Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Ecrits de Densha
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Densha
Aspirant genin


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 290
Localisation: Arf... Plouf

MessagePosté le: Mer 07 Mar 2007, 5:45 pm    Sujet du message: Ecrits de Densha Répondre en citant

Bon... Alors je me suis essayé ce midi à l'écriture d'un poème, je l'ai soumi à jsp qui m'a forcé (Ouh la vilaine... Rolling Eyes) à vous le montrer, alors me voilà. C'est la première fois que "j'écris", alors soyez indulgents.



Godasses :

Nous sommes des godasses, des chaussures de sport,
Lorsque l'on nous déballe, nous donnons le meilleur
De nous même, les doyens nous regardent railleurs,
Pensant à leur passé, et à leur pauvre sort.

C'est pure bonhomie, et en bons serviteurs,
Tant que nous le pouvons, faisons-le cet effort.
Or nous sommes vites considérés comme morts,
Et nous avons tôt fait, d'être ces vieux chieurs.

J'eusse aimé être une de ces chaussures de ville,
Continuer mon médiocre travail, serville,
J'aurais joui de ma condition bien plus longtemps.

Mais après tout, de quoi suis-je en train de me plaindre,
Bien entendu, il ne me sert à rien de geindre,
Mes moments de bonheur ont été différents.



Valà, valà... ^^'

_________________
[quote="Chapitre 3"]Ca me fait mal de l'avouer, mais t'es quand même intelligent Densha. Razz[/quote]
Ar galleg eo karr an Ankoù e Breizh.


Dernière édition par Densha le Mer 18 Avr 2007, 12:36 am; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Je sais pas
Criminelle du Verbe
Criminelle du Verbe


Inscrit le: 12 Fév 2006
Messages: 1059
Localisation: T'es où ?

MessagePosté le: Mer 07 Mar 2007, 5:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et dire qu'il était complètement hermétique à la poésie...
Ca me troue le cul...
Finalement, son giclement est vraiment bon.
Il a fait un sonnet hein...
Avec un sujet "famillier" je dirai presque "vulgaire" ; il anoblit la chose par la forme...
(J'dis pas que c'est parfait hein... mais sachant qu'il n'avait auparavant jamais écrit "sérieusement"... ça m'épate...)

'fin bref...
J'aime bien les deux ensembles distincts :
=> Deux quatrains => Nous => Généralisation (deS chaussureS)
=> Deux tercets => Je => Individualisation (de LA chaussurE)
J'aime bien l'utilisation des rimes croisées_embrassées qui "miment" d'une certaine manière le croisement des lacets de chaussures.
Y'a pas mal d'allitérations etc...
Pour une première tentative, je me risque à te dire : Bravo, (pauv'con).

Tu vois que tu peux t'ouvrir... écarte un peu plus ta vision des choses.

_________________
Fille du 17 octobre./ "Souvent, mes couplets dépriment/"

La morve est glacée d'effroi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Densha
Aspirant genin


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 290
Localisation: Arf... Plouf

MessagePosté le: Ven 09 Mar 2007, 12:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pas beaucoup de réactions... Laughing

Bon, un autre, écrit après lecture des Rêveries du Promeneur Solitaire de Rousseau.




Rousseau le généreux :


Rousseau est un puceau, branlant Dame Nature,
Se faisant, il dégueule ses fioritures.
Prendrait-il son pied, à chier sur les gens,
Du haut de son piédestal, l'intelligent ?

Un manque quelque part, envie de compenser ?
Pas un Grand de ce Monde -tel que lui- vous pensez!
Il est bien au-dessus, du commun des mortels,
Et tout ce qui l'entoure, n'est que bagatelle.

En ce cas, pourquoi prend-il la peine de nous faire
Profiter en détail de ses petites affaires ?
Et bien ! nous sommes en train de parler de Rousseau !

Toutes ses pérégrinations sont passionnantes,
Son existence est, comme pas une, chiante,
Il partage ses expériences de puceau.



Vous gênez pas pour critiquer... ^^'

_________________
[quote="Chapitre 3"]Ca me fait mal de l'avouer, mais t'es quand même intelligent Densha. Razz[/quote]
Ar galleg eo karr an Ankoù e Breizh.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Uzumaki Sami
Chuunin


Inscrit le: 30 Mar 2006
Messages: 711

MessagePosté le: Ven 09 Mar 2007, 4:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sa m'as fais bien rire ....
Je suis pas un grand poète , mais je trouve le poème pas mal dans le structure
Mais c'est très profond ce que tu dis ... y'a pas de "message" ^^

_________________
Boite à flood forever en marque page
Dance_de_conDance_de_con
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Allen
Chuunin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 788
Localisation: plus trop là...

MessagePosté le: Ven 09 Mar 2007, 11:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

ouais...sympa.
(=tu voulais des réactions je crois XD)

Je passe pas souvent dans les section Littérature (je l'ai prit en grippet et Jsp comprendra^^), donc j'avais pas vu avant tes créations.
J'aime pas le premier en fait.
Et le deuxième ben bof.

Oulah non, en en fait oublie , je suis pas encore bien réveillée, je repasserai quand ce sera le ca XD!

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
kagniya
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 59
Localisation: You don't know?! Oh.... not lucky for you!

MessagePosté le: Sam 10 Mar 2007, 11:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

trop delirant ^^ c est particulier comme sujet pour un poeme mais au moin ca change de l ordinaire continue comme ca
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
parpaing
The alpha and the omega


Inscrit le: 03 Oct 2004
Messages: 732
Localisation: Deutschland über alles!

MessagePosté le: Dim 11 Mar 2007, 3:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Franchement c'est très bien écrit et original au niveau des thèmes, je trouve ça vraiment pas mal.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Yun
Chuunin


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 668
Localisation: Note: faire un truc original un d'ces 4

MessagePosté le: Dim 11 Mar 2007, 1:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Coucou!
J'arrive pour une fois, avec un commentaire assez dépréciatif XD

Bon bref, moi j'aime pas ton poème, et en plus y'a une raison à cela:
Ton poème est bien organisé, l'idée de base est assez originale, ça serait pas mal pour un premier, mais voila, seulement, il ne SONNE pas. Point de mélodie, de musique dans ces quelques vers, et pourtant, c'est très important! La poèsie sans musique, c'est pas grand chose à mon avis... Prenons un petit exemple:
"L'étoile a pleuré rose au coeur de tes oreilles,
L'infini roulé blanc de ta nuque à tes reins
La mer a perlé rousse à tes mammes vermeilles
Et l'Homme saigné noir à ton flanc souverain.

"

On sent ici, une fluidité, quelque chose qui t'emporte, une musique en somme que je ne retrouve pas dans ton poème ^_^
Mais après tout, ce n'est qu'un début! J'attends avidemment de voir la suite, et j'espère qu'elle sera à la hauteur!

PS: Tu n'es aucunement obligé de suivre les conseils d'une rabat-joie comme moi Rolling Eyes, je dis juste ce que je pense.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Dim 11 Mar 2007, 1:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai pas spécialement accroché au premier(chui pas fan des vers^^) mais alors le deuxième...Je HAIS Rousseau(même si j'ai eu 18 à l'oral de français en le dézinguant xD) et j'ai bien aimé l'ironie et le cynisme de ton poème ^^

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Densha
Aspirant genin


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 290
Localisation: Arf... Plouf

MessagePosté le: Mar 13 Mar 2007, 7:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Yun a écrit:
Coucou!
J'arrive pour une fois, avec un commentaire assez dépréciatif XD


Tant mieux ^^ Tant que c'est constructif.

Donc pour te répondre, comme je l'ai dit, je ne comprend pas du tout la poésie, je pense y être toujours autant hermétique donc :

Citation:
L'étoile a pleuré rose au coeur de tes oreilles,
L'infini roulé blanc de ta nuque à tes reins
La mer a perlé rousse à tes mammes vermeilles
Et l'Homme saigné noir à ton flanc souverain.


Ça c'est le genre de niaiserie poétique qui m'exaspère Razz


Pour Sami : Si il y a un fond... Peut-être pas dans le poème sur Rousseau, car le but était juste de déverser mon fiel venimeux ; mais comme la critique est trop facile, je vais sur son terrain, l'écriture (et pas n'importe laquelle), pour pouvoir lui chier allégrement dessus...
Mais sur les godasses, y'a un vrai fond, peut-être que tu ne le vois pas, mais c'est une conception de la vie... ^^


Merci pour vos commentaires, je posterai peut-être d'autres poèmes (si j'en fais... Et rien n'est moins sûr :p).

_________________
[quote="Chapitre 3"]Ca me fait mal de l'avouer, mais t'es quand même intelligent Densha. Razz[/quote]
Ar galleg eo karr an Ankoù e Breizh.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Yun
Chuunin


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 668
Localisation: Note: faire un truc original un d'ces 4

MessagePosté le: Mer 14 Mar 2007, 12:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ok, retire la niaiserie Rolling Eyes
Mais tu vois ce que je voulais dire par musique? C'est tout ce que j'espère... La poésie, ce n'est pas que leur sens, c'est aussi la beauté des mots.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Je sais pas
Criminelle du Verbe
Criminelle du Verbe


Inscrit le: 12 Fév 2006
Messages: 1059
Localisation: T'es où ?

MessagePosté le: Jeu 15 Mar 2007, 4:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Allen a clapoté :

Citation:
je l'ai prit en grippet et Jsp comprendra


Oh ui je comprends maintenant très chère.
Et c'est bien dommage.
Mais breffons...
...

Bon_bon...
Moi j'préfère le second. Il est plus délirant même si le sens est plus superficiel que le précédent et découle d'une envie de gicler sur ce p'tit con de Rousseau.
C'est original.
Le premier quatrain est génial.
Y'a quand même un joli double sens :
Tant qu'il y est, il "fornique" avec dame Nature
Citation:
dégueule ses fioritures
et tant qu'il y est, il gicle (là, le mot est vraiment employé au sens propre Very Happy) d'abord avec dame Nature et ensuite avec le lecteur, c'est qu'il a un grand sens du partage !
J'adore le sarcasme.

...
Ensuite, je voulais répondre à Yun.
C'est juste concernant la "niaiserie" poétique.
Un poème doit sonner?
C't'à dire offrir une certaine musicalité n'est-il pas?
Je suis bien d'accord.
Avec Verlaine et ses harmonies imitatives, on a touché encore plus près à la musique poétique.
Pareil avec les poèmes en prose.
Tant que le rythme est présent, que les mots sont exploités dans leur consonnance, on les considère comme "poétiques"...

Bien__Bien...
Pourtant :
Citation:
La poèsie sans musique, c'est pas grand chose à mon avis

Je suis en total désaccord.
C'est faux (d'un point de vue subjectif).
Je pense qu'il faut arrêter de "cataloguer" poésie = musique ; alors c'est vrai dans un certain sens ; mais de ma propre vision, la poésie n'est pas seulement "mélodieuse" comme tu le dis si bien.

Ne sois pas bourrée de clichés "préhistoriques" établissant une règle qu'il faille suivre et prôner : poésie_musique.
Des vers hachés, pleins de cacophonies sont également énormes et valent la "douce musique".
C'pas juste la musique la poésie hein...
Et tes vers, j'sais pas ça vient d'où mais c'est le genre de poésie que je déteste...
C'est de qui?

...
Bref, pour en revenir aux poèmes de Densha...
J'espère que tu en referas d'autres (ça va... 'pète pas plus haut que ton cul Mr. Green )
N'empêche, j'suis vraiment contente qu'il ait fait l'effort...


Edit / Ou bien alors Yun... faudrait-il redéfinir la "musicalité" d'un poème? Ou bien est-ce que tu confonds "rythme" et "musicalité" c'est pas du tout la même chose... mais j'vais arrêter de salir le topic de l'hermétique....

_________________
Fille du 17 octobre./ "Souvent, mes couplets dépriment/"

La morve est glacée d'effroi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yun
Chuunin


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 668
Localisation: Note: faire un truc original un d'ces 4

MessagePosté le: Jeu 15 Mar 2007, 9:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ok je sais pas, laisse moi salir un peu Wink

Déja, je n'sais absolument pas d'où tu tires le mot mélodieux: j'ai il me semble jamais dit ça.

Premièrement:
La musique? N'existe t-il que des sons fluides qui s'enchainent avec cohérence? Des chansons hachées, rythmées,ça existe aussi, et ça peut être TRES intéressant.
Je ne rejette absolument pas les vers hachés (ça fait steak XD), j'adore personellement, le contemporain fait part de 90 % de mes lectures.

Je pense qu'on a juste pas la même définition de musicalité... Pour moi musique engage rythmes, sons... Tout ce qui touche à la beauté dans c qu'on entend.

Le poème je sais plus, de Rimbaud je crois...

Jsp : ironique j'étais...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Densha
Aspirant genin


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 290
Localisation: Arf... Plouf

MessagePosté le: Ven 16 Mar 2007, 5:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part, je préfère le sens du mot, que sa "beauté"... D'abord, je ne me représente même pas ce qu'est un "beau" mot, musical... Je trouve ça nul de faire des trucs sans queue ni tête juste pour la muscalité... Rolling Eyes


Enfin bref... Moi je ne fais pas de la "poésie" pour lécher le cul d'Aphrodite (comme dirait Brassens...). D'ailleurs, je ne considère pas vraiment ce que je fais comme de la poésie...



Bref bref bref, arrêtez de déblatérer là-dessus dans mon bôôô topic... :p

_________________
[quote="Chapitre 3"]Ca me fait mal de l'avouer, mais t'es quand même intelligent Densha. Razz[/quote]
Ar galleg eo karr an Ankoù e Breizh.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Mehdi'
Genin


Inscrit le: 12 Juil 2006
Messages: 353
Localisation: Giga drill breakerrr !

MessagePosté le: Lun 19 Mar 2007, 4:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pas mal Densha ^^

J'aime la personnification des chassures ^^
Les chaussures, qui font genre "s'pas la belle vie mais, on continue à vivre." Ca réflète bien la société.

Comme l'a dit Yun, c'est pas du genre poésie qui sonne. Si on te situait dans l'Histoire, Densha, j'dirais Siècle des Lumières. Seulement je sais pas comment ça s'appelle, cette genre de poésie.

Par contre le poème sur Rousseau, j'aime pas ^^
Trop satirique à mon gout Razz

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Densha
Aspirant genin


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 290
Localisation: Arf... Plouf

MessagePosté le: Lun 19 Mar 2007, 10:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Mehdi Smile

Mehdiboss a écrit:
J'aime la personnification des chassures ^^


C'est pas une personnification, mais une réification ^^ Faut le prendre dans le bon sens, sinon le poème est moins compréhensible.


Mehdiboss a écrit:
Par contre le poème sur Rousseau, j'aime pas ^^
Trop satirique à mon gout Razz


Trop satyrique ? Nan, ça n'existe pas ^^
'L'en faut pour tous les goûts, hein :p

_________________
[quote="Chapitre 3"]Ca me fait mal de l'avouer, mais t'es quand même intelligent Densha. Razz[/quote]
Ar galleg eo karr an Ankoù e Breizh.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Mehdi'
Genin


Inscrit le: 12 Juil 2006
Messages: 353
Localisation: Giga drill breakerrr !

MessagePosté le: Lun 19 Mar 2007, 10:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De rien Densha Razz

Nan mais, quand on parle quelque chose d'"inhumain" comme si cette chose est un personne, on peut parler de personnification nan?

Tous les gouts hein? ^^
Mets toi a la poésie lyrique alors Razz

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Densha
Aspirant genin


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 290
Localisation: Arf... Plouf

MessagePosté le: Dim 25 Mar 2007, 1:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Donc, encore un, sauf que celui-là, je l'ai vraiment travaillé (une heure...) pour une fois...



Sonnet au petit écologiste :


Notre très chère mère, criblée devant l'éternel,
Cette innocente victime sempiternelle,
Cet incommensurable Titan sidéral,
Intrigant et colossal Géant minéral,

Beaucoup trop frigide pour notre très cher père,
Empoignant sa fameuse serpillère paire,
Arrêta de s'en rapprocher par l'exercice,
Elle entreprit donc de nettoyer sa R6.

Arrête-toi ! Malheureuse te rends-tu compte,
Des effets que cela engendre sur ta ponte ?
Tes merdes, en toute humilité, en sont venues

À croire que leur unique et insignifiante
Existence en était la cause : ce sont tes fientes !
Quelle prétention... Quelle déconvenue !



PS : Ce sonnet est un peu difficile à comprendre, et on en cerne difficilement le sens, donc lisez-le attentivement et analysez-le si vous voulez espérer comprendre... Sinon, n'hésitez pas à demander si vous ne comprennez pas, je vous donnerai des explications ^^

_________________
[quote="Chapitre 3"]Ca me fait mal de l'avouer, mais t'es quand même intelligent Densha. Razz[/quote]
Ar galleg eo karr an Ankoù e Breizh.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Densha
Aspirant genin


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 290
Localisation: Arf... Plouf

MessagePosté le: Mer 18 Avr 2007, 12:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bon voilà, j'ai écrit une petite nouvelle (maintes fois retravaillée). Ne vous gênez pas pour critiquer.


L'Envol

Je sors de chez moi, l'air n'y est plus respirable. Je regarde mon reflet dans un bris de miroir, je suis entaillé à l'arcade sourcilière et à la lèvre inférieure. Je ricane de mon pitoyable visage bouffi et tuméfié. Puis je reprends ma route nonchalamment, mains dans les poches. Le trottoir me cède un peu de place, pour que je puisse déambuler ; les réverbères me sourient chaleureusement, je veux leur rendre la pareille, c'est alors qu'ils m'agressent et me piquent les yeux. Drôle de monde... Je continue à marcher, je tourne à gauche, puis à droite, puis deux fois à gauche... Une larme coule de mon oeil droit... Saloperie de réverbères... Où suis-je ? Le rue est étroite, sombre -les lumières ne peuvent plus m'agresser- et glauque. Un ramassis de clochards est là, entassé comme le monceau de la misère du monde. Ils puent. Ils me réclament une pièce ; m'ont-ils bien regardé ? Je leur offre le sang coagulé de ma bouche immaculée, le sang de l'alliance nouvelle et éternelle, livré pour eux. Voilà que les bougres se sentent ragaillardis -j'ai l'impression d'avoir fait une bonne action-. Ils m'attrapent, me font tomber à terre, et me rouent de coups. Ils se défoulent. Je les regarde en souriant. Je perds deux dents. Bientôt, ils arrêtent. Le modus vivendi ? Je leur laisse mes pompes. Je reprends ma route tant bien que mal, clopinant. Je dois avoir plusieurs côtes fêlées. Je m'arrête. Je vomis un peu de sang -m'est avis qu'ils ne m'en restera bientôt plus beaucoup-. Je repars. Je n'arrive plus à marcher les mains dans les poches, mais je les y laisse quand même. Elles me broient les côtes, mais je veux garder un semblant de classe. Qu'est-ce que je fais ici...? Je retrouve ces réverbères, toujours aussi accueillants, mais je ne les regarde plus dans les yeux, j'ai retenu la leçon. Je me laisse tomber, là, dans ce coin pourri de cette rue pourrie. Qu'est-ce que je fais ici...? Je ris. Je tousse. Je sombre.

Que c'est bon... Mon corps transi baigne dans une chaleur dégoulinante. De l'eau chaude perle sur mon visage. Providentiel... Je souris. Que c'est bon... J'ouvre les yeux. Je me lève. Je donne un coup de pied à ce foutu clébard, et je reprends ma route. Il y a beaucoup de personnes maintenant. Je croise une petite fille, je lui dis bonjour, d'un visage bienveillant, elle pleure et court voir sa mère. Je m'éclipse, cette petite conne va encore m'attirer des ennuis. Je marche... Je boîte... Je trébuche. Mes pieds sont engourdis par le froid -le chien a mal visé-. Je m'engouffre dans le premier boui-boui que je croise. Rien que des croulants qui se vautrent dans leur crasse et rient grassement de leur bruyante décrépitude... Une hôtesse est là, elle me lance un resplendissant « Bonjour ! », je réprime un dégoulinant « T'as pas trouvé plus original connasse ? ». Elle me regarde d'un air dégoûté, je m'en amuse en laissant apparaître mes gencives sanguinolentes (avec mon plus beau sourire). Voilà que je suis pris en pitié. Je reste dans ce café malfamé jusqu'à sa fermeture, et elle m'amène chez elle. Elle m'offre le gîte, le couvert, et panse mes blessures.
- Tu sais qui je suis ?
- Non, je devrais le savoir ? me répond-elle d'un air détaché.
Je ris jaune. Une quinte de toux vient perturber cette franche rigolade. Elle finit de m'appliquer un bandage, et sort de ma nouvelle chambre. Elle m'amuse cette petite... Je regarde autour de moi. C'est plutôt pas mal pour une simple tenancière de bar. Je me retourne dans mon lit, et je tombe dans les bras de Morphée.

Je me réveille en sursaut. Mes draps sont trempés de sueur. Mon cœur s'emballe. Encore ce foutu rêve... Je me retourne, et je la vois qui me regarde. Je lui offre mon sourire le plus hypocritement chaleureux. Elle continue à me fixer sans rien dire. Elle ne m'amuse plus du tout, elle me tape sur le système.
- Tu as bien dormi ? me demande-t-elle, impassible.
- Très bien merci, dis-je, en arborant toujours mon sourire troué.
Elle se fout de ma gueule ? Elle m'intrigue de plus en plus.
- Bien, je reviendrai à midi.
Elle se lève sans un mot, et s'apprête à partir.
- On est quel jour ?
- Jeudi, répond-elle.
Jeudi ? J'ai dormi pendant deux jours ? Elle sort et referme la porte. J'essaie de me relever et m'assois sur le lit. Un relent de sang vient perturber cette action héroïque. Et merde... J'ai taché ses beaux draps blancs... De toute façon, ils m'énervaient, ils étaient trop propres... Trop propre ? J'ai dormi pendant deux jours dedans, et ils sont propres ? Je regarde mes mains. Les ongles ne sont plus crasseux, mes mains ont été lavées, assurément. Elle a même changé mes vêtements. Je m'amuse de cette situation, elle a pris soin de moi... Je me lève et me traîne jusqu'à la porte. Une fois celle-ci franchie, je me retrouve sur une mezzanine. Je la vois, assise dans son salon. Elle lit. Je descends les escaliers, les mains dans les poches -ces foutues côtes me font un mal de chien-. Je m'assois dans un canapé en face d'elle. Un feu dans la cheminée me réchauffe les jambes. Je les regarde. Merde... J'ai un orteil en moins... J'ai dû le perdre quand mes pieds ont gelé. Au bout de quelques longues minutes de silence, elle me demande :
- Tu t'appelles comment ?
- Dans le journal d'il y a deux jours, en première page, dis-je avec un rictus.
- C'était donc bien toi...
Elle se replonge dans sa lecture.
- Tu ne me demandes pas comment je m'appelle ? laisse-t-elle échapper, sans quitter son livre des yeux.
- Non, je m'en fou.
Elle rit. A-t-elle compris que j'étais sérieux ?
- Vous devriez retourner dans votre lit vous reposer, vous n'êtes pas en état.
Ce vouvoiement me détrompe : elle a compris. Je commence à rigoler, mais mes côtes ne l'entendent pas de cette oreille. Elle m'aide à retourner dans ma chambre.

Ça fait à peu près un mois que je suis chez cette intrigante tenancière, sans apprendre grand chose d'elle. En tout cas, elle a pris grand soin de moi. Nous sommes allé chez un foutu dentiste, à demi-charlatan, qui m'a remis deux dents toutes neuves. Je peux à nouveau dégainer mon superbe sourire. Je suis quasiment rétabli. Je vais partir ce soir, m'amuser dans un nouveau pays. Je vais lui laisser un mot et je sortirais en claquant la porte -le moyen de dire au revoir le plus classe, j'en ai toujours rêvé-.

_________________
[quote="Chapitre 3"]Ca me fait mal de l'avouer, mais t'es quand même intelligent Densha. Razz[/quote]
Ar galleg eo karr an Ankoù e Breizh.


Dernière édition par Densha le Mer 25 Avr 2007, 2:33 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Bishop
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 29 Mar 2007
Messages: 113
Localisation: La planète terre, pour l'instant...

MessagePosté le: Mer 18 Avr 2007, 3:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Densha, j'aime cette production littéraire... Le style est clair, imagé, sans trop d'hyperboles inutiles et surfaites... Le seul bémol, un enchaînement narration/dialogue parfois laborieux, même si l'on sait ce que tu veux dire, et le titre, en fait, je ne vois pas bien le rapport... Puis-je avoir quelques précisions par rapport à cela ?...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum