Index du Forum
ActualitésNaruto FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Arcade Chan IRC
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion Boîte à flood CarteCarte
S'enregistrer

. Des hommes et du plaisir.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature
Voir le sujet précédent - Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Deblateur
Genin


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 384
Localisation: Dans le ghetto des illettrés.

MessagePosté le: Mer 16 Jan 2013, 7:27 pm    Sujet du message: Des hommes et du plaisir. Répondre en citant

Mes mois d’automnes sont partis
Et reviendront bientôt mon amie.
Cette saison sans approche de beauté
Ce parfum de feuille, de chute inachevée.

Mon moi commence en Septembre
Là où la couleur des feuilles s’ambre.
Où les oiseaux ne trouvent que vers
Pour les petits des nids pairs.
Où commence une nouvelle saison
Un nouveau drame apparaît sur fond
Amertume et tristesse s’en iront
Pour laisser place aux grandes leçons
Derrière des fenêtres, et de grandes baies.
Un soulagement de n’avoir pas d’averse
Le dégoût d'avoir gâcher une fin d'été.
Ces chaleurs enfouies d’un royaume perse.

Quand persistera l’averse.
Nous retrouveront l’ardeur avec adresse.

Quand à l’Octobre.
La fête des morts et des corps sobre
Quand la pluie inondera nos maison
Dans lesquelles nous seront
Fière et Amer encore
D’avoir pu échapper à l’eau sur ton corps
Mon Amour est une pluie tachée
Elle pleure et rit comme un nouveau née
Comme un enfant que la malheur a accablé.
Comme une fille triste, et heureuse d’avancer.
Mon Amour, tu es une averse d'automne
Tes yeux en cloches regardent et sonnent
Les plus beau gris que le ciel ai trouvé
Pour croire encore une foi, à un amour sauvegardé

En Novembre on assassine.
Le ciel est bleu mais indigne
De séjourner le jour en plein
D’y rester du soir au matin
On est triste et las de voir malgré nous
Que persiste le beau temps d’un fou
Inversé un ciel de zénith
En une eau tombante et bénite

Et quand à moi
Je crois pouvoir me dire
Qu’en Novembre de froid
Il y a beaucoup à rire.
En une seule et même raison
Les camarades se retrouvent après chaques leçons
Pour comprendre qu’il est temps d’arrêter
De torturer l’esprit, nos rues et vos cafés.
De simplement dormir et reposer.
Nos têtes trop pleines des lycées.

Et à Décembre
Quand les feuilles auront finit leurs ambres
Se retrouvant neutre et blanche
Terminant leurs chutes au sol
Comme un geste de main sur les hanches
Mademoiselle me trouvera drôle.
Et aux cadeaux qui arriveront nos hivers.
Je crois être assez préparé
A annoncer la fin de mon automne en guerre
Des saisons trop rapidement écoulé.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Deblateur
Genin


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 384
Localisation: Dans le ghetto des illettrés.

MessagePosté le: Mer 16 Jan 2013, 10:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Des hommes et du plaisir.


Vous êtes à l'aube d'un monde terrible. Les glaces de l'internet gèleront bientôt vos facultés psychique et vous brûlerez le reste de vos corps pour ne plus jamais avoir à ressentir la douleur de l'erreur collective. Des hommes ont tenté autrefois d'apporter l'équilibre nécessaire au bien être de chacun. Ils s'en sont tous mordus les doigts.
Pauvre en amour mais riche en argent.
Pauvre en argent mais riche en amour.
L'injustice, les inégalités, la déshonneur, la mort. Chacun voit midi à sa porte lorsqu'il s'agît de se plaindre. Mais quand il a fallu se relever et y croire, qui était là ?

Qui vous a conduit face à l'envahisseur capitaliste ? Qui vous a promis des emplois ? Qui a osé défier le tout puissant cynisme ?
Personne.

Car il n'y plus personne à l'heure de l'internet et des JT. De l'image qu'on se doit de donner à l'image qu'on a, le monde se scinde.
On aimerait par exemple d'un côté que nos femmes soient comblées, de l'autre qu'elles n'aient jamais plus l'occasion de nous briser le coeur.
On souhaiterait stopper toutes ces guerres, mais on se doit de la faire aux pourris de ce monde. On envisage même parfois de faire le premier pas, mais c'est peine perdu dès lors qu'on se souvient de chacun de nos échecs.

En vérité, il n'y a plus de place en ce monde pour le véritable bonheur. Il sera tout au mieux qu'une illusion. Le choix qu'on aura fait sera celui qu'on regrettera et la fille qui nous laissait de marbre hier, nous envoûtera demain. Sans savoir ce que nous voulons, nous demandons. Sans savoir quoi faire, nous appliquons depuis toujours. Car c'est au prix d'experiences que l'homme fait progresser son monde et qu'importe le coût en vies humaines, en éthique, et en argent. L'important n'est pas d'être heureux, mais d'obtenir le bonheur de l'autre.

C'est pourquoi je viens vous proposer aujourd'hui mon aide, chers habitants des sociétés SAPIENS&CIE.
Voici mon premier conseil :
Il n'y en a pas.
Car l'ordre est régie par la discorde et les sentiments sont votre plus grande source de profit. N'arrêtez pas d'être ce que vous avez toujours été sous prétexte qu'un changement s'impose. Vos choix détermineront à jamais l'arbre à travers lequel vous grandissez et c'est en ça que chacun de vous est unique.
Unique et libre de bâtir un monde sans contraintes. Où chacun se voit égal à son voisin sans pour autant lui ressembler. Sa maison n'est pas plus belle ni plus moche. Elle n'est que la maison de votre voisin.
Envier les morts qui ont compris ça et laisser votre jalousie loin de vos semblables en vie.





Tiré du carnet de bord de Noé
Le 16 janvier de l'an 6237

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Uchiha-sasuke-da
Retro girl
Retro girl


Inscrit le: 04 Mai 2007
Messages: 694
Localisation: Dans les villes en folie

MessagePosté le: Mer 16 Jan 2013, 10:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'adore le deuxième.
J'adore. J'adore. J'adore.

Le premier est plus difficile à cerner, du fait de la forme et forcément des émotions que tu mets dedans... il te ressemble plus, et est le reflet de tes sensations-émotions. Cependant, j'aime bien l'idée de mettre en lumière un bout de vie, comme si c'était ce que tout le monde vit, ça a un coté égocentrique... mais pas malveillant ! C'est comme un pansement pour calmer la douleur, et les pansements généralement on les voit, mais pas les blessures qui sont dessous. Bref c'est une poésie plus sensible que ce que je me souviens de tes anciennes, ouais plus sensible.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Deblateur
Genin


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 384
Localisation: Dans le ghetto des illettrés.

MessagePosté le: Mer 16 Jan 2013, 10:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est un texte que j'ai écris à fleur de peau après de long mois de doute en été.
J'ai, comme tu l'as dis, panser mes plaies avec ce retour aux sources. J'avais l'idée de Septembre dans un premier temps, qui est mon moi de naissance puis j'ai commencé à écrire une première phrase :
Citation:
Mon moi commence en Septembre


Et là, BIM. Moi et moi ! C'est fou ce que la langue française nous offre et nous permets de faire.
De là, il m'était plus facile de relier saison et vie privée.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Chakal D. Bibi
~ Chakal Touffu ~


Inscrit le: 02 Nov 2004
Messages: 1985
Localisation: La Tanière du Chakal

MessagePosté le: Ven 18 Jan 2013, 3:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bah moi c'est l'contraire xD

J'ai beaucoup plus aimé le premier texte, même si j'suis pas fana des vers, j'ai adoré le fond et la forme, les sentiments qui s'en dégagent.

Le deuxième il est......Il est cool mais il sonne naivement révolté...J'sais pas trop comment l'expliquer mais j'trouve qu'il manque de...Maturité ?

En tout cas bon boulot, continue Wink

_________________
[quote="Speed Hunter"]Chakal lui c'est un héros de musicien ![/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Deblateur
Genin


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 384
Localisation: Dans le ghetto des illettrés.

MessagePosté le: Lun 21 Jan 2013, 12:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

De fil en aiguille.



Au fil du temps, tu ressembleras à la plus belle des étoiles.
Et j’en viendrais à détester la nuit.
Tu décideras de partir sans aucun mal
Et j’attendrais que tu changes d’avis.

Tu choisiras d’en aimer d’autres.
Et moi je pleurerais.
J’arrêterais sûrement d’être.
Tu oublieras même ce que j‘étais.

Et de fil en aiguille je cicatriserais
Car il est simple pour un homme de changer.
Car il est simple pour l’homme de charger.
Se relever, et se remettre à saigner.

Et tu oublieras les souvenirs
Les centaines de fois où t’avais la larme à l’œil,
Celles où je pouvais te faire rire
J’aurais du t’étouffer dans un cercueil.

Les roses étaient rouges, les violettes étaient bleues
Il faudra sûrement d’autres couleurs
Pour combler tes yeux.
Et que tu n’ai plus peur.

Parlons-en de cette peur.
Qui t’as forcé à me quitter
Qui t’as conduite ailleurs.
Parlons maintenant d’amitié.

Puisque ta peur d’aimer était si forte
Pourquoi diable nous tenter ?
Depuis quand les portes,
Se ferment par amitié ?

Je saurais t’oublier telle que tu es.
Pas sans le moindre mal puisque tu m’auras blessé
Mais à quoi bon te jeter la pierre ?
Après tout c’était de bonne guerre …

Car il est simple d’aimer sans aucune concession,
Quand au premier jugement on se croit dans le vrai.
Il nous sera beaucoup moins simple à l’occasion
D’admettre que de fil en aiguille, l’amour est une plaie.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Deblateur
Genin


Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 384
Localisation: Dans le ghetto des illettrés.

MessagePosté le: Dim 27 Oct 2013, 6:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On dirait le souffle d'un dragon


Cette fois je ne jouerais pas,
À celui qui tombe en premier.
À celui qui ne cherche pas
Une histoire d'amour et de sincérité.

Mais quand je te vois,
Je n'imagine pas être capable
De quoique ce soit,
De rien de concret voir de notable

Et pourtant je sens au fond de moi
Comme le souffle d'un dragon
Qui brûle sentiments et émoi
Et me fait perdre raison.

Si mes yeux pouvaient te toucher
Si mon corps arrêtait de vibrer ...
Enfin j'aurais pu domestiquer
La frustration qui ne cesse de m'acculer

J'ai peut-être l'air impuissant face à un tel combat
Mais ce ne sont ni les hommes, ni leurs lois.
Qui auront raison de la bête qui sommeil en moi.
On dirait le souffle d'un dragon ...

Réveillé par les rois.


____________________________________________


L'habitude


J'ai pris pour habitude d'écrire sur papier
Pour ne pas froisser ma page blanche.
J'ai pour habitude de lui parler,
Mais j'aimerais pouvoir une fois lui tenir les hanches

Afin qu'elle sache combien je peux être délicat.
J'ai pour habitude d'écouter,
Mais pas de prêter attention aux débats,
Faute de pouvoir y participer.

C'est pourtant en prêtant une oreille attentive,
Que j'ai pu prendre pour habitude,
D'omettre volontairement les niaiseries successives,
Des filles et des gamines qui n'ont plus rien de prude.

Cependant je remarque chez toi,
Une habitude que je n'avais jamais vu.
Celle d'être distante de moi.
Pour préserver une certaine vertu.

Et cette distance que tu préserve.
Tu la crois salvatrice,
Mais elle te blesse et t'énerve,
Et te plonge dans l'abysse.

Alors prends pour habitude s'il te plaît,
D'accepter mes demandes.
Qui ne sont pas là pour blesser.
Mais pour t'aider à comprendre.

Je ne suis plus cet inconnu
Qui avait peur de ton regard
Alors arrête de tomber des nues
Quand je t'invite au bar.

C'est sûrement fini mais avant ça,
Laisse moi te donner une vérité.

Tu ne pourras t'habituer à moi
Si un jour tu cherches à m'aimer ..

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Carte
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum - Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum