroles tenues dans le manga à cet instant donc je me demandais où est-ce que tu allais introduire la nouveauté. Comme les deux précédents commentateurs, j'attends de lire la suite, pour voir quel déroulement tu as prévu. Les parents de Naruto s'en sortiront-ils malgré tout ? Est-ce que tu souhaites raconter cet épisode uniquement ou bien tu n'exclus pas d'aller un peu après pour donner à voir la vie de Naruto si ce qui entoure sa venue au monde ne s'est pas passé comme dans le manga ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Isumi
En cierto modo
En cierto modo


Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 4041
Localisation: Mukuchi na yousei wa soko ni iru

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 12:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Spoil:
Hey ça sent le Rikodou et le CQST ! Very Happy
Peut-être que je me foire complètement, mais j'ai l'impression que la force obscure a un rapport avec ça.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Mizuki_tiger
Sennin


Inscrit le: 29 Mar 2012
Messages: 2369

MessagePosté le: Lun 03 Déc 2012, 11:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci à tous les 4 pour vos messages !

Legna Arrow Tu as tout compris, tu as d'ailleurs mis le doigt sur le double objectif de ma fic : révéler le mystère de cette étrange force et permettre ainsi d'aborder l'histoire et les personnages différemment.

Tobirama_Senju Arrow En fait, j'ai prévu de donner à cette fic une autre ampleur que seulement la survie des parents de Naruto. Bien sûr, cela aura son importance et permettra de revoir certains événements différemment, d'avoir une sorte d'alternative à ce qu'on a avec Naruto, non seulement parce que depuis la naissance de Naruto tout est différent, mais également parce que dans mon histoire tout ne sera pas du tout centré sur Naruto, mais plutôt sur Minato/Kushina au début.

Mat Arrow Comme tu le verras dans le chapitre qui suit, l'histoire ne restera pas sur cet épisode. Wink
En revanche, je ne m'attarderai pas trop sur la vie de Naruto, même si évidemment on en entendra quand même parler.

Isumi Arrow Ptêt ben qu'oui, ptêt ben qu'non ! Cool

Bref, ma fic a un double objectif :
1°) Repartir à 0 par rapport à Naruto. Me servir des bases de l'auteur mais tout refaire à ma sauce en restant cohérent vis à vis de la trame de Kishi.
2°) Lancer une toute autre intrigue : celle de l'énergie mystérieuse qui a retenu Kyûbi.

Sachez par ailleurs que contrairement à Naruto, cette fic ne sera pas bisounours. Âmes sensibles s'abstenir. Twisted Evil

Enfin, je dis ça mais pour le moment, le chapitre que j'ai écrit est un peu bisounours. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai mis autant de temps : c'est pas encore passionnant, alors c'est pas motivant au début. Wink

_________________
Ma fic (click Wink ) :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mizuki_tiger
Sennin


Inscrit le: 29 Mar 2012
Messages: 2369

MessagePosté le: Lun 03 Déc 2012, 11:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chapitre 1
Le défaut du plan



– Qu’est-ce que... commença l’homme masqué, laissant pour la première fois apparaître un signe d’inquiétude.

Le temps s’était comme arrêté. Kushina restait pétrifiée de douleur, tandis que l’homme masqué semblait totalement déboussolé.

Tout s’était pourtant déroulé comme prévu. C’était le plan, il ne pouvait pas avoir échoué. Il avait contrôlé le plus puissant des neuf d’un simple regard, et s’était retrouvé coincé par une force totalement invisible et inconnue. Que s’était-il donc passé ?

Il n’avait pas le temps d’y réfléchir davantage car il était déjà trop tard : ils n’étaient plus seuls. Minato était arrivé.

« Il est inutile d’essayer de l’affronter, songea Tobi. Sans le pouvoir de Kyûbi, mon plan tombe à l’eau. Même si je parvenais à venir à bout de Minato, mes techniques ne sont adaptées qu’en combat singulier, pas pour la destruction d’un village entier. »

Minato se précipita d’abord sur Kushina, scellant une bonne fois pour toutes le Kyûbi, puis se tourna vers l’homme masqué.

En un éclair, Minato envoya un kunaï droit sur lui.
L’instant d’après, le kunaï avait disparu.

– Impossible... ! s’exclama Minato, apercevant une lueur rouge dans l’orifice du masque juste avant la disparition de son kunaï.

Cela n’avait duré que le temps d’un clignement d’œil, mais cette fraction de seconde avait été suffisante à Minato pour mesurer l’ampleur de la menace que représentait cet individu.

Il n’avait pas le choix ; il devait l’arrêter.

– Yondaime Hokage, je suis impressionné. Tes techniques spatio-temporelles sont d’un niveau d’élite. Tu mérites bien ta réputation et ton titre de Kage.

L’homme masqué marqua une pause, inclinant la tête, feintant le respect.

– Mais, vois-tu, tu ne m’arrives pas à la cheville...

Sur ces mots, il se volatilisa sous les yeux de Minato. Ce dernier ne montra cependant aucun signe de surprise, et ne tenta pas de l’en empêcher, au grand étonnement de Kushina qui reprenait doucement ses esprits.

L’air grave, Minato se tourna alors vers Kushina.

– Kushina, je vais te raccompagner auprès de Naruto.

Il la prit dans ses bras, et la reposa l’instant d’après aux côtés de son fils nouveau-né. Puis il se vêtit de son manteau d’Hokage, prêt à partir.

– Attends...
– Kushina, je dois immédiatement informer le Sandaime de...
– Je viens avec toi !
– Sûrement pas ; repose-toi, et occupe-toi de Naruto.
– Mais... Minato... Il faut que tu saches... Son œil...
– Je sais. Repose-toi. Je reviens vite.


Puis, reprenant un peu plus de douceur dans son ton, il ajouta :

– Je t’aime...

Ces mots apaisèrent la jeune femme et résonnèrent dans sa tête, malgré le fait que Minato était déjà bien loin.

Lorsque Minato rencontra son prédécesseur, le vieux Sandaime Hokage, il fallut d’abord commencer par l’annonce de la mort de Biwako, sa femme. En apprenant la terrible nouvelle, l’homme, âgé d’une bonne cinquantaine d’années, s’effondra comme un enfant.
Les deux gardes Anbu présents dans la pièce baissèrent tristement la tête.
Minato ne dit mot. Il n’osait imaginer ce que ressentait cet homme qu’il respectait tant, quand lui-même avait failli connaître la même chose.
Et puis, après quelques minutes qui semblèrent être des heures, l’ancien Hokage parut se reprendre légèrement, ne parvenant cependant pas à effacer la peine qu’on lisait dans ses yeux.

L’une des règles fondamentales d’un ninja étant de ne pas montrer ses sentiments, Hiruzen Sarutobi n’avait pas versé la moindre larme, mais sa souffrance refoulée était encore bien plus frappante que des cris.

– Que s’est-il passé ? murmura le vieil homme, la voix cassée.

Minato lui expliqua alors tout ce qu’il s’était passé.
Hiruzen l’écouta avec attention, l’air grave.

– Ainsi, cet individu savait... Il savait pour Kushina. Et il a su vaincre mes meilleurs hommes sans difficulté... Ce n’est pas n’importe qui.
– Ce n’est pas tout. Sous son masque, j’ai clairement vu un Sharingan...


Tous deux se regardèrent, pensant à la même chose. Ce fut Minato qui le premier reprit la parole :

– Sandaime Hokage... Pensez-vous qu’il puisse s’agir de Madara Uchiwa ?
– Madara Uchiwa est mort...


Sandaime paraissait particulièrement perturbé par la nouvelle.

– Bien que les circonstances de sa mort soient assez floues...

Il marqua une pause, pensif, puis reprit :

– Je l’ai connu. J’étais jeune à l’époque, mais je sais ce dont il était capable, Hashirama Sensei m’a tout expliqué. Il est vraiment fort.
– Oui, j’ai entendu parler du combat l’opposant au Shodaime Hokage à la Vallée de la Fin. Il avait Kyûbi... Tout comme aujourd’hui il a essayé...
– Il n’avait pas seulement Kyûbi...


Sandaime regarda par la fenêtre, l’air inquiet, comme s’il s’attendait à voir le village attaqué d’une seconde à l’autre.
Le temps défilait. Minato jugeait préférable d’attendre lui aussi sans un mot.
Bien que le vieux Sandaime Hokage ait connu Konoha à l’époque de ses fondateurs, il n’avait encore jamais mentionné le nom de Madara Uchiwa.
Que savait-il exactement sur lui ? Qu’avait-il à lui apprendre ? Pourquoi taisait-il ce nom habituellement, comme s’il était tabou d’en parler ? Des tas de questions fusaient dans l’esprit de Minato qui préféra cependant ne pas rompre le silence qui s’était installé.

Soudain, la porte s’ouvrit à la volée et Kushina fit irruption dans la salle. Surpris, Minato et Hiruzen se retournèrent d’un même geste rapide.

– Minato ! Sandaime Hokage !

Se rendant compte de son arrivée peu courtoise, elle devint presque aussi rouge que sa chevelure.

– Je... Je dois vous parler ttebane...
– Kushina... Je t’avais dit de rester...
– Qu’y a-t-il, Kushina ?
demanda aussitôt le vieux Sandaime. Minato m’a tout expliqué, y compris pour son Sharingan et nous pensons...
– Ca n’a rien à voir !
coupa Kushina. C’est à propos du sceau de Kyûbi. Cet Homme, il savait comment le libérer.
– Apparemment non
, sourit Minato. Rassure-toi, il est parti, et je veillerai sur...

Il ne put finir sa phrase qu’il se prenait un gros coup sur la tête. Hiruzen, malgré son profond désarroi, sembla esquisser un sourire tandis que Kushina attrapait son amant par les cheveux et le forçait à la regarder dans les yeux.

– T’as rien compris toi ttebane !

Minato, le crâne douloureux, jeta un kunaï en l’air et s’y téléporta, se libérant ainsi de l’étreinte de Kushina. C’était devenu une habitude pour lui.

– T’as rien compris, répéta Kushina. Je m’en fous de ce type, tu vas lui botter les fesses comme à tous les autres. Je te parle du sceau. Je connais bien les sceaux grâce à ma mère. Kyûbi était lâché, mais quelque chose l’a bloqué. Quelque chose d’autre. J’ai ressenti comme une force, une énergie. Ce qu'il s'est passé tout à l'heure n'était pas normal, pas naturel, pas logique ! Mais quoi que ça puisse être j’espère que c’est avec nous...
– As-tu une idée de ce que ça peut être ?
demanda Hiruzen.
– J-je... Non ttebane.
– Dans ce cas, nous ne pouvons nous attarder là-dessus pour le moment. La priorité reste cet homme masqué.


Malgré ses mots, Hiruzen semblait perturbé par la nouvelle. Mais il était inutile d’en parler sans avoir le moindre indice sur son origine. Cet événement – quelle qu’en soit la source – s’était avéré être une bénédiction. Qui aurait su ce qu’il se serait passé si Kyûbi avait été lâché sur Konoha ?

Hiruzen était fatigué par toutes ces nouvelles pas très motivantes. Il se posa sur son siège. Minato, comprenant qu’il était temps pour lui de prendre congé, commença à partir, suivi de Kushina. Alors qu’il s’apprêtait à refermer la porte, Hiruzen, apparemment très inquiet, ajouta :

– Si vraiment il s’agit de Madara Uchiwa, tu as de la chance d’être encore en vie, Minato.

Minato ne dit rien et ferma la porte, mais Kushina fut étonnée par la nouvelle.

– Madara Uchiwa ?! Il... Il est si fort que ça ttebane ?

Pour la première fois, elle se rendait compte du sérieux de la menace de cet homme au Sharingan.

– Mais attends, il est pas censé être mort celui-là d’ailleurs ?!
– Les circonstances de sa mort sont assez floues. Hiruzen l'a confirmé. Jiraya Sensei m’avait déjà dit trouver cela étrange...


Minato baissa tristement la tête.

– Malheureusement, il n’est pas là... Je me demande ce qu’il fait actuellement.
– Comme d’hab’, il cherche de l’inspiration sous les jupes des femmes !
lança Kushina en rigolant.

Minato ne put retenir un sourire, puis reprit son sérieux.

– Quoi qu’il en soit, en tant que Yondaime Hokage j’ai pour devoir de découvrir la vérité et d’arrêter cet homme !

Kushina lui tapa fortement dans le dos.

– Bien parlé, Hokage !

Minato fut propulsé en avant. Il était toujours surpris par les réactions imprévisibles de son épouse...

– Quant à moi, je vais m’occuper de cette mystérieuse force qui a retenu Kyûbi en moi. On parie que j’y arrive avant toi ?

Minato prit les mains de Kushina dans les siennes.

– En attendant, tous les deux avons une mission de rang S à accomplir en équipe...

Il l’embrassa avec passion.

– Allons retrouver Naruto.

_________________
Ma fic (click Wink ) :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mat
Jûbi


Inscrit le: 13 Fév 2008
Messages: 5781

MessagePosté le: Mar 04 Déc 2012, 12:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Spoil:

J'ai bien aimé. On commence à s'éloigner du récit original et la manière dont tu t'y prends me plaît. Cela reste tout à fait dans l'esprit du manga (excellent la manière dont Minato s'y prend pour échapper à Kushina lorsqu'ils sont avec Hiruzen Laughing) à mon avis. Le chapitre se lit bien et la fin est vraiment bien trouvée.

Juste une question : Kushina a laissé Naruto tout seul à la maison ? Ou alors il y a une nounou pas loin ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Isumi
En cierto modo
En cierto modo


Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 4041
Localisation: Mukuchi na yousei wa soko ni iru

MessagePosté le: Mar 04 Déc 2012, 1:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah, cette suite était attendue !

Ne t'en fait pas pour le côté bisounours du bonheur conjugal, il n'en rendra que plus terrible le fait que rien ne dure Twisted Evil

D'ailleurs, Kushina devraient éviter de laisser "la mission de rang S" toute seule à la maison trop souvent 'ttebayo ! Shocked
Minato ne lui fait aucun reproche pour cela, quel brave homme Very Happy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Cavas
Chuunin


Inscrit le: 07 Jan 2010
Messages: 759
Localisation: dans le monde des shinobis

MessagePosté le: Mar 04 Déc 2012, 4:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Spoil:
Très drole le comportement de Minato face a sa femme. Meme s'il est l'un des ninjas les plus forts de sa generation, il ne peut rien contre le caractere de Kushina que je trouve que tu as bien retranscrit.
Minato va donc se lancer sur les traces de l'homme masqué pour confirmer ou non son identité. Mais pour le moment la priorité reste le bébé Naruto.

Ce fut un bon chapitre!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Max_le_pro
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 24 Aoû 2008
Messages: 93

MessagePosté le: Mar 04 Déc 2012, 9:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire tes deux premiers chapitres!!! L’orthographe y est parfaite, le style plaisant. Il y a de l'action, de l'humour et du mystère!! Continue comme ça Wink


PS: Le seul petit hic, c'est la vitesse de parution!!! Je ne veux pas t'alarmer mais, vois-tu, le manga est sur le point de se conclure (sauf si Kishi nous réserve quelques surprises) et je crains que, du coup, le forum ne soit plus aussi visité. Essayes de prendre ça en compte pour trouver ton rythme.
PPS: Je sors avant qu'un modo vient me découper en rondelles Razz
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mizuki_tiger
Sennin


Inscrit le: 29 Mar 2012
Messages: 2369

MessagePosté le: Mer 05 Déc 2012, 11:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

@Mat :
Spoil:
Merci !
Concernant Naruto, elle ne l'a évidemment pas laissé sans protection, comme tu le verras dans la suite. Wink


@Isumi :
Spoil:
Comme tu dis, rien ne dure ! Et, contrairement à Kishimoto, je n'aurai absolument aucune pitié. Evil or Very Mad
Pour le moment ça va encore être bisounours un moment (disons que c'est une étape difficile à éviter au début, surtout quand y'a un bébé etc.).
Sinon bien sûr Kushina n'a pas abandonné Naruto, comme tu le verras au prochain chapitre. Wink


@Cavas :
Spoil:
Exact !
Au final, on aura droit à beaucoup de changement dans le fond, car le fait que Minato et Kushina aient survécu va changer beaucoup de choses, que ce soit dans les événements, les combats, etc. Bref, on aura droit à du neuf, une alternative.
Mais ce n'est évidemment pas tout... Wink
En tout cas merci, en plus quand je vois ta fic ça fait plaisir de recevoir un compliment de ta part.


@Max_le_pro :
Spoil:
Merci beaucoup !
Sinon tu as tout à fait raison concernant la vitesse de parution. Mais ça va beaucoup changer. Pour preuve, j'ai déjà presque fini le chapitre suivant. Wink

_________________
Ma fic (click Wink ) :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mizuki_tiger
Sennin


Inscrit le: 29 Mar 2012
Messages: 2369

MessagePosté le: Ven 07 Déc 2012, 8:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chapitre 2
Rencontres



– Kushina, pourquoi n’avoir rien dit ? répliqua Kyûbi.
– De quoi tu parles, sale Renard mutant ?
– Tu sais très bien de quoi je parle... Après tout, tu as beau n’être qu’une pitoyable humaine, tu appartiens au clan Uzumaki...
– La ferme ! À force de me chercher, tu finiras par me trouver, et ça va mal finir pour toi ! Tu finiras la queue entre les pattes, sale démon ! Alors va-t-en, Kyûbi !
– Fais attention, Kushina...


– Kushina... Kushina, est-ce que ça va ?

Kushina se secoua la tête, comme pour en extirper des pensées dérangeantes. Elle se rendit alors compte qu’elle était allongée dans les bras de Minato, qui la regardait d’un air inquiet.
Elle ne put s’empêcher de sourire en repensant à la première fois qu’elle s’était retrouvée ainsi. Elle s’était fait kidnapper par des ninjas d’un village ennemi, et avait été sauvée par celui qui deviendrait plus tard le Yondaime Hokage du village de Konoha, son amant et le père de son enfant.

– J-je... Oui, ttebane...
– Tu as dû t’évanouir. Tu as beau être forte, un accouchement demande beaucoup d’énergie.
– Andouille ! lâcha-t-elle soudain en lui frappant sur la tête. T’as beau être super sage et super fort, n’empêche que t’as jamais accouché et que t’accoucheras jamais alors qu’est-ce t’en sais ?
– Aïe ! Eh, t’as les nerfs ce soir... ?

– Si j’ai les nerfs ?! s’énerva brusquement Kushina, des larmes étincelant dans ses yeux. En l’espace de quelques minutes j’ai accouché, j’ai failli mourir, j’ai failli perdre mon fils, j’apprends par Hiruzen que j’ai failli te perdre toi aussi et puis... Tu remarques que j’ai les nerfs ?!

Minato ne répondit pas, et la prit dans ses bras avec douceur, la laissant se vider en larmes de toutes ces émotions accumulées.
Se calmant enfin, Kushina, toujours en larmes, ajouta plus doucement :

– Et puis, j’ai utilisé presque tout mon Chakra pour protéger Naruto en mon absence. J’ai entouré son lit de plusieurs épaisseurs de chaînes de Chakra que j’ai reliées à un sceau d’invisibilité et j’ai entouré la maison d’une barrière anti-intrusions reliée à mon Chakra par un sceau Uzumaki dérivé de l'Hiraishin, m'avertissant immédiatement dès qu'un Chakra étranger traverse ce passage. Avec ça, même si tous les Bijuus venaient en même temps attaquer Naruto, ils auraient du mal.

Elle reprit son souffle.
Minato lui essuya ses larmes en souriant.

– Eh bien, j’espère quand même que tous les Bijuus ne décideront pas sur un coup de tête malheureux d’aller attaquer mon fils en même temps. Car ça serait bien dommage... pour eux !

Il lui lâcha un grand sourire joueur en gonflant sa poitrine dans sa tenue d’Hokage. Kushina se rappela aussitôt ce même sourire qu’elle avait vu la première fois, lorsqu’il avait dit vouloir être Hokage, et elle pensa alors que ce que Minato venait de dire était tout à fait crédible.

Ils rentrèrent enfin à la maison, annulant les protections de Kushina et retrouvèrent Naruto – qu’aucun Bijuu n’avait décidé d’attaquer.

La nuit avait été longue. Ils purent enfin s’endormir.

Le sommeil fut cependant de courte durée pour Minato qui fut bien vite réveillé par quelqu’un frappant à la porte. Il ouvrit aussitôt. Il vit un homme aux lunettes noires avec un tatouage sur la joue droite, se tenant en retrait auprès du dernier individu que Minato aurait souhaité rencontrer en cette nuit.

– Yondaime Hokage, il faut qu’on parle.
– Danzô... Est-ce vraiment urgent ? Kushina vient d’accoucher et nous avons passé une longue nuit.
– Justement, nous devons parler de cette longue nuit. Oui, je suis au courant de tout.


Minato fut surpris par cette réponse. Comment pouvait-il savoir ? Hiruzen ne le lui aurait jamais dit, Minato connaissait trop bien le vieil Hokage pour savoir qu’une telle information resterait entre eux. En faire part Danzô serait la dernière chose qu’il aurait faite.

– Sortons, dit Danzô.

Minato suivit les deux hommes en prenant bien soin de refermer discrètement la porte. Danzô alla s’installer sur un banc, sous la lumière d’un lampadaire. Minato s’assit à ses côtés.
Tous deux restèrent ainsi sans un mot pendant quelques instants, puis Danzô rompit le silence.

– À propos de cet homme au Sharingan...

Il marqua une légère pause. Minato savait très bien où il voulait en venir, mais le laissa poursuivre.

– Je ne pense pas qu'il s'agisse de Madara. Cette hypothèse paraît beaucoup trop tirée par les cheveux. Il n’y a pas besoin de chercher si loin pour trouver d'autres possesseurs de cette pupille...

Il se tut un petit peu plus longtemps cette fois, semblant attendre une réaction de Minato. Comme celui-ci restait silencieux, il poursuivit de nouveau.

– Cet homme possédait un Sharingan et était masqué. Quel intérêt s’il s’agissait de Madara Uchiwa ?
– Peut-être parce qu’il est censé être mort depuis des décennies ?
lança ironiquement Minato.

Bien que toujours patient et respectueux, Minato avait toujours eu du mal à supporter Danzô.

– Certes. Mais ne crois-tu pas qu’un Uchiwa du village de Konoha aurait tout autant intérêt à masquer son visage, s’il doit faire un tel crime devant l’Hokage en personne ?
– Venez-en au fait. Vous soupçonnez quelqu’un en particulier ?
– Je soupçonne le clan Uchiwa tout entier. D’ailleurs, où sont-ils cette nuit ? Je n’ai vu personne du clan.
– Donc vous pensez que le clan Uchiwa tout entier complote contre Konoha, c’est ça ?
– Ce ne serait pas la première fois...


Minato fronça les sourcils. Il n’aimait pas les arguments de Danzô.

– Quoiqu’il en soit, cet homme masqué était seul. Et il était fort, paraissant prêt à m’affronter si son plan réussissait.
– Tu devrais garder un œil sur Fugaku Uchiwa...
– Fugaku ? Il a peut-être un caractère qui vous dérange, mais ce que vous dîtes là est de la pure diffamation.
– On parle d’un Uchiwa, Minato.


Minato se leva.

– À force de les traiter comme des parias comme vous le faîtes sans arrêt, ils finiront par réellement le devenir. Vous savez Danzô, les Uchiwas ne sont pas des monstres.

Il repensa avec tristesse à Obito Uchiwa.

Danzô se leva à son tour, furieux.

– À ce que je vois Hiruzen t’a déjà bourré le crâne avec ses belles théories.

Il lui lâcha alors un sourire ressemblant davantage à une grimace.

– Bref... Transmets le bonjour à Kushina... et à Naruto...

Minato comprit parfaitement le message. Une fraction de seconde plus tard, il appuyait son kunaï sur la carotide de Danzô.

– Ose encore une fois menacer ma famille... Ose ne serait-ce que toucher à un cheveu de Kushina, ou Naruto, et je te tue.

Le ninja de la Racine allait intervenir pour protéger son maître mais se ravisa suite à un geste de celui-ci. Danzô restait impassible, mais ne put masquer un regard terrifié. Bien que puissant d’un point de vue hiérarchique et physique, il était bien conscient qu’il était allé trop loin pour le Yondaime Hokage. La rage de ce dernier était d’autant plus effrayante qu’il était d’ordinaire un ninja au sang-froid exceptionnel.

– Yondaime Hokage, arrêtez s’il-vous-plaît.

Cette demande ne venait pas de Danzô, mais d’un enfant à en juger par la voix. La silhouette d’un jeune garçon se dessinait dans l’obscurité, avançant jusqu’à être visible sous la lumière du lampadaire.

– Itachi Uchiwa ?

Minato retrouva son calme et s’approcha de l’enfant, voyant que celui-ci tenait un bébé dans ses bras.

– Tu devrais être chez toi à l’heure qu’il est.

Danzô cracha rageusement au sol et son acolyte et lui profitèrent de la situation pour s’éloigner en vitesse. Minato les ignora.

– Sasuke n’arrivait pas à dormir, alors j’ai décidé de le promener un peu.
– Et tes parents, ils t’ont laissé faire ?!
s’étonna Minato, regardant le jeune Sasuke qui semblait à présent dormir profondément.
– Ils ne sont pas là cette nuit.

Minato fronça les sourcils. Il était bien content que Danzô n’eût rien entendu, mais se posait malgré tout des questions concernant cette étrange absence.
Il regarda Itachi et soupira.

– Bon, je ne vais pas laisser deux enfants sans surveillance toute une nuit...
– Rassurez-vous, je protégerai Sasuke.
– Je n’en doute pas une seconde, mais en attendant, vous dormirez tous les deux à la maison.


Minato les conduisit chez lui. Il ouvrit la porte le plus discrètement possible, et se retrouva nez à nez avec Kushina, dont la tête laissait entendre qu’elle avait eu un réveil assez brutal. Derrière elle étaient perceptibles les pleurs de Naruto. Itachi couvrit aussitôt les oreilles de Sasuke, en vain : il s’était réveillé, et semblait rechercher l’origine de ce son bruyant, le regard intrigué.
Minato les installa dans leur lit à Kushina et lui, laissant Kushina s’installer dans le canapé.

– Et tu vas dormir par terre peut-être ?! demanda Kushina, refusant visiblement de s’allonger dans le dernier endroit confortable de la maison.
– Ne t’en fais pas pour moi. C’est surtout toi que je plains, car maintenant ce n’est plus un mais deux bébés qui vont t’empêcher de dormir. Et ne fais pas cette tête, tu vas leur faire peur !

Avec un grand sourire satisfait – mais sachant qu’elle lui ferait payer sa moquerie, Minato lui souhaita une bonne nuit et sortit de la maison pour se diriger vers une place assez grande.

« Quelle galère, pensa Minato en se mordant le doigt jusqu’au sang. Quelle nuit ! »

KUCHIYOSE NO JUTSU !

Gamabunta, le crapaud géant du mont Myoboku, apparu alors, à moitié endormi.

– Minato ? Je viens de me coucher... J’espère que c’est important...
– Désolé, Gama
, lança le jeune homme en lui montant sur le dos. Continue de dormir, fais comme si de rien n’était.

Minato s’allongea alors sur le dos du crapaud géant et tenta de s’y endormir. Il n’y parvint cependant pas, trop perturbé par les événements qu’il avait vécus ces dernières heures.

Etait-il trop faible ? Lui qui était considéré comme un génie n’aurait peut-être même pas été capable de sauver sa femme et son fils... S’il avait échoué, jamais il ne se le serait pardonné. Il n’hésiterait pas à se sacrifier pour eux.

Il resta ainsi plusieurs minutes – ou peut-être quelques heures – à penser à mille choses en même temps, et fut interrompu par une présence proche. En regardant par-dessus l’œil du crapaud géant, il se rendit compte que le petit Itachi avait autant de mal que lui à trouver le sommeil.

– Itachi, décidément tu ne veux pas dormir.

Gamabunta ouvrit un œil et lança un regard mauvais en direction du gamin Uchiwa. Celui-ci ne parut nullement impressionné et l’ignora.

– Je repense à la guerre. Je ne veux pas que Sasuke vive ça.

Minato fut surpris de sa réponse. Cet enfant avait environ 5 ans, mais ses mots étaient ceux de quelqu’un de bien plus mature.

– Gamabunta, s’il-te-plaît, fais monter ce jeune garçon sur ton dos.
– À quoi tu joues, Minato ?
lança Gamabunta, agacé. Pourquoi vouloir faire monter ce bipède juvénile sur mon dos ?

Itachi n’écouta pas les remarques de Gamabunta et monta sur lui sans difficulté apparente.

– Eh ! Dégage de là, sale môme ! Sais-tu qui je suis ? Je suis le grand Gambunta du Mont Myob...
– Gama
, coupa Minato. Merci.

Le crapaud grogna de mécontentement mais ne chercha plus à se rebeller. Bien qu’ayant un égo aussi gros que lui, Gamabunta respectait beaucoup Minato.

Itachi et Minato s’assirent sur la tête de Gamabunta. De cette hauteur, ils dominaient la plupart des maisons de Konoha.
Itachi, le regard perdu à l’horizon, rompit le silence.

– Je ne veux plus jamais connaître la guerre. Yondaime Hokage, pourquoi les gens se font-ils la guerre ?
– C’est compliqué... Je pense que les hommes ont simplement du mal à se comprendre.
– Alors il ne devrait pas y avoir de différences, comme ça tout le monde se comprendrait
, conclut Itachi, qui, étonnamment, semblait avoir bien compris le sens des mots de Minato.
– Mais sans différence, que nous reste-t-il ?

Itachi ne dit rien, baissant tristement la tête.

– J’ai peur pour Sasuke.
– Tu aimes beaucoup ton frère.
– Oui.


Itachi releva la tête vers Minato, une larme coulant sur sa joue et un sourire se dessinant sur son visage.

– J’espère que Naruto et Sasuke deviendront amis.

Minato posa une main dans les cheveux d’Itachi avec un grand sourire.

– J’en suis persuadé.

L'aube approchait. La nuit la plus longue de Konoha s'achevait enfin.

_________________
Ma fic (click Wink ) :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cavas
Chuunin


Inscrit le: 07 Jan 2010
Messages: 759
Localisation: dans le monde des shinobis

MessagePosté le: Sam 08 Déc 2012, 4:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Chapitre très interessant!
Spoil:
Tout d'abord je me demande qu'elle est cette chose que Kyûbi voulait que Kushina leur dise. J'imagine qu'on le saura bientôt.

Toutes les protections et sceaux qu'à érigés Kushina en leur absente pour protéger Naruto m'ont fait bien rire. Il doit être le bébé le plus protégé au monde Laughing

Danzo qui vient aussi s'ajouter à la partie et directe une altercation avec le yondaime... le rassemblement de tout ce petit monde promet.

Et puis on a le grand Gamabunta fidèle à lui même... "ce bipède juvénile" Laughing Comme toujours il arrête pas de rouspeter Smile


Bonne continuation!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mat
Jûbi


Inscrit le: 13 Fév 2008
Messages: 5781

MessagePosté le: Sam 08 Déc 2012, 12:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Spoil:
Le vil Cavas a encore frappéTwisted Evil.Du coup je n'ai pas grand chose à ajouter à ce qui a pu se dire.

J'ai quelques idées au sujet du propos de Kyûbi mais cela part dans toutes les directions (c'est à propos de l'identité de l'homme masqué ? De la "force" qui a fait échouer la sortie du Bijû ? Du fait que Minato n'est pas le père de Naruto Laughing ? Etc.) aussi je préfère attendre que tu nous en dises plus dans les prochains chapitres.

Les rencontres entre les personnages sont vraiment sympa'. Je me demande la punition qu'infligera Kushina à Minato pour l'avoir dégagé de son lit. Laughing

Merci pour ce chouette chapitre !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Legna
Aspirant genin


Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 258
Localisation: avec ta soeur

MessagePosté le: Sam 08 Déc 2012, 6:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Intéressant ce chapitre

Spoil:
Qu'est-ce que Kushina n'a pas dit? Pourquoi Kyubi s'inquiète de la sécurité de son hôte? étrange...

Sinon j'ai bien aimé l'intervention de Danzo, Minato qui se veut intimidant, Itachi, bref tu as fait du bon travail Smile

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yahiko
Genin


Inscrit le: 08 Juin 2008
Messages: 491

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 12:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'aime beaucoup. C'est très dynamique et il y a juste ce qu'il faut d'humour de la part de Kushina Smile

La suite !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Isumi
En cierto modo
En cierto modo


Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 4041
Localisation: Mukuchi na yousei wa soko ni iru

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 11:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bon sang, Naruto était mieux protégé que la Banque de France ! Laughing

Kushina risque de payer un peu la superficialité de sa relation avec le renard non ?
Danzô qui débarque pour une "sonate au clair de lune", j'adore. C'est un peu comme ça que je voyais les choses: il s'emploie à discréditer le clan en faisant remarquer que celui-ci avait brillé par son absence.
Très jolie réponse de Minato: "À force de les traiter comme des parias comme vous le faîtes sans arrêt, ils finiront par réellement le devenir."

Et quelle joie de voir Itachi ! j'aime trop
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Mizuki_tiger
Sennin


Inscrit le: 29 Mar 2012
Messages: 2369

MessagePosté le: Dim 16 Déc 2012, 12:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chapitre 3
Les souvenirs du Serpent



– Maître Orochimaru !
– Silence
, siffla le Sannin. Je suis occupé.

Le petit garçon attendit patiemment que son maître finisse d’étudier les cellules d’une main humaine au microscope.
Orochimaru griffonna quelques notes sur un parchemin, puis regarda alors l’homme à moitié conscient au regard effrayé, ligoté sur une table d’étude. Un homme avec une main en moins...

– Quel est ce papier que tu as déposé sur la table ? demanda Orochimaru au petit garçon.
– C’est une lettre, Maître Orochimaru. Une lettre de Danzô Shimura.
– Danzô ? répéta Orochimaru, se léchant les lèvres avec un sourire intéressé.

Il alla prendre la lettre et commença sa lecture, passant les formules de politesses.

« Cela fait bien longtemps que tu n’as plus mis les pieds à Konoha, et je sais quel ressentiment tu as envers ce village que t’a trahi... Blablabla... En tant que Yondaime Hokage, Minato Namikaze a l’intention de suivre les idéaux de son prédécesseur... Blablabla... La nuit dernière s’est produit un incident particulier concernant cet Hokage qui devrait t’intéresser. Lorsque sa femme, Kushina Uzumaki, accouchait, un homme masqué est parvenu à défaire toutes les défenses du Sandaime et à isoler Kushina du Yondaime. Son but : extraire le Kyûbi de l’Uzumaki. Pour une raison que j’ignore, il a échoué, mais sache tout de même que, d’après Kushina, il était parvenu à prendre le contrôle du Renard. Pour cela, il a utilisé un Sharingan. »

D’abord surpris, Orochimaru se lécha à nouveau les lèvres, son sourire grandissant. Puis il poursuivit sa lecture.

« Un Uchiwa capable d’un tel exploit n’est pas n’importe qui.
C’est pourquoi je te contacte, car il pourrait être le pilier de nos deux objectifs. Tu veux te venger de Konoha et obtenir des éléments pour parfaire tes connaissances. Moi, je veux écraser Hiruzen et Minato en devenant le Godaime Hokage.
Avec ce Uchiwa, nous avons peut-être le moyen d’atteindre nos objectifs. Il serait intéressant de prendre contact avec lui. »


Orochimaru finit sa lecture sans vraiment y faire attention. La nouvelle de Danzô dépassait ses espérances. Danzô ne voyait évidemment que l’utilisation d’un tel individu pour mener à bien ses projets. Mais Orochimaru voyait dorénavant les choses autrement.

Lui qui avait besoin de puissants corps, il ne pouvait ignorer l’existence d’un tel individu. La lignée Uchiwa était sans aucun doute en tête de liste pour Orochimaru. Il n’était pas question de laisser passer une telle opportunité.

– Je crois avoir enfin trouvé le corps qu’il me fallait !

Le petit garçon fut étonné par la réaction de son maître.

– Orochimaru Sama, pourtant la lettre ne parlait pas de ça...

Orochimaru lui lança un regard noir en apprenant qu’il s’était permis de lire sa lettre.

– Voulez-vous vraiment attaquer Konoha ?
– C’est en effet une idée qui me plairait...
– Mais alors, qu’attendez-vous ?
– Deux Hokage sont présents à Konoha. Il me faut absolument les isoler.

– S’il-vous-plaît, supplia l’homme au fond, en larmes. Ne me tuez pas, par pitié, j’ai une femme et un fils !
– Tu veux parler de celui-ci ?
lâcha méprisamment Orochimaru en montrant le jeune garçon présent à ses côtés.

L’homme reconnu enfin son fils, bien que les drogues que lui avaient données Orochimaru avaient sensiblement diminué sa vue. Il prononça son nom, en larmes, lui suppliant de fuir.
Orochimaru se tourna vers le jeune garçon.

– Tue, siffla-t-il.

Le garçon prit un scalpel sur la table et s’approcha de l’homme qui ouvrit grand les yeux de panique et de peine. Une fois face à lui, le garçon leva son scalpel.
Orochimaru, un sourire sadique sur son visage, ne put s’empêcher d’ajouter quelques mots.

– Tu ne seras pas sa première victime : sache que ta femme est morte avant toi. Tu n’es rien. Tu n’as aucun talent, tu m’as fait perdre mon temps. Alors crève comme tu es né : inutile !

Le garçon trancha la gorge de son pauvre père sans la moindre hésitation, faisant jaillir du sang jusque sur son visage qu’il essuya d’un geste méprisant.
L’homme mourut quelques instants plus tard, son regard gravé dans cette tristesse infinie pour l’éternité.

Orochimaru se tourna alors vers le jeune garçon.

– Vieil homme, dit-il. Tu étais mourant et je t’ai offert un nouveau corps avec celui de ce jeune garçon. Comme nous avons tous deux pu le constater, tu as pu te mouvoir avec facilité, sans ressentir les défauts de ton ancien corps meurtri par l’âge.
– Oui
, répondit le garçon, souriant. Merci, maître, c’est un honneur de...
– Cependant
, interrompit le Sannin, tu ne me seras pas d’une grande utilité. Tu ne dispose d’aucun don héréditaire, d’aucun pouvoir particulier.

Le jeune garçon, sous lequel se trouvait la conscience d’un vieil individu, lança un regard terrifié à Orochimaru, comprenant parfaitement où il voulait en venir.

– Attendez, Maître ! Je peux vous être utile !
– La chose la plus utile que tu aies faîtes, c’est de m’apporter cette lettre
, ricana Orochimaru. La seule utilité que tu avais, tu ne l’as eu que malgré toi car tu n’étais qu’une expérience.

Sur ces mots, Orochimaru leva son bras et un serpent alla mordre son interlocuteur, le laissant agoniser et mourir en l’espace de quelques secondes.

– Grâce à toi, je sais maintenant que j’ai besoin d’un nouveau corps.

Une image d’un homme masqué au Sharingan défila dans la tête d’Orochimaru qui se lêcha une nouvelle fois ses lèvres souriantes.

Du laboratoire dans lequel il se trouvait, il sortit pour s’enfoncer un peu plus sous la terre, jusqu’à une sorte d’immense hall sombre.

Dans un mouvement rapide, il invoqua Manda, le roi des serpents.

– Orochimaru, gronda-t-il. J’espère que tu as une bonne raison de m’extraire du Ryuchidou pour cette minuscule et pitoyable grotte.

– Manda, je t’ai invoqué car j’ai peut-être l’occasion de t’offrir un nombre incalculable de sacrifices.
– Je t’écoute. Mais tâche de faire vite, car je n’ai pas beaucoup de temps.
– Tu devras m’aider à capturer une femme.
– Une femme tu dis ? Et tu te prétends Sannin ? Avoir besoin de m’extraire de ma grotte sacrée pour une simple...
– Une certaine Kushina Uzumaki
, coupa Orochimaru.
– ... Uzuamaki... Je comprends mieux, dit alors Manda, plus calmement. Mais pourquoi me demander avant ? Pourquoi ne pas simplement m’invoquer durant le combat pour la tuer ?
– Je te l’ai dit : je ne veux pas la tuer, mais simplement la capturer, ce ne sera pas aussi simple. Elle me servira d’appât. Le Bijuu qu’elle possède semble très convoité...
– Un Bijuu, tu dis ?!
s’exclama Manda.
– Oui. Kushina Uzumaki est le Jinchuuriki de Kyûbi.

Manda ouvrit grand les yeux puis, d’un geste rapide de la tête, plaqua Orochimaru contre une des parois de la grotte, l’empêchant de bouger.

– Orochimaru, siffla-t-il. Tes expériences ne me plaisent pas du tout ! Si tu veux affronter Kyûbi, c’est ton choix, mais ne me mêle pas à ça !
– Aurais-tu peur, Manda ?
lâcha Orochimaru, qui bien qu’écrasé contre la paroi ne put s’empêcher de lâcher un sourire narquois.
– Je n’ai pas peur ! gronda le grand serpent. Je suis réaliste. Je tiens plus à ma vie qu’à tes expériences. Un combat singulier contre le Kyûbi est un suicide. Même pour moi.
– Qu’en sais-tu ?
s’énerva Orochimaru, agacé par cette soudaine crainte de Manda.

Le grand serpent resta silencieux un moment, apparemment perdu dans ses pensées.

– Je l’ai déjà affronté.

Il marqua une pause. Orochimaru ne dit rien, attendant la suite.

– C’était il y a longtemps. Tu étais jeune à cette époque. Je venais de trouver le Mont Myoboku, grâce aux indices que j’avais pu récolter depuis le Ryuchidou. Mais mon Chakra Senjutsu est puissant. Les lieux sacrés tels que le Mont Myoboku, la forêt du Shikkotsuri ou la grotte du Ryuchidou disposent de ce qu’il faut pour masquer de tels Chakra, nous rendant invisibles même pour les meilleurs sens. Mais, en sortant, que ce soit par moi-même ou par invocation, je suis très facilement localisable.
Le Kyûbi dispose de très puissantes capacités sensorielles. Dès l’instant où j’ai quitté la grotte du Ryuchidou, il a dû sentir en moi une menace et m’a recherché. Je l’ai senti, mais j’étais trop préoccupé par la recherche du Mont Myoboku pour réellement y prendre garde. Lorsqu’enfin j’ai pu accéder au Mont Myoboku, je suis resté au loin. Mon but n’était pas d’attaquer ce mont, mais simplement d’y étudier ses forces que le Sage Serpent avait tant vantées.


Le grand serpent marqua une pause, perdu dans ses pensées.

Un soir de pleine Lune, Manda avait senti le puissant Chakra qui le traquait approcher rapidement. Le Kyûbi l’avait trouvé. Il était pris au piège. Il ne lui restait qu’une seule solution : se cacher au mont Myoboku.
À peine entré, il se trouvait déjà face à trois puissants guerriers qui semblaient chacun capables de lui tenir tête. Trois redoutables crapauds apparemment déterminés à anéantir la menace que représentait ce gigantesque serpent.
Mais, tandis que le serpent géant se préparait lui aussi au combat, il vit deux des trois guerriers fuir en sautant en coassant de terreur. D’abord surpris, son égo le poussa à se moquer, jusqu’à ce qu’il se retrouve sous une ombre colossale qui cassa nette son arrogance.

– Le Kyûbi est entré ! entendait-il hurler au loin les deux guerriers qui avaient pris la fuite.

Manda leva la tête et fut impressionné par la taille de Kyûbi. Il était si imposant que Manda doutait de pouvoir s’enrouler autour de lui.
Kyûbi hurla de rage. La force du souffle déplaça le serpent de plusieurs centaines de tonnes comme s’il n’était qu’un vulgaire ver de terre. Il fut arrêté par le seul guerrier crapaud encore présent.

– N’en profite pas pour fuir, sale serpent sournois ! Il est ici par ta faute ! Tu vas devoir m’aider à nous en débarrasser.

Manda lança un regard noir au crapaud, comprenant que toute fuite était inutile. Il devait se battre, et même si cela le répugnait il devait reconnaître que la présence de ce puissant crapaud n’était pas de trop dans ce combat.

– Au nom des crapauds du mont Myoboku, moi, le grand Gamabunta, je vais te faire quitter ces lieux par la force !

Le crapaud s’élança d’un bond rapide, l’épée en l’air, prêt à lancer une attaque à pleine puissance. Le serpent en profita pour lancer une attaque éclaire.
Mais le Kyûbi les dégagea sans la moindre difficulté d’un coup de patte, dont la griffe fit une profonde entaille autour de l’œil gauche du crapaud. Manda évita de justesse grâce à ses réflexes exceptionnels acquis au Ryuchidou, mais comprit malgré tout que le combat serait à sens unique.
Gamabunta s’écrasa sur le sol non loin de lui, perturbé par sa blessure. Kyûbi leva la patte, prêt à tuer le crapaud encore à terre.
Manda envoya alors sa queue qu’il enroula du mieux qu’il pouvait autour de Gamabunta, puis le dégagea de toutes ses forces, lui permettant d’éviter de justesse le coup de patte mortel du Renard.

– Ne crois pas que tu seras pardonné pour autant, gronda Gamabunta. Tu es la cause de la venue du Kyûbi...
– Je me contrefiche de ce que tu penses
, siffla le serpent. Je t’ai sauvé parce que seul, je n’ai aucune chance...

Kyûbi les dominait de toute sa hauteur, sa gueule grande ouverte préparant une Bijuu Dama.

– ON DOIT L’ARRÊTER IMMEDIATEMMENT ! hurla Gamabunta, comprenant que le mont Myoboku allait être pulvérisé par une telle attaque.

Il attaqua de nouveau, la peur et la rage le rendant extrêmement nerveux. Manda en fit autant, parvenant à atteindre le Bijuu au flanc tandis que Gamabunta s’apprêtait à planter sa longue épée dans sa gorge.
Mais un coup de queue désinvolte du Renard suffit à l’éjecter à plusieurs centaines de mètres. Manda esquiva quant à lui le coup d’une autre queue, qui l’obligea cependant à lâcher sa prise.
Kyûbi continuait de faire grossir sa Bijuu Dama, et Manda comme Gamabunta n’avaient aucun moyen de venir à bout du Renard.

Il était trop tard. Kyûbi lança son attaque. Manda ne tenta même pas de fuir, sachant que la portée serait trop grande pour qu’il y échappe à temps.
Il vit alors une intense lumière, et puis plus rien.

Lorsqu’il reprit conscience, il ne se trouvait pas au Royaume des Morts mais était resté à celui des Crapauds. Il vit un trône sur lequel siégeait un vieux crapaud endormi.

– Tiens, il reprend conscience, lâcha un tout petit crapaud. T’as vu ça, Ma’ ?
– Commence pas, Pa’...


Manda gardait les yeux fixés sur le Sage Crapaud.

– Oogama Sennin...

Il sentit un puissant coup le propulser à plusieurs mètres.

– Ferme-la, sale serpent, reprit le petit crapaud, qui arma à nouveau son poing. À cause de toi, le vieux est fatigué et Gamabunta est blessé. La prochaine fois que tu viens nous espionner, t’es mort, c’est clair ?

Manda tenta de reprendre conscience.

– T’as de la chance que le vieux ait absorbé la bombe avec sa boule de cristal, sinon on y passait tous. Et t’as de la chance qu’il ait réussi à repousser Kyûbi et à lui faire oublier l’emplacement de ce lieu, sinon j’te jure que toi qui adores les sacrifices t’aurais servi d’offrande au Bijuu. Le vieux nous a dit de te laisser partir, et ne t’a pas enlevé la mémoire, il a dit que ça te serait utile...
– Il est balèze le vieux quand même, hein Pa’ ? En plus de toujours tout oublier lui-même, il peut en faire autant avec les autres.
– Ouais, ben toi oublie pas de me préparer le dîner... J’ai faim !


Lorsque Manda eut fini son récit de sa rencontre avec Kyûbi, Orochimaru le regarda d’un air intéressé.

– Donc... Tu sais où se trouve le mont Myoboku...
– Ne compte pas sur moi pour te révéler sa position
, siffla le serpent en écrasant un peu plus Orochimaru. Quand le sage serpent a appris ce que j’ai fait, il m’a strictement interdit de m’y rendre sans son accord. Je préfère respecter ses règles... Et je te conseille d’en faire autant !

Manda relâcha sa prise, et Orochimaru retomba sur le sol.

– Bref, ne compte pas sur moi pour servir d’appât au Kyûbi. Si tu veux attirer ton homme, va falloir trouver autre chose.

Et, avant qu'Orochimaru eût pu ajouter quoi que ce fût, il disparut.
Orochimaru se releva, se massant son thorax endolori.

« Je dois m’y prendre autrement... »

Il reprit la lettre dans sa poche et relut le message de Danzô, y cherchant un quelconque indice. Il était essentiel qu’il parvienne à atteindre la Jinchuuriki s’il voulait rencontrer cet homme au Sharingan.
Il ne mit guère de temps pour trouver un.

« Lorsque sa femme, Kushina Uzumaki, accouchait... »

Orochimaru se lécha les lèvres, un grand sourire se dessinant sur son visage.

« Ainsi, Kushina Uzumaki a un enfant... »

_________________
Ma fic (click Wink ) :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Isumi
En cierto modo
En cierto modo


Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 4041
Localisation: Mukuchi na yousei wa soko ni iru

MessagePosté le: Dim 16 Déc 2012, 12:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo tu t'es surpassé !

Oro est ignoblissime et le combat narré par Manda est super.
La fin est diabolique Twisted Evil

Un excellent chapitre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Fanfics Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3 ... 36, 37, 38  Suivante
Page 1 sur 38

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum