Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Proverbes, dictons, etc...
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 13, 14, 15
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Kakashi Hatake Sensei
Role Player God


Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 5531
Localisation: Entre Darn'Kaig et Crystälwand...

MessagePosté le: Ven 21 Mai 2010, 2:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors là...
Une magnifique de vérité Very Happy

Ayant créé le ciel et la terre, les étoiles et les plantes et les bêtes, l'homme et la femme, Dieu referme sa porte en disant : "Et maintenant je n'y suis pour personne".

Thierry Maulnier, dans Le Dieu Masqué

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Carte
suigestsu
Aspirant genin


Inscrit le: 20 Avr 2007
Messages: 200

MessagePosté le: Lun 05 Juil 2010, 12:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dès que nous naissons, nous pleurons d’être venus sur ce grand théâtre de fous.

[William Shakespeare]

Bien vu Will !
On s'y marre aussi.

_________________
Sasori75 a écrit:
Ah oui, la légendaire flemme de suig'... j'oubliais que t'avais la flemme de te coucher alors que tu l'étais déjà, xDDd!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Mr Canard
Civil


Inscrit le: 26 Juin 2009
Messages: 40
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Lun 05 Juil 2010, 12:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

S.Beckett.

"Essayer. Rater. Essayer encore. Rater encore. Rater mieux."

Merci Sam'...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Super crapaud
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 112
Localisation: Au bordel... euh, t'as rien vu!

MessagePosté le: Mer 07 Juil 2010, 6:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

"Si vis pacem, para bellum"

Sinon, pour mes proverbes préférés, j'ai ceux là http://www.youtube.com/v/-0VTUkKsTDc

_________________
Danzô est si insipide qu'on dirait qu'il est continuellement constipé.
</noscript>
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hulk_
Chuunin


Inscrit le: 25 Juil 2009
Messages: 533
Localisation: ici

MessagePosté le: Mer 04 Aoû 2010, 3:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis

Laughing énorme Churchill

_________________


"Pas besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer"

"Tu vois le haut des tours s'élever au dessus des maison seulement quand tu as quitté la ville"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lucilla
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 73

MessagePosté le: Sam 07 Aoû 2010, 6:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà les proverbes que j'adore (tous arabe sauf le derniers) :


- Ne dit pas tes peines à autrui ; l'épervier et le vautour s'abattent sur le blessé qui gémit.

- Il y a deux sortes de gens : ceux qui peuvent être heureux et ne le sont pas , et ceux qui cherche le bonheur sans le trouver.

- Mesure la profondeur de l'eau avant d'y plonger.

- Le mot que tu retiens entre tes lèvres est ton esclave, celui que tu prononce est ton maitre.

- La beauté est une demi-faveur du ciel, l'intelligence est un don.

- Si tu veux que quelqu'un n'existe plus , cesse de le regarder.

- Dans la nuit noire, sur la pierre noire, une fourmi noire, Dieu la voit .

- La vraie sagesse est de ne pas sembler sage.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Axel
Civil


Inscrit le: 06 Aoû 2010
Messages: 37
Localisation: Devant le PC

MessagePosté le: Sam 07 Aoû 2010, 6:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ce sont pas des proverbes mais plutôt des citations^^
"Aimer, c'est n'avoir plus droit au soleil de tout le monde. On a le sien".
Un Monsieur dont j'ai oublié le nom
c'est une belle citation même si je ne suis pas d'accord sur un mot, au lieu de "n'avoir plus droit" il me semble plus judicieux de mettre "n'avoir plus besoin". mais ce n'est que mon avis ^^
autre citation:
"la plus grand vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour." Ewan Mcgregr dans le rôle de Christian dans le film "Moulin Rouge!", un film culte^^
Axel
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger Carte
Mormegill
Chuunin


Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 765
Localisation: Minas Tatouine

MessagePosté le: Lun 27 Fév 2012, 6:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

dans la catégorie etc ...

Edito du Ouest France

Citation:
lundi 27 février 2012
Retrouver une vie intérieure

« J'ai le sentiment que, pour les hommes et femmes de notre temps, la vie intérieure compte de moins de moins. » Le constat de la philosophe Marie-Madeleine Davy n'a rien d'un scoop. C'est l'évidence. Et l'on peut se demander si, pour la plupart, la notion même de « vie intérieure » a encore du sens.

Prendre le temps de s'arrêter ? De rompre avec le rythme trépidant du monde pour s'interroger sur soi et sur son rapport aux autres, à la société ? Cette idée en ferait pouffer de rire plus d'un : « Mais vous n'y pensez pas ! Il ne s'agit pas de perdre une minute avec ces vieilles lunes alors qu'il y a tant à faire. Vous vous trompez d'époque ! La « vie intérieure », on en parlait lorsque la religion dominait encore. Mais aujourd'hui, tout cela est si loin... »

À vrai dire, ce discours n'est pas absolument inédit. Au XVIIe siècle, déjà, le grand Pascal se déclarait convaincu que « tout le malheur des hommes vient d'une seule chose qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre ». Et, dans les années 1930, Paul Valéry observait : « Nous sommes enfermés hors de nous-mêmes ». Il aurait donc pu dire « exfermés ».

La nouveauté vient de ce que ce type de comportement a fini par se banaliser. Il devient la norme dans une « société liquide » dont les mots d'ordre, dans une atmosphère d'apocalypse joyeuse, sont la « sensation » (forte, si possible), le « fun », la glisse et le surf sur des existences qui donnent l'impression d'être réduites à leur écorce. D'où la part invraisemblable qu'y occupe aujourd'hui l'apparence, dès le plus jeune âge. La géographie de nos villes renseigne sur le déplacement des centres d'intérêt vers les vêtements, chaussures, parfums, lunettes... sans parler des banques, qui occupent tout l'espace de notre société de la séduction et du spectacle permanent.

Il faut plaire à toute force pour s'estimer soi-même. Et parmi tous les facteurs qui nous ont amenés là, l'accélération du rythme social a eu un rôle décisif. Elle agit comme une centrifugeuse, projetant la vie personnelle du centre vers la périphérie. Au point que, comme l'univers global, toujours selon Pascal, l'univers personnel a sa circonférence partout et son centre nulle part.

On arrive ainsi à ce paradoxe : faute de prendre au sérieux la dimension intérieure, lieu d'ancrage de l'existence, bien des gens la voient les submerger après de grands moments de tourbillons. Mais cette vie intérieure-là se manifeste sur un mode négatif, celui de la pathologie dépressive, de l'enfermement sur soi, naissant de la prise de conscience dramatique du vide et de l'insignifiance de l'existence. On pourrait parler du syndrome Marilyn ou, peut-être, de Whitney Houston. Cette manière si commune de faire passer le langage des corps avant celui des coeurs n'est-elle pas une forme de court-circuit révélant une grande méprise sur le sens et la dynamique de la vie personnelle ? À donner dans le superficiel, on s'expose aux déconvenues de l'artificiel.

Que faire ? Peut-être réapprendre à « méditer », en se souvenant de l'origine médicale de ce mot qui signifie « porter remède ». Et le faire en se désintoxiquant de tant de préoccupations, si souvent frivoles, pour retrouver chez « l'homme sans gravité » que nous sommes, un vrai centre de gravité, dans une vie intérieure où la joie vient avec l'équilibre. Ce qui suppose de respirer profondément « l'arôme du silence » (1).

(1) Gilles Baudry, Nulle autre lampe que la voix, Rougerie.


Jacques Le Goff
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Finalmax
Chuunin


Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 581
Localisation: dans le monde des dieux de la mort...

MessagePosté le: Mar 06 Mar 2012, 3:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
"J'arrêterai de faire de la politique quand les politiques arrêteront de faire rire!"


Coluche.
Very Happy

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sasuke37
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 54

MessagePosté le: Mer 07 Mar 2012, 12:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Alors mes préférées :

" J'ai décidé 'être heureux car c'est bon pour la santé" - Voltaire

" Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent" - Chateaubriand

"La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur" - Paul Eluard

"Il n'y a pas d'amour heureux
Mais c'est notre amour à tous les deux." - Louis Aragon

"Qui veut voir l'infini n'a qu'a fermer les yeux." - Milan Kundera

« Borné dans sa nature, infini dans ses voeux, L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux. » - Alphonse de Lamartine

"Mourir a fait le lit de la nuit dans mon cœur" - Yves Bonnefoy

Vualà, vualà, enfin j'en ai tellement donc je ne mets que celles que je préfère
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Aïnsel
Civil


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 14
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Sam 10 Mar 2012, 12:14 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne sais pas du tout si elles ont déjà été postées :

La première est de Lao Tseu si je ne me trompe pas !
Citation:
Celui qui excèle à contrôler les autres a du pouvoir. Mais celui qui excèle à se contrôler a encore plus de pouvoir.


Et la seconde est de Edgar Allan Poe, mon auteur favori =)

Citation:
C'est dans le mépris de l'ambition que doit se trouver l'un des principes essentiels du bonheur sur la terre.

_________________
Nous faisons notre vie de la mort d'autrui! ( de Léonard da Vinci! )
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
Mormegill
Chuunin


Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 765
Localisation: Minas Tatouine

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013, 12:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un petit Edito

Citation:
« L'homme du dedans »

L'heure n'est pas franchement à l'optimisme. Elle serait plutôt au somnambulisme, entre l'accablement de sociétés sonnées par l'immense mutation en cours et la tentation de s'évader via la drogue, l'alcool ou la valse des images et des mots. Le monde avance en titubant. Il cherche son souffle, sans direction précise. L'asphyxie guette sous une chape d'autant plus oppressante qu'insaisissable. On pense au fascinant roman de Marlen Haushofer, Le mur invisible (1963), qui racontait, sur le mode de la fable, la détresse d'une femme subitement coupée du monde et murée dans la solitude d'une gigantesque bulle de verre devenue sa prison.

Désespérant ? On s'en doute. Désespéré ? Non, car il nous reste le formidable potentiel de la jeunesse qui est d'imagination et de créativité, mais aussi potentiel proprement spirituel. Oh, le gros mot qui risque d'en heurter plus d'un, pour qui le spirituel est nécessairement religieux et d'en faire pouffer de rire, jugeant qu'il y a bien mieux à faire qu'à se préoccuper de ces fadaises : « Parlez-nous de formation, d'emploi, de santé... » !

Qui conteste l'importance des conditions sociales de l'accomplissement humain ? Mais, plus que les autres, les jeunes sentent confusément, quand la question ne leur saute pas à la gorge, à quel point il est un autre niveau de réalité qu'on ne peut continûment bâillonner. Chassé par la porte au prétexte de priorité ou d'urgence, il revient tambouriner sans répit à la fenêtre : « Qu'est-ce qui dans ma vie personnelle et collective est de nature à la rendre à la fois cohérente et estimable sous le rapport d'un idéal excédant le souci de ma propre personne en termes d'amitié, d'amour, de responsabilité, de justice...? » Valeurs correspondant à ce qu'Aristote nommait la « vie bonne », qui n'est pas la bonne vie devenue l'horizon de rêve d'une société de séduction, épidermique, sans profondeur.

« Primauté du spirituel »

Il m'est arrivé à plusieurs reprises de m'entretenir avec des élèves, généralement de classes terminales et de leur présenter la réflexion d'Emmanuel Mounier, le fondateur de la revue Esprit dont on ne cesse de redécouvrir l'étonnante actualité - ces derniers jours, un certain nombre de députés PS ne s'en sont-ils pas explicitement réclamés en insistant sur la valeur de fraternité ? À chaque fois, il est très étonnant de constater à quel point ils sont réceptifs à une pensée fondée sur la « primauté du spirituel » dont Mounier faisait un élément central de l'infrastructure des existences et des sociétés. Non seulement leur écoute est attentive, mais ils sont assez nombreux à interroger sur les moyens de poursuivre et approfondir le dialogue avec cet auteur et d'autres.

C'est le signe de ce qui se cherche en profondeur et que nous, adultes, ne savons ni ne voulons plus nommer par crainte de ringardise : ce que le philosophe tchèque Jan Patocka, mort des suites de mauvais traitements infligés par la police, nommait le « souci de l'âme », c'est-à-dire à la fois la préoccupation de la transcendance - religieuse ou non - et l'acceptation des risques auxquels on consent à exposer son existence. « Il ne s'agit que de trouver à quoi je peux et je veux me dévouer, consacrer ce qui m'appartient en propre en tant qu'homme. »

Une présence au monde qui ne va pas sans vie intérieure active, sans prise au sérieux de ce qu'il nomme « l'homme du dedans », attentif à la musique des profondeurs d

Jacques Le Goff
Ouest France 04/01/2013
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Lost Child
Genin


Inscrit le: 11 Jan 2012
Messages: 382
Localisation: Au pays imaginaire

MessagePosté le: Mar 11 Fév 2014, 5:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

"Un homme de bien ne sera jamais oublié des dieux." - Socrate

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 13, 14, 15
Page 15 sur 15

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum