Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Chroniques d'un ninja masqué
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Fanfics
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Mat
Jûbi


Inscrit le: 13 Fév 2008
Messages: 5781

MessagePosté le: Ven 09 Nov 2012, 12:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Excuses acceptées... pour cette fois ! Very Happy

Quelques petits commentaires :

Spoil:

Citation:

Elle était parente des Inuzuka et avait su tirer uniquement les bons côtés de ce clan.


Parce que les Inuzuka ont de mauvais côtés ? Tu vas te faire des amis là... Laughing

J'ai une petite question par rapport à l'aigle d'Usagi. Il se pose sur son épaule mais lorsqu'il faut passer à l'action il peut les prendre entre ses serres et la transporter. Cela laisse à penser qu'il est d'une taille assez importante donc il ne lui déforme pas l'épaule quand il se pose dessus ? (C'est la question enquiquinante.)

L'échange Akira-Kakashi à propos de Minato m'a un peu perdu. C'est Akira qui termine la conversation ou bien Kakashi ? J'ai pensé qu'en fait Kakashi ne l'avait pas eu comme sensei mais j'ai sans doute mal compris l'agencement du dialogue.

En dehors de ces deux remarques j'ai bien aimé ce chapitre. La manière dont le duo Usagi-Akira se débarrasse du ninja est très ingénieuse et cela montre bien leur complémentarité. Idem pour leur fonctionnement quand il arrive à Kumo.

Merci pour cette suite !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
acefire619
Aspirant genin


Inscrit le: 13 Oct 2011
Messages: 270
Localisation: En 2550, bloquée dans une pièce à cause des zombies

MessagePosté le: Ven 09 Nov 2012, 12:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ce retour Smile

Spoil:


En ce qui concerne les Inuzuka, c'est point de vue Kakashi, bien entendu. Personnellement, j'adore Kiba. Mais il se vante beaucoup, et sa mère comme sa soeur ont l'air d'avoir l'habitude de beaucoup crier.

C'est vrai que l'aigle n'est pas très cohérent... Disons qu'il est petit mais a beaucoup de force Mr. Green Ou alors qu'il ne s'est pas poser sur son épaule... Je vais modifier ça, merci de l'avoir fait remarquer.

Pour le dialogue, c'est Kakashi qui le finit, il ne connait pas encore Minato. Je vais essayer d'arranger ça de façon plus explicite.

Si t'as quand même bien aimé, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes Very Happy (grande pacifique que je suis, j'ai bien galéré à l'écrire, ce combat)

_________________
Why do you smile all the time ?

Why can't I laugh as you can ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Mat
Jûbi


Inscrit le: 13 Fév 2008
Messages: 5781

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012, 11:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour tes éclaircissements. Wink

Spoil:

Pour le dialogue, il n'est peut-être pas nécessaire de le retoucher. En fait j'avais l'idée que Kakashi connaissait Minato donc l'échange m'avait un peu perdu mais avec tes explications, le dialogue se comprend très bien et il n'y a plus d'interrogation sur qui dit quoi.

J'espère que ton pacifisme ne nous privera pas de futurs affrontements ! Smile

Bonne écriture de la suite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
acefire619
Aspirant genin


Inscrit le: 13 Oct 2011
Messages: 270
Localisation: En 2550, bloquée dans une pièce à cause des zombies

MessagePosté le: Lun 01 Juil 2013, 3:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

*sifflote*

Après de longues réflexions, j'ai pas trouvé d'excuses bidons. Mais bon, voilà quand même le chapitre 3 des chroniques d'un ninja masqué. En espérant que ça plaira !

Chroniques D'Un Ninja Masqué

Troisième Kunai



« Nous passâmes la soirée à faire les repérages les plus importants puis rentrâmes nous reposer. Le lendemain, Usagi nous confia chacun un aigle, pour communiquer en cas de problème, puis nous partîmes dans différentes directions.
« Deux semaines passèrent. De mon côté, je m’en sortais plutôt bien. Leur système de garde paraissait complexe à premier abord, mais une fois que tout était compris, il n’y avait jamais d’imprévu. A croire qu’ils étaient trop disciplinés pour leur bien. Akira s’était sans doute vu confié la mission la plus délicate, donc la plus épuisante. Les rares fois où je le croisais à la planque, il croulait de fatigue, mais son talent nous permit de récolter de précieuses informations sur les mouvements d’Iwa. Usagi dormait dans le village et se faisait passer pour une jeune fille à la recherche de son grand-père. Ainsi, elle s’intégrait tout naturellement et pouvait bavarder avec les civils vivants ici. Elle venait de temps en temps à la grotte et y laissait un renard pour nous faire passer des messages. Une fois, je l’y croisais, et elle me proposa de venir une journée avec elle. J’hésitai, mais elle finit par me convaincre.
« Vu ainsi, de l’intérieur, Iwa avait un aspect tout à fait différent. Localisation exceptée, la cité était même en tout point semblable à Konoha. Les habitants avait la même joie de vivre et amour de leur village que ceux que j’avais l’habitude de côtoyer. Ici, il y avait aussi des boulangeries, des librairies, et une école. Mais ce n’était pas chez moi. J’étais chez l’ennemi. Pas une seule seconde, cette pensée ne quitta mon esprit. Grâce à cette journée, je pus apprendre les méthodes d’Usagi. Comment elle faisait dériver des conversations sur la pluie et le beau temps vers des questions politiques. Sa façon de mettre les gens en confiance. Il faut reconnaitre qu’elle était éblouissante.
« Notre unité récoltait ainsi de nombreuses informations. Mais nous ne pouvions en faire part à Konoha dans l’immédiat. En effet, pour laisser le moins d’éléments possibles filtrés, nous ne communiquions qu’en cas d’extrême nécessiter avec notre village ou avec les autres unités présentes. Mais il semblait que notre mission touchait à sa fin, et que nous allions enfin pouvoir rapporter ce que nous avions appris chez nous. En effet, un soir que je filais une kunoichi pour vérifier qu’elle n’ait pas changé son chemin de ronde, Kitsuten – une invocation d’Usagi – vint me voir. J’abandonnai là ma filature, m’éloignai, et lui demandai pourquoi il était envoyé. « Il semblerait qu’Akira ne soit plus capable d’accomplir son travail correctement. Ses nerfs et son moral sont à bout. Une infiltration aussi prolongé au cœur du système ninja d’Iwa mettrait n’importe qui dans cet état. Usagi lui dit de faire une pause pendant quelques jours, mais il refuse. De plus, elle n’a plus grand-chose à apprendre, les informations fournies par les civils ont leur limite.
- Ils sont à la grotte maintenant ?
- Oui, tu es attendu. »
J’hochai la tête et parti pour notre planque. Là, nous eurent une longue discutions, et Usagi décida que nous partirions trois jours plus tard, le temps que je vérifie une dernière fois toutes mes informations, et qu’elle informe les autres unités de notre départ. Akira refusa de passer ce temps sans se rendre utile.
« Le lendemain se passa sans encombre jusque tard dans la nuit. Je longeais alors les limites du village, quand j’entendis des bruits de lutte un peu plus loin. J’approchai et, le temps d’arriver, Akira était au sol, en sang. Le ninja d’Iwa s’apprêtait à l’achever, mais quand il me vit, il s’enfuit, sans doute pour prévenir ses supérieurs. « Quelqu’un d’autre t’as vu ?
- Ka… kashi...
- Est-ce que quelqu’un d’autre t’as vu ? demandai-je plus énervé.
- Non, souffla mon coéquipier. »
Je n’hésitai pas une seconde, et partit à la poursuite du ninja. Je le rattrapai et, le plus discrètement possible, lui bondit dessus, kunai en avant. Il se retourna à temps et me contra avec un des siens. Nous échangeâmes quelques passes de taijutsu, mais je me faisais dominer. Je changeai donc de stratégie et malaxai mon chakra. « Raiton ! Denki no tate ! » Je formai alors un bouclier d’électricité, basé sur un de mes kunai. Je contrai ainsi son pied droit qui semblait viser mon cou. Je me servis ensuite de mon autre main pour enchaîner quelque Raikyuu. Les boules d’électricité arrivaient sur lui sans lui laisser de repos. Il finit par baisser sa garde, et j’en profitai pour abandonner mon bouclier et lui lancer trois shuriken dans l’épaule droite. Le combat continua et, cette fois-ci, j’avais le dessus. Il lança ensuite un doton, shinju zanshu, mais une permutation m’évita de finir sous terre. Je l’attaquai par derrière, et lui infligeai une blessure fatale dans le dos. Il tomba sur les genoux. Avant de mourir, il eut le temps de composer les signes d’un Ganban Kyuu, mais le cercueil de terre ne suffit pas à ma défaite.
« Je nettoyai les traces de combat et pris le cadavre avec moi. Je retournai voir Akira, mais il était déjà mort, faute de premiers soins. J’emmenai les deux corps à la grotte. Usagi revint plus tard et se précipita sur notre équipier. « Que s’est-il passer ? me demanda-t-elle, en retenant ses larmes.
- Il s’est fait repérer par l’ennemi. Mais d’après Akira, il – je désignai l’autre corps – est le seul à l’avoir vu.
- Tu as pu lui parler avant qu’il…
- Oui. Mais je n’ai pas pu m’attarder, je devais empêcher le ninja d’Iwa de parler. Si je m’étais occuper de lui, il serait encore envie, mais toutes les unités de Konoha présentes aurait été en danger, et la mission aurait échoué. Je n’ai pas eu le choix.
- Oui, t’avais pas le choix. »
Nous décidâmes de ramener Akira à Konoha et de bruler l’autre. Nous quittions Iwa le surlendemain, à l’aube. Le retour se fit dans le silence le plus complet. Usagi ne dit pas un mot, par colère ou tristesse, je ne sais toujours pas aujourd’hui. A mes yeux, nous avions d’importantes informations, et j’avais fait ce qu’il fallait pour ne pas les compromettre, c’est ce qui comptait. Je n’avais rien à me reprocher. Une fois au village, nous fîmes notre rapport complet au sandaime hokage, et ne nous vîmes plus jusqu’à l’enterrement d’Akira quelques jours plus tard. Je rentrai chez moi quand elle m’interpella, je m’arrêtai alors, et elle se plaça face à moi : « Kakashi, maintenant que mon ancienne équipe est morte, tu es tout ce qu’il me reste. J’ai bien réfléchis, et je vois la mort d’Akira comme un accident. J’aimerais que l’on soit bons amis. Je t’apprécie beaucoup, tu sais.
- Je pense qu’on ferait mieux de ne pas rester dans la même équipe. Ce qu’il s’est passé à Iwa et ton sentimentalisme risqueraient d’affecter le bon déroulement des futures missions. »
Elle me regarda effarée, sans rien dire. Je la plantai là pour aller demander à être dans une nouvelle équipe.
« Une petite semaine plus tard, je prenais un peu de repos sur un banc, un bon livre entre les mains, quand une silhouette vint me faire de l’ombre.

_________________
Why do you smile all the time ?

Why can't I laugh as you can ?


Dernière édition par acefire619 le Jeu 08 Aoû 2013, 7:33 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Mat
Jûbi


Inscrit le: 13 Fév 2008
Messages: 5781

MessagePosté le: Mar 02 Juil 2013, 11:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

Une jolie reprise. Les détails donnés sur la manière de procéder pour récolter des informations sont précis et précieux en ce qu'ils permettent de bien imaginer la manière de procéder de cette équipe Kakashi.

Mais il y a eut de la casse avec le décès d'Akira. D'ailleurs, s'ils n'ont pas voulu prendre le corps du ninja d'Iwa c'était pour rentrer plus vite ? Car avec ce corps, s'il pouvait être autopsié rapidement, Konoha aurait peut-être pu en tirer quelques informations. (Mais cela implique pas mal de conditions qui n'étaient probablement pas réunies.)

"Ce qu’il s’est passé à Iwa et ton sentimentalisme risqueraient d’affecter le bon déroulement des futures missions."

=> Sympa' Kakashi ! J'imagine bien le visage au moins troublée d'Usagi en entendant cette réplique assez cinglante. De quoi la faire changer ou alors haïr Kakashi ?

Merci pour ce chapitre et à bientôt (?) pour la suite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
acefire619
Aspirant genin


Inscrit le: 13 Oct 2011
Messages: 270
Localisation: En 2550, bloquée dans une pièce à cause des zombies

MessagePosté le: Mar 02 Juil 2013, 12:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ton avis ! Mr. Green

J'avais pas pensé à l'autopsie du cadavre ennemi... Pourtant c'est vrai que c'est évoqué à plusieurs reprises dans Naruto. Mais bon, il semblerait qu'il n'avait pas de faculté particulière, et son niveau n'était pas très élevé (Kakashi n'a que 7 ans, quand même). Il n'aurait pas apporté beaucoup d'informations.

Je vais essayer de me motiver pour écrire la suite pendant ces vacances. Je devrais passer quelques semaines sans internet, alors je pense y arriver !

_________________
Why do you smile all the time ?

Why can't I laugh as you can ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
acefire619
Aspirant genin


Inscrit le: 13 Oct 2011
Messages: 270
Localisation: En 2550, bloquée dans une pièce à cause des zombies

MessagePosté le: Jeu 08 Aoû 2013, 7:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chapitre 4 ! Peut-être un peu plus court que les deux précédents.

Chroniques D'Un Ninja Masqué

Quatrième Kunai



« Une petite semaine plus tard, je prenais un peu de repos sur un banc, un bon livre entre les mains, quand une silhouette vint me faire de l’ombre. Je levai alors les yeux, et découvrit quelque chose – ou quelqu’un – de pas banal. Une coupe au bol, une tenue moulante verte, et un sourire presque plus éblouissant que mon raiton. Mais bon, sur le coup, il me dérangeait. « Bouge, tu caches la lumière.
- Je suis Gai Maito ! On m’appelle la bête bleue de Konoha ! Tu fais parti de l’élite, non ? Tu es le fils du Croc Blanc de Konoha, Sakumo, pas vrai ?
- Et donc ?
- J’ai une mauvaise habitude… Je me sens toujours obligé de défier ceux dont le talent est inné ! Qu’en dis-tu ? Mettons notre jeunesse au service d’un combat sanglant !
- Je n’aime pas faire des choses qui me sont inutiles.
- Ta force est innée, alors que la mienne est venue à force d’entrainements ! Nous pourrions être d’incroyables rivaux.
- Sans moi, merci, dis-je en m’en allant.
- Hé ! Et mon défi ?
- Je le refuse. »
« C’est ainsi que se fit ma rencontre avec un des meilleurs amis que j’ai pu avoir. Déjà ce jour-là, sa légèreté et sa motivation m’avait amusé, même si je ne l’avais alors pas montré. Dans les jours qui suivirent, il tenta de me défier sur tout et rien. Il me surprenait chez moi, et même au toilettes une fois. J’acceptai finalement de le combattre, et remportai la victoire dans toutes les catégories : lancer de shuriken, tir à l’arc, et d’autres. Nous en vinrent enfin au taijutsu, il fut impressionnant et je failli perdre, mais un étranglement finit par me donner la victoire. Il me défia ensuite au janken, et c’est ainsi que j’appris à le connaitre. Une journée me suffit pour admirer sa persévérance et son taijutsu.
« Le temps passa, j’avais été affecté à une nouvelle équipe sans grand intérêt. Je m’entraînais régulièrement avec Gai, toujours dans un esprit de compétition. Un soir, je rentrais chez moi après une mission fatigante, quand mon ami me sauta dessus : « Kakashi !
- C’est ton excitation permanente, ou il se passe vraiment quelque chose cette fois ?
- Ca va t’intéresser. Ton père est revenu et…
- T’as l’air inquiet. Il est blessé ?
- Non, pas gravement en tout cas, et toute son équipe est en vie.
- Où est le problème, alors ?
- J’ai entendu qu’il a désobéi au code ninja. La mission a échoué. »
« La mission a échoué. Cette phrase résonna dans mon esprit. Mon père ? Croc Blanc, l’un des héros de Konoha ? C’était impossible. Il avait toujours brillé. Et pourquoi transgresser le règlement ? Tout ce que je savais de sa mission, c’est qu’elle était d’une importance capitale pour le village. Il ne pouvait pas se le permettre ! Ces règles n’existaient pas pour rien ! Ce qui se passa après est toujours flou pour moi. J’étais sonné par la nouvelle. Je finis le chemin jusque chez moi seul ; j’avais dû renvoyer Gai. En entrant, je n’adressai pas un mot à Sakumo, assis sur une chaise de la cuisine. Je ne saurais dire si lui m’a parlé. Sans doute, oui, mais je n’en ai pas souvenir. Je ne retirai mon masque qu’une fois seul et passai la nuit les yeux fixés sur mon plafond.
« Je ne dis plus un seul mot à mon père jusqu’au jour de sa mort. Plusieurs mois avaient passé. Le village entier s’était retourné contre lui. Hiruzen Sarutobi ne dit rien à son sujet mais je crois qu’il le soutenait secrètement. Moi ? J’étais le premier à lui en vouloir. J’avais le sentiment qu’avant même Konoha, c’était moi qu’il avait trahi. Je n’avais plus le cœur à relever les défis de Gai, et dans les derniers temps je ne le voyais plus du tout. Il a dû se dire qu’il valait mieux attendre que les calomnies envers mon père se calment.
« Un matin, je m’apprêtais à sortir quand mon père me dit : « Kakashi, tu veux qu’on aille s’entraîner ensemble ? Tu me montrerais les progrès que tu as fais.
- J’ai pas le temps pour ça, Sakumo. »
C’était la première fois depuis son retour qu’il se décidait à endosser son rôle de père. A quoi il s’attendait ? En désobéissant aux règles, il nous avait abandonné, moi et le village. Quoi, pour la vie de quelques compagnons ? Causer du tort à tout Konoha ? Impensable. Et là, il voulait voir les progrès que j’avais faits en le prenant pour modèle. Je passai ma journée plus énervé contre lui que jamais. Puis je rentrai et le vis mort.
« Je fus traversé par trop d’émotions et de pensées en même temps. Rien de cela n’est réel. Mon père s’est suicidé. Je l’ai tué. Rien de tout cela n’est réel. Il est mort. Il n’est pas mort. Sakumo s’est tué. C’est ma faute ? Celle du village ? Non ! C’est la sienne. Il a vécu en héro. Il était faible. Je l’ai tue. A-t-il eu raison de sauver ses compagnons ? Konoha. Le code ninja. Rien de tout cela n’est réel. Ai-je bien agis avec lui ? Il ne méritait plus mon admiration. J’aurais jamais dû dire ça, j’ai agis comme un con. Il nous a trahis. Il m’a trahis, une nouvelle fois. Pourquoi il est mort ? Je ne suivrais jamais son exemple. C’est en voulant être comme lui que je suis devenu aussi bon. Suis-je vraiment un bon ninja ? Aurais-je dû lui parler ? Prendre sa défense ? Pourquoi il est mort ? Je l’ai tué. Non ! Il m’a trahi. Pourquoi il est mort ? Le village l’a tué. Ses compagnons l’ont tué. La légende du Croc Blanc peut pas finir comme ça. Mon père s’est tué. Mon père. C’était mon père.

_________________
Why do you smile all the time ?

Why can't I laugh as you can ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Mat
Jûbi


Inscrit le: 13 Fév 2008
Messages: 5781

MessagePosté le: Ven 09 Aoû 2013, 4:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et Kakashi rencontra Gaï… et perdit son père.

Le « sourire presque plus éblouissant que [s]on raiton » m’a bien fait rire. Et il fallait bien quelques moments de ce genre car la deuxième partie de ce chapitre est quand même bien moins joyeuse. Gaï transmettant l’information à Kakashi qui plus est, c’est une manière élégante de lier tous les éléments et de les faire tenir ensemble. Mais du coup je regrette presque que Gaï n’ait pas lancé un défi à Kakashi et si ce dernier l’emportait alors l’homme en vert lui aurait dit à propos de son père. En même temps, cela aurait sans doute paru déplacer de se comporter ainsi en de telles circonstances, même pour Gaï qui, sur le coup, joue juste, n’en fait pas trop.

La suite du récit va à l’essentiel et j’aime bien cette « épuration » : le récit de Kakashi va droit au but et on s’imagine sans peine la période qui va du retour de Sakumo à sa mort. Le ninja masqué n’aura pas eu des mots gentils envers son père. Dommage. Reste maintenant à savoir s’il s’est bien tué seul ou s’il a été éliminé par la Racine (par exemple) ! Quoique je ne sais pas si tu as en tête de t’aventurer sur ce type de sentiers.

Merci de ce chapitre et de ton commentaire précédent. Tu as tenu parole et ajouté une pierre de plus à ton édifice ! Bonne continuation.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Fanfics Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum