Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Trilogie Saezienne.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Musique
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Uchiha-sasuke-da
Retro girl
Retro girl


Inscrit le: 04 Mai 2007
Messages: 695
Localisation: Dans les villes en folie

MessagePosté le: Mar 19 Mar 2013, 9:20 pm    Sujet du message: Trilogie Saezienne. Répondre en citant



En 2010, la messe est dite "J'accuse" donne le ton, retour à un rock plus brut (déjà présent dans l'album en anglais du monsieur) bien éloigné de l'épuration musicale du triple album "Varsovie-L'alhambra-Paris". L'album s'ouvre sur une tirade a capella , suivit rapidement par 7 morceaux rocks allant de "pilule" tableau d'un métro-boulot-dodo moderne, "cigarette" parallèle entre le temps d'avant et la clope interdite en lieu public, ou encore le titre éponyme "j'accuse". (Voir plus précisément le topic posté à l'époque : http://forum.captainaruto.com/viewtopic.php?t=21503)
Cet album appartient à une trilogie musicale dont Saez ne dévoile la suite que tardivement (contrairement à ce qui était annoncé en 2010), il dépeint semble-t-il le "monde" dix ans après son premier album "Jours étranges", en essayant de voir ce qu'un jeune d'aujourd'hui peut voir comme lui dix ans plutôt avait vu le monde dans lequel il évoluait. L'album "J'accuse" pose d'autres problèmes notamment à cause de la photographie présente sur la pochette, et utilisé comme affiche de tournée. En effet cette dernière est refusée dans les métros parisiens, voir ici la participation de Damien Saez à l'émission "ce soir (ou jamais)":
Spoil:

Sur son site internet, seul lien et outil de communication utilisé par le groupe, dès la sortie de "J'accuse" et le lancement de la tournée, est annoncé un autre album pour octobre 2010, associé à un extrait "ma petite couturière". Mais finalement; le silence radio s'éternise jusqu'à la mi-2012, où il est annoncé un album puis ce précise les choses avec rapidement des extraits diffusés sur le site internet. "Betty", "Messine" et "Les fils d'Artaud" précède le triple album "Messina" sortit courant septembre 2012. A nouveau annonce est faite d'un album prévu pour décembre 2012 "Miami", mais l'album est finalement souvent repoussé pour sortir le 18 mars 2013. Mais pour revenir au triple album, celui-ci est très musicale, contrairement à son premier triple album très épuré pour privilégier la voix, ici la musique est très présente, et très orchestrée. Les trois albums sont "Les échoués", "Sur les quais" et "Messina" (titre éponyme) on retrouve une diversité de musique allant parfois d'une sonorité valse rock "Betty", à l'hommage très clair à Jacques Brel "Marie", enfin des sons parfois western mexicain "Sur le quai" ou plus festif "Je suis un étranger" ou encore "Planche à roulette". Enfin le dernier album compte plusieurs chansons adoucie, beaucoup plus proche des chansons de l'album "Paris" du précédent triple album, comme "les meurtrières", "ami de Liège" ou encore "Châtillon sur seine" titre très autobiographique lié à la vie même de Damien Saez. Lors d'une interview radio donnée en octobre 2012 Damien s'exprime sur le triple album en expliquant ses significations et histoires:
Spoil:

Visiblement, un album de la tradition, de la nostalgie portée sur ce "vieux continent européen" alors que "J'accuse" se présentait comme le tableau de la situation, comme un état des lieux. Plusieurs titres se répondent, comme le "cours des lycées" présentant la vie au quotidien d'un lycéen alors que "le bal des lycées" reprend le thème de la nostalgie de l'adolescence et de l'enfance.
Pour ce qui est "Miami" sortie donc hier, précédent d'une soirée à peine les premiers concerts du Miami Tour. Celui-ci se tourne évidemment sur une vision américaine, parfois un peu clichée parfois semblant trop exagérée pour paraitre réelle, d'un mode de vie, d'un quotidien à mille lieu du "commun des mortels", pourtant présentant le paradoxe américain d'une société marquée par un catholicisme puritain dans laquelle évolue le monde l'excès sous toutes ces formes. Ceci est d'ailleurs présenté dès la pochette de l'album, qui encore une fois est censurée dans les métros parisiens. L'album compte 10 chansons, comme un objet jetable, aussitôt vu aussitôt démodé, des titres très rocks à l'image de "J'accuse". Là aussi on peut voir un jeu de réponse entre les titres, comme "Miami" répondant à "Pilule", ou encore "Rottweiler" présentant peut-être la version américaine "Les cours des lycées". Quoi qu'il en soit, l'album "Miami" comme "J'accuse" est calibré pour la scène, dans son rythme très accéléré, offensif et finalement très rock.

Globalement que retenir de cette trilogie, l'engagement résistant de l'auteur accroché à sa poésie, et son envie d'éveiller les conscience. Préférant le terme d'artiste révolté à celui d'engagé, Saez utilise encore une fois avec beaucoup de justesse la musique et le texte, donnant du tonus à ses lignes par des guitares affutées ou par une orchestration sublimant l'émotion que la voix récite. Que dire d'autre? Comme la plus part des artistes en marge, ou à forte personnalité, il est à aimer dans son tout, ou à détester visiblement. A noter bien évidemment, la richesse de la plume, notamment dans le triple album "Messina", jouant sur les références, les jeux de mots et l'accumulation d'émotions partagées par l'humanité. Notons évidemment aussi la fidélité à ses idées, ses thèmes de prédilection, l'amour évidemment, les interrogations humaines toujours et les mystères des convictions humaines (Dieu, les espérances ...). Toujours aussi à l'image des poètes du XIXe siècle cette rêverie vers l'ailleurs à travers les thèmes marins du port, des voyages et bateaux. Cette trilogie signe le portrait d'un Damien Saez bien ancré loin des albums presque adolescents "Jours Etranges", "God blesse" et encore un peu "Debbie", brisé par le triple album composé comme une guérison pour une renaissance en 2010 avec "J'accuse".

Je crois par ailleurs que lui-même a très bien dit ce qu'il en était de son attachement; de sa fidélité à ses convictions et ses idéaux, dans la chanson "les infidèles" (Miami) :
"Je pars pour les enfers, je pars mais sois tranquille, il m'en faudrait bien plus pour leur rendre mes armes"

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Uchiha-sasuke-da
Retro girl
Retro girl


Inscrit le: 04 Mai 2007
Messages: 695
Localisation: Dans les villes en folie

MessagePosté le: Mer 10 Avr 2013, 6:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Place à la musique.
Je vous mâche un peu le travail, je poste ici quelques titres pour mieux présenter ces trois albums. Libre à vous après cela, de compléter la découverte en écoutant les autres chansons des albums.

J'accuse. 2010.

Spoil:
Pilule:
Cigarette:
Des p'tits sous:
J'accuse:
Marguerite:


LIVE DE LA TOURNÉE 2010:
Spoil:




Messina. 2012.

1-LES ÉCHOUÉS
Spoil:
Les échoués:
Betty:
Marie:
A nos amours:


2-SUR LES QUAIS
Spoil:
Marianne:
Sur le quai:
Légionnaire:
Ma petite couturière:
Planche à roulette:


3-MESSINE
Spoil:
Messine:
Les magnifiques:
Les meurtrières:
Bal des lycées:
Chatillon-sur-scene:


LIVE DE LA TOURNÉE 2012:
Spoil:






Miami. 2013.

Spoil:
Album complet:


LIVE TOURNÉE 2013:
Spoil:



LA PLUS BELLE INEDITE:
2e inédite:

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Musique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum