Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. To Aru Majutsu No Index
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Light Novels
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 13/01/13

Ah ouais y'avait cette scène aussi XD

J'avoue qu'Agnèse m'a fait hurler de rire lors de ce passage. Elle a un talent claire dans le sadisme cette petite, dans quelques années tu pourrais la retrouvé dans un club SM que ce serait même pas étonnant vu ce qu'elle nous sort ici.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

----------------Post original : 15/01/2013

Un Club SM pour une none ça le fait pas trop Laughing

Allez, tome 19.
C'est plus ou moins la suite directe du 15, donc déjà ça commence bien, et en gros, cela reprend les fils conducteurs laissés en suspends à la fin du 15 pour diriger tout droit les deux autres personnages principaux SHiage et Accelerator vers la même destination que celle annoncée pour Touma au tome précédent. Tout comme le 15, pas de Touma ni aucun des personnages orbitant autour, et pas de magie non plus. On s'en passe bien cela dit, car le tome est très bon.

Malheureusement, encore une fois, comme pour le tome 15, malgré que l'histoire tourne essentiellement autour des membres de Group et d'Item, Tsuchimikado ne participe pratiquement pas, et n'évolue pas non plus.
Ce coup ci cela dit, on a clairement Kinuhata qui prend une place plus importante que la dernière fois. En ordre d'importance dans le tome, cela ferait sans doute Accelerator, Shiage, Kinuhata et "Unabara". Ce qui est une bonne chose car on l'avait très peu vue dans le 15, même si on l'avait revue un peu dans le ss2.
Spoil:

Bon première chose. Déjà en tant que perso principal, Shiage est meilleur que Touma à mon avis à partir de ce tome, ça c'est fait. Comme à son habitude, il utilise tout ce qui lui tombe sous la main et il le fait bien. Un peu dommage que par moment les choses qui lui tombent sous la main semblent un peu trop "tomber à pic", mais ne chipotons pas, il s'en sort très bien le garçon. Si le duo Shiage/Takitsubo entérine le premier couple "officiel" parmi les personnages principaux, la relation Shiage/Kinuhata par exemple est fun à suivre aussi. Et puis, pour une fois que la loli autour du personnage principal n'est pas une loli que le personnage principal passe son temps à protéger, c'est bien appréciable aussi. Une loli tank qui balance les voitures à mains nues et résiste au balles, et qui prend en défaut le perso principal sur son comportement plutôt que l'inverse, c'est plus fun que l'inverse à mes yeux. De manière générale, les relations de Shiage avec ces deux personnages sont vraiment plaisantes à suivre; et le fait qu'il se trouve en permanence confronté à de la haute technologie de l'academy c'est bien sympa aussi. La course poursuite avec l'hélico qui sort de nulle part, un bon gros WTF quand il s'est pointé Very Happy .

Le personnage de Shiage évolue vraiment rapidement au fil des tomes aussi, et c'est très appréciable. Accelerator évolue vite, mais je crois que SHiage c'est encore plus rapide.

La partie finale avec Unabara donne un peu l'impression d'une répétition de la fois précédente; mais la scène de son apparition (et moi qui ne comprenait pas que l'auteur avait cessé de parler d'Unabara ("mais il est où? il devrait etre là???"), je me suis bien fait avoir pour le coup xD ) absolument géniale et le coté toujours aussi cruel des magies azteques (entre écorcher vif les autres, les démonter complètement, transformer son propre corps en poudre au fur et à mesure, et utiliser les os pour les remplacer par de l'obsidienne... Ca va c'est toujours aussi gai x]), ça passe très bien.

J'ai été très surpris de trouver un autre ninja (un Kouga cette fois ci ahahah), ça fait quand même le troisième dans Index lol, Index se transforme en naruto moderne (oh noez! =P )

L'apparition d'Eiwass c'était vraiment pas prévu; le personnage avait déjà été introduit brièvement lors du tome 7 mais on n'en avait pas reparlé depuis, la grosse surprise.

Accelerator continue son évolution intéressante et à toujours autant être appréciable en tant que perso principal. Le coup du sauvetage de la femme enceinte avant de pointer le flingue sur le petit copain ça vaut son pesant de cacahuettes.

Ah, et j'ai été content de revoir la membre du conseil (monaka oyabune), c'est un personnage que j'appréciais par sa différence dès sa première apparition dans le 14 et qui ne cesse de se rendre intéressant dans ses rares apparitions.


Bref, un tome somme toute très plaisant à suivre. Décidément, j'aime beaucoup l'ambiance "coté obscure de l'academy" avec les membres d'item et de group en personnages principaux. Plus de tomes comme le ss, le 15 et celui ci ne seraient pas de refus. Ce type d'ambiance reflète clairement plus mes gouts que les tomes 100% axés magie surtout avec juste Touma en perso principal.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 15/01/13

Vis à vis de ce tome 19 :

Un truc qui m'avait fait assez délirer au début du volume c'est la relation qu'entretienne les membres de Group parmi eux. Musujime qui troll Accelerator, elle-même qui se fait rabattre par les trois autres. J'avais trouvé ça vraiment fun compte tenu des personnages en présence.

Après il est clair que la façon de combattre de Shiage malgré le fait qu'il soit aussi un level 0 est très différente de celle de Touma. Touma est plutôt du style à chercher LA faille par laquelle réussir à faire passer son Imagine Breaker et prends les actions en conséquence.

Shiage lui c'est encore plus technique, il n'utilise que ce qui finit par lui tomber sous la main. L'arrivée de Meltdowner au cours du tome tu te dis : Oh, fuck. D'ailleurs les deux illustrations qu'elle a dans le volume ça rend vachement bien l'idée de danger mortel qu'elle représente. F'in, si la destinée de Frenda n'avait pas été assez claire à ce sujet :p

Shiage combat deux Level 5 mine de rien au cours de ce volume. J'ai adoré le jugement que fait Accelerator quand il le voit se démener. Accelerator qui reconnait la valeur de quelqu'un comme ça à voix haute, jusqu'à présent le seul personnage dont on savait qu'il reconnaissait vraiment la valeur c'était Touma. Ca finit de montrer que Shiage, c'est le 3eme héros.

Sinon la magie Azteque, clairement pas propre. La rencontre avec Aiwass ça tourne en quelque chose de pas foncièrement propre non plus. M'enfin avec ce tome : Tout le monde en Russie mouahahahahaha !

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

----------------Post original : 15/01/2013

Ah j'avais oublié cette scène à l'hopital où Musujime parle de lolicon et se fait finalement traiter de shotacon par les autres xD. Group il y a 3 lolicon et une shota, on est mal barré! (en réalité Accelerator du propre dire de l'auteur ne l'est pas, donc c'est le seul qui y échappe réellement x] )
Et effectivement, Accelerator aime bien Shiage pratiquement immédiatement après l'avoir rencontré, c'est rare.


Bon, tome 20. Dernier arc de la partie "god's right seat" qui dure quand même depuis la fin du tome 11, dernier arc de la première série, seul arc en trois tome et seul arc où l'on a conjointement les 3 persos principaux (les 4 si on compte Acqua, qui est signalé plus ou moins comme perso principal même si on le voit très peu par rapport aux autres), comme il se doit.

Alors déjà le fait d'avoir des séquences avec chaque perso principal c'est vraiment un plus.
Spoil:
Ca aide à voir chaque facette de la guerre, du surnaturel au technologique voir au complètement terre à terre.
La partie avec les Privateer coté Shiage est vraiment sympa, on voit combien ce personnage a bien changé et en particulier les derniers résultats datant de la fin du 19 coté mentalité. Et utiliser les mines dont on lui avait parlé plus tôt, fallait y penser.
Je trouve qu'Accelerator a vraiment la classe dans ses habits d'hiver (xD ) tout en blanc comme ça c'est bien sympa x]. Il continue aussi à devenir plus humain, tout en gardant son coté intéressant. Touma et lui se rencontrent pour la première fois véritablement depuis le tome 3 (ça faisait un bail! quoi que non, ça fait moins de trois mois >_< ) et il est intéressant que Touma qui fut l'amorce initiale du changement d'Accelerator mais n'avait pas participé non plus va lui donner une dernière poussée très importante avec cette rencontre.

Touma utilise les trucs autour de lui intelligemment, c'est rare (pour sauver les habitants dans le camion, elle était très bien cette méthode, c'était pas évident à faire en plus) et surtout très appréciable. Son duo avec Lessar est bien meilleur que celui avec Index ImO. La personnalité de Lessar n'est pas assez travaillée à ce jour pour être intéressante réellement, mais il y a de l'espoir.

L'arrivé de Misaka Worst! Personnage bien détraqué parfait pour Accelerator il semblerait. Elle sort de nulle part pour le coup. On voit encore la cruauté imaginative dont font preuve certaines têtes de l'academy au travers elle d'ailleurs.

On revoit Vento; dommage qu'elle ne reste pas longtemps, le peut qu'elle est là elle prouve à nouveau que tous les membres de ce groupe sont hors norme complètement.

Le front Anglais/Français est relativement peu intéressant. Un personnage français qui ne se fait pas botter le cul par les anglais ça change cela dit, même si son "ultime plan" est contré immédiatement par quelque chose du même ordre par Carrissa dans la foulée, mais bon xp. En dehors de ça, c'est trop flou pour être d'un quelconque intérêt.

L'arrivée d'Acqua est énorme (l'épée plantée dans l'hélico xD ) et la fin de ce tome annonce l'arrivé de Misaka et Meltdowner en Russie, ainsi que le début du combat Styil/Index qui va durer quasi jusqu'à la fin du tome 22, de façon très entrecoupée. Il aura fallu attendre le dernier arc pour revoir Index comme cela, on l 'attendait depuis le premier tome quand même.

Au final, un début d'arc très sympathique. Parmi les arcs qui ont duré plus d'un tome (stab sword, vento et Curtena), seul vento avait été intéressant rapidement; celui ci fait mieux, en étant intéressant dès les premières pages.
Un dernier arc qui s'annonce très bien; il y a plein de bonnes choses ici et là dans ce tome intéressantes à suivre.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 15/01/13

Il y a deux passages qui m'ont fait vraiment rêvé dans ce tome :
Tout d'abord, l'arrivée de Misaka Worst. C'est juste magnifique le personne que l'on récupère là. Elle va directement taper là ou ça va faire très très mal à Accelerator, et j'adore le rendu. Le déroulement de leur affrontement surtout psychologique m'a passionné, surtout le final quand il pète les plombs et il finit par la sauver.

Le second passage qui m'a envoyé du rêve, c'est le second combat entre Touma et Accelerator. Touma est extrêmement impressionnant lors de cet affrontement. J'veux dire le type arrive à calculer le fait qu'il ne pourra pas faire disparaitre les ailes d'Accelerator en une seule fois avec sa main droite pour s'en saisir et le dévier de sa trajectoire. Nan mais allo. La mention du fait que Touma pourrait avoir un espèce de don de prémonition subconscient est mentionné, et limite t'y crois vu ce qu'il a sorti.

A part cela, le reste du tome est toujours aussi bon. Lessar m'a fait délirer avec la manière dont elle tente de séduire Touma, Shiage arrive à mettre un sacré bordel au fin fond de son village pour protéger tout le monde. Par contre je suis d'accord sur le fait que le front anglais/français, on s'en tape en fait. Limite c'est là pour donner du temps aux personnages qui ne sont pas en Russie.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

----------------Post original : 15/01/2013

C'était surtout bien cruel ce passage entre Misaka worst et Accelerator Wink.
Pour le combat, cela dit Lessar a l'air de douter que ça soit juste de la simple precog, qu'il y a quelque chose en plus qui lui permet de faire ça. On en saura sans doute plus au fil des tomes de shin'yaku.

Alors le tome 21. Deuxième tome de l'arc. En réalité, normalement il était censé ne faire qu'un avec le tome 22 d'ailleurs, mais l'éditeur a préféré couper le tome en 2 plutôt que d'en sortir un de plus de 600 pages.
Cela dit, quand on voit sur quoi le tome 21 se termine, j'ai envie de dire que ça aurait été dommage de ne pas le couper là. La chute du tome est juste formidable.
Spoil:

On a des rencontres en masse dans ce tome, certaines assez inattendues. Shiage qui a fait la connaissance d'Acqua et qui est reconnu comme une personne de valeur par lui je ne m'y attendais pas; après cela, Accelerator rencontrant des mages amicaux, et de même pour Shiage, et de façon limite naturelle la rencontre.
Shiage et Accelerator n'auront pas mis longtemps à se rencontrer à nouveau d'ailleurs, la rencontre précédente datant de 13 jours.

On passe un certain temps à l'hopital donc peu d'action pendant un moment, mais on a le droit aux scènes entre Misaka worst et Accelerator qui s'allient, ainsi qu'a la scène interrogatoire, qui est bien sympathique. Je suis curieux de voir dans quelle direction Misaka worst va évoluer. Si je ne m'abuse, ce que Accelerator suggère c'est ce par quoi est passé Kinuhata, ce qui devrait donc changer assez violemment sa manière qu'a Misaka worst de se servir de son pouvoir.
Takitsubo est remise sur pieds, fin de la période pour Shiage où il cavale avec Takitsubo sur son dos.

Le plan de Fiamma entre enfin dans sa phase décisive et très... ostentatoire on va dire xD.
Le duo Lessar/Touma est coupé net à cet endroit, dommage.

Après un baptème magique formidable en quelques secondes pour Misaka avec l'etoile de Bethléem, l'astro in hand et gabriel qui coupe l'avion en deux, Misaka fait une chute de 3 km avant de jouer à spiderman version electromagnétique x]. Et elle rencontre là Misaka 10777, qui sont l'un des duo que j'ai le plus apprécié dans cet arc d'ailleurs, ces deux là font la paire.
Misaka 10777 annonce directe la couleur en parlant d'ambiance vacance en agitant sa kalachnikov au milieu d'un champ de bataille x].

Avec le déclenchement du plan, on est parti pour des séquences de combat en nombre assez impressionnant. Gabriel va être au coeur de ce tome, affrontant les armées russes, de l'academy, et anglo-françaises tour à tour. Quel dommage que Kanzaki soit complètement écartée du problème. Et le Knight Leader n'en fout pas une non plus. Le duo de la Courtisane+Carrissa est assez intéressant cela dit pour être mentionné.
(Je ne pige pas trop comment la courtisane peut être la soeur d'une russe mais bon x] ).

Avec le rétablissement de Takitsubo on rentre dans la deuxième période de l'arc pour Shiage, avec le Kremlin Report. Il prend des décisions assez intéressantes et...Comme mentionné plus haut, la fin de la partie Kremlin Report, qui coincide donc avec la fin de ce tome, est juste épique! Shiage qui prend dans ses bras Meltdowner dans le blizzard, la mise en scène était géniale.

Voilà enfin l'arrivée de Kazakiri et son combat contre Gabriel. Il est assez intéressant de voir à ce moment là Gabriel exprimer des sentiments proche des humains d'ailleurs. On enchaine directement avec accelerator en supplément pour un bon petit fight. Acqua qui se sacrifie pour diminuer la puissance de Gabriel et permettre aux deux autres d'en finir et perd ses pouvoirs, c'était inattendu mais bien sympa.


Un tome dans la lancée du précédent, plus axé sur un seul thème que le précédent, avec énormément de personnages à quelques km max les uns des autres. il finit en beauté sur un cliffhanger coté Shiage, sur la conclusion d'un combat coté accelerator et l'ouverture d'un combat coté Touma. Reste le dernier tome!

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 15 janvier 2013

Ouais, la fête de la troisième guerre mondiale continue.

Pour répondre tout de suite à une de tes interrogations :
Citation:
(Je ne pige pas trop comment la courtisane peut être la soeur d'une russe mais bon x] ).


J'ai pas souvenir d'avoir lu explicitement que Elizalina est russe. Elle dirige un pays dans le coin nous sommes d'accord, mais je ne me souviens pas qu'il a été dit quelque part qu'elle soit de nationalité russe. M'enfin peu importe les raisons qui les ont envoyé à être à la tête de deux pays différents.

En ce qui concerne ce tome, l'arrivée de Mikoto m'a fait marrer aussi. Tu débarques dans le ciel Russe et t'as l'étoile de Béthéem qui te dépasse, tu repères Touma a bord et Gabriel passe dans le coin. Dans le genre wtf , ça se pose là.

L'alliance de Misaka Worst et Accelerator. Un des duos que j'apprécie le plus dans la série. Leur interrogatoire m'a bien fait délirer également, et les remarques que peut faire Misaka Worst sont assez géniales. Dès que ce personnage ouvre sa bouche j'finis toujours par me marrer.

Shiage a le droit au cliffhanger de fin de tome. Et comme à chaque fois, Meltdowner se pointe pour le choper. La franchement j'crois que c'est l'apparition la plus flippante. Juste Wtf quoi. Il l'attrape par la main et elle est prêt à le faire fondre Smile

La pauvre Index sert tellement à rien que même son combat contre Stiyl, f'in plutôt la lutte de Stiyl contre elle est presque zappé :p

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

----------------Post original : 18/01/2013

Et donc tant qu'a faire le dernier tome de la première série.

Et dernier tome de la partie sur les god's right seat également.

De manière générale un tome qui conclue pas mal de choses mais en ouvre plusieurs aussi. Quelques réponses et de nouvelles questions laissées pour shin'yaku.

Spoil:

Un truc que je ne m'attendais pas à trouver là, c'est une réponse à une question que je me posais depuis un moment à propos de Railgun et du projet Radio Noise. Sur les images des manga par exemple, on voyait que Misaka était toute petite lorsqu'ils l'ont dupés pour récupp sa DNA map, mais on sait aussi que Misaka a grimpé du level 1 au 5 petit à petit à force d'efforts, donc je trouvais que les deux notions n'allaient pas ensemble.
Eh bah Meltdowner y répond au passage, avec l'idée de la liste. Je ne sais pas si l'auteur avait dès le départ cette idée en tête ou s'il s'est aperçu de sa boulette après et a utilisé cette idée pour régler le problème, mais en tout cas, ça colle.

Pour Dark Matter, la question du "pourquoi il est maintenu en vie" est désormais répondue (bon,je le savais déjà, ça fait parti des spoils que je me suis pris). L'idée est pas mal.

Et c'est directement liée à l'intérêt porté par l'academy à Takitsubo. On retrouve ce qu'avait mentionné Kakine Teikoku au passage, l'idée qu'elle était la potentielle 8ème. Je suis curieux de voir où ce fil là va nous mener. C'est probablement le fil conducteur qui m'intéresse le plus parmi ceux en attente d'évolution à la fin du tome 22 d'ailleurs.

Quelque chose qui avait commencé avec Terra plus ou moins et est développé ici c'est la question de la réelle identité du pouvoir de Touma et de l'imagine breaker. L'imagine breaker semble plus fonctionner comme un simple sceau pour sceller quelque chose d'autre qu'il a en lui qu'autre chose. Aleister mentionne que cela ne "peut etre expliqué simplement avec la religion chrétienne". Donc un pouvoir issu d'une autre religion? Quelque chose comme les légendes Nordique, qui reviennent régulièrement, notamment avec Odin, ou bien en rapport avec la religion de l'égypte ancienne, mentionnée régulièrement ces derniers temps (avec Osiris et Horus notamment)?
Et Touma parlait à quelqu'un ou quelque chose après avoir perdu son bras, mais... qu'a t il vu? De qui a t il refusé l'aide?

Surprise, cette fois ci on n'a pas de bataille Shiage/Mugino Mais une refonte de l'alliance de l'ancien Item (minus Frenda), mais avec Shiage en tant que ... Leader? Cette partie là promet quelques étincelles pour la suite.

On a plus d'infos au sujet de la relation entre la magie et les pouvoirs de l'academy. J'ai bien aimé l'explication donnée par Accelerator, le fait que les phénomènes magiques suivent des règles définies aussi, mais que simplement elles aient une composante imaginaire "i" qui fait qu'elles ne sont pas dans le même plan que ce qu'il connait, et qu'il utilise alors cette notion pour calculer la manière de se servir de la magie avec l'analogie de dériver ses calculs habituels dans |R^3 vers des calculs dans... R^2*C ? Dans tous les cas j'aime l'idée générale. Et on aboutit à Accelerator usant d'une magie que meme Elizalina ne pouvait pas faire, rien que ça.

Le combat Touma/Fiamma en lui même n'a rien d'extraordinaire, encore une fois c'est plus les autres qui ont joint leurs forces pour faire dérailler le système mis en place par Fiamma et Touma a donné le coup de grace qu'autre chose IMO.

Un regret : Kanzaki n'aura servit à rien du tout d'important au final alors qu'elle aurait pu avoir l'occasion de briller, tout comme le Knight Leader.

Touma qui disparait. je m'en doutais, m'étant plus ou moins fait spoil dessus hélas. Il revient cela dit, merci les covers de shin'yaku ainsi que les spoils; bon x]. Le final avec l'ange gabriel m'a plus plus que son fight avec Fiamma d'ailleurs. La manière dont il stope l'ange est bien sympa.

Accelerator qui continue à évoluer en tant que personnage. Et les ailes tournent blanc. Il a d'ailleurs une putain de classe sur l'image où il s'élève et quitte last Order O_o. Bon je savais qu'il allait réussir à stopper l'attaque de fiamma. Merci les spoils aussi. Mais c'était chouette quand meme. Misaka Worst on la voit assez peu dans ce tome.

Le duo Misaka 10777 /Misaka me fait toujours autant rigoler avec les tsukkomi et autres stupidités genre les encouragements envers l'originale pour empecher la bombe nucléaire de sauter là où ils sont xD.



Voilà, une chose de faite. Pour le tome suivant, je ne suis pas prêt de le lire je pense, faudrait déjà que le tome arrête d'etre en rupture (ca fait 2 mois au moins que ça dure sans interruption) ici :
http://www.amazon.co.jp/新約-とある魔術の禁書目録-電撃文庫-鎌池-和馬/dp/4048703196/ref=pd_sim_b_1
Bon, il me reste le tome SP¨à lire qui a l'air sympa, je posterais à son propos lorsque je l'aurais lu,

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 18 Janvier 2013

Pour te répondre :

Tout d'abord au niveau du bras de Touma, je pense qu'il doit y avoir un rapport avec Lucifer quelque part. Il a été dit dans je ne sais plus quel tome que le dragon représentait un ange déchu et il y a deux trois autres éléments qui vont dans ce sens. Mais le truc là c'est qu'on a l'Imagine Breaker qui scelle cette entité inconnue, et même sans l'Imagine Breaker Touma a réussi avec un pouvoir encore plus grand à reprendre le dessus. J'espère que les explications arriveront dans les New Testaments.

En ce qui concerne Accelerator, la classe. Il en a parcouru du chemin depuis le volume 3. Quand il quitte Last Order c'était ptet le meilleur moment du volume Imo. Entre leur petit échange et ce qu'il va réussir à faire ensuite, ça envoyait du lourd.

Le retour de Mugino a la raison était pour moi un peu innatendu. J'veux dire c'pas comme si elle avait essayé de buter Shiage depuis déjà un moment à chacune de leur rencontre.

M'enfin la disparition de Touma conclut bien la première partie de la série. La pauvre Mikoto elle aura ramé pour arriver jusqu'à lui, et quand elle y est, bah Touma ne vient pas avec elle, c'con XD

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-------------Message du 31 Janvier 2013


Citation:
Spoil:
Tout d'abord au niveau du bras de Touma, je pense qu'il doit y avoir un rapport avec Lucifer quelque part. Il a été dit dans je ne sais plus quel tome que le dragon représentait un ange déchu et il y a deux trois autres éléments qui vont dans ce sens. Mais le truc là c'est qu'on a l'Imagine Breaker qui scelle cette entité inconnue, et même sans l'Imagine Breaker Touma a réussi avec un pouvoir encore plus grand à reprendre le dessus. J'espère que les explications arriveront dans les New Testaments.


Spoil:
Hmmm... Sauf que Aleister dit bien que ce n'est pas explicable simplement avec la religion catholique. Donc Lucifer... Je ne suis pas sûr qu'il faille aller dans ce sens perso.


-------------Message du 09 Mai 2013
Citation:
Bon, il me reste le tome SP¨à lire qui a l'air sympa, je posterais à son propos lorsque je l'aurais lu,

4 mois plus tard je reviens donc comme promis.

Avant de parler du contenu, je vais parler un peu du contenant, parce que je n'ai jamais lu ce genre de tome par le passé, ça vaut le coup d'en parler.
Le tome est composé de 4 histoires, dont 1 qui fait la première moitié. C'est à cause de cette moitié que le tome a ces quelques particularités.

Déjà, le tome est plus grand que les LN classique, puisqu'il fait la taille d'un manga seinen en gros. (donc le plus gros des deux formats classique de manga). Vu qu'il est plus gros que la normale, il a donc ses pages en duble colonnes plutot que simple colonne au niveau de l'écriture, jusqu'à là rien de surprenant.

C'est la raison pour laquelle ce tome est plus grand qui est intéressante. Durant toute la première partie, l'histoire se déroule sur deux fronts. Un front avec comme personnage principal Stiyl, qui est le front principal, et un front secondaire, où Touma est le personnage principal. Le truc c'est que le front principal est raconté comme un LN classique, mais le secondaire est raconté... comme un manga! En d'autre termes, toutes les 20-30 pages durant les 150 pages (y compris au début), on saute de la narration style novel avec Stiyl à un groupe de 2-4 vrais pages de manga ( dessiné par le même dessinateur que le manga index donc c'est carrément identique sur le style) insérés qui fait avancé la narration de l'autre coté.
C'est donc un étrange mariage entre un light novel (90%) et un manga (10%) et force est de constater que ça fonctionne plutôt bien.

Styil Magnus SS
Spoil:

Un SS centré principal sur Styil et Patricia Bardway, un personnage dont l'on entend vaguement parler dans le 18ème tome et que l'on devrait retrouver dès le premier tome du nouveau testament si je ne m'abuse.
Le thème central outre la découverte des soeurs bardway à la personnalité très contrastées est clairement la magie du feu. Les trois principaux mages qui seront donc au coeur des deux principales batailles magiques de ce SS manient tous le feu avec des magies différentes. Le résultat est assez intéressant, surtout la deuxième où l'opposant est clairement abusé.
Un ss plutôt intéressant au final à suivre, si l'on excepte que l'astuce finale (la manière dont l'opposant rend son feu si efficace) n'est pas satisfaisante sur l'explication.
Cette insatisfaction à la fin est relativement commune à toutes les 4 histoire sdu tome d'ailleurs.
Parce que ok d'accord il utilise une encre invisible pour les runes, mais que quelqu'un m"explique comment il a tracé sa rune à l'encre invisible sur de l'eau, sur de la vapeur bouillante,e t sur du feu comme il l'a fait à plusieurs reprises. Le coup de la rune ça explique la manière dont l'asphalte etc brule, mais pour les trucs un peu plus bizarre c'est sérieusement non satisfaisant comme explication.
Enfin, la baston finale avec la grand soeur Bardway en mode bourrin c'est bien fun aussi.


Mark Space SS
Mon préféré, bien que le plus court
Spoil:

Dans ce deuxième SS, on retrouve à nouveau les soeurs Barway ainsi que Mark Space, qui semble plus ou moins faire office de lieutenant à la soeur ainé. C'est lui qui va être le perso principale de ce tome. Et il est plutôt sympathique. J'aime biens a méthode de combat, et la situation est assez atypique.
Par contre la méthode de résolution finale euh, maintenir en l'air suite à une explosion d'air sous l'eau pendant plusieurs dizaines de mettres si je ne m'abuse un truc de cette taille, perso je n'y crois pas trop.
Enfin,c a avait mérite d'être original comme résolution x]
Ce SS n'a pas d'illustration.


kamijou Touma SS
Spoil:
Assez court aussi; seul SS cette fois ci avec Touma en perso principal. L'idée est assez originale par rapport à l'univers d'index, j'ai assez aimé bien qu'elle est certes assez farfelue, pourquoi pas, c'est sympa.

Par contre l'auteur qui nous fait des boulettes comme d'oublier que l'on ne peut pas parler en direct à quelqu'un sur mars (puisque le temps que met la lumière pour aller d'une planette à l'autre si je ne m'abuse serait entre 3 et 24 minutes selon les positions respectives des 2 planètes) qui sont assez dommage.

Le doute final sur l'existence réelle de ces petites bactéries sentientes émis est par contre sympathique, l'auteur laissant dans l'obscurité la réalité de la situation.
Un SS assez sympathique.

Ce SS n'a pas non plus d'illustration.


Uiharu SS
Spoil:

Je m'attendais à une bataille tournant autour du hacking comme les 2 petites histoires avec uiharu dans le SS2, mais pas du tout.

Pourtant, l'histoire partait dans le bon sens. Un hijack, uiharu derrière son PC, Yomikawa en tant que instrument musclé pour executer les directives de Uiharu par tel, tout paraissait en place.
Et là, l'auteur nous TROLL. Yomikawa est ejectée du camion, Uiharu abandonne son poste et saute en marche dans le camion pour faire elle même un tour de force complètement abusé et irrationnel.
Bon au moins elle a les bras tout violet après, mais quand même. L'auteur nous amène un SS sur uiharu, tout le monde pense "résolution via informatique + action par yomikawa ou Kuroko", l'auteur dégage dès le départ Kuroko mais pas de problème yomikawa est en place, donc tout semble aller vers cette situation, qu'il retourne complètement à la fin en donnant un role abusé physiquement au perso le moins logique pour le faire (et il l'a avoué exprès que c'était voulu en plus le salaud, à la base il a commencé par imaginer cette scène finale puis il a cherché le moyen d'y arriver)

J'ai bien aimé la majeure partie de cette dernière histoire, mais la méthode de résolution me laisse encore sur ma faim.

Ca pourrait etre le maitre mot de ce SP. Au delà du coté innovant décrit plus haut, les histoires de ce SP se caractérisent par une mise en situation et un développement intéressant pour finir sur un résolution qui me laisse sur ma faim et me laisse sceptique. On retiendra surtout l'introduction des soeurs Bardway comme intérêt principal par rapport à la série principale.

_________________


Dernière édition par Zefyris le Jeu 08 Mai 2014, 5:44 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 10/09/13

Je viens de terminer de lire le Novel Index SP, enfin. Agréablement surpris par le format qui mélange du novel avec quelques pages de mangas au milieu. J'vais pas trop entrer dans les détails mais voila l'essentiel de ce que j'en ai pensé :


Tout d'abord, Styil Magnus :
Satisfaisant dans la mesure ou nous avons les soeurs Birdway. La grande soeur est dingue, y'a pas à dire. Et la plus jeune a un je ne sais quoi d'étrange dans son comportement par rapport à une personne normale.
M'enfin j'ai trouvé le coup des runes invisibles pourri. Clairement. Autant j'ai kiffé le combat de Styil, j'ai kiffé les passages en manga de Touma surtout le coup du j'embarque Birdway a bout de bras alors que c'est un boss de groupe.
Mais sans déconner ? Des runes invisibles qui permettent de lancer le sort qui sont faites à l'encre ? On m'explique vite fait comment il pose ça sur les flammes de Styil ? J'ai un peu de mal à me faire à l'idée. Bref.
La mise en place était pas mal, j'en retiendrais ça.


Maintenant, Mark Space :
Le meilleur passage du volume. Mark Space est vachement sympa. Son train de pensée est agréable à suivre et malgré son propre sérieux le fait d'avoir affaire quotidiennement aux soeurs Birdway fait que même un type comme lui qui a l'air d'avoir grave la tête sur les épaules termine par faire des trucs bien louche. En tout cas ses techniques de combats avec les cartes sont sympas bien que le coup du bulles d'airs dans l'eau pour lever le bordel c'est too much.

Kamijou Touma :
Des microbes de Mars veulent nous parler ! Bordel, sans déconner ? Le truc est assez Wtf sur le principe, surtout quand tu te dis ce qui est engagé dans la bataille pour ce but. J'en retiendrais surtout que Touma a descendu un foutu hélicoptère avec un filet n'empêche XD

Uiharu Kazakiri :

Alors là. Par contre. Non. Uiharu qui en partant du QG arrive à rejoindre un véhicule qui circule à 120 km/h, lui saute dessus et termine par servir de parachute humain façon Dragster en s'attachant directement au camion ? Crédibilité 0 pour le coup. Y'a trop de trous dans cette histoire. C'est parti en couille quand Yomikawa est éjectée du camion.
Grosso modo c'est un volume sympa, mais c'est dommage les deux derniers arcs sont pas à la hauteur des deux premiers.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-------------Message du 11 septembre 2013

Ouai, on a un peu près le même avis sur chaque arc, ça rejoint ce que j'avais posté. les finitions à chaque fois (le mystère derrière les flammes, le sauvetage de la plateforme, le parachute) ne sont pas crédibles.
Les deux premiers sont sympas en dehors de ça, et mark space est un perso que j'apprécierais de revoir. le dernier arc aurait pu être sympa si l'auteur avait laissé les différents persos dans leur role logique.

_________________


Dernière édition par Zefyris le Jeu 08 Mai 2014, 5:59 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 11/09/13

Je viens de lire le novel sur Endymion là. Je suis assez surpris en fait. Je m'imaginais vraiment un volume random histoire d'introduire le film en somme. Mais pas du tout. Le lien avec le film tu le récupères vraiment qu'en toute fin de volume bien qu'en connaissant le contenu du film tu devines assez vite de quoi il s'agit niveau scénario.
Le duo Touma/Styil c'est toujours aussi sympa à voir dans leur relation, et bordel, Touma qui commence à te sortir des hypothèses sur le fonctionnement de la magie d'une clique c'est epic. Ca dure qu'un paragraphe mais ça fait marrer.
S'non c'est assez classique dans le déroulement. Il tabasse une ennemie, s'en fait une alliée pour dégommer une ennemie qui est sympa dans le fond. C'est pas poussé loin, et en même temps c'est court donc pas étonnant.

N'empêche enchainer le SP avec le coup des microbes martiens et ça... XD

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

----------Message du 11/09/13

lol x].
Le endymion ss je l'ai lu un peu avant de voir le film, c'était une bonne introduction j'ai trouvé. En fait, je l'ai limite trouvé mieux que le film en lui meme niveau scénario, c'était mieux mené et plus crédible. Première fois qu'on a de la magie d'une cabale hindou aussi, ce qui est assez rafraichissant, ce n'est pas les memes mécanismes que les mages affiliés aux croyances chrétiennes ou nordique du tout.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 16643

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 5:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Message du 15/09/13

Je viens de lire le dernier Novel special de Index que je n'avais pas encore lu, le Norse Mythology. Et finalement c'est le meilleur de la liste, avec un découpage en plusieurs mini histoire qui cachent pourtant bien de bonnes choses.

Le novel est donc découpée en 8 partie. Les 6 premières sont des histoires séparés, et les deux dernières sont groupées. Avec les 6 premières jouant au final un role dans les 2 dernières.

Nous suivons Kanzaki qui part en mission à plusieurs reprises pour régler des soucis provoquer par des utilisateurs de magie nordique, accompagnée d'un vendeur de jeans londonien qui passe chaque début d'histoire sur le fait que Saten attends une de ses commandes et une guide touristique qui balance quelques informations de contexte.

Les histoires sont assez inégales, et les meilleures sont à la fin.

GLEIPNIR.

Le volume commence de manière complètement Wtf. Kanzaki, le vendeur de jeans et la guide touristique ont pour première mission d'enquêter sur un type qui était chargé de faire des entraves sur les magiciens capturés par Necessarius. Bref, le genre de gars qui te permet de garder les prisonniers en place.
Alors autant j'aime le fait qu'on se tape d'entrée un arc sur un sujet qui est finalement assez peu abordé dans pas mal d'histoire, c'est à dire sur les moyens mis en oeuvres pour tenir un vilain une fois que le héros lui pète la gueule.

Le truc, c'est qu'on tombe dans le temple du SM. Ellasone forcément pour les besoins de son métier a créer pas mal de choses qui auraient plus sa place dans des soirées adultes que dans dans le grenier d'une maison à tester sur une adolescente. M'enfin. Elle est consentante :p

Un début assez intéressant car on est tout de suite confronté à un Ellasone qui n'est ni le bien ni le mal. Le gars prends pleinement conscience de l'anormalité du système de marchandage d'enfant dont l’organisation et lui même ont profité, et va y mettre fin en mettant fin à ses propres libertés en même temps. C'est pas mal, Kanzaki est tout de suite confrontée à une situation ou elle doit arrêter quelqu'un avec qui elle compati.


YMIR

Cette fois ci on tape un peu plus dans le tourisme. On se retrouve dans une affaire qui va nous montrer les complexités des relations entre plusieurs villages sur un archipel, et les conséquences que peuvent avoir la modification de leur environnement surtout quand il s'agit de la naissance d'une putain d'île.

Cette partie du volume nous plonge bien plus dans le contexte de la magie nordique que le premier. On commence à réellement avoir des explications sur son fonctionnement et en particulier son système de rune. Nous savions grâce à la magie de Styil une partie du fonctionnement d'un tel système mais on commence mieux à saisir le fonctionnement.

La encore Kanzaki se retrouve dans une situation ou elle ne peut/veut pas réduire son ennemi en petit cube de viande. La gamine magicienne qu'elle affronte en tout cas utilise une magie particulièrement risquée. Prendre le contrôle de l'océan, c'est cool. Par contre devoir faire un garrot sur une partie de son corps dans laquelle elle transforme son sang plus ou moins en eau de mer c'est quelque chose de pas spécialement positif pour la santé au delà de l'output assez sidérant que ça possède.

La encore pas de bad end ou de happy end. Kanzaki doit s'en aller en laissant une gamine qui va avoir fort à faire pour ramener le calme dans la région alors qu'elle est l'objet d'un culte prônant un génocide.

RULIC

La partie la plus à chier du volume selon moi. Du coup je vais faire assez court.
On se retrouve face à un magicien du nom Leasic qui fait sauter des sites industriels parce que la pollution de l'air entraine des retombées de plus acides qui rongent des monuments nordiques mineurs, et le gars se contrefout des conséquences de ses actes sur l'environnement tel que l'océan ou la société. Le gars se fout de tout sauf de ses monuments.

Le côté sympa c'est l'alliance de la technologie et la magie. Le type utilise carrément des systèmes de gravures de runes automatiques afin de gagner du temps, lui permettant de graver des runes très complexes qui aurait du lui prendre 5 heures en quelques instants.

Le combat contre Kanzaki est assez sympa, puis le coup de jeter un panneau de signalisation dans sa tronche c'était pas mauvais non plus à voir comme planche. M'enfin à part ça pas grand chose à signaler ici.

ALFAR
J'ai beaucoup aimé cette partie là. Une vie crée artificiellement pour pouvoir gérer une base de défense du royaume uni. Mais qu'est-ce qui se passe si cette vie artificielle ayant la forme d'une elfe décide de se rebeller et fout son propre créateur dehors ? Une faille d'importance dans la défense du pays.

Kanzaki est donc envoyée sur place avec son équipe. Et là ce qui est très intéressant c'est le personnage d'Alfar en elle même. On veut comprendre pourquoi elle veut agir comme elle le fait, et lorsque l'on découvre ce que son créateur à fait en lui donnant la vie on est pas trop étonnée de la voir se mettre en quarantaine.

Son créateur cherchant à dépasser une maladie, il a crée Alfar de manière à ce que les êtres vivants connaissent une évolution forcée à son contact. Alfar qui avait au début un caractère tout à fait innocent connait un sacré choc lorsque son chat se retrouve avec trois têtes en l'espace de quelques heures. La voir se rendre compte du danger de sa propre existence et trouver un moyen d'y mettre un terme ou de s'isoler c'est clairement pas la partie la plus gaie du volume.

Mais bon, Kanzaki est là, et elle gère. Kanzaki fait une feinte tout aussi géniale que suicidaire. Comme il est impossible de créer deux fois un être vivant avec les mêmes caractéristiques, Kanzaki décide de faire croire au créateur qu'elle a tué Alfar avec un beau geyser de sang qui en fout des litres partout par terre. Sauf que du coup. C'est son sang à elle qu'elle a utilisé pour protéger Alfar.

Nous voyons dans ce chapitre encore une fois les excès de la magie, et la résolution n'est toujours pas des plus heureuse.

NAGLFAR

On revient sur le thème des prisonniers dans ce passage, et on apprends pas mal de chose sur la façon dont Necessarius les gère.
Des prisons flottantes qui naviguent automatiquement grâce à d'immense poste de contrôle à distance, c'est un sacré système qui a du couté vachement cher au contribuable anglais :p

Ce que j'ai trouvé assez impressionnant dans ce volume c'est la manière dont des prisonniers sont foutu de prendre le contrôle d'un navire en utilisant seulement leurs ongles et la légende d'un bateau créer à partir d'ongles de morts. Les gars ils ont sacrifiés quelques uns des prisonniers, ont éparpillés les ongles et on recréer un putain de truc de légende. Comme quoi quand l'auteur insiste sur le fait qu'il faut pas grand chose pour faire de la magie, il mentait pas.

Pour Kanzaki c'est pas le passage le plus important. Elle affronte une collègue qui veut buter tout le monde sur le bateau selon les ordres, et ça nous montre juste qu'une Saint bah c'est autrement plus balaise qu'une ninja lambda même très bien préparé.

BIFROST

Oh oh oh. Mais qui est présente dans ce passage ?


Leivinia Birdway ! Leivinia Birdway ! Le personnage qui par sa seule présence remonte le niveau d'awesomeness d'environ 9000 unités. Et la preuve est assez simple en doit. L'antagoniste de ce chapitre on en a strictement rien à foutre. Le gars se fait OS par Kanzaki et Leivinia quand elles débarquent.

Non, ce qui est bon c'est de voir Kanzaki et Leivinia qui pour atteindre la base de l'autre gars dont on a rien à foutre sont ensembles dans une petite cabine avec à l'extérieur aucune gravité, le grand vide intersidéral. Deux ennemies de top class mondiale sont donc assise en train de flotter dans leur petit espace bien reclus avec un Mark Space qui tente ce qu'il peut pour calmer la situation.

Parce que ouais, Kanzaki et Birdway passent tout le chapitre à se foutre sur la gueule verbalement. Et Mark qui veille au grain pour les arrêter. Le gars est démuni face à sa boss comme d'habitude. Il menace d'ouvrir la cabine pour jeter tout le monde dans le vide si elles continuent ou plus glauque, de vomir dans ce petit espace en apesanteur.

Bref, Birdway comme à son habitude est géniale. Elle ne manque pas de faire une très forte impression à chacune de ses apparitions même si pour le coup on sait assez peu de choses du contexte.

GUNGNIR / VALKYRIE

La meilleure partie du novel est pour la fin avec ces deux chapitres groupé.
Kanzaki enquête sur un putain de massacre qui a lieu dans les cabales majeures nordiques, ou parfois plus de 1000 magiciens d'un coup se retrouve avec les membres cassés, un oeil crevé et ce genre de délire peu enviable.

La coupable est rapidement déterminée en la personne d'une Sainte du nom de Brunhild. Rien qu'avec ça on sait déjà que ça va chier grave. Kanzaki et Brunhild. Deux femmes qui ont les caractéristiques du fils de dieu, qui ont des pouvoirs surhumains.
Une qui combat avec un putain de katana qui peut casser de l'ange et l'autre avec une claymore énorme avant de passer à la lance du dieu odin qui est longue de putain de 3 mètres.

Le niveau de puissance est assez élevé pour le coup, elles déconnent pas du tout les deux magiciennes. Mais ce qui est intéressant c'est l'évolution de la situation. Plus on avance dans ces deux chapitres, plus Kanzaki, et nous les lecteurs voyons notre point de vue sur Brunhild évoluer.

Alors qu'on pensait au début avoir affaire à la random tarée de base qui dégomme du mage pour tester ses pouvoirs, son passé est complexe et on ne peut que la prendre en pitié, si bien que les mages on ne peut que dire "Bien fait pour votre gueule" à l'arrivée.

Car en plus d'être une Saint, Brunhild est une valkyrie, légende nordique. Un statut équivalent au Saint acquis à la naissance. Mais étant "contaminée" par le christianisme, son existence qui devait relever du miracle pour les nordiques est devenue une foutue malédiction. Sa famille massacrée, sa cabale enterrée. Voir même déterré et donné à bouffer à des loups. Capturée, torturée. Son seul soutien moral en la personne d'un petit garçon qui tente le suicide car il ne peut la sauver.

Brunhild a eu une vie putain de pourrie. Et pourtant son but n'est même pas la vengeance qui est pourtant méritée au vu de la situation, mais de sauver le garçon qui lui permettait de garder ses esprits même pendant les pires séances de tortures. Et c'est là qu'on prends la signification du tome dans la figure.
Afin de récréer Gungir, et assez acquérir un pouvoir divin pour faire un miracle elle utilise toutes les méthodes que l'on a vu jusqu'à présent dans le novel. Elle est la source de tous les incidents, elle a préparé finement son coup jusqu'à être prête.

Et nous avons donc une Kanzaki qui affronte ici une Saint/Valkyrie dangereuse pour le monde entier mais dont la raison d'agir est fondamentalement bonne. Le clash entre Brunhild et Kanzaki est assez cool niveau action, surtout que le design qu'on a pu voir de Brunhild claque, alors sur la fin quand elle lâche tout et que son corps commence à saigner de partout c'est pas bien dur de s'imaginer le côté cataclysmique de la situation, d'autant plus avec l'environnement :p


Norse Mytholgy est vraiment sympa à lire. Dommage qu'on ne voit pas Kanzaki plus souvent que ça.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zefyris
Jounin


Inscrit le: 14 Oct 2011
Messages: 1071
Localisation: Dome of Crystal Seers, Ultanash Shelwe

MessagePosté le: Jeu 08 Mai 2014, 6:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

-------------Message 15 septembre 2013

Norse mythology est assez inégal je trouve, avec les premières parties jusqu'à Alfar (non comprise) qui sont de peut d'intérêt, et après une meilleure deuxième moitié dans l'ensemble.

Qui plus est, ça manque cruellement de personnages intéressants autour de Kanzaki, la guide est transparente, le tailleur trop répétitif à la longue dans ses speeches.

J'ai bien aimé le personnage d'Alfar et l'un des intérêts majeurs de ce tome est qu'il introduit Brunhild. Ce personnage ainsi que sa relation avec l'enfant va être réutilisée dans les NT donc ce tome est à lire ne serait ce que pour ça. En espérant qu'Alfar pointe elle aussi le bout de son nez un de ces 4.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Light Novels Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum