Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. To Aru Majutsu No Index
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Light Novels
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Mar 06 Mai 2014, 10:58 am    Sujet du message: To Aru Majutsu No Index Répondre en citant

Suite : To Aru Majutsu no Index New Testament
Spin off : To Aru Kagaku no Railgun
Adaptation : To Aru Majutsu no Index

To Aru Majutsu No Index





Auteur : Kazuma Kamachi
Illustrations : Kiyotaka Haimura
Genre : Science-Fiction, Magie, Action, Comédie
Format : 22 volumes + 8 spéciaux
Date : 2004 - 2010
Traduction : Complète Anglais. Français 4/22 En cours



La cité scolaire. Une ville couvrant le tiers de Tokyo, isolée de l'extérieur qui se trouve être le terrain de jeu de toutes les avancées scientifiques. La ville est peuplée en grande partie d'étudiants qui se sont vus dotés par la ville de pouvoir paranormaux grâce à la science, qui les classe par niveau de 0 à 5.
Dans cette ville où le statut de quelqu'un est déterminé par son pouvoir ou son intelligence, nous suivons Kamjou Touma. Un niveau 0 pas très brillant qui ne possède qu'une malchance hors norme ainsi que l'Imagine Breaker, une capacité de sa main droite pouvant annuler tout pouvoir surnaturel. Il va alors faire la rencontre d'Index qui va lui faire découvrir l'existence du monde de la magie dont elle fait partie, et dont elle est la cible.
Dans ce contexte de fil suspendu entre la magie et la science, nous allons suivre la vie de Kamijou Touma qui tente de survivre entre deux feux.


Light Novel qui connait un énorme succès, To Aru Majutsu no Index est la première partie des novels de la licence Index qui continuent dans le New Testament.



Entrons dans le vif du sujet. To Aru Majutsu no Index, qu'est-ce que c'est ? La rencontre entre la Science-Fiction, et la Fantasy/Magie, le tout débordant d'action et de scènes comiques en tout genre. Si vous voulez des combats magiques, vous en trouverez dans Index. Si vous voulez des combats urbains, vous en trouverez dans Index. Si vous voulez de la comédie, vous en trouverez dans Index. L'agenda de Kamijou Touma est extrêmement serré, il ne se passe pas un jour dans sa vie sans qu'il se retrouve à se battre pour sauver sa propre vie.

Nous pouvons dire une chose, il y a énormément de variété au niveau des combats. Que ce soit du côté de la science que du côté de la magie. Nous pourrons croiser des mages qui balancent des flammes de partout, qui utilisent des rituels bien louches qui peuvent invoquer un ange, de l'Alchimie, des armes de destructions massives, des parchemins en tout genre et même des codes vestimentaires pour augmenter leur pouvoir.
Evidement c'est la même chose côté de la science que ce soit par l'utilisation de la foudre, des vecteurs, de la téléportation, des champs magnétiques... Ou de manière plus classique de foutue machine automatisée qui font régner la loi dans les rues.



Les deux personnages principaux nous permettent d'être en permanence au milieu de problèmes impliquant de très nombreux partis, voir des pays entiers. Il est important de savoir que la magie est rattachée à la religion, l'église. Nous avons donc les églises protestante, orthodoxe, et catholique qui forme déjà à elles seules trois grandes puissances. Si on rajoute donc les autres religions, des mythes nordiques ou d'autres provenances ou encore des groupes en électron libre, nous avons déjà énormément d'acteurs en jeu.



Rajoutons à cela du côté de la science la présence de plusieurs groupes différents dans la cité scolaire pour gérer en surface la ville qui a des décennies d'avance sur le monde, et en profondeur toutes les magouilles et complots immondes qui peuvent se former au sein des laboratoires de recherches, sans compter les relations avec les autres pays. Nos personnages se retrouvent face à quelque chose à une échelle immense.
Kamijou Touma, celui qui peut annuler les pouvoirs surnaturels s'il les touche avec sa main droite. Et Index, celle qui possède dans sa tête 103 000 textes magiques interdits deviennent des cibles privilégiées, et attirent par leur seule existence de nombreux ennuis.



L'histoire va se découper en plusieurs arcs, et chacun d'entre eux va s'imbriquer dans un scénario plus global qui nous explose à la tronche que dans la seconde partie de la série. Les nombreuses adaptations animes, malgré leur longueur conséquente n'adaptent pour l'instant que l'introduction de la série malgré presque une centaine d'épisodes en tout. Mais ne vous en faites pas, certains arcs possèdent des scénarios assez géniaux pour être pris dans l'univers.

Pour une série qui laisse une part non négligeable à la comédie, nous nous retrouvons régulièrement avec des intrigues relativement immondes. La mort ne sera pas un sujet tabou, certains arcs pouvant se révéler être de véritables purges. Kamijou Touma devra réussir à résoudre ces situations dramatiques prenant parfois des dimensions qu'il ne peut mesurer en n'étant qu'un simple lycéen qui n'a pour lui que la force de son coup de poing. Il devra ruser, il devra apprendre, il devra observer ses adversaires afin de trouver la faille qui lui permettra de frapper.



Au niveau des personnages préparez-vous à faire de bonnes découvertes. Des personnages comme Misaka Mikoto et Accelerator nous plongerons dans leur propre vie et leurs propres histoires même si cela doit mettre le héros principal de la série de côté. To Aru Majutsu no Index n'est pas une série de roman qui n'a qu'un seul "héros". Que ce soit pour tendre la main à une demoiselle en détresse, ou plonger tête la première dans les ténèbres sanglantes des travaux de l'ombre, la multitude de personnages et leurs interactions vont nous procurer des intrigues permanentes. De la moindre rencontre peut résulter un clash entre deux groupes de puissances imposantes.

En ce qui concerne les illustrations il faut être honnête. Au début elles sont horriblement moches. Mais fort heureusement on note un énorme progrès très rapidement au fil des volumes si bien que certaines planches finissent par claquer pour de bon à termes.

A vous de découvrir une des licences les plus populaires des Light Novels Smile


_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 4:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

--------Post original : 07/10/2012

Je passe juste sur le topic pour laisser quelques impressions sur l'original que j'ai commencé à lire (IE, les light novel) et sur l'anime en comparaison.

Première chose, l'anime utilise donc 6 épisodes (enfin, 5,8 on va dire après la 18ème minute de l'ep 6 c'est le tome 2)pour adapter ce premeir tome que je viens de lire, et de manière générale, il fait un boulot plutôt bon. En fait, j'aurais presque (mais presque) envie de dire que sur ce premier tome, l'adaptation est exempte de reproche.

Il y a juste un truc qui me gène en fait. C'est qu'après avoir vu les deux séries et lu le manga jusqu'au dernier chapitre dispo, personnellement, j'étais toujours persuadé que notre héros principal, Touma, était un personnage classique de shounen avec rien dans la tête, tête brulée qui fonce dans le tas sans réfléchir avec pour seule méthode de résolution des problèmes le fait de mettre son poing dans la tête de l' ennemi. Absolument inintéressant.
Quel ne fut pas ma surprise de découvrir un personnage qui déjà, pense beaucoup, comprend finalement bien plus de choses par lui même que l'anime/manga ne laissent croire, voir a même de temps à autres des idées absolument géniales que j'ai clairement envie d'applaudir (comme la manière indirecte dont il pousse Komoe à participer au rituel de magie par exemple). C'est le même Kamijou Touma? C'est assez surprenant. J'avais déjà pu voir que l'anime de Gosick avait rendu au passage Kazuya bien plus idiot que ce qu'il était, mais je ne m'attendais certainement pas à ce genre de surprises de la part de monsieur cliché version personnage principal de nekketsu/ goody-two-shoes.

En espérant que ce ne sera pas que le premier tome, mais j'ai découvert un personnage principal bien plus intéressant et appréciable qu'il ne l'est dans les adaptations.

Seul regret, qu'il n'ait pas été capable de réaliser plus vite que ça l'illogisme du "15% de la mémoire utilisée en seulement 1 an" puisque dans le LN aussi, il lui faut plusieurs heures.

Mais bon. Dans tous les cas, avoir son cheminement de pensé est un vrai plus. Il est évident que certaines choses ne sont pas adaptables facilement, mais il reste regrettable que le personnage principal lui même soit altéré de cette façon.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 7/10/2012

Pour répondre à ton message, en particulier sur Touma. J'ai envie de dire que c'est une tare de beaucoup d'adaptation animée ou manga. Il est difficile de rentrer réellement toutes les pensées d'un personnages. J'ai envie de dire qu'un anime permet de mettre plus de réflexion et de pensées d'un personnages d'un manga sans atteindre le niveau d'un Light Novel où on a généralement des détails sur l'état psychologique des personnages. Par exemple dans Sword Art Online récemment, dans le LN Kirito est un pur badass comme il y en a peu, mais ça se ressent moins sur l'anime, et certainement que sur un manga ça le sera encore moins de ce point de vue là. Les monogatari en anime mettent la plus grande partie du contenu et sans tout mettre ça en fait déjà des animes presque à part.

M'enfin fin de cette petite parenthèse. Dans ce premier tome ouais tu mentionnes comment Touma pousse Komoe a participer au rituel, et ouais, c'est pourtant simple mais il fallait y penser. Oui, il faut lui parler, il ne faut pas qu'elle tombe inconsciente donc maintenez la conversation et faites ce qu'elle dit. En effet ça claque.

Autre chose que je trouve légèrement mieux dans le LN, f'in deux choses. Tout d'abord Kanzaki. Dans le Ln tu ressens bien le danger immense qu'elle représente. C'était pas trop mal fait dans l'anime, mais bordel là avec les descriptions tu te rends compte à quel point Touma en chie, qu'il est face à quelqu'un qui pourrait lui donner la mort avant même qu'il s'en rende compte, découpé en huit morceaux. J'ai envie de dire qu'on sent plus que Touma pose ses couilles sur la table quand il lui parle au point de la déstabiliser.

Ensuite pour le final, mais une petite partie seulement. Parce que j'ai bien kiffé dans l'anime Index qui tire un putain de rayon, c'était cool. Par contre je trouve le final avec les plumes mieux foutus dans le LN car on se rend bien compte que Touma fait le choix volontaire de s'en prendre une dans la gueule en toute connaissance de cause pour réussir à sauver Index. Mes souvenirs de l'animes remontent à loin maintenant, mais comme ça je dirais que sur l'adaptation il se la prend dans gueule après coup non ?

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

--------Post original : 07/10/2012
Citation:
M'enfin fin de cette petite parenthèse. Dans ce premier tome ouais tu mentionnes comment Touma pousse Komoe a participer au rituel, et ouais, c'est pourtant simple mais il fallait y penser. Oui, il faut lui parler, il ne faut pas qu'elle tombe inconsciente donc maintenez la conversation et faites ce qu'elle dit. En effet ça claque

Ca ne s'arrête pas là en fait, c'est le combo qui est magnifique. Il lui montre d'abord la blessure d'index en soulevant le vêtement pour faire prendre pleinement conscience à Komoe sensei de la gravité de la situation, et une fois qu'elle est un peu ébranlée par cela, et avant qu'elle puisse elle meme appeler une ambulance, il lui coupe l'herbe sous le pied en lui disant qu'il va l'appeler lui même, puis lui dit effectivement ce que tu as écrit, en insistant sur l'importance d'un tel rôle, avant de rajouter que c'est une religieuse, préparant mentalement Komoe à ce que son interlocuteur lui parle de choses mystiques auxquelles, en tant que scientifique, elle ne croit pas du tout. En gros "préparez vous à entendre quelque chose qu'habituellement vous réfuteriez, mais ne réfutez pas et allez dans son sens". Komoe se retrouve coincée. Dans sa position, en tant que scientifique, enseignante et habitante de la cité académique,normalement elle aurait du réfuter toute existence de magie immédiatement, mais il la verrouille dans la position diamétralement opposée avant qu'elle n'ait eu le temps de dire ouf.

Il couvre la totalité des problèmes qui allaient se présenter avant qu'ils arrivent avec un brio qui m'a tout simplement bluffé.


Citation:
Autre chose que je trouve légèrement mieux dans le LN, f'in deux choses. Tout d'abord Kanzaki. Dans le Ln tu ressens bien le danger immense qu'elle représente. C'était pas trop mal fait dans l'anime, mais bordel là avec les descriptions tu te rends compte à quel point Touma en chie, qu'il est face à quelqu'un qui pourrait lui donner la mort avant même qu'il s'en rende compte, découpé en huit morceaux.

En effet, j'ai trouvé que le LN faisait bien plus sentir le coté impressionnant de Kanzaki. L'une des raisons, c'est qu'on le vit par le ressenti de Touma plutot que par une bête image animée, et qu'il est complètement écrasé psychologiquement par la différence de niveau à tout égard. Capacité de destruction, vitesse, force, on nous fait ressentir qu'en tout point Kanzaki est un monstre inimaginable.
Par contre, s'ils ont traduits quelque part par "découpé en 8 morceaux" une expression japonaises, c'est qu'ils ont fait de la trad litérale d'une expression toute faite ( le chiffre 8 ne devrait pas apparaitre dans la trad, c'est découpé en rondelles ou en petit morceaux tout simplement), bon c'est pas bien grave mais l'auteur utilise régulièrement plusieurs expressions du meme genre utilisant le chiffre de 8 (simple particularité des expressions japonaises), donc si le traducteur fait la boulette à chaque fois, on doit finir par ce demander pourquoi toujours 8, lol.


Citation:
Ensuite pour le final, mais une petite partie seulement. Parce que j'ai bien kiffé dans l'anime Index qui tire un putain de rayon, c'était cool. Par contre je trouve le final avec les plumes mieux foutus dans le LN car on se rend bien compte que Touma fait le choix volontaire de s'en prendre une dans la gueule en toute connaissance de cause pour réussir à sauver Index. Mes souvenirs de l'animes remontent à loin maintenant, mais comme ça je dirais que sur l'adaptation il se la prend dans gueule après coup non ?

En fait, oui. dans l'anime, ça fait con. Il a deja sauvé Index et l'a dans ses bras en souriant comme un idiot sans regarder les plumes qui descendent autour. Et s'en prend une dans la tete alors qu'il avait 10 fois le tempsd e l'eviter. Dans le LN, il a le choix entre continuer son mouvement pour attraper la tete d'Index alors qu'il n'est plus qu'a un mètre de lui et la sauver et se prendre l'une des nombreuses plumes qui sont juste en train de descendre devant lui (tout en ayant déjà été averti par Kanzaki durant le combat de leur dangerosité), ou les éviter mais perdre la chance de toucher Index alors qu'Inocentus qui fait barrière est en train de céder. Il choisit donc de la toucher et se prend une plume juste après que sa main ait annulé le mode auto d'Index.

Sinon, si on va par là, le moment où Touma va se faire tuer par Inocentus près de sa chambre est bien plus logique et plus bluffant coté LN que anime. Laisser de coté l'explication de comment il se tire de l'explosion alors qu'il était bloqué c'est quand meme vachement dommage, coté prouesse en combat c'est LE moment où touma est le plus impressionnant du premier tome, IMO.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 8/10/12

Zefy en ce qui concerne les huit morceaux, dans la version que je possède il est mentionné à quelques reprises que l'attaque de Kanzaki lui permet de frapper 7 fois en un instant, d'où le fait qu'il se ferait couper en huit morceaux s'il se prenait le tout entièrement. J'imagine pas une erreur de traduction vu que le fait que l'attaque soit divisé en 7 coups est mentionné bien 5 ou 6 fois de tête.

Et merci pour la confirmation, la scène dans l'anime faisait bien un peu con, il se prend la plume après coup. Mais au niveau d'Innocentius j'ai bien aimé dans l'anime car au niveau de la réalisation j'avais trouvé cela tellement classe que rien que le fait de vouloir retourner se frotter à l'invocation ça me suffisait :p

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 13/10/2012

Kaengel a écrit:
Zefy en ce qui concerne les huit morceaux, dans la version que je possède il est mentionné à quelques reprises que l'attaque de Kanzaki lui permet de frapper 7 fois en un instant, d'où le fait qu'il se ferait couper en huit morceaux s'il se prenait le tout entièrement. J'imagine pas une erreur de traduction vu que le fait que l'attaque soit divisé en 7 coups est mentionné bien 5 ou 6 fois de tête.

Et merci pour la confirmation, la scène dans l'anime faisait bien un peu con, il se prend la plume après coup. Mais au niveau d'Innocentius j'ai bien aimé dans l'anime car au niveau de la réalisation j'avais trouvé cela tellement classe que rien que le fait de vouloir retourner se frotter à l'invocation ça me suffisait :p

l'expression japonaise auquelle je faisais référence est "八つ裂き" littéralement, coupé en 8, mais en fait, à traduire par "coupé en morceau, démembré".
Elle est utilisé plusieurs fois, mais après être retourné voir, il y a aussi plusieurs fois "八つに切断される" qui veut bien dire être coupé en 8, donc je n'ai rien dit :p.

Citation:
Et merci pour la confirmation, la scène dans l'anime faisait bien un peu con, il se prend la plume après coup. Mais au niveau d'Innocentius j'ai bien aimé dans l'anime car au niveau de la réalisation j'avais trouvé cela tellement classe que rien que le fait de vouloir retourner se frotter à l'invocation ça me suffisait :p

Ouai mais par rapport au LN où il est clairement décrit ce qu'il fait à chaque fois pour éviter le truc, et où il est mis en avant que s'il se rate dans l'exercice il se tue tout seul comme une merde, c'est pas la même chose. Wink


-----------------------------------------------------------------------------------------
EDIT :


Après avoir lu le tome 2, force est de constater que si- à l'exception des points cités plus hauts bien sûr- le tome 1 fut bien adapté, le tome 2 est complètement vidé de sa substance tant il est adapté rapidement.

Mais bon, faut dire que dans le cas d'une adaptation complète de ce tome, il aurait probablement fallu changer l'anime de shounen à seinen.
Le corps transpercé de part en part tellement de fois qu'il y a plus de trous que de chair restante et pourtant toujours tenant debout.
Le bras et la jambe coupée et à la place en guise de membre artificiels des tiges d'or plantés de façon forcée dans la chair à vif.
Des cadavres comme des vivants qui fondent transformés en or fondu. Brulé vif par une flamme directement introduite à l'intérieur du corps.
Les élèves qui au lieu de subir des coupures subissent de petites explosions à l'intérieur de leur corps (ce qui fait exploser leur peau complètement, comme des bulles qui éclatent, au point qu'en traitant une seule élève, les vêtements Himegami ont complètement changé de couleur),
Et la cerise sur le gâteau qui fait carrément perde connaissance à Index à la vue d'une telle horreur, Styil qui gonfle comme un ballon de baudruche avant d'exploser pour répandre ses entrailles partout sur les murs et le plafond de la grande salle, tout en ayant toujours ses veines, organes, artères connectées entre elles, et donc en étant toujours vivant et parfaitement conscient de son état.

Dans le LN, la période à l'intérieur du bâtiment est beaucoup plus longue. Styil, tout comme l'alchimiste, montrent de bien plus grandes capacités au travers de leurs affrontements respectifs que dans l'anime. C'est un véritable chaos sanglant, pleins d'évènements étranges, complètement dérangés et même de surprises macabres.
Pour dire, dans le LN, un personnage qui est au centre des problèmes pendant peut être 80 des 300 pages n'apparait même pas dans l'anime ( "Aurelus Dummy").

On perd aussi beaucoup de la personnalité d'Aurelus, qui explique pourquoi il en est arrivé aussi loin en voulant simplement sauver Index.
L'auteur voulait faire de cet arc, de son propre aveux un "que se serait il arrivé à Touma s'il n'avait pas réussi à sauver Index". Cette hypothèse est montrée par Aurelus, qui était quelqu'un d' absolument fantastique et très humain. Il passait sa vie à sauver énormément de gens. On rate vraiment cet aspect "saint déchu" dans l'anime, qui pointe du doigt le genre de personne qu'aurait pu devenir Touma si Index n'avait pas été sauvée in extremis.
On perd la personnalité du "Dummy" aussi forcément, puisqu'il n'existe pas dans l'anime (et dans le LN, on passe pas mal de temps du coté de sa personnalité comme celle d'Aurelus).

Touma est aussi beaucoup plus idiot encore une fois dans l'anime, mais je crois que cette remarque là est partie pour durer en fait.

Bref, autant ce second arc dans l'anime (qui ne bénéficie même pas d'une adaptation dans le manga d'ailleurs) ne m'avait pas fait forte impression sauf pour la méthode employée finalement contre l'alchimiste, autant le LN s'est montré un petit régal une fois une centaine de pages passées.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 13/10/12

Ce que tu ne mentionnes pas dans ce tome, c'est le fait que Touma fait vraiment tout pour éviter que le fait qu'il perde la mémoire soit découvert. Dans l'anime on le sait qu'il fait déjà de son mieux pour éviter que Index ne découvre le pot au rose, mais dans ce tome ci qui commence juste après sa perte de mémoire on ressent pleinement son conflit interne entre lui et l'ancien Kamijou Touma. Je n'ai pas souvenir non plus que l'anime explique en détail que Touma possède des connaissances sur pas mal de chose, il sait ce qu'est Innocientus, il se souvient de comment il doit esquiver l'épée enflammée de Styil, la séparation entre sa perte d'identité et sa perte de savoir est vraiment bien faite.

Quand on reste du contenu, c'est une boucherie ce bâtiment. C'est extrêmement sanglant des deux côtés. Que ce soit les élèves qui sont tués de multiples façon possible ou bien Styil qui explose littéralement, c'est quand même quelque chose. Et en effet le petit coup de Index qui s’évanouit devant la scène montre bien la violence de celle ci. Nous parlons d'une gamine qui a été en cavale pendant un an et qui n'a pas été bousculée psychologiquement quand elle s'est fait entaillée salement dans le premier tome.

Le passage que Touma se fait couper le bras est aussi bien mieux traité. Un tome qui est bien mieux que l'adaptation anime, néanmoins même comme ça il n'est pas le plus inoubliable d'entre eux Smile

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 13/10/2012 et 29/10/2012

Ah oui, le bazar dans le bâtiment m'a fait complètement oublié tout ce qu'il y avait avant xD.
Effectivement, les émotions de touma sur sa perte de mémoire sont vraiment traitées en détail. Vu qu'il ne dit à personne qu'il a perdu la mémoire, il ne peut demander à personne quel genre de personne il était, et il en nait deux angoisses. L'une, la peur d'agir différemment de l'ancien Touma et donc d'être découvert et blesser ainsi Index; le second, c'est qu'il se demande régulièrement s'il était une personne bonne ou quelqu'un de pas net du tout. Il en résulte un gros problème d'identité, se voyant comme une sorte d'imposteur recevant les sourires destinés à "l'ancien touma", et incrédule devant les gens bizarres que son ancien lui fréquentait.
Aussi, il se compare à Index qui a perdu sa mémoire par le passé et laissé sur le carreau ses partenaires précédents, se demandant si lui à leur place pourrait éviter de se sentir trahi.

Yep, c'est un point qui est trop peu abordé dans l'anime, hélas. Il me semble que c'est quelque peu traité au début de l'arc des sisters du coté du manga.


Bon, j'en profite pour parler des tomes 3,4,5 :].

Première impression générale : les tomes 3 et 5 sont adaptés de manière un peu près fidèle dans l'anime, alors que le tome 4 non.


Le tome 3 couvre l'arc avec les sister du début à la fin, POV de Touma bien sûr.
Le tome 4 couvre l'Angel Fall, du matin ou les "échanges de corps" commencent jusqu'à la résolution du problème.
Le tome 5 est un recueil de nouvelles publiées dans un magazine, et n'est donc pas un arc à part entière mais un regroupement de trois histoires qui s'entrelacent et se produisent le même jour (Magicien Aztèque ou fake Unabara Mitsuki/ Last Order et le virus d'Amai Ao/l'Azusa Bow et la femme maudite)


Le tome 3 (Sister Arc) est surtout intéressant par rapport à sa version anime pour la meme raison que le tome 1: On a en détail le cheminement de pensés des personnages principaux, et ça change beaucoup de chose.
Ainsi, le combat final entre Accelerator et Touma prend une toute autre dimension. Dans l'anime, le comportement d'Accelerator menant à sa chute donne l'impression d'être un mouvement idiot, complètement en dehors du personnage (OOC), une sorte de deus ex machina, aubaine pour le héros qui peut du coup abattre Accelerator alors qu'il était complètement surclassé sur le papier. Dans le LN en revanche, on a l'explication du mental d'Accelerator depuis le début du combat. Et ça change tout, parce tout ce qu'il fait est relié de façon logique à son pouvoir et sa personnalité qui en découle. Aussi, lorsqu'Accelerator fait cette bourde finale, non seulement il n'y a aucune impression d'OOC, mais tout semble couler de source.
L'auteur arrive donc à faire sonner comme parfaitement logique la défaite d'Accelerator. Ce n'est pas qu'il était plus faible sur le terrain que Touma, bien au contraire. C'est que son pouvoir induit certains "défauts" dans sa personnalité qui vont être l'instrument direct de sa défaite, malgré sa supériorité écrasante.
Il y a bien sûr quelques petites choses ici et là que l'on ne voit pas dans l'anime, genre Accelerator qui mache un doigt d'une sister qu'il a tué précédemment, et la discussion qui s'ensuit avec la sister suivante, à propos de la supériorité du porc sur la viande de jeune fille (cette conversation est épique, j'avoue xD ). Ou genre la description de la sister tuée que Touma découvre dans la ruelle près de la librairie. Particulièrement la partie qui le fait finalement vomir x].
Mais ça reste très léger. Essentiellement, probablement parce que cet arc a été couvert déjà en manga via deux POV, l'arc sister en LN a essentiellement à apporter les pensées des personnages. Ce qui a une énorme importance dans le cas d'Accelerator cela dit.


Le tome 5 pourrait avoir un son de cloche similaire. La partie Azteque et la partie Azusa Yumi est similaire à l'anime. Dans la partie Aztèque on a plus en détail les pensées de Touma ce qui aide à rendre interessant ce mini-arc, et dans l'Azusa Yumi, c'est surtout les pensées de Yamisaka Ouma qui sont intéressantes au final.
Le point focal du tome est le mini arc de Last Order cela dit. On pourrait penser que le sujet central de l'arc est last order, mais c'est une erreur à mon avis. Cet arc est essentiellement focus sur ce que pense Accelerator durant tout l'arc. Et sur le "retournement de veste" qu'il va opérer intérieurement. Tout du début à la fin du mini arc est centré là dessus. C'est réellement la construction d'un futur perso principal auquel on assiste dans cet arc. L'auteur nous fait comprendre ce qu'est Accelerator intérieurement, comment sa défaite contre Touma l'a affecté, et surtout, comment Last Order va le changer intérieurement de façon radicale, ce qui amènera Accelerator à risquer sa vie pour elle.
Bien entendu, tout cela est eclipsé dans l'anime.

Entre le tome 3 et le tome 5, on peut dire que dans l'anime, on rate pratiquement entièrement la construction du personnage d'accelerator, parce que c'est un personnage qui exprime trop peu ce qu'il pense pour qu'une adaptation en anime ne s'occupant pas des pensées puisse réussir à nous en donner une vision fidèle. Les fans d'Accelerator devraient sérieusement lire ces tomes si ce n'est pas déjà fait.


Le tome 4 maintenant. Là, l'opinion est bien différente. Je n'avais pas été très impressionné par l'arc d'Angel Fall dans l'anime. Dans le manga, cet arc n'apparait même pas.
Force est de constater que c'est pour la même raison que l'adaptation du tome 2 dont je parlais dans un post précédent : il manque la moitié du tome -_-.
Tout comme le tome 2, il manque aussi carrément un personnage qui est l'adversaire central pendant 80-100 pages (Hino Jinsaku). Ce personnage est d'ailleurs plutôt intéressant, ses méthodes de combat psychologiques sont assez énorme. Et le coup de la main en décomposition utilisée volontairement comme bouclier face à l'attaque de Tsuchimikado pour provoquer un mouvement de répulsion chez son adversaire afin de créer un instant d'ouverture pour le tuer est juste... Awesome.
Les capacités de Tsuchimikado, aussi bien niveau furtivité que niveau combat sont largement plus mis en exergue dans le LN que dans l'anime.

D'ailleurs, il ne serait sans doute pas faux de dire que cet arc a trois buts, dans l'ordre d'importance :
1) Construire le personnage de Tsuchimikado (qui s'avère ma foi bien intéressant). C'est probablement le point principal de l'arc. Mentalité complexe, position "politique" complexe, ainsi que ses capacités.
2) Étoffer le personnage de Kanzaki, aussi bien au niveau moral qu'au niveau combat, en luid donnant un adversaire où elle n'a pas d'autre choix que de combattre à 100%.
3) Introduire la notion de menace d'une existence supérieure, les anges, et le coté "ultime" de leurs pouvoirs comparé aux hommes. L'"Astro In Hand" et ses implications sont délirantes. Le LN tourne régulièrement autour de l'Arbre de Sephiroth, donc l'introduction des anges et le fait de nous faire sentir le gouffre qu'il y a entre eux et les hommes est probablement très important pour la suite.

En dehors de ça, on a droit à des combats franchement sympathiques. Misha vs Hino, Tsuchimikado vs Hino, et Kanzaki vs la "Force de Dieu" sont des combats tous très différents, et qui vallaient le détour.

Il est aussi intéressant de constater que le tome 4 est bourré de personnages qui mettent une raclé au héros principal, qui du coup se retrouve énormément relégué au rang d'acteur secondaire pour la résolution de cet arc. Kanzaki, on le sait depuis le tome 1, lui est infiniment supérieure, Hino le domine et le terrorise, Tsuchimikado le massacre en quelques secondes, Misha est complètement hors de portée comme Kanzaki même en dehors de sa version "Force de Dieu", et je ne parlerais même pas de la "Force de Dieu" en elle même x].

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 29/11/12

Trois volumes commentés d'un coup. Donc ouais, la discussion entre Accelerator et la Sister quand il mâche un doigt, j'pense que je te l'avais déjà mentionné une fois et en effet : Elle est épique. La Sister qui part dans des explications à ce sujet, ils discutent de ça tranquillement alors que c'est pourtant assez ignoble ça m'a marqué vu le fou rire que je m'étais tapé.
Après comme tu le dis, cet arc a déjà été adapté à trois reprises, et bientôt une 4eme. On aura les versions mangas/animes dans Index et Railgun donc il n'y a pas de grande découverte à faire mise à part qu'Accelerator est plus awesome qu'on ne l'imaginait grâce à ses pensées que l'on peut suivre.

Quelque chose que l'on continue de découvrir dans le tome 5, qui comme tu le dis construit tout un personnage. Lui donne un objectif, change sa manière de vivre. Cela continuera dans l'arc de l'invasion de l'académie par Vento d'ailleurs, mais ici on se rend compte que l'anime s'est trop souvent servi d'Accelerator comme un simple mec surpuissant qui de base est un enfoiré et qui va évoluer sans nous montrer les étapes de cette évolution. Si bien que dans l'anime quand il doit faire le choix de sauver Last Order on comprends pas bien pourquoi il décide de le faire. Alors que là tout est clair.
Le passage Aztèque rend légèrement plus sympa dans le LN, et la troisième partie ne m'intéresse pas donc ça m'a pas changé grand chose.

En ce qui concerne l'arc Angel Fall, je dois dire tout de suite que je n'ai pas aimé cet arc mais il est énormément d'utilité que tu as cité qui compte pour la suite. Déjà Tsuchimikado qui est un personnage avec lequel on ne se fait jamais chier de part sa position, et cela instille aussi une bonne dose de peur chez Touma. Il imprime parfaitement le fait que les Anges, c'est dangereux, très dangereux, et que Kaori n'est pas n'importe qui. Bref, un arc que j'ai pas pu encadré mais qui reste indispensable.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 04/12/2012

bon, je reviens pour parler du tome 6 et 7 du coup. Deux tomes qui peuvent paraitre assez opposés sur pas mal de points mais qui au final servent un but similaire à mon avis ici.

Premièrement, les deux tomes sont plutot bien couverts par l'anime, comme le 3 et 5. Ce qui va manquer ici, c'est finalement des infos que l'on peut considérer comme importantes pour la construction de ce qui va venir après, ainsi qu'encore une fois le cheminement des pensées des différents personnages. Il y a assez peu de scènes non adaptées ou modifiées en elles meme.

Le tome 6, qui couvre donc l'arc sur Kazakiri et Sherryl Cromshell (vous me pardonnerez l'écriture si incorrecte, les noms ne sont pas écrits en toute lettre en japonais on a juste la prononciation :p) va être intéressant pour toutes les infos dont il regorge sur Academy City (chikagai, écoles), son fonctionnement interne, ses différentes organisation (Antiskill, Judgement, Alister...), leur façon de penser et leur constitution, la description bien plus en détail de ce qu'implique la maitrise du "Secteur imaginaire"... Ainsi que les pensées de Kazakiri, puis de Touma par rapport à Kazakiri.
A ce titre, la première partie est surtout intéressante pour les infos obtenues sur l'academy city, alors que la période à partir du moment où Kazakiri découvre qu'elle n'est pas humaine jusqu'à la fin est de loin la plus intéressante pour quelqu'un qui a déjà vu l'anime. Le désespoir dans lequel sombre Kazakiri, puis le train de pensés qui l'amène à accepter son statut de "monstre" ainsi que les conséquences directes sur son corps sont intéressantes à suivre; et les pensées Touma, à partir du moment où Kazakiri lui annonce qu'elle est heureuse d'être un monstre.
Au sujet des transformations que son corps subit, c'est bien plus impressionnant que dans l'anime. Quand elle fonce dans le métro, elle traverse un gros pilier de béton sans ralentir sa course, ses pas s'enfonce dans le sol quand elle court sous un poids completement anormal qu'elle a tout à coup; le coup de pied qu'elle balance au golem envoit le truc de plusieurs tonnes voler à 7 mètres (au lieu qu'il soit juste renversé comme dans l'anime), et il est clairement dit que c'est son coup de pied qui a causé des dommage au coeur du golem absolument irréparables, et donc que c'est suite à ça que la régen du golem devient berserk. Dans l'anime, on ne sait pas la raison du passage en berserk, c'est laissé à l'interprétation de l'auditeur, qui peut très bien penser que c'est du à la perte de controle de Sherryl qui a eu lieu quelques instants avant.

J'ai beaucoup aimé l'épilogue entre Aleister et Tsuchimikado aussi. Les tenants et les aboutissants derrière ce qui s'est passé cette fois ci avec Kazakiri sont bien mieux expliqué.



Pour repartir sur le tome 7, qui traite d'Orsola Aquinus et du Book of Law (Hou no Sho), j'ai eu une impression assez similaire à celle du tome précédent. Si le précédent présentait de façon détaillé un bon paquet de choses au sujet d'Academy City, le 7 fait de même avec le coté Magique/Catholique, avec la présentation des Knights Anglais surpuissants (qui se font balayer en trois secondes chrono en main par Kanzaki juste après que l'auteur t'ai fait bien comprendre combien les Knights anglais sont des élites instopables et effroyables comparé aux Knights de Rome qu'on avait vu dans le tome 2...Histoire de nous rappeler combien Kanzaki est au dessus de tout lol! ), du fonctionnement du systeme anglais avec les trois têtes décisionnelles qui influent les unes sur les autres (Knight Leader/Reine/Archbishop) ainsi que les subdivisions compliquant la situation à outrance dû au 4 royaumes composant le Royaume Uni, une vue plus en détail de l'église de Rome également et de leurs méthodes, une présentation de l'archbishop (Elle je la retiens, elle m'a fait souffrir x[ ), des circonstances encadrant la description des Tomes originaux de magie...
J'ai eu un peu l'impression du tome miroir du précédent.
Ici, au delà de pleins d'infos supplémentaires sur les sujets ci dessus, on trouvera plus de soin apporté dans le LN à l'Amakusa shiki, et surtout à ce qui amène Touma à agir autant pour Orsola.



Au passage, on remarquera que l'adversaire du tome 6 et la personne à sauver du tome 7 sont toutes les 2 douées dans le déchiffrage des codes employés par les magiciens dans leurs tomes, autre étrange point commun.

Quoi qu'il en soit, ni l'un ni l'autre des tomes n'a de scènes marquantes/importantes enlevés dans l'adaptation anime, c'est vraiment plus du secondaire, les pensées amenant une plus grande cohérence de comportement, et les infos une plus grande cohérence de l'univers d'Index. Le prochain, bien que faisant 100 pages de moins que le 7, devrait apporter son lot de scènes coupées en revanche, vu que l'adaptation de cet arc dans l'anime fait 2 pauvres épisodes. A voir x].


EDIT:: Ah tiens, pendant que j'y pense, en rejetant un coup d'oeil aux épisodes de l'anime. Pourquoi Orsola passe la moitié du temps sans sa coiffe alors que dans le LN jusqu'a la fin elle la porte, (on ne sait meme pas sa couleur de cheveux d'ailleurs)? O_o

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 04/12/12

Bah pour t'aider en commençant ma réponse, c'est Sherry Cromwell.

La première partie du tome 6 sonne en effet comme une limite comédie (oh cette séance photo ) durant laquelle à chaque instant on nous file des informations sur le background de la ville et son fonctionnement. Et en effet, Kazakiri est beaucoup plus impressionnante sur chaque point dans le LN. Alors que dans l'anime nous avions presque affaire à un personnage passif qui ne prenait vraiment les rennes qu'à la fin, ici nous avons le droit à son énorme choc quand elle découvre qu'elle n'est pas humaine et n'hésite pas à se servir de son corps anormal lors de l'action. Le final quand elle encaisse est aussi beaucoup plus palpitant, on sent parfaitement que son corps est à l'extrême limite.

Sinon pour le tome 7 ou tu as déjà tout dit, on a les explications dans l'autre sens. Les combats sont un peu plus long néanmoins j'ai eu l'impression par rapport à l'anime, et y'a pas à dire, les pensées des personnages c'est toujours un plus indéniable. Après pour le fait que Orsola dans l'anime ne porte pas sa coiffe, limite ça parait plus logique vu tout ce qu'elle se prend dans la gueule. On la retrouve quelques tomes plus loin de toute manière.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 04/12/2012

Cromwell? C'est marrant, j'avais souvenir sur le coup d'un nom qui se prononçait avec le son "she" plutot que "we", pour le coup >_<

Hop, je reviens pour le tome 8 (tree diagram remnant arc). Cette fois ci, j'ai revu les 2 épisodes après avoir lu le tome car je m'en souvenais assez peu. Après les avoir revu, l'adaptation m'a donné une impression assez différente des adaptations des arc précédents d'ailleurs.
Ici, l'anime s'emploie à simplement "raccourcir" chaque scène plutot qu'en enlever véritablement des scènes complètes, usant de multiples artifices. Faire fuir une partie des "voleurs" après que les 3 premiers soient à terre plutot que de prendre le temps d'adapter la scène entière montrant kuroko les arrêtant tous. Gommer une partie des conversations et mettre les informations importantes dans une même conversation plutôt que 2 séparées. Enlever du tableau les autres espers en dehors de Musujime dans le bâtiment en construction face à Misaka. Retirer les clients du restaurant ou le combat kuroko/Musujime se passe pour éviter d'avoir une scène où ils fuient. Ou shirai qui tombe dans le trou créé par le railgun plutôt que d'avoir Touma qui monte jusqu'en haut. Et ainsi de suite.

Il en résulte en revanche le même gros défaut que l'adaptation de c^3 (qui n'en a pas qu'un seul, mais bon x] ): Ca devient bourré d'incohérence d'une scène à l'autre de par les raccourcis pris.

Par exemple, Musujime prononce " ces enfants" pour désigner les espers qui l'accompagnaient dans le batiment en ruine quand elle essaye de persuader Kuroko de la joindre. Sauf que comme écrit plus haut, dans l'anime ils n'apparaissent pas, donc ça n'a aucun sens, il n'y a que les adultes de les extérieur présents, donc de qui parle Musujime?
Ou bien le fait que Kuroko peut encore se déplacer de façon aussi importante après s'être pris les meubles. Elle court comme si elle était en pleine forme. Sachant qu'après elle va "juste' se prendre une balle dans le ventre; sachant que sur les dernières scènes à l'hopital on voit kuroko se déplacer sans problème jusqu'à la fenêtre en marchant; faudra qu'on m'explique pourquoi durant le daihaseisai 5 jours plus tard elle est en chaise roulante?

Aussi, l'anime s'emploie à minimiser de manière permanente deux choses : les blessures de Shirai (et par extension celle de musujime) et le coté terrifiant associé à la Teleportation.
Elle prend moins de blessures à l'écran (par contre elle a bien les bandages à la bonne place la scène suivante), on ne la voit pas incapable de se lever face à Musujime dans la ruelle sous le coup de la douleur, on ne la voit pas péniblement regagner l'appartement avec les différents instruments plantés dans le corps, on ne la voit pas vraiment non plus traiter ses blessures. Dans l'autre sens, alors que Shirai est désormais incapable de courir et qu'elle se déplace uniquement à ras du sol (se téléportant sur les distributeurs auto etc pour éviter les gens dans la rue ) en rapide succession (atteignant une vitesse de déplacement de 288 km/h EN NE BOUGEANT PAS son corps, ce qui fait un bond de 80m chaque seconde exactement), dans l'anime elle vole dans le ciel, avec des téléportations peu fréquente, et fait même des pirouettes et autres acrobaties au dessus des buildings. Pour quelqu'un qui n'est pas censé pouvoir se déplacer, elle a l'air en pleine forme et nous fait même une démonstration de base jump.
Après s'être pris une balle elle ne peut même pas bouger sa main (le maximum c'est un doigt, et encore avec effort, puis la tête vers la fin); là elle se redresse sans effort apparent et se met assise quand le tir de railgun passe à coté d'elle lol. Si elle peut bouger autant, pourquoi n'a t'elle pas tenté de sortir du bâtiment en rampant?

Pareil, Musujime reçoit les même blessures par objet que Shirai, mais elles sont minimisées de la même façon. Et elle est censé avoir la peau completement rouge violacé par les vaisseaux sanguins de son corps apparaissant à la surface de la peau après avoir utilisé son pouvoir de façon abusive avec les 4 tonnes de déplacées, là rien.

Mais le truc qui casse l'ambiance c'est l'adaptation de la téléportation. On transforme le pouvoir esper le plus inquiétant de l'oeuvre jusqu'à présent (l'objet déplacé "s'insère" dans l'espace d'arrivé, "remplaçant" ce qui s'y trouvait; il ne faut pas deux secondes pour imaginer l'horreuren cas d'une erreur résultant en une téléportation dans le corps de quelqu'un... ou si une table est téléportée dans une personne par exemple?) Le LN couvre aussi sur le résultat pas forcément aussi facile à concevoir en cas de tp partiel dans un mur grace au trauma de Musujime, par exemple.
Là j'ai eu l'impression en quasi permanence d'avoir ce pouvoir transformé en un pouvoir tout gentillet tout beau pour la petite shirai qui fait des pirouettes dans les airs grâce à son pouvoir (woah, cool!). On a l'impression qu'à part insérer des objets fins dans le corps d'une victime c'est le seul usage en combat de la téléportation, limite. Et encore, même ça c'est minimisé vu que les blessures crées par ces petits objets fins sont minimisés à l'extrême dans l'anime comme dit plus haut.

Shirai est un personnage vraiment cool effectivement, mais par parce qu'elle fait des pirouettes dans les airs. Mais parce qu'elle effectue des calculs très compliqués pratiquement instantanément sur 11 dimensions dans lesquels la moindre erreur pourrait résulter en un horrible bain de sang, mais a tout de même la confiance nécessaire pour utiliser son pouvoir à volonté, la volonté de prouver qu'elle n'est pas un monstre parce que son pouvoir sauve des vies via son travail à Jugement et l'assurance de ne pas l'etre par son travail accompli, la retenue pour ne pas blesser de façon irréversible ses adversaires alors que rien n'est plus facile à faire avec une téléportation; c'est au contraire difficile de se retenir de démembrer ou tuer son adversaire et de simplement l'incapaciter pour le coffrer.
A coté de cela, Musujime est incapable de supporter le poids psychologique énorme d'un pouvoir qui permet de décapiter n'importe qui en téléportant simplement une bete feuille de papier dans le cou de sa victime; d'un pouvoir qui sur une simple erreur tue de façon effroyable, mais peu aussi provoquer des drames pour soi même (téléportation dans un batiment et t'arrives dans un grand four, ou dans un mur, etc...). Elle fuit donc la réalité en se plaçant en tant que victime elle même, ce n'est pas elle qui est mauvaise mais son pouvoir ainsi que ceux qui lui ont donné (d'où le fait que quand elle tire une balle et blesse Kuroko sans utiliser son pouvoir, elle s'écroule psychologiquement car elle ne peut plus s'abriter derrière l'idée que c'est simplement son pouvoir en faute).

L'arc entier est centré sur le pouvoir de téléportation. Donc édulcorer de façon aussi franche le pouvoir casse l'ambiance inquiétante du face à face entre deux téléporteurs level 4 (dont un sérieusement cheaté comparé à l'autre, poids maximum transportable pour shirai: 130 kg, poids pour Musujime 4500 kg; distance maximum 80m pour shirai, musujime 800m, et pas besoin de toucher l'objet téléporté pour musujime).
Quand tu vois qu'ils vont jusqu'a montrer le berserk de Musujime avec un berserk qui s'apparente plus à du déplacement d'objet que de la téléportation (dans le LN, les objets ne cessent de se tp et se détruisent mutuellement en apparaissant les uns dans les autres, jusqu'à ce que les objets autour d'elle soient réduits en miette), là les chaises et les tables tournent autour d'elle (wtf, z'êtes sur que c'est un berserk de son pouvoir de téléportation là? C'est pas très cohérent cette affaire... par contre y a bien une cuillere dans l'arme, bizarrement).


Au final je m'attendais, au vu du fait que le l'adaptation en anime des 240 pages ne prenait que 2 épisodes cette fois, à avoir plein de scènes coupées. Mais ce n'est pas le cas. Ils ne coupent pas les scènes, mais détruise la cohérence, l'ambiance, et le thème même de l'arc par leurs modifications, ce qui en fait peut etre l'arc le plus mal adapté jusqu'à présent. Je ne pense pas avoir besoin de le préciser, mais comme pour les arcs précédents, on manque les pensées de shirai et de musujime au point de rendre stupide certains de leurs actions (dans l'anime, on a l'impression que Shirai reproduit ses propres blessures sur musujime par simple esprit de vengeance puéril, alors qu'il y a une raison beaucoup plus importante pour infliger les blessures identiques à son adversaire, lié à la possibilité qu'à alors shirai d'anticiper tout déplacement de son adversaires en la mettant au plus proche de sa propre condition, et limite ainsi ses possibilités au maximum). Bon, ça, on a l'habitude, même si cette fois ci avec tout le reste, ça commence à faire beaucoup x].


Bon, le suivant est le daihaseisai et donc la stab sword... L'arc est en deux tomes pour la première fois si je ne m'abuse. Je n'avais pas spécialement aimé cet arc dans l'anime, on va voir ce qu'il a dans le ventre x].

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 07/12/12

Tu mets le doigt sur quelque chose de très vrai qui a été fail dans l'adaptation animé. Ce qu'on ressent par rapport au pouvoir de téléportation. Dans le LN on ressent bien tout le danger du truc, que la moindre erreur se termine par une possible mort de l'esper, et le trauma de Musujime est très amplement diminué dans la version anime.

Autre chose que l'anime n'appuie pas trop, c'est la différence, le fossé qu'il y a entre Shirai et Musujime. Cette dernière est un véritable monstre qui montre que son pouvoir de téléportation pourrait faire d'elle une level 5 si elle n'était pas traumatisée par son passé. Là on se rend bien compte que Musujime est quelqu'un qui possède un pouvoir démentiel par rapport à Shirai qui est pourtant une level 4.

Après oui, tous les raccourcis pris dans l'anime au niveau des blessures, l’arrangement du scénario ou la manière dont Misaka et Touma interviennent cassent un peu l'intrigue. Surtout le dernier point, Touma est censé dire qu'il la sauve parce qu'il a fait la promesse de protéger Mikoto et le monde qui l'entoure, avec Shirai qui répond qu'il reste encore Musujime à choper. Ici rien, on passe directement sur Accelerator qui vient lui foutre une trempe.

L'arc suivant m'a pas spécialement plus en LN non plus cela dit.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 07/12/2012

clairement, à plusieurs reprises il est suggéré que Musujime sans son trauma aurait peut être été level 5. Le fait que les capacités de musujime soient carément d'un ordre de grandeur complet de différence (de 10 à 35 fois plus puissante que Shirai) alors que Shirai elle même est level 4 et sans doute l'un des seuls téléporteur (qui ne sont déjà pas nombreux dans Academy city tout type de teleportation confondus, 54 je crois) de level4 en fait; après avoir bien appuyé sur le coté effrayant du pouvoir de Shirai, les chiffres annoncés pour Musujime sont carrément oppressants par leur démesure.

Citation:
Surtout le dernier point, Touma est censé dire qu'il la sauve parce qu'il a fait la promesse de protéger Mikoto et le monde qui l'entoure, avec Shirai qui répond qu'il reste encore Musujime à choper. Ici rien, on passe directement sur Accelerator qui vient lui foutre une trempe.

Oui, pour le coup, ça c'est une scène qui a été enlevée complètement et non raccourcie x].


Citation:
L'arc suivant m'a pas spécialement plus en LN non plus cela dit.

Voilà qui n'est pas très prometteur ^^"

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 7/12/12

Bah faut dire que c'est un arc dont l'adaptation anime était déjà vachement chiante nous n'allons pas nous le cacher. Mais j'ai pas trouvé qu'il gagnait énormément dans la version Ln, certains passages chiants le restant. Après, Tsuchimikado est toujours très sympa à voir en action mais ça ne change pas le fait que les deux tomes sont assez longs à suivre.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 07/12/2012
Ce que Index peut être soulante dans le 9 ème tome des LN, wow. Les 150 premières pages étaient pénibles juste à cause d'elle (bonjour le comique de répétition qui ne fait plus rire du tout tellement c'est répété et lourd à digérer à chaque fois...).

Dès qu'elle a disparu de la scene, bizarrement, ce tome passe beaucoup mieux.
Sérieusement, à part manger et avoir toujours faim, mordre la tête de Touma et procurer des scènes de fan service, elle sert à rien dans les tomes à part le tome 1, la fin du tome 6 + le tome 7. Ce qui considérant son taux de présence dans chaque tome signifie que 80% de son temps de présence est utilisé pour les 3 choses citées ci-dessus. Heureusement qu'il y a le tome 7 d'ailleurs où elle récupère même quelques moments impressionnants, sinon ça serait encore plus pathétique.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 10/12/12

Index a le droit à des moments bien plus glorieux dans d'autres tomes. Mais il est vrai que la base de son comportement quand il n'y a aucun problème, encore qu'elle agit aussi comme ça quand il y en a, est particulièrement gavant.
Heureusement qu'elle apparait sous un meilleur jour de temps à autres.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 16/12/2012

Bon, je reviens pour parler des tomes 9 et 10 qui forment l'arc de la Stab Sword (enfin plutot de la croce di Pietro mais bon!).

Bon, comme dit plus tot, les 150 premières pages sont assez lourdes. On a quelques moments marrants, mais la majorité du comique est assez lourd. Kamijou- de façon toujours aussi étrange pour un lycéen qui n' a pas de chance- continue a tomber sur toutes les filles de son entourage quand elles sont en train de se changer, et je ne reviendrais meme pas sur Index dont j'ai parlé plus haut, qui ne se refera pas sur le reste de l'arc (mais au moins, elle n'apparait pratiquement plus après les 150 premières pages, ce qui laisse donc 550 pages en gros où on est (presque complètement) tranquille durant cet arc.

L'arc à proprement dit passé ce début en revanche était intéressant. J'avais trouvé dans l'anime l'effet de la croce di pietro extrêmement flou, au point de limite pas comprendre en quoi c'était mal de stopper son activation d'un point de vue strictement objectif. Du coup j'avais eu du mal à digérer les raisons à la c** que nous sortait Touma à la fin, alors même que même sans avoir compris l'effet exact de la croce di pierro, il y avait ce qu'il fallait pour dire non quand même de façon indirecte mais parfaitement légitime d'un point de vue subjectif. Comme ce qu'il avait vu des pratiques de l'église romaine durant l'arc précédent, refuser de tomber sous leur juridiction paraissait normal. Ou alors le simple fait qu' Oriana avait blessé fortement deux de ses camarades de classe, pourquoi pas.

Enfin bref. Cette fois ci, on a l'explication en détail du fonctionnement de la croix, et j'ai pas souvenir d'avoir vu ça dans l'anime. Pour le coup, c'est de la manipulation non seulement du hasard mais comportementale aussi, puisque même les gens qui récoltent d'un désastre (qui aurait très bien pu pas se produire sans la croix du coup, donc la croix peut très bien générer des catastrophe,c 'est juste que miraculeusement personne ne mourra dans ces catastrophes -mais tu peux perdre ta maison, tes biens, etc en revanche) dont le résultat sera favorable à l'église seront content et heureux quand même. Bonheur artificiel en somme, pour le coup vivre sous le joug de la croce di piero est guère mieux qu'être un pantin, vu que cela influence directement ta façon de penser. L'Eglise pourrait fouetter ton épouse en place publique, la marquer au fer rouge en l'accusant d'hérétique que tu serais super heureux qu'ils le fassent et les remercierait. Mieux, même ton épouse serait super heureuse de se voir traiter ainsi par les sauveurs de l'église qui l'ont aider à extirper le pécher terrible qui résidait en elle.
Ouch. Du coup ouai mais non pour la croce di piero, surtout vu le genre de pratique de l'église de Rome dans le monde d'Index x].
On notera que malgré tout les raisons de Touma sont toujours assez pauvres considérant qu'il aurait pu rejeter la croix pour ce que j'ai écrit au dessus qui est ImO le pire coté de la Croix, mais bon.

Pour le reste, le jeu de cache cache entre Oriana et le trio était plus interessant dans le LN que l'anime tout bêtement parce qu'une partie de ce qui conduisait les personnages à faire tel ou tel choix pour tromper l'adversaire n'est pas expliqué dans l'anime. Là c'est beaucoup plus logique dans l'ensemble.

Oriana donne aussi beaucoup beaucoup moins l'impression de se faire terrasser par un coup d'OOC bien perturbant (genre tout à coup Oriana fait des boulettes alors qu'elle a montré qu'elle était assez pro pour ne pas faire des bourdes pareilles) ce qui est très appréciable.

Au résultat, j'ai plus apprécié cet arc avec le LN que dans l'anime. La raison principale étant bien sûr que j'ai eu beaucoup plus l'impression grace à l'explication en détail du fonctionnement de la croix qu'ils se battaient vraiment pour quelque chose d'important.
Ca reste assez loin d'etre l'arc que j'apprécie le plus, mais la faute est en grande partie à Index et ces 150 premières pages. L'auteur sait assez souvent être drole, mais je trouve sérieusement que la quasi totalité de son humour tournant autour d'Index ne l'est pas du tout.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 16/12/12

Comme tu l'as dit, la première moitié du premier tome est juste trop lourde. Après je ne compte pas revenir en long et en large sur ce que tu as déjà expliqué cette fois ci. C'est surtout du cache cache qui est intéressant :p

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 16/12/2012

Et j'enchaine direct sur le 11, l'arc de la Reine de l'Adriatique~.

Alors le 11, je craignais le pire. Dans l'anime c'est l'arc que j'ai aimé le moins. En plus, le setting de départ, considérant ce que j'ai dit d'index dans l'arc précédent, a tout pour inquiéter: cette fois ci Touma est seul avec Index parmi les persos habituels. Mais en fait, non, tout va bien x].

Déjà, parce qu'Index ne participe pas plus dans le LN que dans l'anime. Ce qui signifie, de façon assez amusante, qu'alors qu'au départ la base c'est "Touma va en vacance avec Index", Index est pratiquement inexistante au final. Après que les troubles commencent, mais également avant aussi, elle est éclipsé de façon assez franche par Orsola.

Mais surtout, parce qu'Orsola justement la remplace avantageusement. Je pense qu'on peut dire que c'est la bonne surprise de ce tome. Elle m'a carrément bluffé comparé à l'anime. L'auteur nous fait comprendre qu'elle n'est pas une missionnaire qui a eu suffisament de résultats positifs dans des pays hostiles à l'église catholique jusqu'à avoir une grande église construite à son nom pour rien.
C'est pas juste une spécialiste des codes des grimoires de Magie (même si sur ce point aussi, ses discussions avec Index sont largement plus impressionnantes dans le LN que dans l'anime).
Elle a l'habitude de jouer sa vie dans des conversations, et adepte du bluff et autre tour de passe passe verbal pour persuader ses interlocuteurs et les laisser sans possibilité de rétorquer.
Du coup c'est surtout les scènes où Orsola convainc le groupe de contremaitres de rendre les arme par un énorme bluff, comme sa manière de convaincre les autres qui sont impressionnantes.
Ajoutez à ça que sa manière décousue de mener les conversations à son rythme est drole contrairement aux scènes "comiques" d'Index ( et le fait que... Une scène où elle est nue est autrement plus intéressante qu'une scène où Index est nue au vu des proportions respectives, Index c'est juste chiant mais Orsola je ne dis pas non *cough cough*), et on peut dire je pense qu'elle bat en intérêt à plate couture Index sur toute la ligne durant la durée de ce tome.

Reste les 3 soeurs (Agniese et ses 2 principales subordonnées), pour lesquelles les pensés dans le LN donnent largement plus d'intérêt, un Amakusa Shiki toujours aussi sympathique et au final, le tome est loin d'être déplaisant.

Je trouve aussi que cet arc tombe beaucoup plus sous le sens avec toutes les informations qu'on a eu dans le LN au fil des tomes précédent qu'il ne le fait dans l'anime où il y a trop des informations à propos des églises qui sont laissés de coté. Le commentaire d'ailleurs s'applique aussi à l'arc suivant.
Dans l'anime, j'ai eu l'impression que les différents arc Stab Sword/Reine de l'Adriatique/Vento étaient trop légèrement relié entre eux alors même que les trois impliquent directement l'église de rome. Alors oui, dans l'anime aussi ils sont reliés. Mais suite au manque d'infos sur l'Eglise, ce lien semble extrêmement ténu, limite tiré par les cheveux. Là par contre, ce que fait l'église de Rome tombe beaucoup plus sous le sens.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Light Novels Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum