Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Umineko no Naku Koro Ni
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Shonen/Shojo Manga
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 9:12 pm    Sujet du message: Umineko no Naku Koro Ni Répondre en citant

Umineko no Naku Koro ni



Il existe déjà un topic sur l'anime ici : http://forum.captainaruto.com/viewtopic.php?t=25738 , mais dans le cas de cette série je pense qu'il n'est pas du tout superflux de donner un réel topic de présentation à la version manga. Après tout il y en a pas moins de 8 pour retracer seulement l'histoire principale sans même compter les spin off. J'vous invite tout de même à relire la présentation de l'anime histoire d'avoir la mise en scène du récit en tête.
Avant de se lancer dans la présentation de ces mangas, la présentation rapide des 19 premiers personnages ne sera pas superflus.

Personnages principaux :


Battler Ushiromiya


Il est le héros de la série. Fils de Rudolf Ushiromiya, il a fuit sa famille pendant les 6 dernières années après la mort de sa mère mais finit par y revenir à la mort de ses grand parents maternels. Il possède un esprit extrêmement logique qui le pousse à chercher une solution rationnelle pour toute chose. Il dénie toute forme de magie.

Béatrice


L'héroine de la série, elle est une sorcière qui a vécu pendant 1000 ans et qui a donné à Kinzo l'or utilisé afin de bâtir son empire. Elle est celle qui va créer le jeu au cours duquel elle tuera en boucle les membres de la famille de Battler de tels façons à ce qu'il soit forcé de reconnaitre l'existence de la magie.

Famille Ushiromiya :


Spoil:
Kinzo


Le chef de la famille Ushiromiya. Il est prêt à offrir sa famille en sacrifice afin de ramener à la vie la sorcière Béatrice à la vie. Il tient ses enfants en très basse estime ne voyant en eux que des vautours qui n'attendant que leur héritage.

Krauss


Le premier enfant de Kinzo et le premier sur la liste de ses héritiers. Il possède une nature arrogante qui n'attire pas la sympathie de sa famille qui ne voit en lui que celui qui veut monopoliser la fortune de Kinzo.

Natsuhi


Natsuhi est l'épouse de Krauss et une femme très fière d'appartenir à présent à la famille Ushiromiya. Elle est celle qui travaille le plus à ce que le nom de la famille ne soit jamais sali mais ses efforts sont ignorés par les enfants de Kinzo car elle n'est qu'une pièce rapportée.

Jessica


La fille de Krauss et Natsuhi, la prochaine héritière de la famille si jamais son père en devient le patriarche. Elle est un garçon manqué qui ne trouve pas un grand intérêt à l'héritage familial.

Eva


Eva est le second enfant de Kinzo. Elle est une femme a deux facettes, celle d'une épouse et mère aimante d'un côté et celle d'une femme sournoise et calculatrice d'une autre. Des 4 enfants de Kinzo, elle est la plus vicieuse et possède une grande maitrise des arts martials

Hideyoshi


Le mari d'Eva est un homme assez joyeux qui parvient à apaiser les tensions au cours des réunions familiales et qui se montre attentionné à l'égard des plus jeunes membres de la famille.

George


Il est le fils d'Eva et d'Hideyoshi. Le premier petit enfant de Kinzo a été élevé de façon à être un héritier parfait pour la famille. Suscitant l'admiration de sa famille il est fort et intelligent et possède un grand talent.

Rudolf


Rudolf est le troisième enfant de Kinzo. Un tombeur de femme dans sa jeunesse, il a mis enceinte deux d'entre elles avant d'épouser la mère de Battler avant de se ramarrier à la mort de celle-ci à Kyrie ce qui le conduit à un conflit avec son fils qui va quitter la maison pendant six ans. Il est un excellent manieur de pistolet.

Kyrie


Elle est la seconde femme de Rudolf et fut sa maitresse pendant des années. Une femme extrêmement intelligente qui a grandement influencé Battler dans sa manière de réfléchir et qui gère également les différentes affaires de son mari.

Rosa


La plus jeune des enfants de Kinzo. Elle fut abandonnée par son mari peu après la naissance de leur fille et malgré son bon coeur elle a tendance à perdre le contrôle de ses émotions ce qui peut la conduire à frapper Maria lorsque le comportement de celle-ci lui tape sur les nerfs.

Maria


Elle est la fille de Rosa, une enfant qui a tendance à croire très facilement aux choses qu'on lui raconte et possède un fort intérêt pour l'occulte. Sa personnalité change drastiquement lorsque le sujet est mentionné devenant alors effrayante et condescendante avec son entourage.



Servants et amis de la famille :

Spoil:

Shannon


Elle est une des servantes de la famille. Maladroite mais travailleuse, elle ne pense pas comme ayant autant de valeur qu'un être humain, et considère Kanon comme son petit frère.

Kanon


Il est un des servant de la famille. Très sérieux dans son travail, il ne pense pas non plus que sa vie a autant de valeur que celle d'un être humain, et considère Shanonn comme sa grande soeur.

Toshiro Gohda


Il est le chef cuisinier de la famille mais contrairement aux autres servants il n'a pas été embauché par Kinzo lui même mais par Krauss et Natsuhi et est donc le servant ayant le moins d'influence.


Genji Ronoue


Il est le chef des servants de la maison, celui qui sert Kinzo depuis le plus longtemps. Il est un homme très loyal sur qui l'on peut compter et semble au fait des projets de son maitre.

Chiyo Kumasawa


Elle est une servante occasionnelle de la famille qui vient aider lorsque son aide est requis. Elle aime raconter des histoires mais possède la fâcheuse tendance de rejeter la responsabilité de ses erreurs sur les autres.

Terumasa Nanjo


Il est le médecin personnel de Kinzo et aussi son meilleur ami. Il semble qu'ils se soient connus à l'époque ou Kinzo est devenu le chef de la famille Ushiromiya et lui serait venu en aide dans le passé.

De nombreux personnages viendront s'ajouter à cette liste, mais ce sont les 19 de bases présents dans le premier cycle.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 9:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Umineko no Naku Koro ni- Episode 1 : Legend of the Golden Witch



Les 4 et 5 Octobre 1986. La famille Ushiromiya tient sa réunion annuelle sur Rokkenjima, une île isolée appartenant au patriarche de la famille, Ushiromiya Kinzo. Mais après que les enfants et petits enfants de ce dernier rejoignent l'île celle-ci est frappée par un Ouragan qui les piège dans le manoir. Rapidement, six membres de la famille sont assassinés. Ou plutôt offert en sacrifice pour la sorcière d'or, Béatrice. La famille survivra-t-elle ? Béatrice existe-elle ?



Legend of the Golden Witch est le manga dessiné par Kei Natsumi et dont l'histoire a été écrite par Ryushiki07 qui est le créateur de l'ensemble de la série des Naku Koro ni. Nous sommes ici dans l'introduction d'Umineko, la première des quatres parties des cycles où les mystères vont se poser, une introduction générale à la série.



Tout le manga va tourner autour d'une question : La sorcière Béatrice existe-t-elle ? Ou alors la série de meurtres atroces qui a lieu parmi les 18 personnes présentes sur l'île sont commis par l'une d'entre elle ? C'est le mystère que va tenter de résoudre le personnage principal, Ushiromiya Battler qui rejette la possibilité de l'existence d'une quelconque magie et qui fait tout pour prouver que les meurtres sont commis par des humains tout en tentant de protéger sa famille des accusations internes.



En effet un climat de paranoïa va s'installer au fil des chapitres. Kinzo est sur le point de mourir, et semble être devenu fou à s'être jeté dans la magie noire pour vouloir ressusciter la mystérieuse Béatrice. Un épitaphe est laissé à l'ensemble de la famille. D'après celui-ci, ils mourront tous étapes par étapes en servant de sacrifices. Mais si l'un d'entre eux parvient à le résoudre il deviendra l'héritier de la colossale fortune familiale.



Les mystères s'épaississent autour des meurtres dont il devient très difficile d'expliquer de quels manières ils ont été commis, et surtout pourquoi d'une manière aussi atroces. La jeune Maria insiste sur le fait que Béatrice est celle qui a commis ces atrocités pendant que sa famille se déchire pour trouver le coupable qui se trouve forcément parmi eux.



Mais les disparitions s'enchainent, il devient impossible d'expliquer la nature de ses morts. Les cercles magiques faits de sangs, les morts en pièce fermée, l'apparition de lettres mystérieuse et quelques légendes qui courent sur l'île. Et si la sorcière existait vraiment ?



Le côté génial de ce manga c'est alors que nous sommes à peine dans une introduction voir certains personnages déjà se révéler comme très intéressant au milieu de la multitude de question que nous nous posons. La volonté de Natsuhi à protéger ses proches, la personnalité de Maria, la nature de Shanon et Kanon, l'objectif de Kinzo, les remords d'Eva... Les questions sont très nombreuses pour un manga qui ne fait pourtant que 4 tomes. Nous voulons à savoir plus, et le final nous ouvre à une suite qui promet d'être tout aussi joyeuse.



Les réflexions des protagonistes sont très travaillés. Les meurtres sont extrêmement difficiles à cerner et avec l'ambiance surnaturelle qui se pose dessus petit à petit nous pouvons voir le mystère prendre de l'ampleur en même temps que les personnages qui se sentent dépassés par les évènements. Leurs réactions, leurs psychologies sont maitrisées nous transportent dans la pièce avec eux.



Bref, ce premier manga remplit pleinement son rôle de grande introduction. Le jeu morbide débute entre Battler et Béatrice pour prouver l'existence de cette dernière. Nous prenons connaissance du décor et des personnages, leur exploration va nous venir dans la suite.


_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 9:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Umineko no Naku Koro ni - Episode 2: Turn of the Golden Witch




Turn of the Golden Witch est le manga qui adapte le second arc des réponses d'Umineko no Naku Koro ni. Le manga est cette fois ci en 5 tomes et est dessiné par Jirou Suzuki qui par son design mettra bien en avant le côté dérangé de certains personnages au cours de cet arc.



Turn of the Golden Witch se construit en deux étapes. Tout d'abord nous avons deux tomes qui correspondent plus à de la comédie romantique avec une once de parodies qu'autre chose. Le manga commence par approfondir le mystère qui existe autour de Shannon et Kanon avec le fait qu'ils ne se considèrent pas comme des humains et des sentiments qu'ils tiennent respectivement pour George et Jessica.



Tout cela est bien mignon, on arrive même à se marrer un moment avec cette partie qui se passe avant le début des évènements sur l'île avec des scènes assez comiques, des dialogues inattendues avec Béatrice qui nous montre une facette assez joueuse de sa personnalité, mais ceci est bien entendu que l'introduction à la grosse fête qui nous attends, et d'une manière bien plus cruelle que précédemment.



Le jeu commence. Un jeu ignoble ou Battler et Béatrice sont dans une pièce dans une sorte de monde parallèle qui leur permet d'observer tout ce qui se passe, même eux même. Tous les personnages ne sont que des pièces d'un échiquier et comme l'indique le titre du manga, c'est à Béatrice de jouer pour prouver que la magie existe.



Une des notions les plus importante de la série est introduite pendant cette seconde partie. La vérité rouge. Tout ce que Béatrice dira en rouge est la vérité. Battler ne peut pas la contester qu'elle donne des preuves ou pas à ses propos. C'était déjà pas mal de voir Battler tenter de trouver les solutions aux différents meurtres pour qu'ils soient commis par des humains, mais avec cette nouvelle difficulté qui se pose à lui Béatrice le brise petit à petit en le poussant à bout. Elle dose soigneusement les informations afin de le coincer dans son propre raisonnement.



Au delà de ça, les meurtres sont bien cools. Une véritable ambiance d'Halloween entre les corps éventrés remplis de bonbon, le repas cannibale ou l’apparition des soeurs du purgatoire. Nous avons aussi des détails sur le fonctionnement des pouvoirs d'une sorcière avec ce que peut nous en dire Maria via ses liens avec Béatrice. Toute l'histoire qui tourne autour d'elle et sa mère violente reste quelque chose qui met un peu de piment au jeu.



Cette partie de la série nous permet de faire un premier round dans le jeu crée par Béatrice. Battler prend en pleine figure les morts de sa famille et lutte pour réussir à malgré tout trouver les raisonnements adéquats malgré les nombreuses règles que Béatrice impose afin de faire de ce tour un jeu à sens unique en sa faveur. Les apparitions des sorcières Bernkastel et Lambdadelta autour de l’échiquier promette de l'animation à tous les niveaux. Bernkastel est d'ailleurs une excellente référence à Higurashi no Naku Koro ni, son existence étant tirée de cet univers là.


_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 9:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Umineko no Naku Koro ni - Episode 3: Banquet of the Golden Witch




Troisième arc d'Umineko no Naku Koro ni, Banquet of the Golden Witch est un manga en 5 volumes où l'on retrouve au dessin Kei Natsumi. Cet arc va être utilisé pour bien explorer tout ce qui est en raccord avec la magie ainsi que de nombreux nouveaux intervenants qui viendront égayer le jeu macabre entre Battler et Béatrice.



Au niveau de ces intervenants, un personnage comme Ronove qui est le majordome de Béatrice et qui passe son temps à dire des choses qui sont à la limite du troll envers ceux qu'il est censé servir a largement de quoi apaiser les tensions qui existent entre Béatrice et Battler. De même Virgillia va se poser comme une conseillère pour les deux adversaires ce qui permettra de les sortir de bien des impasses.



Cela est facilité avec un héros qui est beaucoup plus incisif. Alors que Battler n'était que le jouet de Béatrice dans la partie précédente, il arrive maintenant à retourner ses propres armes contre elle comme la vérité rouge et peut lutter d'égal à égal avec elle. Cela permet à celle-ci de nous montrer des nouvelles facettes de sa personnalité et de son passé, montrant que si on gratte sous la surface y'a plus qu'une sorcière cruelle en elle.



Ce qui fait qu'en plus de l'habituel combat d'argument qui résumait l'ensemble de la relation entre Béatrice et Battler nous avons maintenant un vrai dialogue entre les deux personnages principaux dont la relation va évoluer au fur et à mesure du récit. Toujours ennemis ils sont maintenant capables de communiquer sous bien des ambiances différentes et cela a un côté excellent. Battler se prend totalement au jeu.



Dans l'échiquier les choses avancent aussi très bien en grande partie grâce à Eva qui connait le plus gros développement au cours de cet arc. L'objectif principal des personnages cette fois n'est pas de trouver qui est le meurtrier mais de résoudre l'énigme qui leur permettra d'hériter du titre de chef de la famille Ushiromiya. Nous pouvons voir tout ce que la rancoeur et la frustration d'Eva à ne pouvoir être le chef de la famille Ushiromiya malgré son talent bien supérieur à Krauss a pu créer.



Son alter-égo plus jeune va animer toute l'histoire en plus de son côté apprentie sorcière qui va nous permettre d'avoir une nouvelle approche du domaine. Ses meurtres vont se montrer d'une cruauté à faire pâlir ceux du second manga qui étaient pourtant déjà pas bien propre.



Les pions vont même nous offrir une grande portion du passé de Béatrice et un nouveau mystère qui se serait déroulé 20 ans avant le début de cette série de meurtre ouvrant de nouvelles possibilités sur le mystère de l'existence de la sorcière.



Ce manga se révèle être comme le premier véritable affrontement à tous les niveaux entre Battler et Béatrice. A armes égales, utilisant toutes les possibilités offertes par les nouveaux intervenants qui en plus d'approfondir l'histoire vont nous donner bien des éléments sur l'arc suivant qui est l'un des meilleurs de la série.


_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 9:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Umineko no Naku Koro ni - Episode 4: Alliance of the Golden Witch




Alliance of the Golden Witch est le 4eme cycle du manga en 6 volumes et le dernier à nous proposer l'introduction des mystères avant que les réponses ne commencent à partir du 5eme cycle. Nous sommes ici devant ce qui est peut-être le cycle le plus intéressant de tous de part sa narration à deux points de vues, les conséquences du jeu de Béatrice tout comme l'énorme travail réalisé sur le background de la série pour de très nombreux personnages.



Plus que Battler ou Béatrice, l'héroine de ce manga est Ushiromiya Ange, la jeune soeur de Battler qui ne fut pas présente lors de la série de meurtre qui s'est déroulé en 1986. Nous la retrouvons en 1998 lorsqu'elle est maintenant âgée de 18 ans, nous découvrons qu'elle mène une vie réellement pourrie de tout point de vue malgré sa richesse. Seule, abandonnée de tous, poursuivie par ceux qui en veulent à son argent et maltraité par ses camarades de classes, nous prenons conscience de l'impact de la disparition de la famille Ushiromiya sur elle.



Beaucoup d'éléments présents dans le manga jusque là sont réutilisés de bien bonnes façons dans l'histoire d'Ange. Le journal de Maria qui contient des fragments de son âme qui lui permettent de communiquer avec Ange et de lui enseigner la magie, les sept soeurs du purgatoire ont le droit à un très gros développement, surtout Mammon de l'envie.



Alors que jusqu'à présent nous voyons la magie comme étant presque maléfique entre les mains de sorcières comme Béatrice ou Eva, nous découvrons avec l'histoire d'Ange que celle-ci peut-être utilisée à des fins positives, et que son origine même a été fait dans ce but. L'amitié existant entre Mammon et Ange en est le meilleur exemple.



Bien entendu nous sommes dans Umineko no Naku Koro ni donc rien ne se passe dans le meilleur des mondes. Nous commençons à voir l'influence de personnage comme Bernkastel qui vient troubler le jeu entre Béatrice et Battler en introduisant la pièce Ange dans la partie, et nous suivons le manga de deux points de vue à la fois. Depuis le 4eme matchs entre Battler et Béatrice en 1986, et depuis l'enquête menée par Ange en 1998 pour découvrir la vérité. L'alternance de ces deux trames permet de se faire une idée plus globale de la situation mais soulève aussi énormément de question sur la nature de Béatrice et même l'identité de Battler.



Dans l'échiquier l'histoire n'est pas des plus mauvaises non plus. Nous voyons pour une fois un Kinzo dominateur qui gère son rituel d'une main de fer sacrifiant ses enfants en riants. Malgré les nombreux développements que l'on a aux autres niveaux, le jeu n'est pas négligé pour autant et des personnages alors assez peu travaillés jusque là comme George et Jessica parviennent à nous montrer d'excellentes choses et réussissent à paraitre charismatique malgré le nombre de personnages importants présents autour d'eux.



Au delà de l'intensité narrative présente, ce manga possède quelques scènes comiques hors norme. Un exemple serait de voir Béatrice qui tente de remonter le moral de Battler en apparaissant devant lui d'une manière joyeuse et festive avant de se rendre compte qu'elle est tombée dans un piège de ce dernier et Ronove pour l’embarrasser. Ce genre de passages alors qu'ils sont pourtant des ennemis mortels valent le détour.



Le personnage de Béatrice est renforcé au cours de ces tomes. Nous avions eu un aperçu lors du dernier cycle qu'elle n'était pas qu'une sorcière cruelle et cette impression nous explose à la figure au cours de l'Alliance of the Golden Witch. Le mystère sur ses motivations, sa raison d'agir, sa personnalité ne cessent de s'épaissir nous laissant dans l'attente de voir Battler trouver la réponse à tout cela.



Alliance of the Golden Witch est sans nul doute le meilleur cycle de la première partie de l’œuvre, s'il n'est pas le meilleur cycle tout court. Une façon quasi parfaite de terminer l'introduction des mystères d'Umineko no Naku Koro ni avant de se jeter dans les cycles des réponses.


_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 9:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Umineko no Naku Koro ni Chiru - Episode 5: End of the Golden Witch




Avec ce 5eme arc du manga nous commençons les Chiru, les réponses aux mystères vont commencer à nous parvenir sous formes d'indices au fur et à mesure des volumes. Les choses sérieuses débutent avec ce manga en 6 volumes. Les dessins sont cette fois-ci assurés par Akitaka et il faut avouer que c'est sacrément la classe niveau résultat. Il y a des planches magnifiques.



End of the Golden Witch va s'attaquer à plusieurs points importants qui avaient été introduits jusque là. Tout d'abord l'existence d'une potentielle 19eme personne sur l'île apparenté à la famille Ushiromiya dont nous n'avions que des soupçons jusqu'à présent. La vérité à propos de ce qui est préparé par Natsuhi et Krauss depuis le début des jeux. Les motivations de Béatrice à créer cette série de meurtre, sa relation avec Battler ainsi que la mise en place des manœuvres des sorcières Lambdadelta et Bernkastel.



Ni Béatrice ni Battler ne sont ici ceux qui se retrouvent derrière l'échiquier. La première a été réduite à l'état de poupée sans âme là ou le second ne porte aucun intérêt au jeu contrôlé par les deux sorcières et prépare le suivant. Il est très intéressant de voir les pensées de Battler vis à vis de Béatrice.



Il tente de la comprendre suite à ce qu'elle lui a dit dans le cycle précédent, et maintenant qu'il se trouve à sa place il se rend compte à quel point il n'avait pas idée de ce qui se tramait réellement. Il n'est plus le simple ennemi de Béatrice, et sa motivation à vouloir la sauver, la ramener dans son état originel pour pouvoir l'affronter une dernière fois a une certaine classe surtout quand on prend en compte les adversaires.



Lambdadelta et Bernkastel ont pris le contrôle de l'échiquier pour ce tour, et elles sont sans pitié. Elles s'affrontent en utilisant leurs raisonnements sans aucune ouverture ce qui nous fait vraiment comprendre que Béatrice y allait terriblement mollo avec Battler durant les 4 premières parties. Elles utilisent leur pièce afin de faire bouger l'intrigue vers les mystères de l'épitaphe et de la 19eme personne de l'île en introduisant la détective.



Cette détective crée à partir de Bernkastel porte le nom d'Erika Furudo, qui rappelle le lien partagé avec Rikka Furude d'Higurashi. Le concept de détective est très important dans les deux jeux qui vont suivre. Elle se trouve avec les humains et possède le droit d'inspecter toute scène de crime, et lavée de tout soupçon et peut aussi avoir la réponse à ses questions de la part des autres personnages comme si cela était parfaitement normal.



Erika Furudo est tout simplement l'un des meilleurs personnages d'Umineko no Naku Koro ni. Elle se considère comme une violeuse intellectuelle qui prend un grand plaisir à révéler au grand jour les secrets que les gens veulent laisser cacher, possède une très haute estime d'elle-même qui la pousse à résoudre des choses très complexe simplement pour le prouver, ou pour mettre dans de mauvaise situations une personne qui l'aura dérangé dans son raisonnement.



Une fois que ses yeux sont posés sur un personnage qu'elle soupçonne elle va littéralement décortiquer sa proie par ses raisonnements et ses agissements dignes d'une psychopathe paranoïaque tout en restant parfaitement lucide. Son caractère très sombre fait d'elle une antagoniste se trouvant cette fois ci dans le camp des humains, remettant en cause une nouvelle fois la notion de bien et de mal dans la série.



Au niveau de l'échiquier, nous avons donc le droit grâce aux interventions d'Erika et aux manipulations de Lambdadelta a un véritable massacre psychologique de Natsuhi. Elle qui cachait certaines choses depuis le début de l'intrigue se voit harceler mentalement par les évènements en cours et les démons du passé nous livrant au passage beaucoup d'info sur le mystère de la 19ème personne. Il est amusant de la voir être défendue par la pièce Béatrice ainsi que l'ensemble des démons qui ne sont pour une fois pas en position de dominateur.



Un nouveau concept est introduit avec les lois de Knox qui permettent d'éviter de pouvoir utiliser n'importe quelle théorie afin de justifier une pièce close par exemple. Il y a dix règles et les plus notables sont par exemple l'interdiction de mettre en place des passages secrets ou alors de permettre à un personnage de se faire passer pour un autre sans donner aucun indice jusque là. Quelque chose qui avait été ignoré jusque là pour faciliter la tâche de Battler mais qui ne l'est plus à présent.



Bref End of The Golden Witch remplit parfaitement son rôle de premier arc qui nous révèle la vérité sur les mystères en mettant en place un affrontement pour le contrôle de l'échiquier qui est symbolisé par le match entre Battler et Erika qui de part son autorité de détective permet de nouvelles mise en scène qui rafraichissent l'ambiance de la série qui aurait pu tourner en rond sans cela.


_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 9:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Umineko no Naku Koro ni Chiru - Episode 6: Dawn of the Golden Witch




Dawn of the Golden Witches, sans doute l’un des arc les plus complexes de la série qui s’est terminé en 6 volumes. Les scans ne sont pas encore tous disponibles, mais cette partie du Visual Novel était bien ardue à appréhender, car c’est ici que nous allons avoir les plus grosses révélations par rapport à l’identité réelle de Béatrice et d’autres personnages.



Avant de se lancer dans Dawn of the Golden Witches il faut avoir tous les éléments du puzzle en tête. Même les choses qui paraissaient insignifiantes touchant des personnages secondaires. Les pièces vont toute s’assembler, et une fois que tout tient en place faut prendre une sacré hauteur pour voir l’ensemble.



Les mises en scènes du manga sont pour l’instant par conséquence assez simples pour équilibrer avec la complexité du récit qui se met en place. Battler est devenu le Maitre du jeu après avoir découvert la vérité lors du 5eme cycle, mais a perdu Béatrice dans le processus. Il tente de la ressusciter sans y parvenir ne recréant qu'une Béatrice avec son corps mais une âme qui n'a pas vécu 1000 ans comme elle, ce qui en fait une jeune fille innocente.



Le désespoir de Battler est plaisant à suivre. Il change du tout au tout durant cet arc après avoir découvert quel était son crime d'il y a 6 ans, et ses actions pour tenter de les réparer font beaucoup de mal à son entourage comme la jeune Béatrice qu'il a réussit à créer malgré les efforts de cette dernière pour gagner sa reconnaissance.



Nous avons le droit sur l'échiquier à des épreuves pour les deux couples du manga que sont Shannon/George et Jessica/Kanon, qui vont nous permettre d'enfin comprendre le mystère qui entoure les deux servants de la famille qui reste en suspens depuis le début, et il se trouve être d'une importance capitale à la compréhension d'Umineko No Naku Koro Ni dans sa globalité.
Et c'est là que la franchise est la plus impressionnante. Alors que nous pensions jusque là qu'au delà des mystères inhérents à chaque cycle nous en avions plusieurs grands autres qui demanderaient les indices de chaque jeu pour être résolu, nous voyons en fait que tout les mystères se rejoignent en un seul. J'vais évidement pas entrer dans le détail à ce sujet dans la présentation.



Autrement cet arc est l'occasion de revoir un peu les bonnes choses que nous avions entraperçu pour certains personnages tels que George et Jessica, leurs volontés à pouvoir combattre des êtres surnaturels tout comme leur capacité à pouvoir le faire. L'épreuve de George tout particulièrement est impressionnante compte tenu de son adversaire.



Le concept de "L'erreur logique" va être introduite dans la série. Il s'agit là de la faute la plus grave que peut commettre un maitre du jeu en maniant son histoire; le risque qu'une contradiction dans les évènements surviennent. Cela peut avoir pour conséquence de détruire la partie ce qui n'arrange pas Battler dans la mesure ou il se sert de celle-ci pour récupérer Béatrice ou de plonger le maitre du jeu dans une torture éternelle jusqu'à la résoudre. C'est ce qui est arrivé à Bernkastel lors des évènements d'Higurashi no Naku Koro ni.



Erika va reprendre son rôle de détective afin de pousser le nouveau maitre du jeu dans cette erreur, et nous allons avoir un peu de développement sur son background au delà du fait qu'elle ne soit qu'une pièce de Bernkastel. Elle va se montrer impitoyable même envers les personnages pièces tels que Maria en détruisant une partie de ses rêves.



Comme pour Alliance of the Golden Witches la narration de passe sous deux plans à la fois. Nous retrouvons Ange dans l'avenir et nous découvrons que les différents cycles sont retranscris sous forme de romans par un écrivain en utilisant les éléments qui ont été découvert depuis 1986, c'est avec son point de vue de lectrice de Dawn of the Golden Witch que cet arc nous est le plus décrit.



Cette partie des réponses est celle qui nous révèle les plus gros mystères de la série. Ce qu'il nous manque après Dawn of the Golden Witch sont surtout des explications sur certains évènements mais nous en connaissons la teneur.


_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 9:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Umineko no Naku Koro ni Chiru - Episode 7: Requiem of the Golden Witch




Requiem of the Golden Witch est le troisième cycle des réponses d'Umineko no Naku Koro ni dont le manga est toujours en cours de parution actuellement. Nous sommes ici dans un cycle qui n'aura absolument rien à voir avec les précédents. Battler est absent, Béatrice n'existe pas, le Maitre du jeu est Bernkastel.



Si nous sommes dans dans ce genre de circonstance c'est tout simplement parce que ce cycle est un cycle d'explication, et que pour parvenir à nous servir sous un meilleur angle les éléments qui aideront à comprendre les révélations des cycles précédents, Benrkastel introduit le personnage de Lion Ushiromiya, héritier de la famille et qui serait supposément le premier enfant de Krauss et Natsuhi.



Nous allons nous lancer dans les mystères de l'ïle Rokkenjima et de sa maison cachée dans laquelle aurait vécu une femme du nom de Béatrice. Nous allons connaitre la version de l'histoire par Kinzo, de quel manière la légende de Béatrice est née et comment il a pu obtenir cette fortune. Les explications quand à la théorie de la 19eme personne qui est l'élément le plus important de la série sont aussi contenus.



Avec l'absence de Battler, c'est un autre personnage qui va prendre sa place pour mener l'enquête dans un monde ou sans Béatrice la famille Ushiromiya passe des jours paisibles. Il s'agit d'un ancien inquisiteur chasseur de sorcière, Willard H. Wright. Il va développer une relation assez amusante avec Lion par ailleurs.



L'ambiance du manga est beaucoup moins lourde que les précédents. Bernkastel le dit elle-même au début de la série, le temps ou l'île de Rokkenjima servait de théâtre à l'affrontement cruel entre Battler et Béatrice est terminé. Du coup nous pouvons voir certaines scènes amusantes au sein de la famille comme par exemple Lion qui va taquiner Jessica comme tout bon ainé d'une fratrie se doit le faire ou alors une certaine complicité entre les enfants de Kinzo qui ne tentent pas de se disputer l'héritage.



La première partie du manga, la seule disponible pour l'instant est très intéressante pour traiter le lointain Background de la série. Et il faut avouer que le Kinzo jeune casse un peu les idées que l'on avait pu se faire de ce vieux déjantés pris par la magie noire. L'île qui était un mystère en elle-même voit ses origines détaillées, et les scans actuels s'arrêtent alors que Maria s'apprête à décrire la légende de la sorcière Béatrice.


_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 9:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Umineko no Naku Koro ni Chiru - Episode 8: Twilight of the Golden Witch




Twilight of the Golden Witch est la dernière partie d'Umineko no Naku Koro Ni. Le manga a commencé il y a peu de temps, et étant donné que les deux précédents n'ont toujours pas fini d'être traduit il n'y a pour l'instant qu'un seul chapitre de disponible donc la présentation de cette partie sera courte.



Néanmoins nous sommes ici dans une partie créer tout spécialement pour Ange par Battler et Béatrice. Toujours en quête de la vérité sur la mort de sa famille, elle va pouvoir être invité dans ce cycle particulier au cours duquel elle aurait été présente sur l'ïle de Rokkenjima. Néanmoins ce monde qui a été créer est très différent des autres jeux mortels, ici une paix profonde semble être établie l'empêchant de découvrir les atrocités.



Il sera difficile de savoir dans quel chemin le manga va suivre. Contrairement aux autres parties du visual novel qui étaient assez linéaires, ici les choix du joueur représenté par Ange dans Twilight of the Golden Witch ont une énorme influence sur l'histoire, les évènements peuvent changer du tout au tout et il y a plusieurs fins différentes. Il est sur en tout cas que ce manga fermera définitivement la boucle d'Umineko no Naku Koro ni en scellant de destin d'Ange Ushiromiya.


_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 9:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les couvertures


Parce que ouais, avec 8 mangas différents il y a un petit paquet de couverture à montrer, et une grosse partie d'entre elles sont un régal pour les yeux, ils serait bête de ne pas en profiter !

Umineko no Naku Koro ni Episode 1: Legend of the Golden Witch :
Spoil:






Umineko no Naku Koro ni Episode 2: Turn of the Golden Witch :
Spoil:








Umineko no Naku Koro ni Episode 3: Banquet of the Golden Witch :
Spoil:








Umineko no Naku Koro ni Episode 4: Alliance of the Golden Witch
Spoil:









Umineko no Naku Koro ni Chiru Episode 5: End of the Golden Witch :
Spoil:









Umineko no Naku Koro ni Chiru Episode 6: Dawn of the Golden Witch :
Spoil:









Umineko no Naku Koro ni Chiru Episode 7 :
Spoil:







Umineko no Naku Koro ni Chiru Episode 8: Twilight of The Golden Witch :
Spoil:




_________________



Dernière édition par Arlia le Mar 26 Nov 2013, 8:45 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
weneslas
Anbu


Inscrit le: 26 Aoû 2011
Messages: 1475

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 9:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les graphismes ont l'air très agréable en tout cas. Et puis les couvertures claquent leur race je trouve Very Happy

J'y jetterai sans aucun doute un oeil à l'occasion, si c'est pas les deux.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 10:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a pas mal de dessinateurs différents en plus, mais à chaque fois y'a un niveau minimum plus que satisfaisant qui est maintenu au travers des différentes adaptations des cycles.
Mais ouais, tu peux foncer dedans. C'est du très bon o/

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
weneslas
Anbu


Inscrit le: 26 Aoû 2011
Messages: 1475

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 10:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et au passage, pas de publication française programmé encore ?

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4177

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 10:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un manga qui méritait assurément une présentation de cette envergure.

Enfin, j'ose dire ça, même si je ne suis pas très avancé dans ma lecture. Je ressens tout de même un assez grand potentiel. Puisque Kaengel vient balayer d'un revers de main mes craintes, et qu'il confirme que ce manga est bon tout le long, je n'ai donc pas de souci à me faire.

J'avais assez aimé la version anime, sans pour autant la trouver exceptionnelle. Ce sont surtout les personnages qui m'ont poussé à aller plus loin en entamant le manga (Maria, Beatrice, Shanon, Ange, mais surtout Battler !).

A la manière de Higurashi, l'histoire débute sur une petite touche humoristique, pour ensuite se tourner vers quelque chose de beaucoup plus glauque et macabre. La folie, et le subconscient plus précisément, sont les maîtres mots. Dans Umineko, on ressent une insécurité constante ; il est parfois délicat de déceler la vérité du faux, et cette psychose qui s'empare des personnages peut également vous atteindre... alors, gare à vous.

@Weneslas : Aucune parution française n'est prévue.

_________________
Ancien pseudo : Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Riko-san
Anbu


Inscrit le: 05 Juin 2009
Messages: 1245
Localisation: Je suis Loli, je pense Loli

MessagePosté le: Dim 06 Jan 2013, 3:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors déjà bravo... tu devrais être payé pour écrire des présentations pareilles..^^

ensuite... le truc chiant c tes tonnes d'images, dès qu'on ouvre le topic t'attends 10 minutes que toutes les images soit chargés.. XD


Bon après on va parler du reste... alors Umineko tout comme Higurashi, je connais et en réalité je connais Higurashi depuis très longtemps.. en faites depuis sa disponibilité en France en 2007 ou 2008 je crois... oui l'époque où je connaissais uniquement Bleach, Naruto et One piece et 2 ou 3 autres...

En faites c un pote qui lui s'intéressait énormément au Seinen et au gore qui me la présenté en me disant qu'il avait un superbe anime très gentil et sympa à me présenter... j'ai failli le tuer ce jour-là... XD et j'ai jamais oublié cet anime...

Enfin bref, Umineko par contre c beaucoup plus récent... j'ai regardé une fois un épisode au hasard.. alors oui puta** l'histoire elle arrache, le mystère aussi, la touche de magie, les persos... rien à dire... mais bon quand on aime pas trop le gore et qu'on tombe sur la scène du banquet avec les gens avec les entrailles à l'air c tout de suite sympa..
Sous forme d'anime le gore jdigère pas trop... par contre sous forme de manga... rien a secouer...... je lis des Bds sur la 2ème guerre mondiale comme Stalag ou autre où le gore est terrifiant voir pire... donc quand je suis allé fouiner Berserk... pas plus que ça les scènes gores... (jdigère par contre moins les scènes de viol) ENFIN... bref jvais pas parler de ma psychologie...

Donc.. Umineko m'intéresse! toute l'oeuvre!... j'aime les thriller bien foutu avec un gros mystère, en plus avec sa touche fantastique c persos charismatique et loufoque... et EN plus j'ai vu des lolis.... alors je peux que être intrigué... et pour finir... le gore ne m'inquiète pas plus que ça sous la fore de papier...

donc oui je veux le lire... surtout quand on voit la qualité de chaque oeuvres que tu nous as présenté avec une telle qualité des dessins... rien à dire... je sais pas tu vois le dessin d'un perso qui tire une tronche monstrueusement machiavélique avec des yeux limite hypnotique... tu sens les émotions du perso dans ce manga... enfin bref... t'as quand même des sueurs froides en lisant ne serait-ce qu'un passage.. XD

Voilà.. alors maintenant j'aurais une question... une simple question... AURAIT-on une idée de la sortie prochaine de la première oeuvre d'Umineko... parce que moi et l'anglais.. de plus dans un thriller... c pas la peine je vais rien comprendre.. donc aurions-nous la possibilité d'espérer une date de sortie?

ainsi... pour terminer.. une très belle oeuvre d'après le peu d'infos que j'ai de mon point de vue... je suis intrigué, je veux l'essayer... mais si elle sort pas en français.. jrisque d'être freiné dans ma course...


Voilà je dépose une réponse digne de ta présentation..^^

félicitations Kaou..^^ tu m'as vraiment attiré mes yeux sur cette oeuvre..^^

_________________
"Il n'y a pas meilleur qu'un bouquet de filles en fleurs."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Dim 06 Jan 2013, 4:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Daichi a répondu a ta question juste au dessus en fait, aucune parution française n'est pour l'instant prévu, et dans la mesure ou Higurashi n'en a pas bénéficié sous forme de manga Umineko ne l'aura sans doute pas non plus. La qualité est présente mais peut-être que ça comporte trop de risque que de vouloir le licencier.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alaessia
Anbu


Inscrit le: 13 Juil 2010
Messages: 1245

MessagePosté le: Lun 07 Jan 2013, 9:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelle présentation !
Umineko qu'est-ce que c'est ? Quelques excellents personnages : Battler, Erika, Yasu. Ils sont le coeur qui ont fait de cette série quelque chose d'exceptionnel lors de la révélation de la clé des mystères.

Ces mystères, un autre point important de cette série. C'est glauque, c'est psychotique, c'est malsain et emprunt d'un combat d'arguments et de théories sur plusieurs plans à la fois qui peuvent nous épuiser mentalement, dans le bon sens du terme. L'auteur a fait montre d'un immense talent lors de la conception de ses intrigues.

La version manga se donne le luxe de posséder de très bons graphismes, qui sont le seul défaut de l’œuvre d'origine étant des visuals novels au chara design rebutant. La sauce prend, elle a du gout, et augmente en intensité au fur et à mesure que nous sommes aspirés dans les jeux.

Citation:
Enfin, j'ose dire ça, même si je ne suis pas très avancé dans ma lecture. Je ressens tout de même un assez grand potentiel. Puisque Kaengel vient balayer d'un revers de main mes craintes, et qu'il confirme que ce manga est bon tout le long, je n'ai donc pas de souci à me faire.


Bon tout le long ? Non. Il s'améliore petit à petit pour atteindre son sommet entre les 4eme et 6eme partie. Ici nous sommes au sommet.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Mer 09 Jan 2013, 10:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, quitte à ne pas laisser couler le topic : Les chapitres 2 et 3 de Twilight of the Golden Witch, le dernier cycle, sont sortis et sont très bons :
Spoil:
Ange n'arrive pas à en croire ses yeux et c'est normal. Elle qui a toujours vu Rokkenjima comme une île de pure massacre trouve ici une famille qui s'entend, et Battler lui annonce qu'il veut lui montrer quelque chose de plus important que la vérité qu'elle a cherché pendant 12 ans.

Le choc qu'elle a quand elle voit Béatrice si proche de Battler ( en même temps pas au courant qu'ils se sont mariés après la cérémonie d'Erika ), et qu'elle aussi prend la position d'une grande soeur pour elle qui la prends dans ses bras en lui disant qu'elle veut lui montrer la même chose que Battler c'est encore quelque chose.


On sent que c'est le dernier jeu, il n'y a qu'à attendre que cela parte en vrille. Jamais le proverbe " Le calme avant la tempête" n'aura été aussi vrai.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Isumi
En cierto modo
En cierto modo


Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 4041
Localisation: Mukuchi na yousei wa soko ni iru

MessagePosté le: Mer 09 Jan 2013, 1:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu es conscient que tu es un grand malade, spécial K ? Very Happy

Sérieusement bravo pour ce travail de ouf. Et ça donne envie !
Ta présentation motive un lecteur friand de très bonnes intrigues et de développement chiadés de personnages.

Moi qui ne kiffe pas spécialement les histoires de magie et d'horreur, je me sens cependant attirée par le duel Béatrice/Battler et ce jeu qui est proposé, avec des personnages aussi barrés.

Le truc c'est que devant la dose de scan, faudra certainement être courageux.
Mais rien que le premier épisode me botte bien. Ambiance 10 petits nègres pas spécialement sympas Twisted Evil


Je demande à voir. je voudrais bien être plus épuisée par la qualité que par la quantité.
Si ce manga claque la face à quelques clichés que j'ai des manga à base de psychotiques, aussi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 12 Jan 2013, 2:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Finalement l'histoire de magie n'est que secondaire en fait. C'est son existence qui est mis en jeu, pas réellement ses applications. Si ce n'est que ça que tu ne kiffes pas tu devrais pas trop être gênée de toute manière. C'est le duel d'argument qui va compter réellement, et la mise en place des intrigues.
Faut voir que ça fonctionne par cycle.
Les 4 premiers introduisent les grands mystères, les 4 suivants y répondent. Le tout est d'avoir bien tout en tête quand les réponses arrivent.

Quand à la longueur, quand tu mets les mangas les uns à la suite des autres ce n'est pas si impressionnant que cela en a l'air, chaque série de fait que quelques tomes. Le visual novel d'origine demande déjà beaucoup plus de temps.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Shonen/Shojo Manga Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum