Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. C³ - CubexCursedxCurious
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Light Novels
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 28 Décembre :

Citation:
Yep ce qui différencie l'usage de noel dans c^3 de l'usage de noel dans la majorité des histories de type harem, c'est qu'il y a matière à faire quelque chose de profond en sens grâce à Fear et tout ce que symbolise les rites autour de noel, recevoir un cadeau etc. L'auteur l'utilise et c'est plutôt bon,encore que ca ne m'aurait pas déplu que l'auteur rentre plus en détail sur les sentiments de fear et développe un peu cet aspect là.


Ouais, j'avais trouvé ça plutôt bien joué. On évite les clichés à la con sur les fêtes de Noël grâce au fait que l'héroine est somme toute ignorante et est traumatisé par son passé en prime. Donc quelque chose avec la symbolique de Noël avait une grande place à prendre pour le développement psychologique de Fear qui est prompte à avoir des doutes malgré sa résolution de ne pas flancher.
On a quand même le droit à une petite scène typique à la fin, mais quand c'est bien placé comme ça y'a plus rien à en redire.

Citation:
Si l'item avait effectivement pu le faire, qu'aurait choisi Fear et les autres? Ca aurait vallu le coup d'aller dans cette direction je trouve. Un peu déçu que l'auteur ait fait machine arrière au dernier moment sur ce point.


J'avais trouvé ça trop facile aussi. Ok l'utilisation de l'item avait des conséquences importantes et on était pas vraiment proche de la perfection, mais nous aurions eu au moins un questionnement plus poussé. Après tout Fear aurait pu se dire qu'au vu de son passif, un peu plus ou un peu moins n'aurait peut-être plus changé grand chose pour sa malédiction si elle pouvait récupérer Aiko en contre partie, un genre de raisonnement égoïste.
De fait le superintendant aurait pu creuser un peu plus la dessus sur la fin, mais l'auteur a vite passé un coup de balais derrière lui.

Citation:
Les objets conscients sont quand même super rare donc ça reste difficile. On a des infos dans des flashback etc sur les premiers moments de certains comme tu as déjà vu certains d'ailleurs, mais en direct, ça serait peut être un peu compliqué à tomber dessus. En tout cas à hauteur du tome 14, ça n'est toujours pas arrivé, j'en ai bien peur.


Tu pourras me le dire si oui ou non ça arrive, car cela impliquerait que l'on chope un petit drame sous nos petit yeux bien sévère avec quelqu'un qui irait maudire un objet et qui prendrait forme humaine. Je signerais tout de suite pour ce développement.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 01 Janvier 2014 :

Citation:
Tu pourras me le dire si oui ou non ça arrive, car cela impliquerait que l'on chope un petit drame sous nos petit yeux bien sévère avec quelqu'un qui irait maudire un objet et qui prendrait forme humaine. Je signerais tout de suite pour ce développement.

Il n'y a pas ça du tout non. Je m'en doutais vu que les conditions étaient difficiles et que cela aurait requis une situation plutôt macabre (ce que l'auteur évite de son propre aveux dans c^3. En fait le genre que préfère écrire cet auteur c'est bien bien gore/malsain, le problème c'est que ça se vend mal. D'où le fait que son oeuvre précédente (Boku to Majoshiki Apocalypse) par exemple s'est arrêté au troisième tome. Donc cette fois ci pour éviter ça, il fait des compromis.
Donc certes il y a des scènes gores, parce que bah... on ne se refait pas :p ; mais quelque chose d'assez violent en direct pour générer la naissance d'un Wares était hors de question je pense.

Sinon, je n'ai pas trop le temps aujourd'hui, mais je viendrais un peu plus tard dans la semaine je pense poster mn avis sur la fin de c^3 vu que je l'ai fini il y a 2 semaines.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 1er Janvier 2014 :


Erf c'est dommage pour le coup.


S'non pour ma part je viens de terminer le 9eme volume. Je pourrais faire un très long message pour en parler mais... Y'a pas grand chose à en dire en fait au final. C'est un tome qui m'a paru assez banal, voire carrément détaché de l'intrigue.

On découvre deux nouveaux personnages qui vont être au coeur du volume entre Chihaya et Isuzu, mais leur intérêt me semble à la limite encore plus limité que Shiraho et Sovereingty. D'ailleurs la conclusion va carrément das cette direction là des personnages qu'on a vu, et qu'on va pas revoir régulièrement du tout.

J'ai pas non plus trouvé de développement de personnages intéressant si ce n'est deux trois indications sur la vie familiale d'Haruaki, mais le concept même du volume qui était finalement d'utiliser la voix des gens pour accomplir le souhait de Chihaya j'ai trouvé ça chiant.
Tout comme j'ai trouvé chiant toute la dernière partie du volume où on se retrouve avec une bande de cons qui décident de se prendre une tempête en pleine gueule pour du jardinage. M'enfin Kuroe s'est découvert un nouveau pouvoir à ce moment là, ça sauvait la scène.

Bref, peu de choses positives à dire de ce volume, même les combats manquaient carrément de saveur. En espérant qu'on en aura pas un autre dans ce style.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 06 Janvier 2014 :

Je l'avais déjà signalé que le tome 9 était à part avec le 2. Les seuls autres tomes qui pourraient être considérés comme "à part" dans un sens différent c'est le 7 et le 13 puisque ce sont des short stories.
Par contre, t ute trompe sur un point. Les personnages du tome 9 sont amenés à revenir à plusieurs reprises, à tenir un rôle à plusieurs reprises même s'il reste secondaire, et pour l'un des deux persos, elle est même amenée à évoluer coté personnalité à deux reprises.


Bon, comme je l'avais dit, je reviens parler un peu de la fin de c^3, sans spoil bien sûr.

De manière générale, je dirais que c'est satisfaisant. C'est dans la lignée de la qualité globale du titre. Cela conclut bel et bien l'histoire de Fear, même si cela laisse de nombreuses questions ouvertes, dont certaines que j'aurais aimé voir répondues; ainsi que certaines réponses que je ne m'attendais pas à avoir la réponse mais que j'ai apprécié d'avoir.

Les trois derniers tomes sont quasi tout le long sous haute tension avec pléthore de personnages anciens comme nouveau dont certains au sommet de la chaine alimentaire, des alliances étranges de circonstances et des trahisons toutes aussi rapide que les alliances. Ca se bastonne dans tous les sens entre plusieurs factions, et ce qu'il y a en jeu pour la maisonnée d'Haruaki est sans précédent. Ni plus ni moins, s'ils ne trouvent pas une solution ils vont tout perdre ce qui a été fait jusqu'à présent, mais alors tout tout tout jusqu'à un point qui a largement de quoi plonger dans le désespoir tant ça serait sans rétablissement possible si cela arrivait.


Je regretterai que l'un des points forts de c^3, en l'occurrence la qualité des combats présentés, se fassent moins sentir durant ces tomes que dans certains tomes du 8 au 14. Même s'il y a des combats qui donneraient sérieusement en étant animés (animés fidèlement, cela va de soit) comme celui vers la fin entre deux bâtiments, où le moins qu'on puisse dire c'est que ça bougeait bien; on perd un peu ce coté combat d'instance avec les rôles à chacun après le 14 (le 14 par contre c'est clairement un boss de fin d'instance avec tank spécifique, dps, phases différentes, phase d'add, stratégie léchée etc, le truc de malade Very Happy ).

Coté psychologie pour Fear par contre, les tomes 16 et 17 sont à la hauteur et pas qu'un peu. Les remords, doutes, et la souffrance qui en résulte pousse fear dans ses derniers retranchement et l'amène à des décisions sans précédent. Clairement sur ce point c'est tout à fait digne d'un climax de cette série. J'aurais applaudit l'auteur s'il avait fait une fin plus cruelle, enfin, les dommages irréparables d'une façon ou d'un autre pour plusieurs personnes sont tout de même là. Satisfaisant donc.

Kuroe a l'occasion de briller une dernière fois par sa personnalité et ce qu'elle récolte la surprendra elle même, une pèche sans précédent pour la petite master troll de c^3. La fin pour elle est particulièrement imprévisible jusqu'à la deuxième moitié du dernier arc xD.
J'aurais aimé que l'auteur nous concocte quelque chose d'aussi surprenant pour Konoha et Kirika. Dommage.

Sinon, on découvre enfin Honatsu. Drôle de bonhomme... Sur plus d'un titre xD. On n'aura jamais de réponse claire sur sa mère. Etait ce vraiment une personne qui n'avait aucun lien avec les objets maudits et qui est juste retournée à sa vie normale après avoir coupé les ponts avec Honatsu, où bien était elle impliquée dans le domaine? Cela dit,
Spoil:
ImO certaines lignes suggèrent une réponse absolument épique.
Se pourrait il que Haruaki soit le fruit d'un amour entre Honatsu et un objet maudit??? Cela expliquerait le fait qu'il est insensible aux malédictions s'il n'était qu'a demi humain....



Somme toute, si je devais juger l'ensemble de l'oeuvre, je dirais que l'auteur réussi avec brio à nous écrire 17 tomes d'un bon divertissement qui ne lasse jamais.
Les thèmes abordés ne sont pas lassant, l'humour et l'ecchi sont renouvelés de façon satisfaisante et font mouche, les scénarios par tome se suivent avec plaisir, les états d'ames des personnages sont intéressants, et le monde créé donne envie d'en savoir plus. La touche de cruauté est toujours présente mais n'est jamais abusée non plus.
Plutôt qu'une oeuvre aux qualités et défauts en dent de scie, on a une oeuvre qui au final n'a peut être rien de mémorable (quoi que les états d'ames de Fear au cours de l'oeuvre sont quand même suffisamment bien foutus pour valoir le détour imo) ni d'extraordinaire, mais d'un autre coté l'oeuvre n'a aucun véritable défaut majeur non plus.
Beaucoup d'oeuvres qui démarrent avec un synopsis particulièrement original s'essoufflent rapidement par le manque de capacité de l'auteur d'entretenir l'intérêt sur le sujet, mais Minase Hazuki y arrive avec brio.
Les différentes organisations montrent vraiment des visages très variés sur les rapports entre les hommes et les objets maudits. De l'amour déformé qui confine à la religion à la haine pure et simple, en passant par les voir comme des mystère nécessitant d'être élucidés ou comme un moyen d'atteindre un pouvoir sans précédent, et bien sûr, la culpabilité pure et simple en tant qu'humain d'avoir donné naissance à tant de souffrance pour les wares. Ca peut paraitre simpliste comme délimitation, mais au final on fait le tour des réactions humaines possibles à leur existence.
Ce qui contribue à traiter le sujet plus en profondeur, tous comme les états d'âmes de Fear le font.

Bref, un Ln qui a été plaisant à lire. Il a ce qu'il faut d'originalité et sait se renouveler d'un bout à l'autre pour rester intéressant. Les trois derniers tomes prennent un ton beaucoup plus sérieux que le reste de l'oeuvre au vu de la gravité de la situation et ce qui est en jeu, mais c'est logique pour un arc de clôture.

_________________


Dernière édition par Zefyris le Dim 13 Avr 2014, 4:53 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 6 Janvier 2014

Je vais retenir de ton message qu'on semble avoir ce qu'il faut côté développement psychologique pour Fear, et c'est limite le plus important pour la fin de la série.
Visiblement quelques personnages finissent pas forcément dans la meilleure des formes, et ça aussi je cracherai clairement pas dessus.

Du coup j'ai hâte que la traduction continue d'avancer pour que je puisse reprendre ma lecture, surtout les tomes 14 et les deux derniers quoi d'après tes dires.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 10 Janvier 2014

zzhk a fini de traduire le 11. Il ne va pas tarder à se heurter à un problème par contre, c'est qu'il traduit depuis la version chinoise, et que la version chinoise en est toujours au 13.
Même si le 14 sort le temps qu'il finisse de traduire le 12 et 13, il va être bloqué pour les 3 derniers donc faut s'attendre à un fort ralentissement de la traduction des tomes arrivé au 14.

Pour ce que est des tomes liés niveau histoire, ça fait comme cela :
10
11
12 -14
13
15-16-17
Donc il est possible de lire le 10 et le 11 avant d'avoir la suite, mais je déconseille fortement le 12 (qui termine sur un cliffhanger) tant que le 14 n'est pas traduit. Zzhk se trouve dans cette situation depuis un bon moment, il attend toujours que le 14 sorte, et il est pas très satisfait de la situation apparemment xD.
Pareil, les 15-16-17 sont liés donc autant que possible à lire d'affilé.

Yep le développement psy de Fear est plutôt bien géré, comme d'hab. Je dirais que c'est vraiment l'un des intérêts principaux de l'oeuvre.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 15 Janvier 2014

Et bien et bien. Je viens de finir le tome 10. Il m'a vraiment beaucoup plus. J'étais bien pris dans ma lecture.
Le volume sur Noël, l'auteur avait montré qu'il pouvait faire autre chose que quelque chose d'entendu.

Volume sur la Saint Valentin cette fois-ci, et bordel. Ce fut intense. Les combats, l'intrigue du volume, les personnages. Pouah. Ca envoie.

La seule chose que je reprocherais à ce volume et c'est pour ça que j'en parle tout de suite histoire d'évacuer, c'est Himura. J'ai pas cru un seul instant que le personnage pouvait changer. Au moindre instant, dans n'importe quelle de ses phrases j'étais limite encore plus méfiant que Kirika a me demander quel était son but pour réussir à faire d'elle sa chose.
Ce qui m'a un peu fait chier en cela c'est que lorsque Hinai converse au téléphone avec son maitre, j'ai tout de suite pensé que ça pouvait être Humura, et le résultat était dans ce que j'attendais. M'enfin, c'est la seule chose que je reproche.


Parce que le reste, epic win. Pour reprendre avec Hinai. Mais qu'est-ce que c'est que ce monstre ? D'où un personnage de C3 disparait et réapparait car elle est trop rapide pour que le mouvement soit suivi à l’œil nu ? Elle arrive à One Hit KO tout le monde sans forcer c'est un truc de malade. Le premier combat particulièrement quand elle attaque Fear et que celle-ci est propulsé ça m'a vraiment impressionné compte tenu de ce qu'est Fear, et qu'un truc pareil aussi vite n'était pour le moment jamais arrivé.

Ces combats contre Hinai n'étaient même pas des combat. Ils étaient des luttes désespérées pour réussir à survivre ne serait-ce plus que de deux minutes. Réussir à la vaincre c'est même pas dans l'ordre du jour, même pas ils réfléchissent à la vaincre quand elle est en position de se battre. Le tout est de réussir à survivre. Quel monstre.

En tout cas son histoire est tout sauf plaisante. L'auteur n'a pas hésité dans ce volume à nous montré quelques détails cruels. Que ce soit Hinai qui était visiblement l'esclave sexuelle de son père, et le top étant les rêves de Fear. Les quelques paragraphes où l'on voit de quelle façon ses mécanismes de tortures étaient utilisés, et de quelle façon elle s'en délectait, c'est quelque chose.

Le développement psychologique des personnages est là en tout cas. Que ce soit pour Fear qui fait des cauchemars sur ce qu'elle était à l'époque, qu'elle fini par accepter sa part de ténèbres au point de flirter avec la folie, c'était du bon. De même Konoha qui nous a fait une énorme feinte depuis le début avec sa malédiction qui est en fait pas du tout levé c'est quelque chose.

En tout cas les deux font flipper dans ce volume. Toucher à Haruaki était un mauvais plan. Quand Hinai sent que derrière elle il y a un putain de danger mortel qui approche avec Fear et Konoha qui ont plus ou moins pété les plombs de manière contrôlée, ça le faisait grave. Dire que Fear devient de moins en moins puissante au fur et à mesure des volumes. Si elle avait pu avoir ce niveau de contrôle dès le début du novel, elle aurait été un sacré monstre.

Grande satisfaction de revoir Mummy Maker, peu importe l'état dans lequel elle se trouvait ici. J'espère qu'on la reverra deux ou trois fois par la suite même si la fin du volume me laisse pas trop espérer qu'elle va devenir un personnage récurrent, j'imagine qu'elle va avoir un rôle d'ici la fin. Du côté de Kirika c'était assez sympa de voir comment sa relation avec Himura avait commencé, mais j'ai pas trouvé trop d'intérêt dans la mesure ou j'ai pas douté un instant de ce qu'allait faire Himura. M'enfin j'espère qu'il est pas out pour de bon le masqué et qu'il va réussir à attraper Kirika à un moment ou elle s'y attendra le moins d'ici la fin.

Tout ce qui était autour de la Saint Valentin était finalement bien géré. Kirika est bien mise en avant à ce sujet et c'est tant mieux vu que le personnage avait été mis en retrait au cours des derniers volumes. La voir "gagner" à la fin était une satisfaction en espérant qu'Haruaki comprenne bien le message.


Bref, tome 10 que j'ai beaucoup aimé. J'espère qu'il y a aura plein d'autres des comme ça.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 18 Janvier 2014

Pour moi c'est moins Himura (sur lequel le doute planait et c'est justement ce qui était plaisant à son propos.. 80% du temps tu te dis non c'est pas possible mais par moment tu te poses quand même la question xD) que Elsie elle même, car pour le coup, l'auteur avait laissé un foreshadowing dans le volume 4 où ça parlait d'Elsie donc on savait qu'elle

Spoil:
n'était pas affiliée avec les knights mais avec Alice


Donc pendant tout le tome je me disais qu'il y avait trop un truc qui clochait dans cette affaire ^^".
Citation:
Ce qui m'a un peu fait chier en cela c'est que lorsque Hinai converse au téléphone avec son maitre, j'ai tout de suite pensé que ça pouvait être Humura, et le résultat était dans ce que j'attendais

Ca par contre ce passage est fait pour te mettre le doute je pense, parce que je me souviens qu'a ce moment là ça m'est venu à l'esprit aussi.

Sinon le volume est bourré de descriptions de torture et autres scènes déplaisantes ouai. C'est l'un des tomes où l'auteur s'est fait le plus plaisir clairement.

Citation:
Grande satisfaction de revoir Mummy Maker, peu importe l'état dans lequel elle se trouvait ici. J'espère qu'on la reverra deux ou trois fois par la suite même si la fin du volume me laisse pas trop espérer qu'elle va devenir un personnage récurrent, j'imagine qu'elle va avoir un rôle d'ici la fin

Tout à fait, c'est bien à l'ordre du jour :>

Kirika se donne vraiment sur le plan relation avec Haruaki et ce n'est clairement pas fini x].

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 18 Janvier 2014 :

Le volume donc ! Génial ! Ouais !
Pas temps par les retournements de situations, mais plutôt par le contenu.

Mine de rien les choses deviennent de plus en plus sérieuses dans C3, car là on se trouve plus dans le cas du "Oh, on va mettre l'ennemi HS en le privant de son objet maudit ou alors en le capturant pour le filer à quelqu'un ou en lui retournant le cerveau." Allez, on oublie ça. Vive les cadavres, les vrais.

Volume qui déjà pour commencer très drôle. Je dois dire que tout le festival pour les nouveaux élèves et ce qui l'entourait ça m'a tué, avec en paroxysme le concours de beauté et ce que nous fait Konoha durant ce passage. C'était juste génial. Un peu dans le même état que Fear, j'étais plié en deux, ma pauvre liseuse est tombé trois fois desuite par terre. J'en pouvais plus. Faut pas que l'auteur en fasse trop souvent des trucs comme ça, je risquerais de crever.

D'ailleurs l'auteur se permet de devenir de plus en plus sadique, et ça c'est bon. Genre tout ce qui tourne avec Neto. Le gars est sadique, le gars est masochiste, et le gars a l'objet maudit qu'il lui faut. La pauvre Himeno quand il s'amuse avec elle sur le lit on peut dire qu'elle a pris vachement cher. Et c'est aussi en ça que l'auteur est bien sadique.

L'enfoiré nous fait nous attacher à un personnage, il fait souffrir Himeno, il lui donne des rêves. Il lui donne une idole et mieux encore il commence à nous améliorer graduellement sa situation. Quand tu vois son destin à l'arrivée c'est une très très agréable surprise de mon côté, d'autant plus que je pensais que c'était plié de leur côté. Je pensais pas que le plan de Satsuko et de la numéro 2 des Draconians était pour ce volume.

Le top du volume ça reste encore une fois Fear, avec Yume. Là encore c'est du bon. Du développement psychologique pour Fear qui en superposant son image à celle de sa Kohai nous donne le droit à quelques réflexion sur sa nature, son passé, son droit à pouvoir changer et à vivre normalement. Et enfin, elle prend pleinement conscience de ses sentiments amoureux à la fin du volume.
M'enfin le top ça reste tout de même la réaction lorsqu'il arrive à Yume ce qui lui arrive. Dual Emulation, ça le fait. Ca lui permet d'être un peu moins faible, elle qui perd de pouvoirs à chaque fin d'arc. Par contre l'auteur est en train de nous montrer que Fear et Konoha sont en train de dériver peu à peu, j'espère que ça va être utile.

Que ce soit le volume précédent ou elles ont fait un dérapage contrôlé, là Fear est l'espace de quelques instants devenues berkserk. Le contexte dramatique y joue, foutrement bien mis en scène en plus avec l'auteur qui nous fait un speech de Shiraho d'un côté qui accueille les premières années alors que t'en as une qui est en train de crever au même instant. Konoha aussi semble plus prompte à vouloir découper des gens. M'étonnerait pas qu'une des deux parte un peu en vrille d'ici la fin.

Me demande comment ils vont expliquer ça à Chihaya par contre tiens Surprised

Bref, très bon volume de mon côté. J'attends avec impatience l'avancée de zzhk dans ses traductions, peu importe l'attente qu'on aura à la fin du volume 13.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 24 Janvier 2014


Neto c'est juste le plus gros enfoiré de c^3, il y a du niveau, mais quel connard ce mec x].
Pour Chihaya bah comme tu l'imagines bien elle le prend très mal ;o.
J'ai aussi apprécié que cette fois ci, les adversaires venant des factions principales ne soient pas tous détraqués, qu'il y ait un adversaire qui soit carrément respectable dans ses actes, pour le coup elle porte bien le titre de chevalier celle ci (contrairement à Neto...). Et ça tombe bien car elle est quand même bien balèze ET a la classe (elle m'a rappelé Saber niveau design par contre). Le triangle relationnel Neto/Himeno/Lilyhowell c'est quelque chose. D'un coté c'est un ènième couple Yuri qui se formait sous nos yeux. Mais ce couple LA il valait le détour imo.
Et ouep, dual emulation :>. Comme tu le fais remarquer, pour une fois elle ne devient pas juste plus faible d'arc en arc.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 24 Janvier 2014 :

J'ai pensé tout de suite à Saber aussi quand je l'ai vu déjà à la base. Mais alors quand elle sort armure et épée, je me suis dit que l'auteur a cherché une source évidente pour son inspiration. Surtout que la façon de causer de Lilyhowell n'est pas sans rappeler celle de Saber en plus.
Et en effet c'est plutôt reposant d'avoir quelqu'un qui n'est pas détraqué dans le lot des adversaires, de voir en plus un drame irréparable qui se joue en direct sans qu'ils ne puissent rien faire pour l'empêcher.
C'est pas du Aiko avec un espoir qui reste là.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 24 Janvier 2014 :

Et ce double drame ne restera pas sans conséquences, bien entendu. Tout comme Aiko par le passé, là aussi faut s'attendre à ce que ça laisse des traces.
Pour saber, je pense que l'inspiration est plus coté illustrateur que coté auteur cela dit.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Dim 13 Avr 2014, 4:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Messages des 24 Janvier et 8 Février 2014 :

Bah toute façon je m'attends forcément à des conséquences.

Quand je vois déjà la réaction de Fear quand Aiko était laissée pour morte et les implications que ça a eu. La on a mine de rien deux élèves qui ont été tué le même jour dans le même établissement. Sous les yeux de Fear qui perd sa Kohai en plus au passage. J'attends quelque chose qui fasse trembler un peu ses résolutions là. Sans compter le combo avec le fait qu'elle et Konoha depuis deux volumes ont une tendance à partir légèrement en vrille.

Et de l'autre côté Lilly est toujours vivante, j'attends aussi de la revoir. Elle avait trouvé quelque chose et le perd aussi sec. Sans compter Chihaya qui perd juste son groupe d'amies.


-----------------------


Quel cliffhanger.

Je viens de terminer le 12ème volume de C3, dont la suite ne sera que pour le tome 14 qui ne sera pas traduit avant des mois, mais c'est un excellent volume que l'on a là.

La première moitié m'a juste tué de rire. Autant j'étais méfiant au début sur l'aspect blague sur les relations entre les différents personnages dans la mesure où Kuroe est absente de ce volume qui consiste en un classique voyage scolaire à Kyoto/Nara. Mais j'ai vite été rassuré dans ce domaine.
Que ce soit les interactions avec Taizou et Kana qui pour une fois m'ont fait vraiment marrer, comme le passage ou Taizou/Haruaki se retrouvent pris à parti par Konoha/Kana/Kirika.

Le passage qui m'a le plus tué c'est sans conteste avec Alice et Kururi. Rien que les revoir j'ai déjà fait un grand "Woot !", je m'y attendais pas du tout dans la mesure où toute les deux sont reparties dans le civil on va dire. Mais le top c'est la discussion qui se passe derrière le restaurant ou elles travaillent. Que ce soit une Kururi qui se la joue Tsundere avec l'un des employés de la boite...

Mais surtout le moment où la pause se termine et que le plus naturellement du monde elle commence par appeler Alice "Maman" avant de s'arrêter au milieu de sa phrase devant les regards de tout le groupe d'Haruaki. Ce passage là, m'a explosé de rire. J'en pouvais plus. Il m'a bien fallu 5 minutes pour m'en remettre de ce moment là.

Et c'est sans compter qu'en plus ça enchaine avec le frère de Kirika qui se pointe dans tout ce bordel et qui se retrouve limite en harem master qui se laisse conduire partout par un groupe de lycéenne. Là encore le moment ou Kirika interrompt une de ses phrases pour lui resserrer sa cravate m'a tué XD

Quand le bordel commence, ça ne devient pas plus mal en plus. Dès le départ je me doutais que Pakuaki allait faire un coup de vis quelconque. Que ce soit en ayant une clé supplémentaire par exemple ou une magouille de ce type. De même la Sagisaki sensei était trop louche pour n'être rien. Je m'attendais à ce qu'elle intervienne beaucoup plus tôt que dans l'épilogue, mais peu importe.

Pour le coup, j'espère qu'on ne reverra plus jamais Alice et Kururi dans le novel. Y'a plus de raisons de toute façon, et maintenant qu'elles sont vraiment revenues dans le civil avec leur propre vie et leur famille qui se forme bel et bien ça me ferait chier que Kururi se retrouve percée à nouveau par une épée assoiffée de sang avant de se faire jeter dans le vide.

Toute l'affaire de l'émotion et des clés c'était bien pensé. Nous pouvions voir les deux facettes des personnages, leur côté blanc, et leur côté noir. Leur compétition pour l'amour d'Haruaki tout comme leur violence naturelle quand il s'agit d'aller combattre une ennemie. Et enfin ! Enfin Konoha va avoir le droit à son développement. Ce sera donc pour le 14eme volume, et pas au main de n'importe qui en plus ! Ca va être la misère pour la récupérer.

Fear se rend compte de son amour, enfin. Et Kirika se confesse, enfin. Personnellement je ne mise pas sur Kirika pour la gagnante d'Haruaki à la fin si jamais il y a bien une gagnante. Néanmoins la voir se confesser au 12ème volume indique pour moi un futur épic fail pour elle. Et qui sait, ptet même que les conséquences l'amèneront à quitter le camp d'Haruaki que ce soit à cause de son coeur brisé ou de son frère qui n'y voit plus d'intérêt de recherche.
Parce que mine de rien Alice lâche comme ça dans le volume que les objets maudits pourraient avoir des enfants. Je prends ça comme une indice allant dans la direction d'une Fear qui serait avec Haruaki à l'arrivée.


En tout cas très bon volume. Il va falloir m'armer de patience à présent avant de pouvoir découvrir la suite.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Lun 14 Avr 2014, 6:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Terminé le 13eme volume de C3 qui est donc un recueil putain de long pour un recueil qui nous coupe donc l'intrigue à un moment bien déguelasse mais qui n'est vraiment pas mauvais. Sur les 5 mini histoires j'ai beaucoup aimé les trois premières, ce sont les trois seules que je vais commenter d'ailleurs.
Parce que la numéro 4, j'ai trouvé ça chiant. La numéro 5 j'ai pas trouvé ça amusant. M'enfin comme le reste est génial ça fait donc un bon volume au final.


Nujoma Disappearing in the Steam

Que dire ! Nous avons ici l'explication à l'un des plus grands mystères de la série. Une question que je me suis en fait toujours posé. Nous savons que Shiraho et Soveireingty sont ensembles, mais dans la mesure où la seconde est le plus souvent en forme féminine, je me demandais comment ça se passait derrière les scènes.
Et nous avons la réponse à cette question grâce à un commentaire lâché de la part de Soveireingty à ce sujet. Avouant qu’il est donc le plus souvent en forme masculine quand il est avec Shiraho chez eux. Un mystère de résolu.

Au-delà de ça ce qui est sympa dans ce chapitre se passant dans des bains publics c’est que nous sommes dans un "cliché" courant du genre mais qui est fait un peu n'importe comment. Que ce soit par l'affaire du vol de sous-vêtement qui était pourtant un truc de base se termine par une véritable prise d'otage de la part des héroïnes avec une Un'Izoey en position disons très dangereuse.

Haruaki est quand même le malchanceux ultime. Même quand il ne fait rien de grave, même quand il arrive à s'échapper une première fois, une seconde fois. Il finit toujours par s'en prendre plein la tronche à l'arrivée. En tout cas au vu du moment de cette scène, c'est-à-dire à la fin des vacances d'hiver j'ai trouvé ça assez sympa de voir une Fear ne souhaitant pas lâcher une Un'Izoey sale comme jamais dans la nature. Et c'est toujours bizarre de la voir avec plus de bon sens qu'un autre personnage.


Bloody Chronicles of Demon Blade Muramasa

Si je m'y attendais ! A découvrir une telle bataille dans ce volume. Une bataille impliquant d'utiliser une vraie stratégie de groupe, un danger constant sur l'ensemble des personnages que ce soit au niveau physique, mental, et même financier. Quel combat est livré ici contre une Konoha bourrée.

La vache. Sans mauvais jeu de mot. Konoha qui est bourrée c'est quand même quelque chose. On comprend parfaitement pourquoi l'alcool lui est interdit. Elle nous fait un retour en arrière niveau personnalité et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle devient tout de suite beaucoup moins complaisante et fait preuve d'une autorité qui sans mettre aucune tension te donne l'envie, l'obligation d'obéir. C'est l'instinct de survie qui parle là. Le truc prend quand même des proportions de dingue.

La pauvre Kirika qui se retrouve embarqué dans tout ça alors qu'elle pensait bien faire, Kuroe qui décide de se rendre et de ne pas résister. Haruaki qui a carrément un trauma de la dernière fois où ça s'est produit avec son père. Fear qui devient la chose de Konoha jusqu'à ce qu'elles finissent par se foutre sur la gueule. Que dire, c'était une sacrée beuverie que nous avons eu là. Limite ça met l'eau à la bouche pour le volume 14 dans la mesure où Konoha va être bien mise en avant.

C'était génial comme mini histoire Surprised


Beauty and the Beast ? Sakuramairi Shiraho on Rampage.

Bon. j'attendais ce passage. J'étais tombé sur l'image de début de volume qui l'illustre depuis un moment. Et j'ai pas été déçu.
Les agressions verbales de Shiraho atteignent un tout autre niveau dans ce passage, le moment où elle parle de tuer Haruaki afin qu'il se réincarne en un truc pour bouffer le cadavre ce qui serait une sorte de masturbation qui lui irait bien, j'en pouvais plus tellement je riais.

L'enchainement des trucs est trop énorme. Konoha/Fear qui rentre dans lé compétition des couples avec une Konoha encore elle qui est prête à tout pour assurer la non victoire de Haruaki et Shiraho. Les questions réponses sont juste énormes que ce soit dans les réponses où les dialogues que nous avons entre les questions. Shiraho qui se retrouve en costume et qui cavale en trainant Haruaki derrière elle aussi c'est quelque chose.

Ce passage là une fois que l'on passe les trois premières parties d'intro un peu chiante où ils profitent du parc c'est de l'epic win jusqu'à l'arrivée Surprised


Vivement le volume 14 ! zzhk vient de commencer la traduction, il me tarde de voir le résultat Smile

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Sam 03 Mai 2014, 12:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Arlia a écrit:


Quel cliffhanger.

Je viens de terminer le 12ème volume de C3, dont la suite ne sera que pour le tome 14 qui ne sera pas traduit avant des mois, mais c'est un excellent volume que l'on a là.

La première moitié m'a juste tué de rire. Autant j'étais méfiant au début sur l'aspect blague sur les relations entre les différents personnages dans la mesure où Kuroe est absente de ce volume qui consiste en un classique voyage scolaire à Kyoto/Nara. Mais j'ai vite été rassuré dans ce domaine.
Que ce soit les interactions avec Taizou et Kana qui pour une fois m'ont fait vraiment marrer, comme le passage ou Taizou/Haruaki se retrouvent pris à parti par Konoha/Kana/Kirika.

J'avoue pas me rappeler des masses de ce passage pour le coup, mais je n'ai pas souvenir d'avoir trouvé ça aussi bon que les trolls de Kuroe. Mais j'ai aps souvenir d'avoir été lassé non plus, donc.


Citation:
Le passage qui m'a le plus tué c'est sans conteste avec Alice et Kururi. Rien que les revoir j'ai déjà fait un grand "Woot !", je m'y attendais pas du tout dans la mesure où toute les deux sont reparties dans le civil on va dire. Mais le top c'est la discussion qui se passe derrière le restaurant ou elles travaillent. Que ce soit une Kururi qui se la joue Tsundere avec l'un des employés de la boite...

J'ai beaucoup aimé ce passage. C'était bien sympa de revoir ces personnages complètement revenus à la vie ordinaire du coup, en vraie famille avec une hikikomori, une romance dans l'air, et tout x].


Citation:

Et c'est sans compter qu'en plus ça enchaine avec le frère de Kirika qui se pointe dans tout ce bordel et qui se retrouve limite en harem master qui se laisse conduire partout par un groupe de lycéenne. Là encore le moment ou Kirika interrompt une de ses phrases pour lui resserrer sa cravate m'a tué XD

Celui ci est énorme. Un truc sympa dans C^3 c'est qu'il n'y a pas spécialement que Haruaki qui se retrouve bien entouré. Entre le frère de Kirika et un autre personnage que je ne citerais pas ici, certains personnages masculins de c^3 ont la cote x].
Le fait que ça soit bien à moitié pour troll Kirika qu'il l'a fait rend le truc bien plus juteux encore.



Citation:
Quand le bordel commence, ça ne devient pas plus mal en plus. Dès le départ je me doutais que Pakuaki allait faire un coup de vis quelconque. Que ce soit en ayant une clé supplémentaire par exemple ou une magouille de ce type. De même la Sagisaki sensei était trop louche pour n'être rien. Je m'attendais à ce qu'elle intervienne beaucoup plus tôt que dans l'épilogue, mais peu importe.
Pour le coup, j'espère qu'on ne reverra plus jamais Alice et Kururi dans le novel. Y'a plus de raisons de toute façon, et maintenant qu'elles sont vraiment revenues dans le civil avec leur propre vie et leur famille qui se forme bel et bien ça me ferait chier que Kururi se retrouve percée à nouveau par une épée assoiffée de sang avant de se faire jeter dans le vide.

On les reverra, mais très rapidement et pas de combat de leur part. Comme tu le dis, elle sont revenu dans le civil pour de bon. Kururi fait une dernière prestation sur scène avec ce tome 12, mais ça s'arrête là.

Pour Pakuaki ça sentait le troll à plein nez mais c'est un bel enfoiré quand même x).

Citation:
Toute l'affaire de l'émotion et des clés c'était bien pensé. Nous pouvions voir les deux facettes des personnages, leur côté blanc, et leur côté noir. Leur compétition pour l'amour d'Haruaki tout comme leur violence naturelle quand il s'agit d'aller combattre une ennemie. Et enfin ! Enfin Konoha va avoir le droit à son développement. Ce sera donc pour le 14eme volume, et pas au main de n'importe qui en plus ! Ca va être la misère pour la récupérer.

J'ai apprécié le principe des clés aussi. Un système original pour forcer les choses coté sentiment à bouger et accélérer le mouvement.

Citation:
Fear se rend compte de son amour, enfin. Et Kirika se confesse, enfin. Personnellement je ne mise pas sur Kirika pour la gagnante d'Haruaki à la fin si jamais il y a bien une gagnante. Néanmoins la voir se confesser au 12ème volume indique pour moi un futur épic fail pour elle. Et qui sait, ptet même que les conséquences l'amèneront à quitter le camp d'Haruaki que ce soit à cause de son coeur brisé ou de son frère qui n'y voit plus d'intérêt de recherche.
Parce que mine de rien Alice lâche comme ça dans le volume que les objets maudits pourraient avoir des enfants. Je prends ça comme une indice allant dans la direction d'une Fear qui serait avec Haruaki à l'arrivée.

Je ne dirais rien si elle fail ou pas, mais le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle a fait preuve au court des volumes du plus de courage parmi les différentes partenaires possibles. Comparé à fear qui s'ignore la plupart du temps et à Konoha qui passe son temps à hésiter à faire le premier pas, le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle au moins elle y va.
En plus, une fois n'est pas coutume, Haruaki avait fait preuve avec elle suite à la confession indirecte de la saint valentin d'une stupidité assez inhabituelle chez lui et clairement cliché, mais loin de l'utiliser pour faire tourner en rond la romance comme c'est trop souvent le cas, ici l'auteur l'utilise pour permettre à Kirika de revenir à la charge de plus belle juste après. Du coup on tourne un moment cliché en epic win pour moi, avec Kirika qui n'abandonne pas le moins du monde et est assez futée pour réaliser rapidement la teneur exacte malentendu avec Haruaki à la saint valentin. Franchement, habituellement lorsqu'on voit ce genre de développement "confession-> perso principal interprète de travers" généralement tu t'attends pas à voir enchainer par un "fille comprend rapidement le problème->confesse à nouveau de façon encore plus directe et non sujette à qui pro quo" juste derrière. Et ça j'ai vraiment aimé le voir. Comme quoi il y a des façons intéressantes d'utiliser un qui pro quo sur une confession amoureuse. Certains auteurs pourraient en prendre de la graine.


Citation:
En tout cas très bon volume. Il va falloir m'armer de patience à présent avant de pouvoir découvrir la suite.

En même temps tu l'a fait en connaissance de cause, donc c'est ce que tu voulais :p.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Sam 03 Mai 2014, 10:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Avant de donner mon avis sur le tome 14 qui sera de toute façon pas bien long~~

Citation:
J'avoue pas me rappeler des masses de ce passage pour le coup, mais je n'ai pas souvenir d'avoir trouvé ça aussi bon que les trolls de Kuroe. Mais j'ai aps souvenir d'avoir été lassé non plus, donc.


C'est un passage assez court en fait, c'est l'histoire de peut-être une page. Taizou fait une connerie, Haruaki est dans le lot. Ils ramassent tous les deux pour leur grade.

Citation:
Le fait que ça soit bien à moitié pour troll Kirika qu'il l'a fait rend le truc bien plus juteux encore.


C'était ça qui était bon. Quand tu connais la relation disons tendue entre Kirika et son frère, la voir le corriger limite comme si y'avait rien de grave entre les deux mais juste remettre en place son frangin qui se la joue harem master, c'est cool.

De même à propos de Kirika pour répondre à la partie suivante de ton message, le fait qu'elle revienne à la charge tout de suite sur Haruaki c'est quelque chose de vraiment positif. J'avais aussi été déçu de la connerie d'Haruaki lui qui est normalement assez vif dans sa tête, mais au moins maintenant ça a le mérite d'être clair et net.

Citation:
En même temps tu l'a fait en connaissance de cause, donc c'est ce que tu voulais :p.


Tout à fait, et je regrette pas. C'est cool d'attendre pour un truc bien :p

M'enfin le tome 14 :

Développement de Konoha bonjour ! Voila, quasi tout le volume est consacré à ça. J'ai envie de dire enfin, c'est quand même assez dingue que l'on a le développement de l'un des personnages principaux qu'au tome 14 d'une série qui en compte au total 17.

Pour passer rapidement sur les autres personnages, Kuroe n'a pas vraiment de grand moment dans le volume. Par contre le travail sur Kirika au niveau de sa motivation pour ramener Konoha qui est pourtant une rivale est bon, celui sur Fear je l'ai presque trouvé trop léger par rapport à ce que l'on a d'habitude. Néanmoins le passage ou elle retourne toute seule à la charge parce qu'elle veut pas qu'Haruaki se salisse les mains ça reste aussi vachement bon.

La véritable personnalité de Konoha que l'on avait aperçu de temps à autres jusqu'à maintenant c'est tout de même quelque chose une fois qu'elle est vraiment dedans. Quand avec Kotetsu ils se font un petit carton sur la bande que Lilly envoie en sacrifice autant dire tout de suite que c'est un joli carton.
D'ailleurs avec le recul j'avais pas fait gaffe... Mais dans le lot y'en avait deux qui avaient fait un arrêt cardiaque il me semble, ça veut donc deux noms à remplir au niveau du tableau de chasse.

Haruaki sert enfin à quelque chose pour de vrai dans l'action. Ca aussi c'est inattendu quand tu vois les premiers volumes. Que Lilly les manipule tous au début pour faire ce qu'elle veut limite c'est pas grave quand tu vois Haruaki qui s'entraine vraiment pour faire un truc, et qui prépare un plan de secours au cas ou le premier foire.
Autant il était vraiment au plus bas au début refusant de comprendre que Konoha n'était plus Konoha, mais au final il prend cher et sauve la situation.

L'auteur est tout de même bien bâtard sur la fin du volume. Il enchaine de ces trucs les uns à la suite des autres pour les laisser en suspens. Au delà de la récupération de Kotetsu. Confession géniale de Konoha, boom.
Pakuaki qui balance que Fear ne pourra jamais lever sa malédiction, boom.
Le père d'Haruaki qui a fait on ne sait trop quoi, mais qui revient dans un corps de femme, boom.

Ok, ok. Va falloir attendre longtemps pour le tome 15 mais au moins y'a deux trois trucs de lancés.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Dim 04 Mai 2014, 9:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Arlia a écrit:
Terminé le 13eme volume de C3 qui est donc un recueil putain de long pour un recueil qui nous coupe donc l'intrigue à un moment bien déguelasse mais qui n'est vraiment pas mauvais.

Les éditeurs sont quand même bien chiés d'avoir balancé ce volume là au milieu ^^".





Citation:
Nujoma Disappearing in the Steam

Que dire ! Nous avons ici l'explication à l'un des plus grands mystères de la série. Une question que je me suis en fait toujours posé. Nous savons que Shiraho et Soveireingty sont ensembles, mais dans la mesure où la seconde est le plus souvent en forme féminine, je me demandais comment ça se passait derrière les scènes.
Et nous avons la réponse à cette question grâce à un commentaire lâché de la part de Soveireingty à ce sujet. Avouant qu’il est donc le plus souvent en forme masculine quand il est avec Shiraho chez eux. Un mystère de résolu.

Au-delà de ça ce qui est sympa dans ce chapitre se passant dans des bains publics c’est que nous sommes dans un "cliché" courant du genre mais qui est fait un peu n'importe comment. Que ce soit par l'affaire du vol de sous-vêtement qui était pourtant un truc de base se termine par une véritable prise d'otage de la part des héroïnes avec une Un'Izoey en position disons très dangereuse.

Haruaki est quand même le malchanceux ultime. Même quand il ne fait rien de grave, même quand il arrive à s'échapper une première fois, une seconde fois. Il finit toujours par s'en prendre plein la tronche à l'arrivée. En tout cas au vu du moment de cette scène, c'est-à-dire à la fin des vacances d'hiver j'ai trouvé ça assez sympa de voir une Fear ne souhaitant pas lâcher une Un'Izoey sale comme jamais dans la nature. Et c'est toujours bizarre de la voir avec plus de bon sens qu'un autre personnage.

C'était effectivement très classique, mais le choix d'y mêler des personnages extérieurs au groupe habituel + d'avoir N'Izoyi en guest star donnait une autre dimension à cette histoire, parce que tu ne sais jamais ce qui est OK pour elle et ce qui va la faire sortir sa lame ^^". J'ai trouvé la lecture de celle ci assez amusante, même si ça ne vaut pas les deux suivantes en effet.



Citation:
Bloody Chronicles of Demon Blade Muramasa

Si je m'y attendais ! A découvrir une telle bataille dans ce volume. Une bataille impliquant d'utiliser une vraie stratégie de groupe, un danger constant sur l'ensemble des personnages que ce soit au niveau physique, mental, et même financier. Quel combat est livré ici contre une Konoha bourrée.

La vache. Sans mauvais jeu de mot. Konoha qui est bourrée c'est quand même quelque chose. On comprend parfaitement pourquoi l'alcool lui est interdit. Elle nous fait un retour en arrière niveau personnalité et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle devient tout de suite beaucoup moins complaisante et fait preuve d'une autorité qui sans mettre aucune tension te donne l'envie, l'obligation d'obéir. C'est l'instinct de survie qui parle là. Le truc prend quand même des proportions de dingue.

La pauvre Kirika qui se retrouve embarqué dans tout ça alors qu'elle pensait bien faire, Kuroe qui décide de se rendre et de ne pas résister. Haruaki qui a carrément un trauma de la dernière fois où ça s'est produit avec son père. Fear qui devient la chose de Konoha jusqu'à ce qu'elles finissent par se foutre sur la gueule. Que dire, c'était une sacrée beuverie que nous avons eu là. Limite ça met l'eau à la bouche pour le volume 14 dans la mesure où Konoha va être bien mise en avant.

C'était génial comme mini histoire Surprised



Celle ci est LA raison pour laquelle je peux pardonner la place de ce recueil puisqu'il est parfaitement à sa place entre le 12 et 14. Une histoire qui nous introduit à la vraie personnalité de Konoha, pas celle où elle se restreint. Et ouai, les stratégies déployées vont loin, et les appliquer demande beaucoup de sang froid et pas mal de risques encourus, ça rigole pas pour faire arrêter quelqu'un de boire par chez eux xD.



Citation:
Beauty and the Beast ? Sakuramairi Shiraho on Rampage.

Bon. j'attendais ce passage. J'étais tombé sur l'image de début de volume qui l'illustre depuis un moment. Et j'ai pas été déçu.
Les agressions verbales de Shiraho atteignent un tout autre niveau dans ce passage, le moment où elle parle de tuer Haruaki afin qu'il se réincarne en un truc pour bouffer le cadavre ce qui serait une sorte de masturbation qui lui irait bien, j'en pouvais plus tellement je riais.

L'enchainement des trucs est trop énorme. Konoha/Fear qui rentre dans lé compétition des couples avec une Konoha encore elle qui est prête à tout pour assurer la non victoire de Haruaki et Shiraho. Les questions réponses sont juste énormes que ce soit dans les réponses où les dialogues que nous avons entre les questions. Shiraho qui se retrouve en costume et qui cavale en trainant Haruaki derrière elle aussi c'est quelque chose.

Ce passage là une fois que l'on passe les trois premières parties d'intro un peu chiante où ils profitent du parc c'est de l'epic win jusqu'à l'arrivée Surprised



Mon préféré avec le second dans ce tome également. Le couple improbable et les réponses saugrenues de Shiraho lors du jeu (qui à chaque fois font passer Haruaki pour un connard ou une pathétique larve auprès du public lol Very Happy ) sont juste énormes. Rien que pour la partie du jeu de question ImO cette histoire valait le coup. Après le reste genre la course finale contrôlé par Sovereignty c'était juste du bonus x].


Pour les deux dernières histoires, j'avoue ne même pas m'en souvenir là comme ça. J'ai globalement apprécié bien plus le premier recueil que le second, même si au final le second était d'un niveau dans l'ensemble tout à fait correct (pour un recueil, s'entend).

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Dim 04 Mai 2014, 11:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Pour les deux dernières histoires, j'avoue ne même pas m'en souvenir là comme ça.


Ben tu sais quoi, même là maintenant alors que ça fait pas si longtemps que j'ai lu ce recueil j'ai du mal à me remettre en tête le déroulement exact des deux dernières histoires. Elles sont clairement très en dessous des trois premières. Limite c'est ce qui fait le tome trop long pour pas grand chose. Un recueil plus léger avec seulement les trois premières histoires aurait été beaucoup mieux.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Dim 04 Mai 2014, 11:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

Disons qu'ils ont voulu mettre tout ce qui avait été publié dans le magazine avant d'entamer les dernier arc. Je vois plus du tout de quoi parlaient les deux dernières histoires en fait.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Dim 04 Mai 2014, 11:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

L'avant dernière histoire c'est celle de la gamine qui a perdu son père pour qui ils font un igloo, la dernière c'est celle de la poupée maudite qui prend l'apparence d'Haruaki. Mais les deux étaient pourries Imo.
Avec un truc pas très logique qui s'est passé pour la dernière en plus.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Light Novels Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum