Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. La Chronique : Naruto va trop vite !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Le site - www.captainaruto.com
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Le Vieux
Étudiant à l'académie


Inscrit le: 21 Nov 2007
Messages: 51

MessagePosté le: Lun 28 Jan 2008, 6:13 pm    Sujet du message: La Chronique : Naruto va trop vite ! Répondre en citant

Quand tu vas balayant l'air de ta jupe large,
Tu fais l'effet d'un beau vaisseau qui prend le large,
Chargé de toile, et va roulant
Suivant un rythme doux, et paresseux, et lent.

Le Salut.

1. Chacun a sa propre perception du temps et la lenteur est une notion relative. Pour le môme hyperactif et intoxiqué de l’autre côté de l’écran de son ordinateur, chaque seconde qui le sépare de son chapitre hebdomadaire est une seconde en trop ; pour lui, tout est trop lent : Kishimoto, CN, Internet. Le même pourtant appréciera les épisodes de l’anime quand la moindre séquence m’insupporte tant elle me semble interminable et paradoxalement inanimée

La juste mesure de la lenteur, ce serait donc à la fois un rapport relatif et un délai par rapport à la concrétisation d’un désir, autrement dit une attente. La tortue est lente par rapport au lièvre. C’est une compréhension possible de la lenteur. Mais, nul rapport n’expliquera l’impression de lenteur du monde éprouvé par CNien : rien ne fait critère, rien ne la mesure sinon l’écart du désir à la chose désirée. Ce qui est lent, qui n’est jamais assez rapide, c’est la satisfaction de son envie ; à la limite, la lenteur n’a plus grand-chose avoir avec la vitesse. C’est l’intensité du désir qui la détermine exclusivement.

2. La lenteur-attente peut être considérée comme une valeur négative, comme un obstacle mis à nos envies. Elle peut être aussi considérée comme un moyen d’intensifier le désir et sa satisfaction future ou de le surpasser. Les grandes philosophies antiques ont investi cet aspect de la lenteur.

La lenteur-vitesse a également une double polarité. Le retard est généralement crispant, condamnable. On peut pourtant l’interpréter aussi comme une libération vis-à-vis des délais habituels, une émancipation du calendrier. On peut faire résonner lentement avec librement comme le fit, par exemple, un Pierre quelconque : "Flâner, c'est avancer librement, lentement dans une ville pressée, n'attacher du prix qu'à la merveille de l'instant".

En général, dans Naruto, la lenteur, qu’elle soit attente ou rapport, n’est pas valorisée. Elle s’oppose à la série fondamentale de la puissance (génie, force, désir) qui caractérise le Shonen et à laquelle appartient pleinement la vitesse, la plus grande vitesse. La lenteur pour nos héros, c’est l’ennemie. Une séquence magnifique et terrifiante imagine ainsi un moyen pour supprimer, au prix d’un massacre symbolique, la lenteur nécessaire à l’apprentissage.

3. Un physicien m’avait un jour confié son projet d’écrire un polar mettant en scène un peuple minuscule que caractériserait un pouvoir très spécial : la lenteur. Ils seraient si lents, me dit-il, qu’ils seraient capables d’investir les interstices de l’espace-temps et d’arrêter si nécessaire son cours inexorable. Je n’avais pas tout compris. Mais, j’avais du mal à concevoir le sex-appeal d’un peuple de nains lymphatiques. « Vi-i-ite, all-lon-ons sau-au-ver le-e mo-on-de-e ».

Ma réaction était idiote. La perspective inverse (et toute spéculative) d’une société qui ne vivrait qu’à coup d’accélérations, de réductions des délais, de justice expéditive, de dénonciation outrée de l’attente, qui s’imaginerait que la satisfaction immédiate du moindre désir pourrait être une raison suffisante au vivre-ensemble, cette perspective-là suffit à rendre au moins estimable un univers de tortues microscopiques. Au point d’aimer les Shippuuden ? Faut pas pousser.

Le Vieux
Le no sms
--------------------------------------------------------------------
La Chronique ralentit elle-même le rythme. Elle paraîtra toutes deux semaines, toujours le lundi. Vous êtes invités à laisser des commentaires sur les dessins de Yun qui accompagnent depuis 2 semaines -- et pour longtemps j’espère -- ma chronique. Cela lui fera plaisir.


Où l’on fait l’éloge (politique, psychosocial, civil) de la lenteur :
Wiki http://en.wikipedia.org/wiki/Slow_Movement
Une journée internationale de la lenteur : http://www.lenteur.org/
http://www.slowdownnow.org/Main/Beginner-s-guide-to-slowing-down.html
http://www.liberation.fr/rebonds/292968.FR.php
Où quelques cinéastes se distinguent des productions speedées actuelles :
David Lynch, A Straight Story
Goodbye Dragon Inn, une critique http://www.cineclubdecaen.com/realisat/mingliang/goodbyedragoninn.htm
Où l’on peut lire, sur l’attente et le désir, le temps perdu, de (très) beaux textes :
Roland Barthes, « l’Attente », Fragments d’un discours amoureux, pp. 47-50.
Jacques Réda, « Eloge modéré de la lenteur », dans Recommandations aux promeneurs, pp. 85-94.


Dernière édition par Le Vieux le Mar 29 Jan 2008, 2:48 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2421
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Lun 28 Jan 2008, 8:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ca me fait penser à quelque chose que l'on associe souvent à Einstein, je n'en suis pas sûre.
L'idée est la suivante, pour expliquer la relativité du temps qui passe.
Alors que 1 heure de maths semblera interminable, 1 heure dans les bras de son chéri semblera elle, minuscule.
Le même temps est passé et pourtant, il a été perçu de manière totalement différente.

On peu trouver bien d'autre exemple.

Bref, le temps, plus que les minutes est pour moi la perception que l'on se fait de lui, a un moment donné ( cours/ rdv galant / cinéma ).
Comme si le temps se "tordait" dans notre esprit.

S'byzarre...

Quand à la lenteur, la société même je dirais nous pousses à ne pas l'aimer.
Produire, consommer vite, marcher vite.
Et, en accord avec cette "vitesse" nous devenons boulémique.
Envie d'écouter des milliers de chansons, d'aller à des centaines de concerts, de lire une infinité de manga.
En peu de temps.
Vouloir tout, tout de suite, tout le temps.
Et pour ça faut aller vite.


La lenteur est contreproductive, chiante, ennuyant.
Et dans notre monde, on est limite phobique de l'ennuis.
Je l'aime bien moi, la lenteur, mais à petite dose.
En rentrant du bahut, sac léger, fait beau, pas de devoir. Alors là mes 10 min finissent en 40 de marche.
Sous la douche, dans le bain.
Et là, c'est comme si, comme dans le roman de ton amis, on arrêtait littéralement le temps.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
SaraHime
Aspirant genin


Inscrit le: 21 Oct 2007
Messages: 180
Localisation: 92

MessagePosté le: Mar 29 Jan 2008, 11:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lenteur et rapidité...
Si je devais choisir ça serait dur vu que je suis plutôt entre les deux mais je pencherai plus pour la lenteur parce que la rapidité c'est parfois bien mais à doses homéopathiques sinon gare au stress.
C'est vrai qu'aujourd'hui y'a le culte de la rapidité, tout est plus rapide, on doit tout faire vite mais j'essaie, dans la mesure du possible, d'aller à contre-sens parce que à force, ça entame mon capital patience. Confused
D'autant plus que pour moi la patience c'est une vertu, parait-il que tout vient à point à qui sait attendre, c'est pas toujours vrai mais pas faux non plus.

A paris si tu marches pas à minimum 5km/h tu te fais pousser, mais c'est pourtant si plaisant de s'y promener à pieds quand le temps le permet.
De plus en plus de gens disent ne pas aimer lire parce que c'est trop long, mais c'est pourtant si agréable de lire tranquillement un bon livre.
Au cinéma si tu regarde un film où le réalisateur ne se presse pas pour amener les choses, ben la salle est moins pleine, mais c'est pourtant tellement attrayant de regarder un film qui a un rythme tranquille comme ceux de N.Shyamalan.
Au restaurant si tout vient pas aussi rapidement qu'un fast food on est pas content, pourtant pour les bonnes choses il faut du temps et la lente et silencieuse cérémonie du thé à la japonaise est plus belle à voir qu'un mec qui fait 10 hamburger en même temps chez Macdo (enfin d'après moi bien sûr)
Bref c'est un peu pour toutes ces choses que je préfère la lenteur (ou du moins prendre mon temps parce que "lenteur" c'est connoté négativement de nos jours je trouve).

Sinon, dans la lignée de ce que dis Saharienne, c'est vrai que parfois la lenteur est aussi exaspérante que la rapidité.
J'aime pas ce que je fais, ou j'attends impatiemment quelque chose, et je trouve le temps si long... Je fais une activité qui me plaît où même simplement je vis ma vie et je trouve ça trop rapide, pas le temps d'apprécier chaque minute...
Dans les deux cas c'est frustrant.

Par contre je me demande parfois d'où vient ce sentiment que le temps passe trop vite ? pourquoi on a l'impression que les années passent comme les semaines ? Est-ce qu'on est trop occupé ? Peur de pas avoir le temps pour... ?
Ou alors c'est l'inverse, on est dans l'attente que quelque chose se produise dans notre vie, ce qui fait que chaque minute qui nous en sépare parait une heure mais aussi que chaque heure qui passe sans aboutissement parait une minute ? (si vous comprenez pas cette phrase, ne vous inquiétez pas, vous avez juste pas l'esprit assez embrouillé :p)
Je sais pas trop, en tout cas bizarre comme sentiment.

En somme, sujet très intéressant pour le grand retour de la chronique


PS: intéressant les liens, je savais pas qu'il existait un mouvement (ni même une journée internationale) de la lenteur

PS2: toujours aussi fan de l'humour de Yun, et j'aime bien aussi cette nouvelle tête sur son dessin Wink

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Yugi
Civil


Inscrit le: 01 Fév 2008
Messages: 1

MessagePosté le: Ven 01 Fév 2008, 1:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ce concept de la lenteur serai complètement dépendante de notre perception? Que penser de la lenteur de l'âme? Réussir a appréhender chaque minute, chaque seconde une impression de lenteur immense serais créée mais paradoxalement nous aurions accès a un espace ou le temps serais tellement distendu que la notion de lenteur disparaîtrait au profis de celle de l'inexhaustible .
Pour en revenir a Naruto, cette attente est radicalement nécessaire. Elle participe a la crédibilisassions de la quête et ennemies a résorber.
Imaginez Saské ecradant son frere une page apres avoir avoué son desire de vengence... grotesque Rolling Eyes
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Goukimaster
夭 Fist master


Inscrit le: 22 Nov 2007
Messages: 3182
Localisation: Into his dark land

MessagePosté le: Ven 01 Fév 2008, 1:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Yugi a écrit:
Ce concept de la lenteur serai complètement dépendante de notre perception? Que penser de la lenteur de l'âme? Réussir a appréhender chaque minute, chaque seconde une impression de lenteur immense serais créée mais paradoxalement nous aurions accès a un espace ou le temps serais tellement distendu que la notion de lenteur disparaîtrait au profis de celle de l'inexhaustible .
Pour en revenir a Naruto, cette attente est radicalement nécessaire. Elle participe a la crédibilisassions de la quête et ennemies a résorber.
Imaginez Saské ecradant son frere une page apres avoir avoué son desire de vengence... grotesque Rolling Eyes

Je ne sais pas pour la lenteur, mais que pense tu d'aller te presenter ? ! Wink
Allez courage, c'est pas loin !
Arrow http://forum.captainaruto.com/viewforum.php?f=7

_________________


Space : Gouki il est intemporel, il change pas, il est immortel, c'est un Mcleod.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
SaraHime
Aspirant genin


Inscrit le: 21 Oct 2007
Messages: 180
Localisation: 92

MessagePosté le: Ven 01 Fév 2008, 7:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

MDR Gouki futur modo sur CN Cool

Hum
En fait je reparlai du temps qui passe vite à un ami qui m'a conseillé de lire La montagne magique de Thomas Mann. Y'en a qui connaissent déjà ?


Sinon j'ajoute une petite référence au combien philosophique au débat:
JCVD a écrit:
On n'a pas la même perception du temps selon les species, c'est ce qui fait que je peux passer la main entre toi et moi comme ça , parce que pour l'oxygène, une seconde, c'est peut-être dix secondes, et pour le béton, une seconde, c'est peut-être un millième de seconde...

En gros tout est relatif Wink

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Mikazuki
Dramaturge des forums
Dramaturge des forums


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 1301
Localisation: Amiens de par ma naissance, Grenoble de par mes études

MessagePosté le: Lun 11 Fév 2008, 3:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Saharienne a écrit:
Ca me fait penser à quelque chose que l'on associe souvent à Einstein, je n'en suis pas sûre.
L'idée est la suivante, pour expliquer la relativité du temps qui passe.
Alors que 1 heure de maths semblera interminable, 1 heure dans les bras de son chéri semblera elle, minuscule.


Non... J'ai retrouvé la citation :

Albert Einstein a écrit:
Mettez-vous la main une minute sur un poêle et ça vous semble durer une heure. Asseyez-vous près d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Le site - www.captainaruto.com Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum