Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Les piliers de la culture otaku
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Actu/Débats/Tournois/Tops
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Hauru
Zéro de Cn


Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 400

MessagePosté le: Dim 09 Déc 2012, 11:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Héhé les propos de LC sur la baf ne t'ont pas échappé.

Pour moi l'univers otaku c'est tout ce qui gravite autour des centres comme Akihabara. Mangas, animes, AKB, idols, gravure idols, visual novel, light novel, vocaloid, cosplay, maid-café, figurines, eroge, jeux vidéos etc..
Et concernant les mangas, ce n'est pas Naruto ou One Piece ou Ippo qui rentre dans la culture otaku mais plutôt Papa kiki, OreImo, Denpa Kyoushi, To-LOVE-Ru.. Et niveau anime, ce n'est pas Eureka Seven, Casshern, Mushishi mais plutôt Evangelion, Steins;gate, K-on!, Precure, Madoka, Higurashi, Fate S/N, etc..

Tu vois la différence ? Alors quand on parle des oeuvres de Tezuka ou de Ashita no Joe, je n'ai pas l'impression qu'ils fassent partie de la culture otaku. Manga, oui, mais pas otaku.
Un otaku peut très bien lire et aimer Ippo mais ça ne veut pas dire que Ippo fait partie de la culture otaku.

Tu comprends ce que je veux dire ?

Edit: Justement LC, il y a une différence entre un anime normal et un anime otaku, c'est de ça que je parlais; et c'est ça que j'avais compris dans ce topic. Les otakus sont différents des amateurs de mangas, d'animes, etc.. Ils ont une culture à part.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4177

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 12:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je comprends ce que tu veux dire, mais je pense aussi qu'on se fait une idée partiellement faussée de ce qu'est la culture Otaku. Je m'explique.

Otaku, c'est un beau qualificatif. Il prend un aspect péjoratif au Japon, mais c'est un terme comme tous les autres diront certains et il est de nos jours utilisé pour surélever un adorateur du japon par rapport à un lecteur lambda, d'où le caractère mélioratif dont j'ai parlé dans mon précédent post. Le Hikikomori, pour revenir là-dessus, ne deviendra certainement jamais un phénomène normal dans nos sociétés post-modernes.

Déjà, il faut caractériser ce qu'on appelle l'otakunisme français, du moins si il existe vraiment. En France, un jeune garçon qui s'enferme dans sa chambre sans rien faire de ses journées, sans gagner sa propre croûte, les parents seront déjà moins indulgents par rapport à ça et ils ne risquent pas de continuer à le nourrir et le loger comme si de rien était. Il se prendra plutôt un coup de pied aux fesses.

Mais au Japon, ce n'est pas pareil. Les japonais ont le culte du "Oh, j'ai honte, je ne dis rien, il ne faut pas faire de bruit avec cette histoire, cachons cela au voisinage. Le tapage ce serait mauvais pour nous, acceptons les caprices de notre enfant". Ils ont peur du qu'en-dira-t-on. Enfin, les parents laissent faire, pensant que cette situation n'est que passagère.

Pour rebondir sur les animes, puisque c'est à ça que nous nous intéressons, ils ne représentent en fait pas grand chose dans l'activité d'un Otaku. Un pur otaku japonais, c'est un gars qui pourra vous récitez par ordre chronoligque tous les gundams avec leur réalisateur, le nom du chara-designeur, du mecha-designer, les maquettes à perte de vue, les années de production et les spécificités propres à chaque épisode. Quand ils se rendent dans des salons, ils se ruent sur les doujins, les jeux hentai, mais ils ne font pas attention aux jolies hôtesses, car ils sont plus en fantasmes devant leur personnage virtuel. C'est l'idée générale que se font beaucoup de gens et elle peut être ou non acceptée, il est en fait beaucoup trop complexe pour déterminer ce qu'est un otaku. Une série n'est pas une "série d'otaku", elle le devient de par l'utilisation qu'on en fait, grâce à ses personnages et les inspirations qu'elle influe.

Nous sommes en pleine démocratisation de l'otakunisme. Ce n'est plus comme avant et ça évolue selon le temps, les désirs et les philosophies de vie de chacun. Pour moi, ce qu'apporte un manga est le plus important : Nausicaä important pour Ghibli, Dragon Ball important pour le Nekketsu, ou Astro Boy qui est l'archétype de l'icône japonaise, et l'un des personnages les plus universels de l’imaginaire collectif. Les gros fanatiques de ce petit robot ne manquent pas, et ils ont bien raison parce qu'Astro Boy a apporté considérablement aux animés de science-fiction et aux séries Super Sentai.

Et donc, tout ça pour en venir à un point bien précis : les origines de l'otaku remontent à il y a plus de quarante ans, les enfants qui ont grandi avec la période de forte prospérité économique des années 60. Une période qui engendra l’essor du consumérisme, mais également une plus forte compétition dans les écoles. Du coup, les otaku étaient plus sensibles que leurs camarades au stress scolaire et se sont renfermés sur eux-mêmes, préférant la compagnie des héros de manga et de dessins animés, et rejetant la réalité. Joe Yabuki, le héros d'Ashita no Joe (manga sorti en 1968), est l'un d'eux. Tout est lié.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hauru
Zéro de Cn


Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 400

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 12:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Certes mais on ne parle pas d'histoire ou des œuvres importantes pour la suite mais des piliers de la culture otaku.

On ne parle pas de ce qui a rendu la culture otaku ainsi mais de ce sur quoi la culture otaku est basée. "Pilier" = "base" et non pas "source".

Pour te répondre, il est en effet impossible de déterminer ce qu'est un otaku, c'est pourquoi j'ai soigneusement évité le sujet. Jusque maintenant, j'ai toujours parlé de culture otaku, ce qui est nettement différent. Pas "culture de l'otaku" mais "culture otaku"

Le titre est mauvais je trouve. Ce serait mieux de dire "les œuvres qui ont apporté à la culture otaku" ou un truc du genre. Bref, j'ai compris le but du topic donc on peut continuer sur notre lancée.


LC > Pour Haruhi, il faut l'indiquer deux fois dans la chronologie. D'abord 2003 en LN qui a popularisé le format; puis en 2006 avec l'anime qui a ouvert la porte aux adaptations des LN et qui a imposé le LN comme une source importante pour les otakus.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4177

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 1:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Donc, comme je disais à Hauru sur la BàF, la source est importante puisqu'elle caractérise les otaku de chaque époque. Et étant donné que le but est de faire une ligne de temps, il est normal de parler de l'avant, le pendant, et l'après de la culture Otaku.

L'anime d'Haruhi aurait ouvert la porte aux adaptations de LN ? J'en doute un peu (je sais que le LN a été un énorme succès, ça c'est indéniable), peut-être que je me trompe lourdement. Mais alors, cette porte a été entrouverte par Kino no Tabi et Shakugan no Shana. Wink

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 2:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pour Haruhi, je préfère rester sur une seule date: le début du LN. C'est, à mon sens, la plus grande contribution de la franchise. Pour la question du transfert de LN à Anime, je pense plutôt que c'est une cause par la bande: en augmentant la popularité des LN, leur nombre à augmenter et le milieu de l'animation en a fait de meilleurs récoltes. En résumé: Haruhi a augmenter l'offre en LN. Cependant, je suis loins de me considéré comme maître en la matière donc... bon.
La version animé pourrait être considéré comme un pillié pour avoir mit Kyoto Animation sur la carte (qui est, sommes toutes, un des studios d'animation les plus populaire), ainsi que pour avoir popularisé largement ce genre d'anime slice of life/écolier, ce qui mènera aux Angels Beats, Chuunibyou demo Koi ga shitai, Lucky Star, A-Channel, K-On... Mais je ne sais pas si on peut vraiment le considéré comme pilier pour cela (ou s'il faudrait plutôt donner ce titre à Azumanga Daioh, considéré par plusieurs comme la série ayant popularisé le Slice of Life) ni si c'est l'influence de l'animé ou l'influence du LN...

Sinon, pour poursuivre:
que pensez-vous de Love Hina? Il s'agit d'une série manga ayant jouit d'une grande popularité et, à ma connaissance, c'est la série qui provoqua la vague de romance-comédie-harem-ecchi, game qui fonctionne encore et toujours plutôt bien.


Autre anime suggéré: Tonari no Totoro. Film phare du studio Ghibli, il reste encore le film pour enfant par excellence au Japon, même après presque 30 ans. Totoro est d'ailleurs un personnage aussi imposant qu'un Doraemon ou qu'un Conan (deux autres séries qui vaudrait la peine d'être étudiés Wink )

En fait, je vois même possiblement 3 films du studio Ghibli:
-Tonari no Totoro (raison dit plus haut)
-Tombeau des lucioles (beaucoup d'influence, nottament auprès d'Hideaki Anno)
-Le Voyage de Chihiro: ici, c'est surtout une question d'internationale. C'est le film qui permit au Studio Ghibli de sortir définitivement des frontières nippones, tout en étant un immense succès commercial).

Qu'en pensez-vous? (ici, je propose plus qu'autre chose.)

_________________



Dernière édition par Le Cousin le Lun 10 Déc 2012, 3:56 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4177

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 2:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ces informations à propos d'Haruhi, Le Cousin. Smile

En ce qui concerne Love Hina, il a aidé à élever le genre romance/harem, certes, mais ce manga est surtout très influencé par des séries comme Maison Ikkoku ou Golden Boy. Ken Akamatsu l'a dit lui-même. D'ailleurs, l'auteur avait déjà commencé à travailler dans ce type de BD avec Ai non-stop!. Donc oui, Love Hina brille seulement par sa popularité et c'est ce qu'on retiendra de cette oeuvre. C'est certain que ce n'est pas de l'acabit de Dragon Ball qui a non seulement apporté une révolution, mais qui a été aussi un carton commercial.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 3:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

Donc, pour Love-Hina, une question s'impose:
Est-ce la série à fait décoller le genre romance-harem? Où est-ce que les autres que tu as cité l'ont fait avant?

Parce qu'à mon sens, une série ''pillier'' doit allié un côté révolutionaire et une bonne popularité, ce qui explique pour Evangelion et présent et pas Gunbuster par exemple.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rakurai
Jounin


Inscrit le: 20 Fév 2010
Messages: 914
Localisation: Québec, Canada.

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 6:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne sais pas si cela correspond correctement au titre d'Otaku.
Parce qu'on parle carrément d'une série, mais en ce qui me concerne, je serai amener à proposer la série 'Final Fantasy'. Avec les musiques de Nobuo Uematsu, la plupart des opus étaient de pur chefs-d'oeuvres.

Après, en matière de manga/anime je sais pas trop quoi proposer, car j'avouerai que ma culture pour les vieux manga/anime japonais est plutôt maigre.

(Mais je me tenterai à proposer Goldorak ?)
Un peu de Gundam ? (Notamment Gundam Wing *o*, mais bon, on parle pas d'un pillier)

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5531
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 9:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Franchement, Final Fantasy, c'est rien par rapport à Dragon Quest, au Japon.

C'est ici que c'est l'inverse.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 11:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

Si j'ai choisi Haruhi comme pilier du genre LN, et non pas Shana ou Kino no Tabi dont les animes sont sortis pourtant avant, c'est parce que Haruhi a été une sorte de déclencheur d'une vague. Il suffit de toute façon de voir les classements de Light Novel de l'époque pour se rendre compte que Haruhi dominait le marché alors qu'un Shakugan no Shana est surtout reconnu pour son anime mais moins pour son support original.
De même Kino no Tabi n'a pas lancé une vague d'un genre. Les animes de voyages ne sont pas multipliés du jour au lendemain à sa sortie, il reste une sorte de cas à part dans le domaine.
Haruhi a créer une sorte de boom sur le marché. Et c'est à partir de là que les LN ont commencé à réellement entrer dans la "Culture Otaku".

Pour ajouter une nouvelle ligne à l'historique, je vais parler des Visuals Novels qui ont aujourd'hui une certaine importance dans la culture otaku. Les jeux se sont multipliés, certains créateurs tels que Key sont reconnus dans le domaine pour leurs jeux tels qu'un Kanon par exemple.
Celui que je vais citer est un jeu de Leaf, celui qui a introduit l'aspect visual novel comme on le connait de nos jours où l'on se place dans la peau du héros et ou le jeu n'est conçu qu'avec une bonne bande musicale, quelques doublages et quelques images seulement, mais avec une histoire longue à terminer :

- 1997 : To Heart : On se retrouve ici dans un Visual Novel qui sert de base à un très grand nombre de séries. Une histoire d'amour se passant au lycée, avec le choix de découvrir l'histoire de l'une ou l'autre des héroines. Au delà du fait que ce setting devient une des bases des Visual Novels à partir de là, nous avons aussi un personnage qui va devenir une icône à l'époque : Multi. Les créateurs introduisent une héroïne qui se trouve être un robot au caractère innocent, et n'hésite pas à plonger dans des moments bien poignants de par sa nature. Le genre de la fille robot va vraiment se développer après son apparition dans To Heart, tout comme les personnages ayants son caractère. To Heart est un des pilliers de ce que sont les visuals novels aujourd'hui.

J'ai pensé à citer un instant Saya no Uta dans un autre style, ou encore mentionner le fait que même des titres fait à l'arrache pouvait devenir des animes. Par exemple Tsukihime n'était qu'un doujin qui a eu le droit à son adaptation anime. De même, Mahou Shoujo Lyrical Nanoha n'était qu'une vieille vanne dans Triangle Heart, où les créateurs ont montré la petite soeur de la famille en magical girl pour le délire, et cela a eu bien des conséquences par la suite.


Pour revenir rapidement au débat que vous avez pu avoir un peu plus haut, personnellement quand je cite des titres je tends à aller chercher les choses qui ne sont pas forcément les premières séries du genre, mais les titres qui ont permis de faire des virages, qui ont été marquants, ou qui vont inspirer bien des titres que l'on a encore aujourd'hui.

C'est pour cela qu'au niveau des Ln j'ai cité Haruhi, et qu'au niveau des magicals girls j'ai préféré prendre un Sailor Moon plutôt que la pléthore d'autre magicals girls que nous avions eu avant. Dans ce sens Ashita no Joe a parfaitement sa place dans la liste, car ce titre a eu un impact extrêmement important sur la société japonaise comme a pu le mentionner Daichi et bien des titres aujourd'hui en sont encore inspirées. De fait je prends la définition d'Otaku comme on l'entend dans ce topic de la même manière qu'on pu le décrire Daichi ou Le Cousin bien que je ne cite que des titres qui rentrent aussi dans celle de Mehdi, vu que c'est là que je connais le plus de choses.

En ce qui concerne les animes Mecha, je pense qu'on pourrait donner Gunbuster, Macross ou Gundam, mais la série qui à mon avis pourrait servir de pilier à la matière serait Mazinger Z qui a été diffusé à partir de 1972, et dont Goldorak par exemple qui est plus connu chez nous est un spin off sorti quelques années plus tard. Après en Mecha j'suis pas l'expert :p

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 1:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Franchement, Final Fantasy, c'est rien par rapport à Dragon Quest, au Japon.

C'est ici que c'est l'inverse.


Final Fantasy est quand même la première des deux franchises à avoir fait le choix de la PS2, et elle est à la source de nombreuse nouveauté et a eu un bon impact, même au Japon.
Mais bon, je suis pas un grand connaisseur en JV alors...

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hauru
Zéro de Cn


Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 400

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 1:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

LC> Il suffit de constater que dans les animes, ils citent beaucoup plus DQ que FF. Et aussi d'aller jeter un œil sur les chiffres.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 2:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une idée provenu via Hauru:
Vocaloid (2007)
Je crois que ce logiciel mérite amplement une place ici. Culturellement parlant, les vocaloids sont devenu un genre musical à lui seul, influençant largement sur toute les facettes du monde Otaku (caméo comme dans AKB49 ou Lucky Star, anime dérivé comme Black Rock Shooter...). Hatsune Miku est d'ailleurs une figure phare des cercles otakus au Japon.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 2:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelque chose qui revient énormément dans la culture Otaku, est le travail des otakus eux même pour créer des produits dérivés, des fanarts, des doujins, des jeux, des musiques, voire même carrément des animes d'une franchise. S'il y a un titre qui est le pilier de tout cela, ce serait le 6eme jeux Touhou avec lequel le Touhou Project s'est étendu :

2002 : Touhou : The Embodiment of Scarlet Devil

A partir de ce jeu, tous les dérivés venant de la franchise Touhou ont explosé si bien que l'on en arrive même à se dire que si quelque chose existe, il existe aussi une version Touhou de cette chose. Le nombre de doujin imprimés, de musiques retravaillées, de projets de fans lancés comptant même des animes.
Le nombre de fanarts et parodies de Touhou est juste hallucinant. Si bien qu'il en est un pilier aujourd'hui des fanworks.
Après, la qualité et difficulté des jeux, c'est un autre sujet :p

En ce qui concerne Vocaloid, je pense aussi que ça a sa place.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hauru
Zéro de Cn


Inscrit le: 20 Nov 2012
Messages: 400

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 2:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vocaloid c'est plus un instrument musical qu'un genre. Si les musiques vocaloid se ressemblent souvent, c'est parce que les auteurs sont des fans de j-pop ou plutôt de la j-pop typique d'Akihabara. (que j'appelle musique d'anime mais certains ne sont pas d'accord)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 2:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, Vocaloïd est d'abord un logiciel, mais ça a largement dépassé cela. Même, on fait généralement la distinction entre une musique ''voacloid'' et un musique ''J-Pop'', mais si comme tu le dis le vocaloid est du J-Pop. Les icones de la franchise sont maintenant omniprésente, le logiciel à lancé un vague de ''musique doujin'' sur des sites tels Nico Nico Douga... Bref, à mon sens, l'influence de ce logiciel sur l'univers Otaku est très important et ne peut être négligé, même si c'est à la base un logiciel avec un personnage de manga sur la couverture.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kaze
Androgyne
Androgyne


Inscrit le: 25 Fév 2009
Messages: 8026
Localisation: Chez moi avec Archer(s)

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 3:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis assez d'accord avec le Cousin concernant Vocaloid. Il y a qu'a voir la pléthore de musique dites "Vocaloid" pour voir l'impact de ce truc.
Personnellement, je pense que ça a sa place dans cette "chronologie". Parce que mine de rien, les icones de ce logiciel sont hyper populaire, les fan musiques sont super populaire aussi, et il y a des produits dérivé à gogo, pour moi ça a clairement eu son impact dans l'univers Otaku, et comme pilier.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 3:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dans les dérivés, les Project Diva en jeux vidéos ça envoie du lourd également. Dans le genre jeu de rythme tu mets du temps à t'en lasser.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rakurai
Jounin


Inscrit le: 20 Fév 2010
Messages: 914
Localisation: Québec, Canada.

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 4:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Kakashi Hatake Sensei a écrit:
Franchement, Final Fantasy, c'est rien par rapport à Dragon Quest, au Japon.

C'est ici que c'est l'inverse.

Ça reste que c'était l'une des grosses références à l'époque.
Tant qu'a faire, autant rajouter Chrono Trigger. Encore considéré comme le meilleur RPG pour certains.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Riko-san
Anbu


Inscrit le: 05 Juin 2009
Messages: 1245
Localisation: Je suis Loli, je pense Loli

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 6:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C vraiment impressionnant tous les sujets ouverts vers l'Otaku, c surprenant..

Finalement, ce que je voulais dire a été abordé et je n'ai aps l'humeur actuel de compléter les idées que je soutiens.. Mais je vous soutiens dans le fait d'ouvrir ce sujet aux autres.

_________________
"Il n'y a pas meilleur qu'un bouquet de filles en fleurs."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Actu/Débats/Tournois/Tops Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum