Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Les piliers de la culture otaku
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Actu/Débats/Tournois/Tops
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 2:56 am    Sujet du message: Les piliers de la culture otaku Répondre en citant

Culture relativement récente, mais marquée par un grand décloisonnement des médias, la culture Otaku a été marquée par certaines séries que l’on peut considéré ‘’mythique’’. Il s’agit de série qui, soit via leur popularité seule ou leur innovation, aura durablement transformé l’univers culturel des otakus. Le sujet que je désire donner vie ici est un peu l’extension des discussions que Daichi, Kaengel, Foufou’kun et d’autres avions eu sur un autre topic, c'est-à-dire qu’il s’agit de cerner les principales séries notables de cette culture. Si vous préférez, faire une sorte de ligne du temps pour mieux comprendre comment nous en sommes ici et, en même temps, dresser une sorte de liste des séries majeurs.

Déjà, qu’est-ce que je n’entends pas culture otaku? On ne peut se limité qu’au manga ou au anime pour bien comprendre cet univers, le monde des jeux vidéos, des light novel, des dramas et même de la musique ayant une influence considérable eux aussi. Donc les œuvres proposées peuvent provenir d’à peu près n’importe quel média, pourvu qu’il est eu une influence dans l’univers otakus, ou si vous préférez, sur la culture issue d’Akihabara.

Je me permets, d’entrée de jeu, d’en donner deux qui feront sans aucun doute l’unanimité.

Astroboy (1952) : que dire, sinon que c’est le père de la culture du manga et de l’animé tel que nous le connaissons. Il s’agit d’ailleurs du manga souvent utilisé pour marquer le début du manga contemporain. Juste cela est amplement suffisant pour en faire un point de départ à notre ligne du temps.

Dragon Ball (1984) : évidemment, il ne peut être passé sous silence. Premier manga à réussir avec brio à percer à l’extérieur du Japon, fondateur du genre Nekketsu qui donnera la plupart des records de ventes, Dragon Ball est évidement est des piliers de la culture otaku.

Donc, des titres à proposer?

Ligne du temps

1951: Astroboy (Manga/anime)
1968: Ashita no Joe (manga)
1982: Nausicaä de la vallée du vent (Manga/Anime)
1984: Dragon Ball (Manga)
1985: Super Mario Bros (JV)
1986: Dragon Quest (JV)
1986: The Legend of Zelda (JV)
1986: Jojo's Bizarre Aventure (manga)
1992: Sailor Moon (anime)
1995: Neon Genesis Evangelion (anime)
1997: To Heart (Visual Novel)
2002 : Touhou : The Embodiment of Scarlet Devil (JV)
2003: Haruhi Suzumiya (LN)
2007: Vocaloïd (logiciel)

_________________



Dernière édition par Le Cousin le Lun 10 Déc 2012, 8:50 pm; édité 8 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4177

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 3:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Excellente initiative, Le Cousin.

Jojo's Bizarre Aventure (1987) : Un véritable monument du manga qui n'a cessé de s'émanciper et qui s'est imposé comme l'une des séries phares des années 80. Ce manga a inspiré un grand nombre d'oeuvres de différents domaines, allant de la BD, en passant par le jeu vidéo. Des séries comme Hunter x Hunter ou les Clamp lui doivent beaucoup, et encore tant d'autres shonen tels que One Piece ou Yu-Gi-Oh!. Jojo's a apporté considérablement au manga moderne, l'auteur possède une imagination fulgurante et l'inventivité dont il fait preuve est exemplaire. Un bon nombre de mangakas se sont inspirés de ses concepts, par exemple Masashi Kishimoto et son chakra, Tite Kubo et ses Zanpakutos, ou encore Eichiro Oda avec son Haki/ses fruits du démon (pour ne citer que ces trois auteurs). Les concepts dans ce genre là n’étaient pas courants avant la série d'Araki. Il est important de savoir que Jojo's Bizarre Adventure a eu un impact aussi fort que Dragon Ball au Japon, sauf que contrairement à ce dernier, Jojo's ne s'est pas déployé au reste du monde.

Je pourrais aussi parler de séries comme Akira, Gunnm, Yuyu Hakusho, Berserk, Ashita no Joe ou Hokuto no Ken, mais j'y reviendrai plus tard.

Tu as cité Astro Boy, le Cousin, mais disons que c'est tout l'univers d'Osamu Tezuka qui est cultissime. Astro Boy plus que les autres, mais également Le Roi Rélo, un pionnier de la bande-dessinée en générale.

Étant donné que c'est un sujet très vaste, je vais attendre que la discussion s'ouvre véritablement sur un point en particulier, mais il est certain que j'ai beaucoup de choses à dire.

_________________
Anciennement Daichi


Dernière édition par Hiei le Dim 09 Déc 2012, 3:58 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 3:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci du compliment.

Sinon, bon choix! En voilà un majeur qui pourtant est très souvent oublé. Une petite question cependant: tu fais un lien entre les Zanpakuto et ce manga, et cela m'étonne légèrement. J'avais déjà lu que le lien ''créatif'' qui avait mené Tite Kubo à faire les zanpakutos provenait plutôt de Saint Seiya. M'enfin, c'est un détail.

Maintenant que quelqu'un a posté, je vais en lancer un autre nom:

Nausicaä de la vallée du vent (film/manga)
Juste à voir les noms qui y ont participé, on comprends l'importance de ce film: Hayao Miyazaki, Isao Takahata, Joe Hisaishi, Hideaki Anno... tant de nom qui deviendront très très connu dans le milieu. Au delà de celà. je relève trois point marquant avec ce film/ manga:
1: évidement, c'est le film qui mènera à la création du plus connu des studios d'animation japonaises: le studio Ghibli. Dans le même ordre d'idée, c'est le film qui mènera à la fructueuse collaboration entre Miyazaki et Hisaishi.
2: Ce film (et le manga qui y est lié) influencera grandement la création de la franchise des Final Fantasy.
3:Finalement, c'est le premier film sur lequel Hideaki Anno travailla, lui donnant un peu de reconnaissance. Sans vouloir faire des raccourcis, il s'agit probablement d'un des facteurs qui permettra à Anno de cofondé un autre studio important (quoique bien moins que Ghibli): la Gainax.

_________________



Dernière édition par Le Cousin le Dim 09 Déc 2012, 4:15 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4177

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 4:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Concernant les Zampakuto de Bleach, je fais référence à l'onde de Jojo's. Avec celle-ci, ce n'est pas vraiment le cas de l'énergie ou de la force qui est mise en cause, mais plutôt la capacité du corps à pouvoir maîtriser certains éléments ou être capable de certaines choses.

Entièrement d'accord avec toi, Nausicaä a sa place au panthéon du manga. En plus d'être impérissable, c'est une oeuvre qui a eu un rôle majeur dans l'émancipation de Miyazaki.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5531
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 12:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Puisqu'on peut citer différents médias...

Dragon Quest (1986)
Sans aucun doute le père du RPG japonais, ce qui en a posé toutes les bases (tour par tour, style visuel, le groupe de personnages, le scénario pour sauver le monde...). Si Dragon Quest avait été un jeu de plate forme, Final Fantasy en aurait été un aussi, Sakaguchi ayant défni le genre de son jeu "ça passe ou ça casse" pour SquareSoft par raport aux ventes incroyables du Dragon Quest de Enix.
Dragon Quest qui est rapidement devenu une institution au Japon. En 1988, le gouvernement a dû faire en sorte que Dragon Quest III et les suivants ne sortent pas en semaine, tant l'absentéisme scolaire et professionnel était important à la sortie du II...
Aujourd'hui encore, la saga, ouvertement old school, écrase ouvertement tout autre RPG au Japon, y compris et surtout Final Fantasy.

La saga a de plus rapidement eu droit à des adaptations manga/anime, dont la plus connue en France reste Fly, qui existe désormais sous son vrai nom Dragon Quest : La Quête de Daï, les jeux étant finalement arrivés chez nous.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 12:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai envie de citer du Light Novel tiens, puisque l'on peut faire du tout média. J'ai envie de donner deux séries, car les Light Novel ont connu leur succès en deux étapes.

Tout d'abord au début des années 80 avec Legend of the Galactic Heroes. L'anime est sans doute le plus connu, mais c'est tout d'abord le Light Novel qui a attiré l'attention de beaucoup de jeunes hommes à l'époque par sa dimension épique qui s'est concrétisée via son adaptation. C'est par cette série que le genre a réellement commencé à montrer le bout de son nez dans les succès, mais pas encore au point de créer une véritable vague malgré quelques autres séries ayant connues un gros succès tel que Slayers dans les années 90.

C'est Suzumiya Haruhi au milieu des années 2000 que les Light Novel ont explosé, et que leurs adaptations se sont multipliées. Au delà d'avoir donné sa renommé au studio Kyoto Animation qui depuis est presque posé en référence absolu par bien des Otakus avec des nouvelles séries chaque année qui font leur succès, c'est par là que la vague des LN a commencé à réellement explosé avec Haruhi à sa tête.
Spice and Wolf, To aru Majutsu no Index, les Monogatari Series, Toradora, Baka to Test et actuellement Sword Art Online possèdent tous une fanbase solide qui ne se serait sans doute jamais étendu sans le succès de Haruhi. Aujourd'hui nous commençons à voir que les adaptations de Light Novel sont monnaies courantes.

Je propose donc 2006 : La mélancolie de Suzumiya Haruhi au listing. Bien que cela ne soit pas le meilleur du genre, cet adaptation anime a quand même provoqué un important tournant.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 2:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dargon Quest est une oeuvre majeure, mais je connais que peu ce qui l'entoure alors... Je ne me permets pas de critiquer.

Pour Haruhi: medre Kaengel! Il a fallut que tu prenne mon prochain ''pillier''! Oui, son influcne sur les LN et son intégration au monde de l'anime en fait une série charnière. Il suffit de voir le nombre de titre qui en sont issu présentement pour voir qu'il y a eu une petite révolution avec Haruhi.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kaze
Androgyne
Androgyne


Inscrit le: 25 Fév 2009
Messages: 8026
Localisation: Chez moi avec Archer(s)

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 3:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je me risquerais du coup à ajouter:

1986 : The Legend of Zelda
C'est le premier d'une saga mythique qui fait grandement parlée d'elle (et qui pour les puristes s’essouffle, mais la n'est pas le sujet). Après je sais pas trop comment développé le pourquoi du comment, mais pour moi, le premier du nom à sa place dans cette chronologie. Je vais pas trop m'avancer en ce qui concerne les jeux vidéo, c'est pas vraiment mon domaine. Mais je pense que les jeux Zelda ont marqué pas mal de monde. Et je pense qu'il s'agit d'un des pionnier du genre Action RPG. Après je me trompe peut être...

Je pourrais même cité Ocarina of Time, qui représente la réussite du passage d'un jeux 2D en 3D du jeux, mais bon, j'ai peur de m'éloigner du principal but de ce topic.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4177

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 3:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les Zelda ne sont pas des Action-RPG, mais des jeux Action/Aventure.

Sinon, oui, je suis totalement d'accord avec toi. The Legend of Zelda est une des séries mythiques du Jeu Vidéo, mais surtout l'un des emblèmes de la marque Nintendo. Chaque épisode apporte une innovation dans le gameplay, et l'esprit Zelda se renouvelle à chaque fois car l'atmosphère n'est jamais la même. Ocarina of Time a peut-être réussi le meilleur passage de la 2D à la 3D, ça tu peux le crier sur les toits Kazé, il n'y a aucun doute là-dessus. Mais avant cet épisode 3D, il y a eu des jeux Zelda qui ont apporté énormément à la série, notamment A Link to the Past qui a fait un bond en avant en termes de réalisation et avec les deux aspects de son univers (le monde de la lumière/le monde des ténèbres). Les épisodes Twilight Princess et SKyward Sword forment pour moi le déclin de la franchise Zelda.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kaze
Androgyne
Androgyne


Inscrit le: 25 Fév 2009
Messages: 8026
Localisation: Chez moi avec Archer(s)

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 3:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bah sur tous les sites ou je suis allée, ils disent action aventure, et action-RPG. Mais comme je l'ai dit, je suis pas la spécialiste du domaine.

Oui A Link to the Past, qui pour moi représente l'un des meilleurs Zelda. (même si je préfère Minish Cap).
C'est vrai que cette série réussit toujours a apporter quelques chose en plus à chaque jeux.


Je citerais bien des Mario qui représente aussi un emblème de Nintendo. Mario 64 qui lui aussi a réussit un bon passage de 2D à 3D.
En commençant avec:
1985 : Super Mario Bros
Le premier d'une longue lignée de jeux, et tout plein d'autre dérivés, mettant en scène la mascotte de Nintendo. Les Mario sont pour moi tout aussi cultes que les Zelda. Sauf que Mario est beaucoup plus exploité. Mario Kart, Mario et Sonic au jeux Olympique, Mario Party etc...
(enfin remarque Mario c'est pas dans Super Mario Bros qu'il apparait en premier)

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4177

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 4:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens, tu abordes le cas de Mario Kart, et lui, il a apporté énormément. Il y a de nombreux Mario Kart-like qui ont suivi, et plusieurs personnages populaires sont passés par la case "jeu de course" (Crash Bandicoot, Sonic, Diddy Kong, Sackboy, Shrek, Cocoto, ou encore Konami avec son "Konami Krazy Racers").

Le Mario qui m'aura le plus marqué, et qui est incontestablement le meilleur passage de la 2D à la 3D, c'est Super Mario 64. Ca, c'est un très grand chef-d'oeuvre de la plateformes.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 4:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, après avoir parlé des LN, j'vais parler des Magical Girls, parce que oui, il faut des magicals girls dans la culture Otaku mouhahahaha.

Je n'ai pas encore fini de regarder la série en question, mais en 1973 il semble que Cutey Honey a lancé l'idée d'une magical girl qui se transforme avant d'aller se bastonner. Cutey Honey a un autre côté assez marrant mais dans un monde assez adulte ou tous les gags sont parfois vulgaires.

La série que je vais citer est une série bien plus connue, évidente, de part le fait que beaucoup d'animes aujourd'hui découlent toujours de ses codes :
1992 : Sailor Moon

Sailor Moon c'est quoi ? Une équipe de magical girl qui passe une bonne moitié d'épisodes à vivre une vie tranquille sur un fond comique/romantique quasi Slice of life avant de nous sortir une séquence de transformation pour aller dégommer un adversaire quelconque. L'adversaire est le plus souvent immonde d'apparence, une vraie incarnation du mal. Nous avons le droit à des épisodes bien plus importants que d'autres, et certaines morts sont mises en scènes de manière assez sadiques.

Quand on regarde bien, le principe de "l'équipe de magical girl" est toujours repris aujourd'hui. Quand on regarde Precure par exemple qui est une franchise phare au Japon, on se rend compte qu'elle a énormément pris de Sailor Moon dans sa mise en forme, bien que son prédécesseur avait une once de cruauté supplémentaire dans certains développement. D'autres sagas de Magical Girl bien qu'ayant leur propre caractéristique possède toujours pour base les éléments introduits avec Sailor Moon. Pour la plus récente d'entre elle, Madoka Magika, on retrouve une équipe de Mahou Shoujo qui se battent contre un ennemi volontairement diabolique pour protéger les innocents avec l'ombre de la mort qui guette.

Le nouvel anime de 2013 pourrait être un renouveau.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4177

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 5:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sailor Moon est le Dragon Ball du Magical Girl. C'est une assez grande révolution dans ce genre là, et on dit souvent de Sailor Moon que c'est la véritable naissance du Magical Sentai, et ça c'est supra-important à noter (le "sentai" se rapporte à toutes les séries du genre Power Rangers ou Ultraman, puisque c'est les plus connus). Bref, très bon choix Kaengel.

J'aborderai bientôt les séries de science-fiction (Akira, Gunnm et les Mecha).

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hauru
Zéro de Cn


Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 400

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 5:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon je ne sais pas pourquoi tout le monde a pris le soin d'éviter la réponse la plus évidente mais je vais me lancer:

1995: Neon Genesis Evangelion

Un monument dans l'univers de l'animation. Cet anime jouit d'une excellente animation que même certains animes actuels n'arrivent pas à égaler. Partant comme un anime Mecha, Evangelion est devenu plus introspectif et psychologique avec un scénario qui a surpris tout le monde et notamment une fin très mémorable. Pas un seul otaku ne connait pas Evangelion. Cet anime est surement ce qui est ancré le plus dans la mémoire des otakus.

Mais ce n'est pas que ça. Evangelion a aussi popularisé deux genres de personnages: Le tsundere, représenté par la flamboyante Asuka Langley qui a déchainé les passions. Et le kuudere par Ayanami Rei qui a aussi été très populaire parmi les otakus.
Ces archétypes existaient avant mais c'est Evangelion qui les a rendus populaires à travers le Japon voire le monde.

Mais Evangelion est plus qu'un anime, c'est un phénomène national qui est toujours d'actualité, et si on se réfère aux chiffres des box-office japonais du dernier film, ça dépasse largement l'univers des otakus.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 6:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour Evangelion, deux autres points:

-Impact sur les openings. Evangelion a provoqué un fracture dans la façon de faire des OP, en faisant un élément très important du marketing. Soudain, les studios se sont mis à investir beaucoup plus dans l'animation et la trame musicale de l'OP.

-Les héros faibles. Si Asuka et Rei ont largement influencé, Shinji n'est pas en reste. Soudainement, les héros qui doute et son fragile se sont multipliés.

avant que Kaengel ne passa à l'attaque, il faut mentionner le cas Gunbuster.

Oui, l'essentiel des grands thèmes d'Evangelion était présent dans Gunbuster, mais la série n'a pas connu le succès de son descendant, expliquant du coup pourquoi Evangelion peut être un pilier et pas Gunbuster (quoique son cas pourrait être mis à l'étude).

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hauru
Zéro de Cn


Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 400

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 6:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On parle de culture otaku et non pas de l'animation, donc on va plutôt retenir Evangelion.

Merci des ajouts, comme je zappe toujours les openings (à cause du spoil), je ne connais pas grand chose là dessus. A vrai dire, je n'ai aucune idée de la gueule de l'opening d'Evangelion.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4177

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 8:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ashita no Joe (1968) : Un manga légendaire. Des millions d'exemplaires vendus au Japon, une source d'inspiration pour beaucoup d'auteurs, et le personnage de Joe Yabuki est devenu une icône japonaise. D'ailleurs, je cite : "Au japon, pendant la guerre du Vietnam, des étudiants qui manifestaient contre le terrorisme de l'armée rouge japonaise avaient sur leurs drapeaux l'effigie de Joe Yabuki qui symbolise la résistance et l'indépendance. Ce mouvement eu pour conséquence la fin du manga Ashita No Joe pour les auteurs sous la pression des autorités japonaises." C'est vous dire l'énorme influence qu'a eu cette série. Ashita no Joe a inspiré des mangas tels que Great Teacher Onizuka, Bakuman, Hajime no Ippo, 20th Century Boys, Jojo's Bizarre Adventure, Rainbow, Saint Seiya...

Ashita no Joe c'est aussi :
• Une rébellion massive contre l'armée rouge par des étudiants nippons, avec le visage de Joe Yabuki dressé sur le drapeau.
• Lancement d'une campagne intitulée "anti-Gekiga" avec Ashita no Joe en première cible, car les parents avaient peur que Joe influence leurs enfants.
• Funérailles fictives avec plus de 700 personnes devant le siège de la Kodansha pour la mort du rival de Joe.
• Symbole de terrorisme avec l'armée rouge qui a fait un célèbre détournement d'avion pendant la guerre du Vietnam en signant "Nous sommes Ashita No Joe".
• Une fête nationale a été instaurée en l'honneur de Joe et elle se déroule dans le même quartier que le manga, le quartier de Sanya.

Ashita no Joe, le Roi des séries cultes.

Un excellent dossier sur ce manga que je vous conseille de lire sur : Manga-News.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hauru
Zéro de Cn


Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 400

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 9:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Daichi, tout ça est surprenant mais je ne suis pas sur qu'Ashita no Joe aie sa place dans la culture otaku. La culture manga, indéniablement, mais otaku ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4177

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 10:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La culture Okatu, c'est la culture de la bande dessinée nippone, des animes, des jeux vidéos, de l'informatique dans sa généralité, et les impacts d'une oeuvre sur le public/la société. Ashita no Joe regroupe tous les critères demandés. L'Otakunisme, c'est avant tout l'importance que la personne porte à quelque chose et ce qu'elle en tire. La culture Otaku est avant tout à connotation sociale, les faits qui se sont déroulés autour de Ashita no Joe lui permettent d'avoir sa place dans ce topic avant n'importe quelle série. Le comportement d'un Otaku peut s'exprimer à travers le cosplay, son attachement à un objet, un personnage, des "manières", réitérer des expressions connues dans sa série favorite ou bien une danse.

De toute façon, le mot "Otaku" a perdu son sens particulier qu'il avait à ses origines, et il est en fait difficile de le définir véritablement. D'ailleurs, puisque tu as osé douter de la valeur d'Ashita no Joe ><", à ce jour, la communauté otaku est facile d'accès et les gens peuvent échanger virtuellement/physiquement sur leur passion, au sein de fan-clubs, sous forme d'association ou des regroupements réels pour une cause ou un évènement. Ce fut le cas pour Ashita no Joe et ce, dans les années 60 alors que la communication était dérisoire par rapport à aujourd'hui.

Mais en tout cas, j'aimerai vraiment savoir ce qu'est la culture Otaku pour toi ? On a peut-être pas la même définition et les mêmes thématiques liées à ce sujet.

Pour finir, Le Cousin a bien précisé sur la Bàf tout à l'heure qu'il avait pris le mot ''otaku'' dans le sens occidental et qu'il parlait surtout d'une culture devenue très populaire.

La plupart des otakus hors-japon sont assez loin d'être des Hikikomoris (et heureusement), et même au japon maintenant le terme "otaku" est devenu une désignation méliorative.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 11:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme l'a dit Daichi: j'ai utilisé le terme ''culture otaku'' un peu par défaut de mieux. À mon sens, on ne peu parler de ''culture manga'' ou de ''culture animé'' en vase clos: anime, manga, drama, light novel, jeux vidéos et même l'industrie musicale sont dans une symbiose assez unique au Japon, et c'était de cet amas englobant que je voulais parler. Si d'un point de vu japonais le terme Otaku n'est pas très approprié (on y fait d'ailleurs la distinction entre anime d'Otaku et anime normal... je l'ai appris à mes dépends), en occident on l'utilise largement et grossièrement pour tout ce qui touche à la culture populaire nippone, ou presque.

Sinon, Ashita no Joe me dit quelque chose... je crois qu'un prof pour qui je travail l'avait mentionné parmis les mangas marquant du Japon... Mais c'est très flou.

_________________



Dernière édition par Le Cousin le Dim 09 Déc 2012, 11:14 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Actu/Débats/Tournois/Tops Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum