Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. H2

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Shonen/Shojo Manga
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Doughnut
Genin


Inscrit le: 30 Juin 2012
Messages: 470

MessagePosté le: Dim 07 Oct 2012, 10:48 am    Sujet du message: H2 Répondre en citant



Auteur : Adachi Mitsuru
Genre : Shonen, Sport, Romance, Comédie, Slice of Life
Volume parus : 34 VF (Tonkam)
Parution : 1992-1999 (série terminée)
Une adaptation en anime de 41 épisodes et un drama en 11 épisodes.


Été 2012, vacances dans une petite ville de province. Une journée où je me rends à la bibliothèque municipale, le maigre rayon dédié aux mangas attire mon attention. Je reconnais sans peine une grande partie des séries en stock : Death Note, Bleach, D.Gray-man, Monster... que des classiques quoi. Et puis il y a cette série aux couvertures vertes et oranges qui prend un bout de place. Les dessins ont l'air peu détaillés, à coiffure près les personnages ont les mêmes têtes, le style fait rétro. Pire, ça transpire le manga de sport, je déteste ça. Comment un truc qui donne aussi peu envie a pu atterrir ici ? C'est cette pointe de curiosité et aussi un peu de mépris, dans ces moments où l'on a rien à faire, qui a marqué mon entrée dans le monde d'Adachi.

H2 dans l'ensemble, comme bon nombre d'autres séries d'Adachi, c'est du baseball et une histoire d'amour. A part si vous ne jurez que par les mangas d'action à la GUNNM où ça explose dans tous les sens, vous feriez erreur en pensant que ce n'est pas pour vous, car avec Adachi les apparences sont trompeuses.

L'histoire se déroule à Tokyo où, au cours de ses trois années de lycée, Kunimi Hiro monte une équipe de baseball dans l'espoir d'aller au Koshien (tournoi annuel national inter-lycées) pour jouer contre son meilleur ami et génie de la batte Tachibana Hideo, ayant intégré un autre lycée. Phases d'entraînement, jeu d'équipe, compétition et rivalité, on retrouve les ingrédients habituels des mangas de sport. Ce n'est vraiment pas ma tasse de thé mais même quelqu'un comme moi n'est pas resté insensible à la mise en scène d'Adachi. Mention spéciale pour le match final, très imprévisible.



Et pourtant, malgré les apparences, là où l'histoire de H2 brille réellement, c'est dans le traitement de la dimension sentimentale. En règle générale, sport ne rime pas avec romance. Même lorsqu'on sent qu'il y a un peu des deux dans un manga, l'un est toujours sous-développé. Mais pas dans H2 : sport, comédie et amour s'imbriquent parfaitement en créant un genre à part dans le monde du slice of life.

Quand je dis qu'il y a de l'amour, je mets d'abord un point d'honneur à souligner que ce n'est ni nunuche, ni mélodramatique. Ça ne collerait de toute manière pas au dessin d'Adachi. On a en gros un carré amoureux entre Hiro, Koga (une camarade de promo aussi jolie que maladroite), Hideo, et last but not least Hikari, amie d'enfance de Hiro en couple avec Hideo. En 34 tomes, Adachi a le temps de développer les principaux protagonistes, et nous de les assimiler. C'est ce qui donne toute sa profondeur à l'histoire.



Les personnages, même mineurs, ne manquent pas d'évoluer au fil de l'histoire. Ils grandissent, prennent du recul, et changent tout en gardant leur essence. En fait l'expression de carré amoureux me gène un peu parce qu'elle suggère une sorte de compétition jalouse, égoïste et même puérile. C'est archi-faux dans H2, qui se révèle beaucoup plus mature là-dessus qu'on ne le devinerait, prenant à contre-pied nombre de shonens/shojos :
Citation:
It´s not all about "punching your rival to steal the heart of the girl you love" or "grabbing her hand and snatching her away". Welcome to the real world.


Pour être honnête, le dessin d'Adachi m'avait rebuté lorsque, quelques mois plus tôt je lisais par-ci par-là de chaudes recommandations pour Touch ou Cross Game, et je m'abstenais toujours d'essayer, convaincu qu'un bon manga nécessitait avant tout de bons dessins. Aujourd'hui je pense surtout que lorsque le reste est excellent, les dessins finissent toujours par être beaux. N'importe qui ayant lu d'autres mangas que ceux exposés en long et en large sur le rayon du devant à la Fnac me comprendra.



De par le style de dessin et de narration, on peut lire très vite le manga, mais je me suis rendu compte qu'étonnamment, chaque parole, chaque mimique a sa signification, chaque détail compte vraiment. 34 tomes, c'est très long pour une série et pourtant il n'y a pas le moindre filler. Les pensées et les interactions entre les personnages se prêtent parfois à beaucoup d'interprétation. Une lecture rapide ne peut pas permettre une réelle compréhension de l’œuvre et j'ai été amusé de voir sur forum beaucoup de gens débattre à propos de la fin, certains la trouvant insatisfaisante et affirmant que l'auteur laissait beaucoup de questions sans réponse. Pour ma part je ne trouve pas que la fin est ouverte (je suis le premier à détester ça), je pense juste qu'elle est subtile et que les réponses manquent à ceux qui n'ont pas lu avec attention, car chez Adachi rien n'est clamé haut et fort, tout est suggéré.

Une grande partie du plaisir que j'ai eu à la lecture de H2, c'est ces multiples moments où je faisais enfin le lien entre la trame de fond et les arcs secondaires a priori sans rapport. C'est en ce sens que je dis qu'il y a beaucoup de subtilité dans le style d'Adachi. Preuve en est qu'à mesure que je suis relis H2 (à l'heure où j'écris) je redécouvre plein de passages sous un angle nouveau.

La série se termine quand l'histoire se termine. Quand j'ai tourné la dernière page, j'ai eu ce sentiment de contentement mêlé d'armertume, qui me faisait savoir que j'avais fini un truc génial et que j'allais y repenser encore et encore pendant des jours.Une série qui mérite largement le coup d'oeil (et même plus puisqu'encore une fois, les apparences sont trompeuses), un véritable souffle de légèreté empreinte de nostalgie entre un chapitre de Gantz et de Hellsing.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Shonen/Shojo Manga Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum