Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Toaru Hikuushi e no Tsuioku

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Light Novels
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Lun 10 Mar 2014, 12:13 pm    Sujet du message: Toaru Hikuushi e no Tsuioku Répondre en citant

A voir aussi : Toaru Hikuushi e no Tsuioku; To Aru Hikuushi e no Koiuta

Toaru Hikuushi e no Tsuioku





Auteur : Koraku Inumura
Illustrations : Haruyuki Morisawa
Genre : Romance, Guerre
Format : 1 Volume / Terminé
Date : 2008


L'histoire tourne autour de Charles Karino, un pilote de l'air mercenaire de l'Empire Levahm qui pilote l'hydravion de reconnaissance biplace Santa Cruz. Un jour, on lui confie une mission insensée : traverser seul 12 000 kilomètres dans les eaux ennemies pour protéger une fille dénommée Fana del Moral. Fana se trouve être la prochaine en ligne pour monter sur le trône, une fille à la beauté équivalente à "5 000 rayons de lumière".

Toaru Hikuushi e no Tsuioku est la base de départ d'un univers de plusieurs séries de Light Novel. Ce novel en un seul volume est en effet suivi de trois autres séries plus étendues qui se passent dans le même univers dont l'une d'entre elle, Toaru Hikuushi e no Koiuta, a eu le droit à une adaptation anime télévisée. Toaru Hikuushi e no Tsuioku fut quand à lui adapté sous le format d'un film sorti en 2011.



Histoire de commencer par les défauts, au plutôt le défaut. Ce novel ne nous offre aucune surprise. On ne se pose que deux questions dans cette romance. La première étant de savoir si oui ou non Charles le pilote et Fana la noble qui fut fiancée à l'empereur vont fuir le conflit ensemble. Et là encore la question on ne se la pose pas longtemps. Dans son déroulement ce roman n'offre malheureusement pas de grande révélation ou de virage qui nous retournera.

Pour parler du reste, l'auteur fait un sacré boulot pour introduire son univers. Avec ce seul volume qui pourtant est un "One Shot" par lui même, on sent qu'il avait en tête énormément de choses quand on peut lire les descriptions sur la nature de la guerre, la situation du conflits. Les forces en présences et leur culture jusqu'à la situation des enfants dans le pays. Cela fait peut-être beaucoup pour ce volume, néanmoins ça permet de très bien fixer le paysage.



Les séquences de pilotages nous font vraiment prendre conscience de la folie de la mission attribuée à Charles. Faire 12000 kilomètres en solitaire avec son appareil, en passant à travers les lignes ennemies sans aucun soutien après le départ et réussir à survivre en assurant la sécurité et le bien être de la princesse est une mission quasi impossible. C'est d'ailleurs la seconde question : Est-ce qu'ils vont arriver entier au bout ? Une guerre n'est clairement pas fait pour le tourisme aérien.

Toaru Hikuushi e no Tsuioku est un novel qui se lit bien malgré son manque cruel de suspens. Une histoire dont le principe est assez classique avec la princesse à escorter, mais dont le développement et les mises en scènes de l'auteur sortent un peu des sentiers battus.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 15 Mai 2014, 6:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai donc lu celui ci. Passons rapidement sur les bons points.

- Plutôt bien écrit. Les descriptions comme les discussions sont écrites de façon fluide, le texte est bien plus posé et solide que pas mal d'autres LN que j'ai pu lire. On lit clairement le livre de quelqu'un qui sait écrire des livres. Ca vaut le coup d'être rappelé, car pour certains auteurs de LN tu ne sait pas trop d'où ils sortent. ils ont des idées, mais ça s'arrête là (ici, ça donne un peu l'impression d'être l'inverse en fait)
-le principe est simple mais efficace. Un aviateur embarqué dans une mission d'escorte de 5 jours en solitaire de la future 1ère dame de l'empire au travers des lignes ennemies, sans être armé.
-L'histoire est plutôt jolie, ça fait un peu conte pour enfant en fait. Sauf qu'un enfant ne pourrait pas lire ça avant d'être ado, mais bon. Une version moderne de la romance chevalier et princesse pour jeune fille, peut être.


Voilà, je pense qu'on a dit ce qu'il y avait de bien. Maintenant, ce pourquoi ce livre n'est pas bien.

-Il est beaucoup, beaucoup trop prévisible. L'auteur ne fait même pas une once d'effort pour essayer de nous surprendre, et ce d'un bout à l'autre. Une fois le sujet posé, il n'y a pas une seule surprise d'un bout à l'autre.
Spoil:
le fait que les ennemis soient au courant de l'opération, les pièges en profitant des nuages, le fait que les deux tombent amoureux, la décision de Charles de ne pas donner suite à la romance, le fait que Fana soit incapable de faire le tri dans ses sentiments, le fait que le "last boss" soit l'ennemi rencontré au départ, le fait qu'il soit défait par un tir de Fana après avoir vaincu Charles, le fait que Charles jette aux quatre vents l'équivalent de millions d'euros juste pour dire au revoir à sa belle, le fait que Fana devienne une impératrice qui réconcilie les deux camps, tout, absolument TOUT tu le vois venir à 15km.

-Les personnages, bien qu'attachants, sont beaucoup trop simples. Une jeune fille noble d'une beauté sans pareille et aux sentiments purs et justes, et l'homme de talent et gentleman. Il en résulte une romance qui n'a absolument aucun intérêt. Ca pourrait aller si la romance dans ce livre n'avait qu'une part réduite dans l'histoire, mais là, on n'a pas grand chose d'autre à se mettre sous la dent à coté.
-Le "world building" ne donne même pas l'impression d'avoir été tenté. L'histoire se passe dans un monde qui a plusieurs caractéristiques distinctes du notre. L'un des deux peuples est une copie carbone des japonais. Jusqu'à l'histoire de l'assassinat d'un ancien chef Nobuyasu qui est une copie non dissimulée de la trahison de Mitsuhide face à Nobunaga. L'autre peuple, on ne sait absolument rien de lui à part le fait qu'ils ont tendance à se laisser emporter par leurs sentiments dans leurs décisions. Rien du tout d'autre, rien.
La cascade de 1,6 km de haut qui sépare les deux parties du monde est là mais on ne sait pas pourquoi. L'auteur ne tente même pas d la rendre crédible, en gros les gens ont essayé de chercher un bout à la cascade mais ne l'ont jamais trouvé donc ont abandonné. Genre on me fera croire que des peuples qui ont des avions allant à plusieurs centaines de km/h, avec des porte avions aériens, et dont le fuel est de l'eau de mer qu'il y a a perte de vue, ne sont jamais arrivés à faire le tour de leur monde quoi. Je veux bien que le world building ne soit pas le but de l'histoire, mais l'avion parcourt 12 000 km, nous montre divers endroit, durant lesquels on n'apprend rien sur eux; on nous parle de la guerre éternelle entre deux peuples tout au long de l'oeuvre, et pareil on n'en sait rien non plus.

-Tout est trop exagéré, et on y croit pas, car l'auteur ne fait pas l'effort pour qu'on y croit. Charles n'est même pas capable de se souvenir des capacités d'un aviateur qu'il a rencontré par le passé, pas plus qu'il ne comprend par son intelligence les pièges pourtant évident. Non, mais il évite quand même de tomber dedans face à des centaines et des centaines d'adversaire. Comment? 6ème sens. HAH. Ce bon vieux 6ème sens. Faudrait peut être dire à l'auteur qu'un personnage principal qui s'en sort en permanence face aux plans élaborés de l'adversaire par son 6ème sens, les lecteurs ont tendance à se sentir un peu floués par le coté facile de la chose passé un moment.



Tout ça participe à donner à l'oeuvre une impression de premier jet plutôt que d'oeuvre achevée. L'histoire n'a aucun rebondissement surprenant, les personnages sont simplistes et eux même prévisibles, et le monde dans lequel se passe l'histoire n'a même pas l'ombre d'un début d'épaisseur pour y croire.

Au final, l'auteur sait peut être bien écrire mais je n'ai pas eu l'impression qu'il sache quoi faire de ses capacités. Et je n'ai pas l'impression qu'il se soit beaucoup foulé sur le sujet, non plus.

Pourtant, l'auteur aurait pu bifurquer à plusieurs reprises vers l'intéressant, sortant du chemin tracé dans le marbre où il ne prend aucun risque;
Spoil:
Exemple tout bete, si Fana s'était sali les mains sur le combat final en abattant l'autre pilote. Les remises en question, le poids de l'acte aurait pu rendre la fin bien plus intéressante. Mais non, il a fallu que Charles esquive.

Mais il ne le fait pas d'un bout à l'autre, hélas.



Certains auteurs de talent comme l'excellente McCaffrey auraient pu même avec tous ces points noirs transformer la chevauchée en une impressionnante ode à la beauté du vol en solitaire qui nous laisse rêveur et conquis d'un bout à l'autre. Malheureusement, ce n'est pas donné à tout le monde, et ici l'auteur ne conquis pas sur ce point non plus, nous laissant à la fin de l'oeuvre plus avec l'impression d'avoir perdu notre temps qu'autre chose. C'est pas que ça soit mauvais en soit, et ce n'est pas agaçant à lire non plus, mais je ne vois pas trop l'intérêt de le lire en fait.

_________________


Dernière édition par Zefyris le Jeu 15 Mai 2014, 7:15 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 15 Mai 2014, 7:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La vache tu n'y es pas allé de main morte. J'ai pas eu trop de soucis avec le World building de mon côté, surtout que les défauts que tu as parfois relevé je partais du principe que dans la mesure où ça fait parti d'un univers commun avec d'autres romans c'est peut-être expliqué dans les autres séries. Sinon :

C'est clair que niveau surprise c'est 0. Là dessus tu te doutes des déroulement avant qu'ils se produisent. Les personnages... J'avais réussi à éviter d'en parler dans la présentation pour éviter de trop cracher dessus :p

Ce titre donne vraiment l'impression d'un one shot, presque un pilote ( ho ho ho j'ose mon bon monsieur ) pour l'univers qu'il nous montre.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 15 Mai 2014, 7:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que les autres oeuvres expliquent peut être plus de chose coté world building. J'ai la seconde série donc je verrais bien.
M'enfin le résultat vole vraiment pas haut (moi aussi j'ose,e t toc ;o ) quoi qu'il en soit. Le coup du 6ème sens comme je le disais plus haut, ça passe pas, surtout pas quand tout est simple et prévisible à coté. J'espère que Koiuta est un peu plus original/moins prévisible quand même.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Light Novels Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum