Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. To Aru Majutsu No Index
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Light Novels
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 16 décembre 2012

Tu mets bien le doigt sur un défaut de l'anime. On se rend pas bien compte dans l'adaptation que t'as une très très grande partie des merdiers qui impliquent l'Eglise romaine. Trop souvent l'anime donne l'impression que nous sommes dans des cas de magiciens très isolés alors que c'est la même organisation.

En ce qui concerne Orsola, en effet c'est un epic win dans ce tome. Au delà du bluff qu'elle nous fait sur les contremaitres, c'est surtout sa résistance pour protéger Agnese qui m'a le plus plu chez elle avant le retour de Touma.

Le volume 12 est une petite pause, il est beaucoup moins long. Mais le cliffhanger va bien lancer un énorme Arc qui va durer jusqu'à la fin de la première partie des LN.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 16/12/2012

Sa bravoure à la fin cela dit fait aussi partie de son coté "risque sa vie de façon habituelle et sans se débiner pour ce à quoi elle croit". :]

Ouep, le 12 est différent des tomes précédent (je viens de le finir ce soir~)
Pour le coup le tome 12 c'est limite 210 pages centrées sur le comique avec les premiers "méchants" qui arrivent sans crier gare 50 pages avant la fin. Après ils se pointent tous les uns après les autres et le tome se finit donc sur Zenpô no Vento et sa déclaration de guerre à Alisteir.

Plusieurs choses.
1) Déjà, contrairement au comique du tome 9, là c'est pas lourd du tout, bien au contraire, j'ai bien aimé ce tome d'un bout à l'autre.
Et ce, pour plusieurs raisons.
-Parce que non seulement le comique n'est pas centré sur Index, mais alors là, on a carrément le droit à toute la galerie qui participe de façon entremêlée, donc pas e temps de se lasser. Et quelle galerie. Tsuchimikado, Misaka, Misaka 10032, Last Order, Kanzaki, Orsola, Laura Stuart, etc.. On voit un peu tout le monde.
-Parce que certaines scènes sont vraiment droles. Que ce soit la scène entre Touma, Index et Tsuchimikado à propos du ragout préparé par Maika, ou bien les scènes se passant au milieu du chikagai entre Touma, Misaka et Misaka 10032 (la scène avec les poussins lol x] ), c'est fun.

2) C'est entremêlé de discussions sérieuses très intéressantes. De manière générale, ce coté là est essentiellement assuré par le duo Accelerator/Yomikawa (et assuré par les pensées d'Accelerator plus simplement vers la fin du tome). C'est la suite directe de la construction d'Accelerator en tant que perso principal de la série après le tome 5.

3) Ce tome inverse les paires (Touma + Last Order et Accelerator + Index) ce qui est intéressant, et le comique qui en résulte (Accelerator qui se dit que Touma doit etre un sacré enfoiré à la manière dont Index en parle, et dans l'autre sens Touma qui voit limite Accelerator comme un saint par les paroles de Last Order x] ) est sympa aussi.

4) C'est juste les 50 dernières pages, mais il ya pas à dire, que ça soit Kihara (qui est annoncé comme le scientifique le plus doué d'Academy City au sujet du développement des pouvoirs psychiques, rien que ça) ou surtout Zenpô no Vento, ils n'auront pas eu besoin de beaucoup de pages chacun pour faire forte impression. La fin du tome coupe de façon drastique avec l'humour des 220 pages précédentes et le moins qu'on puisse dire c'est que les méchants arrivent en pleine gloire.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 16 décembre 2012

Le tome qui va suivre là le 13eme, dans l'anime c'était de très bons épisodes. Tu vas pouvoir voir que le LN met encore le cran au dessus au niveau de cet arc qui passe encore bien mieux dans la version papier.

C'est clair que Vento et Kihara se sont bien posés en adversaire à la fin du tome, et le travail fait sur Accelerator va être important pour la suite des évènements.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 23/12/2012

Bon, bah c'était le meilleur arc dans l'anime, eh bien le tome 13 avec Vento est probablement le tome le plus impressionnant dans le LN jusqu'à présent aussi.
Déjà, le tome reste sérieux du début à la fin, et on nous fait bien sentir la différence de niveau avec les arcs précédents. Auparavant, on avait des items/armes extrêmement dangereuses mais les ennemis en eux même étaient quelque peu sub-par. Cette fois ci, entre Zenpô no Vento, Fuse Kazakiri, Kôhô no Aqua, Accelerator, certains donnent l'impression d'être des armes absolues sur patte plutôt que de se servir d'arme absolues comme la Croce di Pietro ou la reine de l'Adriatique. Le sort principal de Ventô terrasse 90% du dispositif de défense d' Academy City en une vingtaine de minute, et n'a aucune portée max, son "Tenbatsu"(punition divine) pouvant en effet mettre hors d'état de nuire un adversaire situé de l'autre coté de la planète sans qu'elle lève le petit doigt. En dehors d'item très spéciaux, de l'archange gabriel et de Kanzaki, c'est un genre d'ordre de grandeur qui est absolument incomparable avec ce qu'on a vu dans les 12 tomes précédents au niveau des mages comme au niveau des espers. Accelerator qui sur un coup de colère impacte directement la vitesse de rotation terrestre en faisant prendre 5 minutes de retard à la planète en contrecoup de sa propre attaque, Fuse qui fait sauter le terrain tout autour de la gakuen city et découpe les buildings comme du beurre avec ses ailes simplement en passant entre eux; et Aqua est le second Saint qui se présente.

J'ai envie de dire qu'au milieu de ces armes absolues qui déambulent dans l'academy city, le dernier des personnages principaux de ce tome, Kihara, est encore plus mis en valeur en étant au contraire un humain complètement ordinaire. Au milieu des proportions épiques, le type se frotte à Accelerator en usant de son intelligence et de son entrainement physique plutôt que de pouvoirs paranormaux, et il le massacre sérieusement.
Dans l'anime, on ne sait pas trop pourquoi Kihara est capable de contrer d'une façon aussi importante Accelerator, mais c'est suffisamment détaillé dans le LN pour avoir du sens. Pour le coup, Kihara est le plus brillant scientifique parmi les innombrables chercheurs d'academy city planchant sur le développement cerebral. D'où le fait qu'on lui avait donné comme tache de développer les pouvoirs d'accelerator; ce qui est directement lié à la "personal reality" d'accelerator et donc à sa personnalité dans le splus infimes détails; et du coup il lit en lui comme dans un livre ouvert. Même quand accelerator ne cesse de changer les paramètres de son pouvoir passif en changeant l'angle de la reflexion pour invalider la méthode de Kihara pour le frapper, Kihara change tranquillement l'angle avec lequel il retire son poing et tombe juste au degré près à chaque fois. Parfois, il répond carrément à une pensée d'accelerator, au point que parfois on se demande sérieusement s'il n'est pas télépathe.
Le mec s'est préparé très longtemps manifestement et a parfaitement les réactions d'accelerator en fonction de sa personnalité en tête à chaque instant.

Certaines scènes bien trop crues on été largement revues dans l'anime, genre le massacre dans l'usine qui a des scènes sérieusement gore dans le LN. Accelerator se fait plaisir pour le coup.

Certaines scènes aussi sont bien plus sympa dans le LN, comme les "entre les lignes" dédiées à Tsuchimikado. Dans l'anime dans le peu qu'on voit il donne l'impression de sauter au pif à droite à gauche pour éviter les pieux, alors que dans le LN il donne l'impression de se déplacer de façon absolument tranquille, parfaite, à reculons par moment, sachant exactement où va sortir le prochain pieux, et lequel va exploser.

J'ai trouvé que Vento aussi avait une atmosphère bien plus impressionnante dans le LN par rapport à l'anime. Sans pouvoir dire d'où vient la différence, Vento en impose beaucoup plus.

Dans l'ensemble, je trouve que l'adaptation anime est plutôt bonne dans cet arc cela dit. Mais faut dire que le tome à la base est plutôt epique aussi x]

_________________


Dernière édition par Zefyris le Jeu 08 Mai 2014, 5:19 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 22 décembre 2012

En effet cet tome déchire. On commence à voir l'organisation God's Right Seat avec Vento puis Acqua, le second va prendre par la suite une importance capitale donc si t'as apprécié de voir des gars puissant dans l'arène avec lui tu seras servi.

Il est vrai que l'animé a beaucoup arrondi les bords par rapport au LN, mais comment retranscrire un massacre à l'usine ou Accelerator fait vraiment une boucherie monumentale. Ses attaques psychologiques qu'il choisit au lieu d'utiliser son pouvoir montre bien qu'il est capable de varier et de s'adapter aux différentes situations ce que je trouve franchement très cool.

Ce tome est un tome pivot qui va être extrêmement important pour la suite de l'histoire. Sérieux du début jusqu'à la fin, les évènements légers ont été évacués au tome précédent histoire de ne pas s'en embarrasser ici. Prochain tome cocorico o/

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 23/12/2012

Citation:
Prochain tome cocorico o/

en fait, non. Le "prochain tome" c'est le dernier tome adapté dans l'anime, donc le SS, donc c'est pas cocorico :p.


Parlons en du ss d'ailleurs. Tome assez court, mais avec pleins de choses sympa dedans. Déjà, il fait un peu penser à un mix entre le tome 5 et le tome 12; Comme le tome 5 il est centré sur une journée sur lequel plusieurs événements sans lien direct se produisent; et comme le 12, il fait intervenir énormément de personnages différents pour de petites scènes comiques qui marchent d'ailleurs plutôt bien.

On a des tas de trucs important dans ce tome n'empeche. Pour un tome sans numéro, c'est assez impressionnant. La formation de Group, l'introduction des Skill Out, l'introduction du troisième personne principal Shiage, la séparation effective d'Accelerator et de Last Order qui annonce un nouveau virage plus radical encore d'Accelerator dans son comportement.

Mais au delà de cela, ce tome est un parallèle intéressant avec le 12. on retrouve beaucoup de continuations des scènes légères de ce fameux tome (comme la machine à laver par exemple, scène non adapté dans l'anime et c'est bien dommage), mais a une différence extrêmement importante près : systématiquement, ces scènes légères sont teintés d'un mot qui retentit lourdement au milieu des scènes de vie quotidienne : "guerre".
Cet avant/ après l'assaut de Vento est marqué de façon profonde par le sentiment général d'inquiétude à l'approche de la guerre à venir. Les élèves de la classe de Touma, les pensionnaires du dortoir féminins à Londres, Misha qui vient d'ailleurs leur demander quel sera leur position à ce sujet, les conversations Tsuchimikado/touma ou Misaka/Touma, c'est systématique. Je trouve l'idée de faire la suite des évènements précédent mais avec l'idée de la guerre omniprésente très interessante. trois jours après le 30 septembre, on voit comment dans le monde entier quelque chose d'important a changé ce jour là.

A partir de là, c'est donc le contenu d'une future troisième saison de l'anime; ouverte fort à propos justement par ce virage décisif dans l'esprit des gens.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 28 décembre 2012

Ah ouais, j'avais complètement zappé le SS dans la liste des tomes. J'avoue que même à ma relecture je l'avais oublié, je l'ai relu après le 14 XD

Et ouais, dans ce tome nous sentons que les évènements qui ont eu lieu dans le tome 13 sont très lourd de conséquences pour la suite de l'histoire. Tout d'abord le fait qu'Accelerator fasse maintenant parti de Group et qu'il ne peut plus voir Last Order pour le moment, la peur des parents de voir la cité scolaire entrer dans un conflit qui viendrait alors récupérer leurs enfants. Nous voyons ce qui se passe quand c'est la mère de Mikoto qui tente d'avoir ce genre d'idée.

L'apparition de Shiage est très importante, il est après tout le 3eme personnage principal de cet histoire bien qu'on ne le verra pas dans le tome suivant. Ca sent bon la préparation de la guerre en tout cas.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 28/12/2012

Citation:
la peur des parents de voir la cité scolaire entrer dans un conflit qui viendrait alors récupérer leurs enfants.

Ah oui, j'avais oublié ce point dans la liste des changement dû à la notion de la guerre. Un peu dommage que Misaka Misuzu soit un poids mort durant toutes les scènes où elle est présente d'ailleurs. Misaka Mama aurait pu avoir tout de même un léger moment de gloire, là elle reste carrément sans bouger au milieu des balles qui volent, c'est pour dire.


Et donc voilà le fameux tome 14( premier tome non adapté dans l'anime) "cocorico". De façon générale tout d'abord, bien que ce soit un arc à part entière, c'est un tome limite d'introduction/mise en place de certaines choses qui vont prendre de l'importance à l'avenir. Le tome est en dessous du précédent au niveau qualité, probablement en partie parce que le seul ennemi du tome n'a pas l'étoffe de ses confrères.
Mais rentrons donc dans les détails. Sous spoil donc, cette fois ci.

Spoil:

Première chose, Terra. Bien que l'idée d'être capable de changer à volonté la supériorité de chaque chose sur une autre était bonne, je trouve le final assez décevant. Avec un tel pouvoir, se contenter 95% du temps coté attaque de balancer une même arme et uniquement faire autre chose au moment de se défendre c'est complètement sous exploiter le potentiel. Au résultat, on a un tome assez inégal qui aurait pu être très bon au vu de certains autres composants, mais qui pèche à cause de Sahô no Terra.
La grand mère au début par exemple, Oyafune Monaka, est un type de personnage que l'on n'avait pas. Jusqu'à présent, c'était clairement "tous pourris et manipulateurs en haut de l'academy city, supervisant des profs limite tous plus exemplaires les uns que les autres". Seul les chercheurs avaient eu le droit aux deux sons de cloche, entre des chercheurs comme Yoshikawa Kikyo et d'autres comme Amai ou Kihara.
Sa manière de se sacrifier, ses méthodes et son attachement à des choses simples en font un personnage à part. Elle est au pouvoir (même si l'on apprendra après qu'elle n'en a pas tant que ça comparé aux autres de son statut) mais cela ne l'a pas corrompu.

Autre chose sympa, c'est enfin l'apparition véritable de la haute technologie de l'academy city sur le plan militaire. On en avait entendu parler, mais à part les fusils des sisters et le Hard Taping du chef des Skill Out, on avait absolument rien à se mettre sous la dent.
C'est chose faite, et de façon limite extravagante. En fait de Cocorico, Avignon est limite réduite en cendre, au temps pour la ville touristique!
Les powered suits armée d'une arme qui atomise tout sur son passage, les bombardiers hyper rapide avec l'arme bizarre qui transforme une partie d'avignon en un champ de magma... Ca y est, ils sont bien là, et ça va désormais être une force qui va peser sur l'histoire par sa simple présence ou... Absence.

Enfin, si Terra n'était pas à la hauteur du bout à l'autre (surtout comparé aux trois autres kami no useki...), on a le droit à une chouette scène finale avec Accelerator tranquillement debout dans la lave et une Itsuwa terrorisé.

A noter que c'est le premier tome où Index est absente du début à la fin du tome. Même pas une page d'apparition, même pas pour l'habituel gag de la morsure. On franchit là un nouveau cap; depuis l'arc du stab sword où ce fut l'overdose, Index ne cesse de baisser en importance au début des volumes, n'apparaissant que de façon succincte; et lorsqu'elle apparait c'est beaucoup plus souvent pour faire quelque chose de sérieux qu'avant en plus. L'auteur lui même aurait il fait une overdose de ce personnage durant l'arc de la Stab Sword? x]

Enfin, un mot pour Itsuwa. C'est coupé trop tôt dans l'anime pour qu'elle soit autre chose que "Miss serviette", mais là pour le coup elle est loin d'être en reste. Et c'est pas fini en plus. Dommage que le reste de l'Amakusa Shiki n'ai pas pu venir, cela aurait surement remonté le niveau des combat vu que Terra et Touma seuls c'était sérieusement bof (heureusement qu'il y avait Itsuwa pour relever un peu niveau en fait x] ).

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 29/12/12

Donc pour te répondre :
En effet. Avignon ne fut qu'une ville étape. Tu viens, tu visites, et quand tu repars : Y'a plus rien. M'enfin le côté cool au cours de ma lecture comme j'habite tout près de cette ville et que j'y ai même vécu j'ai apprécié les différentes descriptions qui en avaient été faite en particulier sur les ruelles de la ville ou en effet on peut rapidement se retrouver dans un sacré merdier.

Sinon Terra n'a pas eu tant d'importance. Il semble assez proche de la vérité en ce qui concerne l'Imagine Breaker. Et il a compris qu'il avait perdu la mémoire. Un fait que Mikoto apprends également.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 28/12/2012

Citation:
Spoil:
Sinon Terra n'a pas eu tant d'importance. Il semble assez proche de la vérité en ce qui concerne l'Imagine Breaker. Et il a compris qu'il avait perdu la mémoire. Un fait que Mikoto apprends également.

C'est vrai qu'il y avait cette discussion. C'était limite le seul moment intéressant de ce personnage d'ailleurs. Pour ce qui est de Misaka, après avoir lu le 16 où il est en question, j'ai pas l'impression que ce développement va servir à grand chose. Ca donne un peu l'impression d'avoir tourné quasi immédiatement en eau de boudin ce point précis.




J'enchaine donc sur le tome 15 (deuxième non adapté dans l'anime donc).

Déjà première chose: c'est le meilleur tome jusqu'à présent. Il était génial, je me suis bien fait plaisir sur celui là. Même le 13 n'a clairement pas le niveau. Le petit coté Battle royale/guerre de gangs armés dans une grande citée entre tous ces personnages classe et les switchs répétés du point de vue de la narration entre les personnages m'a d'ailleurs un peu rappelé les méthodes de narration de Narita Ryohgo Sensei, l'auteur génial de Baccano et Durarara (un hasard s'il est le seul auteur extérieur à avoir écrit un SS officiel pour la série d'Index d'ailleurs avec le SS Jihanki no fanfare ?).

Mais rentrons un peu dans les détails de ce tome qui s'annonçait un régal dès les premières pages (quand j'ai vu la première grande page couleur et les personnages qu'il y avait dessus, je me suis dit que ça allait être chouette, et je n'ai pas été déçu x] ).

Spoil:

Et hop! directement comme promis précédemment l'influence de la technologie militaire de l'academy se fait sentir violemment. Les évènements du tome arrivent parce que les forces millitaires sont à Avignon (quand le chat n'est pas là... L'academy City a de sacrées souris tout de même), et on aura en plus l'apparition de choses comme les hélicoptères et le retour du hard taping qui jouera un role central dans la partie avec Block.
Et tant qu'on y est, on a aussi du hacking, un satellite avec un canon à Ion experimental, des nanomachines tueuses, bref, c'est la fête à la technologie de guerre.
Et la fête aux espers.

Les numéros 1,2,4 des levels 5 qui se tapent dessus au milieu des empoignades chaotiques entre 5 forces en présences (6 si l'on compte les helicos x] ), dont une bataille titanesque entre Accelerator et Dark matter qui se finit de façon grave impressionnante avec accelerator et ses gigantesques ailes devant une foule de badauds et d'antiskill terrorisés. Shiage a de la suite dans les idées dans son combat avec Meltdown n'empêche. On a une plétore de skills différents dans cet arc. Le nombre de nouveaux persos est absolument abusé par rapport aux tomes précédents; on a limite aucun personnage déjà apparu précédemment en dehors des persos de Group. (note: par contre y a 3 persos de Member qui apparaissent dans l'arc actuel de Railgun, Baba, Hakase et Xochitl même si a part Baba ils ont limite juste fait coucou :p) .

On a une évolution (aussi bien mentale que niveau puissance) de tous les persos de Group sauf Tsuchimikado (seul perso non important dans Group dans ce tome d'ailleurs) ce qui n'est pas pour déplaire. Accelerator est de plus en plus plaisant à suivre en tant que perso principal, et Musujime et "Unabara" ont clairement pris une dimension intéressante ce coup ci. Unabara surtout était laissé pour compte jusqu'à présent, c'est chouette de l'avoir enfin suivi à plusieurs reprises dans un tome. Le coup en douce pour se débarrasser de la Skill Polygraph c'était chouette.


On passe une nouvelle étape pour Index. Au moins dans le 14 elle était mentionnée 3-4 fois même si on la voyait pas. Mais alors dans ce tome elle n'est même pas mentionnée Laughing .

Nouvelle étape pour Touma, Accelerator et Shiage aussi. Premeir tome où Touma n'apparait pas (c'est pas rien); premier tome où Accelerator est le personnage le plus important en terme de présence (il avait déjà fait jeu égal dans certains tome avec Touma mais jamais prédominé), et premeir tome où Shiage est véritablement un perso principal du tome. Et quel début. Meltdown avec un pistolet pour dames, rien que ça. Pour un perso présenté complètement comme un looser, c'est pas mal déjà xD.



La seule chose que l'on regrettera dans le tome c'est qu'il n'ait pas été plus long alors qu'il y avait du potentiel. Certains des personnages présents qui avaient pourtant l'air intéressants sont à peine effleurés avant d'être tué/mis sur la touche; et certains combats comme le magnifique bordel qu'a dû être le combat entre les 4 espers de School et les 4 espers d'Item qui a été absolument passé sous silence. Pareil pour Dark matter vs AIM stalker par exemple.
Alors oui l'auteur voulait garder pour le combat contre Shiage l'identité du pouvoir de Meltdown et pour le combat contre Accelerator l'identité du pouvoir de Dark matter, mais du coup on passe à coté d'un combat rangé qui a fait de sacrées étincelles. Dommage.

Dommage aussi que les autres membres d'Item n'aient pas été traités plus en détails, ils avaient l'air super intéressant pourtant. AIM Stalker et Kinihata en particulier. Pour Frenda, je ne m'attendait pas à une telle scène (ouch...). Mugino n'avait pas l'air d'être une connasse pareille dans le manga Railgun, mais elle est pire qu'Accelerator à ses débuts niveau mentalité en fait. Surprise, Kakine était plutôt soft comparé à elle, laissant même partir des ennemis.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Poste du 29/12/12

Ouais, ce tome 15 c'est la grosse fiesta. Le suivant c'est autant le bordel cela dit, et tout ceux qui suivront ensuite de toute façon. Index entre là dans une sacrée série de tome.

Je vais commencer par Frenda. Ouais, son destin est assez tragique. A peine le temps de la voir qu'elle finit morte d'une manière très peu ragoutante. Meltdowner ne fait pas dans le détail.
Après ça sert surtout à montrer que Shiage a fait le badass dans ce tome. Au delà de tous les fails qu'il nous enchaine quand la situation n'est pas mortelle, il est vraiment le personnage capable d'utiliser tout, absolument tout ce qui se trouve dans son champ de vision pour parvenir à venir à bout de son ennemi. C'est un peu différent d'un Touma qui compte souvent sur sa main droite malgré son sens tactique lors des combats ou Accelerator qui malgré qu'il a énormément travaillé pour ne pas compter que sur son pouvoir finit dans un combat de malade contre Kakine.

Perso ça me fait bien marrer de voir Tsuchimikado qui traine un peu partout dans les différents groupes. Déjà quand il balance Touma de l'avion dans le tome 14 il m'avait tué de rire, et dans ce tome il faut deux trois trucs délirants même si c'est clairement pas centré sur lui.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 29/12/2012

Oui Tsuchimikado a l'avantage d'être présent quasi systématiquement vu qu'il est à la fois dans Group, dans l'église anglaise et dans la classe de Touma :]. Difficile de ne pas l'avoir au moins pour quelques pages (en fait, je crois que ce perso est peut être bien le seul à n'avoir eu qu'un seul tome où il était absent depuis le début (donc à égalité avec Touma et mieux qu'Index O_o), le tome 8. Si je ne m'abuse, même avant son développement dans le tome 4, on le voyait quand même faire le con en classe; et il me semble qu'en dehors du tome 8 on ne l'a jamais raté une seule fois :O.

Et oui, Comparé à Touma, Shiage et Accelerator combatent de façon bien plus intéressante vu qu'ils prennent parfois en compte la psychologie de leur adversaire et le décor qui les entoure. Et ça c'est chouette. Wink

Bon, Tome 16!
Après le tome 15 il a paru limite fade mais il ne manquait pourtant pas de qualité. En fait, c'est probablement le second meilleur tome après le 15 donc, faisant jeu égal avec le 13 à mes yeux. Donc plutôt très bon sur la durée!

Spoil:

Déjà, il y a tout bonnement mon combat préféré depuis le début du LN, l'amakusa shiki contre Acqua. Ce combat est bourré de bonnes idées, ça rappelle les combats que l'auteur nous offre dans le manga de Railgun coté qualité d'ailleurs. Le terrain y trouve une réelle importance, et un combat 1 vs 50 traité en longueur et avec brio faut avouer que c'est pas un set up que l'on voit tous les jours!
Et en plus, ça enchaine directement sur l'un des combats les plus épique depuis le début du LN (deuxième plus épique après Gabriel vs Kanzaki en terme de dimension? Kakine vs Accelerator c'était surtout impressionnant après le combat plutôt que pendant, pour le coup).

Acqua joue très bien le rôle du perso complètement instoppable avec sa vitesse abusée, sa masse de 5 mètres de long et ses skills et déplacements en glissade, ce fut la grande classe. J'ai bien aimé les entre les lignes où on le voyait sous un autre jour aussi, genre le héros for hire qui plonge seul au coeur des lignes ennemies et en ressort dans une égratignure, cela complétait bien le personnage et a bien aidé à le rendre plus vivant.

On revoit à nouveau les nanomachines tueuses et les powered suits tiens. Même si vu que les powered suits ne faisaient déjà pas le poids contre terra, et vu comment Terra a fini (d'ailleurs j'avais oublié d'en parler plus haut à propos du tome 14, mais cette scène avec le pilier était énorme xD) , le déroulement était predictible, nanomachines ou pas.

La relation Kanzaki/Amakusa shiki évolue et ça c'est chouette. Touma se voit carrément volé la vedette dans le tome par Acqua et ces 51 membres de l'amakusa d'ailleurs. Au final, il n'a pas grande importance par rapport à eux je trouve.
Itsuwa et Tatsumiya sont assez géniaux, et Kanzaki montre des méthodes de combat complexes avec les 7 cables de son arme qui la rapproche pour la première fois énormément de l'amakusa shiki; c'était bienvenue, on a vraiment eu l'impression qu'elle faisait corps avec les 50 autres grâce à cela. le contraste était d'autant plus important que de l'autre coté Acqua était limite force brute contre elle.


Misaka réalise ses sentiments, tiens? C'était inattendu. C'est peut être la seule conséquence de la fameuse conversation mentionnée plus haut en fait? ^^" A voir par la suite.
Index ne sert à rien du tome. Décidément l'auteur n'en veut plus. Elle est mentionné par Fianma à la fin par contre, donc je m'attend à la revoir sur le premier plan très bientôt, on va bien voir.

L'épilogue mérite d'être mentionné aussi. Je ne pense pas qu'on aura ce que dit Tsuchimikado à Kanzaki dans la version anime d'ailleurs. Put***, il a été jusqu'à dire à deux reprises que la poitrine de Kanzaki avait une seule raison d'être, c'était de "d'insérer entre les deux puis de caresser". Là il a fait fort pour le coup, rofl. Bien sûr, je en peux pas mentionner l'épilogue sans Fianma et sa destruction massive ainsi que les indices qui s'accumulent sur ce qu'est le bras droit de Touma. Un épilogue fort sympathique sur la durée x]

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 29/12/12

A propos de ce 16eme tome donc :
Il est clair que Touma se fait clairement voler la vedette dans ce tome. Il se fait presque tuer au début et et ne réapparait qu'à la fin pour faire une entrée qui certes ne manquait pas de classe mais qui ne rivalisait en rien avec ce que faisait Kanzaki avant et les diverses actions d'Itsuwa durant ce tome. Décidément cette dernière il ne faut pas la faire chier du tout.

Un combat de longue haleine qui s'étale durant presque tout le volume, pour une fois nous avons un adversaire qui ne termine pas avec un coup de poings dans la figure. Misaka se rend compte de ses sentiments, il était temps qu'elle évolue aussi même si elle n'est qu'un personnage secondaire de la série. Elle se montre toujours un poil plus qu'Index cela dit.

Fiamma prépare a foutre le bordel dans le monde o/

Quand t'en auras terminé avec la première partie je te dirais l'idée que j'ai par rapport à l'Imagine Breaker.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 30/12/2012 et 01/01/2013

Citation:
Décidément cette dernière il ne faut pas la faire chier du tout.

les réactions du groupe de 3-4 mecs souvent avec elle (tatsumiya et les 2-3 autres) sont marrantes d'ailleurs, ils switch de l'encouragement à un air terrorisé dès que Itsuwa commencent à s'énerver x]



Bon, alors ce fameux ss2.

Eh bien au début, je me disais "franchement, ok c'est sympa, mais ça n'a rien d'incontournable même en tant que support Pour les personnages secondaires. Les histoires étant très courtes chaque (8-12 pages), les personnages secondaires traité dans chaque histoire ne sont pas traités comme ils le sont par exemple dans les GOSICKs où là vraiment c'est un vrai rajout envers les personnages secondaires.
Les histoires paraissent également sans fils conducteurs les unes des autres dans un premier temps.
Il est assez intéressant de constater que c'est l'histoire qui dans un premier temps parait le plus inutile (kuroko chez le coiffeur faineant) qui au final mettra en place le fil conducteur de ce tome, en expliquant la notion de "genseki" (natural ore?).
Et si chaque histoire est très courte, la majorité des personnages figurant dans ces histoires participent dans deux histoires au fil du tome, donc au final ils ont plus de "screen time" qu'ils semblaient avoir dans un premier temps.

Au final, ce tome m'a un peu donné un l'impression de tendre de nombreux fils qui semblent sans rapport direct puis de les nouer tous ensemble légèrement vers la fin. Si le lien reste ténu, il est bien là sur la majorité des histoires, excepté la première avec les skill out par exemple, ou les 2 avec Uiharu (mais qui en tant que histoire solo, sont parmi les plus intéressantes donc ce n'est pas un problème).

Spoil:
L'histoire sur les "genseki childs" (je les appelaient ainsi, si vous le voulez bien, bien que dans l'oeuvre leur titre soit simplement genseki :p ) est assez intéressante. Les Radio Noise qui prennent d'assaut les différents centres de recherche de part le monde infiltrés par la CIA et dézinguent chacune des structures où il y a parfois des hélicos de combat ou des groupe de tanks, c'est sympa. Le combat Sogiita Gunha vs Aurelius (sp?) c'est une chouette manière de faire un beau final aussi.


Sinon, c'est assez marrant de voir que Touya est la cause d'énormes catastrophes "qui ont failli se produire " de part le monde, puisque c'est à cause de lui si Ridovia va tenter d'utiliser la croce di pietro face à academy city, et vu que c'est à cause de son échec que l'église de Rome, poussée dans ses derniers retranchement va lancer l'opération de la Reine de l'Adriatique, et que c'est l'échec de cette dernière qui va conduire le bazar avec les God's Right Seat juste après, décidément le fils passe son temps à réparer les problèmes causés inconsciemment par son père (l'Angel Fall, c'était lui aussi après tout :p ).

Le père de Misaka se dévoile au fil de ses différentes apparitions, c'est vraiment un mec pas banal. La dernière touche est mise avec son dialogue final avec Aleister, où il nous fait une déclaration qui ressemble beaucoup à ce qu' Heaven's Canceler avait fait à la fin du tome 13; ouhhh il est pas content le papa quand il a reçu des infos sur les Radio Noise (ça sentait sec le sous entendu "t'as cloné ma fille connard!" Very Happy).

Uiharu en super hacker, c'est sympa aussi, dommage que la confrontation avec Misaka ne dure pas plus longtemps x].

Sogiita Gunha est délirant dans son genre x]. "sugoi punch!" sa première apparition avec son explication à la con en fait un parfait représentant des genseki child aussi bien qu'un personnage bien trempé. Pas pour rien que malgré son numéro 7, il est l'un des 3 plus forts level 5 (devant Misaka sans aucun problème) de l'academy city.

Aurelius au départ on se demande un peu pourquoi il est dans le tome (bien que Silvia, ayant lu le 17 avant, j'en avait entendu parler, ça tombe bien je me demandais qui était cette troisième Saint et où elle était partie Very Happy , donc sur ce point cette partie m'intéressait dès le départ ), mais quand il se repointe à la fin du tome tout devient clair. Balèze le mec.

Dommage que l'auteur ne semble pas avoir l'intention de traiter plus avant cette histoire de genseki child et la considère traitée avec ce tome, l'idée était sympa et revoir Sogiita, Aurelius ou le père de Mikoto (particulièrement lui, je l'aime bien x] ) ne serait pas de refus.

Hanzou c'était un Ninja (rofl) ! Ca c'était la surprise du chef x]. La Kunoichi Kuruwa, wow c'est peut être bien le personnage la plus sexy depuis le début, elle ne sert à rien d'autre, mais rien que pour ça dommage elle reviendra pas ^^".

J'ai trouvé ça chouette que cette fois ci ça ne soit pas Accelerator qui soit dispatché pour tuer le mec de la CIA dans son bunker à la fin mais Kinuhata, ça faisait plaisir de voir qu'elle était de retour en action après l'hécatombe dans les rangs d'ITEM environ une semaine plus tot.

Ah, les arcs avec Kanzaki ne servaient vraiment à rien lol (surtout celui avec les jeans xD ) mais c'était marrant donc c'est pas grave :p.

Bref, au final un tome qui a commencé de façon assez confuse mais dont le final était vraiment intéressant, suffisamment pour rendre la majorité des histoires les précédent comme valant le coup aussi. Et ils nous présente trois persos comme dit plus haut qui sont plutôt sympathiques aussi.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 01/01/13

Pour la traduction de Genseki, dans les volumes que j'ai ça a été traduit par gemstone et ça a l'air d'être mentionné ainsi finalement.

T'inquiète pas pour Kuruwa, tu finiras par la revoir Smile
Sinon pour le reste j'avais trouvé que c'était un tome assez sympa au vu de la longueur et de certains bordel qui se trouve dans le tome. Tout ce qui touche à Skill Out ça m'a fait juste délirer.

Pas mal de choses qui sont mentionnées ici auront leur utilité plus tard. Pas tout, mais y'a pas que de l'inutile.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 01/01/2013

Gemstone, ça sonne bien comme traduction en effet!
C'est une bonne nouvelle qu'il y ai plus de choses que je le pensais de repris dans la suite alors. Surpris d'apprendre que l'on revoit Kuruwa (elle j'étais persuadé qu'on la reverrait pas lol).
Le tome introduit plusieurs persos intéressant (dont kuruwa ne fait pas partie mais bon xD )donc si l'auteur ne considère pas complètement les persos introduits comme étant mis au rencard, ça fait plaisir.

Skill out la première histoire avec Yomikawa était énorme. Elle fait vraiment pas dans la dentelle quand elle en est fonction, ahahah. J'aime bien ce personnage à la base, et c'est encore renforcé après la destruction monumentale de la première histoire.

Bon, passons au tome 17.
Déjà, tout comme le tome 9, et le tome 12, c'est un tome qui commence un arc plutôt que de le traiter entièrement. Donc on a le droit à une msie en bouche assez longue forcément avant que ça démare, avec forcément aussi pas mal de scènes humoristiques.

Et là, le bas blesse un peu. Ca serait comme le 12 avec pleisn de personnages impliqué dans la mise en place de l'arc et dans les scènes d'humour, ça aurait pu être une première partie du tome agréable. Mais catastrophe, c'est limite un huit clos avec quasiment que Touma et Index comme personnage pendant 150 pages. Si on excepte le magnifique "raccourci" que nous fait Tsuchimikado et sa méthode expéditive, ainsi que les courts moments au début du tome avec Itsuwa qui eux sont marrant, on a le droit à du
"Index a faim.
Index mord Touma.
Index à encore plus faim.
Index mord Touma.
Index a encore plus plus faim.
(devinez la suite...).

Ca fait remake du tome 9 sauf qu'au lieu de se goinfrer là elle a rien à manger, et qu'on nous épargne les scènes ecchi avec elle. Ca passe mieux que le tome 9 au final grâce à cela (au moins là elle a une bonne raison d'avoir faim), mais ça reste très lourdingue.
Heureusement, le tome va prendre son envol un peu avant la moitié du tome.

Spoil:


Et là pour le coup, ça s'envole bien. La course poursuite dans londres ce n'était pas spécialement intéressant, il était évident que leur but n'était pas celui cru, et que ce qu'ils avaient deterré dans le nord et l'originale de l'épée (et donc que l'objectif était de changer de Reine). Le fait que la première page couleur du tome soit une image de l'épée comme dans le tome 9 où on avait droit à une image de la stab sword vendait complètement la mèche; sans compter que durant le "conseil" plus de temps de discussion avait été accordé à l'histoire de cette épée qu'au conseil en lui même.
Par contre j'étais loin de penser que le knight leader et toute la faction qu'il dirige étaient impliqués, ainsi que la deuxième princesse.
Le moins qu'on puisse dire, c'est que le snipping de la part de Robin Hood sur Lessar a retenti comme le coup d'envoi véritable de l'arc, et qu'après le tome était vraiment intéressant.

Le knight Leader a largement dépassé mes espérances (il attrape shichitenshichitô à main nue woot O_o), Acqua comme prévu se pointe pour sauver la troisième princesse (bah ouai il est sur la cover du tome 18 avec elle, la mèche était vendue aussi snif), les différents membres présents au royaume uni (et y a quand même du monde avec tous ceux du dortoir plus l'amakusa shiki déjà) sont dans la merde en 2sec chrono après le début des hostilités, de façon fort logique Sherry sort magistralement de ses gonds (quand je l'ai vu se pointer je me suis dit "omg mais c'est vrai qu'elle déteste les knights elle >_<) et passe en frenzy dans la ville, bref, après c'était vraiment chouette.


On a donc un tome en trois temps. Une première partie dont on se serait passé (j'aurais préféré qu'ils prennent l'avion prévu, arrivent en avance et qu'on passe cette partie du tome à rire avec l'amakusa shiki plutôt qu'a se taper index seule avec Touma, quitte a réécrire un peu la connection entre la première partie et la seconde), une seconde qui est le véritable "avant propos" de l'arc; et enfin, l'arc véritable qui commence avec un beau bang et après c'est chouette jusqu'à la fin du tome.

La bonne nouvelle, c'est que le tome 18 avec les choses telles qu'elles sont là s'annonce épique d'un bout à l'autre; et qu'en plus c'est le tome le plus long de la première série d'Index x].

_________________


Dernière édition par Zefyris le Jeu 08 Mai 2014, 5:26 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 01/01/13

Pour te répondre sur ce tome :
On peut dire que Tsuchimikado est un véritable enfoiré Smile
Il les gaze, les balance jusqu'à l'aéroport et en prime pique le fric de Touma avant de se barrer, si c'est pas magnifique.

Il est vrai que toute la première partie du tome est moyenne. Même si c'est sympa de voir comment Touma traite avec les terroristes et les méthodes qu'il emploie pour les choper j'aurais également préféré qu'ils prennent l'avion de taré. Bien que le passage ou Index et Touma décident de ne pas le prendre m'a fait marrer, là ils ont vraiment fait chier tout le monde.

En ce qui concerne l'arrivée à Londres tu sens dans la course poursuite que c'est une grosse feinte et que ça va finir par péter vraiment. Comme tu le dis, quand Lessar se fait sniper c'est à ce moment là que les emmerdes commencent et que tu vois tous les personnages du côté magiques introduits jusque là qui rentrent en action. Sherry je ne m'attendais pas à la voir folle de rage montant Eillis prête à aller buter des chevaliers.

Bref, nous attendions que la guerre commence, on savait que ça allait péter quelque part. Ayé.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-----------------Post original : 13/01/2013

Pour être franc, j'ai vraiment trouvé de peu d'intérêt de voir Touma affronter des terroristes. Le personnage principal qu'il est intéressant de voir affronter les terroristes, ce n'est pas Touma, mais Shiage. Ca aurait été lui, je n'aurait rien eu à dire. Mais quand c'est Touma, ça devient tout de suite tiré par les cheveux, parce qu'affronter au poing des mecs armés et entrainés et trouver le moyen malgré tout de baisser sa garde après en avoir collé une à son adversaire et avant de l'avoir désarmé, ça fait juste irréel et pas sérieux.
Shiage confronté à un détournement d'avion, c'est quand l'auteur veut. Mais Touma, ce n'est pas à refaire parce que ce n'était franchement pas une réussite. Même les bonnes idées qu'il a eu pendant l'affaire sont mises en l'air par son incapacité d'utiliser autre chose que son poing dès qu'il s'agit de se battre.


Bon, le tome 18. Suite directe du tome 17 donc, tome le plus long de la première série avec plus de 400 pages, et qui commence dans un beau bordel et de façon épique. De manière générale, c'est un tome qui fut très appréciable à lire même si l'auteur a parfois sérieusement poussé le bouchon trop loin; il y a du très gros calibre et ça bastone sec, que demande le peuple (ah, on me dit que le peuple anglais demande à participer, justement x] ).

Spoil:

Les 100 premières pages sont dominées essentiellement par le combat entre les deux plus gros porcasses rencontrés jusquà présent, Acqua vs Knight Leader.
En toute honneteté, j'ai trouvé l'auteur assez sévère avec Kanzaki au regard de ce fight. Contre Kanzaki à la fin du 17, le Knight Leader utilise direct toutes ses armes les plus adaptées sur le champ(vitesse supérieure + nulification de l'arme) ce qui donne l'impression que Kanzaki est complètement inférieure. En plus de ça, le KL trouve même le moyen d'enfoncer le clou en disant "je n'ai pas encore tiré l'arme de mon fourreau".
Quand on regarde le fight contre Acqua, le KL aurait pu gagner n'importe quand. Mais il a gardé pour la fin la nulification, prend même le temps de l'expliquer à Acqua pour que celui ci trouve une faille, alors que contre Kanzaki il profite de la surprise de son adversaire pour mettre le coup fatal. Clairement pas la même chose. Pareil, des trucs comme la vitesse supérieur ou les attaques à distance sont utilisées assez tard dans le fight contre Acqua.

Bon après on dira que c'était un combat entre deux amis de longue date. M'enfin il connaissait Kanzaki aussi. Au final la différence de comportement est tellement grande qu'on ne peut s'empêcher de se dire qu'il y a sérieusement de l'abus sur la manière dont Acqua gagne ce combat.

Passé les 100 premières pages, on a le droit à nouveau à une dispersion du point de vue un peu partout en Angleterre comme à la fin du tome précédent, jusqu'à l'assaut final. Trop rien à redire sur cette partie. Elle était intéressante.

L'assaut final était très sympathique, si l'on excepte la partie finale avec toute la population anglaise participante.

Je l'ai dit ailleurs sur le chan, mais sur ce tome transparait une adoration totale pour le peuple anglais de la part de l'auteur ( tous des héros, du boulanger au policier en passant par les maids et les enfants) opposé à un regard très négatif sur leurs voisins français. Bon après, c'est un monde imaginaire. Mais le problème c'est que c'est tellement exagéré que imaginaire ou pas, les sorts de magie complètement démesurés qui parsème cette oeuvre sont plus réalistes que cette manière qu'il a de caser des peuples entiers dans des cases.




Bref, un tome qui commence et finit par deux combats épiques qui sont clairement très agréables à suivre, mais sur lequel une exagération trop forte de l'auteur à certains moments empêche le lecteur (enfin du moins, m'empeche moi :p ) de complètement se plonger dans la fiesta générale qui s'y trouve. Bon, c'est mineur comme bémol. Mais au vu de l'importance que ces deux combats ont dans le tome, je trouve ce point noir franchement dommage. J'avais parlé dans le 16 d'un combat à 1 contre 50 qui était parfaitement mené malgré la difficulté de ce genre d'exercice. Là pour le coup, le combat final était du même genre, mais malgré le fait que les personnages avaient beaucoup plus de classe, au final, celui du 16 était beaucoup plus intéressant IMO.

Du coup, c'est un tome très chouette à lire, mais il ne vaut pas le 15 par exemple.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 13/01/13

Personnellement j'avais trouvé sympa la grosse fiesta à la fin.
Bien que ce soit clairement de l'abus de voir tout le peuple anglais venir se battre, what the fuck quoi, y'avait un petit côté délirant qui m'a pas déçu. Puis le final du combat avec Touma qui se fait projeter par Aqua j'ai trouvé ça assez cool comme mise en scène.

Dans le registre des trucs délirants il y avait aussi le repas ! P'tin les Amakusa qui remettent sur le tapis le coup des tenues y'avait un côté merveilleux je trouve. Ce genre de vanne devient légendaire dans Index. Mais c'est surtout la fin du tome que j'ai le plus apprécié.

Fiamma qui débarque. Index sous contrôle, et Touma qui cette fois ci ne se laisse pas embarquer dans une histoire mais va de lui même se jeter dedans. Et en prime il fait sa de manière intelligente. Il dit à Stiyl, et seulement Stiyl son projet d'aller en mettre une à Fiamma et lui confie Index.
Globalement j'ai trouvé cet arc très sympathique. Une bonne friandise avant ce qui nous attends.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-Post original : 13/01/2013

Yep la fin du tome est sympa :].
Les tenues ne sont pas seulement sorties par les amakusa, Orsola en a une aussi xD.
Mais de manière générale, la baston finale n'a pas la qualité du combat à 50(+1) contre 1 du 16 en terme de qualité. Le problème du délire c'est que l'auteur n'avait pas besoin de dire que tous voulaient y participer. C'est pas comme si on les avait tous vu venir, de toute façon y avait pas la place pour. Il aurait suffit à l'auteur de montrer des gens refusant de combattre parce qu'ils ont peur par exemple, ou des gens qui en profitent pour faire des mauvaises actions pour que la balance et la crédibilité soit conservée. Y avait pas besoin de beaucoup de lignes. Mais il ne l'a pas fait, et cummulé avec tous les autres persos anglais l'irréalisme total est flagrant.
Surtout que l'auteur sait faire des peuples qui ont des proportions correctes de bons et mauvais personnages. Dans l'ouvre, les Japonais, Italiens et Russes sont tous en des proportions correctes. Par contre les français et les anglais sont limite des incarnations du cliché total.

Sinon, un truc que j'aiu beaucoup aimé au travers des deux tomes c'est que l'auteur nous a bien fait sentir pourquoi la terre anglaise était connue sous le nom de pays des sorciers (ou quelque chose du genre ~). La forteresse volante sous laquelle sont perchés les équivalents modernes des sorcieres, c'était chouette par exemple. Les souterrains de Londres qui abritent des pièges magiques complexes pour tester les mages du necessarius aussi, et ainsi de suite.
Ah j'oubliais une scène mythique de ce tome.
Spoil:

Agnese qui torture le Knight qu'elle a coincé dans le plancher du train !
Elle est énorme cette scène, le baton enfoncé dans le cul indirectement, les coups dans les couilles etc, elle m'a bien fait rigoler pour le coup ce baton est énorme pour faire des trucs comme ça xD.
-C-c'est contraire aux codes de la chevalerie!
-Pas de problème, on est des nones.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Light Novels Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum