Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Bienvenue dans la Matrice - Livre de nouvelles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Thysma
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 05 Fév 2008
Messages: 127
Localisation: Geneva Gakure no Sato

MessagePosté le: Ven 15 Fév 2013, 1:03 am    Sujet du message: Bienvenue dans la Matrice - Livre de nouvelles Répondre en citant

Amis du soir, bonsoir !

Aujourd'hui, ou plutôt ce soir, je délaisse mon alter-ego fan de manga pour passer à un être plus sérieux : Mon côté écrivain.
Et non pas en rime cette fois, mais en rédaction d'un livre de nouvelle nommé "Bienvenue dans la Matrice".

Le sujet abordé me semble explicite vu le titre de celui-ci. Désirant des avis divers, je transmet donc sur ce topic mes écrits.

J'essayerais de poster le plus régulièrement possible mes nouvelles, mais attendrait souvent des avis sur chacune d'elles avant d'en ajouter d'autres.

PS : N'étant pas un prodige en orthographe, je vous préviens d'avance que les nouvelles présentées ici sont des brouillons déstinés à être corrigés avant leurs conversions en format papier; merci d'être indulgent à ce niveau !

_________________


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Thysma
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 05 Fév 2008
Messages: 127
Localisation: Geneva Gakure no Sato

MessagePosté le: Ven 15 Fév 2013, 1:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

4ème de couverture

La définition de "marginal" en elle-même à souvent soulevé chez moi un sentiment d'obligation, un devoir de se plié à des normes, en résumé : une contrainte fixée par la société dans laquelle nous vivons...
 
Serait-il donc mal d'être différent ?
Sommes-nous forcé de nous pliez aux mœurs pour correspondre à un exemple idéal ?
Mais pour qui et pourquoi devrions-nous être des modèles ?
Et d'ailleurs, qui définit cette soi-disante perfection ?
 
Voici des questions sur lesquelles on pourrait cogiter longuement...
Mais pour moi, la réponse est simple : La société nous conditionne et nous inculque les valeurs et principes qu'elle souhaite nous voir appliquer. Telle est la vérité à ce sujet.
 
Essayez donc d'aller contre ces normes et vous le constaterez de vous même dans le regard des autres :
Vous serez marginaliser et rejeter que vous ayez raison ou tord de le faire.
 
Je relève donc la question suivante : «Sommes-nous réellement libre ou sommes-nous esclave de "la matrice" ?»
 
Si la réponse à cette question vous semble claire, j'ose espérer que vous possédez la bonne, si le doute subsiste en vous, je vous recommande donc la lecture de mes différentes nouvelles afin de vous faire un avis sur la chose.

_________________


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Thysma
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 05 Fév 2008
Messages: 127
Localisation: Geneva Gakure no Sato

MessagePosté le: Ven 15 Fév 2013, 11:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nouvelle N°1 : Homme et Femme

Quand j'évoquais le terme de liberté dans le quatrième de couverture, je voulais parlé de possibilité de choix, autant matériel que spirituel. Et le fait que je prétende que nous ne choisissons en rien notre évolution est due au fait, qu'à mes yeux, nous sommes formatés dès la naissance par "la matrice"...

Pour vous citez le premier exemple me passant par la tête, la plupart des parents influencent (involontairement car dejà eux-même endoctrinés) leurs enfants via des couleurs bien prédéfinie vis à vis de leur sexe; ainsi, ils associeront le bleu aux garçons et le rose aux filles, que ce soit pour les vétements ou pour la couleur de leurs chambres.

Il en va de même pour les jouets : Plutôt que de donner à l'enfant des jouets unisexes, on axera les garçons sur des petites voitures et des figurines d'hommes viriles tandis que les filles sur des poupées, de la dinette ou des accessoires de beauté factices.

Comment alors ne pas prétendre que leurs dévellopements futur est dejà tracé à ce moment là ? La suite est facile à deviner...

A l'adolescence les garçons voudront obtenir un véhicule à moteur et chercherons à correspondre à l'image que leurs figurines leurs ont transmise de l'homme, les filles elles à celle transmise par leurs poupées, leurs accessoires de beauté aidant; le plus pervers dans tout ça est bien entendu la dinette qui les pousseras inconsciement dans l'idée que les tâches ménagères sont leurs rôles.

A l'âge adulte, ces mêmes adolescents auront atteint leurs buts en correspondant, totalement machinalement encore une fois, aux clichés qui leurs ont été transmis enfant.
N'allons donc pas nous étonner du machisme qu'affirment certains hommes (même si loin de mon idée est le fait de défendre leurs causes) et de la superficialité de certaines femmes (que je ne peux leurs reproché non plus).

Ceci nous renvoie donc à ma prochaine nouvelle : «Qu'est-ce que le bien et le mal pour "la matrice" ?»

_________________


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum