Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Khâgne Hypokhâgne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Orientation, études, vie active
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Mistake
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 120
Localisation: Dans le dortoir de l'asile Pinel, occupée à se prendre pour Napoléon.

MessagePosté le: Mar 05 Juil 2011, 11:54 am    Sujet du message: Khâgne Hypokhâgne Répondre en citant

Chère Populace, un membre en appelle à vos bons conseils.

J'ai été récemment acceptée en Prépa littéraire, avec pas mal de soulagement je l'avoue. Me voilà donc prête à entrer à Herriot, Lyon, l'année prochaine.

Je sors d'une terminale S. Je n'ai jamais eu de difficultés en matières littéraires, mais c'est assez évident que par rapport à d'autres, ceux sortant d'une L en particulier, j'aurais pas mal de lacunes pour l'année qui se prépare...

J'aimerai avoir quelques conseils. De ceux qui ont fait une terminale Littéraire, de ceux qui sont allés dans une prépa. Niveau ambiance, boulot.. Tous ce qui pourrait servir Wink
Alors si vous connnaissez des ouvrages à lire (sachant que je peux m'avaler des volumes assez lourds) intéressants, voir necessaires, classiques ou non, des méthodes d'organisation.. Je suis ouverte.

Il parait notamment qu'il vaut parfois mieux avoir une prépa moins bien côtée mais avec une ambiance plus détendue. Sachant que j'ai le choix entre Le Parc, mieux placée, et Herriot, moins bourgeoise, je me demande ce qu'il vaut mieux que je prenne. Et si quelqu'un avait une expérience dans ces deux établissements... Ce serait Tip top.

Merci pour les réponses Wink

_________________
"Shoot for the moon. Even if you miss, you'll land among the stars."

[Oscar Wilde]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2202
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Mar 05 Juil 2011, 12:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Yooooh !
Alors je sors de la prépa Hypokhagne du lycée Molière donc je vois à quoi tu vas devoir t'attendre :p

Tout d'abord je t'informe que j'arrête la prépa à la fin de l'année (pas de khagne donc) mais que j'en garde un bon souvenir et beaucoup de reconnaissance. Enfin sache que c'est pas mon petit avis perso mais ce qui est étrangement ressentis par la plus part des hypokagnes à la fin de leur année.

Comment ton année va se passer, déjà :

En début d'année on va te demander de choisir ton équivalence, c'est en gros ta passerelle de sauvetage si tu quittes l'hypokhagne en cours de route pour l'université (en général au premier semestre t'en a toujours 4 qui partent). Ce choix tu pourras le modifier dans l'année mais réfléchis y bien : c'est grâce à ça par exemple que je peux aller directement en L2 de philo l'année prochaine.

Suite à quoi tes cours auront globalement ces avantages et défauts :
Tes cours seront extrêmement complet et enrichissant, tu apprendras des choses que tu ne soupçonnais pas et tu te découvriras des capacités d'apprentissage extraordinaire (perso je pensais pas pouvoir retenir toutes les dates du XIXème siècle, et bah si). Aucune connaissance apprise ne sera totalement conne ou inutile, même si tu n'es pas passionné par l'histoire par exemple comme je l'étais tu seras forcé de reconnaître avec bonne foi l'intêret de la période étudiée tout simplement parce qu'elle n'est pas choisie au hasard. Par exemple le XIXème aussi chiant soit il est indispensable pour comprendre la géopolitique de notre époque, vivi.

Pour le travail maison deux écoles :
Les prépa comme la mienne qui marche au dossier, et là, tu vas en chier grave. C'est tout simplement trois semaines avec un temps minimal de sommeil à stresser de 6h du mat au réveil à 2h du mat au couché. Mais en échange à la fin, t'es un warrior quoi, t'as plus peur de rien t'es ready pour tout. Perso je devais faire des dossier en histoire et des disserts en philo aussi que de nombreuses traductions de latin. T'en chie mais les récompenses sont multiples : mon niveau de latin à explosé littéralement (je suis passé de 2 ligne de trado en 4h en eTrm à deux pages de traduction en une semaine) et lire 5 livres en 4 jours pour une recherche d'histoire : même pas peur. T'apprendre également à bien lire, c'est à dire à ne pas lire comme un gland toutes les pages de ton bouquin mais à savoir trier ton information, viser ce que tu recherches et en tirer le meilleurs partis.

L'autre école de certaines prépa : aucun devoir maison (youpiiiii) mais des devoirs en classe chaque semaine de 5h (bouuuh) ce qui suppose que tu passes toutes tes soirées à réviser, en permanence.

Ensuite un exercice bien spécifique : celui des Kholes. Tu parles 20 minutes et ensuite tu dialogues avec ton prof 10 minutes. Le respect du timming est primordial : ni plus, ni moins. Dans leurs deux cas tu perds des points, faut savoir respecter le timming donc. T'apprendras à dévelloper quelques qualités d'orateur, à gérer ton stress.
Le rythme des kholes c'est environs une toutes les deux semaines, ça dépent des lycées.

La pression, le stress :
Au début peut être comme moi tu te la joueras cool.
Et puis un gros truc te tombera sur la gueule : Le concours blanc.
4 à 6 h d'épreuve par jours étalé sur une semaine : tu devras être capable de mobiliser 6 mois de cours appris jusqu'alors et pas des cours de terminale hein, de vrais cours bien relous.
Les notes obtenus conditionneront ton passage en année supérieur voir ton changement pour un lycée plus ou moins réputé.
Si c'est un échec tu peux te rattraper lors de la seconde épreuve de ce type, en mai, où là c'est plus ou moins le bac en plus dur : tu dois connaître tout le programme de ton année sur le bout des doigts.

Alors tout ça c'est marrant mais pourquoi faire ?
C'est là le gros défaut de ce parcours, l'orientation délicate.
A la fin de ton hypokhagne tu peux :
Passer en khagne
Tenter le concours des IEP de province
Passer en fac avec ton équivalence
Demander comme une amie à aller dans une université étrangère prestigieuse avec bourse (elle un truc réputé de londre).
Tenter le concours de l'école du Louvre

Et c'est à peut près tout.

En khagne tu auras le droit :
Aux fameux concours de l'ENS
Aux concours des écoles de commerce
De traduction, de communication etc...
A retourner en fac.

Enfin si tu redouble ta khagne, si tu "kube", tu auras le droit en plus au concours master de l'IEP de paris.

En réalité il faut que tu réfléchisse à ton parcours post prépa dès maintenant, si tu ne veux pas tomber en dépression à la fin de l'année comme certaines de mes amies : pourquoiiiiii j'aiiiii faiiiis touuut çaaa pour riiiiiien ouin ouin

La réputation d'une prépa, ce qui t'inquiêtait, est basé sur leurs taux de réussite aux concours, notament celui de l'ENS. Bah ma petite prépa de province à Metz, grâce à sa non pression, elle a buté tout les lycées parigots y'a deux ans pour l'ENS. Tandis que ma prépa parisienne très prétentieuse, bah elle galère sa maman. Donc en gros la réputation d'une prépa ne veut RIEN DIRE. Comme le disait mes profs : il n'y a pas de mauvaise prépa. Toutes font bosser dur, toutes donne un excellent niveau à la sortie. Tout dépent de ce que tu veux en faire. Certaines prépa comme la mienne ont par exemple presque abandonné l'objectif ENS et se spécialise avec succès dans la préparation aux concours commerciaux.

Mais attention, une fois choisis ton hypokhagne, il te sera très dur de changer de lycée en Khagne, c'est tout simplement interdis par la loi. Sauf à changer d'option entre ULM lyon et ULM paris mais ça on te l'expliquera plus tard (en gros entre lettre moderne et ancienne).

Avantages d'une prépa :
Ton niveau de langue va littéralement exploser : vises les deux copies doubles sans aucune fautes et supra bien rédigée en fin d'année, trois n'étant pas à exclure.
Ta capacité à apprendre va considérablement se dévelloper
Ta culture G va se diversifier et tu connaitras extremement bien certains sujets car tu auras pris un réflexe précieux : aller bosser en bibliothèque, allez chercher l'info au coeurs des livres spécialisés dont tu ignorais l'existence.
Les classes en générals ont une bonne ambiance : celle forgé par l'esprit de sacrifice commun.
Tu auras pris le gout de l'effort
Tu auras pu réfléchir un ans ou deux de plus à ton parcours professionel.
L'enseignement est pluridisciplinaire
Rédiger 20 pages type mini mémoire en une journée et une nuit ? Même pas peur.

Les désaventages :
Tu n'avances pas dans ton orientation concrétement, c'est comme si tu restais au lycée en plus dur
D'ailleurs tu es toujours lycéenne et la moyenne d'age de ton établissement c'est 14 ans, l'ambiance en classe est infantilisante.
Certains de mes amis ont fait de graves dépressions, ne dormaient plus etc : faut avoir une certaine force psycologique
Tu dois bosser TOUTES les matières, même le latin hu

Critère retenu pour ton passage en Khagne :
Perso je l'ai obtenu sans trop me fouler : Présente en cours certe mais j'ai pas mal séché quand même, environs 10 jours par semestre (c'est beaucoup pour eux mdr) et des notes comme suit au concours final : entre 7 et 13. Rien de miraculeux donc.
On va regarder aussi tes notes de kholes et lors des interros pour vérifier un travail régulier qui sera valorisé.

D'autres questions xD ?


edit : pour les ouvrages à lire ton lycée t'enverras une liste conséquente cet été :p
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Mistake
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 120
Localisation: Dans le dortoir de l'asile Pinel, occupée à se prendre pour Napoléon.

MessagePosté le: Mar 05 Juil 2011, 2:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Watch, je n'avais pas espéré si détaillé ;D super. Deux ou trois points sur lesquels je voudrait revenir.


Citation:
En début d'année on va te demander de choisir ton équivalence, c'est en gros ta passerelle de sauvetage si tu quittes l'hypokhagne en cours de route pour l'université (en général au premier semestre t'en a toujours 4 qui partent). Ce choix tu pourras le modifier dans l'année mais réfléchis y bien : c'est grâce à ça par exemple que je peux aller directement en L2 de philo l'année prochaine.


Dans ce cas, même par rapport à des étudiants de fac qui ont eu un enseignement philo beaucoup plus spécialisé, j'imagine que tu as une masse de connaissance plus importante ? Tu pourrais me dire combien de livres philosophiques, combien d'auteurs tu as abordé ? (à peu près, je te demande pas une liste précise, juste pour se rendre compte du contenu).

Citation:
Par exemple le XIXème aussi chiant soit il est indispensable pour comprendre la géopolitique de notre époque, vivi.


Histoire assez récente donc. Parce que tu étais en lettre moderne, où c'est partout pareil ? C'est plutôt utille pour les IEP, que ce soit Paris ou province, ça m'arrange.

Citation:
T'apprendre également à bien lire, c'est à dire à ne pas lire comme un gland toutes les pages de ton bouquin mais à savoir trier ton information, viser ce que tu recherches et en tirer le meilleurs partis.


Rassures moi, ç'est normal que ça paraisse dur, même sacrément flippant ? xD Tu apparais un peu... Voui, c'est ça, comme un extraterrestre :p
Ces méthodes de lecture (comme lire un bouquin en diagonal) s'acquiert assez facilement au final ?


Citation:
Demander comme une amie à aller dans une université étrangère prestigieuse avec bourse (elle un truc réputé de londre).


Université étrangère spécialisé en quoi ?

Citation:
Tenter le concours de l'école du Louvre


Ce que tu as tenté je crois. Dans le domaine de la conservation, dans ce cas, j'étais assez tenté par ça aussi, c'est l'une des raisons de mon orientation en Khâgne ^^

Bon, il y avait plus que deux ou trois points x) une dernière chose, dans les cours de langues vivantes, la pratique orale est courante ? Ou vous restez beaucoup à l'écrit ?
Pour le moment, tu confirmes en tout cas une chose ; le rythme de travail... Conséquent on va dire Very Happy enfin, je savais à quoi m'attendre. Le programme a l'air bien intéressant. Et.. lourd ? x) Mais bon, vu le résultat, ça vaut le coup de se l'avaler (sur le forum, on voit bien ceux qui sont passés par une prépa ; discours plus structurés, niveau de langues, etc).

EDIT : quelque chose qui m'a traversé la tête par la suite. Je ne sais pas si tu pourras me répondre, mais en sortant d'une Khâgne/Hypokhâgne, comment on est considéré dans le monde du travail ? Par rapport aux scientifiques notamment. Vu le contexte actuel, où ils sont beaucoup plus privilégiés.

_________________
"Shoot for the moon. Even if you miss, you'll land among the stars."

[Oscar Wilde]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2202
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Mar 05 Juil 2011, 7:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors pour te répondre :
1. Pour la fac et notre niveau lors de l'arrivée en Fac :
Il n'est pas rare qu'un bon hypokhagneux soit major de sa fac quand il y arrive, mais uniquement si la fac qu'il fait est en rapport avec son programme, Lettre, Philo, Histoire... Vu qu'en fac tu as 12h de cours semaine en l1 de philo et en hypo 4h tu pourrais croire à une large avance des fac, en fait comme il y a plus de semaine de cours en prépa, ça compense pas mal. En gros notre niveau est équialent, pas de quoi se la pêter mais logiquement tu te démerdes bien. Attention, dans des filières très différentes un ex prépa peut être destabilisé au point de foirer totalement sa reconversion. Parce que pas les même méthode, la même vision des choses etc... Je pense à des filières genre langue orientales par exemple, où autre à forte demande en ouverture d'esprit, capacité d'adaptation face auquel le prépa avec son plan en trois parties gravé dans la tête galère un peu.
Pour le niveau en philo ça dépendra beaucoup de ton prof (j'ai eu des cours de litté de niveau seconde l'année dernière, et encore). J'en avais un très bon et qui ne nous faisait pas bosser par auteur mais par sujet de dissertation qu'on traitait ensemble jusqu'à épuisement du sujet bien sûr en s'en référant à des philosophies connues. En gros pour chaque sujet de dissert on devait lire 5 à 6 livres, on a dû avoir 5 sujet de dissert dans l'année (l'étude pouvait prendre plusieurs mois hein, c'était très approfondis).
Lors de l'exercie de dissertation une très grande liberté d'idée nous était donné de sorte que toutes nos lectures complémentaires étaient acceptées.
Le niveau est haussé par rapport à la Terminale non pas tant en difficultée de rédaction (en dissert plus c'est simple et clair mieux c'est) mais dans la difficulté à bien analyser les sources qu'on te donne en référence, j'ai passé plusieurs jours sur trois paragraphes de Deleuze.
2. Pour les programmes, genre celui d'Histoire.
L'Hypokagne n'a pas de programme définis, contrairement à la Khagne, donc chaque prof choisit le sujet qu'il veut, souvent selon sa spécialité. En général les profs sont assez intelligent pour te faire une petite entrée vers le programme des science po province de l'année, en géopolitique. De plus si tu indiques à la rentrée les concours que tu vas tenter, les profs seront à ta disposition pour t'orienter dans tes recherches.
Il n'y a pas de lettre moderne ou ancienne en Hypokhagne, en Khagne tu choisiras entre la préparation à ULM paris, plus tournée vers les lettre ancienne, ou ULM lyon, plus tourné vers les sciences sociales type philo, géo...
3. Les méthodes de lecture
Elles s'apprenent assez aisément pour peu que tu prennes rapidement le plis d'aller bosser en bibliothèque au coeur des livres. Pour chaque dossier on te demandera ta "bibliographie" ça attirera ton attention sur la nécessitée de lire. Ne t'inquiête pas, tout ça vient très vite avec un peu de pratique et de toute façon c'est également demandé aux universitaires donc on y coupe pas ^^ Lire vite et bien, ça s'apprend ! Et c'est tellement fructifiant que bon... Ca consiste en une bonne lecture du sommaire, à cibler ses lectures pour LE petit paragraphe du bouquin qui va tout t'apporter, LE chapitre, et pas tout lire Rene Raymond (t'apprendra vite qui c'est si tu fais le XIXème huhu).
4. L'université je ne sais plus en quoi elle est spécialisé, relation internationale je crois...
5. Pour les langues c'est un des points faibles de la prépa : peu de pratiques orales, sauf lors des Kholes et encore... C'est à toi de faire l'effort de participer, on viendra pas te chercher pour ça. C'est clairement pas la priorité en tout cas. Par contre le niveau écrit augmente à vitesse grand V.
6. Pour le marché du travail.
Concrétement je ne peux pas encore te dire mais je pense que c'est un atout si tu fais un parcours qui se sert de la prépa. C'est à dire que si tu veux faire menuisier ou cuisinier au final, on s'en fou. Si tu veux faire une fac de langue au final, on s'en fou aussi. Tes voyages, tes autres capacités, compteront plus. Par contre si tu veux te créer un "réseau" une "cohérence" dans ton parcours, c'est très interessant : les écoles de commerce veulent des prépa L par exemple, si tu vises un master prestigieux français une prépa est un plus etc... A toi de te construire un parcours à même de valoriser ta prépa, en général dans des institutions qui connaissent bien les prépa : science po, ENA, grands master...
Alors que je ne suis pas sûre qu'à l'iétranger à l'inverse ça t'avantage beaucoup : peu de gens à l'étranger connaissent vraiment le système prépa...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Poirepi
Aspirant genin


Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 238

MessagePosté le: Dim 10 Juil 2011, 11:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour, je compte également me lancer dans une prépa lettres, et j'ai quelques questions à poser..

-Combien d'heures de cours en moyenne ?
-Mention au bac nécessaire pour y accéder ?

Aussi, j'ai vive horreur de l'histoire-géo (plus particulièrement la géo) et j'aimerais savoir si le travail demandé est vraiment important, genre apprendre ces conneries de cartes de je-ne-sais-quel-pays-dont-on-s'en-branle ?

Et au niveau de la vie sociale, comment est-elle ? On m'a dit que généralement, les sorties se font rares, tant le travail requis est gigantesque !

Je compte par la suite m'orienter vers une fac de lettres modernes, est-ce que le niveau que j'aurais acquis en prépa sera avantageux ?

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2202
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Dim 10 Juil 2011, 1:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ageeeence coooonseiiiil prépa j'écouuuuute ?
Alors Poirepi jvais pouvoir te rassurer sur tout plein de point ça va être super cool :

Bonjour, je compte également me lancer dans une prépa lettres, et j'ai quelques questions à poser..

-Combien d'heures de cours en moyenne ?
En moyenne 30h de cours par semaine. Côté travail maison y'a des jours où je n'ai RIEN FOUTU, plusieurs même, voir des semaines. Ca parait dingue dit comme ça mais c'est vrai. En fait on alterne entre période chaude avec deux dossiers à rendre et une trado de latin où tu bosses H23 de 6h du mat à 23h en biblio si t'as du bol et une grande capacité de concentration comme moi à si tu tombes en dépression comme d'autre des nuits blanches pour finir ton truc à la dernière minute. A toi de gérer ton travail mais en hypokhagne, franchement, c'est plutôt relax'. En Khagne autre son de cloche apparement le passage HypoK à Khagne est bien plus dur que celui de la Terminale à l'HypoK.

-Mention au bac nécessaire pour y accéder ?
Personne n'en aura rien à faire de ta mention, qu'elle soit Assez Bien ou Très Bien, en effet le lycée reçoit ton dossier avant le bac et n'a donc pas connaissance de tes résultats. En général les élèves de prépa ont une mention, au alentour de Bien, mais tout le monde s'en branle.

-Aussi, j'ai vive horreur de l'histoire-géo (plus particulièrement la géo) et j'aimerais savoir si le travail demandé est vraiment important, genre apprendre ces conneries de cartes de je-ne-sais-quel-pays-dont-on-s'en-branle ?
Tout dépent de tes profs et de la politique de ton futur lycée. Déjà il s'agira à présent de deux matières distinctes avec deux profs différents. Pour l'histoire, rien de nouveau sous le soleil si ce n'est la technique (que perso j'ai jamais capté) de la dissertation qui doit être maitrisée en fin d'année.
En Géo là ça devient très différent. En fait l'histoire de la géographie a profondément changé le siècle dernier, d'étude des milieux (les mers, les villes etc..) elle est devenue une science sociale qui étudie le rapport des hommes à l'espace. On t'apprendra toute la nuance de cette différence. Notre prof partant de là était prof à science po et à l'école de l'armement de france, en gros on a eu que des cours de géopolitique : l'irak, l'afghanistan, le rapport des hommes à la ville, comment les catastrophes naturelles sont le fait de l'homme,comme la nature est un artéfact humain etc... Des cours réellement passionants, très actuels. Après est ce le cas avec tout les profs ? Yé né sais. Surtout qu'en Khagne tout change pour des cours bien plus barbant : étude de cartes etc... Tout simplement car l'épreuve de l'ENS est basée sur ces exercices. Mais tu peux très bien ne pas faire de géographie en Khagne donc bon... Et puis même e Hypokhagne ça représente que 2h par semaine, la matière la moins vue donc.

-Et au niveau de la vie sociale, comment est-elle ? On m'a dit que généralement, les sorties se font rares, tant le travail requis est gigantesque !
Bah la vie sociale, elle est loin des clichés. Concrétement j'ai très souvent pu faire la fête les week end et en semaine... Après la pression mise par les cours te change c'est sur, perso avec Sei (mon copain) l'ambiance à l'appart était plus dure car j'étais vraiment à bout de nerf parfois à cause de toute cette pression qui est réelle jusqu'au bout de l'année scolaire, et vivant à Paris autant dire que je n'ai vraiment aps vu la ville : pas le temps de faire du tourisme. Donc en gros ta vie sociale, elle va bien (surtout que l'ambiance dans ma classe était très bonne) tant que toi tu vas bien. A toi de voir comment tu gères la pression et comment tes profs l'installeront.

-Je compte par la suite m'orienter vers une fac de lettres modernes, est-ce que le niveau que j'aurais acquis en prépa sera avantageux ?
Plusieurs de mes potes parties au premier semestre de prépa, l'année dernière, se sont retrouvée major ou presque de leur fac de lettre moderne. Mais y'a des nuances à apporter. Déjà elle était très douée à la base, première de classe ou quasi, ensuite notre prof de français était tellement stupide qu'au bout d'un ans nous avons plus regressé qu'autre chose... La prépa t'avantage non pas temps en terme de connaissance pure que de méthode de travail, tout le monde te le dira. En fac de lettre moderne chaque année t'as une grosse partie des effectifs qui se barrent parce que ayant choisit cette fac par défaut ou autre... Les prépa étant plus bosseur, plus habitué à se taper des soirées en BU et faisant plus preuve d'abnégation sont avantagés par les méthodes donc : rigueur dans la rédaction, maitrise de l'exercice de dissertation qui leur aura été appris avec soin et nous pas en amphi bondé, ça aide pour maitriser une technique.
Après le problème des prépa qui partent en fac c'est qu'ils se sont enfermés dans une sorte de carcan spirituel qui a tendance à modeler, conformiser, leur façon de penser, ce qui peut être un sérieux désavantage en fac.... A toi de gérer encore une fois :p
Perso j'ai finis 10ème de l'année, ce qui est une bonne place mais pas faramineuse non plus et avec le recul j'ai l'impression de pas avoir foutu grnd chose non plus, bien sur j'ai bossé très dur mais ça te donne confiance en toi pour la suite de ton parcours, ce qui est un grand grand avantage : savoir estimer sa capacité de travail. La prépa grace à sa pluridisciplinarité permet aussi de cerner tes points forts et faibles avec plus de maturité qu'en terminale, j'ai ainsi vu que j'étais bien faite pour la philo et la géopolitique plus que pour le français, ce que je croyais plus jeune. Et puis ça t'apprend à te remettre en question et la modestie, de façon générale, quand t'as toujours eu 19 en philo et qu'à ta première copie tu te tapes un 9 ça t'apprend à te remettre en question ouai...
Pour vous donner une idée la note moyenne en prépa à toutes les grosses interros c'est 8 à 9, on commence les très mauvaises notes à partir de 6, les bonnes à 10 et t'es vraiment bon à partir de 14.
Un conseil sur quelque chose à bosser : Votre capacité de concentration. C'était mon seul vrai "point fort" qui m'a permi de réussir sans trop me bousculer : pouvoir rester figé sur ma feuille et écrire non stop une heure, sans pose dans la pensée ni dans le geste. Concrétement ça veut dire que je quittais toutes les épreuves de 6h au bout de 4h et que j'avais pourtant de bon résultat (et parfois il ne me fallait que 3h). C'est absolument pas de l'intelligence, c'est une technique. Mes collègues écrivaient trop lignes, se reposaient, quatres lignes, réfléchissaient, quatre lignes, regardaient un papillon... En gros ils ne savaient pas se concentrer intensement sur leur rédaction. Perso je ne levais pas le nez de ma feuille avant minimum une pleine copie double et quelque ... Bah ça te permet de boucler des dossiers plus vite et de moins stresser durant ladite interro vu que tu vois plus le temps passer tant tu es concentré sur ta feuille.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Mistake
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 120
Localisation: Dans le dortoir de l'asile Pinel, occupée à se prendre pour Napoléon.

MessagePosté le: Dim 10 Juil 2011, 2:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

(Désolé pour n'avoir pas répondu au 2ème post de ta part, connexion défectueuse --')

Au niveau vie sociale, tu penses que c'est possible d'aller toutes les deux semaines environ à une ville éloignée de plus de 3h de train de ta prépa, de passer le week end dans cette ville et de revenir ? Si on travaille très fort en semaine, gérable or not ?

Il parait que l'internat représente un réel avantage ; vrai ?

Tu dis que tu as souvent de la place pour des soirées chaque week end. Tu comptes le décuvage de la demi journée suivante ? Very Happy

Sachant que je vise Science Po, si je tombe sur un prof d'Histoire spécialisé en 17ème... je suis dans le caca. Dans ce cas, je fais quoi, je me fais des cours par moi-même ? Je paye des cours en plus ? :/

Plusieurs fois, tu as parlé d'un carcan intellectuel. C'est pas dérangeant pour la suite ? Déjà qu'on est bien formaté par le lycée...

Allo allo agence conseil prépa x)
ça sonne bien, t'a trouvé une reconversion, directrice de l'ACP..

_________________
"Shoot for the moon. Even if you miss, you'll land among the stars."

[Oscar Wilde]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2202
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Dim 10 Juil 2011, 2:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors pour les retours en province (ou de province à province, la tu vois que j'ai pécho les habitudes parigotes xD), tout dépent de ton emplois du temps. Perso j'avais cours le samedi matin, donc c'est pas gérable dans ces conditions. T'auras peut être des kholes (interro orale donc) aussi le samedi matin... Mais si tu t'arranges bien et que t'as ce fameux samedi matin et que donc tu peux partir le vendredi soir, je pense que c'est jouable. Peut être pas aussi souvent mais une fois par mois à peut près sur.

Alors t'as internat et internat. Ma meilleure pote était dans un internat dit "d'excellence" c'est à dire réservé aux élèves de prépa et t'as de nombreux avantages : émulation intellectuelle, cours particuliers gratuits, conférences gratuites, sport et relaxation à tarifs très réduits... Et un coup risible, genre 2000 l'année bouffe comprise en plein paris.
Perso j'avais mon propre appart, assez loin de la prépa, je m'en sortais, j'avais le temps de cuisiner, faire le ménage etc...
En fait l'internat rend les gens un peu plus immature, j'ai énormement murit en devant tenir mon propre appart, et ma meilleure pote regrette de pas avoir fait cet apprentissage "de la vie" en gros. Après si tu veux te donner à fond dans tes études l'internat est une bonne solution... Mais là encore, carcan : tu traines que dans un environnement studieux, des gens qui font dans son cas les mêmes études que toi... Ca peut vite être usant, j'étais bien contente d'avoir mon chez moi pour me déconnecter de tout ça.
La principale contrainte des internats reste l'heure maximale d'entrée, surtout dans les pensions religieuses (très peu chère elle aussi et très agréable à vivre).

Et bien sur que je compte la demi journée de décuvage xD même si souvent c'est la plus fatale genre "je bosserais dimanche", mon cul dimanche à 20h t'es encore à glander xD Donc quand je dis "le temps de faire des soirées" ça veut dire "soirée chez moi à genre 5 à 10" donc ça veut dire : le temps du décuvage, de virer les gens de l'appart, de tout ranger etc... En gros t'as de la marge pour tes tites murges :p

Pour Science po c'est très particulier, tout simplement parce que le concours que tu vas préparer, celui qui se prépare au bout de la licence, n'est pas le même que celui qu'on prépare en Terminale. Pour ça faut que tu te renseignes sur les conditions d'entrée à Science Po en master, je crois que y'a étude du dossier scolaire, contraction de texte (réussir à résumer le plus important d'une masse de document) et une épreuve de question contemporaine, mais je dis ça sans certitude. Concrétement faudra que tu Kube, c'est à dire faire trois ans de prépa, ou que tu fasses une dernière année de licence dans la fac que tu auras choisis, globalement ton niveau sera donc excellent, ne t'inquiête pas si tu n'étudies pas THE domaine du concours déjà parce que les profs savent orienter leurs cours vers ce concours et bien conseiller ceux qui les préparent.
Pour science po province c'est encore plus simple, ce concours se passe après l'Hypokhagne et c'est : Une épreuve de langue (les prépa sont très avantagés évidement), une épreuve d'histoire basée sur le programme de terminale et une épreuve à thême, cette année c'était l'argent et les frontières ( par exemple mes profs de géopo et de philo avaient fait des cours spéciaux sur ces thématiques).
Donc ça se prépare très très facilement en hypokhagne faudra revoir ton programme d'histoire en term et lire les livres qui sortent en période de préparation à l'examen mais t'as toutes tes chances.
En master c'est bien plus dur et je suis pas sure que la prépa soit ce qu'il y a de plus favorisé pour eux...

Carcan intellectuel donc : C'est dérangeant oui et non.
Non parce que c'est le carcan intellectuel français de façon générale qui t'es imposé, donc dans toutes les études classiques, ena, science po, fac, etc... on te redemandera cette façon de rédiger etc...
Oui pour :
Les gens "artistes" genre moi la prépa a nettement stoppé mes envies d'écriture tellement t'es formaté dans ta rédaction ça "tarit" ton inspiration.
Les gens qui veulent faire des études plus "originales" genre Japonais, arts etc... Ou le carcan devient un véritable poid à ton apprentissage parce que tu perds tes bases, t'évolus plus dans ta façon d'apprendre.
Et de façon générale pour tout les gens qui aiment avoir leur autonomie de penséec, faut savoir rester critique en permanence sur l'enseignement des profs, genre mon prof de géopo était clairement politisé, fallait le voir pour pas se faire "abuser" et respirer ses paroles comme saintes automatiquement...
C'est un carcan parce que tu restes au lycée, tu restes dans une certaine immaturité d'esprit où tu laisses les gens penser à ta place, t'es bercé par un rythme scolaire infantilisant et rassurant du coup t'as peur d'aller en fac, de faire des choix sur ton orientation... Globalement t'as peur d'aller en fac parce que tu crains que le niveau baisse trop etc...
C'est vraiment à toi de savoir faire la part des choses entre ce que la prépa peut t'apporter et ce dont tu dois te méfier pour pas tourner à la caricature de l'élève en prépa.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
koko-kun
Kobe Bryant


Inscrit le: 31 Jan 2007
Messages: 1249
Localisation: Mulhouse City

MessagePosté le: Dim 10 Juil 2011, 4:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour pas devenir comme Saha' en gros. Mr. Green (trop tentant)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2202
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Dim 10 Juil 2011, 5:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vilaine koko nuts, vilaine !
(j'ai tapé assez de pavé sur cette page pour avoir le droit à ce petit intermède nion xD ?)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Mistake
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 120
Localisation: Dans le dortoir de l'asile Pinel, occupée à se prendre pour Napoléon.

MessagePosté le: Lun 11 Juil 2011, 2:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Pour pas devenir comme Saha' en gros. (trop tentant)


merde... tu me fais douter sur mon orientation là...

Laughing

Saha', au niveau des pavés ça devrait aller x)

Je crois que pour moi tu as un peu près fait le tour de la question... Je ne sais pas s'il y en a d'autre qui voudraient des éclaircissements, mais merci en tout cas :p

_________________
"Shoot for the moon. Even if you miss, you'll land among the stars."

[Oscar Wilde]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2202
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2011, 3:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Petite nouvelle pour les futurs prépa, quelque chose que je ne connaissais pas avant aujourd'hui :
Saint Cyr vous ouvre ses portes ! Par voie de concours au bout de deux ans de prépa :p
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Mistake
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 120
Localisation: Dans le dortoir de l'asile Pinel, occupée à se prendre pour Napoléon.

MessagePosté le: Ven 15 Juil 2011, 11:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ard, c'est pas là où on doit apprendre beaucoup de langues anciennes ? x)

_________________
"Shoot for the moon. Even if you miss, you'll land among the stars."

[Oscar Wilde]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Self_Proclaimed_Genius
Déesse de CN
Déesse de CN


Inscrit le: 05 Juil 2007
Messages: 1887
Localisation: Vous n'avez pas besoin de savoir

MessagePosté le: Sam 16 Juil 2011, 12:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Non, Saint Cyr est une école militaire.

_________________


Jergal-SPG est tellement omnipotente qu'on s’demande si c'est pas un groupement de plusieurs super-héros sur un seul compte
Bane-SPG, c'est dieu. Omnipotente, droite, juste et morale
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Mistake
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 120
Localisation: Dans le dortoir de l'asile Pinel, occupée à se prendre pour Napoléon.

MessagePosté le: Sam 16 Juil 2011, 2:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je confond avec je sais plus quoi alors.. Mais pourquoi une école militaire ouvrirai ses portes à des littéraires ?

_________________
"Shoot for the moon. Even if you miss, you'll land among the stars."

[Oscar Wilde]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2202
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Sam 16 Juil 2011, 5:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Saint Cyr y'a moyen que t'ai des sélections basées sur le sport à certains niveaux, en tout cas c'est une école extrêment difficile à avoir même si pour les langues anciennes tu confonds...
Avec l'écoles de Chartre :p Stune école de futur historien spécialisé dans tout ce qui touche l'antiquité et le moyen age, extrêmement célèbre pour son niveau en langue ancienne :p par contre pour y entrer pour vous c'est mort, y'a une prépa spéciale pour ça : Hypochartre, assez semblabla à une hypokhagne mais plus tourné vers leurs programmes bien sûr.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Mistake
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 120
Localisation: Dans le dortoir de l'asile Pinel, occupée à se prendre pour Napoléon.

MessagePosté le: Sam 16 Juil 2011, 5:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Voiiilà, école de Chartre x) ba, t'ajoute une ou deux lettres et c'est pareille..
Continuer le latin me fait déjà peur, alors des études spécialisées en langues anciennes... arf.

_________________
"Shoot for the moon. Even if you miss, you'll land among the stars."

[Oscar Wilde]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Poirepi
Aspirant genin


Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 238

MessagePosté le: Lun 02 Jan 2012, 2:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous,

D'autres petites questions viennent me turlupiner ces temps-ci.

En littérature, faut-il absolument "penser tous les auteurs", ou peut-on "penser" les siens ?
Je m'explique.
"penser tous les auteurs", pour moi, c'est être d'accord avec tous les écrivains de la littérature. Ainsi, quand une dissertation s'impose, on doit baser sa réflexion à partir d'auteurs, bien évidemment, mais peut-on réfuter ce qu'ils pensent (toujours en se basant sur d'autres) ? Là, c'est dans l'optique d'un "littéraire-philosophe". Dans le cas où il y aurait seulement une toute petit partie de réflexion, par exemple chez Apollinaire, est-ce qu'on peut dire qu'on aime pas son esthétique de la poésie ? (bien que j'adore Apollinaire, ahah) Est-ce qu'on a le droit de dire que la modernité que suscite Apollinaire, est selon nous, une fausse modernité ? Peut-on se poser en "critique", ou faut-il se contenter d'admettre et dire oui et amen à toutes les pensées d'auteur ?

Je pose cette question, parce qu'au lycée, on nous apprend à ne pas dénigrer une oeuvre, car il s'agit d'un travail d'artiste, et qu'on est pas en mesure de critiquer, avec le peu de connaissances dont on dispose (oui j'aime comme on nous prend pour des sous-merdes).

Autre question, lorsque l'on a affaire à des auteurs mystérieux, qui intéressent encore maintenant les critiques, par exemple Rimbaud, a-t-on le droit d'apporter sa propre réflexion sur cet auteur ? Ou doit-on impérativement rester derrière les critiques validées et acceptées par l'Education Nationale ? Par exemple, j'ai des idées neuves sur l'esthétique rimbaldienne. Peut-être que d'autres l'ont dit, mais je ne le sais pas. Doit-on impérativement justifier cette pensée, ou peut-on être "libre créateur" (ahahah) ?
Dernière chose, si les critiques sont absolument inconnues pour le moment du monde la littérature, par exemple, qu'elles ne résultent que de thèses d'étudiants, peut-on les citer ?

Merci d'avance ! Smile

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Orientation, études, vie active Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum