Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Les debuts de ma toute nouvelle oeuvre
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Merkurokrome
Genin


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 339
Localisation: En train de moisir dans une trace !

MessagePosté le: Mer 26 Sep 2007, 8:28 pm    Sujet du message: Les debuts de ma toute nouvelle oeuvre Répondre en citant

Alors voila ici je poste ma reecriture mieu faite de ce qui seras le debut de mon histoire qui se fera en trois volumes
Vous aviez un apercu de mon dernier volume mais il etait malheureusement tres mal fait sur ce forum je le remet en bien mieu ici

Bonne Lecture



Tome 1 : La Naissance d’un héros





Chapitre 1 : Une terrible Guerre


Il y a bien longtemps alors que de nombreuse races prospéraient encore, une guerre sanglante débuta, pour une raison que nul ne connais de nos jours, je vais vous conter le commencement, le déroulement et la fin de cette horrible histoire comme l’as vécu un jeune homme aujourd’hui mort en héros répondant au nom de Kagéru.

Kagéru regardait le ciel d’un air pensif lors d’une magnifique nuit étoilé au fond de la forêt qui se trouvait près de chez lui. Cet endroit était une merveille de la nature. Les arbres s’élevaient très haut et leurs branches se rejoignaient en leurs cimes, laissant cependant une ouverture assez grande pour admirer la lune et tout ce qui l'entoure. L’herbe était verte et l’air frais. Un léger vent rendait cette nuit de printemps agréable. L’odeur de la verdure flottait et la rumeur de la respiration des animaux guettant leurs proie se faisait entendre a qui tendait l’oreille.
Puis Kagéru ferma les yeux quand soudain retentit la sirène du village se situant à quelques lieus de là .Surpris il se leva et coura du plus vite qu’il put jusqu'à sa ville natale, Borgad, quand il arriva, il remarqua le grand étendard de l’armée de Mélioxan. Il aperçu alors Alastor, son meilleur ami. Ce dernier était d’un an l’aîné de Kagéru, il était donc âgé de 14 ans. Ses cheveux étaient châtains parsemés de quelques mèches blonde, ils lui arrivaient au niveau des épaules coupé des manières très propre. Il portait une longue veste noire parcourue de jaune qui descendait jusqu'à ses genoux et des gants de cuir adapté au combat. Dans ce hameau les enfants étaient initiés au combat dans l’espoir qu’un jour ils pourraient rejoindre l’armée et ainsi ramener de l’argent pour permettre a leurs familles d’avoir enfin des conditions de vie acceptable.

-Alastor que se passe t’il ? demanda le jeune garçon a son ami
- Notre jour de chance est enfin arrivé semble t’il. Les Forces Impériales recrute. Le Roi craint que les Elfes ne lancent une offensive.
-Alors on va enfin pouvoir avoir de l’argent ?
-Toi oui. Moi je n’en sais encore rien. Comment réagira notre Roi lorsqu’il apprendra ?
-Tu parles du fait que ta mère soit une Elfe ? Faisant ainsi de toi un Demi-Elfe ?
-Oui. Tout le monde sait que les Demis-Elfes sont rejetés de toute part. Même dans notre ville si quelqu’un venait à le savoir je ne pourrai plus espérer avoir des amis.A l’exception de toi bien entendu.
-Je vois. Ne t’en fais pas si tu ne peux ramener de l’argent à ton père alors moi je le ferai ! Et j’empêcherai qui que ce soit de t’éliminer parce que tu n’est pas entièrement humain ! Pour ton père la mort de ta Mère est une perte suffisamment grande. Il n’est pas nécessaire qu’il perde aussi son fils !
Alastor ne fit que le regarder d’un air incrédule puis ferma les yeux.
« Merci Kagéru tu es un vrai ami »Songea t’il

Un puissant souffle de cor se fit entendre et un chevalier descendit de sa monture, déroula le parchemin qu’il tenait dans sa main et le lut d’une voix forte :

_________________


Dernière édition par Merkurokrome le Jeu 27 Sep 2007, 3:17 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
ambrosia
Genin


Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 346
Localisation: suisse-belgique

MessagePosté le: Mer 26 Sep 2007, 8:56 pm    Sujet du message: Re: Les debuts de ma toute nouvelle oeuvre Répondre en citant

Alastor* a écrit:


Tome 1 : La Naissance d’un héros


Kagéru regardait le ciel d’un air pensif lors d’une magnifique nuit étoilé au fond de la forêt qui se trouvait près de chez lui. Cet endroit était une merveille de la nature. Les arbres s’élevaient très haut et leurs branches se rejoignaient en leurs cimes. :


J'ai bien aimé le début, cela donne envi de lire la suite. C'est bien écrit.

Je vais faire un peu l'avocat du diable.

Au début tu dos que le héro regarde les étoiles dans le ciel.
Perso moi quand je suis couché dans la forêt, que les arbre son immense et que leurs branches se rejoignent à leur cime, et bien j'aurait de la peine à voir les étoiles.

Tu exprime que la foret à l'air dense alors normalement on peu pas voir les étoiles dans une foret dense.

Comme je le disait ca fait vraiment avocat du diable ma réflexion, mais bon.

sinon continue sur ta lancée

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Merkurokrome
Genin


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 339
Localisation: En train de moisir dans une trace !

MessagePosté le: Mer 26 Sep 2007, 9:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

oh bon dieu merci j'ai oublier de dire qu'il était dans une clairiere entouré par la foret^^ merci ambrosia sans toi j'aurai meme pas vu cette grossiere erreur O_O
je vais de ce pas corriger cette énormité

_________________


Dernière édition par Merkurokrome le Jeu 27 Sep 2007, 3:07 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
ambrosia
Genin


Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 346
Localisation: suisse-belgique

MessagePosté le: Mer 26 Sep 2007, 9:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je ressens un poil d'ironie dans ta réponse....

J'avais dis que c'étais vraiment faire l'avocat du diable

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Teni
Aspirant genin


Inscrit le: 28 Aoû 2007
Messages: 161

MessagePosté le: Jeu 27 Sep 2007, 8:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ui. J'âime beaucoup plus! Cette fois ca donne vraiment envie de lire! Je n'ai pas du combattre pour tout lire! ^^... Le déroulement est bien... On a une situation initiale, un déclencheur... Et puis on ne peut pas avoir encore une résolution vu que ce n'est que le début!
M'enfin... C'est vrai qu'avec les arbres c'était pas très malin! ^^... C'est vrai aussi que c'était une faute minime! Et t'en fais pas Ambrosia, je ne penses pas qu'il y avait de l'ironie... Il le dit bien que sans toi, il ne l'aurait pas vu!^^ (Bon, je vais arrêter de me mêler des affaires des autres! ^^ lol)

Pi voilà... Enfin... Il y a encore la remarque que Jergal t'a fait... Avec les noms compliqué et tout ca!...Pour l'instant ca va bien... Je n'ai pas eu de peine... Alors veille à ne pas trop déborder dans des noms trop compliqué!

Voilà! ^^ Continu ton histoire, moi je l'aime bien!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merkurokrome
Genin


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 339
Localisation: En train de moisir dans une trace !

MessagePosté le: Jeu 27 Sep 2007, 3:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ambrosia a écrit:
je ressens un poil d'ironie dans ta réponse....



non il n'y avait pas d'ironie et si tu regarde a nouveau tu constateras que j'ai oter cette odieuse faute
encore une fois je te remercie ^^"

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Merkurokrome
Genin


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 339
Localisation: En train de moisir dans une trace !

MessagePosté le: Jeu 27 Sep 2007, 4:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon allez je vous met la suite !


-Que tout ceux qui s’en sentent la force lèvent la main et nous suive en direction du grand château de Mélioxan pour un entraînement de base visant à perfectionner vos techniques de combat et faire de vous les chevaliers de notre puissante armée et d’avoir enfin une chance de pouvoir repousser les Elfes.

Cependant personne ne leva la main, tous avaient peur de la guerre et n’avaient jamais connu l’expérience d’un combat ou leurs vies étaient en jeu. Tous préférèrent alors s’abstenir. Tous sauf deux. Kagéru et Alastor tendirent leurs mains en direction du ciel.
Le soldat du roi les regarda avec stupeur :

-Vous êtes trop jeune ! Nous ne voudrions risquer la vie de jeunes enfants ! Quel âge avez-vous ?
-Ceci est le treizième printemps que je connais. Et sûrement le plus beau jusqu’ici car enfin je vais pouvoir réaliser mon rêve.
-Pour ma part c’est la quatorzième fois que je vois lever ce jour de 35ème journée de cette saison. Et pour moi aussi ce jour risque d’être le plus beau.
-Vous semblez motivé mais comme je l’est déjà dit précédemment vous avez trop peu d’expérience. La guerre n’est pas un jeu, c’est votre vie que vous risquez vous en rendez vous seulement compte ?

Quand soudain un vieil homme fit irruption :

-Seigneur veuillez pardonnez mon impertinence mais je vous conseille vivement d’emmener ces deux garçons avec vous. Que dis-je ces hommes avec vous !
-Grand père ! Garde tes forces !
-Je mourrai bientôt Kagéru mais je voudrais que tu réalises ton rêve alors que je suis encore de ce monde dit le vieillard au jeune homme. Mon excellence, reprit t’il a l’intention du guerrier en armure, prenez ses jeunes sous votre aile, menez les au pouvoir. Ceci est le dernier souhait d’un homme mourant.
-Malheureusement je ne peux l’accepter. Leur force n’est certainement pas assez imposante pour ce faire.

A ces mots Alastor eut un sourire et il lança un regard en coin à son compagnon. Kagéru tira sa dague et se rua sur le chevalier d’un geste rapide et svelte. Son ami en fit de même. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire l’homme en armure se retrouva désarmé et son épée était entre les mains du garçon à la tunique noire. Quant à Kagéru il avait passé sa lame à la gorge de leur adversaire.

-Cela sera-t-il suffisant ?
-Comment est ce possible ? Murmura le vaincu avec un regard ébahi en direction du vieil homme
-Aurai je omis de dire que ces, deux enfants comme vous dites, sont les meilleurs combattants de ce hameau ? Répondit ce dernier avec un sourire malicieux sur son visage que l’âge avait déformé.
-Je vois….Surprenant. Petits ou avez-vous appris le maniement des armes ?
-Hum….j’aimerai vous répondre, simplement en ce qui me concerne je ne manie pas les armes s’empressa de répondre Alastor
-Je vois. Et toi ?
-Moi ? Je n’en sais rien, des mon plus jeune âge ma mère m’as offerte cette dague afin que je puisse chasser, ainsi je l’est utiliser pour nourrir ma famille d’un peu de viande, dans notre village l’argent manque cruellement et nous n’avons pas les moyens de nous offrir un vrai repas, mes prises étaient l’une de nos rares nourriture. Vivre en osmose avec la forêt a aiguisé mes sens. Par la suite Alastor et moi avons reçu un entraînement pour un jour entrer dans la légion donc on s’est souvent battu ensemble et on as parfois été grièvement blessé, mais nous n’avons que faire de ce genre de détails, emmenez nous !

-Très bien j’accepte, de tout manière il me semble que je n’est guère d’autre choix, cependant promettez moi de ne pas prendre de risques durant le voyage, la traversée est longue et périlleuse, a dos de cheval il faut environ 8 mois pour atteindre le château, donc il vous faudra être patient.
-Nous le promettons ! S’écrièrent en chœur les deux nouvelles recrues.

Ainsi, des chevaux leurs fut offert. C’était de belles bêtes, leurs poils étaient luisants et d’une douceur incomparable. Ils semblaient tailler pour la course et leur musculature imposante les rendait majestueux. L’un était blanc, l’autre noir. Cependant il n’avait pas été nommé, la tâche de le faire en revint donc aux jeunes aventuriers. Kagéru baptisa le sien Ténèbres en raison de couleur obscure, Alastor lui le nomma Eclair car lorsqu’il galopait la trace blanche laissée par le crin virevoltant rappelait la foudre. Après quelques préparatifs nos héros étaient prêts à prendre la route, en ayant cependant le cœur lourd de devoir quitter leur famille, de plus ils n’avaient put dire en revoir à leurs proches car ils étaient partis en quête d’argent quelques mois plus tôt. Mais une fois a la limite de la ville une charrette apparue dans un bruit assourdissant provoqués par les lourdes roues de bois ornées de métal rouillé.
Au commande de cet humble moyen de locomotion se tenait un homme,vieux d’une quarantaines d’années,qui guidait les chevaux épuisés qui faisait se mouvoir le véhicule,accompagné d’un jeune garçon ressemblant énormément a Alastor. En voyant s’approcher tous les chevaux de la compagnie royale, les deux arrivants stoppèrent le mouvement. Le conducteur pris alors la parole :

-Le Roi recrute ?

Le guerrier de tête lui répondit que oui et que seuls deux jeunes garçons avaient été pris dans ce village.

-Deux jeunes gens ? Hoho intéressant. Ca ne peut être qu’eux ! Serait-t-il possible de les voir ?
-Bien entendu vous êtes peut être de leurs proches.

Kagéru et Alastor passèrent alors en tête, menés par leurs fiers destriers.

Le jeune assis sur la charrette poussa un cri :
-Ah mon frère ! Alors te voila parti.
-Eh oui Zagz comme tu peux le voir répondit calmement Alastor

Un grand sourire se forma sur le visage du sosie du nouveau chevalier

-Zagz veux tu suivre ton jumeau dans ce combat ?
-Non Papa, je n’étais pas présent lors de la propositions des chevaliers cela doit vouloir dire que mon destin est de rester ici pour te tenir compagnie et celui de mon frère de partir au combat.

Aupres de Teni je m'excuse pour avoir donner le nom Zagz a l'un de mes personnages mais il sera avec le nom Krimcks un autre apparaissant plus tard, le seul a être compliqué! sorry for the convience

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Densha
Aspirant genin


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 290
Localisation: Arf... Plouf

MessagePosté le: Jeu 27 Sep 2007, 6:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Juste une petite remarque : retire-moi cet accent ignoble sur "Kagéru". Tu prends un nom japonais, soit, mais n'essaie pas de le franciser avec des accents xD "Kageru" c'est très bien, non ? Et moi ça me pique beaucoup moins les yeux ^^.

_________________
[quote="Chapitre 3"]Ca me fait mal de l'avouer, mais t'es quand même intelligent Densha. Razz[/quote]
Ar galleg eo karr an Ankoù e Breizh.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Merkurokrome
Genin


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 339
Localisation: En train de moisir dans une trace !

MessagePosté le: Jeu 27 Sep 2007, 6:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

xD nan mais Densha c'est que sinon mon PC me le souligne et surtout surtout il veut pas l'ajouter au dico memoriel xD et comme je fais copier coller de mes doc ici ;p
mais sinon t'en pense quoi?

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Merkurokrome
Genin


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 339
Localisation: En train de moisir dans une trace !

MessagePosté le: Mar 09 Oct 2007, 6:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon voila je double post pour UP le topic et surtout pour savoir si une suite interresse quelqu'un?

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Nyarla
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 85
Localisation: Dans les méandres de l'esprit tordu d'un lapin crétin chirurgien!

MessagePosté le: Mar 09 Oct 2007, 8:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu tes textes.
J'aime bien, le style est clair. Ca coule!^^
J'attends de voir plus de l'intrigue pour me prononcer.

Je te ferai la même remarque que Densha à propos de de "Kageru". Ca me pique les yeux. Au diable les soulignements rouges de ton traitement de texte!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merkurokrome
Genin


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 339
Localisation: En train de moisir dans une trace !

MessagePosté le: Jeu 11 Oct 2007, 7:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

SUITE

J'en est mis long
Bonne lecture


Le père des jumeaux lui lança un regard reconnaissant puis commença a nouveau une phrase :

-Ah oui, Kagéru attends un instant je te prie.

Il mis pied a terre et se rendit au dos de son transport lorsque descendit alors une femme et une petite fille.
La femme avait un visage doux et fin, sa peau était claire et ses longs cheveux masquaient l’un de ses magnifiques yeux azur, elle tenait la fillette par la main. Soudainement la petite lâcha la main de sa mère et couru en direction de Kagéru. Une petite voix aigue s’éleva :

-Grand frère ! Il est beau ton cheval, je suis contente.
-Héhé.
-Tu as vu la jolie robe que maman m’as achetée ?
-oui elle te va à ravir !

Kagéru descendit de sa monture et pris sa petite sœur dans ses bras suite à quoi il se dirigea vers sa mère.

-Maman, je vois que vous vous êtes offert des vêtements, auriez vous trouvez du travail ?
-Oui mon enfant, un très bon travail, les quelques mois passer la haut vont nous suffire a vivre dans le luxe pendant plusieurs années ici, tu peux partir tranquille. Et puis nous pourrons toujours compter sur Blegor, le père des jumeaux. Et d’ici 5 ou 6 ans, Azmalia, ma fille adorée pourra prendre les armes.

La petite protesta :

-Non Maman ! D’ici 4 ans j’aurai 9 ans c’est bien assez ! Grand frère est allé chassé pour la première fois alors qu’il n’avait qu’une année de plus que moi, je dois être à la hauteur moi aussi !

Kagéru posa un regard tendre sur elle :

-Tu sais bien compter depuis la dernière fois que je t’est vu, je suis fier de toi petite sœur. Bon il est temps de se mettre en marche ! Je suis heureux de vous avoir vu avant de quitter Borgad, je peux partir la conscience tranquille.


Apres un doux baiser sur la joue des deux femmes, qui sont sa seule famille, il se remit en selle et repartit a l’arrière de la troupe, accompagné d’Alastor, qui se remit alors en branle.
Une fois a hauteur de Blegor, ce dernier lui murmura quelques mots, alors qu’il passait a côté.

-Si mon fils est atteint de la même maladie qu’elle autrefois fait ce qu’il faut ! Il as du te parler de cette histoire.

Kagéru hocha la tête mais sa joie c’était dissipé.


Chapitre 2 : une dangereuse embuscade


La nuit commençait à tomber lorsqu’ils quittèrent Borgad, ainsi ils montèrent le camp pour la nuit, proche du Trior, le fleuve coulant le long du hameau sur plusieurs centaine de lieus.
Kagéru utilisa ses connaissances de la chasse pour allumer un feu d’une vivacité étonnante.
La soirée était fraîche et le vent doux. Le craquement du feu était silencieux et faisait s’alourdir les paupières. C’était la pleine lune et au loin on pouvait entendre le cri de quelques loups hurlant la faim. La viande plantée au bout des armes crépitait dans les flammes. Alastor regardait le dîner cuire en pensant a de nombreuse chose, alors que Kagéru posait son attention sur son ami. Il resongeait au paroles de Blegor lors du départ. Cela lui mettait la peur au ventre et lui fit comme une boule dans la gorge, il lui était impossible d’avaler quoi que ce soit. Réfléchir le faisait souffrir, alors il détourna le regard et le porta sur celui qui semblait être le chef de cette légion, c'est-à-dire l’homme qui a fait l’annonce et qui les as par la suite recruté.

-Dites moi Seigneur, vous me semblez être a la tête de cette légion, a en juger par le sceau sur le fourreau de votre épée, seul un grand capitaine mériterait cet honneur, c’est cependant ce que j’ai entendu dire.
-En effet mais ce n’est pas tout, cette légion qui se tient devant toi est composée de vingt huit hommes, ceci étant dit, il faut préciser qu’ils sont les plus forts de l’armée, à eux seuls il pourrait décimer trois autres unités complète. Quant à moi je suis Firmior, apparemment tu es au courant de certaines choses en ce qui concerne le roi, mon nom t’évoque donc peut être quelque chose.
-Hum… Non, pas vraiment, l’histoire du Sceau c’est Blegor, le père de mon ami, qui m’en as parlé, il a longtemps habiter la région de Mélioxan ainsi il en savait long sur les traditions la haut.

Un soupir s’éleva, et le murmure dans lequel s’exprimait toujours Alastor se fit entendre :

-Vous dites donc être Firmior, le fils de notre roi, l’héritier au trône, et le Héros de cette guerre contre les nains il y a de cela dix ans, une petite guerre qui n’as eu que peu d’incidence, mais vous avez ôtez la vie du commandeur, le grand roi Mildor, celui la même dont la hache a fendu nombre de crânes, un roi sanguinaire qui avait obtenu le pouvoir par la force.
-Comment sait tu cela petit ? Tu étais trop jeune pour le savoir, même si tu as vécu à Mélioxan. De plus, personne n’a jamais eu vent de cette tragédie qui est tombée il y a dix ans.
-Mis a part ceux qui était au combat répondit Alastor dans un souffle a peine audible.
-Tu connais quelqu’un qui a pris part au combat ? s’écria Firmior stupéfait
-Mon père a combattu là haut, c’est après cela qu’il a décidé de vivre ici, loin de la haine des peuples.
-Comment s’appelait ton père ?
-Kagéru l’as déjà dit. Son nom est Blegor.
-Blegor…..ce nom m’évoque quelque chose mais quoi ? Comment se battait t’il ?
-Je l’ignore. Il as voulu tout oublier et se débarrassé de tout souvenir. Je ne l’est vu qu’une fois manier sa lame, et j’aurai voulu ne jamais avoir à voir ça.

Après avoir prononcé ses paroles, une larme perla au coin de son œil. Kagéru se précipita à son côté et entreprit de le réconforter. Mais il reprit la parole le regard déterminé.

-Après avoir pris la vie de ma mère, mon père m’offrit cette épée.

Il dégaina une arme d’un éclat sans pareil. La lame était longue et tranchante. La garde était sertie de joyaux. A première vue elle semblait être très pesante, pourtant elle était d’une légèreté inimaginable et d’une maniabilité sans pareil. Sur l’un des rubis, le Sceau honorifique royal était gravé. Au bout de la lame noire du sang luisait encore.
Le détenteur de ce joyau reprit la parole :

-Comme vous pouvez le constater, sur cette lame perle encore le sang de ma défunte mère, depuis ce jour maudit plus aucun de nous n’osait contempler ce tranchant, ni même manier les armes. Même Kagéru, que je considère comme un frère, ne l’avait jamais vu.
-La mémoire me revient. Blegor, celui qui de sa lame, autrefois bénite, a arrêté des hordes de soldats nains a lui seul. Je le croyais mort, j’ai assisté à ce que les nains lui ont infligé alors qu’il m’avait sauvé la vie et m’avait offert la chance d’abattre Mildor. Quelle honte que d’oublier le nom d’un tel homme. Mais que s’est t’il passé ? Pourquoi a-t-il tué ta mère, sa propre femme ?
Alastor ouvrit la bouche puis la referma aussitôt, avant de se lever et partir se coucher.
Kagéru explosa et cria :
-Ne voyez vous pas que ce souvenir est trop dur pour lui ?
-Excuse moi.
Après plusieurs heures, alors que tous les autres hommes étaient à leur tour tombés dans les bras de Morphée, Kagéru s’approcha de Firmior pour lui conter le tragique récit.

- Cet évènement s’est produit il y a 7 ans, et ce devant ces yeux. Sa mère a voulu égorger son père. Elle a été atteinte d’une maladie inconnue. Une maladie lui ayant conférer une grande force, sa santé s’en était trouver améliorée mais ses sentiments….Tout a disparu ce jour et Blegor savait que ce jour allait venir ! C’était une maladie héréditaire. Alors que la folie l’avait gagné elle essayer d’éventra Zagz, le jumeau de notre fier guerrier, mais leur père la stoppa et dut la tuer. Depuis ce jour tragique le regard de Alastor s’est figé a jamais dans le néant, mais il est resté fort, il n’a jamais succombé à sa tristesse. De plus il faut que vous le sachiez mais, Eréna, sa mère, c’était une Elfe.
-Alors ce garçon…C’est un Demi Elfe ?
-Exactement. A cause de ce statut, il n’as jamais connu d’amitié ou d’amour autre que celui de sa famille. Lorsqu’il arriva à Borgad il y a 9 ans, il le cacha a tous, sauf a moi car ma mère et son père était en très bonne entente.
-Le roi n’acceptera jamais cela !
-C’est pour cette raison que je vous demande de garder cela pour vous. Bon il est temps que j’aille me coucher. Demain le voyage risque d’être éprouvant.

Des l’aube Firmior réveilla les hommes pour reprendre la route.
La pluie tombait a torrent et la route était vaseuse, les sabots des chevaux s’enfonçait dans la boue et les cavaliers ne pouvait guère voir plus loin que le bout de leur nez. Cette journée fut particulièrement pénible et éprouvante bien que sans encombre autre que la pluie et la boue.
Ils installèrent alors le camp lorsque le crépuscule tomba, la pluie avait cessée.
Exténués, ils ne discutèrent pas cette nuit là.
Le matin du lendemain, le soleil brillait intensément et aveuglait Kagéru, la chaleur était pesante, et devant nos Héros se tenait une vaste plaine dont on ne voyait le bout. Le territoire de Mélioxan s’étendait au-delà, en direction du sud ouest.
Il prirent la route en longeant la grande forêt, du nom de Glamor, une immense région boisée hantée par de nombreuse créatures toute hostiles a l’homme, rare était ceux s’y aventurant qui en ressortait vivant, mais alors que le calme planait et que le silence se faisait pesant, Alastor arrêta sa monture et agrippa le bras de son ami.

-Arrête toi !
-Pourquoi ?
-Ecoute.

Kagéru tendit l’oreille et perçut un bruit de frottement. Il porta la main à sa ceinture, et Alastor resserra ces gants.
Soudain des flèches surgirent de la forêt et allèrent se loger dans le corps des chevaliers de tête, s’effondrant de leur monture, le regard de la mort sur le visage.
La troupe était assez loin devant les deux compagnons qui talonna leurs chevaux, filant comme l’éclair.
Lorsqu’ils furent près des chevaliers, vingt des vingt huit hommes était au sol, blessé ou même mort. Firmior avait était désarçonné de son cheval mais se tenait droit fièrement tout en dressant son épée en direction de leurs adversaires. Face à eux se tenait une vingtaine d’hommes tous armés de dague, épées et arc. L’un d’eux ceignait une grande épée à la magnifique conception. Son visage était marqué d’une longue cicatrice traversant son œil droit. Son visage était ferme et ces yeux étaient d’un bleu azur, faisant contraste avec le reste.
Il fit s’écarter les autres hommes et passa en tête pour entamer une discussion

-Oh ! Mais qui vois je ? Firmior ?

Sa voix était douce malgré son ton sec.

-Tu serais ? Cet homme recherché pour le crimes de huit des quatre vingt légions représentant notre pays ?
-Oui mais pas seulement. Ta mémoire serait t’elle vacillante ?

Firmior le fixa avec attention, puis soudain une lueur parcouru son regard.

-Mélrador ?
-On m’appelait ainsi. A présent mon nom est Zatror le tueur, c’est ainsi que l’on m’a rebaptisé lorsque l’on m’a supprimé des légions ! Moi l’homme le plus fidèle de Blegor ! Désolé Firmior, ce n’est pas vous que je recherche mais les soldats du roi s’entête a me barrer la route.
Mon objectif c’est lui.
-Pourquoi ?
-Pourquoi ? Mais voyons tu devrai le savoir, tu en es la cause ! Laisse moi tuer Blegor ! Laisse moi lui montrer que je l’est surpassé!
-Tu lui en veux donc encore ?

L’homme à la cicatrice lança un regard noir à Firmior et dégaina son épée pour lui porter un coup violent que son adversaire para avec peine.
Quand soudain une dague fendit l’air et alla se loger dans la tête de l’un des hommes du tueur.
Kagéru et Alastor arriva au galop. Ils mirent pied a terre, et Kagéru se jeta a corps perdu dans les rangs ennemis pour récupérer son arme. Son compagnon mis un puissant coup de poing dans les côtes de l’un des ennemis. A ce moment, Zatror se retourna puis s’arrêta net pour observer Alastor.

-Ce gamin ? Le fils de Blegor ? Hahaha quel occasion rêvée que de pouvoir le faire venir a moi ! Poussez vous, laissez le moi !

Le tueur tendit la main en direction du fils de Blegor et dis :

-Es-tu le fils de Blegor ?
-Vous avez raison.
-J’en étais sur. Suis moi et aucun mal ne te sera fait. Résiste et tu connaîtras la torture.
-Qui êtes vous ?
-Celui que ton père a abandonné. Celui qui as besoin de vengeance.
-Je ne vois pas ce qu’il aurait pu vous faire de mal.
-Un jour tu le sauras. Je te jure de te le dire lorsque ton père aura accepté mon défi. Je te promets aussi de le laisser en vie.
-Est-ce que l’on peut avoir confiance en un criminel ?
-Ah ! Alors bats toi !

Ils se fixèrent longuement lorsque soudain Mélrador abattit son arme sur Alastor.
Dans un éclair, Kagéru passa devant son compagnon et para la lame de sa dague et dis à son ami :
-Bat toi ! Montre à Firmior ce que l’on vaut !

Alors un combat éprouvant alla débuter.

Alastor fit claquer ses gants dans l’air en les retirant, il s’écria que pour ce type d’homme il ne mettrai pas de gants.
Son adversaire posa son épée, tout en disant que, étant un homme loyal, il se battra de manière juste a arme égale.
Il se rua sur Alastor pour lui porter un rapide coup au visage, que ce dernier para d’une main, il riposta d’un violent coup de poing dans le nez, qui se brisa sous le choc de la frappe.
Alastor dégaina son joyau maudit et pointa sa lame sous la gorge de son ennemi.

-Reprends ton épée et bat toi !

Zatror fonça sur son arme et s’en réarma

-Alors Blegor t’a offert son épée. Etrange je n’est pas le souvenir d’une lame noire et ensanglantée, pourtant le Sceau royal n’en fait aucun doute.

Le combat reprit, le bruit des lames s’entrechoquant ne faisait que croître, pas un seul ne faiblissait, Alastor, qui n’avais jamais porter l’épée, se révéla être un excellent bretteur.
Il finit par obtenir la victoire suite a une spectaculaire parade.

-C’est vous qui allez vous soumettre.

Zatror avait mis un genou a terre suite au coup porté par le jeune homme, une longue entaille parcourait son estomac et la lame adverse se trouvait pointée sur sa gorge.
Il releva la tête, une main triturait sa blessure, pourtant son autre main resserra son arme et il se redressa difficilement. Il leva son bras armé en direction ciel et s’écria :

-Que cette lame soit bénite !

Un éclair s’abattit sur l’épée qui se mit à briller d’une lueur aveuglante. Alastor s’apprêta a porter un coup fatal a son adversaire mais celui-ci le para et fit s’encastré l’arme d’Alastor dans le sol, puis, a la surprise de tous, il planta la sienne juste a coté, la lumière blanche l’enveloppant se fit plus brillante encore et vint enrouler le blessé. Sa blessure se referma a vue d’œil et le sang cessa de couler.

-Petit, ceci fut la première, et dernière, technique magique inventée et mis en œuvre par la race humaine. Le créateur n’est autre que ton père et il ne voulut l’enseigner a personne. Il me l’a apprise à moi et seulement moi. Il me considérait comme son successeur. Je l’est connu il y a dix huit ans, a cette époque je n’avais que onze ans et ma vie se résumait a peu de chose, je n’avais ni famille, ni amis, seulement cette envie oppressante de mourir. Pourtant lorsqu’il me vu il me mena directement au château en me répétant sans cesse que je serai un très grand soldat. Je n’avais cependant jamais porter les armes, ni même subi un quelconque entraînement. Il m’enseigna alors le combat et fit de moi un homme sans peur et sans reproche. Il y a dix ans alors que je n’avais que dix neuf ans, je me trouvai enrôlé pour la guerre contre le peuple nain. Mon mentor était contre cette guerre, mais il y a pourtant pris part. Mais alors que la bataille faisait rage, je me trouvai assailli par une cohortes entière de nain, j’ai supplier Blegor de venir a mon secours, mais voyant Firmior, notre grand chef, celui qui inspirait le respect bien que plus faible que mon maître, en danger face a Mildor, le roi, et dictateur, des nains, il m’abandonna lâchement pour porter assistance a l’héritier au trône. J’ai cru mourir, plus par le geste que par les coups des nains, alors dans une dernière volonté, celle de lui faire regretter son acte, je parvins à contrer et à éliminer mes assaillants. Après cet horrible évènement, je désertai la légion, et j’ai perdu toute raison de vivre, mon seul ami et maître m’avait quitter vilement, cependant l’envie de vengeance me donna la force de vivre.

Alastor se tourna vers Firmior.

-Cette histoire est vraie ?
-Oui a ma grande honte

Le choc fut énorme, ce bandit de grand chemin était donc juste un homme empli de désespoir du fait d’un geste de Blegor.
Alastor prit alors la parole, lâchant son épée, et renfilant ses gants.

-Si mon père vous a abandonné comme vous dites je ne pense pas que ce soit dans le but de vous nuire, mais parce qu’il avait confiance en vos capacités, je me souviens l’avoir entendu prononcer votre nom. Lorsqu’il me narrait l’histoire qu’il avait vécu a Mélioxan, mais il voulut oublier toute activités guerrières, je pense donc qu’il as fait nombre d’effort pour ce faire, puis la mort de ma mère l’anéantissant, je pense que vous lui êtes sortis de l’esprit, certainement vous pensez t’il même a la tête de ce qui est anciennement sa légion.

L’ancien chevalier eu l’air ébahi, ses yeux azur s’ouvrit en grand laissant voir une pointe de tristesse.
-Je…Je n’avais jamais penser au fait qu’il puisse me faire confiance. Tu n’es pas son fils pour rien. Soit j’abdique, mais je vous en supplie. Emmenez moi avec vous. Quant à toi petit, j’ai nombre de chose à te raconter.

Ainsi l’embuscade pris fin et les chevaliers eurent, malgré de lourde perte, un nouvel allié puissant.
Alors qu’ils allaient reprendre la route, une question passa par l’esprit de Kagéru.

-Excusez monsieur mais une question me hante. Si vous nous accompagné durant tout le voyage, nous serons obliger, a un moment ou un autre, de vous nommer.
-Oui, vous connaissez mon nom je vous l’est déjà dit.
-En effet, mais la question est, devons nous vous appeler Zatror ou Mélrador ?
- Par le nom que vous souhaité
-Très bien, en ce qui me concerne ça sera Mélrador.

Ils s’engagèrent alors pour la longue traversée des plaines s’étendant devant eux, ils étaient a présent seulement quinze hommes tout en comptant Mélrador et vingt des chevaux, parmi eux, cinq des sept transportant eau et nourriture, s’étaient enfui, les deux restant étant Ténèbres et Eclair. Les vivres commençaient donc à se tarir et l’eau risquait fort de manquer en cause de la grande chaleur. Il leur faudra s’abreuver près du Trior. Pour la nourriture se sera plus compliqué à moins d’oser pénétrer dans la forêt de Glamor et faire la traversée de par ce chemin. En quelque sorte, il leur fallait faire le choix entre mourir de faim ou mourir dans les plus grands souffrances dépecés par les horribles créatures du bois.
Le soir au coin du feu, la discussion se faisait vive pour savoir ce qu’il allait advenir d’eux.

-Que fais t’on alors ? Demanda Firmior
-Pour moi c’est clair j’entre dans la forêt répondit Kagéru
-Te rends tu compte des dangers que cela représente ? Trancha sec l’un des soldats
-Pour moi aussi la forêt n’est pas une alternative, j’entre continua Alastor sans se soucier de ce qu’avait dit l’homme avant lui.
-J’ai pu constater de votre force, je pense donc que vous seriez en mesure d’en ressortir vivant jaugea Firmior cependant je ne pense pas tout mes hommes capable d’en faire de même.
-Eh bien que ceux qui ne s’en sente pas la force parte par les plaines mais qu’ils n’espèrent pas survivre déclara Mélrador. Pour moi ça sera Glamor, depuis le temps que je l’arpente je ne la crains plus, et pour que vous changiez d’avis je vous promet que je protègerai les hommes qui serai en mauvaise posture.

Des cris s’élevèrent et tous les hommes, soit onze individu maugréa de manière brutale
-Qui ferai confiance a cet homme ?
-Sûrement pas moi
-je le tuerai dans son sommeil plutôt cette sale vermine !

La voix de Firmior rompit cette discussion violente
-Ca suffit nous prendrons le chemin que nos nouveaux guerriers choisissent ! N’auriez vous pas honte d’avoir peur, vous la fierté de notre beau pays, alors que des enfants franchirait la limite de la forêt sans une once d’hésitation ?
Le silence se fit pesant jusqu'à ce que l’un des soldats repris la parole :

-Très bien moi je prends par la forêt
-Moi aussi dit un autre d’une voix faible

Ainsi tous acceptèrent de pénétrer dans la forêt et d’affronter sa malédiction.
Du fait que nombre de chevaux avaient étaient perdu, tous durent marcher, de plus, avec les branches basses et les sentiers étroits, il était impossible de chevaucher.
La forêt était immense, Les arbres étaient noueux et semblaient daté de la création du monde. Leurs hauts branchages dissimulaient le ciel et rendait ainsi le lieu d’une obscurité sans pareil.
Le sol était boueux et de longs chemins se dessinaient dans la pénombre. Mais quelle route emprunté ?
Mélrador ayant parcouru cette forêt de bout en bout pris alors la charge de guider ces compagnons.
Ils s’engagèrent tous, tremblant, dans ces ténèbres terribles. Le guide se révéla être très bon

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Nyarla
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 85
Localisation: Dans les méandres de l'esprit tordu d'un lapin crétin chirurgien!

MessagePosté le: Jeu 11 Oct 2007, 8:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors, pour le style je ne trouve rien à redire. Peut être qu'il est un peu confu dans la bataille et sur la fin. Il se peut aussi que ma concentration n'est pas été totale.

Mais j'ai relevé trois choses qui me fâchent/choquent :

¤ La première est quand Firimor discute la première nuit avec Alastor et Kageru. La réplique de Kageru est trop "vive". Je veux bien qu'il s'agisse d'un jeune plein de fougue mais tu aurais dû tourner la phrase autrement. Il s'adresse quand même à son prince.

¤ Ensuite, de souvenir, il me semble qu'être demi-elfe peut s'avérer difficile. J'ai dû mal Kageru révéler le secret de son ami comme cela. Et je pense que c'est plus à Alastor de le révéler.

¤ Enfin, j'ai dû mal à accepter qu'un homme qui vient de tuer une vingtaine de soldats, qui s'en prend à l'héritier du trône, on lui tape dans le dos et qu'il puisse renjoindre la joyeuse compagnie quelques minutes après ses méfaits.
Se constituer prisonnier était peut être une solution...

Je pense maintenant qu'il faut voir les commentaires des autres lecteurs.

Sur ce, bonne continuation.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merkurokrome
Genin


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 339
Localisation: En train de moisir dans une trace !

MessagePosté le: Ven 12 Oct 2007, 7:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bah disons que pour 2 des chose que tu dis j'ai une raison de la faire ainsi par contre en ce qui concerne le fait que Kagéru raconte tout je pense qu'il est logique d'expliquer de dire que Kagéru le dise en vue du fait que Alastor serait trop traumatisé a l'idée de devoir le dire qu'il le fait pour proteger son ami donc!

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Merkurokrome
Genin


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 339
Localisation: En train de moisir dans une trace !

MessagePosté le: Mar 16 Oct 2007, 1:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hé ben c'est un vrai bide mon topic Crying or Very sad
personne l'a lu Crying or Very sad

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Yamata no orochi
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 12 Mai 2007
Messages: 114
Localisation: Lambersart

MessagePosté le: Mar 16 Oct 2007, 2:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens te faire un gros poutou pour te remonter le morale Smile
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger Carte
Merkurokrome
Genin


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 339
Localisation: En train de moisir dans une trace !

MessagePosté le: Mar 16 Oct 2007, 2:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lool merci Yam c'est gentil!

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Audrey
Civil


Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 20
Localisation: chez moi

MessagePosté le: Dim 04 Nov 2007, 12:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

ton histoire est trop BIEN !!!
faut que tu l'envoie a un éditeur un ou un trucs de ce genre, vivement la suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! LOVE

_________________
la critique est aisée mais l'art est difficile !
On dit que ceux qui insulte on fait un complexe sur le même sujet !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger Carte
Merkurokrome
Genin


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 339
Localisation: En train de moisir dans une trace !

MessagePosté le: Dim 04 Nov 2007, 11:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Audrey a écrit:
ton histoire est trop BIEN !!!
faut que tu l'envoie a un éditeur un ou un trucs de ce genre, vivement la suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! LOVE


lool j'ai une fan.
Bah en tout cas tu peux toujours l'attendre la suite parce que pour l'instant j'ai plus le temps d'ecrire mais bon puisqu'il y en a (oui une seule mais c'est deja mieu que rien!)qui demande la suite bah j'm'en occuperai avec plaisir.
Enfin en tout cas j'ai pas l'impression que ca soit si bien mais bon.......

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Manolita
Civil


Inscrit le: 05 Déc 2007
Messages: 21

MessagePosté le: Ven 14 Déc 2007, 7:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

et ? elle est où le suite là ? comment oses tu t'arrêter dans un moment pareil ? J'veux savoir ce qu'il va se passer dans cette forêt moi.

ça me fait un peu penser au seigneur des anneaux mais en plus compréhensible parce que j'avoue que j'ai eut un peu de mal par moment avec l'oeuvre de Tolkien. Où tu vas chercher les noms ? J'suis sûr en fait que tu tapes des lettres au hasard en fermant les yeux xD Bon au début c'est un peu dur de s'y retrouver mais finalement j'ai vite accroché (surtout que le fantastique reste mon style d'histoire préférée ^^)

Bon, eh bien je vais finir ici, maintenant au boulot ! J'veux la suite rapidemment !! Very Happy

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum