Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. La place de la langue française sur les forums, les irc, ...
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Débats
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Eight
Civil


Inscrit le: 27 Oct 2012
Messages: 16
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Sam 03 Nov 2012, 8:00 pm    Sujet du message: La place de la langue française sur les forums, les irc, ... Répondre en citant

Bonsoir tout le monde,

J'ignore si vous vous êtes déjà penchés sur la question, mais je n'ai trouvé aucun topic m'inspirant et je ne pense pas qu'en déterrer soit la meilleure solution, n'êtes point d'accord avec moi ?

Il fait frais, je suis donc sortie au cinéma, voir le film Dans la Maison, avec Lucchini (j'adore Lucchini), puis je suis rentrée me plonger dans le monde de l'IRC accompagnée d'une bonne tasse de thé noir au lotus et à la mauve (un parfum très doux, je vous le recommande sans sucre).

Me voici donc sur IRC. Et, oh, que vois-je ? Un jeune homme dont l'asv précise qu'il a 14 ans écrire "kk kmt tu va ?". Horreur, blasphème, sacrilège pour une personne telle que moi qui aime tant lire un beau français bien écrit, agréable et vivant.

Navigant ça et là sur ce tout nouveau forum que j'apprivoise peu à peu, je me dis "et pourquoi pas en parler ? Il y a de quoi échanger sur un tel sujet !" (Je vous jure que la rime n'était pas volontaire).


Je me présente donc à vous, humble jeune femme à qui il manque les péripéties dans le récit de vie, pour tenter de retrouver un peu de fougue dans lors d'une discussion pleine de convictions et d'opinions à partager.




L'introduction fut longue, mais j'aime prendre mon temps.

Pensez-vous que le fait que les jeunes lisent de moins en moins jouent sur le fait qu'ils ne sachent plus écrire ?

Pensez-vous qu'écrire correctement sur internet soit inutile ? Soyons clairs, je ne parle pas d'une écriture parfaite, tout le monde fait des fautes, même moi (surtout avec les accords), mais simplement écrire un français lisible ?

Pensez-vous que le français est voué à disparaître à l'heure ou le verbe "kiffer" est maintenant dans le dictionnaire ?

Pensez-vous qu'il est aujourd'hui trop vieux jeu d'apprécier écrire avec un beau français, une pincée de figures de style et juste ce qu'il faut de rhétorique ?

Croyez-vous seulement encore en la langue française ?

Dites-moi tout. Livrez-vous. Exposez, parlez, hurlez ! Montrez-moi ce que vous pensez !

J'attends vos réactions, pleine d'impatience et d'envie de vous lire.

Bonne soirée à vous,
Eight

_________________
C'est une courgette qui court et qui se jette. Meow.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mat
Jûbi


Inscrit le: 13 Fév 2008
Messages: 5781

MessagePosté le: Dim 04 Nov 2012, 2:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Est-ce que les "jeunes"* lisent de moins en moins ou bien lisent-ils autre chose que des romans mais des magazines, journaux, BD, mangas, etc. ? Y a-t-il un seuil minimum ? Des différences entre garçons et filles ? Est-ce que les jeunes reproduisent en partie ce qu'ils observent à la maison (en fonction de la catégorie sociale à laquelle on appartient, le rapport et le "goût" pour la lecture n'est pas forcément identique**), etc. ? Donc s'ils lisent moins c'est peut-être parce que leurs parents lisent moins/peu/pas.

Si on en croit cette synthèse de 2007*** (il existe peut-être des résultats plus récents). On peut voir quelques faits intéressants : déjà les différences qui apparaissent en fonction du support de lecture : livres, magazines, journal.

1/4 des enquêtés déclarent n'avoir rien lu au cours des trois derniers mois et 1/4 peut être considéré comme des "gros" lecteurs. Il y a pas mal de différences en fonction des préférences de lecture, du sexe, de la classe, des filières, etc.

Selon cette étude, "la lecture conserve une place importante dans les loisirs des collégiens et des lycéens". Donc ils continuent à lire mais n'écrivent pas forcément bien. On peut alors conjecturer que la lecture n'est pas une condition suffisante pour "bien" écrire mais qu'il y a d'autres éléments qui interviennent (les cours, les parents, les relations, etc.).

Peut-être que le langage sur Internet et les SMS peuvent avoir des effets néfastes sur l'orthographe mais je ne sais pas si cela aggrave la tendance ou bien illustre le fait que le français n'est pas une langue aisée et que sa maîtrise nécessite des ressources que tous les individus ne sont pas capables de mobiliser au même niveau. Donc écrire un "beau" français n'est pas forcément à la portée de tout le monde et peut renvoyer à une maîtrise de la langue qui est plus le fait de certaines catégories qui, de ce fait, renvoie aux autres catégories une représentation plutôt négative d'elles-mêmes (la "violence symbolique" de Pierre Bourdieu n'est alors pas très loin).

Le français n'est, je l'espère, pas voué à disparaître et des simplifications sont à l'oeuvre pour le rendre un peu plus abordable mais, là encore, ce n'est qu'un maillon de la chaîne. Et le fait que des verbes comme "kiffer" soit introduit peut se lire comme le signe d'une adaptation de la langue : rien n'interdit de ne pas l'utiliser et de lui préférer des synonymes qui "sonnent" mieux.

En espérant que cette petite contribution au sujet sera utile.



* J'utilise les guillemets non pour faire pédant mais pour souligner le caractère problématique du mot : qui fait partie des jeunes ? Est-ce une simple question d'âge ?

** Sur ce point voir l'INSEE, par exemple, sur une journée moyenne en métropole. En fonction du sexe et de la CSP, le temps de lecture moyen par jour varie de 8 à 39 minutes (le score le plus élevé étant obtenu par les retraitées et retraités).

*** Elle est issue d'une enquête réalisée auprès des collégiens et lycéens venus avec leur classe visiter le Salon du livre de Paris en mars 2007. Est-ce que cela peut introduire des biais ?


Dernière édition par Mat le Dim 04 Nov 2012, 2:39 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Spathi
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 96

MessagePosté le: Dim 04 Nov 2012, 2:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il est vrai que internet a donné naissance à de nouvelles formes d’expression (langage sms, langage des émoticônes) qui se sont très vite insérées dans les langues, sans exception. La langue française n’est alors pas la seule concernée dans cette mutation : l’anglais, la langue la plus importante internationalement, est également touchée.

Tu dis que cette mutation des langues est un blasphème, un sacrilège. Certes ! Mais ce phénomène peut aussi bien être interprété comme positif par certains que comme déplorable par d’autres (dont moi).

En laissant de côté un moment les jugements de valeur, cette mutation n'est ni surprenante, ni nouvelle. Les langues suivent une mutation qui dure depuis très longtemps et on ignore de quand elle remonte.
Il est bon de rappeler que la langue française n'est pas rigide, elle est issue, comme l'italien et l'espagnol du latin et qu'elle garde des liens avec d'autres langues comme l'arabe. Il suffit d'étudier l’étymologie des mots pour prendre conscience de l'histoire de la langue.

Ce sujet, au final, me paraît vaste mais très intéressant car ça donne l'occasion pour les curieux d'aller fouiner un peu dans l'histoire des langues et de découvrir la richesse que cache chaque mot.

Pour répondre une par une à tes questions :

Citation:
Pensez-vous que le fait que les jeunes lisent de moins en moins jouent sur le fait qu'ils ne sachent plus écrire ?

D'abord, je ne pense pas que le problème soit propre aux jeunes.
Lire est essentiel pour écrire, et inversement. Mais je ne pense pas que lire de moins en moins nous amène à ne plus savoir écrire du tout. Nous perdons certainement du vocabulaire, une capacité d'expression plus précise et plus diversifiée et voire pire une capacité de compréhension littéraire, mais nous n'oublierons jamais comment écrire.
Normalement, pour un enfant qui suit une scolarisation dés son plus jeune âge (l'enseignement primaire) il sait lire et écrire, et cette aptitude acquise n'est pas censée disparaître, c'est comme lorsqu'on apprend à marcher (alors certes il y a des cas de force majeure où on oublie comment marcher)

Citation:
Pensez-vous qu'écrire correctement sur internet soit inutile ? Soyons clairs, je ne parle pas d'une écriture parfaite, tout le monde fait des fautes, même moi (surtout avec les accords), mais simplement écrire un français lisible ?


Je pense qu'au minimum il faut écrire un français lisible. Je ne suis pas un puriste fanatique qui hurle au sacrilège à la première erreur de français ^^ Cependant, écrire correctement permet de se faire comprendre au minimum et de respecter la personne avec qui on converse.

Citation:
Pensez-vous que le français est voué à disparaître à l'heure ou le verbe "kiffer" est maintenant dans le dictionnaire ?


"disparaître" c'est un peu trop fort. La langue française va évidemment muter, se simplifier, mais disparaître...C'est possible, il existe des langues mortes et des langues vivantes qui pourraient plus tard être répertoriées parmi les langues mortes, mais en ce qui concerne le français je n'y crois pas vraiment.

Citation:
Pensez-vous qu'il est aujourd'hui trop vieux jeu d'apprécier écrire avec un beau français, une pincée de figures de style et juste ce qu'il faut de rhétorique ?


Pour donner un exemple, en langage courant on n'utilise plus le passé simple. Sur internet ou en dehors tu ne diras jamais "Hier soir je fus au bar du coin pour aller voir le match Nice-Nancy. Cependant nous ne pûmes le voir car la télé du bar était en panne". Là ça ferait vieux jeu ^^
Ecrire avec un beau français ce n'est pas écrire constamment avec un beau style ! Mais il est toujours bien, lorsqu'on écrit ou lorsqu'on parle, d'y laisser un peu de style.

Citation:
Croyez-vous seulement encore en la langue française ?


Je trouve la question trop fermée. J'aime la langue française mais j'aime aussi le français d'autrefois, le latin, les autres langues qui en découlent et les autres langues qui existent.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ssk
Murim-in
Murim-in


Inscrit le: 05 Juil 2006
Messages: 3610

MessagePosté le: Dim 04 Nov 2012, 8:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bien sûr que la question de la langue française est certes intéressante et d'actualité. D'ailleurs, il y a un topic qui s'approchait de celui-là, sur l'évolution de la langue, qui évolue plus négativement, par là je veux dire vers une simplicité des termes, vers des réductions de mots, allant même jusqu'à remplacer des "Je t'aime" par, dans le dictionnaire, des "<3" ou d'autres termes du net qui se voient listés dans le dictionnaire ("lol", etc).

Seulement, je trouve que c'est une partie d'un ensemble. Spathi disait plus haut que ce problème n'est pas propre aux jeunes mais je trouve que justement, c'est dans cette catégorie d'âge que tout se joue et où l'effet de groupe est très présent et c'est cet effet de groupe et d'apprentissage qui s'entre-mêlent pour donner ce que nous avons aujourd'hui.

Le problème de la langue française est UN des problèmes parmis beaucoup d'autres. A notre âge, nous lisons peut être moins que les générations passées ou que d'autres tranches d'âges mais l'effet de groupe et l'innovation entraîne des différences avec une génération passé qui ne connaissait pas, par exemple, internet qui apporte une masse énorme d'informations qui ne nous permet pas d'être "à la page" si nous mettons trop de temps à répondre. Pour ça, le SMS prend place, les raccourcis ou les inventions de mots courts pour exprimer beaucoup plus compliqué ("<3" ou "lol" pour exprimer la joie, l'amusement, l'amour, etc) également et petit à petit, on en arrive à un nouveau langage (spécifique aux jeunes puisque l'Internet a été "pris en otage" principalement par les jeunes qui n'avaient pas encore une culture fixe comme l'ont les adultes (par là, ils ont déjà eu le temps d'apprendre à connaître le monde qui les entourent/entouraient à l'inverse des jeunes)), à un nouveau mode de vie beaucoup plus rapide (par la tonne d'informations transmises par les médias et par Internet et l'avènement des réseaux sociaux (surtout Twitter qui, par la limitation des messages, oblige à écrire beaucoup moins, beaucoup plus vite)) et ainsi de suite.

Du coup, sur IRC ou les forums, le problème est le même. La langue française se modifie avec les comportements générationnelles. La langue française n'est pas fixe et est obligée d'évoluer (en bien ou en mal). Les SMS et autres raccourcis sont plus utilisés par les jeunes que par les adultes pour le moment, mais les jeunes deviendront adultes et feront des enfants et ce cycle se répétera et touchera toutes les tranches d'âges. C'est à la société de définir ce nouveau mode de discussion (SMS, mots qui n'en sont pas ("<3") mais qui sont tout de même significatives, etc) est néfaste, mauvais ou non. Passager ou non.

Pour ma part, j'ai déjà exprimé mon avis sur la question, je ne suis pas prêt à voir à l'avenir (mais déjà maintenant) des "Je t'aime" remplacés par des "<3", par exemple. La langue doit évoluer certes, mais jusqu'à quel point ? C'est de mon point de vue la complexité de la langue qui en fait sa beauté. Elle permet d'exprimer ce que l'on souhaite de manière très précise grâce à son vocabulaire riche et bon nombre de ses règles (même si certaines peuvent être sujettes à discussion Razz).

L'intitulé du topic limite peut être un peu trop le débat (à mon goût en tout cas), l'effet de groupe dont je parlais (très brièvement mais qui me paraît très important) ou encore l'accélération de nos modes de vie (par Internet ou l'accélération des médias par exemple) me paraissent être des questions très importantes pour la langue française (et d'autres problèmes de société).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Malik
Aspirant genin


Inscrit le: 27 Avr 2011
Messages: 233

MessagePosté le: Lun 05 Nov 2012, 1:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour l'origine du langage texto ssk, ça découle surement du fait qu'à l'époque, les sms n'étaient pas gratuit et qu'il fallait faire court si on voulait pas payer trop chère. Depuis s'est resté pour toutes les raisons pratiques qu'on connaît à cette façon d'écrire.

Le but était de caler le plus de mots possibles dans un texto. Je me rappel même qu'à l'époque où j'étais en 5ème, j'écrivais sans mettre d'espaces. Unpeucommeçaengros. Et je ne pense pas que j'étais le seul.

Sinon, tant que l'évolution "texto" reste bien confiné dans la sphère du divertissement ( discussions internets, sms, email entre amis... ), je ne suis pas contre. Par contre si ça tendait à baver sur la sphère professionnelles ou culturelles ( j'entends par là les publicités, les films, les livres, les jeux vidéos, les journaux... ), là je serai complètement contre.

Pour la question du sujet général, je suis quand même pour une simplification légère de certaines chose. J'ai le même point de vue sur la langue arabe litteraire et le chinois. En 2012, on devrait pouvoir trouver certains compromis pour faciliter l'apprentissage de ces langues.
Surtout qu'encore pour le chinois et l'arabe, tu peux les parler sur un territoire assez vaste, mais le français... Mise à part en France ça ne te sert pas à grand chose.

_________________
12,2sec sur 100m, qui fait mieux ?

______________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
la baronne
Aspirant genin


Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 252
Localisation: chez moi comme d'hab

MessagePosté le: Lun 05 Nov 2012, 1:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Mise à part en France ça ne te sert pas à grand chose.


Belgique , Suisse, Quebec , Algerie , Maroc, Tunisie, Cote d'ivoire, Senegal, RDC et j'en passe
400 millions de personnes parlent le francais . Apres l'anglais , c'est la 2eme langue la plus enseignée.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Isumi
En cierto modo
En cierto modo


Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 4041
Localisation: Mukuchi na yousei wa soko ni iru

MessagePosté le: Lun 05 Nov 2012, 2:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La question que je me pose c'est s'il ne faudrait pas faire une différence entre la capacité à bien écrire et une volonté de le faire ?
Est-ce que les adolescents considèrent les SMS ou les discussions informelles type msm ou autre comme de l'écriture ?
Ne sont-ils pas conscient que c’est un français différent ?
Cette étude présente ce qui se passe outre atlantique:
http://www.pewinternet.org/Reports/2008/Writing-Technology-and-Teens/01-Summary-of-Findings.aspx

J’aurais tendance à dire que c’est un peu pareil chez nous…


Ssk a écrit:
L'intitulé du topic limite peut être un peu trop le débat (à mon goût en tout cas), l'effet de groupe dont je parlais (très brièvement mais qui me paraît très important) ou encore l'accélération de nos modes de vie (par Internet ou l'accélération des médias par exemple) me paraissent être des questions très importantes pour la langue française (et d'autres problèmes de société).


Je suis du même avis.

La façon d’apprendre, la mémorisation, les facultés cognitives, sont déjà sous une influence nouvelle.
Il n’y a actuellement aucun protocole pour mesurer les changements, l’impact d’internet sur nos esprit, cependant, il est clair que la révolution est en marche et qu’il serait dommage de ne pas en tirer le meilleur parti dans l’éducation des nouvelles générations. Autant prendre le phénomène à bras le corps.
Par exemple, pour contrer l’effet qui semble émerger sur les capacités de concentration profonde...
Il ne faut sous aucun prétexte renoncer au papier et au crayon, aux livres et à la matière, cependant, ne pas se servir des nouveaux supports serait à mon sens prendre le risque de déconnecter (sans jeu de mots) totalement de la réalité de la transformation des esprits.
Les Tices sont à cet égard un bon outil en classe. Sans bien entendu en faire la panacée à tout.

L'individu qui naît et grandit dans notre société de l'information doit acquérir une véritable expertise documentaire. Et cela est à éduquer aussi.
C'est au-delà de la maîtrise du code (dans les activités de lecture).
Mais sans cette maitrise en amont, rien de bien probant n'est envisageable...
A cet égard, le vocabulaire est à mon sens encore plus fondamental que l'orthographe.


Je me permets de proposer quelques liens en rapport avec ce qui se jouent entre nos esprits et les nouvelles technologies.
http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/lectures/lecture-sur-ecran/processus-cognitifs/dossiers
http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/lectures/lecture-sur-ecran/processus-cognitifs/points-de-vue-de-chercheurs-en-france
http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/lectures/lecture-sur-ecran/processus-cognitifs/points-de-vue-de-chercheurs-autres-pays
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Malik
Aspirant genin


Inscrit le: 27 Avr 2011
Messages: 233

MessagePosté le: Mar 06 Nov 2012, 12:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing 400 millions de personnes parlent le français ? Laughing
Un jour va vraiment falloir que tu m'envois le site d'où tu sors tes chiffres La_baronne. Quand tu les triples pas les chiffres, tu les doubles... au moins. On estime à environ 200 millions le nombres de personnes parlant français dont 90 millions en langue première.

Citation:
Belgique , Suisse, Quebec , Algerie , Maroc, Tunisie, Cote d'ivoire, Senegal, RDC et j'en passe


On peut faire exactement le même raisonnement pour le Gabonais et le Romani. Il n’empêche que c'est pas des langues super utiles.

Enfin admettons : Belgique, Suisse tout petits pays. Quebec, Maroc tout le monde comprend l'anglais.
L’Algérie, la côte d'ivoire et le Senegal faut pas déconner, c'est loin d'être l'Eldorado économique et culturel. Laughing

Dans tous les pays où ça parle français, t'as tout autant de chance de te faire comprendre si tu parles Anglais ou Espagnol. Dans les pays où ça parle chinois, bonne chance pour tomber sur quelqu'un qui parle français.
Dans les pays arabes, mise à part au Maghreb, c'est mort pour un francophone... T'as plus vite fait d'apprendre à parler arabe, au moins tu ne te limitera pas au pays du Maghreb.


C'est une langue bien vu le français sur le plan mondial, c'est au moins ça.

_________________
12,2sec sur 100m, qui fait mieux ?

______________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Isumi
En cierto modo
En cierto modo


Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 4041
Localisation: Mukuchi na yousei wa soko ni iru

MessagePosté le: Mar 06 Nov 2012, 1:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De façon à évacuer le problème du nombre de locuteurs:
Le Rapport sur la langue française dans le monde 2010 l'estime à 220 millions.
La Francophonie a encore de beaux jours devant elle.
http://www.20mars.francophonie.org/IMG/pdf/dossier_presse_la_langue_francaise_dans_le_monde.pdf

Troisième langue en nombre de page sur internet, justement.
Je dirais donc qu'a priori, la "décontraction" du langage de quelques forums ados ne me fais pas trop peur.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Eight
Civil


Inscrit le: 27 Oct 2012
Messages: 16
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Ven 09 Nov 2012, 6:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour tout le monde !

Le froid est arrivé ! Il faut mettre les petites laines !
J'adore l'hiver. J'adore le vent glacial qui souffle et vous paralyse le nez et les oreilles ! Parce que oui, ne pouvoir bouger ni mes narines ni mes oreilles est une grande source d'amusement pour moi !

J'ai également pu constater que j'avais eu plusieurs réponses fortes intéressantes.

Je voudrais d'abord préciser une chose : Si vous trouvez mon topic trop restreint, n'hésitez pas à en élargir le sujet, je ne vous frapperai pas, c'est promis !

Me voici donc devant mon pc, un bol de thé au jasmin près de moi accompagné de madeleines au miel que j'ai préparé ce matin, de bonne humeur et les doigts même pas engourdis !



Mon post vous paraîtra bien plat, mais après toutes les informations que j'ai pu recevoir, difficile d'être à la hauteur !



Je ne suis pas une puriste de la langue française, je pense aussi qu'elle pourrait être simplifiée.
D'ailleurs, je crois que ce qui m'a le plus traumatisée, c'est de savoir si l'on accorde ou pas le mot "rouge" dans "rouge-gorge".

J'en conviens donc, c'est une langue très difficile. Mais est-ce une raison pour la saboter ainsi ?
Ne pas savoir maîtriser le français est une chose. Mais volontairement écrire "tfk" plutôt que "tu fais quoi" parce que "c'est plus cool", je trouve ça triste.
Je trouve ça triste que les gens arrêtent de chercher l'esthétique et qu'ils se contentent de l'efficacité la plus pure et simple.
Je parle de l'écriture mais c'est valable pour bien des domaines encore. Pauvre culture.

Le français évolue, oui, comme toutes les autres, oui, mais la simplifier signifie-t-il que l'on doive se plier à tous les caprices de la mode ? Je suis peut-être trop fermée d'esprit, mais je ne pense qu'intégrer tous les mots que l'on se prend à utiliser pendant quelques mois parce qu'on les trouve cool soit la bonne solution.
Et puis on peut parler de façon élégante en restant simple. Je veux dire, on n'a pas besoin d'être pompeux pour parler la France.

Quand je lis la réponse de Ssk, on retrouve la question de l'efficacité. Il est vrai que les site comme Twitter qui nous impose des limites pour les phrases et nous oblige à réduire les mots au maximum, mais c'est un cas particulier. Rien ne nous impose de le faire partout, encore moins sur internet. Il faut aller vite, mais rester clair. Quelle meilleure façon de rester clair et d'éviter tout qui pro quo, si ce n'est écrire un français lisible ? Je ne dis pas parfait, mais lisible. Lisible et précis.

Je n'ai pas encore eu le temps de regarder tous les liens postés, je m'y mettrai dès que possible.



En attendant, je vous souhaite une bonne soirée ! Merci pour toutes vos réponses, et encore une fois n'hésitez pas à élargir le sujet si le besoin s'en fait sentir.

A bientôt, mes petits canards.
Eight

_________________
C'est une courgette qui court et qui se jette. Meow.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
la baronne
Aspirant genin


Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 252
Localisation: chez moi comme d'hab

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2012, 10:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Malik comme un grand garcon tu peux taper sur google " langues les plus parlées dans le monde" ensuite tu descend avec la flefleche du clavier. Et hop tu auras un lien sur la langue francaise, et hop oh magie , y'a donc un lien externe qui parle des 400 millions. Bref dans le fond qu'on soit 200 millions ou 400 , c'est pas important . C'etait juste que tu ne te rends pas compte du nombre de gens qui cause la france Wink

Maintenant si tu es assez connaisseur pour corriger wikipedia , fais le.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Malik
Aspirant genin


Inscrit le: 27 Avr 2011
Messages: 233

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012, 2:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai regardé sur wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Langue#Nombre_de_locuteurs_par_langue

" L'estimation du nombre de locuteurs d'une langue (en première et en seconde langue) peut donner d'importantes divergences pour certaines langues. C'est notamment le cas du français ; Ethnologue.com3 estime le nombre de locuteurs du français à 128 millions en 1999, dont seulement 77 millions en première langue.
Dix langues sont parlées par plus de 100 millions de personnes. En tête le mandarin (1,2 milliard), l'espagnol (329 millions), l'anglais (328 millions) et l'arabe (221 millions). Suivent le français (220 millions), le bengali (181 millions), le portugais (178 millions), le russe (144 millions) et le japonais (122 millions). "

220 millions, soit grosso modo ce que j'ai dis plus haut.

_________________
12,2sec sur 100m, qui fait mieux ?

______________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
la baronne
Aspirant genin


Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 252
Localisation: chez moi comme d'hab

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012, 3:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Malik ce que tu dis plus haut , c'est qu'a part en France , le francais ne sert pas a grand chose. Ce a quoi je repond que les francophones sont 400 millions. La tu debarques avec tes smileys et tu affirmes que je double ,voir meme triple les chiffres , en 2 mots tu te moques de mon post , bref

Je te dis que je tiens ca de wiki , et toi tu posts ceci (toujours wiki)

Citation:
" L'estimation du nombre de locuteurs d'une langue (en première et en seconde langue) peut donner d'importantes divergences pour certaines langues. C'est notamment le cas du français ; Ethnologue.com3 estime le nombre de locuteurs du français à 128 millions en 1999, dont seulement 77 millions en première langue.
Dix langues sont parlées par plus de 100 millions de personnes. En tête le mandarin (1,2 milliard), l'espagnol (329 millions), l'anglais (328 millions) et l'arabe (221 millions). Suivent le français (220 millions), le bengali (181 millions), le portugais (178 millions), le russe (144 millions) et le japonais (122 millions). "

220 millions, soit grosso modo ce que j'ai dis plus haut.


Sauf que si tu avais voulu etre honnete sur les chiffres , tu aurais pu ajouté ceci

Citation:
Nombre de francophones[modifier]

L'évaluation du nombre de locuteurs d'une langue est très difficile, en particulier lorsque l'on cherche à évaluer le nombre de locuteurs non natifs d'une langue. En effet, le niveau peut varier d'un niveau élémentaire à un bon niveau avec plusieurs niveaux intermédiaires. L'évaluation du nombre de locuteurs d'une langue doit donc s'accompagner du niveau de pratique mesuré. D'autre part, il existe pas de système de recensement fiable et homogène dans le monde pour la pratique des langues.
Pour le français, on estime à 220 millions de francophones si l'on ne retient que ceux qui ont un bon niveau écrit et oral, mais à 900 millions si l'on prend en compte tous ceux qui ont un niveau élémentaire



Voila qui aurait eté judicieux de ta part , si la verité t’intéressait plus que le fait d'avoir le dernier mot. La verité c'est que le nombre de francophone 220 millions est sous evalué , puisque ne sont comptabilisé que ceux qui parlent et ecrivent le francais
exemple la cote d'ivoire ne compte que 48% , alors que la population est a 90% francophone.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Francophonie#Nombre_de_francophones
Enfin voila , on a tes 220 millions, et jusqu'au 900 millions cités plus haut dans l'article wiki.
Pourquoi mon 400 millions serait risible ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012, 3:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Parce que quelqu'un qui a le niveau de dire "Bonjour comment vas-tu" dans une langue, on ne peut pas le compter comme étant un locuteur de la dite langue. Connaitre le niveau élémentaire d'une langue ne te permet pas de la parler.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
la baronne
Aspirant genin


Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 252
Localisation: chez moi comme d'hab

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012, 4:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

mais pourquoi tu caricatures ? la cote d'ivoire c'est pas 40% qui ne savent dire que "bonjour comment vas tu" , c'est juste qu'ils n'ecrivent pas le francais(les 40%manquant hein). Il n'en resulte pas moins qu'ils le sont francophone.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012, 4:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On tombe dans un débat de chiffre, ce qui peut paraître bien utile.

Mais bon, Wiki étant Wiki, je préfère la source donnée par Isumi qui table à 220 millions (et qui me semble bien plus fiable que Wiki). Même si je doute beaucoup de leur ''légère augmentation du français au Canada'', puisque tous les marqueurs tendent vers l'inverse (il est déjà difficile d'être fixé sur le nombre réel dans un pays industrialisé, imaginé comment c'est impossible dans le cadre de pays comme la Côte d'Ivoire...)

Mais même si nous sommes 400 millions, ce n'est pas une langue qui a l'importance qu'elle a déjà eue et l'essentiel de ce chiffre provient de pays plongés dans un marasme politique et économique depuis bien longtemps. Autant dire que dans les faits, elle est loin du podium des langues les plus utiles, derrière l'Anglais, l'Espagnol et le Mandarin. Si elle est encore bien placée pour l'enseignement, c’est parce que le français est une langue branchée, rien de moins.

Pour ce qui est du sujet, je suis contre tout ce qui est SMS, mais je suis pour une simplification des règles. Mais bon, je suis un peut paradoxale sur la question: je suis encore un grand utilisateur du passé simple Wink .mais bon, Wiki étant Wiki, je préfère la source donnée par Isumi qui table à 220 millions (et qui me semble bien plus fiable que Wiki). Même si je doute beaucoup de leur ''légère augmentation du français au Canada'', puisque tous les marqueurs tendent vers l'inverse (il est déjà difficile d'être fixé sur le nombre réel dans un pays industrialisé, imaginé comment c'est impossible dans le cadre de pays comme la Côte d'Ivoire...)

Mais même si nous sommes 400 millions, ce n'est pas une langue qui a l'importance qu'elle a déjà 40 et l'essentiel de ce chiffre provient de pays plongés dans un marasme politique et économique depuis bien longtemps. Autant dire que dans les faits, elle est loin du podium des langues les plus utiles, derrière l'Anglais, l'Espagnol et le Mandarin. Si elle est encore bien placée pour l'enseignement, ce n’est parce que le français est une langue branchée, rien de moins.

Pour ce qui est du sujet, je suis contre tout ce qui est SMS, mais je suis pour une simplification des règles. Mais bon, je suis un peu paradoxal sur la question: je suis encore un grand utilisateur du passé simple Wink .

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hecchima
Sennin


Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 2403
Localisation: Là, dit elle en pointant du doigt un point précis sur la carte

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012, 4:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le nombre de locuteurs... quel est l'importance, quand on parle de la qualité de la langue et ses dérives qui peut l'affecter ?


Qu'on voit le nombre de locuteur à la louche... et quelle louche ! Puisque elle arrive à soulever plusieurs centaine de millions de locuteurs en un coups, ou pas, suivant les post... à 20 millions près de vermicelles j'y étais, un détail gros comme un pays !
Mais baronne, franchement quand on parle du français académique là... même nous on a du mal à le parler correctement et c'est encore pire à l'écrit. Donc bon, je vois pas ce que ça change de savoir qu'on est pleins de gens à la parler, pas de manière académique au point qu'il y a des mots qu'on ne comprend pas d'une région à l'autre, voir n'a pas du tout la même signification (va donc clamer haut et fort à Montréal que tu as des gosses Laughing ça peut toujours faire marrer quelques uns qui, taquins, te diront : le chirurgien qui vous a opéré, est super doué !) , que dans certains cas on est obligé de sous-titré pour que le pauvre français de France le comprenne, quand on parle de la qualité d'écriture de cette langue et qu'en plus on a tendance à l'écrire comme des malandrins et ça partout dans le monde. Wink

bref qu'importe, même s'il n'y avait qu'en France qu'on la parle, 65 millions de personnes qui peuvent se comprendre, académique ou pas, n'en fait pas encore une langue en voie de disparition, comparée à des langues plus exotique, genre la langue sifflée des îles Canaries...

Je risque pas d'être pour le sms, je ne le déchiffre tout bonnement pas, en plus j'ai essayé d'en faire, je perd plus de temps à transposer les mots en sms que de bêtement les écrire normalement.

Puis suffit de lire ma signature, j'aime beaucoup le français, ses nuances, ses subtilités, bien que j'ai du mal à l'écrire, malgré que je lise beaucoup.
Pierre Michon par exemple, dont j'aime beaucoup le style et ayant une parfaite maitrise de la langue.

Citation:
D'ailleurs, je crois que ce qui m'a le plus traumatisée, c'est de savoir si l'on accorde ou pas le mot "rouge" dans "rouge-gorge"


Au temps/ autant pour moi, ça me traumatise encore...

D'ailleurs on se posait la question avec le médecin de ma structure, on écrit résident ou résidant ? Les deux sont correct apparemment.

____________________________________________________
connerie Trop fort ce forum ! Y a même un smiley qui parle la langue sifflée des îles Canaries ! En plus avec la traduction...

Ok, ok, je sors

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ThePapyGeek
Civil


Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 15

MessagePosté le: Dim 02 Déc 2012, 3:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Salut les jeunes...

La ou ça deviens tragique c'est que les smartphones et autres ordinateurs vous corrige en permanence.

Donc c'est de la flemme rien d'autre.

Rolling Eyes

_________________
Vénérable ancêtre des réseaux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Spathi
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 96

MessagePosté le: Jeu 10 Jan 2013, 6:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

S'il y a une chose que je regrette amèrement, pour ce qui est de la connaissance de la langue française, c'est que le latin n'est plus une langue obligatoire dans l'éducation.

La langue française, comme les autres langues romanes, est composée à 99% de vocabulaire d'origine latine, le restant étant d'origine arabe, grec ou anglais.

C'est à dire que maintenant, beaucoup de personnes passent à côté d'une langue qui a été la référence durant de nombreux siècles, jusqu'aux alentours du moyen-âge.
D'après le peu que je sache, l'espagnol a été d'abord une langue orale, avant de devenir une langue écrite. Les premiers textes correspondent au "mester de juglaria" et à d'autres oeuvres qui étaient bien évidemment faîtes pour être récitées. C'était la tâche de certaines personnes qui voyageaient de village en village pour réciter "El Cantar del Mio Cid" et d'autres légendes populaires de l'époque, celle de la Reconquête face aux musulmans. La tragédie le Cid de Corneil en est directement inspirée.
Pour le français, c'est le même système, les premiers traces écrites datent du moyen âge. On pourrait donc dire que le moyen âge a marqué le début des langues romanes.

Aujourd'hui, peu de gens ont l'air de savoir grand chose sur tout cela, le latin et l'histoire des langues romanes. C'est comme si on parlait une langue sans réellement savoir pourquoi. Je demande même à des étudiants dans ma fac de lettre et rares sont capables de me répondre. Pourtant il ne s'agit que d'un minimum requis.

Et je pense que de ce point de vue, l'éducation a aujourd'hui perdu du terrain, en ce qui concerne le respect de la langue française par l'intermédiaire de l'apprentissage du latin et de la civilisation romane.


Dernière édition par Spathi le Sam 12 Jan 2013, 12:03 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2391
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Jeu 10 Jan 2013, 8:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
S'il y a une chose que je regrette amèrement, pour ce qui est de la connaissance de la langue française, c'est que le latin n'est plus une langue obligatoire dans l'éducation.


Amen.

J'ai littéralement appris à écrire grâce au latin.

Avant ça je bricolais un français dégueulasse orthographiquement parlant parce que j'ai écris phonétiquement toute ma jeunesse sans que personne ne s'en occupe. J'avais auto inventé mon propre langage sms en gros.

Donc ma participation limité à ce débat en restera à ce cris du coeur : mort à la méthode globale.

ps :
Accessoirment je pense qu'Internet forge une génération de lecteur comme le prouve notre participation à ce débat et qu'une grande partie du web milite pour la mort du langage sms et que le combat a plutôt bien marché ce me semble.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Débats Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum