Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. La Tanière du Chakal - Dernier glavio : Une p'tite bafouille
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Lun 10 Aoû 2009, 5:15 pm    Sujet du message: La Tanière du Chakal - Dernier glavio : Une p'tite bafouille Répondre en citant

Bon, je r'ouvre une tanière où j'balancerais les textes divers qui me passent par le rassoudok en attendant de r'trouver une idée d'histoire ^^

Alors voilà, j'commence avec un p'tit texte écrit au lever du jour à Barça en rentrant de soirée.

Les Gnomes


Les Gnomes s'en vont en ligne. Blanche et éclairée, cela va de soit.
L'ivresse coule et les larmes de l'hystérie furieuse montrent leur cul comme le belge face aux bourgeois.

Leur histoire se trouble et s'estompe. La légende s'entaille et le vin maudit s'infiltre sur une autoroute rougeoyante, écrase l'accélérateur jusqu'au centre de leur raison.

Les Gnomes chutent et s'écorchent l'esprit sur les roches pourpres de l'autoroute du clair de lune.

Les Gnomes passent et trépassent. L'autoroute du clair de lune s'engouffre dans la mine et devient une usine de souffre rance aux relents intenses d'un esprit en perdition.

Les Gnomes cultivent leur hystérie avec jouissance et terreur, éjectant d'une bouffé d'opium leurs erreurs.

Le mauvais vin abreuve les sillons de six Gnomes en expédition vers le crépuscule, là où le peuple s'encule.

Dans le ciel plane l'ombre du Phénix immortel qui veille. Les Gnomes lèvent leur nez de la pierre enneigée et se débranchent le rassoudok au comptoir d'un troquet aux murs à gerber suintant l'humidité et l'urine vinassée.

Les obscurs pensées d'esprits délavés, égarés sur l'autoroute rougeoyante du clair de lune.

Et dans le ciel, le Gnome s'enfuit et s'ensuit le reste de son festin d'amis.

Les Gnomes volent dans les cieux embrumés de leur psychose, observant pour la dernière fois la masse d'esprits délavés qui va pointer, fumer son hash pour ne pas voir le temps qui passe et qui sourit devant leur agonie.

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]


Dernière édition par Chakal D. Bibi le Mer 30 Mai 2012, 2:47 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 2009, 1:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'aime bien les autoroutes Laughing


Le Renard


Le Renard avance à grands pas sur l’autoroute du clair de Lune. Il croise les Gnomes qui sortent de leur turne.

A sa patte avant droite, une masse, pour écraser sur son visage le sourire de la disgrâce.

Le Renard avance en trottinant sur l’autoroute du clair de Lune. Dans le ciel, le phénix veille.

A sa patte avant gauche, une lame, pour lacérer sur son visage le regard infâme.

Le Renard avance en titubant sur l’autoroute du clair de Lune. Jack l’Eventreur se vide et roule dans le caniveau.

Dans sa gueule, un surin, pour arracher sur son visage, le nez aquilin malin.

Le Renard avance les poils tachés de sang sur l’autoroute du clair de Lune. Un grand coup de surin en pleine poitrine le soir de la Sainte Catherine.

Dans son esprit dérangé et imbibé, sa légende s’effondre tandis que la pute se fait crever pour ses turlutes.

Le Renard avance heureux de sa vengeance. Il la crève sur l’autoroute du clair de Lune et la balance dans le fossé.

Sa walkyrie, son amazone, sa chienne, sa pute de Babylone.

Dans sa main droite elle saisit sa dignité et s’en sert comme chiffon pour laver toute trace de fierté.

Le Renard s’arrête et se sent con.

Belle histoire, monsieur Renard…

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Sasori75
Genin


Inscrit le: 14 Jan 2008
Messages: 428

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 2009, 5:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

As-tu jamais danser avec un renard (ou des gnomes^^) au clair de lune.

J'ai trouvé ça plus sombre qu'à l'habitude. D'ailleurs, la première fois que j'ai lu ton premier texte, j'ai carrément pas accroché.
En lisant le dernier, j'ai bien mieux aimé. Bien qu'il y est toujours le côté délirant, j'ai trouvé plus dark, peut être juste une impression personnelle.
Du coupe, j'm'suis relu l'autre, et j'ai nettement plus apprécié, peut être le changement de style qui m'a perturbé.
Sinon, les sonorités et rythme données aux textes, j'ai trouvé pas mal.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 2009, 10:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
As-tu jamais danser avec un renard (ou des gnomes^^) au clair de lune.


Ouais, renard, gnome, diable, connard peinturluré, s'pareil xD xD

Sinon merci d'avoir lu ^^

C'est clair que je change de registre avec ces textes, ça faisait longtemps que je n'avais pas fait de textes "sérieux" donc v'la. J'sais pas trop si j'vais continuer dans cette voie Smile On verra bien xD

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 2009, 10:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le babouin


Retour en arrière. Rembobiner, tout recommencer et effacer cette continuité d'images fixes et stériles constituant la vie dont le babouin n'est plus que le spectateur prisonnier d'une ataraxie psychotique.

Nécessité de sortir, de bouger, de s'ouvrir. Ne plus rien attendre.
Aller.
Partir.
Quitter sa petite vie d'peigne cul, s'agiter l'bocal comme il s'agite le bananier.
Continuellement.
Le babouin est un masturbateur. Il vit, stagne, recule, reste, spectateurs de ses plaisirs pervers.
Il se perd.
Sur l'autoroute du clair de Lune, il croise un renard tâché de sang.

Retour en arrière. Orgies, fornications dans les rues, le corps fissuré arrosé de mauvais vin et
de transpiration découlant de de son esprit fumant enfin actif.

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Deblateur
Genin


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 384
Localisation: Dans le ghetto des illettrés.

MessagePosté le: Mar 18 Aoû 2009, 3:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ... WaOW !

En réponse a ton commentaire, je viens voir l'étendue de tes talents ...

Et bah, je reste sur le cul.

C'est tellement prenant. Y'a une energie negative, présente, qui perdure, mais qui donne envie d'en voir encore ...

Tu me tient par les ' coui***es ' ! Very Happy

T'es un génie !

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Lun 31 Aoû 2009, 11:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Waouh !

Merci Deb' Wink

Hop hop ! Deux p'tites nouveautés ^^

Le Poisson


Le Poisson s'en va nager vers son horizon, lointain et paumé,
Allons!

Dans la rivière qui dort et borde l'autoroute du clair de Lune, il songe et rêve et oublie.

L'habit rayé blanc et noir des esprits égarés dans le clair de Lune ne lui sied guère, il préfère la simple mais tumultueuse nudité de sa rivière.

En parallèle, il marche à son rythme.
Les marches militaires des chiens du Ruskov -Pavlov- le déglinguent mais bientôt, et tant pis pour sa gueule, c'est la tringle.

Poisson dans la rivière, il devient vite Poison dans l'air. Après 12 pas il se retourne, l'amour est un duel comme Jack -sur la route- Kerouac.

Il range sa rouge nudité et s'en va crever sur le bord de l'autoroute du Clair de Lune.

Plutôt caner la gueule ouverte que de suivre les Gnomes poudrés ou le Renard meurtrier ou le Babouin excité.


Au bout de la Jetée


Au bout de la jetée, là où s'écrase l'écume,
Au bout de la jetée, là où elle vivait

Dans son jardin, quelques étrangetés parsèment un gazon trop vert et moelleux et douillet sous son corps trop frêle.
Elle est assise à l'ombre du chêne de ses angoisses et les glands de sa folie chutent sans bruit faire sur son gazon trop vert.

Dans un coin de son jardin -ou de sa tête- elle aperçoit son père qui trinque et sa mère qui taille une plume, dégustant le gris de son mari.
Pater Nostre et autres conneries.

Au bout de la jetée, là où elle se consume
Au bout de la jetée, là où elle vivait

Sous ses cheveux beaucoup trop blonds, s'agite un poisson dans son bocal, il veut sortir.
Dans son jardin secret, si secret, elle même a peut être oublié.

Le père, elle aimerait le poignarder. Un grand coup de surin luisant dans un poitrail rougeoyant...
Cet enfoiré qui s'est barré après avoir laissé choir sur la table de chevet quelques verts billets pour sa mère qui, encore la bouche pleine, le supplie de rester.

Il est parti avec la dignité de sa matrice maternelle et à elle, sa
virginité.

Au bout de la jetée, elle s'est jeté.

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Sasori75
Genin


Inscrit le: 14 Jan 2008
Messages: 428

MessagePosté le: Jeu 03 Sep 2009, 4:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
J'sais pas trop si j'vais continuer dans cette voie Smile On verra bien

Bah, j'espère que tu vas continuer dans cette voie. J'ai tout simplement adoré les deux derniers.
Un peu moins délirant que les précédents, mais tout en conservant l'aspect sombre , poétique, et aussi quelque peu barré^^.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Sam 12 Sep 2009, 3:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Troquet débile


Attablé dans un bouge moisi et silencieux, je dégustais avec dégoût
le steak le plus infâme que j'ai mangé depuis ma Création.

La serveuse n'était pas bien belle et même carrément repoussante.
Je lui fis l'amour sur le comptoir poussiéreux et tâché de mauvais vin, j'y ajoutais le mien.

Elle alla, les jambes arquées comme un canard et flageolantes comme un flan, derrière me pomper
une bière au fut.

Une pisse mousseuse dont je me délectais gorgée par gorgée avant de gerber tout ce que j'avais ingurgité - steak, mouille, mousse - sur le plancher souillé
comme une catin du quartier Rouge.

Avant de quitter ce lieu insalubre et accueillant, je demandais une autre cigarette.

Une autre cigarette.

J'exhalais la fumée bleutée de ma déchéance et écrasa mon mégot à l'endroit exact et précis
où je m'étais vautré, non sans un plaisir certain et relatif, dans le stupre et la fornication - moustache et guitare - avec la plus belles des horreurs.

Lieu immonde et dégueulasse, la cuisine d'une âme éméché résultant d'un esprit paumé qui a oublié quelque part sur la route - au clair de lune - son bon sens et sa lucidité.

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Deblateur
Genin


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 384
Localisation: Dans le ghetto des illettrés.

MessagePosté le: Sam 12 Sep 2009, 5:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Excellent !

Comme d'hab', j'ai envie de dire ! La pour le coup, j'ai encore plus aimé que d'habitude ! C'est joliement dit, tourner Very Happy Du moins à ma façon, je trouve ça quelque peu poétique, et tu garde une certaines éthique dans tes lignes, qui n'est pas sans rappeler Sade, même si tu en es loin encore, et heureusement d'ailleurs, mais je trouve que le beau dans le moche te va si bien !

Continue comme ça ! J'me ferais un plaisir d'éjaculer d'autres commentaires sur ton topic au combien intéressant !

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Sei
Chuunin


Inscrit le: 19 Nov 2008
Messages: 721

MessagePosté le: Sam 12 Sep 2009, 6:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Datrh, faut qu'on se voie IRL, que j'te paye un coup. (et qu'on s'en envoie deux trois ' des bières ou des grognasses, à toi de voir ! )

J'adore ce trash.
J'ose pas vraiment l'être vis à vis de mon boulot, mais c'est pas l'envie qui me manque.

Keep on doin' that stuff dude !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Je sais pas
Criminelle du Verbe
Criminelle du Verbe


Inscrit le: 12 Fév 2006
Messages: 1059
Localisation: T'es où ?

MessagePosté le: Lun 14 Sep 2009, 10:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

'y'a d'la crasse.

C'est complètement différent de ton autre topic.
Il y a toujours cette saleté, ce goût de l'ordure et de l'exagération mais avec quelque chose de plus. Comme un univers. Sombre et bien-bien sale. Tes textes sont "insalubres". Comme des ruines. Et très imagés. Des images parfois caricaturales ("Les babouins"). J'ai bien aimé "La jetée".

J'ai bien aimé l'ensemble des textes. C'est bref et 'y'a pas besoin de plus.

_________________
Fille du 17 octobre./ "Souvent, mes couplets dépriment/"

La morve est glacée d'effroi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fabest
Genin


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 464

MessagePosté le: Mar 15 Sep 2009, 3:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un ton assez exceptionnel.
On peut pas dire que c'est prenant, puisqu'on lit ça tellement vite qu'on a peine le temps d'être pris.
C'est juste une série de phrase qui nous tombe sous les yeux.
Avec un ton. Assez exceptionnel.

J'sais pas, vraiment. J'trouve ça vraiment génial.
Ecrit avec une maîtrise pas prétentieuse pour un sou.
Un univers (comme l'a dit Bou') qui se créé au gré de quelques mots.
Ou l'on perçoit, quand y a rien à percevoir.

Chapeau.

_________________
Ok.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Sam 19 Sep 2009, 10:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Waaah !! Merci à tous pour ces commentaires fort plaisants Very Happy Very Happy Very Happy

En v'la un 'tit nouveau craché l'autre nuit...Au clair de lune bien suuur Laughing


Le Chacal


Il marche. Il est seul, sur la tête un chapeau, son sac sur le dos. Le poil hérissé et le regard hagard, accompagné de Jack il combat le sommeil et le froid.

Le foulard noué autour du cou, noir, il avance. La patte en l’air, il avance et espère. Avance et espère. Tiens, une boite de maïs en fer !

Les bottes aux pattes et le pét’ au bec, il s’arrose le gosier de grande gorgée de déchéance physique tandis que la fumée de sa décadence morale et spirituelle allait se perdre dans la lueur rassurante du clair de Lune.

N’empêche qu’il continue le mec…Il avance et espère, il lâche pas l’affaire et tant pis et il s’en fout et il y va. Qu’est ce qu’il a perdre de toute façon ? De ses amis, quelques soirées, de sa famille, son affection…Boarf ! Et alors ? Et alors ? Et…Merde…

Et pourquoi ne pas faire demi-tour ? Après tout, pourquoi pas…Il est p’tet pas trop tard…Mais une voiture s’arrête sur le bas côté de l’autoroute du clair de Lune et invite le Chacal à grimper dans cette caisse qui sentait bon le cuir et le vice.

Avant de s’barrer pour Que-dalle City, le Chacal jette un regard au dessus de l’épaule et se souvient…Il se souvient d’son ancienne tanière, sa jolie turne, son nid douillet, avec un beau jardin, là bas, au bout de la Jetée. Sa mémoire revient, Jack lui en colle une. Sa mémoire s’en va.

Il s’en va.

Souriant.

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2009, 4:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jolie Môme


Dieu qu’elle est longue cette autoroute éclairée seulement et simplement de la pale et livide vieille Lune. Pale et livide comme le visage d’une catin devant la mine sournoise, rougeaude et vinassée d’un Babouin en rut ou d’un Gnome poudré.

Elle court. Elle veut fuir. Une voiture s’arrête et coupe sa course. Elle s’arrête brusquement et se viande, belle gueule par terre, sur cette autoroute goudronnée et souillée du clair de Lune. Elle y rajoutait son sang et ses molaires.

Elle avait fuit. Plutôt que de se pendre, de se foutre à la flotte ou de s’expédier une balle dans le rassoudok, elle s’était barrée sur cette longue autoroute. Qu’elle était longue, presque aussi longue – Sète et guitare - que le pont du Clemenceau.

Elle serait bien partit s’embarquer pour Quedalle City, sur un magnifique navire en coq de noix. Elle quitterait cette terre débile et ces troquets stupides et son peuple crétin et puis elle se baladerait sur les mers, traînant sa haine et son cul et son rhum sur tous les continents.

Mais en attendant, elle se relève difficilement en ramassant ses dents. Elle était plus très belle à voir la Jolie Môme. Faut dire qu’elle était bien jolie, probablement…Sa folie et celle de son Chacal de père lui avait déjà bien réarrangé le portrait dans ce jardin au gazon trop vert et trop moelleux. Cette bonne vieille turne lui manquerait…Elle y avait tant de souvenirs, souvenirs…Des trucs assez dégelasse en général. Mais c’était les seuls souvenirs réels qu’elle avait, les seuls souvenirs qui n’étaient pas simplement nés d’un mauvais trip au mauvais vin.

De la voiture enfin descend le Fennec. Dans ses yeux rouges, elle croit bien voir se dessiner un regard meurtrier, il a l’air du mec atteint de psychose du viol en série. Bah merde alors, elle va lâcher la rampe après s’être fait décapsuler le con avant de planter ce foutu surin qu’elle trimbalait depuis quelques histoires dans la poitrine de son foutu salopard de paternel.

De la voiture ensuite descend le Chacal. Caché sous son chapeau, il déclare une cancerette tout ce qu’il y a de plus normale et relève la tête. Il empoigne sa guitare et joue un air de jazz qui raisonne tout le long de cette saleté d’autoroute, témoin de tant d’insanités. Ils tressaillent, les yeux de la Jolie Môme.

Il s’approche du Fennec qui baisse son pantalon pour souiller un Sanctuaire déjà bien amoché. La Jolie Môme s’en va voir ailleurs. Les yeux fermés et les cuisses écartées, elle n’est déjà plus là. Elle est dans son joli p’ tit jardin trop vert et trop moelleux à chanter des conneries de hippies. Bebop-bebop-beep. Le jazz du Chacal sonne bien, il sonne bon…Vas-y, glisse, gratte, tape, secoue, remue, souffle, chante, crie, hurle ! Attrape le It ! Saisis le à pleine âme et le lâche plus surtout ! Là ! Quand tu l’auras tu seras Dieu et elle sera morte à ta droite.

Rembobinage rapide. On recommence.

Le Fennec n’est pas loin, il est déjà à 4 pattes. Le futale sur les genoux, sur-excité par le Jazz, pour lui le Chacal est déjà Dieu. Il le remercie et remue en cadence sur la musique endiablée, il va se payer une bonne vieille partie de ça va-ça vient des familles avec le It au-dessus de lui, ça swing grave dans la fourrure.

Mais quand il saisit enfin le It, plutôt que de le tenir et de ne plus le lâcher, le Chacal dans un étrange geste de bonté – bah ouais – l’écrase dans le cul du Fennec qui se redresse et reçoit en cadeau d’adieu le surin dans les couilles et dans les yeux.

Un autre coup dans les poumons fumants et encore un autre dans le foie dégoulinant. Sur le corps inerte et déjà puant du Fennec s’écroule celui encore frétillant du pauvre - ? - Chacal.

Jolie Môme s’est enfin vengée
Jolie Môme se relève
Jolie Môme s’en va

Si ça te dit de la suivre, continue ta route jusqu’à la borne 97. A son pied, tu y verras deux tombes. L’une sera couverte de merde, l’autre de gerbe. A partir de là, continue ta route en suivant le sang des deux enflures, des deux enfoirés que la Jolie Môme sème bien malgré elle sur toutes les routes et toutes les mers de cette bien belle –mais putain quand même- terre sur laquelle on avance tous sur une des autoroutes du clair de Lune, celle qu’on a choisie
ou celle qu’on regretté.

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Saharienne
Sennin


Inscrit le: 03 Nov 2006
Messages: 2391
Localisation: comme vous y allez vite :3

MessagePosté le: Mer 07 Oct 2009, 9:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

TOI ! Ca fait un baiiil que j'avais pas commenté ! Ratrapage de rigeur !
Ahah toi niveau voc' t'en doit à Kubrick nion xD ? J'adore, t'en abuse pas mais ça te donne un style fou.
T'es le premier sur ce forum a avoir un style et un univers aussi fort et définis c'est assez impressionnant... Que-dalle city oui... Tu vires pas dans la caricature ni dans la facilité, c'est toujours... Comme ça devait être tu vois ?
Bravo je repasserais plus souvent j'adore vraiment cette petite mythologie qui se tisse :p


Je passe sur l'attractivité de la merde que tu aimes tant, les autres ont déjà dit tout ce que j'aurais pu dire, c'est d'un hypnotisme fou, vivement de nouveaux textes !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Ven 16 Oct 2009, 8:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Waaah merci Saha' ^^ Ca fait chono-coeur Very Happy

Niveau influence, ouais y'a du Kubrick, du Kerouac, du Morrison et du Baudelaire pour la french touch Very Happy

Enfin bref, la route se continue =>

Le Clébard et le Phénix


Le nez levé au ciel éclairé, il hume l’air et éternue dans l’humidité. Une forte odeur d’excréments malodorants et de divers fluides corporels variés, parfois inattendus, envahissent les narines du Clébard qui arrive – langue pendante, vision bandante- non loin de la borne 97.

Devant les tombes d’un Chacal et d’un Fennec, vint au brave Clébard l’envie soudaine de se soulager, faire une vidange expresse avant de reprendre son chemin sur l’autoroute du clair de Lune maintenant disparue, laissant la place à une belle aurore chatoyante annonçant une bonne journée. Le Clébard remue la queue il est content.

Peut être un peu trop rapidement. Il n’a pas pensé un seul instant que sous cet heureux ciel enfin dégagé de sa robe d’ébène étoilée et menaçante, tout pouvait encore se produire, absolument tout ce qu’un esprit presqu’humain un tantinet dérangé, pouvait éventuellement imaginer pour lui pourrir sa vie royale canine au moment précis où ce dernier allait enfin soulager sa vessie sur la tombe du Chacal inconnu.

Le Phénix sort soudain de son horizon lointain, comme un képi en revenant des Pays. Il se pose dans toute sa majesté et regarde le Clébard avec le dédain qui lui est sien. Ses larges ailes battent un vent à vous faire frissonner les ovaires…Le Clébard en les poils et la queue qui se dressent. Le Phénix, dans toute sa fierté, laisse choir une larme le long de son bec pointu qui va se mélanger, comme tout le reste, avec les déchets urinaires d’une vessie à 4 pattes velues.

Sa patte arrière s’enfonce subitement dans la terre de la tombe, comme dans un piège à loup bio. Il sent sa patte se faire aspirer dans un bruit de succion. Ca lui évoque étrangement le souvenir d’une prostituée rencontrée au détour d’un chenil. « Jolie Môme » disait-elle s’appeler.
Il sent se refermer autour de sa cheville, non pas des lèvres d’acier, mais une main emplie de haine et de rage. Un peu comme si cette main, voyez vous, maintenait éveillée une foutue rancune farouche et tenace envers ce pauvre Clébard qui se demandait un peu plus encore ce qu’il pouvait bien foutre là.

Putain de destin, tiens. Alors que le Clébard pensait simplement pisser quelques uns de ses démons, voilà que se pointe le prince des Cieux, réveillant à coup de flotte salée le prince des Gueux. Un traîne-la-patte quelconque. Une vulgaire saleté suintant la déchéance et l’autodestruction, quel intérêt de ramener ce genre de con ? Le Clébard ne comprend pas…Le Clébard ne peut concevoir.

Enfin, sortant dans toute sa crasse, le Chacal se redresse et s’embrase. Le soleil fraîchement levé, encore un peu la tête dans le cul, éclaire timidement la fourrure clair et rougeâtre et couverte de gerbe du guitariste salutaire. Dans toute sa saleté, le Chacal fulmine sur le museau dégueulasse qui est aller farfouiller le Sanctuaire des Sanctuaires de la Jolie Môme.

Arrachant sa gorge d’un coup de griffe, le Chacal renaît quand jaillit le mauvais vin de la gorge du Clébard béat. Non loin de la tombe, un chapeau bringuebalé par le vent. Il retombe doucement sur la tête aux oreilles pointues du meurtrier nouvellement ressuscité qui s’allume une cancerette tout ce qu’il y a de plus normale et avec un signe de tête remercie le Phénix qui s’en retourne dans le Ciel reprendre sa veille.

Il est maintenant temps de reprendre l’autoroute. Le Chacal a un compte à régler. Il prend la route vers l’horizon, suivant les traces de son sang pour le retrouver…Elle…

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Jeu 22 Oct 2009, 8:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Chameau Vitrier


On ne le répétera certainement jamais assez, elle est foutrement longue cette autoroute du clair de Lune. Les étoiles faiblissent dans le ciel alors que le Chameau se grille une cigarette, jetant un œil par la fenêtre.

Etrange âme que celle du Chameau Vitrier qui vit derrière une vitre teinté dans la nuit. Si tu vas le voir, il te vendra une vitre, teinté ou non, d’ailleurs il s’en fout. Il veut simplement te voir. Mais il ne te voit pas comme ce cintré de Babouin qui se masturbera devant tes pas. Il te voit comme un tableau auquel il se doit d’ajouter une légende.

Aux braves Gnomes, travailleurs et blanchis –de tout soupçon- il accroche une légende sur leur vie de matelots embarqués probablement sans uniformes, ni galons. Ils font le tour du monde, répandant leur mauvais vin sur tout les continents – jusqu’aux bordels d’Amsterdam- et gueulant comme des sots sur ce qui s’ trouve un peu plus bas qu’eux. Et puis la nuit, ils viennent se paumer, exprès, sur cette longue route dépravée. Arrivés là, ils suivent une ligne blanche aussi pure que la Vierge Marie.


Quand vint à passer devant lui le Chacal, le vitrier ne sait quoi imaginer. Le poilu se contente de boire son whisky, marchant dos à la route, le regard rivé sur le bout d’une jetée, un air de blues lancinants sortant de la guitare qu’il portait sur le dos. Sous son chapeau s’échappe la fumée de sa déchéance. Triste Chacal, triste salopard que cette âme un peu stupide et probablement pas si paumée que ça…

Le Babouin le débecte. Il le tuerait volontiers si en guise de couilles il n’avait pas à s’ trimballer ses deux bosses de vitres. Ce serait pas une mauvaise idée pour ce voyeur créateur que de se faire pousser un peu les camouilles…Le Babouin, aussi répugnant soit-il dans ses désirs pervers de fornication libre dans les rues, à au moins cette qualité de les affirmer haut et fort…

Le Chameau Vitrier se serait-il planté ? Il ramasse ses vitres et décide de suivre le Chacal. Il se dit qu’il pourrait bien composer sa légende en route et même, pourquoi pas, trancher le phallus dégoulinant de mauvais vin de cette raclure de Babouin. Sur le bord de la route il voit un Poisson…Le Chameau préfère ne pas se poser de question pour le moment. Le Poisson fait 12 pas de nageoires et tombe, pile poil, à côté de sa tombe.

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Jeu 29 Oct 2009, 5:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et on avance, on avance, même si on a pas assez d'essence et ben on s'en fout on fera du stop et on avance...

Chapitre 11 Very Happy


Troquet Débile, 2


Dites donc, dites donc, mais c’est vraiment pas la même ambiance que le dernier rade où je me suis arrêté sur cette autoroute du clair de Lune.

A première vue, il semble y avoir plus de monde…Des âmes flottantes, des spectres sans réelle consistance sinon celle de leur mauvais vin venant effriter leur légende.

Au second regard, j’observe -non sans plaisir- trois beautés à la peau d’ébène qui se déhanchent au rythme d’un piano mal accordé dans des tenues de scène inexistantes.

L’ambiance m’a pas l’air trop mal dans ce bouge pas si moisi. Je me pose à une table, les bottes croisés déjà posées dessus et commande une bière et un whisky en bouteille à emporter.

La route est encore longue.

Je ne sais pas vraiment où se trouve ce salopard dans ce clair de Lune mais quand je l’aurai rattrapé, je lui botterais son cul velu de Chacal chapeauté, ça va chier. Je lui arracherais les couilles avec des baguettes chinoises, les roulerais en nems et lui ferais bouffer par le fion à ce foutre de con.

Deux semaines que je suis à sa poursuite sur cette autoroute de cinglés. C’est un flamand rose sautillant sur une patte qui m’apporte ma bibine…Seigneur Dieu, qu’est ce que c’est que ce bordel ? C’est inimaginable. Comment un monde pareil a-t-il pu se créer ? A croire que tous les foutus vices que les Hommes se sont amusés à inventer étaient rassemblés ici, sur cette interminable autoroute.

J’attrape ma bière et décide d’aller me dégourdir les panards en visitant un peu les recoins du zinc sur lequel je m’enivrais. Dans une petite salle à l’arrière, des Manchots, dans toute leur impérialité, fumaient des P4 autour d’un vieil électrophone qui balançait du Dylan.

Ca swing sur la banquise.

Et alors qu’un vent idiot souffle entre les dents de ces abrutis, je me perdais dans la contemplation des mures du saloon. Une guitare électrique, signée de la main de Jimi Hendrix, surplombe une photo du patron avec Keith Moon, le batteur des Who. Charlie Parker et Dizzy Gillepsie soufflent tant qu’ils peuvent en noir et blanc au côté de Georges Harrison qui trinque avec Lennon, pas loin de Morrison. Merde…Ce rade semble avoir accueilli quelques vraies Légendes…

Je continuais mon excursion pour atterrir dans une pièce tapissé d’un verre bouteille inquiétant rappelant étrangement un sentiment d’égarement. Comme si ce vert qui perce vos sens, s’induisait dans votre esprit, vous poussant à vous étendre sur une des couchettes disposées là.

Une fois allongé, le regard perdu dans le plafond verdâtre de votre raison, votre main vous surprend à attraper une pipe d’opium. Et alors que vous laissez la fumée couler dans vos sillons, une charmante fée vêtu d’un déshabillé de soie fort charmant, vert -cela va de soit- vous apporte pour vous désaltérer dans un petit godet, une absinthe sur un sucre à sucer.

Vos sens, déjà bien malmenés, s’en trouvent alors complètement souillée et votre esprit se met à divaguer.

Un obscur brouillard vert, puis pourpre, puis rouge et vert à nouveau envahi votre être qui ne sait plus bien s’il doit avoir peur ou s’émerveiller ou les deux. Le voyage se fait en eaux troubles mais la vue est somptueuse.

Des couleurs chatoyantes se mêlent aux formes les plus exquises et le monde entier semble n’être qu’un grain de sable dans quelque chose de plus grand, de plus démentiel, de plus karasho ô mon frère ! La folie n’a plus de raison d’avoir un nom ici, tant plus rien ne tient à la normal.

On se paume gentiment dans d’étrange méandre et, chose que je n’explique pas, John Lee Hooker me balance un Crawling King Snake qui dépote un max et j’me sens tout méli-mélo dans le rassoudok.

On vient ensuite vous éveiller doucement, la sublime petite fée de soie est la première chose que vous apercevez lorsque vous ouvrez les yeux. On ne peut imaginer meilleur délice. Amusant de constater comme mon être change à mesure que je m’enfonce davantage dans les ténèbres de cette maison de la Folie.

Tout change en moi, de ma démarche maintenant chaloupée, à mon élocution maintenant troublée.

Nom de dieu de bordel de putain de chierie ! Il était foutrement temps que j’me bouge hors de ce rade ! Sacré salope, mère de Dieu, j’arrive toujours pas à bicher ce que j’ai vu là dedans…Tu m’étonnes qu’ils soient tous cintrés sur cette autoroute du clair de Lune.

Bien, il est temps de reprendre la route. J’ai un Chacal à émasculer.

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Deblateur
Genin


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 384
Localisation: Dans le ghetto des illettrés.

MessagePosté le: Dim 01 Nov 2009, 1:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vices and co' !

Mec, mec, mec, c'est sublime, t'arrive à condenser tout le vice dans tes lettres. Et même avant que tu le mentionne dans ton dernier texte, je trouvais que le texte du chameau vitrié était encore plus symbolique que tout les autres ( à propos du vice ).

J'adore.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum