Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Jojo's Bizarre Adventure

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Shonen/Shojo Manga
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4245

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 6:07 am    Sujet du message: Jojo's Bizarre Adventure Répondre en citant

Jojo's Bizarre Adventure

ジョジョの奇妙な冒険 Jojo no Kimyou na Buken



Désormais un monument dans l'archipel japonais, Jojo's Bizarre Adventure s'est imposé comme l'une des grosses séries phares des années 80 et des années 90. Un shonen cultissime dont se sont inspirés un très grand nombre d'auteurs pour leurs mangas, ainsi que des réalisateurs de jeux vidéo (Hunter x Hunter, les Clamp, One Piece, Yu-Gi-Oh!, Shaman King, Bleach, D.Gray-man ; et du côté vidéoludique Street Fighter, Persona, Dragon Quest, ou encore Phantasy Star). Même après plus de 20 ans de publication, la série tient toujours avec pas moins d'une centaine de tomes qui s'étalent sur plus de sept saisons (et une huitième qui a débutée récemment).


Oeuvres présentées dans ce topic :
Première partie - Phantom Blood [tomes 1 à 5]
Seconde partie - Battle Tendency [tomes 5 à 12]
Troisième partie - Stardust Crusaders [tomes 12 à 28]
Quatrième partie - Diamond is Unbreakable [tomes 29 à 46]
Cinquième partie - Golden Wind [tomes 47 à 63]
Sixième partie - Stone Ocean [tomes 64 à 80]
Septième partie - Steel Ball Run [tomes 81 à 105]
Huitième partie - JoJolion [en cours de parution]





Sources utilisées : Wikipédia (informations diverses), Manga-News (les synopsis)



L'auteur

Hirohiko Araki



« Je dessine JoJo sur le thème de « l'hymne à la vie », « la grandeur de l'être humain ». Je tiens à ce que mon héros aussi vienne à bout des dangers sans recourir à des machines ou la technologie, mais au moyen de son propre corps. C'est parce que je suis de l'avis que les sciences ne font pas forcément toujours le bonheur de l'homme. »

Passionné de mangas depuis sa plus tendre enfance qu'il avoue assez solitaire. Il avoue aussi avoir une mauvaise mémoire. Grand amateur de voyages ou de musique occidentale, traits qui transparaissent clairement dans ses œuvres. D'ailleurs Prince est son chanteur préféré. Son pays préféré est l'Italie dont il apprécie particulièrement l'art culinaire et la mode vestimentaire. Gianni Versace étant son styliste préféré et les spaghetti son aliment favori. Parmi les œuvres qui ont le plus marqués Araki, nous pouvons citer Kyojin no hoshi (manga culte sur le baseball), Ashita no Joe (autre manga culte quant à lui sur la boxe), Babel II, Kamui Den (grande fresque historique qui a changé la vision du ninja dans l'inconscient collectif japonais) et Dragon Ball.

On peut d'ailleurs apercevoir certaines références à ces œuvres notamment Dragon Ball avec le personnage de Kôichi. Quant à Babel II, c'est une œuvre qui tient une place toute particulière dans le cœur d’Araki car elle a été créée par le mangaka qu'il admire le plus : le regretté Yokoyama Mitsuteru, créateur de Giant Robo, Sally la petite sorcière ou Tetsujin 28 entre autres. Il est notable de remarquer que le look du héros de Babel II a influencé celui de Jôtarô. Rajoutons que les deux autres sources d'inspiration pour la création de ce personnage sont Prince et Kenshirô... Héros du célèbre Hokuto no Ken (Ken le Survivant) et même s'il ne l'a jamais clairement avoué, l'influence de Tetsuo Hara est plus qu'évidente sur son style graphique surtout dans les deux premières parties de JoJo. C'est aussi le cas de Burne Hogarth, célèbre pour son travail sur le comics de Tarzan et sa représentation dynamique de l'anatomie et la musculature masculine. Quant aux étranges poses que prennent nos personnages elles pourraient bien être héritées du style graphique de Egon Schiele.

Parmi ces films préférés il cite La Grande évasion auquel Stone Ocean fait clairement référence, Le Parrain qui a donné le ton des aventures de GioGio ou le principe de saga, la trilogie d'Indiana Jones qui rappelle les péripéties de Joseph jeune ou Les Dents de la Mer. On notera aussi son goût pour les films d'horreur qui transparaît clairement dans l’œuvre avec des références à des films comme Christine, Les Griffes de la nuit, Misery, Chucky, Le Blob... Il avoue aussi aimer particulièrement lire Sherlock Holmes ou suivre les aventures à la TV de Columbo. Un goût certain pour les polars qui s'avère assez logique venant d'un tel maître du suspense et des rebondissements. La prestidigitation est aussi l'une de ses passions et David Copperfield l'un de ses artistes préférés. Cette passion peut clairement se voir dans sa première œuvre importante: Mashônen B.T. Auteur passionné, curieux de tout et aux goûts éclectiques, il fait partie de l'association des mangakas japonais, association défendant leurs droits de création et de propriété et cherchant aussi à présenter et faire reconnaître ce média au public qui souvent se contente d'en être un grand consommateur sans en comprendre les fascinants rouages.

_________________
Anciennement Daichi


Dernière édition par Hiei le Dim 02 Déc 2012, 12:11 pm; édité 4 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4245

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 6:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pour les néophytes de la série



Jojo's Bizarre Adventure a la particularité de se renouveler à chaque nouvelle partie. Chacune d'entre elles ayant son époque, son héros, et un aspect qui ressort plus que d'autre. Allant d'un univers noir et vieille époque du 19ème siècle, en passant par les années 30 et des lieux exotiques, pour ensuite se tourner vers la fin du 20ème siècle, l'auteur ne manque pas d'idées pour proposer à chaque fois une lecture rafraîchissante et pas comme les autres.

Ce qu'il est important de préciser, c'est que vous pouvez très bien commencer dans le "désordre". C'est-à-dire que, si vous décidez de débuter avec la cinquième saison, vous ne serez en aucun cas handicapé, et vous pourrez très bien apprécier le titre. Logiquement, vous allez avoir du mal à repérer les clins d'oeils et les références faites aux précédentes parties, mais cela ne gênera pas votre lecture.

A l'heure d'aujourd'hui, la série est difficilement trouvable, du moins si ont veut s'intéresser aux premières saisons. La cinquième et la sixième saison sont disponibles aux éditions Tonkam. D'ailleurs, on reviendra sur tout cela après (vers le bas de la présentation).

Venons-en maintenant aux stands. Mais qu'est-ce que c'est, me direz-vous ? Ce sont des pouvoirs de type psychique, c'est un peu comme des sortes de corps astraux, et qui s'abritent dans des hôtes tels que les hommes, voir même des animaux, etc. Ils peuvent quitter leur hôte, et ainsi interagir avec le monde extérieur. Ils ont fait leur première apparition dans la troisième partie.



Lise non-exhaustive des stands



Star Platinum / Jotaro Kujo
Probablement un des Stands les plus puissants du monde : rapide (supérieure à la vitesse du son), doté de réflexes phénoménaux et d'une force surhumaine, il est en mesure d'attraper des balles au vol ou de pulvériser une voiture d'un seul coup de poing. Star Platinum est également capable d'allonger ses doigts et sa précision est digne du meilleurs des chirurgiens. Toutefois, comme tout bon Stand de combat rapproché, il ne peut agir à plus de 3 mètres de Jotaro. L'ultime pouvoir de Star Platinum est qu'il est capable d'arrêter le temps pendant quelques secondes. Durant cet intervalle de temps, seul lui et Jotaro ont conscience de ce qui se passe ou sont capables de bouger. Néanmoins, cette aptitude n'apparait qu'à la fin de Stardust Crusaders, Jotaro n'arrivant pas à la maitriser réellement avant.

Magician's Red / Muhammed Abdul
Ce Stand à tète de faucon a le pouvoir du feu originel. Avdol peut complètement contrôler le feu de son Stand, le faisant grandir, l'inclinant vers le bas, etc... Contrairement au feu normal, qu'il dirige aussi, celui crée par Magician's Red ne subit aucune contraintes. Une autre particularité de ce Stand est qu'Avdol peut l'utiliser comme un radar, qui va alors détecter les sources de chaleur. Magician's Red est destiné au combat rapproché, son rayon d'action n'est donc pas très grand, mais sa force et sa vitesse sont en retour élevées.

Hermit Purple / Joseph Joestar
Il a l'apparence de ronces violettes. Hermit Purple n'est pas très puissant mais il est capable de s'allonger indéfiniment, ou de ligoter un ennemi. De plus, ce Stand est capable de lire les pensées des personnes qu'il touche et confère à Joseph la capacité de créer des modélisations physiques de ses souvenirs (qu'il retransmet avec un polaroïd ou une télé !). Au combat, Joseph pallie l'apparente vulnérabilité de son Stand en utilisant l'onde à travers son Stand, comme une extension de son corps. Hermit Purple est bien sur capable d'étrangler un ennemi et sait passer inaperçu aux yeux de l'ennemi en raison de sa petite taille.

Crazy Diamond / Josuke Higashikata
Crazy Diamond est un Stand de combat rapproché : rapide, fort, doté de bons réflexes. Il est également capable de « réparer » des objets ou des gens : une table brisée reviendra ainsi à son état premier, des blessures guériront, etc... peu importe si la cible est éparpillée, les morceaux s'envoleront pour la « reconstruire ». Crazy Diamond a toutefois quelques limites : il ne peut ressusciter les morts et ne peut soigner Josuke lui-même. De plus Crazy Diamond marche mal quand Josuke est en colère, ou sujet à une émotion violente. Il est intéressant de remarquer que l'apparence de Crazy Diamond est très proche de celle du The World de Dio Brando.

The Hand / Okuyasu Nijimura
Sa main droite renferme son pouvoir : la possibilité d'amputer n'importe quoi. Concrètement, si The Hand frappe quelque chose, cela créera une zone de vide qui se comblera en recollant immédiatement les deux extrémités ; du coup, The Hand peut sans problème trancher quelqu'un d'un coup ! De plus, The Hand peut amputer la distance entre lui et son adversaire, ce qui permet de se rapprocher en un éclair, ne laissant aucune échappatoire (il peut de la même manière attirer à lui des choses ou des gens).

Foo Fighters / Foo Fighters (DISC)
Ce Stand est doté d'une particularité troublante, il n'existe que comme Stand, il n'a pas d'utilisateur mais à plusieurs formes. Il existe en fait sous forme de micro planctons, qui fusionnent pour former de plus gros organismes. Il se développe d'abord dans l'eau, ou les planctons sont minuscules, ils se dédoublent néanmoins vite pour former une seconde forme plus grande et plus humanoïde, qui ne peut toujours vivre que dans l'eau ou à proximité d'une source d'eau. Il peut ensuite prendre le cadavre de quelqu'un ou de plusieurs personnes pour atteindre son stade final où il peut vivre sur la terre ferme. Il a néanmoins besoin de s'hydrater régulièrement et ne peut pas tenir trop longtemps sans se recharger. Dans cette forme, il peut se désolidariser pour attaquer à échelle microscopique ses adversaires et les tuer de l'intérieur. À l'inverse, il peut également soigner une personne en injectant le planctons qui vont reconstituer et réparer tout types de dommages. Dans sa forme finale il a deux apparences : une forme humaine d'aspect féminin (qui peut toujours projeter les micro planctons grâce à un simili de pistolet sur sa main droite) et une forme plus Standesque. Étant un stand sans utilisateur, son rayon est illimité, sauf dans sa forme aquatique bien sur.

Diver Down / Narciso Anna-Sui Diver
Down est capable, en frappant un endroit, d'implanter des forces cinétiques, qu'il peut ensuite relâcher quand il le désire. Par exemple, en frappant un mur, il peut renvoyer le coup plus tard, sur quelqu'un qui passerait à portée. Diver Down est également capable de « plonger » dans un objet ou une personne, il fusionne alors avec sa cible et peu la défendre en encaissant les dommages à sa place ou bien la modifier de l'intérieur. Il est capable d'intangibilité, en utilisant le même pouvoir qu'avant.

_________________
Anciennement Daichi


Dernière édition par Hiei le Dim 02 Déc 2012, 12:12 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4245

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 6:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Première partie - Phantom Blood



Année de parution : 1987
Nombre de tomes : 5



Synopsis
L’histoire commence à l’ère Victorienne en Angleterre, à la période ou sévit le tristement célèbre Jack l’éventreur. Le lord Georges Joestar se sentant redevable d’un vagabond, accueille en sa demeure le fils de ce dernier, le jeune Dio Brando... très vite des conflits naissent entre lui et le fils du lord, Jonathan Joestar. Dio veut évincer Jonathan pour hériter de la fortune des Joestar, et après maints affrontements, Dio entre en possession d’un masque Aztèque faisant de lui un vampire… Jonathan part alors en guerre contre l’armée de vampires de son frère adoptif avec l’aide d’un certain William Zeppeli, manieurs d’ondes...




Mon avis personnel
L’histoire nous projette à l’ère Victorienne en terre d'Angleterre (une période à laquelle se rattache les légendes de vampires). Cette partie de la série est la plus courte avec cinq tomes, et à vrai dire c'est la partie la moins appréciée par les fans. D'un point de vue graphique, on voit que ce sont les débuts de l'auteur. Néanmoins, cette première partie permet de poser les bases et les mécanismes de l'univers, mais surtout d'enclencher ce qui sera une des intrigues les plus importantes, et pas sans conséquence. Avec une atmosphère noire et des scènes sanglantes, nous avons droit à pas mal de références aux films d'horreur.


---------------------------------------


Seconde partie - Battle Tendency



Année de parution : 1988
Nombre de tomes : 7


Synopsis
Presque 50 ans se sont écoulés depuis l’épique bataille opposant Jonathan et Dio, et bien que n’ayant jamais connu son grand-père, le jeune Joseph Joestar semble avoir des dispositions pour manier l’onde... Vivant aux Etats Unis, Joseph va être amené à s’opposer aux vampires qu’il croyait disparus, mais il apprendra l’existence d’une menace encore plus grande, quatre Dieux vampires, les créateurs de la race, viennent de s’éveiller... Joseph va alors suivre un périple qui le conduira aux quatre coins du globe afin de défaire les vampires, et va se retrouver également aux prises avec les nazis qui cherchent à s’approprier la puissance des divinités !




Mon avis personnel
L'une de mes parties préférées, et c'est dans celle-ci que les choses sérieuses commencent. L'auteur redouble d'efforts en enrichissant son univers et en le rendant davantage convaincant avec un graphisme plus travaillé, des environnement qui sentent l'aventure avec un grand "A", et des affrontements plus poussés.

Cette partie fait aussi son effet grâce à son héros, le fameux Joseph Joestar qui possède un caractère bien à lui et une façon d'agir parfois tordante. Bref, cet arc est excellent, et on l'apprécie d'autant plus si on aimé la trilogie d'Indiana Jones.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4245

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 6:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Troisième partie - Stardust Crusaders



Année de parution : 1989
Nombre de tomes : 17


Synopsis
Joseph a désormais 67 ans, mais il pète toujours la forme ! Il se rend au Japon pour retrouver son petit fils, Jotaro qu’il n’a pas vu depuis des années, mais celui ci est un voyou assez peu sociable. Jotaro a développé d’étranges pouvoirs, et Joseph, accompagné d’un ami Shaman lui explique qu’il s’agit d’un Stand, une sorte de matérialisation de son esprit combattif, possédant des capacités propres à chacun. Après ces retrouvailles mouvementées, Joseph explique à son petit fils, que Dio, le terrible vampire qui s’était opposé à leur ancêtre est toujours de ce monde et veut en découdre avec la lignée des Joestar. Problème : il a lui aussi développé un Stand aux pouvoirs effrayants et incompréhensible. Etant lié à la famille Joestar, Dio est à l’origine de l’apparition des Stands chez ces derniers, malheureusement, Holly, la fille de Joseph et mère de Jotaro, n’a pas la force nécessaire pour résister à cette force qui s’empare d’elle... ils leur restent 50 jours pour débusquer Dio et le vaincre pour la sauver ! Commence alors un long périple à travers toute l’Asie jusqu’en Egypte pour retrouver le vampire... mais les choses ne sont pas simples car celui ci s’est constitué une armée de manieurs de Stands !




Mon avis personnel
Voici l'arc le plus populaire, celui qui à fait couler beaucoup d'encre et certainement la partie préférée d'un très grand nombre de lecteurs de Jojo's. Cette troisième partie marque avant tout pour la grosse nouveauté qu'elle apporte : les stands. Ces derniers ont désormais une place importante dans la franchise ; mais Stardust Crusaders est aussi l'occasion pour retrouver Dio Brando. Sans oublier Jotaro Kujo, qui est pour beaucoup de fans le héros le plus charismatique de la série. Quant aux combats, ils sont encore plus géniaux et intelligents qu'auparavant, le tout servi par une intrigue qui monte crescendo.


---------------------------------------



Quatrième partie - Diamond is Unbreakable



Année de parution : 1992
Nombre de tomes : 18


Synopsis
La lignée Joestar peut enfin souffler et alors qu’elle règle les questions d’héritage de Joseph, il apparaît que celui ci a eu un fils illégitime bien tard, Josuke. Jotaro part donc en quête de cet oncle (étant le fils de son grand-père) bien plus jeune que lui et débarque dans la petite ville de Morio. Mais il se trouve que cette ville d’apparence calme et tranquille abrite un grand nombre de manieurs de Stands et que Josuke semble menacé ; Jotaro décide donc de s’installer pour comprendre la raison de cela et avec Josuke ils apprennent l’existence d’un artefact magique qui confère les pouvoirs d’un Stand, artefact autrefois en possession de Dio... tout en expliquant l’existence des stands, Araki fait ici le lien avec les parties précédentes outre le lien générationnel !




Mon avis personnel
Ma partie préférée. Celle qui m'aura le plus marqué, entre autre pour son personnage principal, Josuke, une classe sans borne et un caractère nonchalant qui fait toute l'efficacité de ce héros. Mais ce quatrième arc est aussi étonnant de par plusieurs aspects, et celui qui frappe le plus est cette place faite aux enquêtes, et sans oublier un antagoniste de grande envergure du nom Kira. En clair, l'auteur ne manque toujours d'imagination et d'inventivité pour nous proposer des aventures toutes plus passionnantes les unes que les autres.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4245

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 6:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Cinquième partie - Golden Wind



Année de parution : 1996
Nombre de tomes : 17


Synopsis
Changement de décor mais aussi de lignée : le héros est ici le fils de Dio ! Jotaro ayant appris son existence demande à un de ses compagnons d’aller en Italie afin de savoir si Giorno Giovanna est une menace ou non. La rencontre est rapide et mouvementée, mais il s’avère que ce dernier n’a pas un mauvais fond…le passage de flambeau est effectué, place à Giorno ! Celui ci voulant éradiquer la drogue qui sévit dans son quartier décide de rentrer dans un gang pour, à terme en devenir le chef afin de stopper la vente de drogues… combattre le mal par le mal ! Mais très vite il va s’apercevoir que cette mafia est constituée de nombreux manieurs de Stands et dirigées d’une main de fer par le très mystérieux « Boss » que tout le monde craint sans connaître sa véritable identité !




Mon avis personnel

Encore une fois Monsieur Araki nous étonne, nous fascine et nous rend enthousiaste avec une cinquième partie tout simplement excellente, du début jusqu'à la fin. Golden Wind figure parmi les arcs les plus aboutis de la saga, et le coup de crayon de l'auteur s'est encore amélioré, avec des planches mettant merveilleusement bien en valeur le style graphique propre aux Jojo's. Les personnages de cette partie sont très attachants dans le sens où personne est mis sur la touche, et tout le monde joue un rôle plus ou moins important dans l'histoire. En clair, une gestion des personnages très convaincante.

Mais Golden Wind parvient aussi à nous surprendre là où on l'attend pas toujours, avec des retournements de situations parfois improbables mais plus que crédibles, et on ne décroche pas de cette épopée mafieuse jusqu'au dénouement final.


---------------------------------------


Sixième partie - Stone Ocean



Année de parution : 2000
Nombre de tomes : 17


Synopsis
Condamnée à tort pour un crime qu’elle n’a pas commis, Kujo Joline se retrouve enfermée au pénitencier de Green Dolphin, un établissement de haute sécurité. Sur place, elle découvre un univers impitoyable où règne la loi du plus fort et où la confiance est un luxe qu’on ne peut se permettre. Heureusement, l’étrange médaillon que lui envoie son père éveille en elle une force mystérieuse qui lui permettra peut-être de s’enfuir !




Mon avis personnel
Pour la première fois dans la série, nous n'avons pas un héros, mais une héroïne. Le personnage principal est donc une femme, mais pas n'importe laquelle : c'est la fille de Jotaro, le personnage emblématique de Stardust Crusaders. Mais Stone Ocean est aussi l'occasion pour découvrir un nouvel environnement : le monde carcéral.

Dès les débuts, cette nouvelle partie se révèle rapidement prenante, et l'auteur nous jette directement dans la vie en prison de la jeune héroïne, avant de nous expliquer comment elle à pu en arrivée là. Du côté des graphismes, c'est toujours du bon, mais pas autant qu'on pouvait l'espérer, car certaines pages sont assez surchargées sans que cela soit nécessaire, et quelques personnages manquent de charisme. Néanmoins, cette sixième partie à le mérite de sortir du lot par rapport aux précédents arcs, et devrait plaire particulièrement au lectorat féminin.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4245

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 6:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Septième partie - Steel Ball Run



Année de parution : 2004
Nombre de tomes : 24


Synopsis
Fin du XIXe siècle. Steel Ball Run est le nom d'une course de chevaux. Qui aura lieu aux USA de San Diego à New York, ce qui représente plus de 6000 km à parcourir pour nos cavaliers. Mais la récompense s'avère à la hauteur : 50 000 000 $. Les participants viennent de tous les horizons : Angleterre, Égypte, Mongolie... Jeune jockey en quête de gloire, fils d'esclave noir voulant racheter la ferme, ou jeune indien qui veut récupérer sa terre face à l'envahisseur blanc... À chacun sa motivation pour cette course. Mais le protagoniste principal nommé Gyro Zeppeli lui semble y être pour des raison bien mystérieuses... Armé de mystérieuses sphères d'acier, il promet d'être un adversaire coriace. Sa seule présence arrivera à redonner goût à la vie au jeune handicapé Johnny Joestar. Impressionné par ce personnage hors du commun, il trouvera la force de sortir de son fauteuil roulant et franchira ainsi son premier pas vers sa vie d'adulte.




Mon avis personnel
Ce nouvel arc est une petite révolution, tout d'abord parce qu'il ne suit pas la chronologie de la série, mais aussi parce que le héros n'a pas de lien direct avec les Joestar. L'histoire prend place à la fin du 19ème siècle, dans une ambiance western. Le concept sur lequel repose l'intrigue est vraiment passionnant, une sorte de course durant laquelle les participants doivent traverser de nombreuses régions et surmonter plusieurs difficultés pour parvenir à leur objectif.

Au niveau des personnages, on peut compter sur le retour d'un certain Dio. Quant aux stands, ils sont moins présents que d'habitude, mais cela n'est pas du tout gênant. Bref, Steel Ball Run ne dénature pas la franchise, mais permet à celle-ci de se renouveler encore une fois, pour le plus grand plaisir des fans.


---------------------------------------


Huitième partie - JoJolion



Année de parution : 2011
Nombre de tomes : 2 (série en cours)


Synopsis
2011, au Japon. Un séisme ravage tout le pays. L'une des villes les plus touchées est Morioh Chô, qui se situe en plein sur l'épicentre. Suite à cette terrible catastrophe, des fortes formations terrestres se forment dans plusieurs endroits entourant la ville. Se trouve non-loin de là une jeune fille dénommée Yasuho Hirose, qui va subitement découvrir un homme blessé et qui aurait perdu la mémoire. Cet individu mystérieux porte sur son corps l'étoile des Stardust Crusaders...




Mon avis personnel
Voilà la toute nouvelle partie de Jojo's Bizarre Adventure ! Celle qui à débutée récemment, et qui ne compte qu'une petite dizaine de chapitres. Bien sûr, même si nous en sommes qu'au commencement de ce nouvel arc, on sent que ce qui nous attend va être démentiel. La trame se pose tranquillement et avec efficacité, et celle-ci s'avère déjà intéressante, grâce au héros dont on ne connaît pas encore le nom. A sa première apparition, on a pu découvrir sur lui la fameuse étoile que l'on retrouve depuis Stardust Crusader, mais qui est aussi entourée d'une morsure, et donc on en vient à se poser une question : va-t-on avoir droit au retour des vampires ? Quoi qu'il en soit, cette huitième partie à le mérite d'être énigmatique à un stade aussi peu avancé, et évidemment on attend avec impatience la suite.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4245

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 6:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Jojo's Bizarre Adventure
Les adaptations en anime



Le manga à eu droit à pas moins de 13 OAV, ainsi qu'un film. Un coffret est sorti regroupant tous les OAV sortis, et c'est celui-là qui va nous intéresser ici. C'est le studio A.P.P.P. qui s'en est occupé, et donc que peut-on en dire ? Eh bien, avant toute chose, il serait peut-être judicieux de vous montrez un peu le pitch (ci-dessous).

Alors que le jeune Jôtarô Kuûjô voit chez lui l'apparition d'un pouvoir étrange appelé le STAND, il reçoit la visite de son grand-père Joseph Joestar qui lui révèle qu'il n'est pas le seul à avoir un tel pouvoir. Un vampire du nom de Dio a autrefois pris possession du corps de Jonathan Joestar il y a 100 ans et obtenu ainsi ce pouvoir. De ce fait, toute la descendance de Jonathan, incluant Joseph, Jôtarô et Holly la mère de ce dernier ont ainsi eu chacun un STAND. Mais Holly n'arrive à maîtriser son Stand qui la tue petit à petit. Jôtarô et joseph partent alors en quête pour l'Egypte pour traquer et vaincre Dio et mettre ainsi fin à un conflit familial de plus d'un siècle. Ils sont accompagnés dans leur périple d'autres utilisateurs de STAND Ils ignorent que Dio a des complices qu'ils vont devoir vaincre durant leur périple.




Chaque OAV possède une durée d'environ trente minutes. Et donc, l'histoire se centre en partie sur Jotaro et ses compagnon (oui, le choix à été d'adapter la troisième partie, étant donné que c'était la plus populaire à l'époque, et que ça l'est encore aujourd'hui). En terme de fidélité par rapport à l'oeuvre originale, certains choses ont été oubliées, mises de côté et quelques personnages ont été aux abonnés absents. Cependant, les épisodes restent bons et plairont aux fans. Le tout reste cohérent, et la recette qui à fait le succès de la série est présente. Graphiquement parlant, cette adaptation s'en sort très bien, alors qu'elle date de plus en plus. En conclusion, si vous avez aimé la version papier, et que vous voulez voir vos personnages préférés à l'oeuvre dans un anime, n'hésitez pas pour celui-ci !



En ce qui concerne le film Phantom Blood, comme on peut s'en douter il reprend la première partie du manga (avec une durée de 90 minutes). Il n'est toujours pas sorti en France. Mais nous allons pouvoir combler ce manque, puisqu'une information de taille à filtrée dernièrement : un nouvel anime est prévu pour le mois d'octobre. Et l'histoire se centrera sur... la première partie ! Avec sur le devant de la scène Jonathan Joestar et Dio Brando. A cette occasion, une vidéo du projet est sortie.



_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4245

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 6:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

L'avenir de Jojo's Bizarre Adventure ?


N'ayons pas peur de le dire : la franchise à encore de beaux jours devant elle. Une huitième saison est en cours de parution, et une toute nouvelle adaptation en anime est prévue pour la fin de l'année 2012. La saga n'est donc pas prête de s'éteindre, surtout que l'auteur à annoncé qu'il pouvait encore faire pas moins de dix parties et qu'il avait suffisamment d'idées pour tenir encore sur une très longue durée.

Pour rebondir du côté vidéoludique, sachez qu'un jeu de combat sur la série est en chantier, et devrait sortir prochainement au japon sur la PS3 (plateforme de Sony). Développé par les créateurs des Naruto Storm, CyberConnect2, et édité par Capcom, une première vidéo de gameplay est disponible (ci-dessous), et nous montre un panel de personnages de la série et une mise en scène alléchante.




Mais encore, on ne s'arrête pas là, puisqu'un retour du tout premier jeu adapté de Jojo's est daté pour une sortie se situant dans le mois prochain. Ce sera un remake des versions PS2/Dreamcast sortis en début 2000 ; et ça sortira sur le XBLA de Microsoft, et le PSN de Sony. Une bonne occasion pour (re)découvrir ce bon petit jeu de baston. Pour voir quelques images de cette version HD, cliquez ici.

Pour finir, le meilleur pour la fin. Les éditions Tonkam ont annoncé il y a quelques jours sur leur page facebook qu'un accord avait été conclu avec la Shueisha pour une sortie prochaine des saisons 3 et 7 de Jojo's Bizarre Adventure : Stardust Crusaders & Steel Ball Run. La septième partie est prévue pour janvier 2013, et la troisième pour le mois suivant, c'est-à-dire février. Tonkam à aussi précisé que la première saison devrait, elle, sortir durant la japan expo, donc au moins de juillet. L'éditeur français nous donnera plus d'informations à ce sujet dans quelques mois.




_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arlia
Reverse Thinker


Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 18722

MessagePosté le: Jeu 01 Nov 2012, 7:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cette présentation de malade. Bon je ne connais pas du tout cet univers ( à vrai dire c'est trop long pour que l'envie me prenne de me lancer ), néanmoins un nouvelle anime vient de débuter cette saison, il compte déjà 4 épisodes.

_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4245

MessagePosté le: Jeu 01 Nov 2012, 7:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'anime est un très bon moyen pour tous ceux qui veulent découvrir l'univers de Jojo's. Du peu que j'en ai vu, il y a eu un certain respect envers l'oeuvre originale, et les retours des personnes qui ne connaissaient pas cette série auparavant sont très positifs.

Une piqûre de rappelle : la saison 3 et la saison 7 de Jojo's Bizarre Adventure vont ressortir le 02 janvier 2013 ! C'est un pari risqué de la part de Tonkam, qui espère sincèrement que le public sera rendez-vous. Et il n'est pas "indispensable" d'avoir lu les autres parties pour comprendre la 3 et la 7, chaque partie ayant ses personnages, son époque et son histoire, ils évoluent simplement dans le même univers. De plus, le nouvel anime reprend tout depuis le début (donc, la partie 1), vous pouvez jeter un oeil à l'opening 1. What else ?

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tora
Genin


Inscrit le: 21 Avr 2009
Messages: 385

MessagePosté le: Dim 02 Déc 2012, 2:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je comprends pourquoi tu voulais que je passe sur le topic, Dai. ^^

Tu as vraiment bien fait de me parler de Jojo's. Je ne m'y serais sans doute pas mise autrement et ça en valait vraiment la peine. Je n'en suis encore qu'à la partie 2 et je suis déjà fan. En fait, j'étais fan dès les premiers chapitres. L'ambiance gothique de la première partie, son côté sombre et tragique m'ont séduite.

Et surtout, j'aime le dessin. Bien sûr c'est bizarre, ces personnages qui ressemblent tous à Ken le survivant avec leurs sourcils énormes et leurs muscles surdéveloppés mais, passés les premiers chapitres, la maîtrise de l'auteur est évidente. Les décors sont hyper détaillés, souvent très beaux, le dessin en général est très travaillé et les personnages extrêmement bien dessinés même si l'anatomie n'est pas respectée. Le trait est très expressif et peut-être même pourrait-on dire expressionniste. Les femmes, qui échappent au diktat du muscle, sont toujours très belles. Certaines planches sont vraiment magnifiques.

Les clins d'œil au monde du rock sont amusants. Quand on a quatre zombies baptisés du nom des musiciens de Led Zep, comment ne pas sourire ?

En fait je crois que je n'ai jamais lu de shônen aussi seinen que Jojo's. Je n'arrive même pas à comprendre comment on a pu le publier dans le Jump. S'il a son compte d'humour, de héros nobles et de méchants ignobles, Jojo's est avant tout bizarre, délirant, hyper violent, gore et ... gay.
Ces déhanchés, ces poses improbables de danseurs de ballet, ces costumes dignes d'un club SM, ces muscles proéminents et ces fesses masculines moulées... Je peux me tromper mais j'identifie tout cela à l'esthétique gay.
Et quand on y ajoute la relation entre Jojo n°1 et Dio qui se comportent au moins autant en amants passionnés qu'en ennemis mortels, certaines répliques (du genre "Je vais t'infuser avec mon extrait"), la fascination de certains personnages masculins pour d'autres, des gestes lors des combats qui ressemblent plus à des caresses qu'à des menaces ou encore l'anneau de mariage de la mort qu'un dieu vampire greffe sur le coeur de Jojo n°2 après que celui-ci a mené envers lui une véritable entreprise de séduction...
La liste est non exhaustive et vraiment, Jojo's est empreint d'érotisme gay. À côté, les bishônen des shônen actuels, le baiser de Naruto et Sasuke, la relation entre Light et L, c'est de la romance de collégienne... Jojo's, c'est pour les hommes, les vrais.

Après, je ne voudrais pas dégoûter d'éventuels lecteurs (s'il y en a) qui n'apprécieraient pas ce genre d'ambiance. J'imagine que si on n'a pas l'esprit mal tourné on peut tout à fait passer à côté et surtout, Jojo's est bien plus que ça.
C'est avant tout des combats intelligents, des héros aux personnalités bien marquées (rien à voir entre la noblesse de Jojo n°1 et le côté roublard de son fils), une ambiance à l'opposé de la niaiserie d'un Naruto ou d'un Bleach, un manga à la croisée des mondes (manga, BD, comic) et un grand classique qui permet de comprendre nombre d'aspects des shônen actuels.

(Dai, tu as écrit que Jojo's a influencé HxH et effectivement, on voit immédiatement d'où vient Hisoka - même si je n'ai pas encore rencontré le perso censé l'avoir inspiré directement, j'ai tout de suite pensé à Hisoka en voyant les poses théâtrales des protagonistes de Jojo's.)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiei
Bijuu


Inscrit le: 12 Juil 2009
Messages: 4245

MessagePosté le: Dim 02 Déc 2012, 1:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Content que tu accroches à ce manga.

Le meilleur reste à venir. Tu te rapproches de plus en plus de la troisième partie, qui est la plus populaire, et elle a surtout apportée une grosse nouveauté dans la série : les stands.

Tora a écrit:
En fait je crois que je n'ai jamais lu de shônen aussi seinen que Jojo's. Je n'arrive même pas à comprendre comment on a pu le publier dans le Jump.

Jojo's appartient à une génération de shonen différente de celle d'aujourd'hui. Hokuto no Ken et Rurouni Kenshin ont aussi été publiés dans un magazine shonen.

_________________
Anciennement Daichi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Deep Blue
Genin


Inscrit le: 03 Oct 2009
Messages: 356

MessagePosté le: Sam 12 Avr 2014, 4:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Up! Déjà, chapeau pour la présentation.
Juste pour dire qu'un nouvel animé vient de débuter, il adapte la 3ème partie Stardust Crusader, 2 épisodes sont sortis, c'est plutôt très bien fichu.
Opening:

Ending:

Concernant le manga j'ai lu les 4 premières partie, en ordre de préférence ça donnerait 4,2,3,1, j'ai vraiment adoré Diamond is Unbreakable. J'ai un peu de mal à avancer dans la partie 5 par contre.

_________________

Guta lala Suda lala
Very Happy


Dernière édition par Deep Blue le Jeu 24 Avr 2014, 7:51 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Clemman_Saiko
Civil


Inscrit le: 23 Avr 2014
Messages: 28

MessagePosté le: Jeu 24 Avr 2014, 7:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oh, un sujet sur Jojo !
Ça faisait un moment que je voulais me lancer et j'ai franchit le pas récemment en achetant le premier volume de Steel Ball Run et en commençant l'anime de 2012.
Pour Steel Ball Run, j'aime bien pour l'instant mais à voir comment sera la suite, surtout que c'est la partie la plus longue (24 tomes je crois).
Enfin, pour l'anime c'est une autre ambiance, pour l'instant je suis encore dans la partie Phantom Blood à l'épisode 5.
Je pense me faire l'anime de Stardust Crusaders ensuite.
Je reviendrais donner un avis plus approfondis quand j'aurais bien avancé dans tout ça. Wink
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Onizuka
Jounin


Inscrit le: 17 Jan 2012
Messages: 1008
Localisation: Ici

MessagePosté le: Sam 26 Avr 2014, 11:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bon moi je connaissais pas , mais après avoir tester le jeu de baston , je me laisserai bien tenter , seul bémol , le nombre de volume et après vérification certain introuvable ...

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rakurai
Jounin


Inscrit le: 20 Fév 2010
Messages: 1195
Localisation: Québec, Canada.

MessagePosté le: Mar 27 Mai 2014, 7:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tout d'abord : Hiei, ça s'appel une présentation titanesque ça !
Bon, j'avais regarder les 5 premiers épisodes.
J'avais vomie 3 fois et j'avais une sorte de pression a la poitrine en regardant ça.
J'veux dire, quand j'voyais ces gars se lancer un coup de poing pour 35 belles phrases obvious de notre Speedwagon, j'avais qu'une réaction et c'était ''mais bordel il va la fermer un jour ou pas''

Plusieurs mois sont passé et j'avais ranger Jojo's Bizarre Adventure dans le placard des bannis. Pendant ces mois là, je lisais beaucoup de commentaire qui classifiait l'oeuvre comme classique sans comparable/doublon et à chaque fois je me posais qu'une question ''mais quoi ?''
Après plusieurs mois (cet à dire il y a une semaine) j'ai décidé de me relancé dans l'adaptation animé que j'avais pourtant bel et bien abandonné.
Mais cette fois-ci j'ai regarder le tout différemment, mes attentes n'étaient plus lié à de l'action hyper rapide comme on peu trouver dans certain épisode de Naruto Shippuden ou des dialogues philosophique qu'on trouverait dans Psycho Pass, mais je cherchais plutôt à suivre les aventures de Jojo.
Et Bam, après m'être retaper les épisodes j'ai engloutit en plus ou moins 3 jours tout les épisodes disponibles je m'étais surpris à adorer la série.
Overdose de manlyness et de hard gay- mais pourtant c'est excellent.
On oublie pas les 101 clin d'oeil au vieux groupes de musique.

Ce truc est unique, on ne trouvera jamais des poses ne serait-ce qu'a moitié semblables à celle qu'on trouve dans Jojo's Bizarre adventure, on fini par s'accrocher à cet espèce de narration pourtant pas très utile et aux personnages comme Speedwagon.
J'veux dire le truc qui m'a le plus surpris était le changement d'époque et de personnage principal, pas de ''truc improbable pour que notre chère Jonathan puisse s'en tiré'' nan, ils ont une fin et ils en ont tous une, et c'est ce que j'adore. Le changement d'époque apporte une fraîcheur et une redécouverte de l'univers, ce qui est vachement cool.
Je n'aimais pas Jonathan Joestar, trop gentleman, chevaleresque, trop parfait. Parcontre le chère Joseph c'est autre chose, cet espèce de troll qui garde du moral est vraiment ce qui m'a collé à mon siège en enchaînant les épisodes. Et j'aime tout autant Kujo qui est loin d'être gentleman.

Bref en l'honneur de la série j'me suis même taper un Fanart que vous trouverz ici :
http://hasaki-senjiro.deviantart.com/art/Jotaro-Kujo-456678621

L’adaptation anime au Opening et Ending excellent est vraiment la raison pour laquelle j'ai accroché au titre et je compte bien y rester accroché.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Gaara du 21
Anbu


Inscrit le: 28 Fév 2010
Messages: 1405

MessagePosté le: Jeu 30 Oct 2014, 4:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Belle présentation.

Si un jour on m'avait dit que j'adorerais Jojo bizarre adventure, je serais devenu moine. Laughing Il fait sans contexte parti de mes mangas préférés (Dragon Ball, Slam Dunk, One Piece et Hunter X hunter), je n'ai pas vraiment suivi le début du manga, seulement depuis la partie 3 mais je l'ai commencé avec l'animé qui est de très bonne qualité. J'en suis actuellement rendu jusqu'à Giorno (dont j'ai du mal à avancer).

Pour ce qui est des quatre parties (je ne compte pas encore la cinquième, même si j'ai appris à connaître le personnage principal), c'est vraiment excellent. La première partie, je la vois plus comme une introduction, les bases, car ce qui est le plus intéressant dans cette partie c'est Dio et sa relation avec Jonathan (une coquille vide, trop noble), on a là un vrai méchant et qui apporte une fin inattendue à cette première partie. La deuxième partie possède un univers, un environnement des plus plaisants, des personnages travaillés, une meilleure utilisation de l'onde et surtout, le meilleur Jojo, Joseph Joestar. La troisième partie dixit la plus populaire est vraiment révolutionnaire grâce à ses stands mais je retiendrais deux défauts malgré que j'aime cette partie, trop de stands qui empêche l'histoire d'avancer. C'était saoulant dans le manga, pire dans l'anime, l'auteur ne manque pas d'idée mais on a l'impression que ça n'avance pas, c'est lent, long, pour ma part, il aurait plus abrégé et se concentrer sur l'essentiel (ce sera de même pour la partie 4 et surement la partie 5 où j'en suis rendu pour l'instant). Et le deuxième, Jotaro, dixit le personnage emblématique du manga, je le trouve saoulant avec son côté badass froid intouchable qui one shot ses ennemis, il m'est difficile d'avoir de la sympathie pour lui tant je le trouve lourd à prendre tout le monde de haut, limite j'aurais préféré que ce soit encore Joseph le héros de cette partie car j'ai une impression que sans Jotaro et cette lenteur, l'arc aurait été encore meilleur. Enfin ce n'est que mon avis mais je reconnais que ses combats contre Kakyôin, les frères d'Arby et surtout, le meilleur combat du manga, contre Dio (qui est encore plus diabolique que jamais et qui mérite son titre d'ennemi emblématique du manga) font parti des meilleurs combats de l'arc. Inutile de parler des personnages comme Polnareff ou Iggy qui sont tout simplement excellents (comme leur combat face à Vanilla Ice). Et enfin la quatrième partie, qui a lui aussi le défaut d'être trop lent mais qui est plus intéressant par trois choses : ses personnages secondaires (dont Jotaro est meilleur qu'en principal), son héros Josuke et son antagoniste, le grandiose Kira dont leur affrontement final fait parti des meilleurs moments du manga.

Je vais essayer de continuer la partie 5 dont j'ai dû mal (apparemment c'est pire avec la 6) mais pour l'instant les meilleurs parties sont la 2, la 3 et la 4. Les meilleurs héros, Joseph et Josuke, et les meilleurs méchants, Dio et Kira. Les meilleurs combats, Jotaro Vs Kakyôin, les frères d'Arby et Dio, Iggy et Polnareff contre Vanilla Ice, Josuke Vs Kira.

Je n'aurais qu'un chose à dire : Vive JoJo. Very Happy

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Shonen/Shojo Manga Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum