Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Aku no Hana (Les Fleurs du mal)
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Shonen/Shojo Manga
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Doughnut
Genin


Inscrit le: 30 Juin 2012
Messages: 470

MessagePosté le: Sam 09 Mar 2013, 8:09 pm    Sujet du message: Aku no Hana (Les Fleurs du mal) Répondre en citant



Auteur : Oshimi Shuuzou
Genre : Psychologie, Drame, Romance
Volumes : 8 JP
Parution : 2009- (en cours)
Une adaptation animée en cours.


Aku no Hana. Littéralement : Les Fleurs du mal. Un titre qui déjà me paraissait moins évocateur que prétentieux. Mais soit, ni une ni deux, je me suis empressé d'aller voir ce que le Baudelaire japonais avait à offrir.

Le bal s'ouvre sur Kasuga, collégien tout ce qu'il y a de plus commun si ce n'est qu'il est passionné par la littérature et notamment la poésie. A 13 ans, il a déjà lu quantité de recueils et son grand favori n'est autre que Les Fleurs du mal, œuvre assez méconnue au Japon. Persuadé d'être le seul, dans sa petite ville de métal rouillé, capable de comprendre le poète, il a toutefois assez de réserve pour ne pas faire ouvertement part de son arrogance. Mais qu'est-ce qu'un gamin comme lui, sans expérience de la vie peut bien avoir saisi du recueil de poèmes (traduit en plus, ehh) ? Tout compte fait pas grand-chose mais son orgueil mal placé n'aura pas le temps de s'exprimer car sa vie est sur le point de basculer complètement.




Dans sa classe, deux autres personnages méritent mention : la jolie Saeki, dont il est secrètement amoureux et Nakamura, jeune fille méprisante et sinistre, n'ouvrant la bouche que pour insulter quiconque tente de l'approcher, camarades comme profs. On découvre cependant rapidement une nouvelle facette de sa personnalité : sitôt qu'elle surprend Kasuga voler involontairement la tenue de sport de Saeki, elle n'hésite pas à le faire chanter, l'obligeant à accomplir toutes sortes de tâches vicieuses, comme revêtir discrètement la tenue de Saeki lors de son premier rendez-vous amoureux ou encore confesser au tableau tout ce dont il a honte. Mais fait-elle cela juste pour s'amuser ? Est-ce seulement pour satisfaire un désir pervers projeté sur les autres ? Qu'entend-elle par "aller de l'autre côté" ?

J'étais bien loin de la vérité en croyant aborder ce qui me semblait être une comédie noire de mauvais goût, empruntant des références étrangères pour se donner un genre sans qu'il y ait rien d'autre derrière que les platitudes d'un triangle amoureux déjà ô combien prévisible. Car passé les premiers chapitres, je me suis vite ravisé : étonné par la rapidité, le rythme de l'histoire, surpris par l'attitude, les décisions des personnages, déconcerté par le contenu des paroles échangées, par en fait et tout simplement l'objet du manga. De ce dont veut parler l'auteur.





Le comportement de Nakamura, à la limite irrationnel, gagne progressivement en clarté à mesure qu'on en découvre la noirceur. Le mal-être de l'adolescence ? Pas vraiment, non, même si ça y ressemble. Dédain, perversité et insoumission sont autant de moyens pour exprimer le rejet envers ceux qui n'ont le regard tourné que vers les normes et prétendent grandir en se conformant aux règles. Ils sont comme les autres, ils n'ont rien, ils sont vides, ce sont les résidus de l'insupportable déchetterie qu'est la ville, la société, le monde. Et elle en fait partie. Voilà pourquoi il lui faut atteindre l'autre côté. Seule, elle n'y arrivera pas. Il lui faut quelqu'un pour partager son dégoût, tromper l'ennui d'un monde fait de gris, quelqu'un comme elle, ressentant le besoin d'exhiber sa différence pour se sentir exister. Kasuga.





Je n'ai plus pu m'arrêter de lire lorsque, même en ayant à peu près saisi la teneur de l’œuvre, je me suis rendu compte que j'étais toujours incapable de deviner avec justesse comment allait réagir des personnages pourtant tous parfaitement crédibles. La raison est simple : les protagonistes ne sont pas unidimensionnels. Tantôt maître, tantôt victime, tantôt donneur, tantôt receveur, tantôt participant actif, tantôt observateur passif, Saeki, Kasuga et Nakamura, chacun passe par tous les rôles et, de fait, n'en a pas un prédéfini. C'est ce qui leur donne toute leur substance et les rend en même temps imprévisibles.

Il faut dire aussi que la mise en scène appuie le récit avec brio. Peu d'autres séries peuvent rendre compte du déchaînement des événements avec une telle intensité (je pense notamment à la conclusion brûlante de la première partie sur l'estrade du festival d'été, ou à une certaine scène entre Saeki et Kasuga un peu avant). Attention, ce n'est absolument pas pour autant une œuvre "sale". Pas de violence gratuite ni de fanservice. L'auteur sait exactement de quoi il parle, chaque rebondissement, chaque détail a sa signification et s'insère profondément dans la trame globale de l'histoire.

Sur la forme, le dessin ne cesse de s'améliorer au fil des chapitres. Si dans les débuts de la série il manque de relief et les proportions sont légèrement hasardeuses (petit mention, jambes courtes), je n'ai aujourd'hui plus grand-chose à lui reprocher. Le trait manque encore parfois de précision (peut-être aussi la faute des scans) mais est devenu très harmonieux, c'est un vrai plaisir à lire. D'autant que le nouveau design de Kasuga dans la 2e partie du manga est vraiment réussi, il correspond bien à son caractère et, par moments, dégage presque une certaine classe.



Sans être totalement sûr de le comprendre, je n'ai jamais eu le moindre mal à m'identifier au personnage principal (il me semble que ça devrait être le cas pour quiconque ayant un certain goût pour la lecture depuis assez jeune) et je ne cache pas que ça a grandement facilité mon immersion. Mon regard sur l’œuvre est donc peut-être biaisé, mais je reste persuadé que les personnages sont tous très mûrement réfléchis, que l'auteur a mobilisé toute son expérience personnelle pour leur donner vie. Aku no Hana n'est ni folie, ni inconsistance. Bien au contraire, ces situations frôlant l'excès ont en fait un quelque chose, à travers la narration de l'auteur, à travers son imagination, et à travers son pinceau qui les rend singulièrement réelles.

D'ailleurs j'espère sincèrement que l'adaptation animé aidera Aku no Hana à se populariser et en même temps je crains le pire. Ce n'est pas le genre de série qu'on adapte facilement avec des couleurs.



Aku no Hana. Une œuvre sombre, à part et néanmoins pas si dure à lire (cela en fait-elle un shonen ?..), qui témoigne plus qu'elle ne s'interroge à propos du conformisme et du sens de la vie. Thématique certes classique, mais dans laquelle l'auteur trace avec un réel souci d'esthétique et de mise en scène le sillon profond de son histoire.



« Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ?
Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau ! »


Dernière édition par Doughnut le Mer 13 Nov 2013, 3:54 am; édité 7 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 09 Mar 2013, 11:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mouhahaha, mais c'est de cette série là dont tu me parlais en fait ? Fallait me lâcher le titre tout de suite, c'est une série que je lis, que j'aime, et dont j'attends l'adaptation anime qui doit commencer dans une dizaine de jour avec autant de méfiance que d'impatience. Comme tu le dis toi même c'est le genre de série qui va s'avérer assez difficile à porter sur l'écran en évitant de prendre des raccourcis et autre excès faciles afin de s'alléger la tâche. La manière dont Nakamura sera jouée aura son importance dans la réussite de l'adaptation.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doughnut
Genin


Inscrit le: 30 Juin 2012
Messages: 470

MessagePosté le: Dim 10 Mar 2013, 2:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais vu AnH dans ta liste mais comme tu ne l'avais pas noté j'ai gardé quelques réserves. D'autant que vu sa moyenne ça n'a pas l'air d'être une série qui plait tant que ça alors que de mon côté j'ai vraiment adoré, donc je suis peut-être juste encore sous le coup.

Alors okay, je suis un total inculte, je ne connais le nihilisme que de nom et tout et tout, mais il m'a semblé que, justement, il n'était pas nécessairement d'avoir des connaissances particulières sur le sujet pour comprendre et apprécier AnH. Ce que je comprends moins par contre c'est en quoi cette série est un shonen. Je crois bien que si je l'avais lue à l'âge du héros, j'aurais été traumatisé plus qu'autre chose. Le seul autre manga à ma connaissance qui lui ressemble beaucoup c'est Onani Master Kurosawa et c'est clairement un seinen.

Nakamura ne sera pas simple à jouer, effectivement, même si je pense que Saeki sera aussi difficile, si ce n'est plus. Je crains beaucoup qu'elle n'apparaisse que comme une petite Barbie jalouse. Je respecte énormément le travail du mangaka sur cette dernière, d'habitude c'est typiquement le personnage tremplin qu'on jette au placard sitôt qu'il a joué son rôle et n'intéresse plus le héros, mais l'auteur l'a parfaitement remise en scène en la plaçant au cœur de passages clés (le dernier chapitre par exemple). Quand d'une petite pleurnicheuse on obtient une provocatrice autant acerbe que souriante en passant par la blasée au sang froid, l'auteur prouve juste qu'il n'a rien à envier à personne en matière d'évolution des personnages. Donc ouais y a du boulot pour l'adaptation.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jikuu
Chef anbu


Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 1871
Localisation: Escale sur Dressdora

MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013, 4:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La présentation m'avait bien plu donc j'ai décidé le lire... Mais je vais arrêter ma lecture.

J'avais commencé grâce au personnage de Nakamura qui m'avait l'air bien intéressante et sur ce plan, je ne suis carrément pas déçu. J'ai adoré voir son côté lunatique, elle passe facilement du sourire à l'énervement et inversement.

Mais, franchement, je ne supporte pas le personnage principal... Dans le genre pathétique, il se place là! Il n'assume juste rien au départ et plus tard il fait exprès de prendre les mauvaises décisions afin de "soutenir" Nakamura, ce gamin est juste c**! Surtout que la fille qu'il aimait est juste en or et réciproquement, elle l'aimait assez pour le poursuivre sous une tempête en pleine nuit jusqu'au montagne... Bref, Kasuga ne m'aura vraiment pas convaincu bien que je le trouvais pas mal au début de par ses prises de consciences.

Pareil pour Saeki donc j'adorais le côté angélique et amoureuse à la mort... En fait, elle est dans un sens beaucoup plus dingue que Nakamura. J'aurais préféré qu'on garde le parallèle "gentil Saeki contre méchante Nakamura" mais elle est vite devenu une psychopathe.

J'ai lâché prise peu avant le festival (l'attaque à la batte sera mon dernier bon souvenir de ce manga).

Bref, je regrette pas de l'avoir tenté, j'ai passé un bon moment au début du manga. ^^

_________________
[img]http://www.cutandpastescripts.com/cgi-bin/randomimages/randomimages.pl?username=Jikuu[/img]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doughnut
Genin


Inscrit le: 30 Juin 2012
Messages: 470

MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013, 11:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mmh, content de t'avoir donné envie ! Et effectivement, si tu n'es pas convaincu par Kasuga la lecture est beaucoup moins plaisante.

Je pourrais essayer de te rassurer en te disant que tu es vers la fin de la première partie et que la deuxième (qui commence au chapitre 34 si j'ai bon souvenir) se passe 3 ans plus tard au lycée, avec nouvel environnement, nouveaux personnages, nouvelles mentalités, que Kasuga a même gagné une certaine allure mais si tu n'as vu en lui qu'un gamin qui s'enfonce dans ses erreurs, et si, plus généralement tu recherchais des personnages génériques et unidimensionnels, des "moe" comme c'est la mode en ce moment, il n'y a malheureusement rien à faire.

Loin de moi l'idée de te le reprocher, pour tout dire moi non plus je n'ai pas pu m'empêcher de soupirer lorsque Kasuga est parti du côté de Nakamura, mais ça c'est mon côté nunuche c'était jusqu'à ce que je me rende compte que Aku no Hana est beaucoup plus que la banale histoire d'un triangle amoureux. Indécision ? Jalousie ? Les RomComs qui dépeignent ces sentiments-là sont déjà légions, AnH n'aurait pas grand-chose pour lui s'il s'en était contenté.

Saeki est loin, très loin du portrait de la gentille fille, comme d'ailleurs de celui de la psychopathe. Ce qui est fort, c'est qu'elle garde un rôle important même après l'épisode à la montagne. Et pas juste de vilaine yandere hein. De même, Nakamura n'est absolument pas une simple méchante, mais ça on le sait depuis la fameuse "nuit de la peinture et des craies". Je trouve ça infiniment plus intéressant que des personnages uniformes, tous taillés dans la même roche, qui ne changent pas ou dont la trop prévisible évolution n'est pas fascinante en elle-même. Reste encore à ce que ça soit crédible, et là c'est à chacun son opinion, j'ai déjà donné la mienne dans la présentation et je peux comprendre qu'on n'ait pas la même.

Enfin au moins une bonne chose, tu lis en ligne sur batoto (:

@Kaengel : le chapitre 43 est sorti. Il se passe pas grand-chose mais ça m'a pas empêché de l'apprécier. Pis j-5 pour l'anime, le premier de ma vie dont je me surprends à attendre la sortie eheh.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Ven 05 Avr 2013, 8:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, bah l'adaptation anime je vais oublier. Suite à un message de Doughnut je me suis donc précipité sur la raw en ayant peur. Et putain ouais.

C'EST HORRIBLEMENT MOCHE AHHHHHHH.

Bon, soyons sérieux une minute. Je n'ai rien contre ce genre de design. Pourquoi pas. Ca change. Ca peut le faire. MAIS. Pourquoi le faire sur Aku no Hana alors que les planches et designs des personnages sont déjà très bons ? Pourquoi le faire sur ça ? Pourquoi se donner un genre sur ce manga là ? Ils pouvaient pas le faire avec un manga qui correspondait mieux ou une série originale ? Dough, je mets l'image que tu m'avais envoyé à titre d'exemple :



Pourquoi tant de haine ?

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doughnut
Genin


Inscrit le: 30 Juin 2012
Messages: 470

MessagePosté le: Ven 05 Avr 2013, 10:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lol. C'est moi ou le studio de production s'est servi d'AnH comme mule à test pour leur dernier délire technique? Nan mais y a de l'idée hein... mais pas Aku no Hana quoi, sérieux, c'est pas gentil. vraiment pas.

Moi qui voulais que cet anime fasse de la pub, me voilà servi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Ven 05 Avr 2013, 10:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ca existe déjà des techniques de ce genre dans d'autres animes pour se donner un genre Seinen. Mais là non seulement c'est moche et mal fait, mais en plus ça va pas du tout avec le manga en question qui a des planches totalement différentes.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jikuu
Chef anbu


Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 1871
Localisation: Escale sur Dressdora

MessagePosté le: Ven 05 Avr 2013, 11:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ha ouai... Ils ont vraiment détruit Nakamura!

Son charisme en prend un coup avec une tronche pareil. La série repose beaucoup sur ce personnage mais son design va plus effrayer qu'attirer les gens.

_________________
[img]http://www.cutandpastescripts.com/cgi-bin/randomimages/randomimages.pl?username=Jikuu[/img]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 06 Avr 2013, 4:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

En effet. J'ai très peur. Peut-être qu'à l'extrême limite j'irais regarder ça quand la série sera terminée en une seule fois pour ne pas faire durer le supplice, parce que ça m'étonnerait que j'arriverais à me faire à cette déformation des designs de la série.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doughnut
Genin


Inscrit le: 30 Juin 2012
Messages: 470

MessagePosté le: Mar 16 Avr 2013, 6:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le chapitre 44 est enfin traduit, un des meilleurs de toute la série !

Spoil:
Kasuga fait un grand bond en avant. J'ai adoré l'image de la fleur qu'il écrase dans sa main en même temps qu'il ferme son portable. Ces images, ce symbolisme... et puis encore une fois, la direction que prend l'histoire, jamais l'auteur ne déçoit mes attentes, c'est génial.

L'anime a fait du bruit, pas dans le bon sens, mais de son côté le manga a bien gagné en popularité sur MAL, et j'ose espérer que c'est aussi le cas au Japon. Ça fait plaisir.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Faniel
Jounin


Inscrit le: 09 Aoû 2011
Messages: 1009

MessagePosté le: Sam 20 Avr 2013, 12:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

L'anime m'a vraiment donné envie de lire le manga.
J'aimai pas du tout la qualité de l'animation, mais la story me semblait vraiment très intéressante. J'ai lu les 44 chapitres en moins d'une semaine.

Univers de cinglé, avec des personnages attachants. Bref, j'ai adoré.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doughnut
Genin


Inscrit le: 30 Juin 2012
Messages: 470

MessagePosté le: Lun 13 Mai 2013, 3:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

"I'll kill your ghost"... ça, c'est dit. Les deux derniers chapitres parus sont monstrueusement bons. Aku no Hana mérite bien sa couverture (bim devant Shingeki no Kyojin) :



Spoil:
Je lis des gens anticiper le retour imminent de Nakamura. Je n'y crois pas perso. La coïncidence serait un peu forte et s'il faut briser le nouveau couple ça doit pas se faire immédiatement. Il faut lui laisser le temps de s'épanouir, la chute derrière n'en sera que plus grande. Et puis tout le développement depuis le début de l'arc serait un peu vain si tout ça se termine trop prématurément. En tout cas, si chute il y a je tournerais plutôt mon regard du côté de Saeki.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Ven 17 Mai 2013, 8:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En même temps les couvertures ça tourne, c'est normal hein :p
S'non pour le chapitre 45, monstrueux comme tu le dis. D'ailleurs je me suis fait un peu avoir dans la mesure ou les premières pages du chapitre étaient à la fin sur le site ou j'ai démarré ça, m'enfin oublions ce détail chiant, à l'arrivée c'est la même chose. Poor Kouji, il a rien vu venir :p
D'ailleurs en cas de chute ça pourrait être sympa de voir sa réaction à celui là.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Mer 14 Aoû 2013, 10:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

nouveau chapitre:
Spoil:
Kasuga affront sa famille élargie, qui le prend comme coupable de la mort du grand-père et aux funérailles, bam! Kinoshita.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doughnut
Genin


Inscrit le: 30 Juin 2012
Messages: 470

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013, 10:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

chapitre 48

Spoil:
Le retour aux sources... J'ai bien aimé quand il voit grand-père ("il est né ici, il est mort ici"), le rejet d'une existence réduite qu'il perçoit comme vide de signification. On a tous eu au moins une fois ce sentiment, ne serait-ce qu'en traversant un random petit village de campagne par exemple. "Je suis parti, et donc, je suis vivant".

Ses excuses n'étaient évidemment pas sincères, il se fiche totalement de ce qu'il rejette, et le meilleur moyen de s'en éloigner c'est d'abord d'éviter les ennuis.

Le retour de Kinoshita apportera sûrement des nouvelles concernant Nakamura et/ou Saeki, même si j'espère de mon côté que son rôle n'en sera pas réduit à ça seulement.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Armaguedon
Genin


Inscrit le: 01 Mai 2006
Messages: 434
Localisation: Derrière toi, tapie dans l'ombre. Mouhéhéhé ! èwé

MessagePosté le: Sam 31 Aoû 2013, 11:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai commencé par regarder le premier épisode il y a quelques jours, mais comme je voyais qu'il y avait un tel engouement pour le manga je l'ai lu d'une traite, jusqu'au chp 48.

Aaaaah que dire de ce manga....
J'ai eu du mal en fait au début. Durant les premiers chap j'ai pensé à une sorte de suspens pour adolescents: l'enfant martyrisé par une camarade qui lui fait faire des choses stupides.
En fait non. Pourquoi ? Parce que ce manga nous livre des thèmes qui sortent de l'ordinaire. La perversion et la marginalisation.
Nous avons trois personnages, plutôt caricaturaux aux premiers abords, qui se révèlent être profonds, humains. Il ne s'agit pas au final de domination ou de soumission, ou d'influence. Ce sont des enfants qui se cherchent, qui repoussent les limites du bien et du mal, au délà des moeurs.
Spoil:
Le fait que le héro doive déménager m'a un peu frustrée. La tension était à son comble... m'enfin ses parents ont pris une bonne décision.
L'arrivée d'Aya Tokiwa est intéressante pour le déroulement de la "deuxième" histoire. Sa ressemblance physique avec Nakamura.... l'idylle amoureuse avec Kasuga .... nous ne savons pas trop pour le moment si Kasuga fait un transfert.
Pourquoi ? Parce pour se trouver, il a besoin d'appuis qui le comprennent. Tokiwa n'est pas pour l'instant un personnage très développé. Mais elle n'a en tout cas l'air pas d'être une fille torturée, juste très ouverte et qui cache sa passion pour la lecture, comme tout ado qui cache ses préférences pour être dans le moule.

Hâte de lire la suite. x)

_________________
Yoake a écrit:
Je me servirais de tes larmes pour créer un fleuve où nous voguerons ensembles vers des contrées fleuries où nous finirons nos jours dans l'amour le plus parfait./ Arma tu es la fille qui me donnerait envie de devenir lesbienne, et je le pense sinèrement.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Cousin
Kage


Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 2716
Localisation: au bureau des affaires des chats

MessagePosté le: Sam 21 Sep 2013, 12:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chapitre 49:
Spoil:
Et bien, Doughnut avait passablement vu juste. Kinoshita, après avoir laisser entendre qu'elle regrettait son ''statisme'', alors que Saeki a avancé, s'apprête à donner des nouvelles de Nakamura. Qu'elle sera le choix de Kasuga? Ignoré Nakamura au profit du statu quo, ou encore...

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 21 Sep 2013, 1:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ca fait presque 20 chapitres qu'on a pas aperçu Nakamura il me semble. Je pense qu'il est temps de voir ce qu'elle est devenue.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doughnut
Genin


Inscrit le: 30 Juin 2012
Messages: 470

MessagePosté le: Sam 21 Sep 2013, 2:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Spoil:
Mmh, je suis assez content que Kinoshita ait fait sa mini-crise, il y a toujours une petite chance pour qu'elle ne soit pas complètement écartée de l'histoire.

Kasuga a très bien réagi jusque là, j'espère que ce qu'il va bientôt apprendre ne va pas trop le bouleverser. Il est temps de prouver qu'il a changé depuis.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Shonen/Shojo Manga Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum