Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Poèmes des Enculeurs

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Densha
Aspirant genin


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 290
Localisation: Arf... Plouf

MessagePosté le: Mer 28 Mar 2007, 6:03 pm    Sujet du message: Poèmes des Enculeurs Répondre en citant

Alors alors... On a tenté une petite expérience, jsp et moi-même. Nous avons écrit un sonnet avec le principe du "Cadavre Exquis", alors, c'est quoi qu'est-ce le Cadavre Exquis... C'est un jeu inventé par des écrivains qui se faisaient chier (donc un jeu à visée littéraire), et le but du jeu est simple : Chacun écrit un mot, sans voir le mot précédent (donc, c'est un mot balancé au hasard, un peu) -on peut faire plusieurs tours-, et à la fin, ça donne donc une phrase. Nous, nous avons repris le principe, mais avec des vers, c'est-à-dire qu'on a écrit des vers, sans voir ceux de l'autre, et qu'on a organisé ça sous la forme d'un sonnet. Donc on s'est réparti les vers ("toi vers 1, moi vers 2, toi vers 3, etc...), ensuite on s'est donné un thème, et on a réparti les rimes ("premier vers on le rime en "ach", deuxième vers on le rime en "pli", etc..."), et ça donne le sonnet que voici :

Jsp : Prenez en compte la forme et le titre ainsi que les motifs du poème.


Le Cadavre Exquis ou le Sonnet des Enculeurs :


C'était un gentil Bonhomme en putréfaction.
(Soleil, triste étoile glacée, pissait l'onction).
Il lui poussait des chrysanthèmes, sublimes fleurs,
(Rayons de vers - son brouillon - grouillaient sur son coeur).

Malgré son coquin de sort, il riait encore ;
Or, du trou de boue sanguine, il vint : le Glas d'Or !
Dans son silence, on entendait un cliquetis,
Et la chair hurla ; fumant, l'apprenti parti.

Sans sang, sans sanglots, il rougit,
De la peau éventrée gicla l'éclatante fumée colorée.
Durant un court un instant, Gabriel fut sur terre. Accompagné de Charon, ils accomplirent leur funeste office.

Alors les transacteurs, enculés, firent sonner la culbute.
Ils repartirent, la queue entre les jambes, le néant sous les pieds.
.

_________________
[quote="Chapitre 3"]Ca me fait mal de l'avouer, mais t'es quand même intelligent Densha. Razz[/quote]
Ar galleg eo karr an Ankoù e Breizh.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Uzumaki Sami
Chuunin


Inscrit le: 30 Mar 2006
Messages: 711

MessagePosté le: Mer 28 Mar 2007, 6:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ouais , mais je trouve ca inutile
l'idée est bien ,j'aime bien ce jeux

A moins que ce soit moi , ca n'as aucun sens , bien que la poésie me gave d'hab, la c'est pire Very Happy

edit: vous ne le prendrer pas méchament , vous êtes grand ^^
et puis j'y conais rien a la poésie , je vois pas l'ingéniosité ^^ ou si , mais

c'est un peu si vous voulez , picasso qui "invente" le cubisme , jtrouve sa chiant le cubisme^^

_________________
Boite à flood forever en marque page
Dance_de_conDance_de_con


Dernière édition par Uzumaki Sami le Mer 28 Mar 2007, 7:24 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
darksouris
Genin


Inscrit le: 20 Mar 2007
Messages: 398
Localisation: bordeaux

MessagePosté le: Mer 28 Mar 2007, 7:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

mdr si je dois mettre une note je met 2/10 mais j ai bien rigolé en lisant ce poeme lol

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger Carte
Mehdi'
Genin


Inscrit le: 12 Juil 2006
Messages: 353
Localisation: Giga drill breakerrr !

MessagePosté le: Mer 28 Mar 2007, 7:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Darksouris, tu sais quand on met 2/10 on rigole pas.

Bref,
JSP, Densha, quelle rapport entre ce poème et moi? ^^
C'est marrant, il m'a fallu 10 sec pour deviner qui à écrit ce vers et ce vers Razz

Pas mal le boulot, ça doit pas etre facile de trouver les mots qui riment à la fois par la fin de chaque vers et le nombre de syllabes, des alexandrins tiens.

Mais j'ai pas compris le sens de ce poème ^^"
Et à la fin ça rimait plus =)
Je connais pas bien les propriétés d'un sonnet, mais eput etre que c'est normal.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Je sais pas
Criminelle du Verbe
Criminelle du Verbe


Inscrit le: 12 Fév 2006
Messages: 1059
Localisation: T'es où ?

MessagePosté le: Mer 28 Mar 2007, 11:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon..

Citation:
si je dois mettre une note je met 2/10


Je le prends très mal.
T'aurais mis 20 j'l'aurais pris pareillement.
Que ce soit clair, toute critique fondée et soutenue par des arguments doit être constructive.
Les critiques y'a qu'ça d'vrai puisqu'elles aident à progresser.
En ce sens, je suis donc ouverte aux critiques et je te demande d'éclairer ta "notation".
D'abord. J'aime pas les notations. Ouais.
Les notations, c'est comme des classifications. Quand tu notes tu valorises ou dévalorises. Quand tu notes tu catégorises dans un niveau ou un sous niveau, ici donc, c'est un sous niveau puisque la connerie enfantée est notée 2 sur l'échelle de la dizaine.
Ok.
Sans aucune explication.
Bien.
Sans aucune argumentation.
On a eu l'audace de nous classifier dans un sous niveau.
Je_NE_VEUX_PAS_être_classifier.
C'est clair?
Ou on aime ou on n'aime pas.
Stop et point barre.
On aime. Bien.
On n'aime pas. Bien.

Nan mais comment ça qu'on me classifie ?! Rolling Eyes

Que ce soit bien clair, notre rejeton n'est pas une oeuvre d'art.
C'est une connerie.
A laquelle nous avons jouis.
Mais connerie.

Quelle audace ! Donner une échelle de valeur sans même un argument !


Prenez_moi pour une personne hautaine, j'en ai fichtrement rien à foutre mais les classifications m'écoeurent.
J'mettrai des Rolling Eyes à l'infini Rolling Eyes
Parenthèse fermée.

__________________________________

Citation:
JSP, Densha, quelle rapport entre ce poème et moi?

Aucun.

______________________________________

Citation:
C'est marrant, il m'a fallu 10 sec pour deviner qui à écrit ce vers et ce vers


Mr. Green
__________________________________________

Citation:
Mais j'ai pas compris le sens de ce poème ^^"
Et à la fin ça rimait plus =)


J'vais t'expliquer :

Nous avons, nous, les enculeurs, décidé d'enculer le sonnet.
Le sonnet est une forme prisée, c'était la forme par excellence.
A l'époque, quand tu touchais au sonnet, c'était comme un blasphème.
Et bien, cette forme, nous l'avons démonté.
Pas de n'importe quelle façon. Grâce à l'image de l'explosion à partir du deuxième quatrain, tout explose non seulement le cadavre décrit précédemment mais également la structure qui s'en trouve déséquilibrée, éclatée, enculée en somme. Remarque comme s'est glissé un alexandrin dans cette explosion, gros pied de nez.
Parlons de cette enculade qui se précise partout :
_ Forme du sonnet à qui on a troué le cul (tu remarqueras le dernier vers qui constitue un simple et unique "." et ui... c'est un vers.)
_ Le cadavre explose, donc Charon et Gabriel venus chercher le cadavre qui n'est plus que le Néant se sont fait enculés et repartent bredouilles.

On notera le motif de la "fumée colorée" qui désigne le cadavre en éclat et qui ajoute une ambiance fantastique comme les tours de magie où la fumée "mystériorise" les apparitions, ici, les apparitions justement sont des figures "sacrée" que nous avons désacralisé avec notre langage.
C'qui est vachement bon, c'est que de nous deux, Densha et moi, on ne savait pas du tout ce que l'autre allait mettre et voilà que nos vers cadrent parfaitement.
C'était surprenant.

Bon concernant les allitérations et assonnaces, on en a foutu plein c'est garni, ça glisse, ça s'accroche et ça grouille.

Pour de plus amples explications, demander la caisse 69
Densha si tu veux taper l'incruste, 'te gène pas.

_________________
Fille du 17 octobre./ "Souvent, mes couplets dépriment/"

La morve est glacée d'effroi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Densha
Aspirant genin


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 290
Localisation: Arf... Plouf

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2007, 12:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Darksouris a écrit:
mdr si je dois mettre une note je met 2/10 mais j ai bien rigolé en lisant ce poeme lol


Laughing

Quand on voit ce que tu as mis sur les poèmes de Nivo...

Désolé, j'ai pas pu m'en empêcher... Je ne me moque pas, mais je trouve la situation marrante ^^


PS : Jsp ne donne qu'une infime partie de l'explication de ce poème... Suffit de le lire bien pour se rendre compte à quel point il est riche...

Enfin, toujours est-il que ce genre de remarque gratuite, on s'en passe Darksouris...

_________________
[quote="Chapitre 3"]Ca me fait mal de l'avouer, mais t'es quand même intelligent Densha. Razz[/quote]
Ar galleg eo karr an Ankoù e Breizh.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Yun
Chuunin


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 668
Localisation: Note: faire un truc original un d'ces 4

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2007, 6:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon les jeunes, je vais vous juger et vous cataloguer, Mr. Green sans rancune hein?

Ce poème est pas mal (eh oui, je reste sur ma première impression Rolling Eyes), et même assez bien foutu si on creuse un peu.

D'après JSP, celui qu'on encule, c'est l'alexandrin, le sonnet classique: et peut être est-ce inconscient, mais il me semble qu'il y a certain motifs intéressants qui reviennent.
Le soleil, et ses rayons (peut être que je donne du sens à ce qui n'en a pas, me direz vous Rolling Eyes) l"éclatante fumée", toute cette clarté comme glacée, émise par ce gentil Bonhomme, qu'on va ici surnommer le Classique, nous installe dans un cadre en apparence idyllique.

Ces sublimes chrysanthèmes (au passage, symbole de la famille impériale du Japon, intéressant de le sortir ici, ça fait très "Noble") constrastent avec la suite du poème, à l'univers, mmmh, assez étouffant et morbide.
J'dirais même plus, j'ai l'impression que y'a de la douleur vraiment à chaque vers, après.
Ca reste assez stressant, vous avez pensé à nous? Mr. Green

Et l'intérêt du cadavre exquis ici, c'est que l'on voit un décalage assez net entre les vers de Densha et de JSP
Citation:
C'était un gentil Bonhomme en putréfaction.
_

Il lui poussait des chrysanthèmes, sublimes fleurs
_

Il me semble que c'est de Densha, non?
Bon bref, ceux-ci, à part le putréfaction -qui colle assez bien avec "ancienne traditions" Rolling Eyes- nous cadrent plutot dans un univers poétique, propre au sonnet, voire dans l'univers du conte -décalé, mais conte quand même-.

Citation:
__
(Soleil, triste étoile glacée, pissait l'onction).
__
(Rayons de vers - son brouillon - grouillaient sur son coeur).

Tandis que de l'autre côté ceux de JSP semblent nous ramener à quelque chose de plus concret, de plus froid ("soleil glacé"): le revers de la médaille? Le sonnet, ne vante-t-il pas la poésie lyrique et tout le tralala, le sacré, la beauté de la nature et de l'amour, tout en restant, comme l'a dit Je sais pas précedemment intouchable car régi par de strictes règles? Des règles dures comme du marbre lui aussi glacé...
Au passage, la présence de "pissait son onction" ou le contraste entre le familier -pissait-, et le religieux traditionnel -onction- nous ramène aussi à un putain de dédain des traditions et des vieilles valeurs de la poésie.

En gros le message dans la première strophe serait:
"J'emmerde la poésie des vieux cons, la poésie figée, le sonnet j'lui met une grosse bite dans l'cul"
J'ai bon? Mr. Green

Dans le deuxième couplet, j'ai plus l'impression d'assister au meurtre du sonnet, ou de la victime du poème en tout cas -j'ai pas tout compris encore, et tant mieux Very Happy- qu'à son enculade, mais bon, la souffrance est présente en tout cas.
C'est drôle comme le vocabulaire nous ramène à des traditions tout de même, le glas par exemple, tintement lent, sur une seule note, d'une cloche d'église pour annoncer l'agonie, la mort ou les obsèques de quelqu'un. Mot pas très usité de nos jours Very Happy
On assiste à l'insouciance du pauv' bonhomme aux chrysanthèmes, encore dans l'ignorance de c'qui va prochainement lui arriver (vous avez été cruels les gens Mr. Green), sa chair qui hurle et fume, ses os qui -eux- craquent (j'ai interpreté ainsi le cliquetis, les os seraient pour moi les règles, la structure et la base de ce fichu sonnet, j'me répète j'ai l'impression)
La Je sais pas a bien expliqué ce que je pensais du 4ème vers, du moins son explication logique.
En gros, j'ai un peu l'impression d'être entrée au début dans un univers faux, pour y rentrer plus en profondeur -original pour une enculade, tout nous ramène à ça Mr. Green- et assister à son implosion (explosion?), de sa structure, et tout et tout.
Une petite remarque pour le point du dernier vers: waw. Excellent.
(Honte sur moi, j'lavais pas vu Very Happy)

Toujours dans le camps des positifs, j'dois avoué que j'ai bien apprécié le fait que ça soit un cadavre exquis, j'aime bien ce jeu.

Mais bon, je pense que tout ça reste un peu -trop- obscur, et c'est là un assez grand défaut: il faut vraiment se prendre la tête pour essayer d'comprendre quelque chose, et on a beau dire, c'est pas évident quand on est du côté du lecteur.
A vrai dire, ça fait même un peu rager.
Donc je dirais qu'il est quand même assez difficile à aborder... Sûrement un peu trop Rolling Eyes

Allez, j'ai un gros dossier à effectuer sur la gastronomie à la Renaissance, donc je vais vous laisser à vos refléxions.
Encore une fois, désolée d'être passée pour la p'tite conne qu'interprète à tort et à travers!
J'aurais dû fermer ma gueule moi, en plus j'ai écrit un pavé XD


Et comme malgré tout, ça en reste une, pour une connerie, je dirais un joli mot d'encouragement, car c'est assez profond (enculade... je vais être choquée à vie Mr. Green).
Bien joué.

Vous nous remettez ça en plus approfondi, car des fois on est vraiment paumés.


<_< AAAh mon dossier...


EDIT:

Apparemment je me suis fourvoyée... L'individu serait donc déja mort, dès le premier vers. Alors toute ma théorie du monde faux s'écroule, ciel, j'suis horriblement déçue là... Va falloir que j'en fasse une autre.

C'est pas gagné.

Bon, comme dirait l'autre,
LA SUITE AU PROCHAIN EPISODE
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Densha
Aspirant genin


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 290
Localisation: Arf... Plouf

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2007, 6:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
ce gentil Bonhomme, qu'on va ici surnommer le Classique, nous installe dans un cadre en apparence idyllique.


Tu peux le voir comme ça, c'est très intéressant. Sauf que le "Classique" est déjà mort, c'est un cadavre qui est ici décrit ^^

Citation:
Ces sublimes chrysanthèmes (au passage, symbole de la famille impériale du Japon, intéressant de le sortir ici, ça fait très "Noble")


Oui, mais c'est également une fleur qu'on appelle la "Fleur des Morts", pour donner quelques petits indices sur l'état du gentil bonhomme ^^

Citation:
Il me semble que c'est de Densha, non?
Bon bref, ceux-ci, à part le putréfaction -qui colle assez bien avec "ancienne traditions" Rolling Eyes- nous cadrent plutot dans un univers poétique, propre au sonnet


Justement, oui mais non ^^ Regarde ce que j'ai mis plus haut, c'est une "feinte" Laughing
C'est quelque chose d'horrible décrit avec des mots guillerets, l'horreur, vu d'un regarde naïf, si tu veux ^^

Citation:
En gros le message dans la première strophe serait:
"J'emmerde la poésie des vieux cons, la poésie figée, le sonnet j'lui met une grosse bite dans l'cul"
J'ai bon?


Oui, mais ce n'est que les prémices, on ménage le terrain, "l'enculade" vient dans les deux tercet ^^



Bon... Je vais vendre la mèche. Le sujet était "Un cadavre piégé", donc qui explose, relis-le avec cet indice, tout devrait te paraître plus clair ^^

Citation:
Encore une fois, désolée d'être passée pour la p'tite conne qu'interprète à tort et à travers!
J'aurais dû fermer ma gueule moi, en plus j'ai écrit un pavé XD


On ne le répetera jamais assez : tu interprètes comme bon te semble ! Et sans reprendre les mots de jsp, les multiples interprétations, c'est ça qui est bon ^^
On fait l'erreur d'apprendre à l'école que dans un texte, y'a une seule vérité absolue, c'est faux ! (Moi-même j'en souffre encore aujourd'hui...)



En tout cas, grand grand merci de t'être penchée dessus, ça nous fait très plaisir, tu as décellé beaucoup de chose, et tu as apparemment pris du plaisir à le faire : c'est notre meilleure récompense Mr. Green.

_________________
[quote="Chapitre 3"]Ca me fait mal de l'avouer, mais t'es quand même intelligent Densha. Razz[/quote]
Ar galleg eo karr an Ankoù e Breizh.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Old-blind-man
Aspirant genin


Inscrit le: 13 Fév 2007
Messages: 185
Localisation: à l'hospice pour les vieux, évidement...

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2007, 7:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

tiens comme je vous ai critiqué hier dans la boite à flood, je vais également donner un avis plus détaillé ici...

la première strophe est pas mal, j'arrive à peu près à saisir le thème du classique zigouillé (bon je devine pas tout seul c'est grâce aux explication mais une fois le contexte placé je trouve que le sens apparait et elle est bien réalisée)

la deuxième je déteste la première fois que j'ai essayé de lire le poème je me suis arreté là et chaque fois que me yeux s'y posent, je me dit que c'est une affreuse nullité...

La troisième une fois surmonté le choc de la précédente (et une fois que je me suis décidé à lire la suite) j'aime bien
augmentation de la longueur des vers, fin des rimes au moins on voit qui est mort... association gabriel/charon qui n'appartiennent pas au même contexte religieux, j'aime bien aussi le 100 100 100 100, beaucoup de reference à la couleur.

la dernière cela semble d'après jsp vouloir dire que gabriel et charon sont repartis bredouille, je trouve que c'est pas très bien signifié, peut être que 2 vers pour faire passer une idée sans se consulter c'est insuffisant.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Je sais pas
Criminelle du Verbe
Criminelle du Verbe


Inscrit le: 12 Fév 2006
Messages: 1059
Localisation: T'es où ?

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2007, 7:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
je me dit que c'est une affreuse nullité


Mr. Green

Cette strophe là est faite pour que les yeux "piquent" :

Les allitérations sont dures.
"sort" _ "encore" _ "Or" (conjonction) et "Or" (adjectif). Placé en début de vers pour finir en fin de vers.
Les assonnances en "ou" sont significatives "trou de boue" c'est pour signifier l'effet d'enfoncement et la boue contraste avec le "glas d'or" ; petit pied de nez du sale pour le beau.
Ensuite, dans ce quatrain, il y a une forte antithèse entre le "silence" et "hurla", par ailleurs, la chair est dotée d'une capacité qui anéanti celle du silence, en quelque sorte l'explosant comme le quatrain doit préparer l'explosion avec son "picotement" d'oeil.

C'que vous devez savoir c'est qu'il peut y avoir quelques dissonnances mais c'est tout à fait normal : en accouchant de nos vers, aucun de nous deux ne savait ce que l'autre allait mettre.

Citation:
je trouve que c'est pas très bien signifié, peut être que 2 vers pour faire passer une idée sans se consulter c'est insuffisant.


Ah?
J'pensais qu'avec "enculés", "repartirent, la queue entre les jambes", "le néant" et bien sûr le dernier vers "." ; c'était assez de motifs qui signifieraient ça...


Merci OCB Very Happy

_________________
Fille du 17 octobre./ "Souvent, mes couplets dépriment/"

La morve est glacée d'effroi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Densha
Aspirant genin


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 290
Localisation: Arf... Plouf

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2007, 7:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Old-blind-man a écrit:
la dernière cela semble d'après jsp vouloir dire que gabriel et charon sont repartis bredouille, je trouve que c'est pas très bien signifié, peut être que 2 vers pour faire passer une idée sans se consulter c'est insuffisant.



Tu sais, sur ce passage, même jsp et moi n'avons pas la même interprétation, c'est pour te dire...

Pour moi, les transacteurs enculés, ce sont les innoncents qui se sont fait prendre par Charon, l'échange est inéquitable. Encore une fois : chacun sa vision des choses ^^


C'est bien dommage, tous tes compliments sont argumentés, mais ta critique "affreuse nullité" à l'air de se suffir à elle-même... (Mais moi je m'en fous, tous les compliments sont sur mes vers, pour une fois Mr. Green)

_________________
[quote="Chapitre 3"]Ca me fait mal de l'avouer, mais t'es quand même intelligent Densha. Razz[/quote]
Ar galleg eo karr an Ankoù e Breizh.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Old-blind-man
Aspirant genin


Inscrit le: 13 Fév 2007
Messages: 185
Localisation: à l'hospice pour les vieux, évidement...

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2007, 8:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

bon pour la seconde strophe, déjà esthétiquement elle me plait pas mais comme jsp l'a si bien expliqué c'est fait exprès, mais au niveau du sens non plus je n'arrive pas à en extraire un radis Crying or Very sad
peut être qu'il y a une signification profonde mais elle n'a pas réussi à franchir les barrières de mon esprit, je vois pas l'interet de sonner le glas pour quelque chose de déjà mort on dirait un recul par rapport à la première strophe, pareil pour le riait encore, quand aux 2 derniers vers celui de densha est vide et celui de jsp, je cherche encore

Pour le manque de signification des 2 derniers vers
Alors les transacteurs, enculés, firent sonner la culbute: charon et gabriel se sont fait avoir
Ils repartirent, la queue entre les jambes, le néant sous les pieds: ils ont été vaincus le classique est encore vivant
voilà ce que je comprends

sinon pourquoi le tuer au fait moi j'étais en S et je trouvais ça beaucoup plus pratique à commenter Wink

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Yun
Chuunin


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 668
Localisation: Note: faire un truc original un d'ces 4

MessagePosté le: Ven 30 Mar 2007, 9:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Re les jeunes.
Je viens de noter une seconde chose, très intéressante -je trouve-:
Le poème semble être écrit tout en contraste, et pas seulement à cause du cadavre exquis. En faisant appel à nos cinq sens.

La vue est je crois l'un des sens les plus sollicité:
Ce poème utilise comme des jets de couleur différentes -dur à expliquer, ça- qui nous en mettent plein la vue.

On commence dès la première strophe: soleil_jaune, jaune_pipi (jolie figure de style).
Ensuite, dans la deuxième strophe, du trou de boue sanguine, voila quelque chose de terre-à-terre, quelque chose de bien écoeurant, un truc marronâsse, virant vers le rouge.
Immédiatement on nous ramène à quelque chose de doré, et bizarrement à un son (!), la présence d'or dans ce trou nous saute aux yeux.
Rougissement à la troisième strophe. Fumée éclatante et colorée, qui contraste enormément avec le trou de boue sanguine dans lequel nous nous trouvons.
On retrouve du son, ça et là, le silence percé de la chair qui hurle. (antithèse?)
Le silence troué du glas d'Or, le silence brisés par les transacteurs, qui sonnent la culbute ( quel son c'est, ça?Rolling Eyes)
Le silence qui redevient silence, quand les transacteurs repartent.
Le silence à son paroxysme au dernier vers, silencieux, et reposant.
Le toucher, évidemment, par différentes textures toutes plus agréables les unes que les autres:
La chaude pisse du soleil/ Etoile glacée (opposition)
Les vers qui grouillent -vers intéressant, car on ne pourrait définir de quel vers parlez-vous, les insectes grouillent, mais la présence du brouillon nous rapproche d'un vers poétique-
Le trou de boue sanguine, on reconnait assez bien la texture typique Jesaispasienne Very Happy
Peau éventrée, on ressent assez bien aussi Mr. Green
Bon je vais vomir ^_^

J'arrête un peu cette analyse qui nous barbe tous, pour me pencher sur l'histoire.
Le fait que le cadavre ne soit pas mort, en fait, ça me démonte ma théorie.
Qui dit mort, qui dit enculade, dit Nécrophilie. Je vois pas trop l'intérêt. Pousser l'horreur et le dégoût jusqu'à leur paroxysme? Peut-être.
Utiliser le tabou pour révolutionner?
"On ne fait pas de révolution sans armes" a dit un jour le Che.
Vous venez ainsi dans le but de détrôner le sonnet sacré, armé de l'horreur. Intéressant.

Concernant le sens des deux derniers vers, enfin même, le sens général dorénavant, je suis complêtement paumée. Qui encule qui? Qui explose qui? Qui se fait exploser? Qui sont ces transacteurs? Qui sont ces transacteurs? Qui sont ces transacteurs?

Citation:
Transaction bloquante. Échange dans lequel une personne bloque la discussion en remettant en question des principes de base, des définitions communément acceptées, etc.

Le mot transacteur n'existe même pas Very Happy
Eclairez moi je vous prie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Je sais pas
Criminelle du Verbe
Criminelle du Verbe


Inscrit le: 12 Fév 2006
Messages: 1059
Localisation: T'es où ?

MessagePosté le: Ven 30 Mar 2007, 10:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

Whou XD
T'es certaine d'être mauvaise en commentaire composé?
Quoi que quand j'y pense... j'étais également mauvaise en commentaire composé... j'décollais pas du 7 ou du 9 pour diverses causes...

Breffons.

J'ajoute juste une chose pour le "glas d'or" qui ajoute quelques précisions (ça précise également l'explosion) Yun a vraiment bien perçu le sens : (Le "tu" s'adressait à OCB)
Copié/collé de la flood :

Citation:
On a bien compris que le mec était clamsé, il était en complète putréfaction, donc je comprends très bien que pour toi, tu puisses voir comme un accord "bancal" puisque l'homme est déjà mort.. son coeur même est mangé par les vers...
Mais alors que fait ce putain de glas d'or -_-
Et bien...
L'homme meurt certes mais pourtant...
Hihihi si son âme s'est envolée quelque part hors du monde, son corps subsiste toujours, bouffé par les vers je le conçois cependant il est toujours là...
C'est là que sonne le glas hé_hé !
Qui renvoie à l'explosion !
Le "glas" ; c'est le tintement sonore qui annonce une mort, là, c'est la mort du corps en correspondance avec "la chair hurla" qui est une image de l'explosion du corps et de la détonation de l'explosion tout court. Encore donc un son.
Mais le glas est également sonné pour le sonnet ! Mort au sonnet ! L'explosion tonnante du vers du deuxième quatrain annonce l'explosion de la forme puisque les tercets ne ressemblent plus du tout à des tercets, le rythme et les rimes déséquilibrés même s'il subsite un alexandrin dans le long vers : "Durant un court un instant, Gabriel fut sur terre. Accompagné de Charon, ils accomplirent leur funeste office.

En même temps, j'ai qualifié le "glas" d"or" hihihi
Parce que ça renvoie à une matière riche, de luxe mais sa couleur renvoie à la pisse du soleil (ses rayons matérialisés) donc l'or est associé au dégoûtant, c'est une correspondance avec le début du poème tant par la couleur que par le son.


Bravo pour "les sons et les couleurs" j'ai cru qu'on ne le verrai jamais XD

Pour les "transacteurs" ; le mot n'existe pas... c'est donc de l'invention.
Ç(hihihi)a dérive du mot "transaction" ici dans le sens "affaire" ou "contrat". Ils viennent remplir leur tâche (Gab' et Cha') et voilà qu'eux, figures sacrées se voit faire la culbute (par le sonnet qui ne convient pas aux normes) ; genre de pirouette du sonnet par le biais du cadavre.
Donc enculade. Du sonnet par le cadavre par les géniteurs.
J'mis ça aussi sur la flood :
Citation:
Ce qu'ils ont perdu c'est le cadavre... il ne reste plus rien, juste le néant, leur transaction est donc nulle et non avenue, ils se sont fait "baisés" qui c'est qui les ont enculé de cette vile manière? Moi et Densha en même temps que le cadavre (ouais j'sais, on dit "Densha et moi" mais j'pas envie.)


En même temps, le mot "transacteurs" bien qu'invention amène une note de réel commercial...

Bon après, pour la signification, Densha et moi ne sommes pas en "osmose".


En tout cas, merci de t'y être penchée dessus XD

_________________
Fille du 17 octobre./ "Souvent, mes couplets dépriment/"

La morve est glacée d'effroi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum